lundi 7 mars 2022 à 8:54
LIVE

Jeune retraité, Gregory Hawes délaisse régulièrement Nottingham pour profiter de sa maison dans le Lot et des tournois du circuit français. Hier, la chance lui a souri à Cannes puisqu'il a gravé son nom sur la ceinture de l'Unibet DSO, empochant du même coup un joli gain de 40 825 €. Bravo également aux Français Frédéric Steinbach et Olivier Murrachioli qui complètent le podium de l'épreuve.

Gregory Hawes

Un tournoi qui prend fin dès 19h30, c'est le rêve de tout couvreur. cosmictrip n'a donc pas boudé son plaisir hier soir au moment de remballer son calepin et ses crayons pour aller se dégourdir les jambes sur la Croisette. La vraie question que vous vous posez ne concerne toutefois pas le programme de la soirée de notre reporter, mais bien les circonstances dans lesquelles l'événement cannois a pu connaître son épilogue avant même l'heure du dîner.

 

Pour comprendre, il suffit d'aller jeter un œil au récit que dresse Fausto de la dernière ligne droite : un bad beat déterminant au bénéfice de Gregory Hawes en tout début de table finale, puis un récital d'agressivité de l'Anglais qui a mis à profit les considérations d'ICM qui s'imposaient à ses adversaires. Résultat des courses : un tapis de 160 blindes face à ses deux derniers adversaires qui n'en détenaient respectivement que 10 et 20.

 

"Pour être honnête j'ai été très chanceux", confesse l'intéressé qui avait déjà à son actif une table finale UDSO (à Gujan-Mestras il y a sept ans) et une victoire UDSO Basic (à Cannes il y a quatre ans). "Il y a une ou deux mains clés où j'ai eu beaucoup de réussite. Quand le roi est tombé, j'étais choqué. C'était un 4-outer entre les deux chipleaders. S'il ne vient pas, je suis out du tournoi. C'était un soulagement énorme et un grand bonheur".

 

Le Britannique, qui désormais pense à Vegas et au Main Event des World Series, reconnait que Cannes fait partie de ses destinations favorites : "Je me sens vraiment bien à Cannes. Même sans le soleil, c'est une superbe destination. Dans ce tournoi, j'ai pu jouer contre des Français bien sur, mais aussi des Maltais, des Tunisiens, des Suédois... J'ai eu de belles discussions à tables, des rencontres curieuses. J'adore venir ici et je reviendrai".

Les résultats du Main Event (477 entrées)

  • 1. Gregory Hawes - 40 825 €
  • 2. Frédéric Steinbach - 26 500 €
  • 3. Olivier Murrachioli - 19 556 €
  • 4. Kamel Chraibi - 14 800 €
  • 5. Maher Achour - 11 600 €
  • 6. Bilal Chaouachi - 9 300 €
  • 7. Yossi Ifergan - 7 600 €
  • 8. Rémi De Rossi - 6 300 €

Du côté du High Roller, c'est Jean-Paul Pasqualini qui s'impose pour ajouter 23 480 € à son bilan cannois déjà bien fourni. Bravo à Deborah Haddad et Driss Daudé qui se hissent sur le podium de ce tournoi qui avait au préalable généré un total de 93 entrées.

Les résultats du High Roller

  • 1. Jean-Paul Pasqualini - 23 480 €
  • 2. Deborah Haddad - 16 960 €
  • 3. Drisss Daude - 12 410 €
  • 4. André Guedj - 9 110 €
  • 5. Cédric Angosto - 6 790 €
  • 6. Quentin Laugt - 5 180 €
  • 7. Cédric Chevalme - 4 020 €
  • 8. Mario Fata - 3 260 €
Vos commentaires sur cette news dans le forum :
Unibet DSO Cannes : Gregory Hawes, la promenade d'un Anglais sur la Croisette
Cette news a suscité 51 commentaires, et seuls les 15 derniers sont affichés.
Posted (edited)
Hawes fracasse le tournoi sur une river brutale

Coup de tonnerre dans ce Main Event. Greg Hawes vient de s’embarquer dans un pot de l’espace avec Fréderic Steinbach et Rémi De Rossi. 50% des jetons du tournoi sont au milieu du pot, qui filera vers le Britannique sur un bad beat terrible.

large.IMG_4140.JPG.241710f8d99d254bd725a
Beaucoup de jetons au milieu du tapis sur ce carambolage à trois. Greg Hawes, qui s'apprête à récupérer le tout, se demande encore quelle horreur il vient de mettre.

Arrêtez tout et donnez le trophée à Greg Hawes ! Chipleader tout le long de la journée, le Britannique venait de se faire dépasser par Frédéric Steinbach au départ de cette table finale. Pour le punir, il vient de lui infliger un bad beat effroyable.

Tout commence pourtant calmement. Open 120 000 de Greg Hawes au High Jack, call de Steinbach au CO et call de Rémi De Rossi, en SB avec 375 000 derrière. Il les enverra au milieu sur le flop :3d:Qc:4c. C’est là que les choses se corsent.

Certainement désireux d’isoler son opposant, Greg place le raise à 700 000, sans produire l’effet recherché puisque Steinbach annonce le call. Un gros pot est en train de se construire quand vient la turn :Kd.

Silence de quelques secondes… puis Greg Hawes annonce « All-in » ! 4,3 millions de jetons, dans un pot qui en fait tout juste 2. Mazette ! La parole vient sur Frédéric Steinbach, qui annonce un « Call » sec, sans même demander le compte. Mais que se passe-t-il ici ? Nous voilà avec un pot de 11 millions, presque la moitié des jetons du tournoi, alors que trois joueurs n’ont même pas 1 million ! Showdown !

:Ks:Qd chez Greg Hawes pour une double paire max. C’est pas mal, mais c’est bien loin derrière le brelan de Steinbach qui retourne :4d:4s. « Je suis vivant ! » s’écrire Rémi De Rossi avec son  :6c:7c. Mais si Rémi espère récupérer un petit million et demi, c’est bien le pot du tournoi qui se joue entre les deux chipleaders.

2e en stack, avec un tapis plus que confortable, Greg Hawes pourrait faire 7e sur ce carambolage quand PAN ! Le Roi river pour le full !

large.IMG_4133.JPG.09fe4bd2a4cb633f5483b

large.IMG_4137.JPG.2997b8a7930a016c25ac7

Gémissements de dégouts, bouches béantes, poing serré, stupéfaction, mains sur la tête, des réactions épidermiques et diverses à la table suite à ce coup de tonnerre !

Greg Hawes vient de trouver la river ultime pour fracasser le tournoi. 11 million de jetons pour le chipleader. Ca fait presque 200BB. C’est beaucoup trop, tellement que David le floor anticipe le chiperaise pour faire apparaître les premiers jetons de 500 000 dans le stack du Britannique. Le souriant Rémi De Rossi repart quant à lui avec la 8e place, pour 5 200 €.

large.IMG_4129.JPG.0a7da510b6665a6e1085c
Beau run et belle attitude de Rémi De Rossi, premier sorti de cette table finale.

large.IMG_4157.JPG.27aa083567957f61118b2
Les jetons de 500 000 
viennent de débarquer dans le tapis, colossal, de Greg Hawes. 11 millions de jetons pour l'Anglais.

Comme si ça ne suffisait pas, Hawes enchaîne deux orbites plus tard avec l’élimination de Yossi Ifergan. Encore une fois, c’est dans un coup 3-way mais cette fois, Maher Achour et Gregory Hawes checkeront tout le long sur le board :2d:4c:7h:5h:6d. Sauf sur la river bien sûr, puisque l’Anglais a touché la suite avec son :3c:3s, qui envoie Ifergan et son :Qc:Tc dans le rail. 7 600 € pour récompenser cette belle performance. 

large.IMG_4149.JPG.320c118a4ad648c4b122e
Un nouveau match à trois qui tournera à l'avantage de Greg Hawes, tandis que Yossi Ifergan, debout au siège 3, sortira quelques secondes plus tard.

20 minutes de TF et déjà deux éliminations. Cet Final Day continue sur un train d'enfer. Et ça pourrait continuer puisque Greg écrase désormais la table avec 11 Millions de jetons, tandis que le deuxième, Maher Achour, en a tout juste 4. Tous les autres ont entre 5 et 20BB.

large.IMG_4144.JPG.0915fc961faf37b07b3d6
Frédéric Steinbach se souviendra longtemps de cette river. Le chipleader tombe brusquement de son piédestal. Il conserve un petit million et demi de jetons pour revenir.

Il reste 6 joueurs (sur 477 entrées)
Level 21  (30 000 - 60 000 - Ante 60 000)
Moyenne : 4 100 000
Prochain palier : 9 300 €

Edited by cosmictrip

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
Bilal se fait la malle

On continue sur un rythme effréné. Encore une élimination, signée cette fois Frédéric Steinbach et ils ne sont (déjà) que cinq à pouvoir prétendre au titre, sur lequel Greg Hawes a déjà quelques doigts de posés.

Peu de joueurs semblent se soucier de l’ICM sur cette table finale. Mais Bilal Chaouachi, lui, a laissé passer l’orage pour gratter quelques places. Le seul souci ? Il n’a pas gagné un coup et s’est donc laissé tomber à… 2,5 blindes. Près de 80 fois moins que le chipleader. Elles partiront finalement au milieu avec :8d:7s, Frédéric paiera avec son :Ah:4d. Personne ne touchera rien et Chaouachi sort en 6e position. 9 300 € pour l’homme qui nous avait gratifié d’un superbe comeback hier soir.

large.IMG_4151.JPG.b34d8406dee082ac6bd2f
Pas de nouvelle remontada pour Bilal Chaouachi dont la dernière tour de jetons oranges sera détruite sur ce coup.

C’est parti pour le match à cinq. Greg Hawes écrase tranquillement la table, avec désormais 3,5 averages, et 10 millions d’avance sur le deuxième. Steinbach fait de la résistance tandis que Murrachioli vient de se replacer en prenant un joli coup sur Maher Achour.

Open 120 000 de Maher au bouton, 3-bet 500 000 d’Olivier Murrachioli depuis la BB et les deux joueurs découvrent un flop :3c:5d:5c. C-bet petit payé et sur la turn :9c, Olivier décide de check. Maher s’engouffre dans la brèche avec un bet à 630 000 et Murrachioli referme le piège : Check-raise pour 2 140 000 jetons. Un move qui causera bien des soucis à Achour.

large.IMG_4159.JPG.1e575ce8d077edb762087

Le joueur se délestera de presque toutes ses time Bank. « Tu montres le bluff si je fold ? »  tentera Maher, avec une variante originale de la célèbre question. Aucune réponse chez Murrachioli qui ne montrera rien après le fold de son opposant. Olivier s’installe en deuxième position, avec une cinquantaine de BB, alors qu’on entre sur le niveau 40 000 - 80 000.

large.IMG_4169.JPG.334a6ab31a3d9a8c8cf6a
5 joueurs pour un titre, tous concentrés, presqu'autant qu'Alex Henry et @FloFlo M., qu'on aperçoit au fond de la salle.

Chipcount :

Gregory Hawes : 14 260 000
Olivier Murrachioli : 4 390 000
Maher Achour : 2 370 000
Kamel Chraibi : 1 280 000
Fréderic Steinbach : 975 000

Il reste 5 joueurs (sur 477 entrées)
Level 22  (40 000 - 80 000 - Ante 80 000)
Moyenne : 4 770 000
Prochain palier : 11 600 €

Edited by cosmictrip

Share this post


Link to post
Share on other sites
La chute d’Achour, le comeback de Steinbach

Derrière l’intouchable Greg Hawes, la bataille est rude. Avec des tapis assez équivalents, les quatre concurrents se rendent coups pour coups. Plusieurs tapis ont volé au milieu et les runs de cartes ont été fatals à Maher Achour. A l’inverse, Steinbach est en plein retour.

large.IMG_4186.JPG.18f407e16cd2c858ca677

C’était sans doute l’un des joueurs les plus techniques de la table. Trônant sur près de 50 blindes il y a deux niveaux, Maher Achour était bien placé pour aller chercher un podium. Malheureusement, le grinder a glissé dans plusieurs spots pour finalement tomber en 5e position.

Après ce gros coup perdu face au check-raise tapis turn d’Olivier Murrachioli, Maher se retrouve autour des 30 BB pour aborder le match à cinq. En bataille de blindes, Kamel Chraibi envoie ses 8BB et Maher découvre :7d:7h, largement suffisant pour payer son adversaire, qui tient :Qd:4d. Une :Qh au flop viendra sauver Kamel qui continue de gratter les paliers avec une résistance remarquable depuis le début de la finale.

large.IMG_4176.JPG.406c2186d31214ca8e00a

large.IMG_4177.JPG.173e9f6a6504cce79318a
Kamel Chraibi a envoyé tapis environ 42 fois depuis hier soir. Et à chaque fois, c'est passé, ou ça a passé.

Un peu plus tard, Maher trouve encore un spot compliqué en grosse blinde. Il défend :9c:Tc, paye une première mise de Steinbach sur le flop :7c:8s:3d, puis une deuxième sur la turn :5c qui lui ouvre de nombreuses outs, mais il ne pourra rien faire sur la river :2d.

Tombé sous les 5 blindes après la nouvelle augmentation, Maher enverra ses 240 000 jetons restants UTG avec :Ks:Td. Ses adversaires se mettront à plusieurs pour l’achever. Payé par Hawes, payé par Steinbach et par Chraibi en grosse blinde. Le bet 200 000 de Greg Hawes fera fuir tout le monde sur le flop :Jd:Jh:Td, mais avec son :As:Jh, l'Anglais est largement devant. Aucune carte ne viendra sauver Maher, qui se consolera avec 11 600 € pour cette 5e place.

Le comeback de Steinbach

large.IMG_4173.JPG.15596720771d4ffbacbf8

A l’inverse, Frédéric Steinbach est sur une pente ascendante depuis deux heures. Après le coup de massue reçu face à Greg Hawes, le joueur s’est bien repris, en trouvant deux petites revanches face au Britannique. Son :As:Td tient face au :Kd:Jh de Gregory puis ses deux as trouveront un joli carré sur le board :Ah:Qh:7s:9c:Ac. Pour remonter près des 5 millions de jetons. 

large.IMG_4181.JPG.e372e382991b7cbe6ea2f

Et à l’instant, Chraibi trouve un nouveau double up avec :As:Kc pour faire doubler ses 7 blindes contre le :Ks:7d de Murrachioli.

Chipcount :

Greg Hawes : 14 200 000
Frédéric Steinbach : 5 250 000
Olivier Murrachioli : 2 200 000
Kamel Chraibi : 1 525 000

Il reste 4 joueurs (sur 477 entrées)
Level 23 à venir  (50 000 - 100 000 - Ante 100 000)
Moyenne : 4 770 000
Prochain palier : 14 800 €

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
Hawes seul au au monde

Fort de son superstack, le Britannique harcèle ses adversaires pour accroître encore un peu plus le chiplead. La victoire semble lui tendre les bras, alors que ses trois autres adversaires s’accrochent pour les places d’honneur.

large.IMG_4214.JPG.770340fd84d60cbe673c8

Il entre dans (presque) tous les coups et (presque) tous les pots reviennent vers lui. « Il a tous les jetons, c’est facile pour lui, souffle Kamel Chraibi au moment de la pause. Et en plus, ça doit être agréable ». En effet, Gregory est tout sourire au moment de rejoindre la table, pour y placer de nouveaux raises et 3-bet à foison.

Deuxième en stack Frédéric Steinbach tente une stratégie de limp pour limiter la variance mais se prend systématiquement des marmites de l’Anglais. De son côté Kamel Chraibi envoie régulièrement le tapis pour faire doubler ses 8 blindes. Ca passe une première fois avec deux rois contre le :Qd:Jd d’Olivier Murrachioli, mais pas la deuxième, contre l’intouchable Gregory Hawes.

Retombé à dix blindes sur le niveau 50 000 - 125 000, Kamel open-shore en SB avec :Qc:9c et Greg paye avec :7h:8h. Le board :Jc:3c:7d:5h:6d donne une paire à Hawes, pour une nouvelle élimination.

large.IMG_4212.JPG.23a9849ea87b6e4d38dca
La Team Biterroise aura bien perfé sur ce séjour cannois. Après la 9e place du copain André Vandenbulcke, Kamel Chraibi prend la 4e place pour 14 800 €

Olivier Murrachieli et Frédéric Steinbach gagnent leur place sur le podium, avec respectivement 10 et 20 blindes, contre 160 pour Gregory Haws.

Chipcount :

Gregory Haws : 19 850 000
Frédéric Steinbach : 2 600 000
Olivier Murrachioli : 1 325 000

large.IMG_4226.JPG.1dc7f153e37fd8cd6726c
Le trophée se jouera entre ses trois hommes : Gregory, Olivier et Frédéric. Léger avantage Gregory, avec 8 fois plus de stack que le deuxième.

Il reste 3 joueurs (sur 477 entrées)
Level 24  (50 000 - 125 000 - Ante 125 000)
Moyenne : 7 950 000
Prochain palier : 19 556 €

Pendant ce temps sur le High Roller

@loorent me fait remarquer qu’on a laissé de côté le High Roller. Et bien j’ai l’honneur de vous annoncer justement qu’il a trouvé il y a une petite demi heure ses huit finalistes. Et si le Main Event nous a réservé une table full random, quelques visages plus connus du circuit seront de la TF du HR. Voyez par vous même.

large.IMG_4195.JPG.dbdc13e8740f43538eba6

Quentin Laugt visera une deuxième win sur ce festival, quatre jours après sa victoire sur le Mini-UDSO. Jean Paul Pasqualini tentera de garnir sa galerie de trophée cannois avec un High Roller, six mois après avoir triomphé sur le Main Event. Cédric Chevalme s’offre une deuxième finale HR Cannes consécutive, en essayant de faire un peu mieux que sa deuxième place en septembre dernier. Dédé « La Saumure » Guedj visera une nouvelle perf dans l’un de ses casinos préférés, tout comme pour Deborah Nizard, encore en bonne forme à domicile.

large.IMG_4201.JPG.a35624947392c5a1760a6
Deuxième table finale en deux UDSO Cannes pour Jean Paul Pasqualini. Pour une deuxième win ?

large.IMG_4202.JPG.abbbddfe6c4cfdb3e7a2a
Deuxième table finale pour Quentin Laugt sur ce festival. Pour une deuxième win ?

large.IMG_4205.JPG.f71b9f00f9f12e41d3d18
Et une nouvelle perf pour Deborah Nizard dans l'arène cannoise.

Chipcount

Siège 1 - Deborah Haddad 550 000
Siège 2 - Driss Daude 415 000
Siège 3 - Mario Fata 185 000
Siège 4 - André Guedj 425 000
Siège 5 - Cédric Chevalme 415 000
Siège 6 - Quentin Laügt 525 000
Siège 7 - Jean-Paul Pasqualini 465 000
Siège 8 - Cedric Angosto 620 000

On notera le très faible écart entre les stacks. A l’exception de Mario Fata, tout le monde joue entre 20 et 30BB, alors qu’on vient d’entrer sur le niveau 10 000 - 20 000.

Pay-out 

1er : 23 480 €
2e : 16 960 €
3e : 12 410 €
4e : 9 110 €
5e : 6 790 €
6e : 5 180 €
7e : 4 020 €
8e : 3 260 €

Il reste 8 joueurs (sur 93 entrées)
Blindes 10 000 - 20 000 - Ante 20 000
Moyenne : 465 000

Edited by cosmictrip

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
Greg Hawes, la palme d'or et le magot

Avec de tels écarts en jetons, la victoire ne faisait pas de doute. En tout juste une demi heure, Gregory Hawes boucle le 3-max pour mettre la main sur les 40 briques et la ceinture UDSO.

large.IMG_4242.JPG.0525a397e336a8e8e112a

La dernière ligne droite ne fut qu’une formalité. Intouchable depuis ce bad beat magistral qui lui a permis de prendre le large, Gregory Hawes a continué de profiter du vent pour finir la régate en solitaire.

Avec 160 blindes contre 10 et 20 chez ses deux adversaires, le Britannique s’est contenté de raise quasi toutes les mains, pour déblinder tranquillement les deux joueurs, avant de les achever un à un. Et ce dès le premier essai.

En bataille de blindes, Olivier Murrachioli paie avec :Ah:5s alors que l’Anglais lui demande son tapis de 6BB avec :Ks:3d. Un :Kd dès le flop et deux briques plus tard, Olivier Murrachioli se lève en 3e position, avant d’aller chercher son butin. 19 556 €, sa meilleure perf en Live pour récompenser cette belle médaille de bronze.

Place à l’ultime bras de fer ! Un duel indécis entre le chipleader Greg Hawes et ses 20 millions de jetons, contre l’outsider Frédric Steinbach, qui en possède 3. Le suspens durera trois mains.

large.IMG_4238.JPG.13c4f297c25444504581a

Après deux coups sans saveur, Greg open sur la grosse blinde de Frédéric, qui paye avec son :Kd:8s. Le premier barrel est payé sur le board :Kc:4c:9h. Tapis annoncé par Greg sur la turn :6c et c’est payé par Frédéric avec sa top paire. Malheureusement, il est déjà drawing dead contre le :5c:2c de Hawes.

large.IMG_4231.JPG.70ac0ab81fe907f597ba1
La 2e place pour Frédéric Steinbach. Une certaine justice pour celui qui s'est pris le bad beat décisif en début de finale, et qui a su résister pour parvenir jusqu'au heads-up final.

Il est tout juste 19h30 et Greg Hawes vient de terrasser le Main Event, pour remporter la plus belle victoire de sa carrière.

Le tableau de ce Main Event UDSO Cannes

1er - Gregory Hawes : 40 825 €
2e - Frédéric Steinbach : 26 500 €
3e - Olivier Murrachioli : 19 556 €
4e - Kamel Chraibi : 14 800 €
5e - Maher Achour : 11 600 €
6e - Bilal Chaouachi : 9 300 €
7e : Yossi Ifergan : 7 600 €
8e : Rémi De Rossi : 6 300 €

« J’avais prévu d’aller aux WSOP. Maintenant, j’ai l’argent pour les buy-in »

Habitué aux tournois petits buy-in et au circuit DSO, l’Anglais avait déjà connu une table finale de Main Event Deepstack Open. C’était il y a déjà 7 ans, à Gujan Maestras, où il obtenait alors son record de gains pour 7 200 €. Le Britannique, qui possède une maison dans le Lot, se ballade quand il a le temps sur le circuit français, avec une certaine réussite quand il vient sur la Côte d’Azur. Vainqueur d’un DSO Basic ici même il y a quatre ans, Greg s’adjuge cette fois le tournoi majeur et inscrit son nom aux côté des Alex Réard, Sonny Franco, Jeremy Palvini, Brian Benhamou, Idris Ambraisse… Il devient le troisième Anglais à remporter le Main Event. Son compatriote Andrew Hills était d’ailleurs le seul joueur étranger à s’être imposé sur une édition française du circuit DSO (à La Grande Motte en 2019).

large.IMG_4235.JPG.9dcc016f56c171aab487d

« Je me sens vraiment bien à Cannes. Même sans le soleil, c’est une superbe destination ». Question météo, l’affirmation semble évidente quand on habite à Nottingham mais Greg se plait particulièrement aux tables du Barrière Le Croisette. « Dans ce tournoi, j’ai pu jouer contre des Français bien sur, mais aussi des Maltais, des Tunisiens, des Suédois. J’ai eu de belles discussions à tables, des rencontres curieuses. J’adore venir ici et je reviendrais ».

large.IMG_4221.JPG.7501ceed3b97ddd61e89d
Dans la langue de Molière ou de Shakespear, Greg Hawes a apprécié discuté avec ses opposants sur cet UDSO, tout en leur prenant leur jetons, comme ici avec Kamel Chraibi.

En parlant de rencontres, l’homme se rappellera longtemps de certains coups qu’il a joué aujourd’hui et notamment de ce full trouvé sur la river, pour doubler sur le chipleader, à l’entame de la table finale, alors que lui même était deuxième en stack.

« Pour être honnête, j’ai été très chanceux. Il y a une ou deux mains clefs où j’ai eu beaucoup de réussite, concède Greg, plutôt du côté modeste de la force. Quand le roi est tombé, j’étais choqué. C’était un 4-outer entre les deux chipleaders. S’il ne vient pas, je suis out du tournoi. C’était un soulagement énorme et un grand bonheur ».

large.IMG_4133.JPG.09fe4bd2a4cb633f5483b

large.IMG_4137.JPG.2997b8a7930a016c25ac7
Le fameux coup, qui restera gravé longtemps dans les mémoires de Greg Hawes.

Retraité depuis peu, Greg met la main sur un joli pactole qui lui permettra de s’offrir d’autres beaux kiffs pokeristiques… Notamment du côté du Nevada. « J’avais déjà prévu de jouer les World Series cette année. Mais maintenant, j’ai l’argent pour les Buy-ins » plaisante l’Anglais. « Plus sérieusement, je vais pouvoir penser au Main Event maintenant. Ca serait mon premier. Mais je vais d’abord digérer cette victoire, penser à tête reposée, mais ce qui est sur, c’est que je serai à Vegas en juin ».

Ca sera avec grand plaisir qu’on retrouvera ce joueur dont la sympathie et l’humilité n’ont d’égal que la cha*** qu’il a trouvé sur ce roi river. Congratulations sir and See you in Vegas !

Edited by cosmictrip

Share this post


Link to post
Share on other sites
Pasqualini remet ça sur le High Roller

Il a fait du Barrière Le Croisette sa maison. Six mois après sa victoire sur le Main Event, Jean Paul Pasqualini s'adjuge le High Roller de cet UDSO Cannes pour 23 480 €.

large.IMG_4285.JPG.49f9dbd782087088b0e43
 

Parti middle stack lors d'une table très équilibrée en termes de jetons, le Corse a bien négocié le début de finale pour s'offrir un large chipelad au moment du 3-left. Il a alors fait parler son avantage en stack pour écraser Driss Daud, puis Deborah Haddad. Très belle performance de la joueuse qui signe sa meilleure performance en Live, dépassant de justesse sa 2e place lors de l'ITP San Remo 2014.

De son côté, Jean Paul Pasqualini confirme son retour en force sur le circuit, six mois après son titre ici même, et quatre mois après sa 3e place lors du Texapoker Millenium à Paris.

large.IMG_4268.JPG.361451165325a0a613f81

large.IMG_4272.JPG.48d68459451906c36be02

Le tableau de ce High Roller UDSO Cannes :

1er - Jean-Paul Pasqualini : 23 480 €
2e - Deborah Haddad : 16 960 €
3e - Drisss Daude : 12 410 €
4e - André Guedj : 9 110 €
5e - Cédric Angosto : 6 790 €
6e - Quentin Laugt  : 5 180 €
7e - Cédric Chevalme : 4 020 €
8e - Mario Fata : 3 260 €

large.IMG_4269.JPG.2dc150642cf0dbbcc7861
Jean Paul complète sa collection de trophée cannois, six mois après sa victoire sur le Main Event UDSO.

large.IMG_4266.JPG.e87416ce55be05e7f99d7
Le palme du croupier le plus souriant de La Croisette revient encore une fois à Oreste

Share this post


Link to post
Share on other sites

Et Jean Paul pasqualini si et Jean Paul pasqualini mi, et bientôt Jean Paul pasqualini a la plage. Tu veux écrire sa bio sans déconner ? C'est incroyable qu'à chaque coverage a partir du niveau 1 il y a sa gueule en photo et son nom écrit a chaque page. Et après on s'étonne de toute ces put**ns d'affaires de triche sur wina qui passent crème.  C'est vraiment un milieu de suce boule gerbant. Allez tous vous sucer (en toute amicalité hein) et surtout continue et continuez de faire de la pub et de mettre en lumière en leur lustrant la teub tout ces put**ns de tricheurs. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
News

Jeune retraité, Gregory Hawes délaisse régulièrement Nottingham pour profiter de sa maison dans le Lot et des tournois du circuit français. Hier, la chance lui a souri à Cannes puisqu'il a gravé son nom sur la ceinture de l'Unibet DSO, empochant du même coup un joli gain de 40 825 €. Bravo également aux Français Frédéric Steinbach et Olivier Murrachioli qui complètent le podium de l'épreuve.

[...] Lire la suite…



Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci @tempo pour ton message, ça fait plaisir de voir qu’on se démène pour écrire un tas d’histoires de poker pendant quatre jours et que la seul chose que tu retiennes à la fin, c’est une photo de Pasqualini.

Figure toi que je ne décide pas de qui s’aligne dans le tournoi et encore moins de qui le gagne.

En l’occurrence, ce joueur est dans le Main et c’est le tenant du titre, donc je le prends en photo. Derrière, il gagne un HR de 90 joueurs. Ca m’en touche une sans faire bouger l’autre. Je prends juste la photo du vainqueur, et je rappelle ses récents résultats en deux lignes, comme je l’aurais fait si Déborah avait remporté le HU, et avec tous les vainqueurs.

Il n’apparaît que deux fois, peut être trois, mais non, aucune HH, aucune pub, aucun « lustrage » de ce monsieur. Je ne vais pas perdre mon temps à ça. Les les bios sur Pasqualini, les diatribes sur les joueurs, les fixettes et les commentaires frustrés je te les laisse volontiers.

En revanche, je te conseille de jeter un coup d’œil au coverage, il y a des histoires sur des dizaines d’autre joueurs, randoms, ou connus. La domination de Faggioli, les folies de Msika, le gang des Biterrois, forrrestgump et surtout Greg Hawes, le retraité anglais qui a poussé son kiffe jusqu’à la victoire. Ce sont eux les héros du coverage et si je mets quelconque lumière, c’est sur eux. Et perso, c’est eux que je retiendrais. Belle journée à toi

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ça me dégouté aussi de voir pasqualini sur des tournois et encore plus ship mais bon on peut pas reprocher aux couvreurs de parler des protagonistes. Si il ne disait rien, @loorentaurait demandé les résultats de toute façon :P

 

Gg @cosmictrippour le coverage c est nikel , pas de soucis pour les photos mais la prochaine fois essaye de le noircir un peu 😂 (je sais pas comment on fait utilise ton talent de couvreur ^^) 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 10 heures, cosmictrip a écrit :

Merci @tempo pour ton message, ça fait plaisir de voir qu’on se démène pour écrire un tas d’histoires de poker pendant quatre jours et que la seul chose que tu retiennes à la fin, c’est une photo de Pasqualini.

Figure toi que je ne décide pas de qui s’aligne dans le tournoi et encore moins de qui le gagne.

En l’occurrence, ce joueur est dans le Main et c’est le tenant du titre, donc je le prends en photo. Derrière, il gagne un HR de 90 joueurs. Ca m’en touche une sans faire bouger l’autre. Je prends juste la photo du vainqueur, et je rappelle ses récents résultats en deux lignes, comme je l’aurais fait si Déborah avait remporté le HU, et avec tous les vainqueurs.

Il n’apparaît que deux fois, peut être trois, mais non, aucune HH, aucune pub, aucun « lustrage » de ce monsieur. Je ne vais pas perdre mon temps à ça. Les les bios sur Pasqualini, les diatribes sur les joueurs, les fixettes et les commentaires frustrés je te les laisse volontiers.

En revanche, je te conseille de jeter un coup d’œil au coverage, il y a des histoires sur des dizaines d’autre joueurs, randoms, ou connus. La domination de Faggioli, les folies de Msika, le gang des Biterrois, forrrestgump et surtout Greg Hawes, le retraité anglais qui a poussé son kiffe jusqu’à la victoire. Ce sont eux les héros du coverage et si je mets quelconque lumière, c’est sur eux. Et perso, c’est eux que je retiendrais. Belle journée à toi

Ok, me semble en avoir compté 11 de photos de mémoire. J'vais pas tout rescroll pour confirmer, par pure flemme. Si tu vois dans mon message un commentaire frustré tu te plantes. J'en ai rien carrer, je ne met jamais les pieds chez les livetards (jouer une table à la fois je sais pas faire et encore moins en holdem mais bref).

En revanche, tu es journaliste et tu connais le poids des images, et les messages qui y transitent.

Ça veut dire quoi d’après toi, un mec qui se fait prendre en photo en toute détente dans un casino 10 ou 15 ans après une des plus grosse affaire de triche ou sa culpabilité fait peu débat? Quel est le message que tu veux faire passer? Qu'est ce que le quidam en comprends? Qu'est ce que le jeune qui a été au courant en comprends? Vas, t'es obligé d'en parler parce qu'il a ship le HR je te l'accorde (et encore). La première elle sert vraiment?, la deuxième? la troisième? la quatrième? etc

Tu peux pas t'abriter derrière l'argument "je le traite comme je l'aurais fais pour un autre", c'est pas possible le gars traîne la plus grosse casserole de France.

 

Qu'est ce que ça veut dire quand on voit Deyra en photo sur pokernews ship un event sur GG après s’être fait gauler sur wina?

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 13 heures, tempo a écrit :

Ok, me semble en avoir compté 11 de photos de mémoire. J'vais pas tout rescroll pour confirmer, par pure flemme. Si tu vois dans mon message un commentaire frustré tu te plantes. J'en ai rien carrer, je ne met jamais les pieds chez les livetards (jouer une table à la fois je sais pas faire et encore moins en holdem mais bref).

En revanche, tu es journaliste et tu connais le poids des images, et les messages qui y transitent.

Ça veut dire quoi d’après toi, un mec qui se fait prendre en photo en toute détente dans un casino 10 ou 15 ans après une des plus grosse affaire de triche ou sa culpabilité fait peu débat? Quel est le message que tu veux faire passer? Qu'est ce que le quidam en comprends? Qu'est ce que le jeune qui a été au courant en comprends? Vas, t'es obligé d'en parler parce qu'il a ship le HR je te l'accorde (et encore). La première elle sert vraiment?, la deuxième? la troisième? la quatrième? etc

Tu peux pas t'abriter derrière l'argument "je le traite comme je l'aurais fais pour un autre", c'est pas possible le gars traîne la plus grosse casserole de France.

 

Qu'est ce que ça veut dire quand on voit Deyra en photo sur pokernews ship un event sur GG après s’être fait gauler sur wina?

 

J'étais en train de scroll le thread quand je m'appretais à écrire un message là dessus et je vois le tien d'hier.

Ce mec est à l'origine du plus gros scam ever, ne s'est jamais excusé, le clubpoker pourrait à minima le ghoster.

A la rigueur, faire de l'info si le mec ship le tournoi (et on pourrait même rappeler son histoire de triche comme on le fait avec un sportif qui s'est fait gauler par le passé en train de se doper), mais tous les messages complaisants sont à gerber.

Genre ce message, c'est vraiment nécessaire de le faire apparaitre ? 

"Un beau mariage entre Doumé et Doumé, avec Cédric Chevalme et Jean Paul Pasqualini comme témoin"

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Lire les 51 commentaires sur le forum
Les news à la Une
samedi 25 juin 2022 à 7:05
Breaking News
WSOP : Jonathan Pastore s'offre le second bracelet français de l'été

Formé sur les tables de l'Orléans Poker Club, Jonathan Pastore domine l'un des fields les plus relevés des World Series Of Poker : celui du 5 000 $ Six-Handed (928 entrées). Ce joueur de 27 ans avait déjà eu droit à quelques émotions fortes sur le circuit et en ligne, mais encore aucune de cette envergure. "Je ne réalise pas trop ce qui se passe", confiait-il à chaud aux reporters de Winamax.

vendredi 24 juin 2022 à 8:16
LIVE
WSOP : Daniel Tordjman runner up du 1 500 $ Pot Limit Omaha

Les Français appuient sur l'accélérateur à Las Vegas ! Alors que Daniel Tordjman est passé à un cheveu du bracelet face à Phillip Hui en heads up du 1 500 $ Pot Limit Omaha, Jonathan Pastore prend en ce moment même le relais en table finale du 5 000 $ Six-Handed NLHE. Autant de bonnes raisons de garder un œil sur le coverage de Winamax à toute heure !

jeudi 23 juin 2022 à 6:19
Télex

Entouré de Zchance44, Joffrey Lhote, Clément Richez et Manu, Loïc Xans consacre le dernier épisode de Poker Débats à la période estivale. Faut-il faire un break, ou au contraire profiter de l'exil des meilleurs joueurs du .fr à Las Vegas pour raser les tables de poker en ligne ? Vous avez une heure.

mardi 21 juin 2022 à 13:07
Télex

Énorme casting au studio de Club Poker Radio ce mercredi à 21h ! Deux entrepreneurs de talent ont en effet répondu favorablement à notre invitation : Jean-François Rial, président du groupe Voyageurs du Monde et de l'Office du tourisme et des congrès de Paris ; et Éric Larchevêque, fondateur de Ledger et investisseur dans l'émission "Qui veut-être mon associé ?". Ça promet !

mardi 21 juin 2022 à 13:02
Télex

Happy Sunday, vous connaissez ? Ce dimanche 26 juin à partir de 17h, PMU Poker et partypoker divisent une fois encore par deux les prix de neuf tournois réguliers de la grille Daily Legends. Le Titan à 50 €, le High Roller à 125 € ou encore le Super 6 et le Predator à 25 € : voilà un dimanche à cocher dans votre agenda. Et évidemment, des satellites sont disponibles tout au long de la semaine pour réduire encore un peu plus l'ardoise.

mardi 21 juin 2022 à 8:11
LIVE
WSOP : Aleksejs Ponakovs prive Phil Ivey d'un 11e bracelet

Déjà troisième du 10 000 Seven Card Stud Championship il y a dix jours, Phil Ivey échoue cette fois sur la seconde marche du 100 000 $ High Roller. Vaincu par le Letton Aleksejs Ponakovs, celui qui fait son grand retour sur la scène WSOP se console avec un chèque de 1,1 million de dollars. Et les Français dans tout ça ? Tous les regards se tourneront ce soir vers Bastien Joly, notre ultime représentant sur le 1 500 $ Millionaire Maker.

lundi 20 juin 2022 à 14:15
WSOP : de belles promesses sur le 1 500 $ Millionaire Maker

Si Samuel Bifarella, Maxime Parys et Michel Leibgorin nous ont offert un beau tir groupé ce week-end en table finale du 1 500 $ Freezeout NLHE, le 1 500 $ Millionaire Maker pourrait s'orienter vers un épilogue semblable dans les prochaines heures. Trois représentants français pointent en tout cas le bout de leur nez dans le top 10 alors que le field ne compte plus que 232 prétendants.

lundi 20 juin 2022 à 12:54
Télex

Jusqu'au 3 juillet, partypoker et PMU Poker relancent l'opération Top 5 avec 50 000 € de dotation en jeu sur la période. Le principe est simple : vous vous inscrivez à l'opération, puis vous disputez cinq parties de Spins et/ou Spins Ultra sur un même niveau de buy-in. Chaque jour, vos résultats lors de ces cinq premières parties sont pris en compte et déterminent votre position au classement du buy-in concerné. Tous les détails sur le forum.

lundi 20 juin 2022 à 8:31
LIVE
Road to PSPC Gujan-Mestras : le Platinum Pass pour Melvin Charrier

Grand habitué des tournois de Gujan-Mestras, Melvin Charrier s'impose au terme de ce Road to PSPC et s'offre un véritable rêve : celui de s'envoler dans quelques mois pour les Bahamas où il disputera tous frais payés la deuxième édition du PokerStars Players Championship. Bravo également à Mathieu "Lapoooonte" Pontin, vainqueur du High Roller sous les yeux de Regatbreizh56.

dimanche 19 juin 2022 à 7:18
Télex

Pas de bracelet mais un joli tir groupé pour nos Bleus sur le 1 500 $ Freezeout NLHE ! Après l'élimination de Michel Leibgorin à la 7e place pour un gain de 51 766 $, Maxime Parys et Samuel Bifarella ont brillamment mené leur barque jusqu'au podium : le premier empoche 164 469 $ tandis que le second récolte 225 506 $. Le coup charnière du sacre de l'Américain Justin Pechie ? Tous les détails sur le coverage de Winamax.

samedi 18 juin 2022 à 7:56
Télex

Voilà une soirée qui s'annonce prometteuse à Las Vegas ! Alors que le 1 500 $ Freezeout NLHE des World Series Of Poker ne compte plus que dix joueurs en lice, trois représentants tricolores pointent le bout de leur nez dans le top 4 provisoire : Samuel Bifarella, Maxime Parys et Michel Leibgorin. À noter également la présence au casting de Steve Zolotow.

jeudi 16 juin 2022 à 13:39
Télex

Les tournois réguliers reviennent au Club Montmartre, mais sous une nouvelle forme. Les rendez-vous du vendredi et du samedi sont par exemple abandonnés pour favoriser des délais d'attente plus courts aux tables de cash game. Le dimanche aura lui droit à son Crésus 500, seul tournoi de la grille à bénéficier d'une possibilité de pré-inscription en ligne.

Tournois gratuits et prix ajoutés

Le Club Poker organise des freerolls avec bonus et des tournois spéciaux avec ajouts de prix.
Pour en bénéficier gratuitement, inscrivez-vous sur nos sites de poker partenaires :

Tournois Club Poker
6-MAX
$2.20
Big Poker League
jeudi 30 juin 2022 à 19:04
$125 ajoutés
Le chat joue au poker en ligne. Sisi.
Nouveau au poker ? Voici toutes les infos et réponses pratiques pour bien débuter et comprendre le poker en ligne.

Des tests complets et les bonus des poker rooms pour mieux choisir votre préférée.

Nos tournois, pour jouer entre nous, avec des prix et des cadeaux ajoutés chaque semaine.

Trouvez des infos pratiques et discutez sur le poker en ligne.

Pour les joueurs confirmés, apprenez à analyser vos mains au poker.