vendredi 10 septembre 2010 à 14:53
par Piercy

C'est l'heure du craquage. Pas d'un joueur en particulier, mais de la bulle Internet. Et on le sait, en temps de crise, les hommes se rabattent sur le jeu.

Le Grand Casino, à Bâle
Le presque cubique Grand Casino de Bâle

La première discussion du mois, sur 2+2 : Jean-Philippe Piquette interroge la communauté afin de savoir s'il est préférable de s'asseoir, en live, à droite ou à gauche du mauvais joueur qui suit une surrelance preflop avec Carte 10 Carte 2 et mise ou relance à peu près n'importe quand, lorsqu'on commence une session en casino. Étrangement, les avis sont partagés quant à la position optimale.

 

À l'ACF, les tournois font fureur, et les stars s'appellent déjà Fabrice Soulier et David Benyamine. Ce dernier remporte à l'ACF l'Autumn Tournament 2000, un No Limit Hold'em à 10 000 FF, pour un premier prix de 371 000 FF. Il devance Guy Halimi et Robert Le Dangereux Cohen, alors que les Américains jouent encore essentiellement au Limit (Hold'Em et 7-Card Stud principalement). Notons la neuvième place de Mike Sexton, qui se fait rembourser l'inscription, sans aucun gain net.

 

Les textes de loi subissent des amendements afin de convertir en euros les sommes exprimées en francs français. Le 15 septembre, de la doctrine administrative (5 G - 116 n°199) résulte que les profits réalisés par un joueur de bridge professionnel entrent dans la catégorie des BNC (bénéfices non-commerciaux). Reste à établir que le poker est un jeu de compétences…

 

6944,77 : c'est le pic historique atteint par le CAC 40. La bulle Internet éclate alors, et les événements futurs (attentats du 11 septembre 2001, crise mondiale, etc.) empêcheront l'indice boursier de revenir ne serait-ce qu'à la cheville de ce score.

 

À Bâle, troisième ville de Suisse, le parallélépipédique Grand Casino ouvre ses portes.

 

Un certain Hervé Morin, dans un article intitulé L'intuition, sixième sens et porte entrouverte sur le subconscient, décrit un « jeu de poker » :

« [L'expérience] consistait à placer le sujet face à quatre piles de cartes, à lui donner 2 000 dollars en faux billets et à lui demander de tirer des cartes afin de maximiser ses gains. Au départ, le joueur ignore que dans les tas A et B chaque carte retournée rapporte 100 dollars, mais qu'il arrive aussi qu'une carte impose de payer jusqu'à 1 250 dollars à l'expérimentateur. Dans les paquets C et D, les gains sont moins élevés (50 dollars par carte), mais les pénalités sont aussi plus faibles, ce qui les rend globalement plus rentables.

Les individus normaux, après avoir tâtonné, commencent à choisir les bons paquets avant d'être capables d'énoncer la bonne stratégie, alors que les patients « préfrontaux » continuent à faire le mauvais choix, le plus risqué, y compris après qu'on leur a expliqué la bonne stratégie. La différence ? Après quelques pertes élevées, les individus normaux montrent rapidement des réponses électrodermales plus élevées - synonymes d'émotion - lorsqu'ils s'apprêtent à choisir une carte sur un paquet risqué. Ils traversent ensuite une phase où ils ont l'intuition (hunch, littéralement rentrer les épaules) des règles implicites, avant d'en être pleinement conscients. Les préfrontaux, eux, ne montrent pas de réponse électrodermale, et continuent à persister dans l'erreur. »

 

Cette expérience m'a amené à penser que les meilleurs joueurs de poker sont peut-être ceux qui ont le cortex préfrontal le plus développé, et qui donc, selon Hervé Morin, arrivent le mieux à apprendre de leurs erreurs. Peut-être est-ce grâce à cette intuition qu'ils finissent par prendre les bonnes décisions de manière intuitive. Prêts pour une autopsie de Doyle Brunson ?

 

 

Vos commentaires sur cette news dans le forum :
Septembre 2000 : poker et cortex
Cette news a suscité 8 commentaires :
News

C'est l'heure du craquage. Pas d'un joueur en particulier, mais de la bulle Internet. Et on le sait, en temps de crise, les hommes se rabattent sur le jeu.

[...] Lire la suite…




Le presque cubique Grand Casino de Bâle

Edited by Piercy

Share this post


Link to post
Share on other sites

Si quelqu'un a pigé le sujet du texte ( je parle même pas de l'intérêt ), merci de me le faire savoir :roulette:

Il traite de l'influence du cortex préfrontal sur la prise de décision. Les sujets ayant le cortex préfrontal endommagé ne parviennent pas à tirer un enseignement de leurs erreurs passées, et continuent d'agir indépendamment de leur expérience.

Si une telle personne jouait au poker, et que son adversaire ne partait à tapis preflop qu'avec :Ax :Ax ou :Kx :Kx, elle continuerait de suivre les tapis de son adversaire avec :Ax:Kx en main, même après trente confrontations, n'ayant pas assimilé, consciemment ou inconsciemment, le fait qu'il était toujours derrière.

Share this post


Link to post
Share on other sites

"La bulle Internet éclate alors, et les événements futurs (attentats du 11 septembre 2001, crise mondiale, etc.) empêcheront l’indice boursier de revenir ne serait-ce qu’à la cheville de ce score."

Il faudrait dire à ce cher monsieur d'être un peu sérieux, de regarder les chiffres et de cesser de dire des contrevérités. Puisse t il m'entendre!

Share this post


Link to post
Share on other sites
Lire les 8 commentaires sur le forum
Les news à la Une
mercredi 19 juin 2019 à 8:38
World Series Of Poker : le beau podium d'Axel Hallay

Axel Hallay signe l'une des cinq plus belles performances françaises de l'été en se hissant à la troisième place du 800 $ Deepstack pour un gain de 135 000 $. Un peu plus tôt, Ivan Deyra avait lui rendu les armes à la 8e place du 1 000 $ Double Stack pour un chèque de 79 000 $. Tous les regards se tournent désormais vers le 10 000 $ Seven Card Stud Championship, tournoi pour l'instant dominé par Daniel Negreanu.

lundi 17 juin 2019 à 9:14
Télex

Romain Lewis en plein deep run sur le 5 000 $ Six-Handed des World Series, c'était il y a un an. Chaque semaine, Winamax vous invite à revivre les moments forts de ce parcours à travers un nouvel épisode de Dans la tête d'un Pro. Autant vous le dire tout de suite : les 40 minutes de visionnage du jour vont vous en mettre plein les mirettes.

lundi 17 juin 2019 à 9:01
WSOP : Jean-René Fontaine échoue d'un rien sur le 1 000 $ Seniors

Deux jours après le coup d'éclat de Thomas Cazayous, Jean-René Fontaine est passé à un cheveu d'ajouter un second bracelet à la collection tricolore. Le Réunionnais se classe finalement second du 1 000 $ Seniors Championship et récolte 409 000 $ en récompense de son beau parcours. Adrien Delmas et YoH ViraL tenteront à leur tour leur chance la nuit prochaine.

mercredi 12 juin 2019 à 12:24
Las Vegas : Arnaud Enselme et Simon Legat à l'honneur

Il n'y a pas que le Rio dans la vie ! Chaque année ou presque, les tournois du Venetian offrent au clan français quelques belles performances. Nouvel exemple avec Arnaud Enselme, vainqueur d'une épreuve à 1 100 $ pour un gain avoisinant les 80 000 $ après deal. Comme si ça ne suffisait pas, Simon Legat se classe lui quatrième du 1 000 $ Double Stack des World Series of Poker.

mardi 11 juin 2019 à 10:07
WSOP : Eli Elezra met la main sur son quatrième bracelet

Les anciens champions WSOP ont le vent en poupe au Rio. Eli Elezra réalise la passe de quatre sur le 1 500 $ Seven Card Stud tandis que Frankie O'Dell porte le compteur à trois unités dans sa discipline de prédilection : le Omaha Hi-Lo 8 or Better. À noter également le doublé de Josh Pollock lors de l'épreuve en ligne de Pot Limit Omaha.

Tournois gratuits et prix ajoutés

Le Club Poker organise des freerolls avec bonus et des tournois spéciaux avec ajouts de prix.
Pour en bénéficier gratuitement, inscrivez-vous sur nos sites de poker partenaires :

Tournois Club Poker
6-MAX
$2.20
Big Poker League
demain à 19:04
$125 ajoutés
6-MAX
$2.20
Big Poker League
jeudi 27 juin 2019 à 19:04
$125 ajoutés