vendredi 13 décembre 2013 à 10:48
EXCLU

Très actif sur Full Tilt Poker sous le pseudonyme de Seb86, Sébastien Sabic fait partie des plus grands spécialistes mondiaux de 2-7 Triple Draw et de mixed games. Le plus gros gagnant français de l'année 2012 sur les tables high stakes choisit pourtant aujourd'hui de raccrocher les gants aux plus hautes limites. Il s'en explique en exclusivité sur Club Poker.

Sébastien Sabic
Sébastien lors du Main Event WSOP 2011

Sébastien, qu'est-ce qui te pousse aujourd'hui à ranger derrière toi un mode de vie qui, selon les chiffres de HighStakesDB, t'a permis d'engranger 1,7 million de dollars lors de la seule année 2012 ?

 

Tout d'abord, je n'ai jamais pensé faire que du poker toute ma vie. En tout cas pas à plein temps. Je continuerai d'ailleurs à jouer en ligne. J'aime trop ce jeu. Et je continuerai aussi à disputer quelques events des World Series avec l'espoir de gagner un bracelet.

 

En revanche, jouer les plus grosses parties en ligne et swinguer des centaines de milliers de dollars tous les soirs, ça c'est terminé. Je n'ai jamais eu pour objectif absolu de jouer les tables les plus chères possibles, même si dans les faits il s'avère que plus j'ai gravi les échelons, plus j'ai trouvé les parties abordables. J'ai d'ailleurs pris part à des parties qui peuvent avoir l'air très difficiles sur le papier, mais dans lesquelles j'étais en réalité le seul gagnant lifetime dans la variante en question.

 

En 2012, tu déclarais dans une interview pour HighStakesDB : "Je suis fatigué des horaires de jeu à rallonge. J'ai fait ça profitablement pendant trois ans, mais je pense maintenant que les quelques dollars de plus ne valent pas ce que je perds en qualité de vie". Est-ce qu'il n'y a pas tout simplement une part de lassitude dans ta décision ?

 

Je dirais surtout que d'un point de vue personnel, le jeu a perdu ce qui constituait l'un de ses principaux atouts : la possibilité de "move up" et de devenir le meilleur dans un domaine. Le poker a un côté super excitant tant que tu montes et gravis les échelons. Les objectifs que tu te fixes commencent très bas et finissent super haut.

 

Tu as des exemples particuliers en tête ?

 

Je me souviens par exemple qu'au début, me payer un voyage à Las Vegas et un WSOP à 2 500 $ c'était un vrai rêve. Et puis l'année d'après je suis revenu en tant que semi-pro et j'ai pu me payer plusieurs events à 1 500 ou 2 500 $. À cette époque je me sentais dans la même cour que les plus gros professionnels qui écument le circuit et disputent tous les highrollers.

 

Ensuite je suis passé pro à plein temps en rejoignant une colocation de joueurs de poker à Phuket. Une expérience extrêmement intéressante. Là-bas, j'ai rencontré certains des tout meilleurs joueurs de poker français. Ca m'a permis de beaucoup progresser évidemment. À ce sujet, je pense qu'il est quasiment impossible de devenir excellent seul. Le simple fait de devoir expliquer ou commenter ce qu'on fait nous oblige à nous poser souvent des questions qui ne nous auraient même pas traversé l'esprit en jouant seul. Évidemment en ce qui me concerne, ma chance a été de croiser des joueurs plus accomplis que moi et qui m'ont fait partager leur expérience du poker, aussi bien sur le plan technique que mental.

 

Quels souvenirs les plus marquants gardes-tu de cette époque ?

 

La première fois que Phil Ivey s'est assis en face de moi en heads up, c'était quelque chose. J'avais l'impression d'avoir atteint le boss final dans un jeu vidéo. Et cerise sur le gâteau, je me souviens même avoir gagné ce jour là.

 

Ma première — et d'ailleurs unique — incursion dans la Bobby's Room du Bellagio, c'est un truc qui m'a beaucoup marqué aussi. J'y ai joué moins cher (1 000 / 2 000 Limit et 300 / 600 No Limit) que ce que je jouais tous les jours en ligne, mais j'avais quand même l'impression de jouer ma vie.

 

Pour revenir un peu à ta décision d'arrêter aujourd'hui les nosebleed, quels sont les autres facteurs que tu as pris en compte ?

 

C'est tout un ensemble de choses en fait. Il y a par exemple le fait que quand tu n'es plus le meilleur, tu te retrouves en situation de bumhunter et tu ne joues plus tout le monde. Mais le truc le plus important à mes yeux, c'est surtout que j'ai 27 ans et que j'ai donc encore la possibilité de m'inscrire en Master et de finir mes études. Chaque année qui passe rend les choses de plus en plus difficiles à ce niveau là, et comme le poker vaut de moins en moins la peine je pense être arrivé au moment où ça vaut le coup de tenter une reconversion.

 

Quels sont tes projets à court et moyen terme ?

 

Je vais d'abord tenter d'entrer dans un Master en finance dans une des meilleures écoles de Londres. Je pense en particulier à la London School of Economics. L'objectif à long terme n'est pas d'intégrer une grosse banque, mais plutôt des fonds de capital risque afin d'aider de jeunes entreprises à se développer en les finançant et en les accompagnant.

 

Pour être honnête, j'ai déjà commencé pour mon compte propre mais avec des sommes relativements faibles pour le moment. Je ne me sens pas encore prêt et apte à investir des centaines de milliers de dollars. C'est un monde qui offre de très belles opportunités mais qui regorge également de pièges. Un peu comme le poker en fait.

 

Finalement, c'est une nouvelle direction tout aussi ambitieuse que celle de ces dernières années...

 

Bien sûr. D'un point de vue financier ça constitue forcément un sacrifice à court terme, disons sur un horizon de cinq ans environ. Mais je pense qu'à terme ces efforts paieront. Et puis mon "one time" n'est encore jamais passé en tournoi, alors peut-être que j'y aurai droit dans ces investissements et que je posséderai 20 % du prochain Facebook !

 

Avant de se tourner définitivement vers l'avenir, quel bilan tires-tu de tes années de joueur professionnel ?

 

Le bilan que je tire de ma carrière est évidemment plus que positif. J'ai vécu quatre années incroyables avec beaucoup de voyages, de rencontres de gens formidables et intéressants, sans oublier bien sûr l'argent que j'ai pu mettre de côté.

 

Je pense avoir pris le maximum au poker. Je n'ai pas trop spew. Un peu quand même comme tout joueur de poker, mais pas de manière démesurée. Mon seul regret finalement c'est de ne jamais avoir connu un deep run ou un vrai cash en tournoi. J'ai juste trois ITM à 12 000 ou 14 000 $ lifetime, et c'est tout. Ces trois plus gros résultats n'égalent d'ailleurs même pas le plus gros buy-in que j'ai déboursé, celui du WSOP à 50 000 $ en 2011.

 

Sur ces quatre années, j'opérerais quand même une distinction entre les deux premières et les deux dernières. Durant les deux premières années, j'étais dans une logique de progression : gravir les échelons et m'améliorer. Durant les deux dernières en revanche, j'étais bien installé en 8-game et en 2-7. J'ai bien sûr continué de travailler sur mon jeu, peut-être même plus encore. Mais pour être franc j'avais surtout comme objectif d'engranger le plus possible.

 

Un petit conseil à tes collègues du Club Poker pour conclure ?

 

Si j'avais des conseils à donner à tous ceux qui se lancent dans le poker aujourd'hui, ce serait d'abord pour un pro de se focaliser sur ce qui est le plus rentable pour lui, et strictement rien d'autre. Si un énorme fish est assis à une table deux limites en dessous, eh bien ça vaut sans doute plus le coup de le rejoindre que de rester face à un reg de sa propre limite.

 

J'hallucine parfois aussi face aux propos de joueurs qui regrettent de ne pas trouver assez d'action sur un site : ils peuvent en ouvrir un autre, non ? Dans le même ordre d'idée, on me demande souvent pourquoi je joue sur des tables 30 / 60 alors que je suis resté tout l'après-midi sur une 1 500 / 3 000. Jouer ou ne pas jouer une partie parce qu'on a peur d'avoir l'air con, ce n'est jamais un bon argument. Surtout que dans l'absolu tout le monde se fiche de qui joue quoi.

 

Merci beaucoup Sébastien et bonne chance dans cette nouvelle voie. On te donne rendez-vous au studio de Club Poker Radio en début d'année !

Vos commentaires sur cette news dans le forum :
Sébastien Sabic : "Pourquoi j'ai décidé d'arrêter les nosebleed"
Cette news a suscité 140 commentaires, et seuls les 15 derniers sont affichés.

deja tu peux ouvrir les tables d'un reg que tu veux analyser, et tu laisses tourner.

Quand tu reviens tu replay les mains...

Si tu parles du tracker, le logiciel n'enregistre pas les mains où Hero n'est pas assis (et en sit in obv)

Share this post


Link to post
Share on other sites

En 2-7Draw sur une echelle de 1 à 10 ou plaserais tu ta résolution du jeux? Qu'elles ont été les outils qui ton permis de résoudre au mieux le jeux et ceux qui ton permis de comprendre au mieux la GTO?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Es tu le genre de joueur qui souhaite masteriser le jeu au point de connaitre tous les spots et de pouvoir tout interpréter rationnellement ou au contraire acceptes tu une part d'instinct dans certains spots compliqués ?

 

Merci pour ta contribution. ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites

MADMAX tu e vriament le pire posteur du club poker je sais pa si tu fais expres mais tu merites vriament une statuette à ton nom mdr

Pkoi tu dis ça ? 

 

 

Sinon petite question pour Seb:

 

Quelle était ta stratégie pour monter ta roll au tout début au niveau des cash-out ? En bref, considères-tu que quelqu'un qui monte une roll ne devrait absolument jamais cash-out ? ou un certain % max, bref j'attends ton avis perso sur la question ;) Merci d'avance

Share this post


Link to post
Share on other sites

MADMAX tu e vriament le pire posteur du club poker je sais pa si tu fais expres mais tu merites vriament une statuette à ton nom mdr

madmax jpensais tt de mon côté contre les trolls... se passe  koi t'as changé d equipe ?!

 

 

 je suis du côté de personne, et je vais pas te pardonner de dire des conneries ad vitam eternam, faut te prendre en main mon coco !

 

 

You mad ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Lire les 140 commentaires sur le forum
Les news à la Une
vendredi 15 novembre 2019 à 15:54
Télex

Jusqu'au 14 décembre, tout dépôt d'au moins 10 € avec le code PARIS (qu'il s'agisse d'un premier dépôt ou non) sera récompensé par l'attribution de cinq tickets pour les satellites de la PokerStars School. Ces tournois se dérouleront les 20, 23, 27 et 30 novembre, puis les 4, 7, 11 et 14 décembre. Chacun mettra en jeu cinq tickets d'une valeur de 30 €.

vendredi 15 novembre 2019 à 14:47
Le Transpirenaica Poker Tour de retour à San Sebastián

Si les passionnés français et espagnols ont longtemps été séparés aux tables de poker en ligne, voilà bien longtemps que les frontières sont tombées sur le circuit live. Le Casino Kursaal de San Sebastián, implanté au sud de Bayonne, fait partie des établissements qui ont pour habitude de dérouler le tapis rouge aux joueurs tricolores.

vendredi 15 novembre 2019 à 10:20
Unibet DSO Paris et Road to PSPC Divonne : double ration de coverage

À quelques centaines de kilomètres de distance, deux beaux événements rythmeront le quotidien des passionnés de poker la semaine prochaine : l'Unibet DSO Paris au Club Circus du 20 au 24 novembre, et le Road to PSPC de PokerStars à Divonne-les-Bains du 19 au 24. Soyez rassurés : Club Poker mettra sur le coup deux de ses meilleurs éléments.

vendredi 15 novembre 2019 à 8:51
Télex

Le couple a confirmé l'information sur Twitter ce mercredi. Liv Boeree était membre du Team PokerStars depuis neuf ans, Igor Kurganov depuis deux ans. Leur départ s'inscrit dans une tendance de fond après ceux de Daniel Negreanu, Jason Mercier, Barry Greenstein ou encore ElkY. La Britannique précise qu'elle a très peu joué au poker en 2019 et compte désormais se focaliser sur d'autres projets, dont sa chaîne YouTube.

jeudi 14 novembre 2019 à 16:14
Guy Laliberté : la culture de cannabis de la discorde

Guy Laliberté, le fondateur du Cirque du Soleil et du Big One For One Drop, a été mis en examen ce mercredi à Papeete pour détention et culture de stupéfiants. Le Canadien est accusé de cultiver des plants de cannabis sur son atoll privé, ce qu'il reconnaît tout en précisant en avoir une utilisation médicale et strictement personnelle.

En direct
aujourd'hui
à 21:00
Tournois gratuits et prix ajoutés

Le Club Poker organise des freerolls avec bonus et des tournois spéciaux avec ajouts de prix.
Pour en bénéficier gratuitement, inscrivez-vous sur nos sites de poker partenaires :

Tournois Club Poker
6-MAX
$2.20
Big Poker League
aujourd'hui à 20:04
$125 ajoutés
6-MAX
$2.20
Big Poker League
jeudi 28 novembre 2019 à 20:04
$125 ajoutés
6-MAX
$2.20
Big Poker League
jeudi 5 décembre 2019 à 20:04
$125 ajoutés
6-MAX
$2.20
Big Poker League
jeudi 12 décembre 2019 à 20:04
$125 ajoutés
6-MAX
$2.20
Big Poker League
jeudi 19 décembre 2019 à 20:04
$125 ajoutés
Le chat joue au poker en ligne. Sisi.
Nouveau au poker ? Voici toutes les infos et réponses pratiques pour bien débuter et comprendre le poker en ligne.

Des tests complets et les bonus des poker rooms pour mieux choisir votre préférée.

Nos tournois, pour jouer entre nous, avec des prix et des cadeaux ajoutés chaque semaine.

Trouvez des infos pratiques et discutez sur le poker en ligne.

Pour les joueurs confirmés, apprenez à analyser vos mains au poker.