mercredi 26 mai 2021 à 13:49

Le 1er juillet prochain, la loi de régulation du marché allemand des jeux en ligne entrera en vigueur. Sauf changement de dernière minute, une taxe de 5,3 % s'appliquera alors aux parties de poker. Un prélèvement que l'European Gaming and Betting Association (EGBA) juge excessif, et qui a d'ailleurs déjà convaincu Unibet de prendre la poudre d'escampette.

Urssaf Cancras et Carbalas

Glücksspielneuregulierungsstaatsvertrag : en octobre dernier, Club Poker vous présentait ce mot à rallonge désignant le projet de régulation du marché allemand des jeux en ligne. Jusqu'alors, le poker en ligne restait pour rappel illégal en Allemagne et il n'y bénéficiait que d'une tolérance passive des autorités. D'une certaine manière, cette nouvelle loi pourrait donc être considérée comme une véritable avancée.

 

Oui mais voilà, ce texte qui entrera en vigueur le 1er juillet prévoit un certain nombre de mesures très contraignantes pour les joueurs et les opérateurs :

  • chaque joueur sera assujetti à une limite mensuelle de dépôt de 1 000 € par room ;
  • seules quatre tables pourront être ouvertes simultanément ;
  • et surtout, en vertu d'une proposition du Bundesrat (le Conseil fédéral assurant la représentation des 16 Länder allemands), les parties de poker et les machines à sous en ligne pourraient respectivement être assujetties à des prélèvements étatiques de 5,3 % et 8 % (la première mouture du texte prévoyait même une taxe identique de 8 % pour les deux secteurs d'activité).

 

Si vous ne visualisez pas très bien ce que représente cette potentielle ponction de 5,3 %, notez que la réglementation française fixe de son côté à 1,8 % la part des sommes prélevées par l'État sur les jeux de cercle en ligne. Pour un tournoi à 11 € de buy-in, cela donne donc un prélèvement inférieur à 0,20 € dans l'Hexagone et de... 0,58 € en Allemagne. Autant dire que les opérateurs qui choisiront de demander une licence outre-Rhin n'auront pas vraiment les coudées franches pour proposer une politique de rake compétitive.

 

C'est d'ailleurs pourquoi un certain nombre d'entre eux ont décidé de faire entendre leur voix avant que cette taxe soit entérinée par les élus du Bundestag. Au début du mois, l'European Gaming and Betting Association (EGBA) s'est ainsi fendue d'un communiqué ciblant la mesure sous deux angles : l'impossibilité de rester compétitif face à l'offre de jeu illégale (une enquête menée par Goldmedia ayant permis de déterminer que près de la moitié des joueurs allemands préfèreraient s'inscrire sur des sites non régulés) ; mais aussi l'avantage injuste offert aux opérateurs en dur, les casinos bavarois étant par exemple soumis à une fiscalité quatre à cinq fois moins exigeante.

 

Si d'aventure le législateur allemand persistait dans cette voie, l'EGBA l'assure : elle serait prête à porter l'affaire devant les instances communautaires. Son principal argument ? La Commission Européenne a estimé par le passé que des différences de fiscalité entre casinos en dur et en ligne pouvaient être assimilées à des aides d'État, et donc contrevenir aux règles du marché commun.

 

Mais en attendant, les membres de l'EGBA (Bet365, Betsson, Entain, Kindred et William Hill) disposent de d'autres moyens d'action. Unibet vient par exemple de faire part à ses clients allemands de son intention de mettre un terme à une partie de ses activités. À compter du 1er juillet, la room limitera son offre de jeu en Allemagne aux tournois et aux Hexapros. Les tables de cash game et les sit'n'gos disparaîtront en revanche du lobby.

 

Le groupe suédois prend cependant bien soin de préciser qu'il ne s'agit pas forcément d'une décision définitive. Les tables de cash game et les sit'n'gos pourraient ainsi faire leur retour si d'aventure le projet de loi venait à être amendé favorablement. Mais à l'inverse, les tournois et les Hexapros pourraient eux aussi disparaître si leur rentabilité ne résistait pas à l'épreuve des faits. Une façon de se montrer très transparent en amont avec les joueurs, mais aussi de faire pression une dernière fois sur le législateur.

Et Winamax dans tout ça ?

Vous l'avez peut-être remarqué : ces derniers mois, plusieurs offres d'emplois concernant des profils germanophones ont fait leur apparition sur le site de Winamax. L'opérateur n'a du reste jamais fait mystère de son intérêt pour le marché allemand. Dans une interview publié en février par Le Parisien et relayée par Club Poker, Alexandre Roos s'était montré très clair sur le sujet : "On se développe en Espagne depuis deux ans pour le poker et depuis six mois pour les paris sportifs. Ça marche très bien. On vise l'Allemagne, j'espère d'ici cet été. Cela ne dépend pas de nous mais de la législation. Ce sont des relais de croissance importants".

Vos commentaires sur cette news dans le forum :
Régulation en Allemagne : une fiscalité rédhibitoire aux yeux de l'industrie
Cette news a suscité 21 commentaires, et seuls les 15 derniers sont affichés.
Le 07/10/2020 à 22:43, jedisise a écrit :

J'ai comme l'impression que nous ne sommes pas la veille d'accueillir un nouveau pays dans le marché régulé à liquidités partagées avec l'Espagne le Portugal et la France. 

Les italiens sont encore cloisonnés tout seul ?

Oui, les italiens sont encore bien cloisonnés dans leur petit marché et pourtant le gouvernement italien avait signé l'accord pour rentré dans le marché partagé avec France, Espagne et Portugal.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 20.10.2020 à 19:00, Gae80 a écrit :

Oui, les italiens sont encore bien cloisonnés dans leur petit marché et pourtant le gouvernement italien avait signé l'accord pour rentré dans le marché partagé avec France, Espagne et Portugal.

Quelqu'un est-il dans le secret des dieux et pourrait nous dire quand est-ce qu'on va pouvoir jouer sur wina depuis l'Allemagne ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

La régulation en Allemagne en est à ses tout débuts, et le partage des liquidités poker ne semble pas être une priorité pour le moment. En tout cas elle est absente des discussions politiques actuelles.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, Benjo a écrit :

La régulation en Allemagne en est à ses tout débuts, et le partage des liquidités poker ne semble pas être une priorité pour le moment. En tout cas elle est absente des discussions politiques actuelles.

@benjo. je suis pas sur de bien comprendre.

Les autres rooms tels que GG ou 888 ont sû répondre rapidement aux exigences de l'état Allemand et limitent le nombre de table de CG simultanées à 4 et ont introduit un Panik-button sur les chaque table pour s'auto-exclure 24h.. (Ma hantise en multitablant, de cliquer par erreur sur cette verrue)

Run-It-Once qui est super small a mis du temps, mais ils ont sorti une version la semaine dernière.

Du coup, il y a des changement à faire dans le soft. Je comprends que cela ne se fait pas en un tour de main et que chaque room fait sa balance entre le prix du dev et la perte de revenu résultante.    Je ne suis pas un gros joueur de MTT mais vous êtes les seuls à proposer une grille de 6max mid-stakes alléchante. J'aime vos structures.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les rooms que tu cites n'existent pas sur le marché FR/ES/PT

Un Winamax version allemande n'aurait forcément pas la même grille alléchante à laquelle tu fais référence (merci btw !)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le Süddeutsche Zeitung rapporte avoir examiné un document de travail rédigé par les ministères des finances des Länder de Hesse, de Rhénanie du Nord-Westphalie, de Bavière et de Berlin. Ce texte envisagerait la possibilité d'une taxe de 5,3 % sur les parties de poker et de 8 % sur les machines à sous en ligne.

Le journal, qui explique que l'industrie est déjà vent debout face à cette proposition, ne rentre pas dans les détails du fonctionnement de cette taxe. Le site spécialisé Hochgepokert donne toutefois l'exemple d'un tournoi à 11 € de buy-in qui serait assujetti à un prélèvement de 0,58 € au profit de l'État.

Pour rappel, la réglementation française fixe à 1,8 % des sommes engagées le montant du prélèvement étatique sur les jeux de cercle en ligne.

Share this post


Link to post
Share on other sites
News

Le 1er juillet prochain, la loi de régulation du marché allemand des jeux en ligne entrera en vigueur. Sauf changement de dernière minute, une taxe de 5,3 % s'appliquera alors aux parties de poker. Un prélèvement que l'European Gaming and Betting Association (EGBA) juge excessif, et qui a d'ailleurs déjà convaincu Unibet de prendre la poudre d'escampette.

[...] Lire la suite…



Share this post


Link to post
Share on other sites
News

Ce 1er juillet, la loi de régulation du marché allemand des jeux en ligne entrera en vigueur, avec à la clé l'application d'une taxe de 5,3 % aux parties de poker. PokerStars vient d'annoncer que son offre de jeux outre-Rhin sera légèrement réduite, et surtout que le rake prélevé sur les tables de cash game augmentera de 25 %.

[...] Lire la suite…



Share this post


Link to post
Share on other sites
Lire les 21 commentaires sur le forum
Les news à la Une
lundi 25 octobre 2021 à 12:48
Télex

Jusqu'au 3 novembre, partypoker vous invite à faire tourner jusqu'à trois fois par jour sa Hallowheel, une roue de la chance mettant en jeu des prix de 0,50 (50 % des cas) jusqu'à 50 € (1 % des cas). Pour tenter votre chance, il suffit de récolter au moins un point de fidélité (l'équivalent d'un euro de rake) aux tables de cash game ou de fastpoker de la room.

lundi 25 octobre 2021 à 8:41
LIVE
David Sacksick vainqueur du Main Event des Montmartre Poker Series

Salué par veunstyle pour la qualité de son organisation, le tournoi phare des Montmartre Poker Series se conclut sur la victoire de David Sacksick face à Matthieu Rabalison. Le champion domine un field de 526 unités et s'offre un joli chèque de 70 000 . Vous avez raté ça ? La séance de rattrapage c'est par ici !

lundi 25 octobre 2021 à 8:19
Télex

Adrien Delmas et Arthur Conan signent deux des performances françaises les plus lucratives de ces WSOP 2021 en se hissant aux 3e et 5e places du 2 500 $ NLHE Freezeout, avec à la clé des gains respectifs de 161 000 et 86 000 $. Ce week-end a également été marqué par les troisièmes bracelets de Bradley Ruben sur le 1 500 $ Razz et de Kevin Gerhart au terme du 10 000 $ HORSE Championship.

samedi 23 octobre 2021 à 8:48
Télex

Ivan Deyra se classe 4e du 1 500 $ Pot Limit Omaha remporté par Josh Arieh, avec à la clé un gain de 65 000 $. Sur le 10 000 $ HORSE Championship, David Benyamine et ElkY s'arrêtent respectivement aux 8e et 10e rangs pour des chèques de 38 000 et 26 000 $. Le meilleur reste toutefois à venir avec, la nuit prochaine, la table finale du 2 500 $ NLHE Freezeout qui mettra en scène Arthur Conan (3e) et Adrien Delmas (7e).

mercredi 20 octobre 2021 à 13:50
Télex

L'équipe de Club Poker Radio reçoit cette semaine au studio deux joueurs pros expérimentés : Kévin Goillot alias Dromz, très actif aux tables il y a quelques années et désormais féru de science des données ; et Davy Fradet, qui depuis sa découverte du poker sur Canal+ a essayé tous les formats avant de se focaliser sur le cash game. L'émission se penchera notamment sur le sujet des solvers avant de se tourner vers Albert Daher, joueur pro libanais qui a répondu à l'invitation de gaellej pour une interview via Skype.

mercredi 20 octobre 2021 à 10:01
LIVE
WSOP : Pierre Calamusa à deux doigts d'un second podium

Second du 1 000 $ Super Turbo Bounty il y a deux semaines, Pierre Calamusa a de nouveau brillé sur ce format la nuit dernière en se hissant à la quatrième place du 1 500 $ Super Turbo Bounty NLHE Freezeout pour un gain de 65 494 $. Place désormais à la dernière ligne droite du 10 000 $ Dealer's Choice avec un casting exceptionnel autour d'Adam Friedman, Phil Hellmuth ou encore Daniel Negreanu.

mercredi 20 octobre 2021 à 8:18
HOT !
Poker Hall of Fame: ElkY parmi les dix nommés

Trois petits nouveaux font leur apparition dans la liste des dix nommés en vue d'une intronisation au Poker Hall of Fame : Layne Flack, Michael Mizrachi et... ElkY qui devient le second Français à avoir cet honneur après Bruno Fitoussi. Le lauréat de cette édition sera présenté le 17 novembre lors d'une cérémonie au Rio en marge du Main Event.

mardi 19 octobre 2021 à 9:11
Télex

La sixième édition du SnG Challenge continue ce mardi soir sur Club Poker TV avec, au programme, trois tournois privés : un Razz à 20h30, un NLHE classique à 21h01 et enfin un turbo à 22h45. Et comme les Mini WSOP de Winamax ne lui font pas vraiment de l'œil aujourd'hui, veunstyle a décidé d'organiser son traditionnel last longer sur le Pour la Daronne de Mohammed Henni. Motivés ?

mardi 19 octobre 2021 à 8:50
Télex

En attendant le High Roller à 1 500 € dès ce mardi, puis le Main Event à 750 € à partir de jeudi, les joueurs du Club Montmartre ont pu se dégourdir les poignets ce week-end lors d'un Opener à 400 € de buy-in. L'événement a généré un total de 317 entrées et c'est finalement Julien Sitbon qui a émergé de la mêlée pour dominer Gilles Zeitoun en heads up et mettre la main sur un gain de 22 405 €.

mardi 19 octobre 2021 à 8:25
World Series Of Poker : un podium et de l'espoir pour le clan français

Le coup est une nouvelle fois passé près : Florian Guimond se classe troisième du 800 $ 8-Handed NLHE Deepstack pour un gain de 124 671 $. Tous les regards se tournent désormais vers le 1 500 $ Monster Stack et le 500 $ Freezeout NLHE, deux tournois sur lesquels plusieurs représentants français abordent la dernière ligne droite.

lundi 18 octobre 2021 à 12:19
Télex

Après plus d'un an d'absence, l'opération Card Rush est à nouveau active depuis une semaine sur PMU Poker et partypoker. Pour rappel, 500 000 cartes à collectionner mettent en jeu plus de 130 000 € de dotation (dont cinq cartes à 1 000 € cash). À noter que le simple fait d'activer la promotion ouvre l'accès à un freeroll doté de 5 000 € de tickets Powerfest le 27 octobre à 20h.

lundi 18 octobre 2021 à 10:54
Télex

Depuis vendredi, les habitués du Club Pierre Charron peuvent profiter de l'offre de jeux de l'établissement de 13h à 6h du matin. Le club a aussi étendu sa gamme de jeux en y incorporant le Punto Banco Big 6, variante également connue sous le nom de Roue de la Fortune. Les tournois de poker, eux, restent pour l'instant en stand-by.

Tournois gratuits et prix ajoutés

Le Club Poker organise des freerolls avec bonus et des tournois spéciaux avec ajouts de prix.
Pour en bénéficier gratuitement, inscrivez-vous sur nos sites de poker partenaires :

Tournois Club Poker
6-MAX
$2.20
Big Poker League
jeudi 28 octobre 2021 à 19:04
$125 ajoutés
Le chat joue au poker en ligne. Sisi.
Nouveau au poker ? Voici toutes les infos et réponses pratiques pour bien débuter et comprendre le poker en ligne.

Des tests complets et les bonus des poker rooms pour mieux choisir votre préférée.

Nos tournois, pour jouer entre nous, avec des prix et des cadeaux ajoutés chaque semaine.

Trouvez des infos pratiques et discutez sur le poker en ligne.

Pour les joueurs confirmés, apprenez à analyser vos mains au poker.