lundi 13 août 2018 à 15:06

Si la période estivale est traditionnellement propice à un relâchement de l'actualité poker, plusieurs sujets qui sentent la poudre mobilisent depuis plusieurs semaines les habitués du forum. Winamax et le traitement de la problématique des bots, les petites mains du business YoH ViraL ou encore les waiting lists du réseau Spin Elite : Club Poker vous propose un rappel des faits qui, s'il n'a pas l'ambition d'être exhaustif, devrait vous permettre de prendre la mesure des tenants et aboutissants de chaque dossier.

Winamax et la gestion du cas twopandas

Inside Out Anger

Début juin, batmax soulevait sur le forum de Club Poker un débat enflammé au sujet de la détection des bots. Des rooms du réseau iPoker à PokerStars, la plupart des opérateurs de poker en ligne ont été confrontés par le passé à cette épineuse problématique. Dans le cas présent c'est le leader du marché français, Winamax, qui se retrouve dans l'œil du cyclone.

 

Quel est le nœud du problème ? Selon les analyses de batmax, simple joueur de la room, les habitudes de jeu de ses adversaires "Twopandas" et "VictoriaMo" (devenu depuis "mr.GR33N13") sont de nature à soulever de sérieuses suspicions. L'un comme l'autre disputent une moyenne de 200 parties d'Expresso par jour, le tout à raison de six à huit tables ouvertes simultanément, et surtout en ne commettant quasiment aucune erreur sur le plan du GTO (la théorie du jeu optimal). Ces résultats sont-ils humainement atteignables ? C'est la question que l'enquêteur improvisé soumet aux équipes de la room au W rouge le 9 juin.

 

Dans un tel cas de figure, le réglement de l'opérateur est clair :

Dans le cadre de la lutte contre toutes les formes de comportements frauduleux sur ses tables de jeu, Winamax se réserve le droit d'analyser l'ensemble des processus logiciels en cours d'exécution sur le terminal informatique du joueur.

Si une fraude est détectée (utilisation d'un logiciel interdit, par exemple), Winamax prendra toutes les mesures nécessaires afin de préserver l'intégrité du jeu. Ces mesures incluent des sanctions envers le joueur incriminé, et peuvent aller jusqu'à la fermeture définitive du compte Winamax et la confiscation des fonds du joueur incriminé.

En cas de soupçon de fraude, Winamax se réserve le droit de demander des informations complémentaires au joueur incriminé. Si les réponses apportées par ce dernier ne s'avèrent pas satisfaisantes et ne suffisent pas à résoudre le ou les problèmes rencontrés, Winamax prendra toutes les mesures nécessaires pour protéger et sécuriser ses tables de jeu. Des sanctions pourront également être mises en place, celles-ci pouvant aller jusqu'à la fermeture du compte Winamax et la confiscation des fonds le cas échéant.

Le 11 juin, Winamax apporte une première réponse très complète qui semble contenter une majorité de joueurs. guignol y détaille les statistiques de jeu des deux comptes incriminés, et explique que le département sécurité de la room enquête depuis plusieurs mois sur ces deux joueurs : "Ils ont réalisé à notre demande une 1re session filmée de 200+ expressos puis une seconde quelques mois plus tard car nous avions de nouveaux outils. Sur ces deux sessions, les joueurs ont des statistiques de jeu habituelles et un score GTO dans leur zone. Les temps de réactions sont similaires et les mouvements de la souris correspondent aux actions de jeu". À cet instant, l'opérateur indique donc "ne pas disposer d'éléments prouvant la triche" mais choisit de franchir un cap dans ses investigations : "Nous avons besoin d'éléments probants avant de bannir des joueurs. Cependant, nous ne pouvons pas exclure le fait d'avoir été leurrés par les vidéos fournies. Nous avons donc décidé de demander à ces deux joueurs de disputer deux nouvelles sessions, directement depuis nos bureaux à Paris. En attendant, ces deux joueurs sont suspendus de façon préventive".

 

Deux mois plus tard, cette seconde partie de la procédure livre ses enseignements. Le premier, c'est que contrairement à ce que certains éléments laissaient supposer, "les deux joueurs suspectés présentent des profils très différents". VictoriaMo / mr.GR33N13, d'abord, a répondu à l'invitation des équipes de Winamax et disputé sous leur regard attentif "plus de 400 Expresso dans ses conditions de jeu classiques". Il en ressort que son score GTO s'inscrit dans sa moyenne habituelle, tout comme ses autres statistiques à l'exception de "quelques écarts concernant les temps de réaction". La room estime alors que ces résultats tendent à "légitimer le joueur", et lui restitue en conséquence la totalité de ses fonds. Pour autant, à la lumière du "faisceau de suspicions autour de ce joueur et du climat général de méfiance qui en découle", la suspension de son compte n'est pas levée.

 

Cette décision n'a rien d'anecdotique car elle entérine un changement de cap assumé par l'opérateur : "Notre politique reposait jusqu'à maintenant sur la présomption d'innocence faute de preuve, et les conclusions de cette enquête approfondie nous ont motivé à remettre en question cette façon de faire en durcissant le traitement des cas similaires qui pourraient se présenter par la suite. Nous nous réservons désormais le droit d'appliquer une exclusion préventive dans le souci de restaurer un climat de confiance à nos yeux indispensable".

 

Winamax n'a toutefois pas besoin d'avoir recours à cette nouvelle stratégie pour sanctionner plus durement twopandas. En effet, contrairement à son alter ego, le joueur n'a tout simplement pas accepté de se rendre dans les bureaux parisiens de l'opérateur. En conséquence, son compte est définitivement suspendu et le solde de son compte saisi. Cette sentence ouvre néanmoins un nouveau débat : quid de l'indemnisation du préjudice subi par ses adversaires durant ses longs mois d'activité intensive aux tables ? twopandas, dont les agissements frauduleux ne font désormais plus débat, a en effet engrangé des sommes significatives au détriment d'adversaires aussi nombreux que respectueux des règles du jeu.

 

À cette question, Winamax répond d'emblée que "l'ensemble des challenges sera intégralement recalculé et les primes reversées", le tout accompagné d'une enveloppe spécifiquement dédiée à la compensation du préjudice subi par les victimes. Pour quel montant global et avec quelle méthode de calcul ? La question fait alors partie des interrogations soulevées par batmax. Sa prudence est notamment partagée par Encre, qui appelle au passage l'opérateur à davantage de transparence vis-à-vis des mains disputées par VictoriaMo lors de sa session de jeu parisienne.

 

À cette dernière doléance, guignol oppose une fin de non recevoir : "Pour ces affaires, nous estimons faire preuve d'un maximum de transparence dans la limite du possible. Nous ne pouvons donc pas divulguer d'informations privées, ce qui ouvrirait de plus la possibilité d'avoir de nouvelles requêtes sur d'autres joueurs ultérieurement". L'insistance de batmax n'y changera rien et sur ce point précis, le dialogue ne se poursuivra pas.

 

L'heure est de toute façon déjà à un nouveau point d'achoppement : celui du périmètre de l'indemnisation. Les victimes et Winamax ne semblent pour l'instant pas partager la même analyse du montant requis pour réparer le préjudice subi. En témoigne ce versement de 25 euros adressé à batmax, lui qui assure avoir disputé 274 parties face à twopandas pour un buy-in moyen de 170 euros. Ce décalage entre les attentes des joueurs concernés et le barème fixé par l'opérateur est-il définitif ? Gageons que la fin de l'été sera propice à une clarification.

 

En attendant, un ultime épisode devant les tribunaux ne saurait être exclu au regard des intentions formulées par un certain nombre de joueurs. Mais au-delà de ce cas d'espèce, c'est bel et bien la gestion de la problématique des bots dans son ensemble qui est aujourd'hui en question. Tous les opérateurs sont confrontés, et le seront de plus en plus, à une difficulté que l'on imaginait lointaine. Au même titre que la diversité de l'offre de jeu, la politique de rake ou la nature du programme de fidélité, les moyens déployés pour assurer la sécurité et la sincérité des parties sont appelés à devenir un facteur déterminant dans le choix d'une room par un joueur. Ce combat dont les contours se dessinent chaque jour un peu plus clairement, chaque opérateur doit aujourd'hui avoir l'ambition de le mener en première ligne. Et probablement main dans la main avec les autres acteurs de l'industrie.

Quand la machine YoH ViraL s'enraye

YoH ViraL et un cul letton

Sa petite entreprise ne connaît pas la crise. Ou presque. Ces dernières semaines, le business YoH ViraL a vu son image quelque peu écornée par un tir groupé de ses anciennes "petites mains". L'homme est clivant de longue date, et les méthodes dont il use pour élargir son auditoire lui valent régulièrement des critiques nourries de la part de ses détracteurs, mais les accusations des derniers jours appartiennent sans le moindre doute à une autre catégorie. Ne serait-ce que parce qu'elles émanent non pas d'aigris ou d'envieux, mais bien d'anciens collaborateurs sur lesquels le charme a un temps opéré.

 

La première salve est tirée le 27 juillet par le dénommé Maxlamenace95000. Ce dernier, qui se présente comme l'ancien monteur vidéo de la plateforme de coaching, assure que ses 20 à 25 heures de travail hebdomadaires n'étaient pas rémunérées. La pratique serait même répandue au sein de l'entreprise : "Il n'y a pas de contrat de travail. L'équipe fonctionne au volontariat, au bénévolat... YoH dédommage les gens qui bossent pour lui avec dans un premier temps un abonnement Confirmé, et par la suite Élite suivant leur motivation".

 

Alors que cette tribune génère de nombreuses réactions, deux coachs de la plateforme choisissent de mettre un terme à leur partenariat : Fowan et bandecdc. Si aucun n'accable véritablement l'ancien pro PMU, le second détaille tout de même les raisons qui l'ont amené à cette décision : "Il y a un an, Yoh jouissait d'une réputation très bonne, à la fois dans l'entertainment et du fait de son niveau très décent au poker. C'était même une fierté de faire partie de sa team. [...] Au fur et à mesure de l'évolution de sa société et de sa stratégie agressive d'expansion marketing, je me reconnaissais de moins en moins dans l'esprit du site. L'épisode des paris sportifs, du pro des cryptos, le personnage burlesque (pour ne pas dire autre chose) développé par Yoh et d'une manière générale une bonne partie des critiques légitimes m'ont progressivement fait m'éloigner des décisions prises au sein de la boîte".

 

D'autres personnalités qui ont contribué au développement de la plateforme vont alors saisir l'occasion de pointer à leur tour un doigt accusateur. C'est d'abord le cas de walfie et FunnySophie, qui assurent elles aussi ne pas avoir été rétribuées, puis d' ace_killer qui de son côté offre un discours plus mesuré et regrette surtout l'évolution du personnage YoH ViraL : "Yoh a été un excellent modèle pour le poker, il a fait des choses très bien. Ses twitchs ont été bons, intéressants. Le système de vidéos, à ses débuts, était vraiment bon, rentable et avec un bon rapport qualité/prix. L'équipe a été belle. Puis, dans la folie des grandeurs, tout est parti en dérapage plus ou moins contrôlé. Actuellement il est en drift non contrôlé car il se voile la face. C'est l'hanounanisation, avec ce côté "Je fais le con et j'ai des chiffres donc les gens qui critiquent sont des haters". Sauf que cet argumentaire n'est pas valable vu que ceux qui critiquent sont aussi ceux qui l'ont aidé et se sont donnés à 100 %..."

 

Si les attaques n'avaient porté que sur son choix d'embrasser pleinement les codes de YouTube, avec à la clé des titres tapageurs ainsi que la mise en scène de jeunes femmes dénudées, le principal intéressé n'aurait sans doute pas pris la peine d'y répondre publiquement. Après tout, ces pratiques que certains jugent immorales ou en inadéquation avec son statut d'ambassadeur du poker français (d'ailleurs enrôlé il y a peu par Phil Galfond au sein de Run It Once), lui les assument totalement depuis toujours. Mais cette fois, ce n'était plus tout à fait de ça qu'il était question...

 

L'ancien coach de La Maison du Bluff a donc tenté de calmer l'emballement autour de sa personne en s'exprimant brièvement au micro sur ces sujets précis. Dans cette intervention, dont le visionnage est d'ailleurs toujours possible via ce lien, il explique n'avoir jamais rien promis à ceux qui l'accusent aujourd'hui, et soutient que l'absence de rémunération financière a toujours été claire. Il apporte aussi quelques éclaircissements à propos du fonctionnement de son site : "La plateforme prend 0 % sur les heures vendues par les coachs sur le site. En échange, ils réalisent 45 minutes de vidéo par semaine pour le site. [...] Deux coachs ont déclaré ne plus trouver d'avantage au deal qu'ils avaient. Celui-ci est le même pour tous. Je respecte leur choix. D'autres vont peut-être suivre".

 

Club Poker a proposé à Johan un droit de réponse sous la forme d'une interview, mais a essuyé un refus. Parallèlement, ce dernier a mis en ligne une offre d'emploi destinée à un cadreur/monteur qui l'accompagnera à Barcelone. Avec à la clé cette précision loin d'être anodine : "La prestation est rémunérée, les billets d'avion et le chambre d'hôtel près du casino offerts par mes soins. Ce sera dorénavant précisé dans les annonces à chaque fois que c'est le cas."

Spin Elite ou l'art de l'esquive

L'information date déjà de quelques mois : les membres de Spin Élite ont recours à un programme qui leur permet d'éviter de s'affronter aux tables. À la faveur de nouvelles captures d'écran de leurs sessions Twitch (ici et ), le dossier ressort du placard. Comment les rooms concernées comptent-elles lutter contre ces listes d'attente qui remettent en cause l'égalité entre joueurs ? La réponse dans un prochain épisode, mais en attendant n'hésitez pas à donner votre avis sur le topic en question.

Europoker : une bonne nouvelle, ça vous dit ?

Europoker

Il aurait été cruel de refermer ce bulletin sans une touche d'optimisme. Celle-ci vous est offerte par zebezt, un homme qui a de la suite dans les idées. Victime comme bien d'autres du fiasco Europoker, Fred avait décidé il y a deux ans de porter son dossier devant la cour d'appel de Paris. À l'époque, il expliquait que sa créance s'élevait à 4 400 euros dont 3 100 euros sous la forme de tickets de tournois.

 

Mais ce trésor de guerre, ses interlocuteurs le lui contestaient : "L'ordonnance du juge-commissaire m'est défavorable. Il n'a pas été tenu compte du fait que mes tickets avaient été gagnés loyalement aux tables et non pas accordés au motif d'une quelconque opération commerciale de type ristourne, bonus, offre de bienvenue. Sachant que les tickets gagnés aux tables étaient sans limitation de durée et interchangeables, j'avais constitué un petit stock. Mais impossible de l'écouler dans les derniers mois, les tournois s'y rapportant fondant plus rapidement que la calotte glaciaire arctique en été".

 

Après quatre ans de procédure, de courriers et surtout d'abnégation, Fred a enfin obtenu gain de cause devant la cour d'appel de Paris le 5 juillet dernier. Voici l'extrait de ce jugement qui valide la prise en compte de la totalité de sa créance :

La Sas Epmedia fait valoir que les conditions générales d'utilisation de la plateforme précisent que les crédits de jeux ne sont pas des avoirs disponibles susceptibles d'être reversés sur le compte du joueur. Pour solliciter l'admission de sa créance, Môsieur zebezt souligne que celle-ci n'était affectée d'aucun terme, condition ou péremption, qu'elle ne présentait aucun caractère aléatoire ou éventuel, qu'elle était liquide, certaine et exigible et que si les conditions générales prévoient que les avantages ne constituent pas des avoirs disponibles, elles ne tirent aucune conséquence de cette absence de disponibilité, de sorte que cette indisponibilité ne remet pas en cause l'existence de la créance. Il convient de relever que les crédits de jeux qui sont octroyés aux joueurs, selon des conditions prédéfinies par la plateforme de jeux, leur offrent la possibilité de miser pour le montant des crédits obtenus dans le jeu de la plateforme. Ainsi, les crédits de jeux s'analysent en un droit de créance que le joueur détient à l'égard de la plateforme de jeux, consistant en un droit de jouer certaines sommes. Si ces créances n'ont pas de caractère monétaire, elles existent néanmoins, de sorte que s'agissant de créances antérieures, elles doivent faire l'objet d'une déclaration de créance. Môsieur zebezt ayant été privé de la possibilité d'utiliser son crédit de jeux consécutivement à la survenance de la liquidation judiciaire, il convient d'évaluer la valeur de sa créance au montant de son crédit de jeu, soit à la somme de 3 102 euros.

Vos commentaires sur cette news dans le forum :
YoH ViraL, twopandas, Spin Elite : l'été pas très gai du poker en ligne
Cette news a suscité 15 commentaires :
Il y a 2 heures, SuperCaddy a écrit :

Je mettrais pas ma main a coupé sur l'hétérosexualité de Yoh Viral.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Concernant l'affaire winamax, ce qui est aussi regrettable c'est que de nombreux joueurs ont signalé ça plusieurs fois  durant des mois bien avant et il aura fallut qu'un joueur pro fasse un gros travail d'analyse ( chapeau batmax ) et qu'il soit relayé par le média poker on line le plus légitime professionnel et sympa ;) pour que winamax nous donne l'impression qu'ils sont "vraiment sur le coup et concerné par la sécurité des joueurs " ( vu qu'ils doivent bien se gaver avec le rake du format expresso et du trafic qu'on généré two pandas et Victoria Mo  ) Heureusement que vous êtes la :) et c'est à la fois aussi une touche d'espoir, quand un grinder comme batmax permet de remuer un peu la ***** qu'on nous cache bien souvent dans un but lucratif et récréatif ( ou que des "bénévoles " d'un site de coaching nous fasse part de leurs témoignages de bosser avec le "généreux" et altruiste " Yoh viral  ^^( mais un vrai passionné et  bosseur faut lui reconnaître ça )  #Showmustgoon

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 4 heures, jonino95 a écrit :

Concernant l'affaire winamax, ce qui est aussi regrettable c'est que de nombreux joueurs ont signalé ça plusieurs fois  durant des mois bien avant et il aura fallut qu'un joueur pro fasse un gros travail d'analyse ( chapeau batmax ) et qu'il soit relayé par le média poker on line le plus légitime professionnel et sympa ;) pour que winamax nous donne l'impression qu'ils sont "vraiment sur le coup et concerné par la sécurité des joueurs " ( vu qu'ils doivent bien se gaver avec le rake du format expresso et du trafic qu'on généré two pandas et Victoria Mo  ) Heureusement que vous êtes la :) et c'est à la fois aussi une touche d'espoir, quand un grinder comme batmax permet de remuer un peu la ***** qu'on nous cache bien souvent dans un but lucratif et récréatif ( ou que des "bénévoles " d'un site de coaching nous fasse part de leurs témoignages de bosser avec le "généreux" et altruiste " Yoh viral  ^^( mais un vrai passionné et  bosseur faut lui reconnaître ça )  #Showmustgoon

Moi y'a un truc que je comprend pas et du coup je veux être sur ! 

On est d'accord que Victoria Mo a prouve que c'était pas un bot ? 

 Parce qu'on lui a rendu son pognon il me semble. 

Du coup sa détention préventive prolongée pour restituer le climat de confiance me fait dire qu'il doit pas être Français... Si il était français je pense qu'on le porterait au nue. 

Concernant Yoh Viral on sait tous que le succès transforme un être humain en p*te #riphannouna

Si ça vous plaît plus allez matter Poloris looooooooooooooool 

Bravo au travail de Batmax qui a l'air d'être un monstre. Ça méritait plus que 28 lardons ton taff. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

L'article est bien et offre un bon résumé des deux précèdents mois. 

Néanmoins ces sujets méritent d'etre encore approfondis. A la CPR notamment. Aucune chanceque les  principaux protagonistes acceptent de venir (Guignol , Guilbert , et SE). Mais inviter des spécialistes serait vraiment intéressant. Surtout concernant les Spin imo.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 7 heures, O-Douze a écrit :

L'article est bien et offre un bon résumé des deux précèdents mois. 

Néanmoins ces sujets méritent d'etre encore approfondis. A la CPR notamment. Aucune chanceque les  principaux protagonistes acceptent de venir (Guignol , Guilbert , et SE). Mais inviter des spécialistes serait vraiment intéressant. Surtout concernant les Spin imo.

Ah ouais ça va être super intéressant 1h30 de CPR avec un « spécialiste » qui va dire « oui ils utilisent un logiciel pour s’eviter et les CGU des rooms ne peuvent pas les en empêcher ». 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

pourquoi refuse l interview yoh a par si ce qui a était dit et vrai et ça doit être le cas vu ton refus 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Donc pour toi si il refuse c'est que c'est forcément un sale type ? 

Belle ouverture d'esprit ton monde n'est fait que de 1 et de 0

Le 19/08/2018 à 18:35, OTB_RED BARON a écrit :

pourquoi refuse l interview yoh a par si ce qui a était dit et vrai et ça doit être le cas vu ton refus 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 5 minutes, Ranger3bet a écrit :

Donc pour toi si il refuse c'est que c'est forcément un sale type ? 

Belle ouverture d'esprit ton monde n'est fait que de 1 et de 0

Pourquoi, il a dit que Yoh était un sale type ?

 

Belle ouverture d'esprit, y'a forcément les bons et les sales types ? ... ton monde a l'air d'être fait que de 1 et de 0.  :ph34r:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

@survival66 pardon tu as raison my bad ! C'est sur que ce genre de loustic qui fait deux fautes par mot à pris le temps de peser le pour et le contre de ce qu'il pense. Il a bien pris le temps de mélanger les 1 et les 0.. 

Donc tu as raison. 

Je me suis moi même montrer trop binaire ! 

il y a 8 minutes, survival66 a écrit :

Pourquoi, il a dit que Yoh était un sale type ?

 

Belle ouverture d'esprit, y'a forcément les bons et les sales types ? ... ton monde a l'air d'être fait que de 1 et de 0.  :ph34r:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

j ai jamais que c est un sale type 

seul truc je voudrais avoir c est explication pour voir ce qu il peut dire pour ce défendre devant tout ce qui tourne autour de lui 

et après en faire mon opinion c est tout 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Lire les 15 commentaires sur le forum
Les news à la Une
vendredi 16 novembre 2018 à 14:23
Télex

Jusqu'à l'ouverture des tables de PokerStars aux joueurs internationaux, sa petite entreprise ne connaissait pas la crise. Mais depuis, la courbe de BV77 s'est inversée et la moutarde commence manifestement à lui monter au nez. Rien de mieux qu'un challenge en toute transparence pour repartir sur de bonnes bases. Topic à suivre !

vendredi 16 novembre 2018 à 9:32
Caribbean Poker Party : Steffen Sontheimer vainqueur du Super High Roller

Grand habitué de l'exercice, l'Allemand Steffen Sontheimer domine le tournoi le plus cher du Caribbean Poker Party pour un gain de 3,7 millions de dollars. Parallèlement, Paul Tedeschi continue de faire des siennes sur le Main Event : à l'entame de la dernière ligne droite, le Français pointe le bout de son nez sur le podium.

vendredi 16 novembre 2018 à 9:15
Télex

Benjamin Buhr, troisième de l'EPT Deauville 2015, joue les têtes d'affiche parmi les huit premiers prétendants au contrat de 50 000 € mis en jeu par Winamax. À noter que la première semaine de la compétition sera rythmée par une compétition au principe sympathique : les candidats disputeront "l'équivalent de seize tables finales fictives, chacun démarrant à chaque fois avec un tapis différent".

jeudi 15 novembre 2018 à 15:44
Affaire Gordon Vayo : la contre-attaque gagnante de PokerStars

Il y a six mois, Gordon Vayo attaquait PokerStars en justice suite au refus de la room de lui verser 692 000 $ de gains. L'ancien November Nine niait alors fermement avoir remporté ladite somme en jouant en ligne sur le territoire américain. La room a depuis obtenu l'abandon des poursuites. Preuves à l'appui, elle accuse même le joueur de falsification de documents.

jeudi 15 novembre 2018 à 9:23
Caribbean Poker Party : le Main Event limite la casse mais n'évite pas l'overlay

Sans surprise au regard de son départ poussif, le Main Event du Caribbean Poker Party n'évite pas l'écueil de l'overlay. Un afflux significatif de joueurs lors du jour 2B permet toutefois à partypoker de ramener l'ardoise sous le million de dollars, ce qui reste loin du record du genre. Voilà pour les histoires de gros sous. Pour le reste, reprise du streaming ce soir avec la finale du 250 000 $ High Roller !

mercredi 14 novembre 2018 à 10:54
WPT Deepstacks : la première partie du calendrier 2019

Au lendemain du coup d'éclat d'Alexandre Réard à Bruxelles, et à trois semaines d'une nouvelle édition du WPT Deepstacks Deauville, le World Poker Tour dévoile la première partie du calendrier 2019 de son circuit secondaire. En Europe, la compétition visitera Berlin, Sotchi, Bruxelles, Barcelone, Amsterdam et Nottingham de janvier à avril.

mercredi 14 novembre 2018 à 9:42
LIVE
Caribbean Poker Party : le 25 500 $ Millions World pour Roger Teska

Victorieux de Steve O'Dwyer en heads up, Roger Teska met la main sur le pactole de deux millions de dollars du 25 500 $ Millions World. Mais côté français, on retiendra surtout de la nuit bahaméenne le formidable parcours de Paul Tedeschi, quatrième pour un gain de 700 000 $. La grande fête de partypoker continue ce soir avec le streaming du 250 000 $ Super High Roller.

mardi 13 novembre 2018 à 9:28
Caribbean Poker Party : le Super High Roller pour Giuseppe Iadisernia

Vainqueur de Sean Winter en heads up du 50 000 $ Super High Roller, le Vénézuélien Giuseppe Iadisernia remporte le premier trophée du Caribbean Poker Party de partypoker. Paul Tedeschi, short-stack de la table finale du 25 500 $ Millions World, est encore en position de marcher sur ses traces. Quant au Main Event, il s'oriente vers un overlay significatif.

mardi 13 novembre 2018 à 8:44
Télex

La seconde partie du Snowball Championship débute ce soir sur Winamax. À mi-parcours, ce sont lolodo59 et dropy06 qui dominent les débats. Les points sont plus précieux que jamais dans la course aux packages Winamax Live, d'autant qu'une place dans le top 20 du classement général suffit à s'ouvrir les portes de la finale. Ou un podium lors du tournoi du jour si vous préférez la voie rapide.

lundi 12 novembre 2018 à 14:45
Rapport trimestriel de l'ARJEL (T3 2018) : les tendances se confirment

Dans son dernier rapport trimestriel, l'Autorité de Régulation des Jeux En Ligne (ARJEL) souligne que chaque secteur de jeu en ligne est en situation de croissance. S'agissant du poker, cette dynamique est notamment portée par l'ouverture des tables internationales. Même si les tables de cash game et les tournois ne sont pas tout à fait logés à la même enseigne...

lundi 12 novembre 2018 à 13:24
Télex

Le voici enfin ! Le premier épisode de la nouvelle saison de Dans la tête d'un pro met en scène Leo Margets sur le Warm Up à 2 700 € du partypoker Millions Barcelona. Très vite, la sympathique Espagnole est rejointe à la table par une autre ambassadrice de Winamax en la personne de Gaëlle Baumann. Idéal pour pimenter le retour de cette saga très populaire qui, comme à l'accoutumée, emmènera bientôt le spectateur du côté de Las Vegas et des World Series Of Poker.

lundi 12 novembre 2018 à 9:15
Caribbean Poker Party : le festival bahaméen de partypoker

Le Team PMU Poker, une bonne partie du Team Winamax et bon nombre d'autres joueurs français sont en ce moment aux Bahamas pour l'un des grands événements de la saison de partypoker : le Caribbean Poker Party. Le festival s'est ouvert avec un 25 500 $ High Roller et le 5 300 $ Main Event. Ses principaux tournois font l'objet d'une diffusion en streaming avec aux commentaires Bruno Fitoussi et Tom Jarry.

lundi 12 novembre 2018 à 7:59
Télex

SECOOP, Winamax Circus et Powerfest : en ce moment, les amateurs de tournois en ligne en ont pour leur argent. Deux valeureux représentants de Club Poker en ont profité pour tirer leur épingle du jeu ce dimanche. BV77 se hisse à la 4e place de son "plus gros buy-in ever", le 1 000 € de PMU Poker, tandis que xkaizerx se qualifie simultanément pour le WPT Deepstacks Deauville et l'EPT National Prague. Bravo !

Tournois gratuits et prix ajoutés

Le Club Poker organise des freerolls avec bonus et des tournois spéciaux avec ajouts de prix.
Pour en bénéficier gratuitement, inscrivez-vous sur nos sites de poker partenaires :

Tournois Club Poker
6-MAX
$2.20
Big Poker League
mercredi 21 novembre 2018 à 20:04
$125 ajoutés
6-MAX
$2.20
Big Poker League
mercredi 28 novembre 2018 à 20:04
$125 ajoutés
6-MAX
$2.20
Big Poker League
mercredi 5 décembre 2018 à 20:04
$125 ajoutés
6-MAX
$2.20
Big Poker League
mercredi 12 décembre 2018 à 20:04
$125 ajoutés
6-MAX
$2.20
Big Poker League
mercredi 19 décembre 2018 à 20:04
$125 ajoutés
Le chat joue au poker en ligne. Sisi.
Nouveau au poker ? Voici toutes les infos et réponses pratiques pour bien débuter et comprendre le poker en ligne.

Des tests complets et les bonus des poker rooms pour mieux choisir votre préférée.

Nos tournois, pour jouer entre nous, avec des prix et des cadeaux ajoutés chaque semaine.

Trouvez des infos pratiques et discutez sur le poker en ligne.

Pour les joueurs confirmés, apprenez à analyser vos mains au poker.