mardi 30 mai 2017 à 15:07

Suite à la parution d'un article sur FranceBleu.fr, Yann Roudaut et ses associés confirment avoir été convoqués devant le tribunal correctionnel de Bordeaux le 29 mai dernier. En cause, des soupçons de "tenue de maisons de jeux de hasard et d'argent" qu'ils réfutent avec vigueur. Verdict attendu le 3 juillet dans ce dossier crucial pour l'avenir de PokerSphere.

Kosmos

Depuis la fermeture puis le placement en liquidation judiciaire des antennes de Biarritz et de Biscarrosse, de nombreuses rumeurs circulaient dans le sud-ouest à propos de PokerSphere. Les interrogations des joueurs ont finalement trouvé un début de réponse en début de semaine avec la publication, sur le site de France Bleu, d'un article intitulé Bordeaux : cinq gérants de clubs de poker devant la justice.

 

Le lecteur y apprend pêle-mêle que les gérants de quatre clubs PokerSphere "sont accusés d'avoir participé à la tenue de maisons de jeux de hasard illégales", que leurs ennuis seraient la conséquence directe du recours à une monnaie virtuelle (le Kosmos) pour permettre à leurs clients d'acquérir des lots lors d'enchères mensuelles, ou encore que les suspects encoureraient 3 000 € d'amende avec sursis tandis que les sociétés Pokersphere risqueraient elles rien de moins que la fermeture.

 

Face aux réactions suscitées par cette publication, les équipes de PokerSphere ont dans un premier temps choisi de prendre la parole sur Facebook pour dénoncer un article "imprécis", ajoutant qu'un communiqué officiel serait diffusé plus tard dans la journée. Promesse tenue avec un document diffusé en milieu d'après-midi :

Pokersphere Kosmos

La direction de PokerSphere pointe donc à nouveau les données "incomplètes voire erronées sur le cœur du dossier" rapportées par France Bleu Gironde. Le communiqué ne précise toutefois pas la nature des informations sujettes à caution, ajoutant en conclusion qu'"aucun commentaire supplémentaire" ne sera formulé avant le verdict du Tribunal correctionnel de Bordeaux le 3 juillet.

 

Ce dénouement sera scruté d'autant plus près que PokerSphere constitue aujourd'hui une véritable institution dans le sud-ouest. Lancé il y a près de dix ans sous forme associative, le concept fédérateur du poker "sans argent mais pas sans enjeu" a ensuite mué pour faire le bonheur de centaines de joueurs à Bordeaux puis à Toulouse. Bon nombre de jeunes pousses du poker hexagonal, comme Romain Lewis ou Jonathan Therme, ont d'ailleurs parfait leur apprentissage sur ces tables.

 

En septembre 2015, Yann Roudaut détaillait pour rappel chacune des étapes de la success story dans une longue interview pour Club Poker. Un entretien qui abordait également le sujet du regard porté par les services de l'État sur l'activité de l'entreprise :

Yann Roudaut en septembre 2015

La PJ de Bordeaux me connaissait avant même PokerSphere puisque j'ai travaillé au casino de Gujan-Mestras. Quand j'ai lancé l'entreprise, j'ai ouï dire qu'ils s'interrogeaient sur un certain nombre de choses. J'ai donc pris les devants en sollicitant un rendez-vous auprès d'eux afin de leur détailler le fonctionnement de la société. Mais finalement, ils m'ont confirmé qu'ils avaient connaissance de mes activités et qu'ils n'avaient strictement aucune remarque à formuler.

Depuis, il ne s'est pas passé grand chose à part une visite de la BAC qui visait simplement à contrôler notre affichage en tant que débit de boissons. Pour le reste, rien à signaler. Il n'y a pas plus carré que nous de toute façon. Et je ne vois par pourquoi on interdirait l'organisation de tournois de poker gratuits avec dotation.

La problématique juridique a d'ailleurs été examinée en profondeur par PMU Poker. Avant même de signer avec nous, ils ont fait valider le projet par leurs juristes, qui eux-mêmes ont contacté la PJ. PMU n'allait pas s'engager pour trois ans sans visibilité.

C'est un contrôle réalisé par la police des jeux, en septembre 2016, qui a finalement eu raison de ces relations harmonieuses et contribué à déclencher la machine judiciaire. Reste à savoir quel facteur a initié ce revirement soudain, PokerSphere France ayant pignon sur rue depuis 2013 et exerçant historiquement ses activités en toute transparence. Aujourd'hui encore, le site de l'entreprise ne fait d'ailleurs aucun mystère de la nature des Kosmos, cette monnaie virtuelle dont France Bleu Gironde fait le nœud du problème :

Extrait du site de PokerSphere

Le Kosmos est la monnaie virtuelle de PokerSphere, représenté par le symbole IK. Ces points permettent aux adhérents d'acquérir les buyins des différents tournois et cash-games proposés au clubhouse. Les prizepools des tournois et autres gains sont donc exprimés en Kosmos. Le but étant d'en cumuler le plus possible pour avoir accès à un maximum de dotations lors des ventes aux enchères organisées à PokerSphere. Il est à noter qu'aucune contre-partie en argent réel ne pourra être cédée contre des Kosmos sous quelque raison que ce soit.

Vos commentaires sur cette news dans le forum :
PokerSphere : les gérants devant la justice, mais "confiants"
Cette news a suscité 23 commentaires, et seuls les 15 derniers sont affichés.

Ben relaxés..encore heureux!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Quel bon mec ce Yann Roudault, Bravo à lui et à ses équipes d'avoir pu mener son combat à bien.

Quant à William Payen le mec qui voulait la mort de PokerSphere , quelle sagesse de la part de Yann Roudault de la traiter tout au plus de "naîf"

J'ajouterais que Payen  n'est qu'une marionnette d'Alexis Laipsker (cf ses posts Fb et article Le Point au moment de l'affaire ) et de Pokerstars France qui voulaient torpiller la concurrence , PMU en l'occurence.

Hâte de savoir via la justice qui est la personne qui sera condamnée pour dénonciation calomnieuse.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 35 minutes, PileThemUp a écrit :

Quel bon mec ce Yann Roudault, Bravo à lui et à ses équipes d'avoir pu mener son combat à bien.

Quant à William Payen le mec qui voulait la mort de PokerSphere , quelle sagesse de la part de Yann Roudault de la traiter tout au plus de "naîf"

J'ajouterais que Payen  n'est qu'une marionnette d'Alexis Laipsker (cf ses posts Fb et article Le Point au moment de l'affaire ) et de Pokerstars France qui voulaient torpiller la concurrence , PMU en l'occurence.

Hâte de savoir via la justice qui est la personne qui sera condamnée pour dénonciation calomnieuse.

Intéressant de relire cet article et de voir l'angle pris par Alexis LAIPSKER pour parler du sujet :

http://www.lepoint.fr/poker/poker-rififi-judiciaire-a-bordeaux-03-06-2017-2132555_2082.php

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J ai toujours trouvé intéressant que Laipsker soit à la fois "journaliste" pour le Point  et s occupe en même temps de la communication de Pokerstars France. 

 

Modifié par PileThemUp

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je te suggère de chercher sur le FB De laipsker aux dates de la sortie médiatique de l affaire et son post tout en finesse à base de " que pensez vous de ... " 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 7 minutes, PileThemUp a écrit :

J ai toujours trouvé intéressant que Laipsker soit à la fois "journaliste" pour le Point  et s occupe en même temps de la communication de Pokerstars France. 

 

Si je dis pas de bêtise , Alexis Laipsker ne bosse plus chez Pokerstars depuis un petit moment déjà.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Yep Il est juste " consultant " PS .... Ce qui est intéressant c est la collusion entre la fonction " journaliste" poker pour le Point et les intérêts communs avec PS . 

Tu pourras par exemple lire dans le Point un article complet vantant  l intérêt et l engouement du public pour les tournois à low buy in . Une plume certe maline mais qui fait partie d un plan de comm publié pour  le lancement  des Megastack 170€ Par Pokerstars France bref ce n est pas un article de journaliste Mais tout simplement du brand content 

Tout cela contribue à la dégradation du travail effectué par les vrais journalistes avec des vraies enquêtes non payées directement ou indirectement par les marques 

 C est exactement du même acabit qu un Medecin qui vante les bienfaits d un médicament parceque il est rémunéré par le laboratoire .

bref ca dégrade la vraie info et le vrai métier de journaliste 

mais revenons à nos moutons 

bravo Pokersphere 

et vivement le prochain verdict 

longue vie au poker en clubs 

 

 

 

Modifié par PileThemUp

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 29 minutes, ice inside a écrit :

Sur "LE POINT", je n'ai pas trouvé de trace d'un article d'Alexis Laipsker sur le jugement rendu.

Oui on attend toujours un article dans le Point  sur le jugement rendu il y a 2 mois ... 

peut être que le pseudo "journaliste" Laipsker  a perdu sa plume ou pense que ce jugement n est pas important pour le développement du poker de clubs en France ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bien content pour Pokersphère, vivement qu'il développe leur offre !

Sinon je trouve l'article d'Alexis Laipsker neutre et factuel. Je ne sais pas ce qu'il a dit sur son FB, mais pour l'article du Point je ne vois rien à redire.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 35 minutes, Byshop a écrit :

Bien content pour Pokersphère, vivement qu'il développe leur offre !

Sinon je trouve l'article d'Alexis Laipsker neutre et factuel. Je ne sais pas ce qu'il a dit sur son FB, mais pour l'article du Point je ne vois rien à redire.

yes à quand d'autre pokersphere en france (ie:Paris)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Lire les 23 commentaires sur le forum
Les news à la Une
vendredi 15 février 2019 à 10:22
Marché du poker en ligne : les chiffres clés du rapport 2018 de l'ARJEL

Au quatrième trimestre, le marché du poker en ligne a confirmé la tendance entrevue durant le reste de l'année 2018 : une hausse constante des droits d'entrée en tournois, un rebond significatif des mises en cash game, mais un Produit Brut des Jeux (PBJ) qui progresse moins vite en raison notamment de la "baisse des commissions captées par les opérateurs de poker sur les tables de cash game".

jeudi 14 février 2019 à 14:05
Télex

Ce dimanche 17 février, trois grands rendez-vous de Winamax se parent d'un format Knockout et d'une dotation garantie de 100 000 € : le 200 € Battle Royale à 19h, le 50 € Prime Time à 20h30 et le 10 € Sunday Surprise à la même heure. Avec en prime un lot sympa pour le vainqueur de ce dernier : une invitation aux 52 prochaines éditions du tournoi, et surtout une prime de 50 € par joueur éliminé.

mercredi 13 février 2019 à 9:49
Télex

La Million Week de Winamax a rendu son verdict la nuit dernière. Chipleader à 48 joueurs restants, Davidi Kitai se contente finalement de la 20e place. C'est le dénommé "BuyHands" qui s'impose et rafle le premier prix de 125 000 . "PagaLaFanta" et "...Victor.." complètent le podium de ce tournoi qui avait pour rappel enregistré 28 505 entrées.

mardi 12 février 2019 à 14:52
Télex

Un p'tit tour en Catalogne pour disputer l'un des plus beaux tournois du circuit européen, ça vous dit ? Bonne nouvelle : partypoker met les bouchées doubles avec dix packages d'une valeur de 4 000 € (dont 700 € cash) mis en jeu chaque dimanche lors d'un Super Sat à 215 €. En plus, il est possible de se qualifier pour cette finale hebdo via des paliers à 0,01 €, 5,50 € et enfin 22 €.

lundi 11 février 2019 à 11:10
Télex

À n'en pas douter, ce nouvel épisode de Dans la tête d'un pro fera date. Davidi Kitai y dispute la table finale du partypoker Millions Barcelona en compagnie de Stephen Chidwick, Dominik Nitsche ou encore Pascal Lefrançois. Avec 46 blindes devant lui, le génie belge convoite un magot de 1,7 million d'euros. C'est parti pour 52 minutes de délectation !

lundi 11 février 2019 à 9:22
Télex

Dans un article intitulé Débuts poussifs pour les clubs de jeux parisiens, Le Figaro évoque les défis auxquels sont confrontés certains projets : pétition des riverains contre l'Imperial Club, opposition de la maire du IXe à la réouverture du CCM... Comme pour le Groupe Barrière, les principaux obstacles qui subsistent sont toutefois de nature administrative.

Tournois gratuits et prix ajoutés

Le Club Poker organise des freerolls avec bonus et des tournois spéciaux avec ajouts de prix.
Pour en bénéficier gratuitement, inscrivez-vous sur nos sites de poker partenaires :

Tournois Club Poker
6-MAX
$2.20
Big Poker League
jeudi 21 février 2019 à 20:04
$125 ajoutés
6-MAX
$2.20
Big Poker League
jeudi 28 février 2019 à 20:04
$125 ajoutés
Le chat joue au poker en ligne. Sisi.
Nouveau au poker ? Voici toutes les infos et réponses pratiques pour bien débuter et comprendre le poker en ligne.

Des tests complets et les bonus des poker rooms pour mieux choisir votre préférée.

Nos tournois, pour jouer entre nous, avec des prix et des cadeaux ajoutés chaque semaine.

Trouvez des infos pratiques et discutez sur le poker en ligne.

Pour les joueurs confirmés, apprenez à analyser vos mains au poker.