Jump to content
This Topic
FireBird

Real Post

Recommended Posts

FullMarko résume assez bien la situation. C'est pas une histoire de se faire mousser, surtout qu'au final c'est bien plus débile qu'autre chose.

Simplement a posteriori, je préfère en rire que de me morfondre, et la situation est plutôt marrante. D'ailleurs la phrase que JBS a posté m'a fait éclater de rire quand j'ai lu l'article.

Et puis si l'accident avait tourné un poil plus mal, on était tous les 4 morts ou tétraplégiques, c'est surtout ça que je retiens.

Là on va se faire taper sur les doigts, bouffer notre amende, et move on. Pas de quoi en faire un drame.

Share this post


Link to post
Share on other sites

FullMarko résume assez bien la situation. C'est pas une histoire de se faire mousser, surtout qu'au final c'est bien plus débile qu'autre chose.

Simplement a posteriori, je préfère en rire que de me morfondre, et la situation est plutôt marrante. D'ailleurs la phrase que JBS a posté m'a fait éclater de rire quand j'ai lu l'article.

Et puis si l'accident avait tourné un poil plus mal, on était tous les 4 morts ou tétraplégiques, c'est surtout ça que je retiens.

Là on va se faire taper sur les doigts, bouffer notre amende, et move on. Pas de quoi en faire un drame.

8^

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je viens de vivre une sick histoire.

Alors que j'urinais tranquilou à côté d'un parc en état légèrement alcoolisé, je sens une main sur mon épaule, je me dis c'est encore une biche qui veut sa dose de plaisir quotidien, que nenni c'est une brigade de keuf qui m'arrête.

Et la stupefaction, le keuf me dit, "Monsieur vous étiez en train de vous masturber dans la rue", je rétorque Wait What ? Je pissais c'est quoi ce délire.

Et la il me dit: ah ca va vous reconnaissez, tenez votre amende, carte d'identité et bonne soirée.

Je me suis fais trap par des keufs, gg.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Mercredi soir 23h05.

Je rentre à la coloc’ après m’être fortement alcoolisé devant MU/Chelsea avec ma meute de potos dans un des milliers de bar Irlandais de la capitale.

A peine arriver au bercail, une jeune gourmandine, fortement travaillée par ses hormones en ce début d’été, m’envoie quelques textos afin de me sortir de mon antre pour aller boire un dernier verre.

Le gentilhomme prude et bien pensant que je suis lui notifie immédiatement que l’heure est un peu tardive pour cette rencontre, à moins qu’elle m’invite chez elle pour fumer un dernier mocko.

Bingo ! 15 minutes plus tard me voilà en route après une rapide masturbation préventive, la bouche fraîche (et grâce à l’action 2 en 1 de Signal, l’émaille renforcée et éclatante pour 48H), le dessous de bras impeccable et le sexe proprement rasé.

J’arrive chez la gente demoiselle et entame le rituel habituel de sécurisation de la coquine, phase drôle car totalement paradoxale. Vous savez, ce fameux moment où les deux parties savent qu’il va y avoir sexe (moi chibre demi mou prêt à dégainer, elle déjà en train de mouiller l’avant de sa culotte et la main prête à remonter le long de ma cuisse) mais le nient fortement.

Exemple d’échange pouvant avoir lieu lors d’un rituel de sécurisation :

- Elle : « Tu sais, c’est pas mon genre de faire venir un mec que je connais à peine chez moi si tard le soir…. Va pas croire des trucs, hein ? lolilol »

- Moi : « Loin de moi cette idée, de toute façon je bosse demain, donc après le péco, dodo ! »

Bref, un pétard et une vodka-cola plus tard, me voilà en train de besogner la cochonne, découvrant ça et là quelques tatouages (plutôt moches soit dit en passant), et me demandant si la chaleur n’est pas en train d’entrainer chez moi un phénomène de sudation excessive.

N’écoutant que mon courage, je redouble d’effort, déversant tous les fluides mon corps sur et dans la mademoiselle.

Et c’est là que tout devient limpide !

Mon cerveau réveillé par l’effort (et par le jet puissant de jus de chatte que je viens de prendre sur le ventre), comprend que pour la première fois de ma vie, j'ai affaire à une femme fontaine !

La rigolade dura une bonne partie de la nuit, et après une rapide douche avant le coucher, nous nous entendîmes pour changer les draps malgré l’heure tardive afin de ne pas avoir à dormir de part et d’autre de la flaque située au milieu du lit.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest
This topic is now closed to further replies.

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

English
Retour en haut de page
×