Docteur Poker - une paire en main
par Piercy

Souvent, je commence à répondre que c'est assez simple. Puis, lors de la rédaction de ma réponse, j'en viens à me rendre compte que j'ai déjà rédigé près d'une page. Car, en vérité, si les situations sont généralement assez simples, le problème est qu'elles sont très nombreuses.

Introduction

Je vais donc tâcher de m'atteler à la tâche une fois pour toutes, en structurant le raisonnement selon deux axes. Sommes-nous en position ou hors de position ? Sommes-nous face à une range serrée ou à une range large ? En annexe, quelques sujets qui ne rentrent pas dans cette structure : comment réagir face aux 3bets, et quelle adaptation envisager face aux joueurs qui ne sont pas full stack ?

1. Jouer une paire avec la position

Votre vie va être extrêmement simple quand vous êtes en position avec une pocket pair. Préflop, payez. Systématiquement, sauf si vous avez une très bonne raison de ne pas le faire. En effet, lorsque vous êtes en position, vous pouvez profiter de beaucoup plus de cotes implicites que lorsque vous êtes hors de position. Pourquoi ? C'est simple : quoi qu'il arrive si vous floppez un set vous pourrez récupérer AU MOINS 3 mises ; si vous êtes hors de position et que votre adversaire check le flop après vous, vous êtes limité à 2 mises.

1.1. En position face à une range serrée

Le cas d'école : vous êtes au bouton, UTG (qui joue 18/16) relance. Le plan est simple : si vous touchez votre set, vous payez ou vous relancez (en général, contentez vous de payer sur un flop sec, relancez sur un flop présentant de nombreux tirages). Si vous ne touchez pas, vous vous couchez, quoi qu'il arrive. Si UTG check, miser ou checker ont tous deux leurs mérites (et c'est à ce moment là que je m'arrête de généraliser). Jusque là, rien de bien folichon, normalement tout le monde sait faire.

1.2. En position face à une range large

Ça se corse. Imaginons cette fois que vous soyez au bouton avec Carte 3Carte 3, et que vous payiez la relance du cut-off (qui joue 22/20). Si vous tentez d'appliquer scrupuleusement la méthode décrite en 1.1, il y a de bonnes chances pour que vous passiez très régulièrement la meilleure main lorsque votre adversaire va cbet des flops comme Carte 2Carte 5Carte 7 arc-en-ciel, ou Carte 7Carte 8Carte Roi bicolore. Il va donc falloir faire un peu appel à votre discernement plutôt qu'à une recette de cuisine.

 

Beaucoup de joueurs s'accrocheront néanmoins suffisamment à une top pair pour que, en position, vous puissiez continuer à jouer fit or fold (si je touche, je mise ; si je rate, je couche). Néanmoins, commencez à vous poser des questions sur des tableaux comme ceux évoqués ci-dessus. En particulier sur le premier (Carte 2Carte 5Carte 7 arc-en-ciel) : si votre adversaire a une forte tendance à check/fold les tournants qu'il n'améliore pas, tout en misant trop au flop, c'est un excellent moment pour effectuer un floating. Le second (Carte 7Carte 8Carte Roi bicolore) est excellent à relancer dès le flop.

Dans tous les cas, faites appel à votre jugeote. En général, relancer le flop doit avoir dans les 60 % de chances de succès pour être EV+, un floating dans les 50 %. Posez-vous la question dès que vous le pouvez, ne sombrez pas dans la facilité "j'ai raté mon flop je fold". Vous avez la position, votre adversaire va devoir beaucoup cbet, profitez-en.

2. Jouer une paire hors position

Pour rester concis : c'est beaucoup plus délicat. Pourquoi ? Tout simplement, c'est le contraire de la partie en position : vous avez beaucoup beaucoup moins de cotes implicites, et votre adversaire va plus facilement pouvoir faire un floating sur vos éventuelles relances en bluff. Bref, c'est plus compliqué. Et ça, ça m'embête car, vous le savez, mon but n'est pas d'entrer dans trop de détails. Enfin. Il faut bien s'y coller une fois.

2.1. Hors position face à une range serrée

Typiquement, vous êtes de grosse blind, et Villain est UTG. Continuer de payer préflop contre la plupart des adversaires, et jouer fit or fold postflop m'est toujours apparu comme une bonne solution. Alors oui, vous allez avoir 80 % de pocket pairs dans votre range. Mais non, quand vous allez C/R Carte 2Carte 2 sur Carte AsCarte 2Carte 4 bicolore, personne ne va coucher Carte AsCarte Roi, rassurez-vous. Vous êtes relativement transparent, mais ça n'a guère d'importance puisque même si vous ne check-raisez jamais en bluff, vos adversaires continueront de trop payer. En général.

2.2. Hors de position face à une range large

Le cas d'école est, cette fois, blinds vs bouton. Souvent, si votre adversaire est compétent et que vous n'avez pas trop d'info sur lui, et que vous n'êtes pas très à l'aise pour le jouer, je vous recommande de laisser tomber toutes les pocket pairs entre Carte 2Carte 2 et Carte 6Carte 6 : elles sont trop faibles pour être jouées pour leur seule valeur (en général vous allez avoir 3e ou 4e paire), vous n'avez plus l'opportunité de float en position (et float OOP est très casse-gueule avec des mains qui n'ont que 5 % de chance d'améliorer), et surtout, à la fois hors de position et face à une range large, vous n'avez plus énormément de cotes implicites quand vous allez toucher : votre adversaire aura moins de monstres mais beaucoup plus de mains moyennes. De plus, il aura l'opportunité de check après vous assez souvent.

 

Néanmoins, vous conseillez seulement "fold preflop" est un peu trop catégorique. Et vous le savez, là où certains aiment les classements, moi j'aime les listes. Plutôt que de faire du cas par cas, je vous propose donc une liste de facteurs qui doivent vous faire tendre à call preflop (inversez-la pour les facteurs devant vous faire fold, vous n'êtes pas manchots) :

  • Vous êtes en BB plutôt qu'en SB (moins à ajouter preflop, et pas de possibilité de squeeze vous sortant du coup)
  • Vous êtes en BB et SB a déjà payé
  • Vous avez un historique où vous avez déjà beaucoup relancé les continuation bet, soit du relanceur, soit à la table de manière générale
  • Défendre vos pocket pairs fait partie d'une stratégie globale assez loose de défense de blinds (cela dit si vous avez ce genre de stratégie, et qu'elle marche bien, je ne vois pas pourquoi vous perdez votre temps à lire cet article )
  • Vous avez noté que votre adversaire s'accrochait trop aux pots : cela augmente donc vos cotes implicites postflop
  • Vous êtes légèrement deep (attention, à double tranchant avec les très petites paires, Carte 2Carte 2, Carte 3Carte 3 et Carte 4Carte 4)

 

Concernant le jeu postflop, je ne vais pas vous faire un roman : reportez-vous au 1.2, à la différence près que vous ne pouvez pas vraiment float, et que parfois votre adversaire va check après vous. Pour pallier ce problème, je vous recommande de donkbet les flops sur lesquels vous craignez le plus un check de Villain (Carte 3Carte 5Carte 7 bicolore, Carte 4Carte 5Carte 7 bicolore, Carte 6Carte 7Carte 9 bicolore...) lorsque vous avez touché. On pourrait alors débattre de l'équilibre de votre range de donkbet, mais ce sera le sujet d'un prochain article - peut-être - . Évidemment n'allez pas donkbet, même sur ce genre de flop, si vous savez que votre adversaire cbet 90 % du temps sans regarder ses cartes ni le flop.

3. Situations particulières

3.1. Face à une surrelance

Bien qu'étant loin d'être un expert ès pots surrelancés, je vais tâcher de vous donner quelques règles simples que j'applique moi-même et qui limitent la casse malgré ma relative nullité :

  • Ne suivez jamais une surrelance face à une range large hors de position : vous allez vous faire proprement défoncer. Vous pouvez 4bet/call ou 4bet à tapis si vous estimez qu'il surrelance plus de 15 % (mais c'est une méthode à haute variance, difficile à estimer)
  • Ne suivez une surrelance face à une range loose en position que si : 1. Vous savez très bien ce que vous allez faire postflop ou 2. Votre tapis est plus de quinze fois supérieur à ce que vous avez à payer preflop (auquel cas, vu que vous êtes là sans trop savoir pourquoi, contentez vous généralement de setminer).
  • Ne suivez une surrelance face à une range serrée hors de position que si votre tapis est plus de quinze fois supérieur à ce que vous avez à payer preflop, dans l'optique de faire du pur setmining. Attention à ne pas surestimer l'étroitesse de la range de votre adversaire.
  • C'est finalement en position, face à une range serrée, que vous allez le plus pouvoir suivre. Typiquement UTG vs BB, vous avez un ÉNORME potentiel pour setminer. Si vous avez encore 10 à 12 fois dans votre tapis ce que vous avez à payer preflop, je pense que vous pouvez payer rentablement.

 

Voilà, maintenant vous aussi, vous pouvez être un nit en pot surrelancé.

3.2. Face à des tailles de tapis particulières ou à des fishs

Bon, étant donné qu'on est dans la partie "fourre-tout" de cet article, ma pensée ne va pas être forcément très structurée, et veuillez donc accepter mes excuses anticipées.

Commençons par les fishs. Tout d'abord, ne vous sentez pas obligé d'isoler un fish avec les petites pocket pairs (Carte 2Carte 2 - Carte 6Carte 6). En particulier s'il est très collant postflop, vous n'allez pas forcément être super à l'aise malgré la position quand vous aurez raté le flop, et par ailleurs le potentiel de votre main devient nul si un regular vous surrelance en voyant que vous isolez avec une range large. S'il a une forte tendance à abandonner le coup sur les continuation bets, vous pouvez davantage vous faire plaisir.

Ensuite, si un fish cavé à 60BB, collant postflop, et jouant avec 50 % de VPIP a la position sur vous, ne vous sentez pas obligé d'ouvrir Carte 2Carte 2 - Carte 6Carte 6. Pas de honte à les coucher, contre ce genre de gars, avec ce stack, et sans la position, vous ne serez pas au mieux postflop, et allez vous énerver pour rien dans des situations au mieux ev0. Préférez des mains comme les broadways, même miteux.

De même, la pertinence d'ouvrir n'est pas avérée quand la table est peuplée de petits tapis, en particulier dans les blinds. Fuyez les shortstack pros comme la peste.

Posez-vous toujours ces questions quand vous voulez relancer :

  • Contre qui j'ai envie de jouer ce coup ?
  • Comment je compte le négocier si je touche mon flop ?
  • Comment je compte le négocier si je rate le flop ?

 

Bien souvent vous vous rendrez compte que la configuration de la table joue en votre défaveur.

Conclusion

De manière générale, dès que vous effectuez une action de façon automatique, quelle qu'elle soit, vous le faites sûrement pour de mauvaises raisons. Se demander "mais pourquoi je fais ça, au fait ?", c'est déjà la moitié du processus de progression accompli.

Sommaire des articles : Docteur Poker, que dois-je faire ?

J'ai une paire en main, que dois-je faire ?

Docteur Poker - une paire en main

Souvent, je commence à répondre que c'est assez simple. Puis, lors de la rédaction de ma réponse, j'en viens à me rendre compte que j'ai déjà rédigé près d'une page. Car, en vérité, si les situations sont généralement assez simples, le problème est qu'elles sont très nombreuses.

Je viens de surrelancer avec QQ ou AK. Villain 4bet. Que dois-je faire ?

Une situation très classique, qui pose une question simple : avec QQ ou AK (alias Big Slick) en main, dois-je engager mon tapis ? Docteur Poker va vous donner les clés pour pouvoir prendre la bonne décision en connaissance de cause.

Je viens de 4bet (sur-surrelancer) avec JJ, QQ ou AK. Villain fait tapis. Que dois-je faire ?

Cette situation fréquente nous interroge sur le fait de partir à tapis. Voici un axe de réflexion à suivre afin de prendre la décision la plus rentable.

Quelles sont les situations où il faut jeter AK ou QQ preflop ?

Docteur poker - jeter AK preflop

Au Texas Hold'Em, AK et QQ sont parmi les toutes meilleures mains de départ (on les classe généralement en troisième position ex æquo, derrière AA et KK). Cependant, il est des situations où il vaut mieux les coucher preflop. Docteur Poker en détaille quelques-unes.

NB : cet article concerne uniquement les tables short-handed (6-max).

J'ai une paire en main et le tableau contient une overcard. Que dois-je faire ?

Docteur poker - paire de huit et un neuf au flop

Voilà une question très délicate que Docteur Poker a essayé de vous décortiquer afin qu'elle ne vous pose plus de problème. Vous saurez désormais comment réagir avec QQ sur un flop A97.

J'ai relancé un donkbet avec ma top pair / overpair. Le donkbetter fait ensuite tapis. Que dois-je faire ?

Le donkbet est à considérer avec précaution. Selon les situations et votre main, il faut y réagir différement. Voici quelques pistes pour vous apprendre à l'affronter avec succès.

Dans la même rubrique
Dernières news Stratégie et technique poker
vendredi 26 octobre 2018 à 7:56
Télex

Passer 45 minutes en compagnie de Leo Margets : on a connu plus triste sort pour refermer la semaine. La pro espagnole produit aujourd'hui sa première vidéo pour Winamax : une review de son deep run sur l'Xtrem, ce tournoi quotidien à 100 € de buy-in. Le petit plus de cette analyse ? La joueuse n'hésite pas à s'attarder sur les quelques erreurs qui ont jalonné son parcours. Enjoy !

vendredi 31 août 2018 à 9:58
Télex

Une fois par mois, Winamax organise un tournoi apprécié des propriétaires de belles bankrolls : le Grand Tournament à 1 000 euros de buy-in. C'est cet événement qu'a choisi de mettre en lumière Sylvain Loosli à travers un passage en revue de son propre parcours. Durant 35 minutes, la première partie de sa review se penche notamment sur le profilage des adversaires et la stratégie deepstack de début de tournoi.

Inscription Club Poker
Tournois gratuits et prix ajoutés

Le Club Poker organise des freerolls avec bonus et des tournois spéciaux avec ajouts de prix.
Pour en bénéficier gratuitement, inscrivez-vous sur nos sites de poker partenaires :

Prochains Tournois Club Poker
Venez jouer des tournois à l'ambiance détendue, avec la communauté Club Poker :
6-MAX
$2.20
Big Poker League
aujourd'hui à 20:04 - $125 ajoutés
6-MAX
$2.20
Big Poker League
mercredi 28 novembre 2018 à 20:04 - $125 ajoutés
6-MAX
$2.20
Big Poker League
mercredi 5 décembre 2018 à 20:04 - $125 ajoutés
6-MAX
$2.20
Big Poker League
mercredi 12 décembre 2018 à 20:04 - $125 ajoutés
6-MAX
$2.20
Big Poker League
mercredi 19 décembre 2018 à 20:04 - $125 ajoutés
Tournois États-Unis
40 $
mar. 20 nov. 2018 - 17:00
3 000 $ garantis
125 $
mar. 20 nov. 2018 - 17:00
60 $
mar. 20 nov. 2018 - 18:00
65 $
mar. 20 nov. 2018 - 18:00
2 500 $ garantis
Le chat joue au poker en ligne. Sisi.
Nouveau au poker ? Voici toutes les infos et réponses pratiques pour bien débuter et comprendre le poker en ligne.

Des tests complets et les bonus des poker rooms pour mieux choisir votre préférée.

Nos tournois, pour jouer entre nous, avec des prix et des cadeaux ajoutés chaque semaine.

Trouvez des infos pratiques et discutez sur le poker en ligne.

Pour les joueurs confirmés, apprenez à analyser vos mains au poker.