Jump to content
This Topic
Sign in to follow this  
Mr442

45 k mains de bad run

Recommended Posts

Je posterais aucun bad beat, mais bon j'ai besoin de le dire.

Mais que fait la police ?

Sérieusement y'a pas pire que ce jeu. L'edge en bad run ca sert à rien du tout, quoi que tu fasses t'es baisé d'avance. Au poker on a jamais son destin en main. On prend quelques decisions mais au final ce qui importe se sont les cartes. Les cartes ne sont jamais neutre.

Prendre la bonne decision, rester calme en toutes circonstances. Patienter, attendre le bon moment et perdre. Se faire peter second set contre un set de k sur un pot non raise face à un 75/15/5.

Certains appellent ca la variance, j'appelle ca l'impuissance. On y fait face on continu de jouer calmement, oubliant la done qui précède. Quelques coups plus tard le type call 2 streets avec gut shot et vous decave river en se commitant turn. Le type fait a peu pres nawak sur la table, mais vous etes incapable de sortir une combinaison finale meilleure que la sienne.

Vous restez patient vous attendez une grosse main de depart. Elle arrive et il vous saute avec j7o. Vous fermez l'application poker vous y revenez plus tard dans la semaine, puis rebelote, s'il y a un donk ce soir il aura votre peau.

A ceux qui jouent à terme j'ai dans l'idée qu'on est toujours en train de variancer.

un type en bad run...

nb : c'est 45 k mains de bad run...

Edited by __Q__

Share this post


Link to post
Share on other sites
quel part de cette série penses-tu pouvoir attribuer à une forme de tilt latent ?

Je ne fais pas que jouer au poker, et je semble bien plus patient qu'au debut de ce bad run à mes proches.

Tilter ce n'est pas juste s'enerver en jouant au poker, comme le fait remarquer tete de jay. J'ai travaillé un peu le reste. Puis j'ai d'autres activités qui demandent une certaine attention. Enfin, je veux dire que je n'ai pas l'esprit uniquement là dessus.

Il arrive un moment où finalement on ne s'enerve plus ou beaucoup moins. On fait face à la fatalité, à la frustration, à l'impuissance. Le plus difficile etant pour moi de l'assumer je pense. J'y travaille encore.

J'attends que ce mauvais cycle passe, y'a pas grand chose d'autre à faire. Si ce n'est d'apprendre à laisser les choses m'echapper. Admettre que je n'ai aucun controle sur certaines choses.

Je pourrais tout simplement arreter le poker et passer la dessus, cependant je pense que j'ai une bonne leçon de vie à prendre.

Edited by jou0eur

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ton temoignage m'interesse. A quelle limite joues tu? combien de tables joues tu en meme temps? Combien perds tu environ depuis le debut de ce badrun? es tu descendu de limite?

Des que j'ai commence à bad runner j'ai pris la decision de passer de nl25 à nl2. Les pertes ne sont pas si importantes. Mais je souhaitais surtout mettre l'accent sur le ressentis, le combat qu'impose un bad run ; plus que sur certains bad beat ou une perte chiffrée.

J'ai dans l'idée que parler du poker sans parler des bad run c'est un peu passer à cote de son sujet. Je reflechis à une histoire en ce moment dans ce cadre, c'est pourquoi entre autres je me suis exprime sur le sujet. Je ne post que tres rarement des bad beat.

Edited by jou0eur

Share this post


Link to post
Share on other sites

Faut arrêter avec vos badruns à la c*n. La plupart des "badruns" sont dû à d'énorme leaks; même si tu te fais chatter (je doute pas que ça arrive hein) si t'as un edge tu trouve tjrs le moyen de win ou de limiter la casse.

Et passer en nl2 parcqu'on badrun ça sert strictement à rien à part anéantir tous les efforts que t'as fais pour grind jusqu'en nl25; tu vas d'un coup win en nl2 et là comme par magie plus de bad run "yeah yeah" back to nl25 et hop tu vas rejouer avec les mêmes leaks et pouf "badrun" iz back. Si tu fais ça tu va jamais up de limite et rester en microstake ad vitam eternam.

Revois toutes tes HH, revois ton jeu.

Désolé, le prends pas mal j'ai rien contre toi.

Edit: En mtt on peut parler de "mauvaise passe", win des flips fait parti du jeu en mtt, win ses 60/40 too. Mais en cg le jeu preflop est beaucoup moins important (à ta limite). J'veux dire par là que tu vas jamais push AJs au BU et te faire call par une pp4 à 100bb deep.

Edited by jakeeeee

Share this post


Link to post
Share on other sites
Faut arrêter avec vos badruns à la c*n. La plupart des "badruns" sont dû à d'énorme leaks; même si tu te fais chatter (je doute pas que ça arrive hein) si t'as un edge tu trouve tjrs le moyen de win ou de limiter la casse.

Et passer en nl2 parcqu'on badrun ça sert strictement à rien à part anéantir tous les efforts que t'as fais pour grind jusqu'en nl25; tu vas d'un coup win en nl2 et là comme par magie plus de bad run "yeah yeah" back to nl25 et hop tu vas rejouer avec les mêmes leaks et pouf "badrun" iz back. Si tu fais ça tu va jamais up de limite et rester en microstake ad vitam eternam.

Revois toutes tes HH, revois ton jeu.

Désolé, le prends pas mal j'ai rien contre toi.

Edit: En mtt on peut parler de "mauvaise passe", win des flips fait parti du jeu en mtt, win ses 60/40 too. Mais en cg le jeu preflop est beaucoup moins important (à ta limite). J'veux dire par là que tu vas jamais push AJs au BU et te faire call par une pp4 à 100bb deep.

Je ne le prends pas mal, mais ne prends pas mal ce qui va suivre non plus.

1/ Un bad run ne depend pas du poker auquel on joue.

2/ Je suis tout simplement perdant avec mes sets et doubles paires. Un taux de win de 50 pct avec aa etc...

Sinon vous semblez tous ici jouer comme des semi pro. Je n'ai aucune ambition niveau poker. Du déplaisir il est aussi permis de parler. C'est de cela dont je discute. Le deplaisir n'est pas marque dans mes leaks.

Edited by jou0eur

Share this post


Link to post
Share on other sites
Faut arrêter avec vos badruns à la c*n. La plupart des "badruns" sont dû à d'énorme leaks; même si tu te fais chatter (je doute pas que ça arrive hein) si t'as un edge tu trouve tjrs le moyen de win ou de limiter la casse.

Et passer en nl2 parcqu'on badrun ça sert strictement à rien à part anéantir tous les efforts que t'as fais pour grind jusqu'en nl25; tu vas d'un coup win en nl2 et là comme par magie plus de bad run "yeah yeah" back to nl25 et hop tu vas rejouer avec les mêmes leaks et pouf "badrun" iz back. Si tu fais ça tu va jamais up de limite et rester en microstake ad vitam eternam.

Revois toutes tes HH, revois ton jeu.

Désolé, le prends pas mal j'ai rien contre toi.

Edit: En mtt on peut parler de "mauvaise passe", win des flips fait parti du jeu en mtt, win ses 60/40 too. Mais en cg le jeu preflop est beaucoup moins important (à ta limite). J'veux dire par là que tu vas jamais push AJs au BU et te faire call par une pp4 à 100bb deep.

Sûr que tu comprends bien ce qu'est la variance ? Tu devrais par exemple aller voir le brag graph d'un certain Olivier de 2+2 qui a été posté dans le fourre-tout mid-high stakes de juin.

Share this post


Link to post
Share on other sites

mdr "jou0eur" t une brèle c tt

stop excuses , start playaaaaa

nn mais srx on peut pas badrun en microlimites a moins detre vraiment une grosse queue normalement tas un winrate énorme sauf si tes un sale donk donc meme en déchattant tu win du pognon , le badrun c pour les limite du dessus (celle ke ty arrivera pas , retourne dans ton asile mdr)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut Jo0eur je pense que tu dois avoir des leaks car le bad run sur le long terme en micro stakes, je n'y crois pas trop.

Normalement tu dois supporter la variance des micro stakes par rapport à l'edge que tu as sur ces limites.

Essaie de nous poster quelques capture d'écran de tes stats pour voir ce qui ne va pas.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je pense que des fois il faut admettre ses faiblesses même s'il peut y avoir de la variance...

Perso, j'ai fait un tour 2 soirées de suite à ma limite au dessus (NL25) et j'ai pété 1/5 ème de ma bankroll accumulée pendant quelques mois. Bon bah, j'ai jamais un seul mois perdant en NL 10 mais force est de constater que je suis une quiche pour le niveau de la NL 25... 8|

----> retour en NL 10 :^ et au boulot!

Share this post


Link to post
Share on other sites
2 soirées de suite à ma limite au dessus (NL25)

on parle de 45K mains ici.

Jou0eur, pour être plus conciliant que certains autres membres, as tu fait observé tes sessions par des joueurs gagnant aux limites supérieures ?

A partir de Mathematics of poker, Voj avait clairement expliqué qu'à partir de 10K mains, on a déjà de bonnes infos sur son jeu, mais que seuls 1Millions de mains peuvent rééllement être représentatives de nos résultats.

A contrario, il expliquait qu'avec un edge énorme sur la NL50, Daniel Negreanu pouvait se permettre de monter une BR avec moins de 300BB tout en gardant un risque de ruine limité.

Donc, pour ton cas, je pense qu'il y a un effet une part de tilt latant, et une part de ban run. On dit que le mieux durant un badrun reste d'étudier et de s'intéresser uniquement à ses leaks.

Le mieux reste de te faire observer par un joueur meilleur, gagnant en NL50 ou 100 par exemple, pour tirer la part de vérité correspondant à ton expérience dans tout ça.

Edited by Dugdi

Share this post


Link to post
Share on other sites
Je posterais aucun bad beat, mais bon j'ai besoin de le dire.

Mais que fait la police ?

Sérieusement y'a pas pire que ce jeu. L'edge en bad run ca sert à rien du tout, quoi que tu fasses t'es baisé d'avance. Au poker on a jamais son destin en main. On prend quelques decisions mais au final ce qui importe se sont les cartes. Les cartes ne sont jamais neutre.

Prendre la bonne decision, rester calme en toutes circonstances. Patienter, attendre le bon moment et perdre. Se faire peter second set contre un set de k sur un pot non raise face à un 75/15/5.

Certains appellent ca la variance, j'appelle ca l'impuissance. On y fait face on continu de jouer calmement, oubliant la done qui précède. Quelques coups plus tard le type call 2 streets avec gut shot et vous decave river en se commitant turn. Le type fait a peu pres nawak sur la table, mais vous etes incapable de sortir une combinaison finale meilleure que la sienne.

Vous restez patient vous attendez une grosse main de depart. Elle arrive et il vous saute avec j7o. Vous fermez l'application poker vous y revenez plus tard dans la semaine, puis rebelote, s'il y a un donk ce soir il aura votre peau.

A ceux qui jouent à terme j'ai dans l'idée qu'on est toujours en train de variancer.

un type en bad run...

nb : c'est 45 k mains de bad run...

Il est impossible d'avoir un vrai bad run en NL2, qui plus est sur 45k mains.

En jouant une stratégie débile: fold aux 3bets (certains que tu set-mines dans des pots 3bets...)

setmining en position, vpip très serré (entre 12/9 pour le 9max et 14/11 pour le 6max), et

beaucoup de crédit donnés aux adversaires (sauf les bluffers pathétiques), tu as un edge qui

avoisine les 5/10BB/100H :)

Maintenant qu'en est-il de l'aspect "variance" sur la période ?

En gros avec une telle stratégie, en refusant de jouer trop deepstack (on sort des tables dès que

l'on a plus de 250bb de buyin effectif), tu as une variance de 35/40BB/100H, ce qui

exceptionnellement bas. En gros sur 45 000 mains, tu dois accumuler environ:

450* (5 ou 10) = 2250BB < Gains < 4500BB, comme une BB vaut 4cts,

ça fait $90 < Gains $180

quelle est l'incertitude sur ce résultat ?

Environ 3*SD*sqrt(450) = 2227BB << Gains-min.

Même en runnant ultra bad sur 45000mains en NL2, il est impossible de perdre de l'argent sur cette période avec une probabilité de 0.96, à moins d'avoir *intrinsèquement* un style de jeu perdant (et donc, peu importe que l'on run bad ou good, vu que sur le long terme on finira par perdre tous ses sous avec probabilité 1).

En clair, tu te plains de set craqué, mais les vraies raisons des pertes sont les suivantes:

1) jouer trop de mains marginales hors position (typiquement AJo ou KTo UTG+2 sur une table de 9max)

2) défendre ses blindes trop souvent

3) ne pas donner de crédit aux adversaires sur leur raises aux turns

4) difficultés à folder à la river, même si l'on ne voit qu'une main que l'on bat et que tout le deck nous bat

5) jouer des pots 3bet avec des mains dominées (petites paires, KJ, ATo, etc...)

6) Cbet trop souvent

7) avoir le Fancy play syndrom

8) Slowplay trop fréquent

9) Préférer être sûr de ne pas se faire bluffer plutôt que de vouloir faire de l'argent

(ne t'inquiète pas, même en NL400, les regulars ont encore ce défaut...).

Bon courage pour le travail à suivre !

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il est impossible d'avoir un vrai bad run en NL2, qui plus est sur 45k mains.

En jouant une stratégie débile: fold aux 3bets (certains que tu set-mines dans des pots 3bets...)

setmining en position, vpip très serré (entre 12/9 pour le 9max et 14/11 pour le 6max), et

beaucoup de crédit donnés aux adversaires (sauf les bluffers pathétiques), tu as un edge qui

avoisine les 5/10BB/100H :)

Maintenant qu'en est-il de l'aspect "variance" sur la période ?

En gros avec une telle stratégie, en refusant de jouer trop deepstack (on sort des tables dès que

l'on a plus de 250bb de buyin effectif), tu as une variance de 35/40BB/100H, ce qui

exceptionnellement bas. En gros sur 45 000 mains, tu dois accumuler environ:

450* (5 ou 10) = 2250BB < Gains < 4500BB, comme une BB vaut 4cts,

ça fait $90 < Gains $180

quelle est l'incertitude sur ce résultat ?

Environ 3*SD*sqrt(450) = 2227BB << Gains-min.

Même en runnant ultra bad sur 45000mains en NL2, il est impossible de perdre de l'argent sur cette période avec une probabilité de 0.96, à moins d'avoir *intrinsèquement* un style de jeu perdant (et donc, peu importe que l'on run bad ou good, vu que sur le long terme on finira par perdre tous ses sous avec probabilité 1).

En clair, tu te plains de set craqué, mais les vraies raisons des pertes sont les suivantes:

1) jouer trop de mains marginales hors position (typiquement AJo ou KTo UTG+2 sur une table de 9max)

2) défendre ses blindes trop souvent

3) ne pas donner de crédit aux adversaires sur leur raises aux turns

4) difficultés à folder à la river, même si l'on ne voit qu'une main que l'on bat et que tout le deck nous bat

5) jouer des pots 3bet avec des mains dominées (petites paires, KJ, ATo, etc...)

6) Cbet trop souvent

7) avoir le Fancy play syndrom

8) Slowplay trop fréquent

9) Préférer être sûr de ne pas se faire bluffer plutôt que de vouloir faire de l'argent

(ne t'inquiète pas, même en NL400, les regulars ont encore ce défaut...).

Bon courage pour le travail à suivre !

c fou!! tu mas vu joué, jai tous ces defauts!! :(

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bon je vais revenir au poker d'ici la semaine prochaine.

Je pense que mon erreur principale a été de vouloir eviter le bad run au lieu d'assumer de les recevoir en pleine face. C'est l'un des rares elements de surprise de ce jeu.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

Sign in to follow this  

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

English
Retour en haut de page
×
partypoker : PowerFest
partypoker : PowerFest