Miser (bet), relancer (raise), suivre (call), se coucher (fold) : toutes ces actions ont lieu pendant un tour d'enchères. Un peu de vocabulaire et de précisions pour fixer les esprits ne sont pas de trop.

Qu'est-ce qu'une enchère ?

Une enchère est une mise, un pari que fait un joueur : on parle d'enchère car, en misant ou en relançant, un joueur décide de faire "monter les prix" pour passer à la distribution de la prochaine carte ou à l'abattage. Il avance une pile de jetons de son tapis pour placer une enchère. Les enchères servent à "attaquer" les autres joueurs, à défendre sa main. Lorsque les enchères sont suivies, le coup peut continuer. Si elles ne sont pas suivies, le joueur qui a enchéri gagne le coup, et le pot.

Qu'est-ce qu'un tour d'enchères ?

C'est l'ensemble des décisions prises par les joueurs à la table entre deux distribution de cartes, ou entre la dernière distribution de cartes et l'abattage, chaque joueur ayant la parole à tour de rôle. Le tour d'enchères se termine quand tous les joueurs ont parlé et que toutes les enchères ont été égalisées, ou quand tous les joueurs sauf un se sont couchés.

Un tour d'enchères dure quelques secondes. Un joueur peut demander "du temps" s'il a besoin de réfléchir mais en général il agit en moins de dix secondes.

Après le placement des blinds et des antes, le donneur distribue les cartes. L'action débute avec le joueur UTG (Under The Gun), assis à la gauche du joueur de grosse blind. À son tour, un joueur peut:

  • suivre (call), c'est-à-dire égaliser le montant de la dernière mise
  • relancer (raise), en misant plus que le montant de la dernière mise (si une relance a déjà eu lieu pendant ce tour d'enchères, on parle de surrelancer)
  • coucher sa main (fold) en rendant ses cartes

Le dernier joueur à parler au premier tour d'enchères est le joueur de grosse blind. Si personne n'est entré dans le coup avant lui, il récupère la petite blind et sa grosse blind et le coup s'achève. Sinon, il peut :

  • faire parole (check) s'il n'y a pas eu de relance. Il annonce ainsi qu'il ne désire pas relancer, et le tour d'enchères s'achève
  • suivre (call), c'est-à-dire égaliser le montant de la dernière mise
  • relancer (raise) en misant plus que le montant de la dernière mise (si la dernière mise était une relance, on utilise le verbe surrelancer)
  • coucher sa main (fold) en rendant ses cartes

Lorsque tous les joueurs égalisent la dernière mise, le tour d'enchères se termine. Si une relance n'a pas encore été suivie, alors le tour d'enchères continue avec les joueurs encore présents. Quand le tour d'enchères se termine, le croupier rassemble tous les jetons au centre de la table.

Que se passe t-il entre deux tours d'enchères ?

Une information supplémentaire est apportée au contexte du coup, par la distribution d'une ou de plusieurs cartes communautaires, ou par la distribution d'une ou de plusieurs cartes à chacun des joueurs. Les variantes de poker ont entre deux et cinq tours d'enchères.

Montant minimum d'une relance

Le montant d'une relance est minoré, afin d'éviter que, dans un pot de 100$, un joueur ne relance d'1$, que le suivant surrelance d'1$, etc. Sans cette restriction, un tour d'enchères pourrait durer des heures.

  • Si personne n'est encore entré dans le coup, alors la relance doit être supérieure ou égal au double de la grosse blind. Par exemple, si la grosse blind est 20$ et qu'aucun joueur n'a relancé, il faut miser au moins 40$ pour faire une relance.
  • Si une personne a déjà relancé, alors la différence entre la surrelance et la dernière mise doit être supérieure ou égale à la différence entre la dernière mise et celle d'avant. Par exemple, si la grosse blind est 20$ et qu'un joueur a relancé à 50$, alors une surrelance doit être supérieure ou égale à 50$+(50$-20$)=80$. Si un joueur a relancé à 50 et qu'un autre a surrelancé à 110$, une future "sursurrelance" devra être supérieure ou égale à 110$+(110$-50$)=170$.

Comment exprimer l'action entreprise ?

Online, il suffit de cliquer sur un bouton pour agir. Les autres joueurs sont instantanément avertis de ce que vous êtes en train de faire.

En live, il faut être pragmatique. Selon l'action antreprise, agissez simplement :

  • pour checker, dites "check" ou tapez deux coups rapides sur la table, avec les doigts, le poing, ou le plat de la main
  • pour coucher votre main, rendez vos cartes face cachée au croupier ou au donneur
  • pour relancer, dites "relance", puis avancez en une fois les jetons que vous voulez miser, au-delà de la ligne de mise
Dans la même rubrique
Dernières news Stratégie et technique poker
mercredi 19 janvier 2022 à 14:25
Télex

Seth Davies, Jason Koon, Erik Seidel, Ryan Laplante, Christoph Vogelsang, Doug Polk : tous éclairent de leurs témoignages cet article du New York Times consacré à l'émergence des solvers. Une calamité pour les uns, comme Ryan Laplante qui a décidé de quitter les tables de poker en ligne, mais une bénédiction pour les autres, à l'image de Jason Koon qui les a mis à profit pour transformer totalement son jeu et ses sizings.

mercredi 22 septembre 2021 à 7:34
Télex

Il y a quelques jours, theangler remportait le 4 Million Event KO des Winamax Series pour un gain de 276 980 €. Dans une vidéo réalisée pour Kill Tilt, Flavien Guénan analyse dans le détail le déroulement de cette finale. Le coach décrypte des mains clés en revenant notamment sur les notions d'ICM, de ranges et de positions. Un contenu de grande qualité qui vous fera peut-être voir certains concepts sous un nouveau jour.