jeudi 22 février 2018 à 10:51

Depuis janvier 2015, Ludovic Lacay n'est plus un joueur de poker professionnel. Le Toulousain, qui depuis a rejoint les rangs d'une start-up londonienne du secteur de la santé, dit tout de sa nouvelle vie dans les colonnes de Business Insider France.

Ludovic Lacay dans les bureaux de Tictrac

Pourquoi un millionnaire du poker déciderait-il de quitter le circuit pour rejoindre en tant que stagiaire une start-up londonienne ? Cette question, Business Insider France se la pose cette semaine à voix haute dans un article consacré à Ludovic Lacay. Et l'ancien membre du Team Winamax se fait bien entendu un plaisir d'y répondre en détail.

 

En quittant la scène du poker professionnel il y a trois ans, Cuts s'était notamment fendu de ce commentaire : "Je joue au poker depuis déjà neuf ans, et voyage d'un tournoi à l'autre, d'un pays à l'autre depuis près de huit ans. Il est temps pour moi de tourner la page, de faire autre chose. J'ai une opportunité que je ne peux pas laisser passer, je sais les reconnaître. C'est effrayant et excitant, comme le poker au début, c'est ce que je veux faire."

 

Si sa dernière interview prend le temps de revenir sur ses années poker, et confirme au passage sa lassitude des voyages à répétition ("J'allais juste d'un endroit à l'autre. Je jouais des tournois, je restais dans des hôtels, je reprenais l'avion et ainsi de suite"), la seconde partie de l'entretien porte sur sa nouvelle carrière et apporte un éclairage très intéressant sur les trois dernières années de son parcours.

 

Après avoir encaissé plus de trois millions de dollars de gains entre 2007 et 2014, le champion de l'EPT San Remo 2012 a estimé à 28 ans que l'heure était venue de sortir de sa zone de confort et de prendre une autre direction. Son choix s'est d'abord porté sur les études, avec l'objectif d'obtenir un Master of Business Administration, mais très vite c'est une autre voie qui a retenu son attention.

 

Par l'intermédiaire d'un ami, Ludo intègre à l'époque Tictrac en tant que stagiaire. La start-up œuvre dans le domaine de la santé et du bien-être. Plus précisément, sa plateforme collecte un certain nombre de données qui, in fine, peuvent aiguiller ses utilisateurs vers des comportements plus sains. D'aucuns y verront un acteur parmi d'autres au sein d'un marché saturé d'applications, mais Tictrac vise précisément à se placer au-dessus de la mêlée en compilant au sein d'un même tableau de bord l'ensemble des données récoltées par la concurrence. Avec pour objectif ultime de dégager des tendances que chaque acteur isolé n'aurait pas les moyens d'identifier.

 

À son arrivée au sein de l'entreprise, notre Frenchie réalise dans un premier temps une série de petites missions allant de l'étude de marché à la gestion de contenu. "Des trucs très techniques et un peu ennuyants", confesse-t-il aujourd'hui. Son travail lui permet néanmoins de mieux comprendre les tenants et aboutissants de la société, et de prendre la mesure du processus de création de ses produits. Au fil du temps il se rapproche des équipes en charge de la production et du design, puis en vient à identifier des lacunes jusqu'alors restées sous le radar. "Quand vous êtes à fond sur un projet et que vous travaillez dessus depuis longtemps, il peut arriver de manquer de perspective", commente-t-il. "Quand j'ai eu le sentiment qu'ils n'allaient pas dans la bonne direction, je leur ai tout simplement fait part des choses que j'avais remarquées."

 

Ludo endosse alors le costume de chef de produit, et sans même s'en rendre compte fait appel à ses qualités d'analyse et d'anticipation développées sur le circuit. "Je me suis rendu compte que ces gars disposaient d'un énorme flux de données, mais qu'ils ne parvenaient pas tout à fait à en retirer ce qu'ils voulaient. Ils ne s'adaptaient pas assez rapidement. Je me souviens m'être demandé pourquoi il fallait six mois pour passer de la simple idée à la phase d'expérimentation. Il nous fallait réduire ce processus à un maximum de quelques semaines, et nous y sommes parvenus".

 

Son ascension au sein de l'entreprise se poursuit, de même que son apprentissage à vitesse grand V. Là encore, le Haut-Garonnais ne manque d'ailleurs pas de remarquer des similitudes avec son parcours de joueur. "J'enregistrais tout. Je travaillais beaucoup, peut-être quinze heures par jour. J'apprenais très vite, exactement comme à mes débuts au poker. Il y avait un million de choses à assimiler, et aussi rapidement que possible. Or le meilleur moyen reste à mes yeux de tester, d'essayer... Chaque semaine, je me me pointais donc au bureau en proposant d'essayer un truc que j'avais lu dans un bouquin ou découvert dans un cours. Ma chance, ça a été de me trouver dans un environnement réceptif à ces idées. À chaque fois, j'ai pu tester et apprendre."

 

Durant ces deux dernières années, Tictrac a comme son employé modèle beaucoup grandi. Soutenu publiquement par Andy Murray et auteur d'une levée de fonds couronnée de succès, le groupe a surtout totalement repensé le fonctionnement et la présentation de son produit. Ludovic Lacay n'y est manifestement pas étranger. Il y a trois ans, Benjo rendait hommage à "un mec qui malgré les succès n'a jamais oublié qu'il était parti du bas de l'échelle avec une bankroll de quelques dollars, et qui il n'y a pas si longtemps roulait encore dans sa 205 pourrie d'étudiant à la boîte de vitesse complètement à la ramasse". Si depuis la 205 n'avance plus, le petit étudiant se dirige lui résolument vers le sommet d'une nouvelle échelle.

Vos commentaires sur cette news dans le forum :
Tictrac : la nouvelle vie de Ludovic Lacay loin des tables
Cette news a suscité 2 commentaires :
News

Depuis janvier 2015, Ludovic Lacay n'est plus un joueur de poker professionnel. Le Toulousain, qui depuis a rejoint les rangs d'une start-up londonienne du secteur de la santé, dit tout de sa nouvelle vie dans les colonnes de Business Insider France.

[...] Lire la suite…



Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Lire les 2 commentaires sur le forum
Les news à la Une
mardi 22 janvier 2019 à 9:22
Télex

Dans une déclaration publique, l'ARJEL et ses alter ego espagnol et portugais constatent que leurs marchés respectifs ont réalisé de bonnes performances depuis un an. "Il est possible d'améliorer l'expérience des joueurs sans faire de compromis en matière d'intégrité", soulignent-ils avant de réaffirmer leur "volonté de coopérer avec tous les régulateurs de l'UE intéressés".

lundi 21 janvier 2019 à 14:39
Télex

Après le Playground Poker Club, établissement dont le savoir-faire est mondialement reconnu, Introl a cette fois poussé les portes du casino de Montréal. De cette visite, il dresse un bilan qui passe en revue l'offre de cash game et les spécificités des tournois. Tout en livrant son ressenti sur la clientèle locale : "Beaucoup plus de récréatifs, de petits vieux et de touristes qu'au Playground".

lundi 21 janvier 2019 à 11:13
Télex

Le nouvel épisode de Dans la tête d'un pro est en ligne ! Du field initial de 1 175 unités du partypoker Millions Barcelona, il ne reste plus qu'une cinquantaine de joueurs en course. Davidi Kitai et ses voisins de table Mustapha Kanit et Thomas Boivin en font partie. Reste à voir si ce sera toujours le cas après ce visionnage de 35 minutes...

lundi 21 janvier 2019 à 9:35
Télex

Certains l'appellent Mikita Badziakouski, d'autres Nikita Bodyakovskiy. Chacun s'accorde en tout cas pour voir en lui l'un des joueurs les plus redoutables de sa génération. En 2018, le Biélorusse a accumulé 14,5 millions de dollars de gains sur le circuit live. Il rejoint aujourd'hui Isaac Haxton, Jason Koon, Sam Trickett ou encore Fedor Holz au sein de l'impressionnante armada partypoker.

lundi 21 janvier 2019 à 8:56
LIVE
WSOP Circuit Marrakech : et de quatre bagues pour Sonny Franco !

Il avait déjà remporté deux bagues à Cannes, il vient de faire de même au Maroc. Sonny Franco s'impose au Es Saadi au terme du Main Event du WSOP Circuit Marrakech. Sa victoire face à Jimmy Kébé marque la plus lucrative de ses quatre performances : 138 000 € dans la besace, avec en prime une invitation pour le WSOP Global Casino Championship.

dimanche 20 janvier 2019 à 1:46
Télex

Ils ne sont plus que 22 survivants et c'est le Français Julien Robert qui est pour l'instant aux commandes de ce Main Event. On retrouvera pour le Final Day quelques grinders affutés comme Isabel Balthazar ou Pierre Antoine Quignard, le footballeur Jimmy Kébé mais aussi encore quelques amateurs jouant le premier gros tournoi de leur vie. Suite et fin de ce festival ce dimanche à partir de 13 heures, toujours en compagnie de vos humbles serviteurs Veunstyle et Fausto.

samedi 19 janvier 2019 à 12:32
Télex

C'était sa première à Marrakech, l'un de ses premiers tournois internationaux, il repart avec la bague et 700 000 MAD (65 000 €). L'Espagnol répondant au nom de Carlos s'impose à Marrakech dans le High Roller des WSOPC face à l'un des hommes très en forme du moment : Ugo Faggioli. Le Français se console avec le (très esthétique) trophée de Runner-up et 400 000 MAD. Place désormais au Day 2 du Main Event, chipleadé par un Espagnol autrement plus connu : El señor Fernando Pons.

vendredi 18 janvier 2019 à 10:32
Télex

Rarement un topic aura suscité autant d'intérêt. Son année 2018, Leretourdugenie l'a partagée avec vous en totale transparence : ses coups d'éclat, ses coups de cœur, ses coups de folie... Son bilan chiffré, impressionnant, s'élève finalement à 173 000 € de gains sur les douze derniers mois. Mais le héros du forum a surtout conquis bien des cœurs...

jeudi 17 janvier 2019 à 9:32
Télex

William Pastout est décédé hier. Actif aux tables sous le pseudonyme de "bisounours86" notamment, William était connu sur Club Poker sous celui de Raised. L'équipe de Club Poker Radio avait eu la chance de l'avoir au micro à deux reprises, à Cannes en 2010 et à Deauville en 2014. Nous adressons nos sincères condoléances à sa famille et à ses proches.

jeudi 17 janvier 2019 à 8:43
PokerStars Caribbean Adventure : impérial Chino Rheem !

Du talent, de l'agressivité et le plus gros tapis : ce cocktail a permis à Chino Rheem de ne faire qu'une bouchée de ses cinq derniers adversaires, la nuit dernière aux Bahamas. L'Américain empoche un magot de 1,5 million de dollars et franchit le cap des dix millions de gains en carrière. Davidi Kitai et Romain Lewis, de leur côté, concluent leur séjour en beauté.

Tournois gratuits et prix ajoutés

Le Club Poker organise des freerolls avec bonus et des tournois spéciaux avec ajouts de prix.
Pour en bénéficier gratuitement, inscrivez-vous sur nos sites de poker partenaires :

Tournois Club Poker
6-MAX
$2.20
Big Poker League
demain à 20:04
$125 ajoutés
6-MAX
$2.20
Big Poker League
jeudi 31 janvier 2019 à 20:04
$125 ajoutés
6-MAX
$2.20
Big Poker League
jeudi 7 février 2019 à 20:04
$125 ajoutés
6-MAX
$2.20
Big Poker League
jeudi 14 février 2019 à 20:04
$125 ajoutés
6-MAX
$2.20
Big Poker League
jeudi 21 février 2019 à 20:04
$125 ajoutés