Jump to content
This Topic
FireBird

Real Post

Recommended Posts

Allez, j'y vais de ma petite histoire.

 

En 2006. Ça nous rajeunit pas bordel. La coupe du monde, finale contre l'Italie, le peno de Trezeguet, toute notre vie put**n.

Je sors depuis un an avec une femme de 24 ans mon aînée. Je ne rentre pas dans les détails sur cette histoire. Celle la, ce sera ma dernière, avant ma mort ou ma démission du CP.

 

A 20 ans donc, à peine sorti du bac, j'ai pris mon temps, et suis du début de l'année. Bac S mention bien quand même mon cono.

J'ai sympathisé avec deux jeunes filles, des sœurs jumelles. Marion et Justine. Je suis à la fac, elles passent leur bac. J'ai tellement d'avance, c'est indécent.

Les deux me plaisent, et je plais au deux... non? sisi!! (cf Renaud)

 

Après une longue étude de marché, j'opte pour la plus belle, qui est aussi la plus conne. Elle est pas conne, mais plus que sa sœur.

Je vous épargne les détails, les premiers bisous, la première fois, la séparation avec la copine du moment, les larmes.

La première fois est quand même fun. Déjà, c'est sa première fois. Puis je suis allé chercher des capotes en roller pour sa sœur, son mec, ma meuf et moi. Chacun sa chambre, pas une orgie... mais quand même un bordel, c'était le bon vieux temps.

 

Mais venons en au fait.

Nous sommes à l’île d'Yeu. C'est une île sympa l’île d'Yeu. Parfaite pour les jeunes de 16 à 22 ans. C'est les jeunesses dorées, ou à moitié dorées... Les pas trop dorées vont au camping, donc nous étions au camping.

Un soir assez calme, le lendemain de la magnifique victoire de la France contre l'Espagne 3-1, qu'est-ce qu'on avait gueulé put**n... je suis dans une tente avec Justine, la sœur de ma meuf, et Hermine, la meuf de mon meilleur pote. En tout bien tout honneur, je vous jure, on papote.

Marion entre dans la tente, et tape une gueulante pour rien, elle a l'air jalouse. Hermine, un joli petit bout avec un nom de petite bête se casse. Je me retrouve seul avec la jumelle, et naturellement... on s'embrasse goulûment. 

Bien-sur, ça nous pendait au nez. On en rêvait depuis longtemps. Déjà je voulais les deux, puis elle, elle voulait surtout tout ce qu'avait sa sœur.

 

Après cette grosse galoche rapide, on sort de la tente comme si de rien n'était.

Toute la bande, une dizaine de personne va en ville. Marion est fâchée, je reste avec Justine. En deux mots, les choses sont claires... ce soir on nique. Oh maman, il n'y a qu'elle. Il n'y a pas de principe, pas de respect, tout ce qui compte, c'est ma pine dans la chatte de Justine, cette coquine.

 

On profite d'un moment de bazar pour s'éclipser... marchons rapidement. 

Je trouve un spot original, une école. On escalade la barrière (private joke), et faisons l'amour assez sauvagement sur un banc ou des bambins ont probablement crié, pleuré, et peut-être même fait caca. 

Pas la baise du siècle. Mais ça soulage, il fallait.

Vite fait mal fait, personne n'a joui, put**n de capote.

 

En partant, pour retrouver la bande, sa sœur jumelle, qui est aussi ma meuf, nous croisons une fête de mariage. Je décide que ceci nous servira d'alibi. Nous nous sommes égarés, et incrustés à cette fête. Ils ont douté, mais pas assez pour que notre alibi tombe à l'eau, d'autant que je les ai emmené là-bas pour plus de crédibilité.

Le lendemain, je transportais Justine sur mon vélo qui me branlait en chemin, c'était fantastique. Mon royaume (c'est à dire pas grand chose) pour revenir sur ce vélo... Ahh Bicycleeeeeeetttttte!.

 

Je ne sais pas si elle l'a appris un jour, la pauvre Marion, mais elle s'est tapé tout le 13 ème, et mes meilleurs potes avec, ces bâtards.

Les deux sœurs jumelles ne se parlent plus, apparemment, pour des histoires de garçon. Je suis toujours aussi pote avec mes potes par contre.

Edited by utopike

Share this post


Link to post
Share on other sites

Gé pas lu vos post tout ripoux faut pas déconner, happy bday moi ( le vrai moi, pas le débilo- sionnolepeniste du forum ( c'est hors charte ça ? ) ) bande de bâtards. 

Sinon je serais au bada demain vers 2h, j'attends une standing ovation à mon arrivée, stou.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ce matin, c'était le grand départ... Après de longs mois loin des tables de Vegas, nous devions retrouver la terre promise. Après avoir fini mon sac vers 3h du matin comme il se doit j'ai donc été me coucher des étoiles plein les yeux. Le réveil était mis à 5h, mes compagnons de fortune devant me pickup vers 5h45. Autant dire que ça pique.

Mon réveil me sort de mes doux rêves. Deja !? Ah m**de en y faisant plus attention ça n'est pas mon réveil qui sonne mais Zozo qui m'appelle. "Yo. Baaaah on est en bas". Alors attends qui suis je, ou vais je, quelle heure est il ? Omg 5h50 wtf. "Ah euh ok je descends dans 5 minutes". Cette poker face !

Tu parles, 30 secondes plus tard Horneet se fait une joie de me casser du sucre sur le dos sur une conversation commune, d'autant plus que j'ai bien insisté la veille pour qu'il soit prêt à 5h50 quelques centaines de mêtres plus loin ... Bon je me lave les dents, j'enfile un pantalon, je prends mon sac, et en moins de temps qu'il n'en faut je suis dans le tacos.

Bon je continue a me faire charrier par la fine équipe alors que je pousse le chauffeur a griller les feux rouges, mais c'est de bonne guerre. Nous finirons par arriver à 6h30 à l'aéroport, right on time ! On file ses 80 balles au chauffeur (lol) et on file au check-in. On essaye d'utiliser les bornes pour le check-in automatique afin de gagner du temps mais bien sur ca ne fonctionne pas.

On s'avance alors pour aller faire la queue quand un agent de sécurité probablement mandaté par le gouvernement américain nous interpelle et enchaîne en quelques secondes:

"Combien êtes vous ?"

"Ou allez vous ?"

"Raison du voyage ?"

"D'où venez vous ?"

"Quel a été votre moyen de locomotion ?"

"Combien de temps avez vous mis ?"

"Avez vous fait vous même vos sacs ?"

"Préférez vous sucer votre père ou vous faire sucer par votre mère ?"

Un peu interloqué par cette dernière question je lui tend nos passeports et nous prenons finalement place dans la file d'attente. Jamais n'avais je vu un check-in aussi lent. Ca a l'air très compliqué, et pour cause, puisqu'une hôtesse nous informe qu'il y'a surbooking... Ce joke !

Bon on finit par arriver au guichet, et la nana réitère la remarque, mais nous rassure sur le fait que nos places sont garanties. Elle nous file alors 4 billets "stand-by" en nous disant que nos places définitives nous seront fournies à l'embarquement et que c'est l'unique moyen pour que l'on soit à côté. Soit.

Une fois arrivé en zone d'embarquement on nous fait passer par la priority lane. On croit quelques instants à un upgrade, mais je retombe sur terre quand on me tend un 57E de derriere les fagots... Obv on est pas à côté, et je n'ai pas d'emergency exit. Quelques minutes plus tard je me rend même compte que je suis esseulé par rapport aux autres, et alors que je prends mes aises, un gros ricain bien typique et bien con sur les bords s'assied avec fracas a mes côtés, marquant son territoire de toutes les façons possibles sur les "zones communes", sans dire un mot. Il m'a fallu environ 18 secondes pour le détester. Tout à coup l'ensemble du peuple américain a perdu de sa saveur et je me suis souvenu pourquoi nous autres français detestions ces conn**ds pretentieux...

BREF il faudra que nous usions de toute notre finesse pour savamment échanger ma place avec un voyageur esseulé, et me voici à côté de Julien, le 4ème acolyte. Voilà qui est bien mieux, je vais pouvoir lui pourrir le voyage a mon tour. L'embellie, en somme.

Sauf que, LOL, mon avion décollait à 8h30, il est 11h et je vous écrit ce message. Ca veut dire soit que je suis en mode balla sur le wifi inflight, soit je suis cagoulé. Et évidemment si je poste c'est parce que la deuxième solution a été retenue...

En effet le pilote nous a annoncé après une drôle d'accélération puis s'être arrêté, que le moteur droit ne démarrait pas, que c'était la m**de et qu'il allait falloir changer une pièce du moteur. On vole chez Delta et les safety instructions sont diffusées au travers de sketchs (plutot marrant d'ailleurs) donc j'ai honnêtement cru qu'il s'agissait d'une blague tant ca semble improbable, mais vu l'heure actuelle, il faudrait leur expliquer que les blagues les plus courtes sont les meilleures...

put**n ils sont en train de cherche la pièce de rechange, on a deja 2h30 de retard, un transfert de 2h entre le premier et le deuxième vol, et deux put**ns de suites de luxe réservées pour ce soir au Cromwell. Vous avez juste PAS LE DROIT les mecs !

En plus il me reste 16% de batterie. C'est vraiment la fin. Hahahahaha on vient de nous annoncer que Fedex amenait la pièce, j'espère que ca ne provient pas du siège de Delta

Share this post


Link to post
Share on other sites

E/ yeeees le petit 1998, bien beaux souvenirs :) /E

T'as un port USB devant toi Einstein.

T'as un câble boloss ?

e2/ thxxxx

Bon on devrait pas tarder à décoller sinon. En espérant que la pièce modifiée tienne le coup

Edited by Skip

Share this post


Link to post
Share on other sites

On a pas payé si peu cher que ca, genre 850 l'A/R, mais quand on a book c'était de loin le mieux. La blague c'est qu'ils mettent en avant opéré par Air France ;-)

Si vous avez une correspondance, no stress, même pas la peine de leur expliquer là bas que t'as que 2h, ils en ont rien à foutre, tu vas faire la queue comme tout le monde à la douane et ils te foutront sur le premier vol disponible.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest
This topic is now closed to further replies.

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

English
Retour en haut de page
×