lundi 20 avril 2015 à 14:40

L'Observatoire des Jeux vient de rendre publique une nouvelle étude consacrée aux pratiques de jeux d'argent et de hasard en France en 2014. Largement relayée par les médias généralistes, cette enquête permet entre autres de situer le poker par rapport aux autres jeux.

Étude de l'ODJ
Tirage et grattage gardent une très large avance.

Chaque année, l'Observatoire des Jeux rend un ou plusieurs rapports consacrés aux jeux d'argent, mais sous un angle spécifique. On se souvient en particulier de son enquête sur l'addiction et les comportements à risque qui, en 2013, avait été sujette à des erreurs d'interprétation dans la presse généraliste et avait nécessité une mise au point de l'ARJEL.

 

En revanche, la dernière étude globale de l'ODJ sur les pratiques de jeu remonte déjà à 2010. À l'époque, les jeux d'argent en ligne n'étaient pas encore régulés et les résutats de l'enquête faisaient état de 200 000 joueurs excessifs en France. Qu'en est-il aujourd'hui ? C'est précisément pour répondre à cette question que l'ODJ, en collaboration avec l'INPES, s'est à nouveau penché sur les pratiques de jeu durant l'année 2014.

 

Ces derniers jours, cette nouvelle étude a été très largement relayée dans les médias généralistes (France TV, BFMTV, La Tribune, France Soir...). À chaque fois cependant, le sujet a été traité de façon superficiel et sous un même angle : "Les Français de plus en plus accros aux jeux". La faute à un chiffre important présenté dans le rapport : entre 2010 et 2014, "la proportion de Français ayant pratiqué des jeux d'argent et de hasard au cours des douze derniers mois a très sensiblement augmenté, passant de 46,4 % à 56,2 %".

 

Cette augmentation de dix points appelle néanmoins plusieurs remarques. La première, c'est que l'ODJ lui-même la justifie en partie par un changement de la méthodologie des sondages (en 2010, la question portait sur les jeux de hasard dans leur ensemble ; en 2014, la formulation a évolué puisque les différents jeux ont été explicitement cités au sondé). La seconde, c'est que la régulation des jeux en ligne et les campagnes publicitaires massives qui l'ont suivie ont forcément eu un impact important. Et la dernière, c'est que cette nouvelle enquête de l'Observatoire des Jeux recèle trop de chiffres intéressants pour être résumée à cette seule tendance globale.

 

Pour vous en convaincre, voici d'abord deux liens qui vous permettront de consulter le rapport en version originale :

 

Mais puisque la probabilité de vous voir cliquer sur le premier lien n'est guère plus élevée que celle de voir Pierre-François Martin-Laval réaliser un bon film, Club Poker a décidé de vous donner un petit coup de pouce en extrayant quelques-uns des passages notables du rapport. Les voici :

  • En France, l'industrie des jeux pèse 44 milliards d'euros par an. Un tiers de ce joli gâteau est le fruit de l'activité des casinos, la Française des Jeux se contentant quant à elle d'une part de 27,8 %. Suivent dans un mouchoir le réseau physique du PMU (19,7 %) et les jeux en ligne (19,1 %). Au total, ce marché rapporte à l'État un peu moins de six milliards d'euros de taxes.
  • Un peu plus de la moitié des joueurs dépensent moins de 100 € par an, tandis qu'un sur dix seulement dépense plus de 1 000 €
  • En 2014, le produit des jeux en ligne a atteint 725 millions d'euros, soit une progression de 5,7 % sur un an. L'Observatoire des Jeux rappelle toutefois que derrière cette tendance globale se cachent des réalités très différentes : alors que les paris sportifs ont bondi de 38 %, les paris hippiques ont fléchi de 3 % et le poker de 7 %.
  • Aujourd'hui, le jeu en ligne concerne 7,3 % des joueurs soit environ deux millions de personnes. C'est naturellement chez les joueurs de poker que ce vecteur est le plus populaire : alors que 55 % des joueurs de poker pratiquent principalement leur passion dans un lieu privé, et 11 % dans un casino ou un cercle de jeux, un tiers d'entre eux s'y adonnent en ligne.
  • Les joueurs de poker le pratiquent par ailleurs en tournois à raison de 43 %, en cash game à raison de 44 %, et en Sit and Go à raison de 13 % d'entre eux. À noter qu'en ligne, plus de la moitié sont adeptes du multitabling (38 % parfois, 27 % souvent)
  • S'agissant des comportements à risque, en 2010 la prévalence du jeu pathologique était estimée à 0,4 % de la population (soit 200 000 joueurs excessifs) et celle du jeu problématique à 1,3 % (soit 400 000 joueurs à risque modéré). En 2014, ces proportions sont stables pour le jeu pathologique (0,5 % de la population) mais en nette hausse pour le jeu problématique (2,2 % de joueurs à risque modéré). Une évolution en partie imputable à la régulation de 2010.
  • Le poker et les paris sportifs sont en première ligne sur ce point, mais en raison de facteurs que l'ODJ prend soin de préciser : il s'agit des jeux pour lesquels les joueurs sondés ont déclaré avoir le plus investi en temps ou en argent. Or "plus les joueurs jouent fréquemment ou plus ils dépensent pour cette activité, plus la probabilité que leur pratique de jeu soit problématique est importante. Cette relation est exponentielle. La multi-activité est aussi un facteur prédictif significatif de jeu problématique. Il en est de même pour le fait de jouer à ces jeux d'argent sur Internet." En février 2014 déjà, l'ODJ avait fait du poker le plus addictif des jeux en ligne.
  • Le poker est en revanche relativement épargné par la problématique du jeu des mineurs. Chez les mineurs, les activités les plus pratiquées sont ainsi "les jeux de grattage (66,5 %), les paris sportifs (31,7 %) et les jeux de tirage (22,4 %)". Cette proportion chute à 4,9 % pour le poker.
  • Un passage plutôt amusant pour conclure : "Parmi les joueurs en ligne, seuls 3,8 % déclarent jouer sur des sites illégaux. Toutefois, 24,2 % disent jouer sur des sites sans avoir fourni une preuve d'identité, ce qui n'est théoriquement pas possible sur l'offre légale. Une hypothèse explicative éventuelle à ce résultat serait que certains joueurs jouent sur un compte ouvert par un proche. Une autre donnée vient appuyer cette hypothèse : 21,2 % des joueurs en ligne déclarent laisser une autre personne jouer sur leur compte et 11 % disent qu'il leur arrive de jouer sur le compte d'une autre personne."

Un exemple du traitement médiatique de cette étude : le journal télévisé de France 2

Vos commentaires sur cette news dans le forum :
Les pratiques de jeu d'argent en France : focus sur les résultats de l'enquête de l'ODJ
Cette news a suscité 5 commentaires :
News

L'Observatoire des Jeux vient de rendre publique une nouvelle étude consacrée aux pratiques de jeux d'argent et de hasard en France en 2014. Largement relayée par les médias généralistes, cette enquête permet entre autres de situer le poker par rapport aux autres jeux.

[...] Lire la suite…




Tirage et grattage gardent une très large avance.

Modifié par SuperCaddy

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

c'est quoi les critères de jeu addictif ou problématique ? le temps et la somme consacrée uniquement ou il y a des critères de comportement de jeu(équilibre financier,dépression...)?

parce que je vois pas comment on peut comparer le poker aux jeux de grattage en terme de temps consacré et somme investie(plus de95% de retours des sommes en cash au poker j'ai cru comprendre)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

je vois pas comment on peut comparer le poker aux jeux de grattage en terme de temps consacré et somme investie(plus de95% de retours des sommes en cash au poker j'ai cru comprendre)

il me semble que 95% c'etait sur le .com, mtnt on doit plus s'approcher des 85%.

Même avec ces chiffres on voit que 400€ de grattage avec un trj de 50% ne peut pas etre mis en rapport avec les sommes investit au poker.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Lire les 5 commentaires sur le forum
Les news à la Une
mardi 14 août 2018 à 14:58
Télex

L'équipe de Spin Elite annonce que son système de waiting-list sera abandonné à compter de dimanche, au regard notamment de "l'indignation qu'il suscite régulièrement". La plateforme minimise au passage l'intérêt du procédé, lequel permettait "uniquement aux joueurs de signaler leur activité de jeu [...] sans création d'une file d'attente artificielle". Toujours selon ce communiqué, le logiciel n'aurait été mis à contribution que "dans moins de 20 % des cas", et uniquement sur les sites dont les conditions générales d'utilisation le permettaient.

mardi 14 août 2018 à 12:27
Télex

Dans le sillage de nos grands champions, les Burger Squizz, douze équipes n'ont pas démérité dans la course aux packages pour le WPO Dublin. Les quatuors composant ces escouades auront donc une ultime chance de briller, ce mercredi à 21h sur Winamax, mais cette fois de façon individuelle. Un rendez-vous à ne rater sous aucun prétexte pour les Trop4foryou , les Intouchables, les Envahisseurs et tous les autres !

mardi 14 août 2018 à 7:58
Télex

Son dernier trip report à succès l'emmenait aux quatre coins de l'Europe. dominique75 embarque cette fois pour l'est et le centre des États-Unis. Les villes étapes de son périple ? Boston, la Nouvelle-Orléans, Philadelphie, Atlantic City, Baltimore, Chicago, Minneapolis, les plaines du centre... Un peu de poker, beaucoup de photos et quelques anecdotes : une recette qui a fait ses preuves sur le CP.

lundi 13 août 2018 à 15:06
YoH ViraL, twopandas, Spin Elite : l'été pas très gai du poker en ligne

Si la période estivale est traditionnellement propice à un relâchement de l'actualité poker, plusieurs sujets qui sentent la poudre mobilisent depuis plusieurs semaines les habitués du forum. Winamax et le traitement de la problématique des bots, les petites mains du business YoH ViraL ou encore les waiting lists du réseau Spin Elite : Club Poker vous propose un rappel des faits qui, s'il n'a pas l'ambition d'être exhaustif, devrait vous permettre de prendre la mesure des tenants et aboutissants de chaque dossier.

jeudi 9 août 2018 à 12:49
Télex

Le Carribean Poker Party posera ses valises aux Bahamas du 9 au 18 novembre. Pour l'occasion, PMU Poker déploie des S&G JAQKPOT qualificatifs à 7 € de buy-in. Dans 15 parties sur 100 000, le lot promis au vainqueur prendra la forme d'un package d'une valeur de 10 500 € pour le Main Event à 5 300 $, avec à la clé neuf nuits d'hôtel pour deux personnes ainsi qu'une prise en charge assez large des différents frais.

jeudi 9 août 2018 à 9:02
Triton Poker High Roller : au tour d'Aymon Hata

Il y a quelques jours, Nikita Bodyakovskiy remportait le Main Event des Triton SHR Series de Jeju pour un gain astronomique de cinq millions de dollars. La distribution de gros sous se poursuit aujourd'hui à Sotchi avec une victoire à 755 000 $ pour Aymon Hata, et surtout un tournoi à 100 000 $ qui se chargera de régaler les fidèles du streaming dans les prochaines heures.

lundi 30 juillet 2018 à 14:10
Télex

Cette année, les news sont raisonnables et ne s'absentent pas plus longtemps qu'un EPT : retour programmé le 9 août ! D'ici là et comme à chaque fois, attendez-vous à de nombreux événements importants, historiques ou scandaleux sur la planète poker. Car les news ne sont pas seulement raisonnables, elles ont aussi fait preuve ces dernières années d'un sens du timing assez exceptionnel.

Tournois gratuits et prix ajoutés

Le Club Poker organise des freerolls avec bonus et des tournois spéciaux avec ajouts de prix.
Pour en bénéficier gratuitement, inscrivez-vous sur nos sites de poker partenaires :

Tournois Club Poker
REBUY
Height of the 8's
mardi 21 août 2018 à 20:00
$100 garantis
6-MAX
$2.20
Big Poker League
mercredi 22 août 2018 à 19:04
$125 ajoutés
REBUY
Height of the 8's
mardi 28 août 2018 à 20:00
$100 garantis
6-MAX
$2.20
Big Poker League
mercredi 29 août 2018 à 19:04
$125 ajoutés