mardi 1 septembre 2015 à 8:56
EXCLU

Avec la régularité d'un métronome, Stephen Chidwick collectionne depuis 2010 les accessits sur le circuit live. Gaëlle est allée à sa rencontre à Barcelone afin de revenir sur son parcours, d'évoquer ses projets et de recueillir son sentiment sur l'évolution de l'industrie du poker. Entretien.

Stephen Chidwick
(crédit photo : Card Player)

Tu as commencé à jouer en ligne à l'âge de 16 ans et tu as monté ta bankroll sans jamais investir un centime. C'est bien ça ?

Oui. J'ai commencé à jouer des freerolls à 15 ans, et au fur et à mesure je me suis dirigé vers les micro limites. Ca a tellement bien fonctionné que j'ai choisi d'arrêter mes études à 18 ans. J'avais déjà beaucoup plus gagné qu'avec n'importe quel autre job, 80 000 $ environ, alors ça me semblait être une bonne idée de continuer. Je ne l'ai pas regretté puisque cinq ans plus tard mon compteur de gains dépassait les trois millions.

 

Ce choix de vie t'est donc apparu comme une évidence ?

En fait, je n'ai jamais vraiment aimé l'école. Je ne voulais pas aller à l'université. Au départ, je jouais juste pour le fun et parce que je trouvais ce jeu passionnant. Mais quand j'ai vu que je pouvais me faire plus d'argent qu'en travaillant, la décision a été simple et évidente.

 

Tu sembles t'investir totalement dans tout ce que tu entreprends. J'ai lu que tu as même pensé à une époque devenir golfeur professionnel.

(rires) Oui, c'est vraiment ce que je voulais faire avant de découvrir le poker. Dès l'âge de douze ou treize ans, j'allais jouer au golf dès que je pouvais. J'ai toujours grandi avec l'idée de devenir professionnel dans une discipline, quelle qu'elle soit, car j'aimais la compétition. Il fallait que je fasse quelque chose de différent et que je devienne le meilleur.

 

Tu viens d'une petite ville de pêcheurs en Angleterre, ce qui explique un peu pourquoi tu ne jouais qu'en ligne à tes débuts. Comment en es-tu venu au live?

À l'époque, sur Full Tilt Poker, il y avait un top 100 dont le vainqueur gagnait un package pour l'EPT Prague. Je l'ai remporté et c'est en République Tchèque que j'ai disputé mon premier tournoi live. J'ai adoré cette expérience. Elle m'a incité à me réorienter vers le live.

 

Quels étaient tes modèles à l'époque ? Sont-ils les mêmes aujourd'hui ?

J'admirais surtout les meilleurs joueurs du leaderboard de Full Tilt. Certains sont toujours là, comme apestyle par exemple. Il faisait vraiment partie de mes idoles, il écrasait littéralement ses tables. Je regardais aussi beaucoup les vidéos de PokerXFactor avec Johnny Baxter.

Aujourd'hui, je respecte toujours les joueurs qui mettent beaucoup d'efforts et de travail dans leur jeu, qui donnent le maximum pour être les meilleurs. C'est le cas de Doug Polk par exemple.

 

Tu es un vrai spécialiste des satellites. En 2008, tu as par exemple gagné une centaine de sièges pour le Main Event des World Series. Quel est ton secret ?

C'est vrai. À l'époque je n'avais pas encore 21 ans donc je ne pouvais même pas y aller ! J'avais joué les steps qualificatifs de PokerStars, en commençant par les deux derniers niveaux. Au total j'avais donc disputé plus de 500 SnG qualificatifs et j'avais décroché 101 packages. J'en joue toujours beaucoup, c'est intéressant.

 

Aujourd'hui tu préfères le live ou le online ?

Je pense que je préfère le live car je peux jouer à un niveau plus élevé quand je n'ai qu'une table à gérer. Mon esprit n'est concentré que sur une seule information et je suis complètement focus. En ligne en revanche, c'est agréable de pouvoir rester chez soi et de gérer son emploi du temps librement. Mais au final je préfère quand même la compétition en live.

 

Tu étais convié aux Global Poker Masters cette année mais tu as finalement fait l'impasse. Penses-tu disputer la prochaine édition ? Quel est ton regard sur ce nouveau type de compétition ?

J'aime vraiment ce type d'initiatives. C'est quelque chose qui est très bon pour le poker. Personnellement, devenir numéro un au GPI fait partie de mes objectifs. Malheureusement, les dates de l'événement l'an dernier coïncidaient avec celles de tournois qui me tenaient à cœur à Malte. Je voulais les jouer et prendre des points au classement. Sans cela, ça aurait été un plaisir de disputer les Masters. On verra dans quelques mois si les dates collent davantage à mon agenda. Ca avait l'air vraiment cool en tout cas.

 

Depuis tes débuts, quels sont les changements qui t'ont le plus marqué dans le monde du poker ?

Le plus grand changement à mes yeux, c'est de voir un nombre incalculable de personnes travailler beaucoup sur leur jeu. Il y a de nombreux joueurs européens qui produisent un travail acharné pour s'améliorer, même aux plus petites limites. Aujourd'hui, le niveau général s'est tellement élevé qu'il est indispensable de se spécialiser dans une variante, surtout en cash game. Même les limites moyennes sont très difficiles à jouer. D'une façon générale, les joueurs sont beaucoup plus bosseurs et sérieux. Il y a de plus en plus de compétition, à tel point qu'au plus haut niveau beaucoup de joueurs font attention à leur hygiène de vie, à leur alimentation, à leur état de forme... Ca devient de plus en plus courant. On est en train d'atteindre un nouveau niveau d'implication dans le jeu. Par le passé l'esprit était beaucoup plus gambleur : on jouait un tournoi, puis on allait boire un coup et s'amuser.

 

Tu es un grand habitué des high rollers. Comment te prépares-tu pour ces tournois au field très relevé ?

Jouer des SnG hautes limites est un très bon entraînement. Ca se rapproche des situations d'ICM que l'on retrouve dans les high rollers, avec des tables short-handed à trois ou quatre joueurs et un très bon niveau. Lors de ces tournois, on retrouve à peu près toujours les mêmes joueurs, donc on a aussi la possibilité de bien étudier ses adversaires et d'ajuster son jeu. En dehors de ça, je n'ai pas de préparation particulière pour ces tournois.

"Un sponsoring, ça ne me tente pas plus que ça. Je suis assez paresseux, je ne veux pas vraiment de responsabilités"

Stephen Cchidwick et Gaëlle

Quelle est ta destination préférée sur le circuit ?

J'adore Barcelone ! Je pense que cette semaine d'EPT est la meilleure de l'année. Tous les records ont été battus, le field est incroyable, le planning est très bien étudié, la ville est géniale... J'aime beaucoup Prague aussi car j'y ai d'excellents souvenirs. Mais au final, peu importe la destination à vrai dire puisqu'on reste presque toute la journée assis dans un casino.

 

Tu as déjà pensé au sponsoring ou c'est quelque chose qui t'intéresse assez peu ?

J'ai été en contact avec quelques sites il y a un moment, mais nous ne sommes jamais parvenus à un accord. Ce n'est pas quelque chose qui me tente plus que ça car je suis quelqu'un d'assez paresseux. Je ne veux pas vraiment avoir de responsabilités, que ce soit écrire un blog, être présent dans les médias ou avoir des tournois imposés. En toute honnêteté, je préfère rester dans mon coin et prendre mes propres décisions tranquillement.

 

Tu as d'autres projets que le poker aujourd'hui ?

Je suis passionné par l'escalade, donc j'en fais des que l'occasion se présente. J'ai découvert l'escalade libre et c'est un super challenge. On grimpe à quelques mètres de hauteur sans attaches. Il y a différents degrés de difficulté. C'est un très bon exercice et je m'entraîne le plus possible.

En dehors de ça, je n'ai pas encore d'autres projets. Pour être honnête, je ne pense pas que je serais très bon en affaire. Je n'ai jamais été très doué en négociation ou ce genre de trucs. Par contre j'apprends le français ! Je m'améliore tout doucement, mais ça reste encore très difficile !

 

Comment imagines-tu l'avenir du poker ?

Je sais que beaucoup de personnes sont assez pessimistes mais je ne partage pas leur vision des choses. Il suffit par exemple de jeter un œil à la participation de l'Estrellas. C'est incroyable et ça augmente tous les ans. Même constat pour le Main Event qui bat des records.

Je pense que le poker en Europe est encore en plein boom, et que si le marché se régule ça sera encore mieux. En Asie aussi. Je vais à Macao régulièrement. J'y retourne d'ailleurs en novembre. La législation reste un problème dans plusieurs pays, mais je suis optimiste pour la suite.

 

Tu voyages beaucoup sur le circuit, un peu partout dans le monde. Quels sont pour toi les plus grandes différences entre les marchés américain et européen ?

Les Européens en général sont beaucoup plus agressifs, aussi bien les pros que les joueurs récréatifs. Lors des WSOP aux États Unis, ou sur les étapes WPT, le style est dans l'ensemble plus conservateur et on assiste à peu de bluffs.

Le continent américain représente un marché énorme. Le poker y est présent depuis très longtemps. C'est un jeu qui a une dimension plus traditionnelle là-bas, et les affluences des tournois restent très élevées.

 

Tu as un appartement à Playa del Carmen, mais au final tu y passes peu de temps car tu es toujours sur la route. Ce rythme de vie n'est pas un peu fatigant à la longue ?

Il l'est parfois. Les vols, le décalage horaire... Mais je ne peux pas me plaindre. Je suis conscient de ma chance. Vivre de ce jeu que j'adore, pouvoir voyager dans autant de pays... Tout le monde n'a pas cette possibilité.

J'aime donc toujours autant cette vie, et je veux pouvoir continuer d'en profiter tant que je suis encore jeune. Je compte continuer à voyager et on verra jusqu'où je peux aller.

 

Que penses-tu des Français en général ?

Au fil de mon parcours, j'ai pu rencontrer beaucoup de joueurs français très sympathiques, qui pour certains sont par la suite devenus des amis. C'est le cas de Benjamin Pollack par exemple. Les Français que je connais sont très amicaux et plutôt amusants.

Vos commentaires sur cette news dans le forum :
Stephen Chidwick : interview de l'un des fers de lance du poker britannique
Cette news a suscité 2 commentaires :
News

Avec la régularité d'un métronome, Stephen Chidwick collectionne depuis 2010 les accessits sur le circuit live. Gaëlle est allée à sa rencontre à Barcelone afin de revenir sur son parcours, d'évoquer ses projets et de recueillir son sentiment sur l'évolution de l'industrie du poker. Entretien.

[...] Lire la suite…




(crédit photo : Card Player)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci Gaelle pour toutes ces interviews super intéressantes. C'est long et c'est bon :D

Share this post


Link to post
Share on other sites
Lire les 2 commentaires sur le forum
Les news à la Une
vendredi 21 janvier 2022 à 11:57
Télex
Winter Series : Remove500 dégaine, YuBrekky enchaîne

Victoire française pour le gros morceau de ce jeudi de Winter Series. Remove500 s'adjuge le Thursday Thrill à 50 € pour un gain de 9 230 €. Deux jours après son titre, Yubrekky enchaîne par une énième table finale sur le 250 € Bounty Builder, remporté par loqueras1234 pour 9 065 €. T1KTAK13 se charge du 250 € Turbo devant le finaliste du Main Event Mr. PaSSoGiveUp, pour 4 778 €.

vendredi 21 janvier 2022 à 10:53
HOT !
Club Poker Radio S15E16 avec Mourad Amokrane et Nicolas Dumont

L'équipe de Club Poker Radio recevait cette semaine deux joueurs qui ont fait parler la poudre lors des derniers WSOP : Mourad Amokrane, l'un des Bleus parvenus à rentrer de Las Vegas avec un bracelet ; et Nicolas Dumont, auteur d'un superbe deep run sur le Main Event avec une 23e place à la clé. Bonus de milieu d'émission : une nouvelle chronique signée Horn33t.

jeudi 20 janvier 2022 à 9:43
Télex

Une semaine après Michael Addamo, c'est Isaac Haxton qui s'offre le premier prix de 448 000 $ du plus gros tournoi hebdomadaire de GGPoker. Le Canadien, qui avait déjà connu le bonheur d'une victoire sur le Super Million$ lors de l'été 2020, a cette fois pris le meilleur sur le Brésilien Pablo Silva et le Finlandais Andreas Nasman dans la dernière ligne droite.

jeudi 20 janvier 2022 à 8:25
Télex

Dauphin de Miles Cordis la semaine dernière au terme du 4 Million Event, Arcimboldo avait mis la main sur un magot de 231 500 . Il n'en verra finalement jamais la couleur, Winamax assurant disposer d'éléments "mettant en évidence [qu'il laissait] une tierce personne accéder et jouer" depuis son compte. Ledit compte a depuis été bloqué définitivement et ses fonds saisis pour "rembourser les joueurs lésés par ces activités frauduleuses".

mercredi 19 janvier 2022 à 15:13
Télex

En attendant son Main Event à 100 000 $, le festival Stairway to Millions continue de distribuer de jolis billets. Hier, Jake Schindler a remporté l'épreuve à 25 000 $ pour un gain de 287 500 $. Ce soir, Ali Imsirovic lui emboîtera peut-être le pas sur le 50 000 $. Le Bosnien, qui sort d'une remarquable année 2021, possède un tapis supérieur à celui de ses deux derniers adversaires réunis : Nick Petrangelo et Chris Brewer.

mercredi 19 janvier 2022 à 14:25
Télex

Seth Davies, Jason Koon, Erik Seidel, Ryan Laplante, Christoph Vogelsang, Doug Polk : tous éclairent de leurs témoignages cet article du New York Times consacré à l'émergence des solvers. Une calamité pour les uns, comme Ryan Laplante qui a décidé de quitter les tables de poker en ligne, mais une bénédiction pour les autres, à l'image de Jason Koon qui les a mis à profit pour transformer totalement son jeu et ses sizings.

mercredi 19 janvier 2022 à 13:24
Club Pierre Charron : des horaires aménagés suite au mouvement de grève

Les habitués du Club Charron ont eu la mauvaise surprise de trouver porte close hier en début d'après-midi, une partie significative du personnel ayant décidé d'engager un mouvement de grève. L'établissement a finalement accueilli ses premiers joueurs sur les coups de 19h avant d'annoncer, ce matin, que ses horaires seraient aménagés durant toute la semaine.

mercredi 19 janvier 2022 à 9:15
Circuit live : Winamax dévoile ses projets pour 2022

Après deux années blanches pour cause de restrictions sanitaires drastiques, Winamax entend bien relancer sa flamboyante machine live dans les mois qui viennent. Le retour du Winamax Club Trophy à Disneyland était déjà officiel. La room ajoute à son agenda prévisionnel des visites à Madrid, Bratislava et Dublin... sous réserve bien sûr des évolutions de la gestion de la pandémie dans les pays concernés.

mardi 18 janvier 2022 à 13:54
Télex

Tourner une roue en ayant l'assurance de gagner quelque chose : Philippe Risoli n'aurait pas renié la philosophie de la Happy New Wheel de PMU Poker. Jusqu'au 30 janvier, chaque point PMU glané en jouant des Spins ou Spins Ultra sera synonyme d'un tour de roue offert, et ce dans la limite de trois tours par jour. À la clé, des tickets de 0,25 à 50 avec des probas plutôt sympas.

mardi 18 janvier 2022 à 12:56
Winter Series : Alvarsc dégoupille le 100 Special

Après deux jours de bataille, Alavarsc s'offre la perf du week end en remportant le 100 Special devant 2 114 joueurs. L'Espagnol domine son compatriote komancin pour un score de 19 493 €. KKadiraKK sur le Warm-up et l'Uruguayen Popy*Coco valident également la win à cinq chiffres. Le recap de ce lundi.

mardi 18 janvier 2022 à 10:41
Télex

Michael Wang remporte le 15 000 $ NLHE (43 entrées) du festival Stairway to Millions organisé par PokerGO. Le champion empoche 219 300 $ au terme d'une table finale qui mettait notamment en scène Bill Klein, Stephen Chidwick et Sean Winter. Place désormais à la finale du 25 000 $ NLHE (25 entrées), laquelle ne compte plus que quatre protagonistes : Jake Schindler, Sean Winter (encore lui), Alex Foxen et Nick Petrangelo.

lundi 17 janvier 2022 à 16:24
HOT !
SnG Challenge : des variantes et du tilt au menu de la 7e édition

Le SnG Challenge vous a manqué ? Le SnG Challenge revient ! À partir de ce mardi 18 janvier à 21h01, vous avez rendez-vous avec veunstyle chaque semaine sur Winamax et Club Poker TV. Chaque soirée sera pour vous une nouvelle opportunité de briller et de glaner des points dans la course à la grande finale sur Twitch. Une partie de gala dont le casting vous sera dévoilé prochainement.

lundi 17 janvier 2022 à 14:01
Stairway to Millions : le festival en escalier de PokerGO

PokerGO inaugure depuis quelques jours à Las Vegas un festival au format un peu particulier : le Stairway to Millions. Les buy-ins des huit tournois vont crescendo de 1 000 à 100 000 $, les joueurs payés de chaque journée étant automatiquement qualifiés pour la suivante. Pour l'instant, Chance Kornuth fait partie de ceux qui tirent leur épingle du jeu.

Tournois gratuits et prix ajoutés

Le Club Poker organise des freerolls avec bonus et des tournois spéciaux avec ajouts de prix.
Pour en bénéficier gratuitement, inscrivez-vous sur nos sites de poker partenaires :

Tournois Club Poker
6-MAX
$2.20
Big Poker League
jeudi 27 janvier 2022 à 20:04
$125 ajoutés