mardi 18 septembre 2018 à 8:54

L'Autorité de Régulation des Jeux En Ligne (ARJEL) avait déjà eu l'occasion de faire connaître sa position sur les "loot boxes" et les micro-transactions à l'intérieur d'un jeu vidéo. Le régulateur s'associe aujourd'hui à quinze autres autorités pour mener une action commune sur le sujet de la porosité entre jeux d'argent et jeux vidéo.

Loot boxes
(crédit : Gamekult)

Dans l'industrie du jeu vidéo, le souvenir du fiasco Star Wars : Battlefront 2 est encore vivace. Dans son communiqué du jour, l'ARJEL fait d'ailleurs directement référence à ce "jeu vidéo à succès qui nécessitait des dépenses répétées pour ouvrir des loot boxes [...] indispensables à la progression". Une mécanique dont les excès avaient causé un véritable tollé, conduisant même Electronic Arts à un rétropédalage inédit.

 

Comme le rappelle le régulateur, ces coffres à butin aléatoire n'ont rien de nouveau. Néanmoins, alors qu'ils se sont longtemps résumés à une poignée d'achats optionnels, ils sont devenus au fil du temps des transactions incontournables qui parfois se traduisent par "une dépense globale exceptionnellement élevée". C'est d'ailleurs ce constat qui avait motivé, dans le dernier rapport d'activité de l'ARJEL, la rédaction d'un point complet sur le statut des micro-transactions dans les jeux vidéo.

 

Si le régulateur français se montre vigilant à l'égard de cette problématique, toutes les "loot boxes" ne peuvent pas être assimilées à un jeu d'argent. Pour être précis, ce n'est le cas que lorsque le lot en question est monétisable , c'est-à-dire susceptible de cession ou d'utilisation en dehors de la plateforme de jeu. L'ARJEL confie d'ailleurs qu'un certain nombre d'enquêtes de ce type sont en cours.

 

Mais puisque l'industrie du jeu vidéo présente un caractère international, Charles Coppolani et ses équipes ont choisi de mener ce combat aux côtés d'une quinzaine d'autres régulateurs. Dans une déclaration commune, ces derniers appellent notamment à "l'ouverture d'un dialogue constructif avec l'industrie et les plateformes de jeux, et à une sensibilisation des consommateurs et des parents".

 

Les préoccupations de l'ARJEL et ses alter ego ne portent d'ailleurs pas uniquement sur les loot boxes, mais aussi sur le skin betting, les jeux sociaux de casinos ou d'une manière plus générale "l'emprunt de contenus renvoyant à l'univers des jeux d'argent dans les jeux vidéo auxquels ont accès les enfants". Pour autant, c'est bien le cas particulier des micro-transactions dans les jeux vidéo qui fera l'objet le 23 novembre prochain d'un séminaire au Palais du Luxembourg. Un rendez-vous suivi d'un autre en mars 2019, à l'Université de Bordeaux, avec pour thème la notion de jeu d'argent et ses frontières.

Vos commentaires sur cette news dans le forum :
Jeux vidéo : l'ARJEL et quinze autres régulateurs s'emparent du sujet des loot boxes
Cette news a suscité 6 commentaires :
News

L'Autorité de Régulation des Jeux En Ligne (ARJEL) avait déjà eu l'occasion de faire connaître sa position sur les "loot boxes" et les micro-transactions à l'intérieur d'un jeu vidéo. Le régulateur s'associe aujourd'hui à quinze autres autorités pour mener une action commune sur le sujet de la porosité entre jeux d'argent et jeux vidéo.

[...] Lire la suite…




(crédit : Gamekult)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Il s'agit d'un sujet d'importance pour les années à venir, tellement l'économie des jeux en ligne s'appuie de plus en plus sur cette carotte addictive qu'est la loot box !

La fascination hypnotique de l'être humain pour l'aléa est parfois difficile à contenir : certains d'entre nous sont bien placés pour en parler, car le process mental est un peu le même avec le poker et les pricepools.

Dans ces conditions, vouloir protéger les consommateurs les plus fragiles me parait une louable intention.

Modifié par zebezt

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est là que je réalise que je suis pas du tout un vrai joueur de poker, au delà de ma gestion absurdement nit de bankroll, car malgré un volume assez important de jeux vidéo dans ma vie, et malgré près de 1000h passées sur Rocket League, pour ne citer que lui car il propose de ces fameuses lootbox, je n'en ai jamais prise une seule de mon plein gré (après y'a celles que j'ouvre occasionnellement via des cadeaux ou via le rakeback de Pokerstars). Je cherche pas une médaille, je trouve ça même assez préoccupant sur mon vrai rapport au jeu.  

Mais je comprends le délire et surtout la dangerosité du système et rejoins zebezt, il me semble qu'en Belgique c'est déjà interdit comme système, et je suis content d'apprendre que l'Arjel se penche sérieusement sur la question. On est pas tous égaux face à une addiction. 

Modifié par kalimhiro

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je joue seulement à pubg. 

Et le jeu évolue très lentement par contre la section skin, loot box, et achat in-game progresse chaque jour. C'est dingue il rajoutent toujours des item et des caisse à acheter. Il faut même des clé payante  pour ouvrir des caisse avec des truc random. Et les skin on peut les acheter in-game si on veut pour mini 10€. 

Cest un truc de dingue, j'y comprend rien, ça a 0 utilité et ça coûte un BRAS. 

Apparemment ils suivent le modèle fornite ou les gosses se crèvent pour acheter des danses et des skins. 

Putin j'suis trop vieux pour ça je veux juste faire des tête. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Lire les 6 commentaires sur le forum
Les news à la Une
vendredi 15 février 2019 à 10:22
Marché du poker en ligne : les chiffres clés du rapport 2018 de l'ARJEL

Au quatrième trimestre, le marché du poker en ligne a confirmé la tendance entrevue durant le reste de l'année 2018 : une hausse constante des droits d'entrée en tournois, un rebond significatif des mises en cash game, mais un Produit Brut des Jeux (PBJ) qui progresse moins vite en raison notamment de la "baisse des commissions captées par les opérateurs de poker sur les tables de cash game".

jeudi 14 février 2019 à 14:05
Télex

Ce dimanche 17 février, trois grands rendez-vous de Winamax se parent d'un format Knockout et d'une dotation garantie de 100 000 € : le 200 € Battle Royale à 19h, le 50 € Prime Time à 20h30 et le 10 € Sunday Surprise à la même heure. Avec en prime un lot sympa pour le vainqueur de ce dernier : une invitation aux 52 prochaines éditions du tournoi, et surtout une prime de 50 € par joueur éliminé.

mercredi 13 février 2019 à 9:49
Télex

La Million Week de Winamax a rendu son verdict la nuit dernière. Chipleader à 48 joueurs restants, Davidi Kitai se contente finalement de la 20e place. C'est le dénommé "BuyHands" qui s'impose et rafle le premier prix de 125 000 . "PagaLaFanta" et "...Victor.." complètent le podium de ce tournoi qui avait pour rappel enregistré 28 505 entrées.

mardi 12 février 2019 à 14:52
Télex

Un p'tit tour en Catalogne pour disputer l'un des plus beaux tournois du circuit européen, ça vous dit ? Bonne nouvelle : partypoker met les bouchées doubles avec dix packages d'une valeur de 4 000 € (dont 700 € cash) mis en jeu chaque dimanche lors d'un Super Sat à 215 €. En plus, il est possible de se qualifier pour cette finale hebdo via des paliers à 0,01 €, 5,50 € et enfin 22 €.

lundi 11 février 2019 à 11:10
Télex

À n'en pas douter, ce nouvel épisode de Dans la tête d'un pro fera date. Davidi Kitai y dispute la table finale du partypoker Millions Barcelona en compagnie de Stephen Chidwick, Dominik Nitsche ou encore Pascal Lefrançois. Avec 46 blindes devant lui, le génie belge convoite un magot de 1,7 million d'euros. C'est parti pour 52 minutes de délectation !

lundi 11 février 2019 à 9:22
Télex

Dans un article intitulé Débuts poussifs pour les clubs de jeux parisiens, Le Figaro évoque les défis auxquels sont confrontés certains projets : pétition des riverains contre l'Imperial Club, opposition de la maire du IXe à la réouverture du CCM... Comme pour le Groupe Barrière, les principaux obstacles qui subsistent sont toutefois de nature administrative.

Tournois gratuits et prix ajoutés

Le Club Poker organise des freerolls avec bonus et des tournois spéciaux avec ajouts de prix.
Pour en bénéficier gratuitement, inscrivez-vous sur nos sites de poker partenaires :

Tournois Club Poker
6-MAX
$2.20
Big Poker League
jeudi 21 février 2019 à 20:04
$125 ajoutés
6-MAX
$2.20
Big Poker League
jeudi 28 février 2019 à 20:04
$125 ajoutés
Le chat joue au poker en ligne. Sisi.
Nouveau au poker ? Voici toutes les infos et réponses pratiques pour bien débuter et comprendre le poker en ligne.

Des tests complets et les bonus des poker rooms pour mieux choisir votre préférée.

Nos tournois, pour jouer entre nous, avec des prix et des cadeaux ajoutés chaque semaine.

Trouvez des infos pratiques et discutez sur le poker en ligne.

Pour les joueurs confirmés, apprenez à analyser vos mains au poker.