lundi 20 mai 2024 à 9:16

Victorieux au terme du Super Masters l'an dernier, Joseph Querleux s'offre cette fois le trophée du Main Event au Club Barrière. Le violoniste domine un podium composé de François Minh et Pierre Merlin pour mettre la main sur un magot de 40 165 €.

Joseph Querleux

Joseph Querleux ne fait pas partie à proprement parler des habitués du Club Barrière. Il le reconnait lui-même : il n'a joué que trois tournois en tout et pour tout sur les Champs-Élysées. Son bilan comptable n'en est que plus remarquable puisqu'il en a remporté deux : le Super Masters l'an dernier et le Main Event hier.

 

À n'en pas douter, le jeune homme reviendra l'an prochain défendre son titre et tenter de poursuivre sa série. En attendant, l'heure est aux réjouissances : "Ça fait hyper plaisir ! Après l'expérience du Super Masters l'année dernière, je m'étais dit que ce festival m'avait bien réussi, donc je me suis réservé cette semaine pour jouer ce Main Event sur lequel j'avais dû faire l'impasse l'an dernier."

 

N'allez toutefois pas croire que tout fut facile lors de l'ultime journée de compétition : "Au début de la table finale, je suis 2 ou 3e en stack. Mais d'entrée de jeu, il y a ce coup contre mon ami Magide du jour 1A, avec qui j'ai donc un gros historique. Je fais turn nut-flush et il y a doublette de l'as qui fait full donc je sais que j'ai perdu. Mine de rien, c'est un gros coup, comme tous ceux joués contre Magide. Je tombe à 1,4 million et derrière, ça a été dur mentalement. J'ai été card dead-dead, mais je me suis dit que ça pouvait tourner".

 

Pour comprendre comment le vent a tourné, on vous invite à lire la très complète conclusion du coverage de cosmictrip. De ce dernier billet, on préfèrera de notre côté retenir le portrait du champion, passé de l'orchestre de Fribourg aux tables de poker il y a environ trois ans : "C'est vraiment devenu ma passion à ce moment là. En fait, il y a plusieurs points communs avec le métier de musicien. Des similitudes qu'on retrouve aussi dans le sport de haut-niveau, comme le conditionnement... Ce sont des disciplines très difficiles. Le poker, c'est un jeu terrible. Et la musique, c'est encore pire ! Je pense par exemple de la préparation mentale pour les concours d'entrée, ces choses-là."

 

Ce degré d'exigence élevé le stimule, mais pas forcément au point de se consacrer 100 % au poker. "Le problème, c'est que j'adore le métier que je fais. Et il me prend aussi beaucoup de temps ! Je me suis posé la question quelques fois de ne faire que ça. Pour le moment, c'est non. Mais maintenant que j'ai pu expérimenter les grosses parties de cash game, les EPT, affronter des super joueurs... Je dois reconnaître que ça me stimule, que ça m'excite. J'ai envie de continuer et d'aller le plus loin possible. Mais je vois aussi que c'est un gros investissement de temps. Pour l'instant, je prends les tournois les uns après les autres."

Les résultats du BPT Paris (456 entrées)

  • 1. Joseph Querleux - 40 165 €
  • 2. François Minh - 26 160 €
  • 3. Pierre Merlin - 18 350 €
  • 4. Franck Yau - 13 180 €
  • 5. Benoit Grobocopatel - 10 120 €
  • 6. Sébastien Clipet - 8 050 €
  • 7. Magide Herzazi - 6 480 €
  • 8. Geoffrey Combette - 5 430 €
  • 9. Nhat Truong - 4 550 €
Vos commentaires sur cette news dans le forum :
Joseph Querleux vainqueur du Barrière Poker Tour Paris
Cette news a suscité 114 commentaires, et seuls les 15 derniers sont affichés.
Posted (edited)
T’es un gagnant @seriallooser

Je n’arrivais pas à le trouver dans cet immense hall de trois tables. J’ai du demander à tous les shortstacks de la salle, qui me dévisageaient à chaque fois que je leur demandais « est-ce que vous êtes serial looser ? ». Au bout de cette enquête infructueuse, le vrai @seriallooser s’est finalement signalé. Juste avant de démarrer son récital.
 

IMG_5936.thumb.jpeg.636251021705ba0f0e7139fb188aad21.jpeg
 

« J’étais tombé à 4 blinder pour remonter à 12… Et me voilà à 3 blindes ». Quel “Whine for win” bien senti ! Olivier Duran sort alors l’artillerie lourde et part à l’assaut. Un premier all-in :As:Th payé en grosse blinde par Hakim Haddidou avec :Qs:Jd.   

Du suspens sur le flop :Kh:Td:4h. Ouch, le :Js sur la turn ! Ca va être difficile… Mais pas trop pour seriallooser : la :Qd river, quinte et premier double up !   

Olivier ne s’arrête pas en si bon chemin. Main suivante, open-shove 255 000 (10BB). Call bouton Kerzazi… Et nouveau call Haddidou. Enfin, re-shove tapis pour 10 000 jetons supplémentaires. Showdown : :Ks:Kd pour Duran, :Ah:Js pour Kerzazi…Et :As:Jh pour Hakim. Le spot parfait ! Aucun as ne viendra troubler les plans de notre Cpiste, qui se relance définitivement dans ce Main Event.     
 

IMG_5943.thumb.jpeg.28744e13bbd47da6bd912289eeec0289.jpeg

 

1, 2 et bientôt 3 all-ins ! Loin de se contenter de cette embellie, Olivier enchaine avec un nouveau tapis depuis le bouton... Snap-call par deux As chez Franck Yau. Aïe ! Serait-ce la fin de cette folle aventure ? Bien au contraire, un :5d dès le flop et Duran s'envole dans les hauteurs. From 150 000 to 1,1 million en à trente minute de jeu. C'est complètement fou !

Juste avant cette folle remontée, à la même table ce même Kerzazi avait pris un premier gros revers dans un duel contre Minh Tran. Open 60 000 Kerzazi, 3-bet 170 000 SB, payé et le flop vient :4s:6h:Td. C-bet 135 000, payé. Turn  :4c, Minh décide de check et Herzazi s’engouffre dans la brèche : bet 245 000, payé par Tran.
River :2d, une belle brique et même séquence : check Tran, bet 265 000, call rapide. Magide pensait être en value avec son :Jh:Jd… Jusqu’à ce qu’on adversaire retourne :Ad:As.  
 

IMG_5933.thumb.jpeg.4bf1fed56de19b3ee6c5400e6bf1ad53.jpeg
 

Gros pot pris par Minh… Qui aurait pu peut être prendre encore plus gras, mais ça suffit pour être le premier joueur à passer les 3 millions de jetons.

A part ça, Thibault Reverdito a double avec A-8 contre A-J chez Sebastien Lebaron, et Hakim a légué ses dernières miettes de jetons à Franck Yau, qui continue sa belle remontée. 19 joueurs encore dans ce Main Event, avant les deux derniers niveaux du jour.

Il reste 19 joueurs sur 456
Level 21 : 15 000 - 30 000 Ante 30 000
Moyenne : 1 150 000
  

Edited by cosmictrip

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
Querleux les coupe en deux

Joseph Querleux fait le travail dans le coin droit de la salle et enchaine deux éliminations en vingt minutes pour envoyer tout le monde en demi-finale.
 

IMG_5970.thumb.jpeg.9ecaab07ff1b75e3a794a4245856768b.jpeg
 

Sur le premier, il accepte le duel avec :2s:2h en batailles de blindes contre le shortstack Thibault Reverdito, pas content de voir cette main avec son :As:Ks. Et encore moins content de voir apparaître un :2d au flop. Drawing-dead turn, Reverdito prend la 19e place.    

Le vainqueur Super High Roller BPT de l’édition dernière continuera d’amasser des pions pendant quelques orbites, avant de ponctuer sa demi-heure de domination par une nouvelle élimination.

Open Mikael Guenni 80 000, call Yassine Baqal, 3-bet shove bouton de Querleux, qui couvre très largement ses opposants. Guenni lache l’affaire, mais pas Yassine qui décide de payer avec son :8c:8h . Domination-nation contre les deux Valets de Joseph, qui achèvera le finaliste FPS Paris avec un valet turn, en 17e position. 

Entre temps, on avait perdu René Godiche sur un flip contre Geoffrey Combette. Sur l’autre table, Minh Tran a passé la barre des 3 millions, Kerzazi s’est ressaisi, tandis que Pierre Merlin n’arrive plus à gagner un pot depuis presque deux heures. Voici d’ailleurs le seat-draw du 16 left, alors qu’on s’apprête à entrer dans le 23e niveau, le dernier de ce Day 2.
 

IMG_5973.thumb.jpeg.b33714f63c8773a1cbedc203d9294fcc.jpeg
 

Table 1  :

Mourad Mezibra : 800 000
Mikael Guenni : 480 000
Sebastien @bisey : 860 000
Sebastien Clipet : 850 000
Fabrice Amoyal : 630 000
Benoit Grobocopatel : 3 000 000
Redouane Bella : 600 000
Joseph Querleux : 3 100 000

Table 2

Xavier Sitruk : 1 100 000
Magide Kerzazi : 1 430 000
Geoffrey Combette : 1 015 000
Nhat @carlmari  : 1 450 000
Minh Tran : 3 150 000
Olivier @seriallooser : 700 000
Pierre @L'enchanteur : 850 000
Franck Yau : 2 180 000

Il reste 16 joueurs sur 456
Level 23 à venir : 20 000 - 40 000 Ante 40 000
Moyenne : 1 425 000
 

Edited by cosmictrip

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
La quarantaine fringante

Au lendemain de ses quarante ans, Benoit Gropocopatel délivre une démonstration de grind et d’animation de table. Distribuant généreusement  les vannes et les raises, il termine chipleader d’un Day 2 tout en maitrise. Une petite quinzaine de joueurs d’expérience et de talent sont à ses trousses et reviendront ce dimanche pour accrocher une table finale BPT et une win à 40 briques.
 

IMG_5913.thumb.jpeg.f461ef659a140f2b71a6ae0857c763ad.jpeg
 

Le moulin à parole ne s’est jamais arrêté. De la première à la dernière main du jour, Benoit Grobocopatel a dirigé les débats, qu’on parle de cartes, ou de débat au sens propre du termes.  Il anime, il amuse, sans jamais franchir la limite de la bienséance, mais toujours celle de l’impertinence.

Le Parisien rigole des tanks intempestifs de Joseph (Querleux), tente d’embrigader son voisin dans sa future sortie en discothèque, raille la résistance des “Anciens”… Il taquine ses adversaires, sans jamais oublié de picorer leur jetons. Un petit vol de blindes par ci, un petit coup arraché par là. Nul besoin de jouer de gros pot, il consolidé son chiplead tranquillement mais surement, d’orbite en orbite.
 

IMG_5981.thumb.jpeg.c0e4f89ff8706a791a4ea84bac1a87a7.jpeg
 

Joseph Querleux est le seul à avoir tenté de contester sa domination. Et par deux fois, il s’est brulé les doigts. Un call en position sur un open de Benoit qui check sur le flop :Js:9d:Jh. Bet 100 000, payé. Check-check sur la turn :7h et river :4dGrobo” check encore. Après un petit temps de pause, Querleux envoie un gros bet à 245 000, payé par Benoit. Joseph table son :Kc:Qc , le :As:7s de Benoit est bon et l’envoie près des 4 millions de jetons.        

« C’est un métier, commente sobrement le joueur après avoir bagué son tapis de chiplead. Mais je suis là pour m’amuser, rattrape le joueur, qui file décompresser avec quelques verres en boites de nuit. On va peu dormir mais qu’est-ce tu veux, c’est mon ami Mikael Guenni qui tente de m’enivrer pour me voler mes blindes. Et puis, si je ne fais pas la fête, je me sens pas bien. C’est mon hygiène de vie ».
 

IMG_5966.thumb.jpeg.3fee7fb46e069436a83870ea722e7342.jpeg
 

Derrière le champion quarantenaire, un petit groupe de poursuivants formé de Joseph Querleux, Minh Tran et Magide Kerzazi (photo). Le dernier nommé a notamment profité d’un joli bad beat pour revenir aux affaires. Open Yau 80 000, 3-bet Magide 240 000 bouton et 4-bet shove de Nhat Truong. Fold de Yau et le mal de crâne commence pour Kerzazi. Après avoir longtemps trifouillé ses jetons, il finit par payer la mort dans l’âme, affirmant ne pas vouloir « revenir avec 9 blindes ». Un problème de comptage puisqu’il compte encore 15BB au moment de payer son As-Dame.

En revanche, Magide avait bien senti le spot puant : sa main est complètement dominé par le As-Roi adverse, mais un board :Th:Qh:5d:4s:9h vient sauver l’ex cash-gamer de Vegas. « Je suis complètement déboussolé, je ne sais même plus compter » admettra le joueur, de retour au delà des 2 millions de jetons.    
 

IMG_5990.thumb.jpeg.32daa73f6d3074cd8249cabd3b00a218.jpeg
 

Juste derrière, un autre bad beat viendra égayer la fin de soirée. Open-shove Mezibra CO, capté par Sebstien Lebaron en SB. Son :Ad:Qh est en bonne posture face au   :Ks:Qc adverse. Encore plus sur le flop   :Ac:Tc:Ts. :Jh Turn, brique et bisey se retrouve à terre. Il sera d’ailleurs le dernier éliminé de cette journée, ses 2,5 dernières BB filant chez Redouane Bella sur un duel anecdotique :Ah:7h contre :As:Ad.

Ils seront donc 15 à revenir demain pour un Final Day Main Event BPT Paris. De nombreux joueurs d’expérience, quelques meubles de clubs parisiens, toujours ce Pierre Merlin, qui en dépit d’un run compliqué sur les derniers niveaux, peut toujours espérer une nouvelle grosse perf sur ce festival. Reprise de la partie demain à 14H. D’ici là, on va faire comme Benoit : aller trinquer quelques verres, avant de se remettre au boulot !
 

IMG_5908.thumb.jpeg.5530ed433fa51fcf25ea2b0f6a386ff3.jpeg

 

Chipcount Day 3 Main Event BPT Paris

Benoit Grobocopatel : 3 875 000
Joseph Querleux : 3 125 000
Minh Tran : 2 815 000
Magide Kerzazi : 2 125 000
Franck Yau : 1 815 000
Mourad Mezibra : 1 425 000
Geoffreoy Combette : 1 245 000
Olivier @seriallooser Duran : 1 025 000
Nhat @carlmari Truong : 955 000
Xavier Sitruk : 950 000
Pierre @L'enchanteur Merlin : 910 000
Redouane Bella : 800 000
Sebastien Clipet : 615 000
Fabrice Amoyal : 430 0000
Mikael Guenni : 415 000

Il reste 15 joueurs sur 456
Level 24 à venir : 25 000 - 50 000 Ante 50 000
Moyenne : 1 800 000
 

Edited by cosmictrip

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
Clipet le sorcier

Sébastien Clipet use de sa magie noire et provoque la première élimination du jour sur une troublante diablerie.
 

IMG_6008.thumb.jpeg.7176505b50b9167de42cfdafcc6295a3.jpeg
 

Pendant quinze minutes les quinze joueurs se jaugent sans action notoire. Sébastien Clipet en profite pour préparer sa potion. Le moment venu, il saute sur son balais et jette le sort fatal : Tapis !

:Ks:Qh avec 12BB au CO, c’est dans le tableau, mais lorsque Fabrice Amoyal annonce le re-shove juste derrière, qui plus est avec  :Ad:Kd , on tire la grimace. Pas chez Sebastien Clipet qui avait tout anticipé : le joueur se lève et prononce la formule magique : « Dame de pique ! » !  

Le temps se suspend quelques instants, le temps que la magie opère et que le croupier dévoile un flop … :Qs:4h:6h. La turn :Js et la river :2d finiront d’envouter Amouyal, premier éliminé de la journée.    

"C'est un sorcier ! " s'indigne Mikael Guenni qui comme ses comparses est ébahis par l'oracle qui vient de se réaliser. "J'ai un edge sur vous, concède Sébastien. Je suis le meilleur lecteur de sabot que vous n'ayez jamais rencontré". Qu'est-ce donc que cette diablerie ?
 

IMG_5998.thumb.jpeg.d57d3a0111db1c69599c3eaa7bcb0a58.jpeg
 

En magie noir, @L'enchanteur en connait aussi un rayon. Nul besoin de mauvais sort cependant pour se remettre sur son balais. Seulement une paire de Rois, qu’il prendra le soin de 3-bet en position, obtenant un cold-call de Magide Kerzazi, puis un call de @seriallooser qui avait open. Notre ami Cpiste se fera embarquer à tapis sur le flop :7h:9h:Td. Turn :Kh  river :Qs. Pierre revient à 1,8 millions, Olivier est cripple.    

Il reste 14 joueurs sur 456
Level 24 : 25 000 - 50 000 Ante 50 000
Moyenne : 1 628 000
 

Edited by cosmictrip

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
Minh antichar et TF explosive

François Minh (que j’ai appelé pendant trois jours et par erreur Minh Tran) dynamite sa table pour s’imposer comme le général en chef. Serialloser se saborde, Kerzazi touche Sitruk, Bella sort et nous voilà déjà en table finale de ce Main Event BPT.
 

tran.thumb.jpg.14e71b8ab17832ee2a04d2e5c4dd22bd.jpg
 

1H30, c’est le temps qu’a duré le premier assaut. Le commandant François Minh a pris ses responsabilités optant pour une stratégie “Blitzkrieg” qui a fait des ravages.

Open Redouane Bella 160 000 3-bet shove Mourad Mezibra :As:Kd 1 550 000, réception François Minh avec As-Roi dans les blindes. Bella se barre et ça sera donc un énorme flip entre deux hommes qui s’étaient déjà bien cognés dessus hier soir. Et encore une fois, le bras de fer tourne à l’avantage de Minh. Mezibra prend la 14e place.

 

Promu général, François Minh fait encore parler la poudre quelques minutes plus tard. Il cueille cette fois le shortstack Mickael Guenni, dont le :Ah:9s s’empale sur le As-Valet de son voisin dans un duel HJ contre CO. Pas de neuf et Guenni s’arrête en 13e position. 

Sur l’autre table, la partie se décante également avec une histoire de flip. Xavier Sitruk succombe à un lancer de pièce contre Magide Kerzazi, qui a largement animé ce début de partie. En prenant le pouvoir tout d’abord, à l’image de ce coup contre @seriallooser: open :Qh:2s BT défense de Duran et le flop vient 248. C-bet 125 000, raise 425 000… Et tapis pour les quelques 500 000 restant à Olivier… Qui finit par fold   :8h:9d face-up ! 
 

IMG_6028.thumb.jpeg.76e1c9dee54a67cd9c3cf53cbfb29487.jpeg
 

Magide ne manque pas l’occasion de claquer sa merguez. Olivier est assommé et sortira quelques minutes plus tard contre Nhat Truong. Derrière Herzazi, va entrer dans beaucoup de petits pots… Qui reviendront rarement vers lui. On notera notamment cette bataille bouton contre SB face à Geoffreoy Combette. Open Herzazi, call et le flop vient :Ad:7h:2c. Check-check. Turn :3c  , Magide envoie 100 000, payé. River :8c 265 000 et Combette call pour voir… :Kh:6c chez Magide. Sa hauteur :Kd:Th est bonne.

« On a des champions ici » s’étonne Herzazi, qui ne pensait pas se faire own de la sorte. Magide garde tout de même une vingtaine de blinde, tandis que Geoffroy passe les 2,5 millions (32 blindes).         

10 left, il ne reste donc qu’un joueur à éliminer pour dessiner la finale du tournoi. Tous les regards se tournent vers le shortstack Redouane Bella… Qui prend ses responsabilités.
 

IMG_6040.thumb.jpeg.854d85c241db39e68f98e6e986b68fb0.jpeg
 

Open shove :Kh:6d pour 5 blindes UTG , Benoit hésite en grosse blinde puis finit par payer avec :9c:6c. Une décision inspirée, puisque Grobo touchera flush dès la turn et envoie les 9 survivants en salle Vault pour l’ultime table de ce BPT Paris.

 

748af0f3-12bb-46da-9bd7-818f2c7b4940.thumb.JPG.86259129bcaa4e9fffc0a908a09ab0b1.JPG

 

Chipcount TF BPT Paris - 456 joueurs - 600 €

IMG_6034.thumb.jpeg.3abb00d35f9b2e5c15fda330050ee873.jpeg
Les plaquettes ont fait leur apparition. Et il y en a un certain nombre dans le stack de François Minh

S1 - Benoit Grobocopatel : 3 065 000
S2 - Joseph Querleux : 2 735 0000
S3 - Sebastien Clipet : 770 000
S4 - Pierre Merlin : 1 950 000
S5 - Nhat Truong : 1 650 000
S6 - François Minh : 7 215 000
S7 - Magide Kerzazi : 1 465 000
S8 - Geoffroy Combette : 2 655 000
S9 - Franck Yau : 1 275 000

Il reste 9 joueurs sur 456
Level 26 : 40 000 - 80 000 Ante 80 000
Moyenne : 2 530 000
 

Edited by cosmictrip

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
Tension, action, réaction, mais pas d'elimination

Beaucoup de pots intéressants et de changement de physionomie, mais aucun éliminé sur ce début de finale. Une fois n’est pas coutume, Magide a voulu faire sa loi, revenant vite sur la tête de course avant de tout reperdre dans un énorme set-up contre Pierre Merlin.
 

IMG_6043.thumb.jpeg.956d0f8ba061a46bf247f93f8557af35.jpeg
 

Personnage incontournable depuis le premier jour de ce Main Event, Magide Kerzazi n’allait pas se cacher au moment de la table finale. Bien au contraire. Malgré son “middle stack”, le cash-gamer passe à l’offensive d’entrée et prend un premier gros pot à Joseph Querleux, légèrement tilté de devoir folder sa flush :Kh:Qh sur un run-out   :Ah:2h:2c:6h:As.    

Quelques mains plus tard, il enchaine en prenant sa revanche contre Geoffreoy Combette, qui l’avait payé à raison avec hauteur Roi en demi-finale. Open 160 000 Kerzazi HJ, payé Combette CO, payé Grobocopatel SB et les trois joueurs voient le flop :Qd:3c:7c.   

Check “Grobo”, check Magide et Combette envoie 300 000. Fold en SB, mais Kerzazi paie pour voir la turn :6s . Check, check-back. River :4d , Magide se saisit d’une masse de jetons roses et avance 555 000 au milieu. Fold rapide. Magide a doublé son tapis en deux coups sans show-down pour passer à 3,3 millions de jetons. 
 

IMG_6052.thumb.jpeg.65336a371b76cd0e2acfa2e995a9ff29.jpeg
 

Le cash-gamer ne s’arrête pas en si bon chemin. Open EP sur la blinde de Pierre Merlin qui défend. Les deux joueurs check sur le flop :3h:Qh:9s, puis encore sur la turn :6s et tout s’enflamme sur la river :6d : Bet 240 000 Merlin, raise 720 000 Magide, re-raise tapis 1,3 million Merlin, payé la mort dans l’âme par Kerzazi, avec son  :Ah:6h. Un beau brelan, toutefois insuffisant pour battre le full au 3 par les 6 de @L'enchanteur .   

Le vainqueur Super Master prend le plus gros pot de ce début de finale et passe à son tour à 3,3 millions.
 

IMG_6061.thumb.jpeg.b8e072af94a6587d1154ec01c49d007a.jpeg
 

A part ça, Sébastien Clipet a foldé pendant deux heures pour enfin trouver son moment : un vol de blindes pour passer de 6 à 8 blindes, et un double-up avec :Jc:Js contre le  :Ah:9h de Benoit Grobocopatel, non sans quelques sueurs sur le board :Qh:Th:Tc:2s:7c.      
 

IMG_6065.thumb.jpeg.a05fd1722d367a750264b66aa23f654b.jpeg

 

Franck Yau est désormais le shortstack de la table... Et le temps que j'écrive cette phrase, je le vois doubler ses 3 blindes avec :Ad:Jc  contre le :Js:6s de Grobo. Ca bouge beaucoup, mais personne ne veut sortir.

 

Chicpount :

IMG_6055.thumb.jpeg.39b57b7aa1684f5a3fe98117517851f0.jpeg

 

François Minh : 9 100 000
Pierre Merlin : 3 580 000
Benoit Grobocopatel : 2 300 000
Sebastien Clipet : 1 630 000
Nath Truong : 1 440 000
Geoffreoy Combette : 1 400 000
Magide Kerzazi : 1 380 000
Joseph Querleux : 1 260 000
Franck Yau : 930 000

Il reste 9 joueurs sur 456
Level 27 : 50 000 - 100 000 Ante 100 000
Moyenne : 2 530 000
 

Edited by cosmictrip

Share this post


Link to post
Share on other sites
Maestro Kerzazi

Puisque le super-chipleader François Minh ne veut pas jouer les solistes, Magide Kerzazi prend la baguette et s’impose comme le chef d’orchestre de la table. Parti de 15 blindes, il trouve un double-up malin contre Minh puis enchaine les pots gagnés, jusqu’à s’offrir la première élimination de cette finale.
 

IMG_6069.thumb.jpeg.ae7213a4e23a9658f95e4a276769a46a.jpeg
 

Le premier coup caractérise bien le style de Magide. Audacieux, gourmand et légèrement en dehors des lignes. Open Kerzazi 200 000 sur la blinde du chipleader François Minh qui défend pour voir le flop :Kc:Td:5h. C-bet 150 000, payé par François quand vient la turn :Ac.

Check François et… check-back Kerzazi, sur une turn sur lequel on l’aurait imaginé encore mettre de la pression. River :9c , François check encore et Magide envoie le gros move : Tapis 1 200 000 dans 800 000, polarisation totale et Minh entre dans le tank.

La “line” chose par Magide semble l’interloquer. Près de trois minutes s’écoulent, à la fin desquelles le chipleader décide de payer. « Flush ! » annonce tout de suite Kerzazi en retournant son :Qc:Tc. Magide a parfaitement attrapé son voisin qui ne peut montrer mieux que… :Ad:3d . « Ah ouais, tu ne m’as pas respecté » rigole Magide, en reconstituant son édifice de jetons.   
 

IMG_6076.thumb.jpeg.b3a4f44dbe5afb823594a5360bdb2e8a.jpeg

 

Main suivante, le joueur enchaine avec un 3-bet de SB suite à un open et un call 200 000. Retour à 3 600 000. Puis cinq minutes plus tard, nouveau coup de bambou.

Open Nhat Truong 200 000 EP, payé par Magide et Joseph complète en BB. :8d:5h:2c sur le flop et Truong c-bet… All-in pour 10BB. Call rapide de Kerzazi et Joseph fold la mort dans l’âme, en affirmant tenir un 8. Carlmari montre :Kh:Qc , pour seulement deux over. Kerzazi est devant avec son :9c:9s. Deux briques plus tard, le joueur ajoute un nouveau nom à son tableau de chasse, celui de Nhat truong, 9e de ce tournoi pour 4 550 €.      

En une grosse demi-heure, Magide est passé de 1,3 à à 4,7 millions de jetons. « Il est pour moi celui-là » marmonne-t-il en se levant de sa chaise, alors que les floors sifflent la première pause de cette finale.

Il reste 8 joueurs sur 456
Level 27 : 50 000 - 100 000 Ante 100 000
Moyenne : 2 850 000
 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
Merlin met un énorme coup d'enclume et sonne toute la table

5 joueurs qui s’envoient des sacoches, trois tapis au milieu et un sortant. Nous venons d’assister à un improbable carambolage, causant des dégâts irréversibles chez Geoffrey Combette, de grosses blessures à Magide Kerzazi et dont Pierre Merlin sort grand vainqueur.
 

IMG_6095.thumb.jpeg.98347dc0bd8738a2e5995e7b958a04df.jpeg

 

La séquence pré-flop est goutue : Open François Minh 250 000 UTG. 3-bet UTG +1 Kerzazi 800 000. 4-bet shove UTG + 2 1 000 000 Combette… Et 5-bet shove 2 650 000 Pierre Merlin au bouton. Mazette.

François Minh tankera une petite minute avant de se coucher, mais Magide n’a pas l’air de vouloir lâcher sa main. « Je n’aime pas ce coup… On est trop ! Il y a certainement tout qui est dehors… Mais j’ai peut être la gagne » marmonne le joueur. Au bout de deux minutes, Kerzazi finit par poser les jetons du call et Pierre Merlin snap-retourne son :Ah:Ad
 

IMG_6085.thumb.jpeg.b99653b3d36689b8fb46481c982a5483.jpeg
 

Deux flèches en passe de transpercer le :As:Qc de Combette ainsi que le :Ac:Kd de Kerzazi. Le flop :8h:9c:7c:Qs:4d n’apportera quasi aucune sueur : Combette est out, Magide perd très gros et Pierer Merlin se retrouve propulser dans les hauteurs : 6 300 000 pour le vainqueur Super Masters, désormais 2e au chipcount.        

Il reste 7 joueurs sur 456
Level 28 : 60 000 - 120 000 Ante 120 000
Moyenne : 3 250 000
 

Edited by cosmictrip

Share this post


Link to post
Share on other sites
Et d’un coup, le Magide s’arrête

A portée de tir du chipleader il y a une petite heure, Magide ne parvient pas à freiner sa chute et sort finalement à une honorable mais décevante 7e place.
 

IMG_6110.thumb.jpeg.3a5c54f0c760fc1367505516bf403160.jpeg

 

Depuis le premier jour, il était un des héros du coverage. Son énorme bluff en fin de Day 1, son passé de cash-gamer high stakes, son sourire roublard et son style élégant faisaient de Magide un joueur à part dans ce field.

Le genre de joueur charismatique, qui dicte l’action en table et ne peut passer inaperçu. En table finale, il volait même la vedette au chipleader, avec cette folle remontée qui lui permettait de partir à la poursuite de l’intouchable François Minh. Puis en quelques coups, tout s’écroule.

Un premier gros coup d’arrêt suite à cet énorme carambolage contre Pierre Merlin. Derrière, il se retrouve à payer un 3-bet puis à fold contre Joseph Querleux, qui envoyait la sauce sur un flop :3h:Qc:Jc. Une orbite plus tard vient le coup fatal. Limp François, shove 8BB avec :Kd:Tc et Minh finit par call avec so n :As:5c . La hauteur As rentrera devant et Magide Kerzazi sort en 7e position de ce Main Event, pour 6 480 €. 
 

IMG_6101.thumb.jpeg.3a6213a10c91569650e02bb49064668d.jpeg
 

Un grand GG à ce joueur que j’ai pris plaisir à découvrir sur ce tournoi et qui aura largement animé les tables comme ce coverage. Le malheur des uns fait le bonheur des autres. En stagnation depuis de longues orbites, François Minh revient au dessus des 8 millions de jetons tandis que Joseph Querleux poursuit sa bonne remontée, avec plus de 3,5 millions de jetons.

Il reste 6 joueurs sur 456
Level 28 : 60 000 - 120 000 Ante 120 000
Moyenne : 3 600 000
 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Joseph les mange avant le de diner

Grosse accélération dramaturgique dans ce tournoi. L’entrée dans le niveau 100 000 - 150 000 a provoqué un essorage du field, passé de six à trois joueurs en une demi-heure de temps. Joseph a largement participé a cet essorage : rattrapons le temps perdu.
 

IMG_6111.thumb.jpeg.0c86f751fdc9cf0e37b2088da0b34e36.jpeg
 

Depuis le début de la finale, Sébastien Clipet à observer ses adversaires se battre et tomber les uns après les autres. Longtemps chiploser, il n’a eu qu’à folder pour gratter les paliers, son double-up avec J-J contre le A-9 de Grobocopatel lui permettant de tenir quelques heures de plus.

Traversant un désert de cartes, il se retrouve sous les 6, puis les 4 blindes après la sortie de Magide Kerzazi. Cette fois, c’est call “any two” lorsque la blinde arrive sur lui. Son :9h:4s fait pale figure face au :Ah:Qs de Franck Yau et aucune carte ne viendra sauver Clipet. Très belle performance tout de même de l’ancien croupier qui repart avec la 6e position, bonne pour 8 050 €.   
 

IMG_6120.thumb.jpeg.837d65a2af41759ba9c6dbcf69434dbb.jpeg
 

Largement moins bavard qu’hier, Benoit Grobocopatel a du aussi se montrer plus discret cartes en mains. Coincé en milieu de chipcount, l’ICM et la situation de table ne lui ont pas permis de prendre des risques. “Grobo” a longtemps bien maintenu son tapis, mais deux coups contre son meilleur ennemi Joseph Querleux auront raison de son Main Event.

Sur le premier, c’est Magide qui initie l’action avec un open CO. Benoit paie en SB et Joseph complète pour voir le flop :5h:5c:7h. “Check around” et voilà la turn :Td. Grobo prend le lead, Querleux call, Kerzazi fold et un :4d tombe sur la river. Check Grobocopatel et Querleux envoie la sauce : tapis pour un peu moins d’un PSB. Benoit Grobocopatel prendra son temps mais finira par payer avec son :Qs:Ts, insuffisant pour battre le :7d:5d de Querleux, de retour aux affaires.        

Il se chargera d’ailleurs d’achever son voisin une orbite plus tard. Open-shove :Kd:Jc de Benoit 10BB sur la blinde de Joseph, qui se réveille avec :As:Qh . Le flop :Qs:5s:8s laisse peu d’espoir et deux briques plus tard, Benoit quitte ce Main Event BPT en 5e position, pour 10 120 €.       

Chiploser depuis de longues orbites, Franck Yau est bien content de ce scénario. Le petit pot pris pour éliminer Clipet lui permettait de respirer un peu mais sans jamais se mêler à la course au titre, il a magnifiquement gratté les paliers pour se faire une place dans le “Final Four”.
 

IMG_6137.thumb.jpeg.51103a8e3aa935d52cb0c2eb0819d176.jpeg
 

Sur un open de Querleux, Frack défend :Js:5s et trouve la top paire sur le flop :8d:9h:Jc. C-bet, check-raise tapis pour ses 9 dernières blindes, snap-call par :9d:9s. Le miracle reste possible après la turn  :Jh mais le :4d  river met fin au beau parcours de Yau, 4e de ce BPT, pour 13 180 €.
 

IMG_6140.thumb.jpeg.29b31926862e3c50050aa874ced6ad0d.jpeg
 

Ils ne sont donc plus que trois à pouvoir prétendre au titre BPRT et au 40 briques. Joseph en pleine remontée à 7,6 millions, François toujours en tête avec 9 millions tandis que Pierre Merlin s’est stabilisé  à 6 200 000. 1 heure de diner-break, puis les joueurs reviendront pour le dénouement de ce tournoi, sur les blindes 100 000 - 200 000.

Il reste 3 joueurs sur 456 entrées
Level 29 : 100 000 - 150 000 Ante 150 000
Moyenne : 7 600 000
 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Joseph augmente son bénef

Deux niveaux sans busto. Joseph Querleux maintient ses deux adversaires sous pression et profite de la situation pour accroitre tranquillement mais surement son avance.
 

IMG_6156.thumb.jpeg.478142e88495c6070cf42671dc9165fe.jpeg
 

Un 3-max relativement deep, sur des niveaux de une heure… Il était probable de voir cette affaire durer. Parti chipleader, Joseph n’est d’ailleurs pas pressé de plier ce tournoi. Il assume sereinement son rôle et accule petit à petit ses adversaires, pour alourdir à chaque orbite sa masse de jetons.

François Minh demeure sa cible préférentielle. Querleux relance presque systématiquement son bouton et a trouvé la faille par deux fois pour entailler le stack de l’ex chipleader.

Un premier gros duel sur un board :5d:6s:9s:7s:7h où Joseph touchera la quinte contre brelan back-door. Puis un autre, à l’instant, où Querleux a appuyé sur la détente avec une line-bien couillue.    

Open 400 000 Querleux bouton, défense Minh et le flop vient :Kc:6d:2c. C-bet 400 000, payé et les deux joueurs check sur la turn :7h. François part à l’attaque sur la turn :6h : 725 000. Pas assez pour Joseph qui monte les enchères à 2 000 000.    

Mal de crâne chez Minh, qui affirmera lâcher un 7, ce à quoi Joseph répondra « ça gagnait ».
 

IMG_6159.thumb.jpeg.cba4892ca1d995a79492b3197719ccd3.jpeg
 

Pierre Merlin aussi subit les assauts du chipleader. Il perd quelques pions, mais parvient à arracher quelques petits pots à François Minh… Jusqu’à ce duel entre les deux shortstacks.

Fold Querleux au bouton (un évènement rare) et Merlin limp en SB avec :6c:4c. Le flop vient :6s:Ad:8s, check Merlin, 500 000 Minh, payé. Check-check sur la turn  :4h et l’action repart sur la river :2d : Bet 1,3 million Merlin… Et raise tapis 4 millions François. 

Pierre ne comprend pas. « T’as vraiment quinte ici ? » s’interroge le joueur, qui finit par payer, non sans suspicion. Ce n’était pas quinte, mais bien deux paires :Ac:2h chez François, supérieures au deux paires de @L'enchanteur . « T’as check sur la turn hein…, commente Merlin, étonné et pris par ce move sournois. Tu m’as eu. Bien joué ». 

Après comptage, il restera deux blindes à Merlin qui fileront dans le stack de Querleux dès la main suivante. Pierre se lève. Il ne réalisera pas le doublé cette semaine au Club Barrière et se contente d’une nouvelle grosse perf à 18 350 €. Juste un peu plus qu’il y a trois jours. Ça reste une semaine correcte.
 

IMG_6165.thumb.jpeg.81a28391c06388db5967e0ef8fef952b.jpeg
 

Place désormais au Heads-up. Joseph Querleux (13 200 000) contre François Minh (8 300 000). Les deux hommes sont déjà assurés de 26 150 €, leur meilleur perf’ en Live, et joueront pour pousser cette barre à 40 165 €.

Il reste 2 joueurs sur 456 entrées
Level 30 : 100 000 - 200 000 Ante 200 000
Moyenne : 11 400 000

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
Querleux, le nouveau récital

Un an après sa victoire sur le Super Masters, Joseph Querleux remet ça sur le Main Event. Auteur d’une partition magnifique, le violoniste remporte sa plus belle victoire en Live, pour 40 185 € et ajoute un nouvel exploit à sa jeune carrière amateur, démarrée tambour battant il y a seulement trois ans.
 

1e2880d6-35cb-4249-ac05-df5f986d2f0b.thumb.JPG.6305b3440344e4eb464a46bcae6b29ad.JPG
 

Une grosse demi-heure et c’est plié. En un gros bluff et une grosse rencontre, Joseph Querleux domine le chipleader du début de finale François Minh pour s’offrir son plus beau trophée, dans ce qui va bientôt devenir son club favori.

« Ça fait hyper plaisir. Surtout que j’ai du jouer deux tournois ici… Et j’ai gagné les deux ! Allez, en vérité j’en ai joué trois, puisque j’ai fait le 1 000 € cette semaine aussi, commente le joueur, quelques minutes après sa victoire. Après l’expérience du Super Masters l’année dernière, je m’étais dit que ce festival m’avait bien réussi, donc je me suis réservé cette semaine pour jouer le Main Event, que je n’avais pas pu jouer l’année dernière ».

Joseph a su retourner à son avantage une table finale qui avait pourtant très mal démarré. « Au début de table finale, je suis 2 ou 3e en stack. Mais d’entrée, il y a ce coup contre mon ami Magide du Day 1A, avec qui j’ai donc un gros historique. Je fais turn nut-flush et il y a doublette de l’As qui fait full donc je sais que j’ai perdu. Mine de rien, c’est un gros coup, comme tous ceux joués contre Magide. Je tombe direct à 1,4 million et derrière, ça a été dur mentalement. J’ai été card dead-dead-dead. Mais je me suis dit que ça pouvait tourner ».
 

IMG_6168.thumb.jpeg.04d58808a074f05ee7bff8c22b54ef38.jpeg
 

Joseph se dit qu’il reste encore beaucoup de joueurs, avec des stacks très serrés... Un bon board peut suffire à revenir dans la partie. Et il arrivera très vite, contre Grobocopatel l’un de ses meilleurs ennemis, avec qui il s'échange des péchons depuis hier.

« J’ai ce coup contre Benoit qui me remet tout de suite dans la partie. On était tous entre 10 et 20 BB, la moindre blinde volée pouvait changer la physionomie.Là, je double tout de suite et je remonte au dessus des 3 millions. Et après ce coup, je crois que j’ai gagné tous les pots que j’ai joué pendant une heure ».

Querleux affirme aussi avoir été aidé par la présence de Franck Yau. Chiploser tout du long, il parvenait à maintenir son stack et gratter les paliers tandis que Magide, puis Benoit tombait dans la zone rouge. « Ca a créé de la frustration chez eux. Et derrière, il a ce coup incroyable avec Pierre. Ça a sonné tout le monde. Magide avait la tête dans le sceau, Benoit aussi… Mais j’étais à l’abri. Pour moi, c’était parfait. Et puis après, je pense que j’ai pris les bonnes décisions ».
 

IMG_6190.thumb.jpeg.9ee5bc0562d9adfb411afe12b3572618.jpeg
 

En dépit de ce scénario favorable, Joseph ne doit sa victoire qu’à lui même. Le joueur a acculé ses adversaires lors du 3-max pour mettre de la distance, puis a parfaitement négocié le heads-up. Il a fait parler son edge supposé en prenant les risques nécessaires, à l’image de ce gros bluff d’entrée.

« Sur la première main, je me prends un petit bluff-catch qui me tilt légèrement. Mais dès la main suivante, je fais ce gros bluff. Il open 2x, j’ai :Qd:Jd , je just-call et ça vient :Ah:4d:9s. Il c-bet, je float. Turn :6d , il fait mi-pot, je call et j’ai déjà le plan de bluffer sur beaucoup de cartes. Et river :4c, je dons-shove trois fois le pot. Il a beaucoup tank, et il a fold ».    

Un premier coup de massue sur la tête de François Minh qui se fera définitivement assommé quelques mains plus tard. Limp 300 000 Minh, iso 1 million Querleux, shove :As:5h pour 6 millions, payé par :Ah:Qh. Le board :7h:7d:2h:3h:4s donnera couleur contre quinte : Joseph Querleux est champion Main Event BPT !        

« Le poker est un jeu terrible. Et la musique, c’est encore pire »

 

d4153350-77ea-40da-bf25-ea51eb73e6ab.thumb.JPG.fe102ee10dceb58e7f72cb72032a1469.JPG
 

Violoniste de l’orchestre de Fribourg durant de longues années, Joseph a découvert le poker il y a seulement trois ans. « C’est vraiment devenu ma passion. En fait, il y a plusieurs points communs avec le métier de musicien, des similitudes qu’on retrouve aussi dans le sport de haut-niveau, comme le conditionnement… Ce sont des disciplines très difficiles. Le poker, c’est un jeu terrible. Et la musique, c’est encore pire ! Je parle par exemple de la préparation mentale, pour les concours d’entrée, ces choses là ».

Si le poker de tournoi réserve seulement les beaux prix aux derniers survivants, Jospeh rappelle que chez les musiciens, ils sont parfois 300 à concourir… Pour une admission en orchestre, ou un seul prix. Il aime aussi rapprocher ces deux acitivités qui selon lui ont beaucoup à voir avec la sensibilité humaine.

« Le poker, c’est le jeu de “qui tu es”. Il y a une relation à la création, à l’environnement, aux autres. On peut jouer avec ces choses là. Quand tu es musicien, tu as un rapport à la sensibilité qui est assez développé, et sur comment les gens ressentent ce que tu fais ».

Des atouts qui lui permettent de démarrer le jeu avec un certain bagage. Sans être véritablement au point techniquement, Joseph fait d’ailleurs des débuts tonitruants.

« J’ai commencé quand j’habitais en Allemagne. J’ai fait du “.com” directement et j’ai tout de suite joué assez cher. Dès les premiers mois, je gagne un WCOOP PLO à 100 balles. Sur un des premiers tournois que je joue ! J’avais mon métier à côté. Ce n’était pas l’argent qui m’intéressait, mais j’ai vite eu la passion pour le jeu. Je n’ai pas pris de coach, mais j’ai bouffé du contenu, j’ai regardé beaucoup de parties. J’ai aussi vite joué cher en me disant que c’est en perdant cet argent que j’apprendrai le plus. C’était pendant l’année du confinement, et j’en suis sorti gagnant ».
 

IMG_6209.thumb.jpeg.709ca59281fa0178e012ff67cd2fa574.jpeg
 

Revenu en France pour jouer en tant que musicien freelance, Joseph découvre les clubs de jeu, où il obtient quelques premiers succès en Live. Des victoires au Clichy Montmartre, au PEC, et maintenant au Barrière. Il joue quelques belles parties de cash-game, se balade en Europe pour ses premiers EPT.  Et malgré les sommes considérables qu’il remporte parfois, Joseph ne conscientise pas vraiment. « Et pourtant, je suis pas riche hein ! Mais quand je joue en cash-game, je me détache très vite des sommes. C’est seulement assez récemment que j’ai réalisé à quel point dans le poker, l’argent est une matière première. Donc il faut bien la gérer. Mais je joue pour le sport. Je joue pour la compétition, pour gagner ».
 

IMG_6203.thumb.jpeg.3d1364bd4b688f819e7504218b13071c.jpeg
 

Et à force de gagner, Joseph ne se dirait pas qu’il pourrait vivre de cette passion ?

« Le problème, c’est que j’adore le métier que je fais. Et qui me prend aussi beaucoup de temps, affirme Querleux. Je me suis posé la question quelques fois de faire que ça. Pour le moment, non. Mais maintenant que j’ai pu expérimenter les grosses parties de cash game, les EPT, de jouer contre des super joueurs…  Ca me stimule, ça m’excite. J’ai envie de continuer et d’aller le plus loin possible. Mais je vois aussi que c’est un gros investissement de temps. Pour l’instant, je prends un tournoi après l’autre ».

Et le prochain, ça serait lequel d’ailleurs ? Les WSOP ? « Pendant Vegas, je serai en tournée avec un orchestre. Mais ça finira avant le Main Event… Donc peut être le Main ? ».
 

IMG_6219.thumb.jpeg.c396f4a4511866baa029e13d238aed92.jpeg
 

Main Event BPT Paris - 600 € - 456 entrées

1er - Joseph Querleux : 40 165 €
2e - François Minh : 26 160 €
3e - Pierre Merlin : 18 350 €
4e - Franck Yau : 13 180 €
5e - Benoit Grobocopatel : 10 120 €
6e - Sébastien Clipet : 8 050 €
7e - Magide Herzazi : 6 480 €
8e - Groffrey Combette  : 5 430 €
9e - Nhat Truong : 4 550 €

Edited by cosmictrip

Share this post


Link to post
Share on other sites

VGG ! personnage attachant et j'm bien son discours (chattage de WCOOP en début de jeu lol mais gg)

Je kif son bluff avec :Qd:Jd donnez lui la coupe ! oh wait

et merci @cosmictrippour le coverage d'abord, et d'avoir répondu à ma question sur tapisvolant j'etais déco mais apprécié comme tjrs que tu prennes le temps :)  bon repos !

Share this post


Link to post
Share on other sites
News

Victorieux au terme du Super Masters l'an dernier, Joseph Querleux s'offre cette fois le trophée du Main Event au Club Barrière. Le violoniste domine un podium composé de François Minh et Pierre Merlin pour mettre la main sur un magot de 40 165 €.

[...] Lire la suite…



Share this post


Link to post
Share on other sites
Lire les 114 commentaires sur le forum
Les news à la Une
jeudi 20 juin 2024 à 12:41
WSOP : une finale française, mais pas d'éclat non plus

Pas de bracelet français finalement sur le Monster Stack, mais une table finale tout de même, à mettre à l'actif de Robin Guillaumot. Les tricolores se sont tout de même encore bien montré cette nuit, à l'image de Damien Le Goff, Antonin Teisseire, Samy Bechahed et Leo Soma. Ajoutez à tous cela un zeste de « Isildur1 » sur le tournoi à 100 000$ et vous obtiendrez la recette gagnante de la nuit dernière aux WSOP.

mercredi 19 juin 2024 à 14:34
WSOP : 4 Français rêvent encore du million de dollars sur le Monster Stack

Encore une grosse nuit du côté de Las Vegas, avec des Français bien en place sur le Monster Stack, comme Samuel Bifarella ou encore Arnaud Enselme, ainsi que Damien Le Goff, à 12 left de son premier bracelet ! Les Seniors étaient de sortie cette nuit (près de 5000 joueurs), tous comme les spécialistes de variantes, mais aussi ceux qui pouvaient poser 100 000$ sur la table pour disputer le Highroller de cet été. Faisons un petit résumé.

vendredi 14 juin 2024 à 8:24
Télex

La Team Aim The Millions nous a habitués à des contenus de haute volée, mais elle repousse un peu plus loin les limites aujourd'hui avec une immersion dans les Triton Series Jeju en compagnie de Benjamin Chalot. Durant plus d'une heure, le champion se livre pleinement dans un format à mi-chemin entre le vlog et Dans la tête d'un pro. Du très très bon !

vendredi 14 juin 2024 à 7:28
Télex

Après l'élimination de Florian Bordet en 14e position, deux Français convoitent encore le premier prix de 439 395 $ du 2 500 $ Freezeout : l'ambassadeur de Winamax Romain Lewis, 2e dans le sillage de l'Espagnol Antonio Galiana ; et Johan Guilbert alias YoH ViraL, 7e avec 33 blindes devant lui. Reprise des hostilités la nuit prochaine pour les treize prétendants au bracelet !

jeudi 13 juin 2024 à 14:38
HOT !
Comment les Pros Gagnent les Tournois de Poker : la traduction du livre de Jonathan Little

Depuis sa parution en 2021, Secrets of Professional Tournament Poker: The Essential est considéré comme un manuel de référence pour tous ceux qui entendent améliorer leur jeu en tournoi. François Montmirel propose aujourd'hui la traduction française du livre de Jonathan Little sous le titre Comment les Pros Gagnent les Tournois de Poker.

jeudi 13 juin 2024 à 12:33
Leon Tsoukernik n'est plus le propriétaire du King's Resort de Rozvadov

L'information est confirmée par plusieurs médias internationaux : Leon Tsoukernik a cédé les parts qu'il détenait dans le King's Resort de Rozvadov, mais aussi le King's Casino de Prague et l'Admiral Casino de Rozvadov. Son ancien partenaire Scott Hanna assurera la continuité des opérations dans ces différents établissements, au premier rang desquelles la tenue des WSOP Europe du 18 septembre au 9 octobre.

mercredi 12 juin 2024 à 14:03
Kill Tilt Poker Series : prochain rendez-vous à Cannes Mandelieu du 31 juillet au 4 août

Après Amnéville et Toulouse, les équipes de Kill Tilt mettront le cap sur Cannes Mandelieu et son Royal Casino JOA du 31 juillet au 4 août prochains. Comme pour tous les festivals Fivebet, un Super Sat à 50 € se tient chaque jeudi à 21h15 sur Winamax, avec dans le viseur une enveloppe de 660 € à utiliser librement.

Tournois gratuits et prix ajoutés

Le Club Poker organise des freerolls avec bonus et des tournois spéciaux avec ajouts de prix.
Pour en bénéficier gratuitement, inscrivez-vous sur nos sites de poker partenaires :

Le chat joue au poker en ligne. Sisi.
Nouveau au poker ? Voici toutes les infos et réponses pratiques pour bien débuter et comprendre le poker en ligne.

Des tests complets et les bonus des poker rooms pour mieux choisir votre préférée.

Nos tournois, pour jouer entre nous, avec des prix et des cadeaux ajoutés chaque semaine.

Trouvez des infos pratiques et discutez sur le poker en ligne.

Pour les joueurs confirmés, apprenez à analyser vos mains au poker.