lundi 3 octobre 2022 à 7:24
LIVE

Le Battle Royale pour un Polonais, le High Roller pour un Autrichien et le Main Event... pour un Lituanien ! Pas de doute : les joueurs de l'Est se sont régalés lors de ce WPO Bratislava premier du nom. Deividas Daubaris parachève cette razzia en mettant la main sur un chèque de 120 000 €, mais Adrien Guyon n'a pas démérité et signe lui aussi sa plus belle performance sur le circuit live.

Deividas Dabauris
(crédit : Caroline Darcourt / Winamax)

Comme d'habitude, Matthieu Duran et ses équipes ont tout fait pour que leur escapade slovaque se solde par un franc succès, tant en termes de chiffres que d'atmosphère. Mais si le patron des événements live de Winamax ne lésine jamais sur les moyens, il reste toujours tributaire de la réponse des joueurs. Eh bien le moins qu'on puisse dire à ce sujet, c'est qu'il n'a pas été déçu à Bratislava : vous êtes 2 221 à avoir répondu à l'appel sur le Main Event, faisant du même coup de cet événement le plus grand tournoi de 6-max jamais organisé en Europe.

 

Et ce fameux 6-max cher à la room au W rouge, c'est précisément l'un des arguments qui a fait mouche auprès du champion Deividas Daubaris : "J'ai beaucoup apprécié joué en 6-max. C'est un format qui propose beaucoup d'action, c'est ce que j'aime. J'ai aussi apprécié les activités annexes et j'ai vu tous les efforts que le staff Winamax a fait pour rendre cet évènement si unique. C'est très différent que les festivals auxquels j'ai participé auparavant. J'ai eu une très belle expérience à Bratislava et il est fort probable que je vienne sur d'autres évènements, comme à Madrid par exemple".

 

Habitué aux beaux tournois, comme à l'Aria où il disputait encore des 10 000 $ cet été), le Lituanien n'avait pour autant jamais connu les joies d'une telle victoire. Et dire qu'il était simplement de passage en Slovaquie dans le cadre de vacances entre amis, et que c'est en suivant ses comparses qu'il s'est décidé à la dernière minute à se présenter sur la ligne de départ. Si le succès d'un joueur repose bien souvent sur des petits détails, certains d'entre eux précèdent même parfois l'arrivée à la table...

Adrien Guyon

Pour un beau champion il faut un beau dauphin. Cette fois, c'est Adrien Guyon qui s'y colle. Dans son style unique, l'ancien Top Shark a animé le streaming jusqu'au bout et offert une valeureuse résistance durant tout le heads up. Souvent en réussite sur les événements de son ancien sponsor, comme lors du WPO Dublin 2018 qui l'avait déjà vu rallier la table finale, Adrien signe la plus belle performance tricolore du week-end et s'offre son résultat le plus lucratif sur le circuit live.

 

En conclusion de son coverage, Fausto a recueilli les impressions à chaud des deux derniers protagonistes. On ne saurait trop vous recommander d'aller jeter un dernier coup d'œil à son reportage, que ce soit pour comprendre le déroulement de la dernière ligne droite ou apprécier les superbes photos de Caroline Darcourt. De notre côté, on reparle très vite de ce WPO Bratislava avec les replays de deux émissions de Club Poker Radio enregistrées en direct du Banco Casino !

Les résultats de la table finale

  • 1. Deividas Daubaris - 120 000 €
  • 2. Adrien Guyon - 88 000 €
  • 3. Romain Semler - 65 000 €
  • 4. Stefan Baczynskyj - 47 000 €
  • 5. Nacho Barbero - 35 000 €
  • 6. Igor Mataruga - 25 000 €

Le replay de la dernière ligne droite

Vos commentaires sur cette news dans le forum :
WPO Bratislava : Deividas Daubaris vainqueur, Adrien Guyon second
Cette news a suscité 75 commentaires, et seuls les 15 derniers sont affichés.
Posted (edited)
Pendant ce temps au Banco Casino

Une table à 120 000 € se joue dans la salle télévisée. Elle attire les projecteurs et les spectateurs, mais d’autres parties, d’un style différent, quoique tout aussi intenses, se déroulent dans les travées du Banco Casino.
 

large.IMG_8553.JPG.7df3b681a2b169613bf63
 

En remontant l’escalier pour accéder à l’accueil, c’est un poker un peu plus bruyant qui se joue dans le lobby de l’hôtel. Un quatuor de tables, deux Teams Pros par rangée, un iPad chacun, faisant face à une horde d’amateurs qui défilent devant eux à la manière d’un speed dating.

« Un pique ! Un piiiiiique » hurle Pierre Calamusa, dont la voix enjouée s’envole dans le toit du Lobby. Cette fois, il n’est pas en finale du Battle Royale ou du High Roller mais face à un amateur lambda, qui a osé défier l’armada du Team. Le fameux « Face The Pros » vient de débuter.
 

large.IMG_8556.JPG.e6ff4d76cc21cbb4a10fe

50 € à poser pour participer à un premier heads-up face à un adversaire de choix. Kool Shen, Mustapha Kanit, Loïc Debregeas, Alexane Najchaus, Davidi Kitai, Romain Lewis, Leo Margets ou Alejandro Romero. Si vous remportez votre match, vous avez le droit de repartir avec votre gain, ou de tenter le quitte ou double, face à un autre membre du Team.

100 € pour une victoire, 200 € pour la deuxième, 400 € ensuite et 1 000 € pour ceux qui parviennent à réaliser le 4 à la suite !
 

large.IMG_8539.JPG.266fb8c710b498cbb7d5f


Montez encore un étage, et filez jusqu’à la salle « Bratislava », cachée au fond d’un couloir. Cette fois, l’ambiance est bien plus silencieuse. Un mutisme provoqué par la tension qui se diffuse sur le ring. 6 cadors ont sorti les gants pour le tournoi le plus princier du festival, le fameux High Roller à 1 000 €.

Pas de streaming pour cette table finale, mais beaucoup de caméras scrutent tout de même les six finalistes. Qu’est-ce donc que ce tournage ? Et pourquoi-vois-je Régis, le réalisateur de Dans la tête d’un Pro autour de la table ?

Un des six joueurs attirent particulièrement les projecteurs. D’ailleurs, c’est lui qui a le plus de jetons. Son visage m’est familier, j’ai déjà du le voir à la télé. Mais attendez… Non ! Moundir Zoughari est là, ultra chipleader à 6-left de 34 briques. PAAAAAWWW !
 

large.IMG_8551.JPG.04ee2caf6cb880976a9d4
Quoi ? C'est moi qui suis chipleader TF du High Roller WPO ?

Notre WIP est en bonne compagnie. Dans sa diagonale, un Ole Schemion sauvage. La superstar s’est laissé tenter par un petit tournoi Winamax à 1 000 € pour passer le Week end à quelques kilomètres de Vienne, son lieu de résidence. Mais l’Allemand ne vient pas en touriste, même sur un « petit » 1 000 €. 2e stack au moment du Day 2, 2e au moment de démarrer la table finale, Ole est assuré de rentabiliser le WE, mais se verrait bien aller prendre un trophée WPO pour sa première participation à un tournoi Winamax.
 

large.IMG_8547.JPG.96b7b00125009a8b7a567

 

Première finale WPO également pour son voisin… Joao Vieira, du Team Winamax. 3e en jetons au moment d’aborder la finale, le Portugais sauve l’honneur du W rouge sur ce festival. Yoni Elbaz, Lukas Paredins et Adi Rajkovic complètent le casting. Voici d’ailleurs le chipcount de cette TF. Un petit HU Moudnir - Schemion ou Moundiri Joao devant les caméras de DLTDP, ça vous tente ?

 

Chipcount:

Moundir Zoughari : 2 890 000
Lukas Paredins : 410 000
Yoni Elbaz : 858 000
Joao Vieira : 1 214 000
Ole Schemion : 1 720 000
Adi Rajkovic : 906 000

Pay-out :

1er - 34 700 €
2e - 24 900 €
3e - 17 800 €
4e - 12 700 €
5e - 9 100 €
6e - 6 500 € 

Edited by cosmictrip

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
Tytgat se carapate

Le chiploser de la table quitte le premier cette table finale. Après une petite pause, Matthieu Duran peut donc lancer le coup d’envoi de la TF “officielle”.
 

large.wpo_bratislava_TF@carolinedarcourt
Crédit Photo Winamax
 

Pas de remontée fantastique pour Nicolas Tytgat. Le premier spot de la TF fut le dernier pour le grinder nantais. Un open shove :Ah:6d depuis le CO pour ses 5 dernières blindes.  Romain Semler paie avec :Ac:Tc et la main dominante restera devant sur le board :Js:8d:4h:7d:Jc.  

Jolie performance du grinder online qui réalise sa première grosse perf Live pour 18 400 €. On retiendra bien sûr son coup majestueux contre Corentin Sala, qui lui permettait alors de prendre le chiplead en fin de Day 2. Malheureusement, Nicolas n’a pas trouvé les spots pour concrétiser sur ce Day 3 et se console avec la 7e place de Main Event WPO.
 

Il reste 6 joueurs sur 2 221 inscriptions
Level 45 : 300 000 - 700 000 Ante 700 000
Moyenne : 18 500 000

Gain assuré : 25 000 €

Edited by cosmictrip

Share this post


Link to post
Share on other sites
Personne ne veut partir, on règle ça en turbo ?

Bientôt deux heures de jeu et toujours aucun sortant dans cette table finale. Romain Semler, Stefan Bacynskyj puis Nacho Barbero ont essayé tour à tour de se farcir un shortstack mais aucun d’entre eux n’a réussi à mener à bien son entreprise. Ils sont toujours six et le rapport de force n’a que peu bouger. Les blindes en revanche, commencent à se faire bien lourde.

Adrien Guyon est le premier à faire le grand saut. Avec 15 blindes devant lui, l’ex-Team Pro open-love au bouton et Romain Semler paie derrière lui avec son :Ac:9c. Ca sera un flip face au :4s:4d de son voisin. Guyon part rejoindre son rail pour voir le board depuis les écrans télévisés.

Rien sur le flop :Qd:Kh:7c, rien non plus sur la turn :Js et rien du tout sur la river :6c. Double-up !
 

large.IMG_8566.JPG.aafb705a8d1264f43524a
 

« Guyon ! Au fond ! Guyon ! Au fond ! » se met à chanter son public. Des paroles qui interloquent Daubaris, qui demande une traduction. « Iciiiiii, c’est Adri ! » poursuit Jeremy Torres et sa bande, dans un mélange d’hymne parisien et d’ode à Adrian Mateos. En attendant, Guyon fait une très belle opération en remontant au-delà des 20 millions.

Dix minutes plus tard, c’est au tour de Deividas Daubaris de prendre ses responsabilités. Le Lituanien se laisse mourir depuis deux heures, dans un combat à distance avec Igor Maturaga, l’enjeu étant de savoir qui lâchera le premier.

Stefan Baczynkyj lui demande le tout en SB et Deividas accepte volontiers avec son :As:Qd. Ca domine bien le :Ac:8c adverse. Voyons donc un flop. :9c:3c:5d. Le public s’enflamme, tandis que Daubaris fait signe de calmer le jeu, comme si tout allait bien. En effet, rien ne changera ni sur la turn :Ks, ni sur la river :6d. Double up numéro 2 ! 
 

large.IMG_8573.JPG.d8b59fbc8b50173b9f518
 

Grise mine chez Mataruga, qui voit son concurrent direct prendre le large. Le Serbe n’a plus d’autres choix, il faut y aller. Avec 3,6 blindes devant lui, il envoie tout avec :Ks:6s en BB alors que Nacho Barbero a ouvert UTG. L’Argentin est en 60-40 avec son :Ah:9s. Ca tient sur le flop :Qs:4c:2c, mais la turn :6c donne une paire salvatrice à Igor. La river :Kc ne changera rien. Double up numéro 3. 

Nos six larrons sont donc toujours en course. Les stacks ont légèrement bougé en queue de peloton tandis que Stephan domine toujours largement les débats avec deux averages. Sauf que depuis deux heures, les blindes ont bien augmenté. Quatre joueurs se retrouvent entre dix et quinze blindes. Vous avez dit ICM ?

Il reste 6 joueurs sur 2 221 inscriptions
Level 45 : 600 000 - 1 200 000 Ante 1 200 000
Moyenne : 18 500 000

Gain assuré : 25 000 €

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
Igor dehors, Barbero rasé

Les blindes montantes commencent à noyer les shortstacks. Obligés de prendre des risques, les joueurs envoient les tapis à un rythme bien soutenu. Les conséquences se font vite sentir et la dure loi des flips a chassé Igor Maturuga, puis Nacho Barbero.

Le Serbe était pourtant sur une grosse lancée. Deux doubles ups en deux orbites contre Nacho Barbero lui permettaient de revenir près des quinze millions. Avec As-Dame, il enchaîne avec un nouveau tapis au HJ, et la parole arrive sur Romain Semler en SB. Avec deux Valets, pas question de passer. Le Nancéien demande un compte puis annonce le call. Ça sera donc un flip à 28 millions de jetons.

Un brelan sur le flop :Jd:4h:3c, un souffle de peur sur la turn :Ts, mais le drame est évité sur la river :2h. Romain Semler s’empare du chiplead, tandis que Igor prend la sortie. 25 000 € tout de même pour récompenser cette 6e place.
 

large.wpo_bratislava_TF@carolinedarcourt
 

Dix minutes plus tard, nouveau tapis-payé. Nacho Barbero a tout mis au bouton et s’est fait payer par son meilleur ennemi Adrien Guyon. Troisième round entre les deux hommes, le premier à tapis pré-flop, et certainement le plus important. :Js:Tc chez l’Argentin, :As:Kd pour Guyon.

Le croupier dévoile un flop à sensations :Td:8d:7d. Le clan Guyon retient son souffle sur la turn :5h  Puis explose sur la river :Kh. Les premiers affrontements avaient sonné l’Argentin. Cette fois, Nacho est K.O. 

"C'est frustrant, je n'ai passé aucun all-in en finale. J'ai été très aggressif mais il fallait passer un des coups contre le Serbe. Mais bon, j'aurais pu être éliminé bien avant avec les deux neuf qui sont passés deux fois contre over-pair, analyse Nacho, qui entretient une relation particulière avec cette main. C'est la date de naissance de mon père. L'année ou il est décédé, je me retrouve à 80 left du Main Event et je me prends un bad beat avec cette main. Aujourd'hui, je craque les As puis les Rois. A plusieurs reprises, j'ai eu de gros coups du destin, parfois favorables, parfois défavorables". L'Argentin retiendra les bons moments passés avec le Team sur ces évènements Winamax que son pote Mustapha lui a fait découvrir. Cette fois, il repart même avec une table finale et 35 000 €. Bravo Nacho.
 

large.wpo_bratislava_day3@GC-080.jpg.f3b
 

Il reste 4 joueurs sur 2 221 inscriptions
Level 45 : 700 000 - 1 400 000 Ante 1 400 000
Moyenne : 27 762 000

Gain assuré : 47 000 €

Edited by cosmictrip

Share this post


Link to post
Share on other sites
Stefan, le coup de la panne

Chipleader au moment d’attaquer la finale, Stefan Baczynskyl n’a pas réussi à garder le rythme pour étouffer ses adversaires. Quelques coups parfois mieux négociables, parfois inévitables l’ont fait retomber dans le ventre mou, jusqu’à son élimination en 4e position.

Après une demi de rêve, Stephan a connu une finale scénario compliquée. Il tente d’abord d’utiliser son gros stack pour mettre la pression sur ses adversaires. La stratégie fonctionne dans un premier temps, mais quelques petits coups perdus l’empêche de créer l’écart.
 

large.wpo_bratislava_day3@GC-108.jpg.6dd
 

Un premier duel de blindes contre Deividas lui coutera dix millions de jetons, sans que Stefan ne puisse faire quoi que ce soit. C’est surtout ce coup avec :Js:8s mal négocié qui lui reste en travers de la gorge.

Défense après un open de Daubaris UTG puis Baczynskyj trouve sa top paire sur :8h:6s:3c. Le Lituanien continue pour 2,2 millions, et Stefan place le check-raise pour 5 millions. Le Lituanien riposte à tapis, obligeant le Français à coucher ses cartes. Le streaming nous montrera plus tard que Deividas tenait :9d:Td. Son parcours s'achèvera finalement avec un resteal :Ac:2c sur un open de Guyon. Les derniers 11 millions partent au milieu, snap call de Guyon qui montre :9s:9c. Le board :Qd:3s:2d:8s:8d sera le dernier de Stefan, qui rend les armes en 4e position.

« J’ai fait quelques erreurs en milieu de finale. Il y a des coups que j’ai mal négociés et qui m’ont un peu tilté », concède le joueur forcément déçu au moment de sortir du tournoi.

Le Seine-Et-Marnais réalise tout de même une performance inouïe. Pas vraiment spécialiste de tournoi, il s’offre un deep run sur plus de 2 000 joueurs pour une perf’ à 47 000 €.

Un gain qui permettra de booster ses nouveaux projets, à l’aube de sa reconversion comme coach sportif. Passionné depuis près de vingt ans, il s’offre par la même occasion une bankroll conséquente pour ses prochains kiffes pokeristiques. GG Stephan.
 

large.wpo_bratislava_day3@GC-096.jpg.d8b
 

A l'inverse, Adrien Guyon enchaine une deuxième élimination en dix minutes et reprend les rennes de ce Main Event. Il se retrouve à 3 left d'un titre WPO et de 120 000 €. Face à lui, un reg lituanien et un amateur de la FNL. Le match à trois commence !

 Chipcount :

Adrien Guyon : 52 000 000
Deividas Dabauris : 31 000 000
Romain Semler : 26 000 000

Il reste 3 joueurs sur 2 221 inscriptions
Level 48 : 800 000 - 1 600 000 Ante 1 600 000
Moyenne : 37 016 000

Gain assuré : 65 000 €

Share this post


Link to post
Share on other sites
Beaucoup de jetons en l'air et le bronze pour Semler

Après un enchaînement de tapis rocambolesque, Romain Semler échoue finalement au pied du podium. L’amateur de la FNL réalise le plus grand exploit de sa longue carrière amateur après un run magnifique et une remarquable prestation. Il repart à Nancy avec un gain colossal, qui ne va pas pour autant changer ses habitudes.
 

large.wpo_bratislava_TF@carolinedarcourt
Crédit Photo Winamax

La scène se répète comme une séquence en boucle. « All-in & Call » annoncé sur la table télévisée, les spectateurs se lèvent au plus près des barrières qui les séparent du spot, les héros se dirigent vers le clan et le volume commence à monter.

Chacun appelle les cartes de son poulain tandis que la croupière attend l’autorisation de dévoiler les cartes. Des cris stridents sur le flop, des soupirs sur la turn, des hurlements sur la river et le vainqueur se rue dans les bras de son kop. Quand c’est Adrien qui gagne, la célébration s’accompagne des refrains scandés par sa bande de potes stéphanois. Les « Guyonnnnnn ! Au fooooonnnd ! » Sont désormais connus de toute la salle.

Après les clameurs, les trois hommes se rassoient, le temps de voir une donne ou deux, puis « All-in & Call ! » et la scène recommence.

En dix minutes, on a assisté cinq fois au même cirque. Et à chaque fois, c’est le tapis couvert qui trouvait le double-up.

Tombé à dix blindes, Adrien trouve un spot favorable :Ah:Qd contre le :Ac:8s de Semler, qui a payé le tapis 12BB. Cinq briques, et ça tient pour Adrien. 

Main suivante, c’est Romain Slemer qui se retrouve short. Tapis Daubaris au bouton et le Nancéien se réveille avec deux Dames. Ca passe contre le :Kc:7h du Lituanien.

Deux mains plus tard, revoilà Adrien Guyon qui tente d’éliminer Slemer. :Ks:7h chez Romain, :Ac:2c en face. Un board :8c:Ts:Qh:9s et le :7c river offre un nouveau double-up à Slemer. 

large.wpo_bratislava_day3@GC-110.jpg.528
Crédit Photo Winamax

Adrien repasse derrière et envoie la sauce avec :Kh:Tc dès la main suivante… Payé par Romain avec :As:Qd. Un :Ks au flop, rien de plus et Adrien revient à 25 blindes.
 

large.wpo_bratislava_day3@GC-097.jpg.037
 

Une minute plus tard, le Lituanien revient dans la bataille avec :Ac:9c, pour un nouveau flip contre le :5s:5d du Français. :9s river. Cette fois, le plus gros tapis a gagné. Romain Slemer prend la 3e place de ce Main Event WPO.  
 

large.IMG_8611.JPG.d03f302a85ca6aa25e2f7
 

Romain sort du spot télévisé, sous les applaudissements de toute la foule qui remercie l’un des trois héros qui la font vibrer depuis le début de ce 3-max et de cette finale. Slemer se fraie un chemin à travers les spectateurs puis s’arrête quelques instants pour nous livrer quelques mots après ses swings affolants.

« Je ne sentais plus vraiment les émotions à ce stade de la finale, déclare Romain. Tu sens surtout la fatigue, t’essaies de rester concentré. J’ai tout donné et j’ai l’impression d’avoir accompli quelque chose ». Parti avant-dernier, il a en effet parfaitement négocié cette finale pourtant très relevée pour aller chercher la perf de sa vie.

« Je remporte un flip qui me remet tout de suite dedans. Et après, je m’en suis pas mal sorti. Je me souviens notamment de ce call hauteur as contre Nacho (open BT, défense Barbero, check-check sur :9s:9c:Qh, bet 1,5M - call sur la turn :Ts, et bet 4M - call sur la river :5c, avec :Ah:Jc). J’avais prévu de payer sur certaines river, certains sizings, c’est pour ça que j’ai call assez vite. Dans l’ensemble j’ai très peu de regrets sur ma TF ». 

Sa belle prestation est récompensée d’une 3e place et d’un chèque de 65 000 €. Un gain colossal pour ce prof de math qui n’avait jamais franchi la barre des cinq chiffres que ce soit en Live ou Online.

« Je n'ai pas 100% de mon action mais j’ai une bonne part. J’avais un projet immobilier avec ma femme, ça va beaucoup nous aider. Si ça va changer mes habitudes de grind ? Pas du tout. Je joue seulement pour m’amuser. Je m’offre des petits shots de temps en temps, comme quand il y a le 4 Million Event, mais je ne joue pas au dessus de mon niveau. Ce qui va changer, c’est ce que je vais avoir de côté dans ma vie de tous les jours ».

Slemer s’en va rejoindre les copains de la FNL. Pendant ce temps, Adrien Guyon et Deividas Dabauris prennent place pour le heads-up final. Un bras de fer entre costaud. Deux joueurs aguerris, expérimenté aux styles bien différents. L’ex Team Pro Wina contre le jeune reg lituanien. 120 000 € à aller chercher, 60 millions de jetons contre 50. Allez la France !
 

large.wpo_bratislava_day3@GC-115.jpg.b69
 

Il reste 2 joueurs sur 2 221 inscriptions
Level 49 : 1 000 000 - 2 000 000 Ante 2 000 000
Moyenne : 55 525 000

Gain assuré : 80 000 €

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
Deividas se frotte la moustache

Après un heads-up à double sens, Deividas Dabauris retourne Adrien Guyon pour remporter le tout premier WPO Bratislava. S’extirpant d’un field de 2 221 joueurs, il prend le trophée et 120 000 €, le plus gros gain de sa carrière Live.
 

large.wpo_bratislava_TF@carolinedarcourt
Crédit Photo Winamax

Et le premier évènement de la room française en terre slovaque revient donc… A la Lituanie ! Avec un cocktail de patience, de discipline et de réussite, Deividas Dabauris engloutit un field fort en niveau et en nombre, jusqu'à sentir l'ivresse de la victoire.

« Je suis très heureux d’avoir pu m’en sortir de ce gros field. C’est le plus gros dont j’arrive à sortir vainqueur, précise Dabauris, le plateau du WPO Bratislava dans les mains. On a évidemment besoin de beaucoup de chance, j’ai essayé de joué mon jeu et ça m’a réussi ».

Habitué aux évènements internationaux et aux gros buy-in (il jouait encore des 10 000 $ à l’Aria cet été), la présence du reg Lituanien sur ce 500 € n’était pas vraiment programmée. « Je suis venu en vacances en Slovaquie avec mes amis. Certains avaient prévu de jouer ce tournoi, donc j’ai jumpé avec eux ». Une idée qui s’est avérée payante, sur le plan financier bien sûr, mais aussi d’un point de vue de l’expérience.
 

large.wpo_bratislava_TF@carolinedarcourt
Crédit Photo Winamax

« J’ai beaucoup apprécié joué en 6-max. C’est un format qui propose beaucoup d’action, c’est ce que j’aime. J’ai apprécié activités annexes et j’ai vu tous les efforts que le staff Winamax a fait pour rendre cet évènement si unique. C’est très différent que les festivals auxquels j’ai participé auparavant. J’ai eu une très belle expérience à Bratislava, il est fort probable que je vienne sur d’autres évènements, comme à Madrid par exemple ». 

On notera que le Lituanien n'est pas le seul joueur de l'Est à s'être régalé sur ce WPO. Les grinders slaves font en effet un joli 100% sur les gros rendez-vous : Le Battle Royale pour un Polonais, le High Roller pour un Autrichien et le Main Event pour la Lituanie. Alors Messieurs, ça vous plait quand Winamax vient chez vous ?
 

large.wpo_bratislava_TF@carolinedarcourt
Crédit Photo Winamax

Concernant le poker, le joueur a fait preuve de beaucoup de professionnalisme. Tenue de table exemplaire, technique aiguisée, et une grind permanente qui l’a permis à plusieurs reprises de revenir dans le tournoi, sans vraiment besoin de show-down ou de gros coups à tapis. On avait observé ce scénario hier au Day 2. Il s’est répété sur ce Final Day, ou Deividas n’a pourtant jamais été chipleader avant le 4-max.

« J’étais shortstack au départ. Mon plan était juste de m’en tenir aux ranges que je m'étais fixé selon les situations. J’attendais les bons spots et trouver des edges quand je pouvais. J’ai eu les As en bataille de blindes, au bon moment, ça m’a permis de me relancer. J’ai essayé de jouer en professionnel, ce que je suis ».

Deividas s’est cantonné à son plan de jeu, à son poker rigoureux, du début à la fin de la finale et jusqu’au bout de ce heads-up face à Adrien Guyon. C’est pourtant le Français qui prend un premier gros ascendant en remportant un 60-40 crucial après quinze minutes de duel.
 

Un Heads-up boomerang

Un duel :As:8d contre :Kc:Jh chez le Français. Le board monocolore :Qh:6h:5h fait hurler le rail bleu, qui redouble encore de volume sur la turn :3h. Le Poitevin monte à 87 millions de jetons quand le Lituanien tombe à 24 millions, juste sous les dix blindes.
  

large.wpo_bratislava_TF@carolinedarcourt
Crédit Photo Winamax

Le clan tricolore est prêt à voir Adrien donner le coup de grâce… Mais la partie va vite prendre un nouveau tournant. Avec si peu de profondeur, chaque spot peut inverser le cours de la partie. Limp Guyon en SB, check-back et le flop vient :8d:4s:2h. C-bet 1BB chez Guyon, min-raise 2BB du Lituanien, call du Français et voilà la turn :As.

Deividas avance de nouveau 1 blinde et Adrien jam-par dessus. :4d:3s chez le Français, pour une paire et une ventrale, qui devrai améliorer contre le :8h:Td de Daubaris. River :6c et c’est cette fois le clan lituanien qui exulte.

La dynamique enclenchée par Deividas va se poursuivre jusqu’à mettre son opposant à terre. Nouveau tapis payé deux minutes plus tard et encore une fois, Daubaris domine Guyon avec un duel :Ah:Jd contre :Ac:9c. :7s:5h:2s sur le flop, léger frémissement sur la turn :6d mais ça tient pour Daubaris qui double encore sur la river :Tc. En cinq minutes, les tapis se sont inversés.  

Guyon est désormais sur la corde raide, la confiance est du côté de Daubaris qui conclut dès sa première balle de match. Daubaris call les 9 blindes adverses avec :Ks:6c, légèrement derrière le :Ah:8d d’Adrien. Double paire sur le flop :Kh:Td:6h, une seule carte à éviter après la turn :7c. River :2c, Deividas Dabauris est champion du Main Event WPO Bratislava.

Guyon, un record et du plaisir

Le scénario rocambolesque, de cette finale jusqu'au heads-up, aurait pu laisser un gout amer au coach poitevin. Quand on sait son histoire d’amour avec Winamax, il ne nie pas qu’un trophée WPO aurait parfaitement complété sa galerie. « Je ne joue que sur Winamax, c’est la room sur laquelle j’ai gagné mes plus beaux titres. Sur les tournois Live, j’ai déjà fait 6e (à Dublin 2018), là je fais 2e, c’est vrai que le titre aurait fait plaisir. Mais je m'attendais à tous les scénarios, y compris celui de perdre. Il y aura peut-être d’autres occasions ». Définitivement lié au W rouge, il inscrit son nom au tableau de cette édition historique, le plus grand tournoi de 6-max jamais organisé en Europe, et le 2e plus gros au monde.


large.wpo_bratislava_TF@carolinedarcourt
Crédit Photo Winamax

Depuis le début du tournoi, Adrien mettait le plaisir du jeu au premier plan. Il l’a confessé hier et cela s’est ressenti dans son jeu, toujours aussi insaisissable et créatif. Son bluff contre Nacho Barbero hier, les moves qu’on a vu aujourd’hui, les ranges si variables déroutent parfois les observateurs, mais surtout ses adversaires, en laissant toujours une place à l’intuition, voire à l’improvisation.

 

large.wpo_bratislava_TF@carolinedarcourt
Crédit Photo Winamax

« Je maitrise ce que je fais, mais je vois ce que tu veux dire. J’ai un jeu qui est complètement basé sur le timing et sur le profil que j’ai en face, réagit Guyon. Ça vient du fait que j’ai commencé le poker en format heads-up. Je me base toujours sur celui que j’ai en face de moi. C’est pour ça que mes ranges d’open peuvent s’étirer à tout moment. C’est du poker de situation, d’intelligence et c’est ce que j’essaie de transmettre à mes élèves. »

Le coach repart le sac vide de trophée, mais les poches pleines. 88 000 € pour cette deuxième place, ce qui correspond, à l’instar de Deividas, à sa plus grosse perf’ Live, loin devant sa 16e place de l’EPT Deauville 2015 (pour 25 briques). S’il se dit pro à la retraite, il assure qu’on continuera de le voir, sur les Series online comme sur le circuit français et assurément sur les prochains festivals Winamax.

Adrien a vibré pendant trois jours et a rendu le plaisir aux spectateurs présents à Bratislava comme sur le streaming. Et on se lassera pas de voir ce joueur continuer de marquer le circuit par sa présence et ses performances. Merci Adri.

Le tableau du Main Event WPO Bratislava - 500 € - 2 221 joueurs

1er - Deividas Dabauris : 120 000 €
2e - Adrien Guyon : 88 000 €
3e - Romain Semler : 65 000 €
4e - Stefan Baczynskyj : 47 000 €
5e - Nacho Barbero : 35 000 €
6e - Igor Mataruga : 25 000 €
 

large.wpo_bratislava_TF@carolinedarcourt

Edited by cosmictrip

Share this post


Link to post
Share on other sites
News

Le Battle Royale pour un Polonais, le High Roller pour un Autrichien et le Main Event... pour un Lituanien ! Pas de doute : les joueurs de l'Est se sont régalés lors de ce WPO Bratislava premier du nom. Deividas Daubaris parachève cette razzia en mettant la main sur un chèque de 120 000 €, mais Adrien Guyon n'a pas démérité et signe lui aussi sa plus belle performance sur le circuit live.

[...] Lire la suite…




(crédit : Caroline Darcourt / Winamax)

Share this post


Link to post
Share on other sites

après un super séjour, il était temps de prendre la navette pour rentrer à la maison cette nuit à 4h

Hier soir vers 22h, aux abords du casino (où se trouvait aussi notre appart), mon pote et moi avons été intrigués par une arrivée massive et incroyablement nombreuse de camions de pompiers, voitures de flics...

Ils ont bloqué la route. Cette nuit, réveil à 3h30 pour retourner au casino prendre la navette avec les joueurs qui devaient également rentrer, et les camions et voitures étaient toujours là...

J'ai tenté de fouiner sur le net et j'ai trouvé

Un mec en bagnole est rentré dans un arrêt de bus, il a tué 4 personnes et blessé 10 autres :(

drôle de manière de finir le séjour

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bravo Adrien . Et juste très déçu de l attitude de Rosalie petit car évidemment comme chaque live wina énormément d affluence ce qui oblige a cappé certain tournois comme le dernier en lice le mystèry bounty.

Les inscriptions était ouverte 2 h avant le début du tournois donc 10h et fixé à 500 participant ce qui nous amener moi et mon colloc de séjour comme de nombreux autres joueurs à venir a l avance 8h40 pour être précis et nous étions pas le premier a attendre devant le desk. 

A 9h30 la file d attente était gigantesque et le tournois déjà casi complet avant mm l ouverture des inscriptions.

Et voilà que madame se pointe a 10h00 nous passe tous devant tels une star en s extasiant : hihihi j'ai mm pas besoin de faire la queue. 

Ecoute Rosalie tu est ni pro wina et ni star de quoique soit aucune autre personne du staff des wip des autre streamgang n on eu cette attitude.

C est grâce à nous les joueurs que tu a un partenariat de sponsoring via wina.

Il semblerai que toute modestie ta échappé. 

Bref sinon super festival mm si de nombreux axes d amélioration sont toujours possible. A très vite pour un nouveau live

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
Il y a 3 heures, Fake a écrit :

après un super séjour, il était temps de prendre la navette pour rentrer à la maison cette nuit à 4h

Hier soir vers 22h, aux abords du casino (où se trouvait aussi notre appart), mon pote et moi avons été intrigués par une arrivée massive et incroyablement nombreuse de camions de pompiers, voitures de flics...

Ils ont bloqué la route. Cette nuit, réveil à 3h30 pour retourner au casino prendre la navette avec les joueurs qui devaient également rentrer, et les camions et voitures étaient toujours là...

J'ai tenté de fouiner sur le net et j'ai trouvé

Un mec en bagnole est rentré dans un arrêt de bus, il a tué 4 personnes et blessé 10 autres :(

drôle de manière de finir le séjour

Sick j avais airbnb a côté  je me demandais ce qu il s etait passé. 

 

Dire que je tirais la gueule car 0 perf mais la tu m as vite fait relativiser...ca aurait pu etre nous. 

 

RIP

Edited by redundo

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 03/10/2022 à 01:14, cosmictrip a écrit :
Beaucoup de jetons en l'air et le bronze pour Semler

Après un enchaînement de tapis rocambolesque, Romain Semler échoue finalement au pied du podium. L’amateur de la FNL réalise le plus grand exploit de sa longue carrière amateur après un run magnifique et une remarquable prestation. Il repart à Nancy avec un gain colossal, qui ne va pas pour autant changer ses habitudes.
 

large.wpo_bratislava_TF@carolinedarcourt
Crédit Photo Winamax

La scène se répète comme une séquence en boucle. « All-in & Call » annoncé sur la table télévisée, les spectateurs se lèvent au plus près des barrières qui les séparent du spot, les héros se dirigent vers le clan et le volume commence à monter.

Chacun appelle les cartes de son poulain tandis que la croupière attend l’autorisation de dévoiler les cartes. Des cris stridents sur le flop, des soupirs sur la turn, des hurlements sur la river et le vainqueur se rue dans les bras de son kop. Quand c’est Adrien qui gagne, la célébration s’accompagne des refrains scandés par sa bande de potes stéphanois. Les « Guyonnnnnn ! Au fooooonnnd ! » Sont désormais connus de toute la salle.

Après les clameurs, les trois hommes se rassoient, le temps de voir une donne ou deux, puis « All-in & Call ! » et la scène recommence.

En dix minutes, on a assisté cinq fois au même cirque. Et à chaque fois, c’est le tapis couvert qui trouvait le double-up.

Tombé à dix blindes, Adrien trouve un spot favorable :Ah:Qd contre le :Ac:8s de Semler, qui a payé le tapis 12BB. Cinq briques, et ça tient pour Adrien. 

Main suivante, c’est Romain Slemer qui se retrouve short. Tapis Daubaris au bouton et le Nancéien se réveille avec deux Dames. Ca passe contre le :Kc:7h du Lituanien.

Deux mains plus tard, revoilà Adrien Guyon qui tente d’éliminer Slemer. :Ks:7h chez Romain, :Ac:2c en face. Un board :8c:Ts:Qh:9s et le :7c river offre un nouveau double-up à Slemer. 

large.wpo_bratislava_day3@GC-110.jpg.528
Crédit Photo Winamax

Adrien repasse derrière et envoie la sauce avec :Kh:Tc dès la main suivante… Payé par Romain avec :As:Qd. Un :Ks au flop, rien de plus et Adrien revient à 25 blindes.
 

large.wpo_bratislava_day3@GC-097.jpg.037
 

Une minute plus tard, le Lituanien revient dans la bataille avec :Ac:9c, pour un nouveau flip contre le :5s:5d du Français. :9s river. Cette fois, le plus gros tapis a gagné. Romain Slemer prend la 3e place de ce Main Event WPO.  
 

large.IMG_8611.JPG.d03f302a85ca6aa25e2f7
 

Romain sort du spot télévisé, sous les applaudissements de toute la foule qui remercie l’un des trois héros qui la font vibrer depuis le début de ce 3-max et de cette finale. Slemer se fraie un chemin à travers les spectateurs puis s’arrête quelques instants pour nous livrer quelques mots après ses swings affolants.

« Je ne sentais plus vraiment les émotions à ce stade de la finale, déclare Romain. Tu sens surtout la fatigue, t’essaies de rester concentré. J’ai tout donné et j’ai l’impression d’avoir accompli quelque chose ». Parti avant-dernier, il a en effet parfaitement négocié cette finale pourtant très relevée pour aller chercher la perf de sa vie.

« Je remporte un flip qui me remet tout de suite dedans. Et après, je m’en suis pas mal sorti. Je me souviens notamment de ce call hauteur as contre Nacho (open BT, défense Barbero, check-check sur :9s:9c:Qh, bet 1,5M - call sur la turn :Ts, et bet 4M - call sur la river :5c, avec :Ah:Jc). J’avais prévu de payer sur certaines river, certains sizings, c’est pour ça que j’ai call assez vite. Dans l’ensemble j’ai très peu de regrets sur ma TF ». 

Sa belle prestation est récompensée d’une 3e place et d’un chèque de 65 000 €. Un gain colossal pour ce prof de math qui n’avait jamais franchi la barre des cinq chiffres que ce soit en Live ou Online.

« Je n'ai pas 100% de mon action mais j’ai une bonne part. J’avais un projet immobilier avec ma femme, ça va beaucoup nous aider. Si ça va changer mes habitudes de grind ? Pas du tout. Je joue seulement pour m’amuser. Je m’offre des petits shots de temps en temps, comme quand il y a le 4 Million Event, mais je ne joue pas au dessus de mon niveau. Ce qui va changer, c’est ce que je vais avoir de côté dans ma vie de tous les jours ».

Slemer s’en va rejoindre les copains de la FNL. Pendant ce temps, Adrien Guyon et Deividas Dabauris prennent place pour le heads-up final. Un bras de fer entre costaud. Deux joueurs aguerris, expérimenté aux styles bien différents. L’ex Team Pro Wina contre le jeune reg lituanien. 120 000 € à aller chercher, 60 millions de jetons contre 50. Allez la France !
 

large.wpo_bratislava_day3@GC-115.jpg.b69
 

Il reste 2 joueurs sur 2 221 inscriptions
Level 49 : 1 000 000 - 2 000 000 Ante 2 000 000
Moyenne : 55 525 000

Gain assuré : 80 000 €

Super Fausto. C'est retranscrit au mot près :) .

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 03/10/2022 à 14:53, redundo a écrit :

Sick j avais airbnb a côté  je me demandais ce qu il s etait passé. 

 

Dire que je tirais la gueule car 0 perf mais la tu m as vite fait relativiser...ca aurait pu etre nous. 

 

RIP

https://www.euronews.com/2022/10/03/five-people-killed-after-drunk-driver-hits-bus-stop-in-bratislava

Share this post


Link to post
Share on other sites
Lire les 75 commentaires sur le forum
Les news à la Une
mercredi 30 novembre 2022 à 14:43
Breaking News
CP vs Wam : prochaine déculottée le 15 décembre sur Winamax !

Pour la quinzième fois de leur histoire, les communautés de Club Poker et Wam s'affronteront lors d'un grand tournoi de poker en ligne le 15 décembre prochain à 20h. Comme d'habitude, on compte sur vous pour être au rendez-vous et représenter en nombre votre forum favori. Avec une seule couleur comme étendard : le rouge. Rouge comme le sang, rouge comme le breuvage qui coulera à flots au studio de Club Poker Radio le jour J, et rouge surtout comme les fesses endolories de nos adversaires le lendemain.

mercredi 30 novembre 2022 à 9:19
Télex

Attention : cette semaine, le direct de Club Poker Radio se déroule non pas le jeudi mais le mercredi soir. L'équipe recevra pour l'occasion deux hommes pour qui la passion du poker est une histoire de famille : Giuseppe Zarbo, figure des Entrams et ambassadeur des championnats de France de poker ; et son fils Raffael qui a connu une très belle année 2022 dans les clubs parisiens.

mardi 29 novembre 2022 à 8:02
Télex

Un Road to PSPC peut en cacher un autre : dans la foulée de l'étape aixoise remportée par Antony Apicella, direction Namur pour les équipes de PokerStars ! veunstyle est sur place pour tout vous raconter de l'événement entre deux cornets de frites. Et la bonne nouvelle, c'est que plusieurs membres de Club Poker ont décidé de se lancer dans la course belge au Platinum Pass.

lundi 28 novembre 2022 à 8:51
LIVE
FPS Aix-en-Provence : Anthony Apicella vainqueur, Alban Juen runner up

Quel beau final que celui de ce FPS Aix-en-Provence ! Durant six heures, Anthony Apicella et HWolowitz se sont rendu coup pour coup sous le regard attentif de Fausto. C'est finalement le Corse qui a eu l'honneur de poser devant les photographes avec le trophée. Un privilège partagé par Paul-François Tedeschi au terme du High Roller du festival de PokerStars et Texapoker.

vendredi 25 novembre 2022 à 10:04
Poker Against Plastic Pollution : des sacs biodégradables pour les tournois live

Ecosec, une entreprise britannique, produit des sacs biodégradables destinés à l'empaquetage des jetons de poker. Sa solution a déjà été retenue par des acteurs locaux comme Grosvenor et l'Irish Poker Tour, mais aussi par 888poker à l'international et Fivebet en France. Dans un entretien accordé à Pokerfuse, son fondateur se réjouit de ce succès et fait part de sa volonté d'appuyer sur l'accélérateur en 2023.

jeudi 24 novembre 2022 à 16:55
HOT !
World Poker Tour : deux étapes WPT Prime en France en 2023

L'annonce est signée Texapoker : dans le cadre d'un partenariat de deux ans avec le World Poker Tour, l'entreprise d'Apo Chantzis accompagnera le retour de la franchise dans l'Hexagone dans les prochains mois. Le circuit WPT Prime visitera le Club Circus en janvier avant de mettre le cap sur le Pasino Grand d'Aix-en-Provence en octobre. Entre temps, le casino de Sanremo aura également droit à son étape.

jeudi 24 novembre 2022 à 10:21
Télex

Ils ont travaillé ensemble au Club Montmartre il y a quelque temps, ils se retrouvent aujourd'hui sous l'étendard du Club Circus. Entre deux romans à succès, Alexis Laipsker accepte les responsabilités de directeur de l'établissement. Notre Dicomaniaque national endosse quant à lui le costume de coordinateur marketing. Bonne chance dans cette nouvelle aventure !

jeudi 24 novembre 2022 à 9:16
LIVE
FPS Aix-en-Provence : le Mystery Bounty pour Didier Mambour, les Bahamas pour KaraBusto

Que d'émotions pour KaraBusto ! Hier après-midi, le CPiste a eu le bonheur d'ouvrir la plus belle enveloppe de ce Mystery Bounty provençal : celle contenant le Platinum Pass tant convoité. Didier Mambour a lui été moins verni au tirage, mais il s'est rattrapé cartes en main en allant chercher la victoire du tournoi devant le Croate Ivan Banic.

jeudi 24 novembre 2022 à 8:52
Télex

PMU Poker, partypoker et bwin vous ont concocté un week-end plutôt sympa. À partir de ce vendredi et jusqu'à lundi, une série de tournois réguliers de la grille Daily Legends sera accessible chaque jour pour un buy-in réduit de moitié et avec une dotation garantie maintenue à son niveau habituel. Quelques exemples ? Du Terminator à 5 €, du Titan et du Gladiator à 50 € ou encore du Highroller à 125 €.

mercredi 23 novembre 2022 à 16:33
Télex

L'équipe de Club Poker Radio a le plaisir de recevoir ce jeudi à 21h deux acteurs qui aiment jouer aux cartes entre deux tournages : Grégory Fitoussi, passé des caméras de Sous le Soleil à celles d'Engrenages avec quelques films dans l'intervalle ; et Michaël Abiteboul, qui a notamment décroché il ya quelques années le prix de la Révélation pour son rôle dans Turbulences lors du Festival de la fiction TV de Saint-Tropez.

mercredi 23 novembre 2022 à 9:30
Télex

Demandez le programme ! Les Club Montmartre Poker Series s'articuleront autour d'un Main Event à 400 € avec trois jours 1, un High Roller à 800 € sur deux jours et un KO Progressif à 50 € durant lequel chaque joueur défendra deux primes de 50 €. Les principaux tournois du festival sont sur Allô Poker et la structure complète du Main Event est disponible sur le forum. À vos agendas !

mercredi 23 novembre 2022 à 8:56
Télex

Voilà plus d'un mois qu'aucun CPiste n'a connu le bonheur de toucher une quinte [lexique=202]flush royale[/lexique] sur le Lucky CP. À l'époque, Jean Bis avait mis la main sur un magot de 850 €. Le montant de la cagnotte n'a pas encore retrouvé ces sommets, mais ce soir un petit veinard empochera peut-être un chèque de 300 € par la seule grâce de la plus belle combinaison du Hold'em.

mercredi 23 novembre 2022 à 8:51
Télex

Avec un Platinum Pass ajouté à la dotation du tournoi, le Mystery Bounty à 440 € était évidemment très attendu du côté du Pasino Grand d'Aix-en-Provence. L'événement a enregistré 632 entrées et ils seront encore 94 à rêver d'une belle enveloppe cet après-midi. Parmi eux, on a notamment aperçu Sonny Franco, Bruno Fitoussi, Rosalie Petit ou encore notre haygus national. Fausto a pris son plus bel accent provençal pour vous raconter tout ça.

lundi 21 novembre 2022 à 10:17
LIVE
FPS Aix-en-Provence : David Lopez vainqueur de la FPS Cup

Le premier des 25 tournois organisés par PokerStars et Texapoker au Pasino Grand d'Aix-en-Provence a rendu son verdict la nuit dernière : David Lopez s'impose devant Omar Abla et Giovanni Renna pour mettre la main sur un chèque de 27 600 €. Le festival se poursuit ce lundi avec un Bounty Progressif à 330 €, en attendant l'arrivée sur les lieux de Fausto demain pour le coverage.

Tournois gratuits et prix ajoutés

Le Club Poker organise des freerolls avec bonus et des tournois spéciaux avec ajouts de prix.
Pour en bénéficier gratuitement, inscrivez-vous sur nos sites de poker partenaires :

Le chat joue au poker en ligne. Sisi.
Nouveau au poker ? Voici toutes les infos et réponses pratiques pour bien débuter et comprendre le poker en ligne.

Des tests complets et les bonus des poker rooms pour mieux choisir votre préférée.

Nos tournois, pour jouer entre nous, avec des prix et des cadeaux ajoutés chaque semaine.

Trouvez des infos pratiques et discutez sur le poker en ligne.

Pour les joueurs confirmés, apprenez à analyser vos mains au poker.