jeudi 9 février 2012 à 10:46

En début d'année, Winamax bouleversait la hiérarchie jusqu'alors bien établie entre les différentes salles de poker en ligne du marché. La room a depuis conforté sa position de leader devant PokerStars. Derrière, la lutte pour la 3e place fait rage entre PartyPoker et Everest.

Podium
Le podium des rooms a été bouleversé en début d'année.

Après avoir viré en tête aux alentours du 1er janvier, Winamax n'a plus quitté son fauteuil de leader du marché hexagonal. La room au W semble même en mesure de préserver durablement son nouveau statut.

 

En analysant de façon un peu plus poussée les chiffres de fréquentation publiés par Pokerscout, il apparaît clairement que le changement de hiérarchie est davantage lié à une poussée de Winamax qu'à un recul de PokerStars.

 

Calé depuis l'ouverture du marché en seconde position, avec une moyenne de joueurs connectés oscillant le plus souvent entre 1 600 et 1 700, l'opérateur affiche sur les sept derniers jours un score record de 2 150 joueurs.

 

Sans doute ses équipes tirent-elles aujourd'hui les fruits de leur travail de longue haleine : des campagnes publicitaires coûteuses mais efficaces ; des opérations fortes comme le Winamax Poker Tour ou le King 5 ; le team pro le plus étoffé du marché... Avec le lancement d'une application iPhone puis d'une émission de radio, la room a encore confirmé récemment sa capacité à occuper tous les terrains.

 

Même ses points faibles historiques vis-à-vis de PokerStars ont été partiellement gommés. De plus en plus ergonomique, le soft ne subit plus son lot quotidien de critiques. Même constat pour l'offre de tournois. Quant au programme VIP de la room, il a lui aussi subi des ajustements à la hausse en début d'année.

 

Autre illustration symbolique avec le rake des sit'n'go turbo et hyper turbo. Baissé récemment sur Winamax, il rend dans l'ensemble le format plus compétitif que sur PokerStars (à l'exception des sit'n'go au buy-in supérieur à 300 €). Les regs ne s'y trompent pas et demandent aujourd'hui à la room au pique rouge de s'aligner.

 

En résumé, sur de multiples terrains, Winamax a comblé une partie de son retard sur PokerStars. D'autant que dans le camp rival, on a dans le même temps été contraint de revoir à la baisse le programme de fidélité.

 

Et même si ce dernier demeure globalement le plus généreux du marché, la révision soudaine de l'offre durant les derniers jours de 2011 a contribué à écorner l'excellente image dont bénéficie l'opérateur parmi les joueurs.

 

En dépit de ces anicroches du début d'année (notamment une opération de boycott temporaire), force est toutefois de reconnaître que PokerStars n'a quasiment pas perdu de joueurs. Sa moyenne actuelle de 1 780 joueurs connectés sur les sept derniers jours correspond ainsi peu ou prou à la fourchette basse constatée tout au long de l'année 2011.

 

Il faut dire qu'à l'instar de son principal concurrent, la room ne s'accorde aucun répit et rivalise d'ingéniosité pour séduire les joueurs : nouvelle campagne publicitaire, opérations promotionnelles ciblées comme plusieurs Sunday Special à 50 euros, des séries de tournois événements comme les SCOOP ou les Flash Series...

 

PokerStars a même passé la surmultipliée sur le terrain du communautaire, qui n'est traditionnellement pas son domaine de prédilection. En lançant PokerStars Live, l'opérateur a sorti de son chapeau un concept original et novateur dont le succès semble indéniable.

 

Loin derrière les deux leaders du marché, le réseau PartyGaming et Betclic / Everest se livrent une lutte sans merci pour la 3e place, avec des moyennes respectives de 1 100 et 1 080 joueurs connectés sur les sept derniers jours.

 

Au rayon des atouts, le réseau PartyGaming (PartyPoker, PMU, WPT, ACFPoker) s'appuie notamment sur ses partenariats (World Poker Tour, Aviation Club de France) pour proposer des passerelles entre le online et le live. Au rayon des difficultés, en revanche, PartyPoker accuse sans doute un petit déficit d'image au sein la communauté online suite à l'affaire Nori.

 

À noter par ailleurs des campagnes publicitaires hors des sentiers battus puisqu'axées sur la mise en place de pop-up sur les sites pornographiques ou de téléchargement illégal. PartyPoker était par exemple l'un des plus importants clients de la régie publicitaire de MegaUpload avant la fermeture du site.

 

Du côté de Betclic / Everest, on opère en duo depuis le développement de l'offre poker de Betclic. La room a d'ailleurs fait parler d'elle récemment avec la mise en jeu de contrats de sponsoring et des offres promotionnelles mettant en scène Tony Parker.

 

Quant aux équipes d'Everest, elles peuvent se targuer du principal tournoi du .fr hors PokerStars / Winamax avec le Big Prime. La room a en revanche revu à la baisse son budget marketing et s'est séparée de la plupart des membres de son team pro.

 

Longtemps à la lutte pour la 3e place, le réseau Ongame (Bwin, Unibet, Winga, Sajoo) est aujourd'hui distancé avec une moyenne de 610 joueurs connectés sur les sept derniers jours. Ni l'arrivée d'Unibet ni les efforts communautaires de Bwin ne sont pour l'heure parvenus à endiguer cette mauvaise dynamique.

 

Enfin, une série de rooms se partagent en queue de peloton les plus petites parts du gâteau : le réseau iPoker (moyenne de 77 joueurs connectés sur les sept derniers jours), PKR (63 joueurs), Partouche (59 joueurs) ou encore Microgaming / 888 (42 joueurs).

 

Ces chiffres doivent néanmoins être analysés avec recul et prudence, au regard des objectifs respectifs de ces rooms : PKR a fidélisé un petit pool de joueurs autour de son soft en 3D ; Partouche, BarrièrePoker et Chilipoker proposent quotidiennement des satellites pour leurs tournois live ; Mypok et sa structure à taille humaine ont rapidement dégagé des profits, contrairement à certains géants du secteur ; PokerXtrem s'illustre régulièrement par son dynamisme et des offres originales...

 

En outre, chacune de ces rooms est parvenue à se constituer un noyau dur de joueurs fidèles. Depuis un an, sur la foi des données de Pokerscout, leur trafic n'aurait quasiment subi aucune altération.

Vos commentaires sur cette news dans le forum :
Fréquentation des rooms : Winamax stabilise sa position de leader
Cette news a suscité 424 commentaires, et seuls les 15 derniers sont affichés.

Pour Betclic Everest Group, je ne conteste pas, je dis qu'on ne sait strictement rien quant à la répartition de la perte NETTE,  réduite de moitié en 2012.

 

Sa directrice générale prévoit un 2013 à l'équilibre mais souligne que le poker en France restera probablement perdant.

http://www.lesechos.fr/entreprises-secteurs/service-distribution/actu/0202830373053-betclic-vise-l-equilibre-en-2013-575884.php

 

Au risque de me répéter, les chiffres que tu cites pour Partouche (2011 et 2012) ainsi que  Barrière Poker 2011 sont tout à fait justes, mais ce sont des chiffres nets incluant donc, outre l'exploitation, le financier et l'exceptionnel (Touareg est dedans, il pourra mieux en expliquer la grande différence que moi).

 

Doooooooooooooonc, les périmètres sont différents en termes de mode de calculs ( Beg, Partouche et Barrière), activité internationale et autres que le Poker (BEG encore, ainsi que Partouche dont le trou de Partouche Interactive  ne concerne pas que le Poker comme pourrait le développer l'ami PierP, en outre quid de la Belgique ?).

Il me semble donc  impossible d'enlever comme tu le fais ces pertes des 36M€  bouffés par l'ensemble des opérateurs sur la seule exploitation ET sur le seul Poker.

Conclure que les autres gagnent la différence me parait ainsi très très très  osé.

Mais tu ne liras non plus de moi que c'est impossible de gagner sur l'activité Poker, je demande seulement à être informé correctement avant que de pouvoir émettre un quelconque avis.

Ce n'est pas le récent  panégyrique des Echos  qui va me convaincre, un gestionnaire veut des chiffres, et des vrais, pas des mots :P

http://www.lesechos.fr/entreprises-secteurs/tech-medias/debat/0202912709917-le-back-in-the-business-de-canel-frichet-591798.php

 

Dans l'attente, on en reste donc toujours à deux options :

- [ ] D'un côté, de sales petits pleurnichards opportunistes qui font leur beurre après avoir éliminé une bonne partie de la concurrence.

Et dans ce cas, les politiques risquent d'être bien sourds à leur récent appel au secours.

- [ ] D'un autre côté, un modèle économique non viable car bouffant près de la moitié du PBJ en frais de marketing sur un marché en forte contraction.

On se doute que je penche plutôt pour cette seconde proposition.

 

Chacun peut ainsi avoir son opinion, mais elle n'est fondée pour l'heure sur rien de réellement probant quant à l'aspect comptable : on ne peut comparer que ce qui est comparable.

Du moins, tant que l'opacité reste de mise dans cette industrie aux pratiques fort bizarres.

Et le moins que l'on puisse dire est que les derniers tableaux de l'Arjel ne contribuent en rien à éclairer le débat.

Edited by Fronk13

Share this post


Link to post
Share on other sites

Et que dire des autres sites qui soit ferment, soit perdent des joueurs à la pelle sans compter que ceux qui continuent de jouer sont sur des tables beaucoup plus petites qu'avant 

A force de tirer sur la corde, un beau jour, elle casse  :embrouille: 

J'ai rencontré des responsables de Winamax en Espagne qui m'ont assuré que, même en tenant compte de la saisonnalité, ils perdaient 5% de leurs joueurs chaque trimestre depuis 3 trimestres ...

Share this post


Link to post
Share on other sites

La chute de fréquentation du poker online commence à sortir dans les médias grand public :

 

http://www.lefigaro.fr/societes/2013/08/19/20005-20130819ARTFIG00430-les-francais-boudent-les-tables-de-poker-en-ligne.php

 

http://www.bfmtv.com/economie/business-poker-est-il-a-bout-souffle-584536.html

 

Ça risque d'accélérer le processus, il serait temps que tous les acteurs se mettent autour d'une table ...

Share this post


Link to post
Share on other sites

L'été terminé je suis allé faire un tour sur pokerscout pour voir si la rentrée avait reboosté un petit peu la fréquentation des rooms.fr

 

Les chiffres sont désastreux, le chute semble s'accélérer notamment sur pokerstars qui est passé sous la barre symbolique des 1000 joueurs 7day AVG....

 

Bon ongame c'est fini et ipoker n'en a plus pour tres longtemps

 

En revanche partypoker se défend un petit peu mieux, avec une baisse moins marquée

 

Concernant les deux leaders même constat, la fréquentation recule, mais pokerstars.fr atteint des niveaux historiquement bas, avec une frequentation inférieure à celle d' EVP il y a 3 ans

 

09/2014                                                   

                                             

Winamax: 1150

PS.fr: 850

Partypoer:600

ipoker:400

ongame: 100

 

Pour rappel voici les chiffres de nov 2012

 

Winamax: 1680

PokerStars: 1440

Ipoker:770

Partypoker: 740

ongame: 235

 

 

Et les chiffres d' aout 2011

 

Pokerstars:1840

Winamax 1320

Everest: 840

Partypoker: 780

Ongame 730

 

Edited by lebrecheur

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les chiffres sont désastreux, le chute semble s'accélérer notamment sur pokerstars qui est passé sous la barre symbolique des 1000 joueurs 7day AVG....

    Salut,

Que représente ce chiffre ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Que représente ce chiffre ?

La moyenne des joueurs connectés jouant en argent réel, moyenne prise sur 7 jours consécutifs. Bien sûr, il y a un effet jour/nuit important sur le .fr, qui compte dans cette moyenne.

Share this post


Link to post
Share on other sites

La moyenne des joueurs connectés jouant en argent réel, moyenne prise sur 7 jours consécutifs. Bien sûr, il y a un effet jour/nuit important sur le .fr, qui compte dans cette moyenne.

Uniquement en Cash Game ?

 

Car les tournois, expresso... ont sans doute beaucoup plus (enfin "beaucoup" tout est relatif :( )

Share this post


Link to post
Share on other sites

Concernant les deux leaders même constat, la fréquentation recule,

Cela n'a aucun sens de comparer un an sur l'autre en prenant des mois différents (aout, septembre, novembre dans ton cas), la saisonalité étant très importante.

 

Malgré tout, la conclusion restera certainement la même!

Share this post


Link to post
Share on other sites

Uniquement en Cash Game ?

 

Car les tournois, expresso... ont sans doute beaucoup plus (enfin "beaucoup" tout est relatif :( )

Sur pokerscout, c'est la somme des joueurs jouant en argent réel sur chaque site. Que ce soit en cash game, en tournoi ou en sit-n-go importe peu. Et un joueur qui joue à la fois en MTT et en SnG ne sera pas compté deux fois, bien sûr.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Cela n'a aucun sens de comparer un an sur l'autre en prenant des mois différents (aout, septembre, novembre dans ton cas), la saisonalité étant très importante.

 

Malgré tout, la conclusion restera certainement la même!

ben....qu'il y ait moins de joueurs au mois de novembre qu'en août de l'année précedente, c'est encore plus alarmant, non?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Sur pokerscout, c'est la somme des joueurs jouant en argent réel sur chaque site. Que ce soit en cash game, en tournoi ou en sit-n-go importe peu. Et un joueur qui joue à la fois en MTT et en SnG ne sera pas compté deux fois, bien sûr.

Non, c'est que le cash.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Non, c'est que le cash.

Oups, j'ai l'impression de confondre avec un autre site qui comptabilisait les joueurs en cash+tournois. Ou alors je deviens gâteux, ce qui est possible aussi.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oups, j'ai l'impression de confondre avec un autre site qui comptabilisait les joueurs en cash+tournois. Ou alors je deviens gâteux, ce qui est possible aussi.

je pense que c'est CG only aussi

Share this post


Link to post
Share on other sites
Lire les 424 commentaires sur le forum
Les news à la Une
lundi 16 septembre 2019 à 9:51
Télex

Comme chaque lundi, Winamax dégaine ses liasses de tickets et se tourne vers les joueurs de Club Poker. À 21h, un nouveau tournoi à 1 de buy-in récompensera ainsi 18 de ses participants avec des tickets de tournois, dont un lot d'une valeur de 50 € en guise de premier prix. Idéal pour bien commencer la semaine !

lundi 16 septembre 2019 à 9:44
Télex

Pour la première fois, les caméras de Dans la tête d'un pro se sont faufilées du côté des Bahamas pour suivre le parcours d'Adrien Delmas sur le Main Event à 10 000 $ du PokerStars Caribbean Adventure. Cet épisode de rentrée s'offre non seulement un casting de choix (Andre Akkari, Manig Loeser, Max Silver...), mais aussi un record de durée avec 55 minutes d'images !

vendredi 13 septembre 2019 à 12:47
Télex

Vous avez prévu de descendre dans le sud à l'occasion de l'UDSO La Grande Motte ? Voilà une bonne occasion de faire d'une pierre deux coups puisque quelques jours plus tôt, le circuit Wonder8 posera ses valises à Cannes pour un beau festival de tournois dont les qualifications débuteront prochainement sur Winamax. Le programme des festivités est disponible sur le forum.

jeudi 12 septembre 2019 à 15:12
EXCLU
Club Barrière Paris : le tour du propriétaire avec Brian Benhamou

veunstyle poursuit sa tournée des clubs de jeux parisiens du côté du Club Barrière Paris 104 Champs-Élysées. Qui de mieux pour l'accompagner dans cette visite que Brian Benhamou, pour qui commence aujourd'hui une nouvelle aventure au sein de la direction de cet établissement haut de gamme ? L'ancien joueur pro a répondu à toutes les questions de notre reporter, et ses réponses ne manquent pas d'intérêt !

jeudi 12 septembre 2019 à 8:06
Télex

Saisonnalité oblige, le 2 Million Event de septembre enregistre une affluence inférieure à l'édition de janvier (26 001 entrées) mais supérieure à celle d'avril (18 964 inscriptions). 26 survivants retrouveront le chemin des tables ce soir pour un épilogue commenté en direct sur Winamax TV. À noter la présence au cœur du peloton de Sylvain Loosli !

mercredi 11 septembre 2019 à 13:32
WSOP Europe : 15 bracelets en jeu à Rozvadov à partir du 13 octobre

Après la présentation en avril d'un premier programme d'une dizaine de tournois, les World Series Of Poker ont ajouté cet été cinq rendez-vous au menu de leurs prochains WSOP Europe. Pour Daniel Negreanu, il s'agit de cinq cartouches de plus pour tenter de coiffer au poteau Robert Campbell et Shaun Deeb au classement du WSOP Player of the Year.

mercredi 11 septembre 2019 à 9:24
Championnat de France de Poker Etudiants : un Platinum Pass en jeu à Paris

La compétition de PokerStars destinée aux étudiants fait son retour sur les mêmes bases que l'an dernier : des qualifications en ligne, une dotation garantie de 10 000 € et un Platinum Pass d'une valeur de 26 000 € réservé au vainqueur. La vraie nouveauté : la finale se tiendra à Paris dans un lieu appelé à être révélé prochainement.

mercredi 11 septembre 2019 à 8:20
Télex

L'équipe de Club Poker Radio convie cette semaine au studio un membre du top 10 français des gains en tournois : Julien Martini, détenteur d'un bracelet WSOP depuis l'été 2018 et runner up quelques mois plus tard du PokerStars Players Championship. Danielle Moon Andersen, alias "dmoongirl" sur les grosses tables en ligne, sera également des nôtres via Skype.

mardi 10 septembre 2019 à 15:39
EXCLU
Club Circus Paris : veunstyle à la rencontre de Thierry Bolleret

Dans une interview réalisée hier soir à l'occasion de l'ouverture du Club Circus, Thierry Bolleret se laisse aller à quelques confidences : "On a le stade Jean Bouin à 230 mètres avec une salle où je peux mettre 60 tables. Si demain je signe un gros évènement, j'en aurai 60 là-bas et 20 ici avec en prime une table finale filmée. En 2020, il y en aura un gros !".

mardi 10 septembre 2019 à 13:45
All Inn Prague : une dotation de 88 millions d'euros en toute simplicité

À en croire son site web, le casino All Inn Prague devrait ouvrir ses portes en octobre 2020 à Rudná, à une vingtaine de kilomètres à l'ouest de la capitale tchèque. En guise de tournoi inaugural, l'établissement organiserait alors une épreuve à 50 000 € de buy-in dont la dotation atteindrait 88 millions d'euros et le premier prix 50 millions. Oui monsieur.

mardi 10 septembre 2019 à 8:41
Platinum Pass Experience : un second package en jeu à Aix-en-Provence

Alors que les satellites pour Namur battent leur plein, PokerStars précise les contours de son événement Road to PSPC programmé à Aix-en-Provence du 8 au 15 octobre. À cette occasion, le champion du Main Event à 175 € ne sera pas le seul à mettre la main sur un Platinum Pass : huit qualifiés en ligne batailleront autour d'un second package pour Barcelone.

Tournois gratuits et prix ajoutés

Le Club Poker organise des freerolls avec bonus et des tournois spéciaux avec ajouts de prix.
Pour en bénéficier gratuitement, inscrivez-vous sur nos sites de poker partenaires :

Tournois Club Poker
6-MAX
$2.20
Big Poker League
jeudi 19 septembre 2019 à 19:04
$125 ajoutés
6-MAX
$2.20
Big Poker League
jeudi 26 septembre 2019 à 19:04
$125 ajoutés
6-MAX
$2.20
Big Poker League
jeudi 3 octobre 2019 à 19:04
$125 ajoutés
6-MAX
$2.20
Big Poker League
jeudi 10 octobre 2019 à 19:04
$125 ajoutés
6-MAX
$2.20
Big Poker League
jeudi 17 octobre 2019 à 19:04
$125 ajoutés