Jump to content
This Topic
Sign in to follow this  
camelia2222

Stratégie: Le floating

Recommended Posts

Donc un article extrait de mon blog que l'on m'a conseillé de mettre en section stratégie:

Coucou tout les CPerien(ne)s :)

Donc aujourd'hui j'ai envie de parler un peu stratégie, mon blog n'étant pas d'un grand interet pour les autres joueurs, je pense que cet article pourra servir a pas mal de personnes, plutot débutantes evidemment meme si c'est un move peu utilisable en microlimite mais aussi pour certains joueurs qui négligent un peu cette technique. J'ai choisi le floating car je trouve qu'on en entend peu parler sur le forum et c'est pourtant un move plein d'avantages et qui peut s'averer très utile voir essentiel contre certains types de joueurs.

Je vais essayer de l'expliquer a ma façon, avec mes propres mots, donc evidemment si vous voulez rajouter des choses, en corriger d'autres, critiquer (vous avez aussi le droit de me féliciter si vous avez aimé :D): you are welcome! Je le mettrais peut etre dans la section stratégie si c'est pas trop nul... (résumé a la fin pour les faignants :D)

Cet article sera composé de 3 parties, une premiere qui traitera du floating en lui meme (définition, quand l'utiliser, conditions a respecter...), la seconde partie quant a elle fera la comparaison entre floating et surrelance (avantage, inconvenient, quand choisir l'un ou l'autre...) et la derniere enfin montrera les différents moves pour contrer le floating, notamment lorsque que vous vous retrouvez face a un joueur qui en abuse.

I - LE FLOATING

I.1 - Le floating c'est quoi?

Le floating, qui signifie flottement en anglais, est un move basé sur le bluff et réalisé en deux temps. C'est donc a move qui doit etre prévu a l'avance et qui impose une ligne a respecter pour le reussir. Le principe consiste a suivre une mise adverse en bluff quand on pense que l'adversaire mise en étant faible (avec rien ou une main très faible) dans le but de l'attaquer au tour suivant toujours en bluff afin de voler le pot. On voit donc bien les deux temps du mouvement:

  • Le premier qui consiste à suivre la mise de l'adversaire pour lui faire croire que l'on a du jeu quand on pense que lui a misé en étant faible.

  • Le deuxieme temps qui permet d'utiliser l'image que l'on a représenté precedemment pour voler le coup en attaquant

    I.2 - Quand l'utiliser

    Par rapport a ce qui a été dit precedemment on voit de suite l'un des principaux avantages du floating: contrer le continuation bet. Effectivement, prenons un exemple très simple: vous etes en CG NLHE SH depuis une cinquantaine de mains. Vous observez vos adversaires et vous en repérez un qui vous parait plutot bon. Votre tracker vous indique que c'est un TAG avec de stats classiques de 19/16/3 et vous avez egalement remarqué que sur les 10 mains qu'il a joué il a tout le temps fait un continuation bet au flop. Tout de suite vous vous dites qu'il n'a pas pu toucher 10 fois le flop (que l'on touche une fois sur 3 en moyenne) et que donc c'est un joueur qui a l'air d'abuser du continuation bet et qui le réalise systématiquement. Cela peut etre embetant pour vous et vous gener dans votre jeu. Comment contrer ce joueur sans prendre trop de risque: le floating est la solution. Voyons tout de suite un exemple:

    Vous etes au bouton et vous recevez une main plutot bonne:
    :Ks:Qs
    . UTG fold et ce fameux joueur situé en MP fait une relance standarde a 4BB. Le CO passe et vous decidez de suivre avec votre main. La SB et BB fold egalement.

    Le flop arrive:
    :8h:6s:2c
    , vous ratez totalement le flop et votre adversaire mise les 2/3 du pot.

    Vu son VPIP vous le mettez sur une main du style any 22+, ATs+, AJo+, TJs+. Sur un tel flop il a très peu de chance d'avoir touché ou amélioré sa main (meme si c'est possible). Vous le voyez sur un bluff et donc vous effectuez le premier mouvement du floating c'est a dire vous le suivez en completant sa mise.

    La turn tombe:
    :5d
    et votre adversaire check.

    Voila la vous avez une information. Son check vous conforte donc dans l'idée qu'il était en bluff et qu'il na rien. De plus, le 5 est un "blank" (une carte qui ne change quasi rien au board), donc une carte qui a très peu de chance d'améliorer son jeu (contrairement par exemple à un A ou K). Vous effectuez donc le deuxieme mouvement du floating qui consiste a l'attaquer en misant (3/4 du pot par exemple) et votre adversaire fold. Voila vous remportez donc un pot assez conséquent, en ayant seulement une main avec hauteur K et en ayant pris très peu de risque. Votre adversaire aura surement jeté une main du style AQ, AJ ou JQ...

    C'est un move qui est surtout utilisé en CG mais il peut aussi etre pratiqué en SnG ou MTT lors des premiers levels. Bien sur n'allez pas faire du floating quand vous etes a 12 ou 13BB pour risquer de vous retrouver short stack.

    On voit donc que le floating est un très bon move pour contrer un joueur abusant du continuation bet. Comme le montre l'exmple précédent, le floating peut aussi etre très utile pour obtenir une carte gratuite. Imaginons que ce soit le
    :5s
    qui tombe turn et bien libre a nous de voler le coup tout de suite ou alors de prendre la carte gratuite gentiment offerte par vilain. Il nous sera de plus toujours possible de voler le coup river si on rate notre tirage et si une carte comme un deuxieme 6 tombe. Le floating peut donc paraitre très simple a effectuer mais il doit cepandant etre réalisé dans certaines conditions pour etre rentable comme nous allons le voir.

    I.3 - Conditions à respecter

    • L'adversaire:
      Oui le floating n'est pas réalisable avec tout les adversaires. Premierement, votre adversaire ne doit pas etre trop mauvais et etre capable de CB en bluff. Ensuite il faut eviter les adversaires trop agressifs qui risquent de second barrel la turn, vous seriez donc obligé de surrelancer ce qui devient dangereux et très risqué si vous vous trompez. Dernierement, evitez les LAG qui ont des ranges plus larges en relance preflop et qui peuvent très bien toucher sur un flop 862. Donc privilégiez les joueurs plutot bon et qui sont TAG et capable de bluffer. Personnellement j'adore réaliser le floating sur les regulars de la NL5 ou NL10 qui multitablent. Pourquoi? Car ces joueurs sont en général pas trop nul sans etre bon et connaissent le CB et ont tendance a jouer comme des robots en appliquant tout le temps meme schema: relance preflop et CB au flop et abandon si resistance. Donc il y a de grande chance qu'ils CB systématiquement leur flop et de plus si ils jouent 5 ou 6 tables en meme temps, il y a peu de chance qu'il s'aperçoivent de votre floating et vous pourrez donc en abuser. Surtout eviter le floating contre fish et donk qui sont trop imprévisibles.

    • La position:
      Et oui le floating est a réaliser avec la position. Dans le cas contraire, meme si il est réalisable, il devient compliqué et risqué. Reprenons l'exemple de tout a l'heure. Cette fois je ne suis pas au bouton mais en BB. Le joueur relance et je complete. La flop arrive, c'est a moi de parler. Je check, il mise et je call. Arrive la turn et la c'est a moi de parler. Que faire? Contrairement a tout a l'heure, je n'ai aucune information et je m'expose donc a une surrelance si je mise, si je check et qu'il check j'ai l'info mais dur d'attaquer la river car je ne représente plus grand chose. Donc voila le floating est a réaliser dans la majorité des cas avec la position sur votre adversaire meme si encore une fois il est possible de el réaliser OOP mais en prenant plus de risques, chose que l'on veut eviter avec ce move

    • Nombre de joueur:
      Pour réaliser le floating vous devez impérativement vous retrouver en tete a tete au flop. Il devient super dangereux de réaliser un floating a 3 ou plus. C'est exactement comme le CB, vous préférez le réaliser en HU plutot qu'a 4 car il devient plus risqué. Pour le floating c'est pareil. Vous pouvez neanmoins le faire avec la position sur vos 2 adversaires si le premier CB et le deuxieme fold juste derriere et que c'est a vous de parler, vous vous retrouvez alors en HU donc pas de souci car on revient a la configuration citée dans le premier exemple.

    • Avoir une issue de secours:
      Comme je l'ai recemment lu sur un article, pour réaliser un floating, il est préférable d'avoir quelques out au cas ou celui ci ne fonctionnerait pas. Par exemple un tirage quinte ventral. Comme ça si le floating rate et que l'adversaire suit notre mise turn il nous est toujours possible de nous en sortir river en touchant notre tirage. C'est une sorte de plan de secours mais il n'est pas indispensable et le foating peut etre réalisé en bluff pur meme si encore une fois un floating en semi-bluff est toujours préférable. Important d'avoir un plan B au poker
      :D
      .

    II - FLOATING ET SURRELANCE

    Je me doute qu'en lisant cela, certains ont deja du se poser la question: pourquoi faire un floating si on pense etre devant alors qu'une surrelance ferait coucher notre adversaire tout de suite? La réponse est très simple car meme sur un flop :8h:6s:2c notre adversaire peut quand meme avoir touché ou etre devant avec des mains comme :8s:8c ou meme :Kh:Kc... En fait rien ne nous permet d'etre sur a 100% que notre adversaire n'a pas touché et donc l'avantage du floating et de prendre un minimum de risque contrairement a la surrelance.

    La surrelance serait un bon move si on était sur a 100% que vilain n'a rien touché ou si vous étiez devant car comme le dit Sklansky dans son théoréme fondamental du poker: "A chaque fois que vous jouez un coup autrement que si vous connaissiez les cartes adverses, ils gagnent". Et oui supposons que vous touchiez 3eme paire au flop et votre adversaire continuation bet. Si vous savez que votre adversaire a juste hauteur A et bien le floating (et donc le call) est une erreur car d'après ce théoréme vous faites une erreur car vous devez relancer comme vous etes devant.

    On voit bien que la surrelance est compliquée car si notre adverse la suit, deja cela ne nous donne pas d'infos. Il peut etre a tirage, avoir deja une main... Donc que faire a la turn meme si il check, il y a de grande chance qu'il call notre mise comme il a deja callé au flop et dans ce cas la décision devient très difficile river surtout si il rechecke et que l'on a rien.

    Voila le floating est plus adapté pour contrer le CB car il permet de prendre moins de risque. La surrelance ou meme le check raise (si vous n'avez pas la position) est un bon move si par exemple vous touchez top paire et que vous savez que vous etes quasiment sur d'etre devant. Un check raise est souvent mauvais en bluff car trop risqué. De plus le floating à l'avantage de permetre de pot control assez facilement contrairement à la surrelance qui oblige a jouer des gros pots.

    L'un des inconvenients du floating cepandant, par rapport a la surrelance ou au check raise, est de permettre a l'adversaire de voir la turn car si une carte dangereuse comme un A ou K tombe il devient compliqué de miser car cela a pu toucher sa range. Mais bon il nous reste toujours la possibilité de check behind (d'ou l'avantage d'avoir la position) très interessant surtout si nous avons un petit tirage (d'ou l'avantage d'avoir des outs)

    III - CONTRER LE FLOATING

    Comme pour le continuation bet, vous pouvez tomber sur des joueurs qui abusent du floating car ils ont remarqué que vous CBettez systématiquement (à eviter bien sur sauf sur joueurs très très passif). Cela peut vite devenir prejudiciable car vous allez vite perdre de l'argent. Certains joueurs réalisent aussi systématiquement des floating sans s'en rendrent vraiment compte: je parle des calling stations (CS) ou des joueurs qui aiment bien voir la turn avant de fold. Cependant pas de panique on peut très vite tirer avantage de cela grace a quelques moves (je les citerais juste sans vraiment les détailler):

    [*] Second barrel en bluff: Move risqué mais qui avec un bon read de l'adversaire peut s'averer très utile et rentable. Il consiste a attaquer le flop et a continuer l'agression turn en bluff. Sur les grosses calling stations, il peut etre transformé en third barrel bluff (avec troisieme mise a la river) mais très risqué et qui necéssite de très bien connaitre son adversaire .

    [*] Le check raise: Si l'on soupçonne l'adversaire d'etre en floating et donc en bluff ou sur une main très faible on peut retourner la technique contre lui et checker dans le but de le faire miser pour le surrelancer. Si notre read est bon il couchera probablement sa main

    [*] Check indice bluff: On va en fait pieger notre adversaire. Supposons que nous ayons relancé avec 66 preflop et le flop 862 arrive, nous realisons un CB et notre adversaire call en floating car il pense que nous n'avons pas touché sur ce flop. Qu'allons nous faire turn? Et bien nous allons faire ce qu'il attend de nous c'est a dire checker pour l'inciter à miser et le call ou meme le surrelancer derriere. Nous nous servons donc du read que l'on a sur notre adversaire car nous savons que celui ci va miser sur un check de notre part.

    RESUME

    Comme nous l'avons vu le floating est un bluff en deux temps (call dans un premier temps et attaque dans un second) qui peut s'averer très utile pour contrer les joueurs abusant du CB. Cependant il doit etre réalisé dans de bonne conditions: adversaire plutot TAG et classique, avec la position, en HU et avec si possible quelques outs.

    C'est un move a priviligier par rapport au check raise ou à la surrelance car il permet de prendre peu de risque et de pot control facilement le coup. Il nous offre aussi la possibilité d'obtenir assez facilement une carte gratuite en cas de tirage.

    Il existe aussi des armes pour lutter contre un abus de floating sur nos CB: check raise, second barrel bluff, check indice bluff...

    En conclusion un move très interessant mais qu'il est important de pratiquer raisonnablement et sans abus (comme tout les moves du poker). Il convient donc de toujours varier son jeu, et pourquoi pas réaliser un floating quand on touche un monstre au flop pour pieger l'adversaire...

    Voila en esperant que cela vous aura plu. J'attend vos commentaires avec impatience :D et je m'excuse a l'avance pour les fautes d'orthographe que je corrigerais plus tard. Si vous avez trouvé ça nul n'hésitez pas a me le dire aussi...

Edited by camelia2222

Share this post


Link to post
Share on other sites
No offense, mais qu'est ce qui vous pousse à écrire des articles de stratégie alors que vous débutez ? (ca ne veut pas dire que l'article est pas bon hein, je ne l'ai pas lu).

Donc un article extrait de mon blog que l'on m'a conseillé de mettre en section stratégie:

Pour 3 mois d'expérience du poker. Je trouve cet article plutot bon, très encourageant.

Edited by jou0eur

Share this post


Link to post
Share on other sites
No offense, mais qu'est ce qui vous pousse à écrire des articles de stratégie alors que vous débutez ? (ca ne veut pas dire que l'article est pas bon hein, je ne l'ai pas lu).

On peut débuter au poker, avoir assimilé des techniques intéressantes et vouloir les partager non ?

Je trouve l'article sympa et très clean.

Les joueurs du CP, ne sont pas tous capables de rédiger des articles aussi lisibles et didactiques.

NICE JOB camelia, continue ! Pourquoi ne pas faire des fiches dans une base de données avec tes articles ?

NB: Perso je faisais du floating sans le savoir (un peu comme Monsieur Jourdain ;-) )

Edited by THEBANGALTER

Share this post


Link to post
Share on other sites
No offense, mais qu'est ce qui vous pousse à écrire des articles de stratégie alors que vous débutez ? (ca ne veut pas dire que l'article est pas bon hein, je ne l'ai pas lu).

le mec qui critique sans avoir lu il le dis en plus ba bravo....

bonne article et ca se doit d etre remercier car c est du temps a écrire tous ca et a reflechir dessus

donc merci

Edited by le_lama

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci, je le fais avec plaisir pour j'espere aider certaines personnes ou en éclairer d'autres. Il est vrai que j'y ai passé quasi 3h entre la mise en forme et tout mais comme j'avais pas grand chose a faire cet aprem et donc pas mal de temps c'était une bonne occasion. Le fait que vous l'ayez lu est deja un grand merci pour moi :)

Edited by camelia2222

Share this post


Link to post
Share on other sites
No offense, mais qu'est ce qui vous pousse à écrire des articles de stratégie alors que vous débutez ? (ca ne veut pas dire que l'article est pas bon hein, je ne l'ai pas lu).

Bah de manière générale quel que soit ton degré d'expérience, ya toujours des gens qui peuvent en profiter :)

Share this post


Link to post
Share on other sites

A noter que le floating OOP marche assez bien en basse limite ou les joueurs CB 90% et 2nd barrel 5%. Très souvent le check au turn du joueur IP est un très bon signe et le "donk" bet river passera plus de 50% du temps.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les morts de faim: j'ai posé une question anodine sur la démarche (qui m'intrigue sans me choquer), en y associant les précautions oratoires d'usage, si ca ne vous plait pas c'est la même :)

Edited by pokouz

Share this post


Link to post
Share on other sites
Merci pour les révisions, on ne va tout de même pas commencer à critiquer des gens qui poste dans la section strat tout de même :) !!

C' est sur, moi deja je n' ai qu' environ 3 mois d' ancienneté sur l' CP et j' viens à peine de comprendre ou poster plus utilement.

Et où ??, ben ....

i568727_SouhParkGIFAnim07.gif"Dans mon cul !!!!!!!"

<-- :!!: annotation spoiler :!!:

Edited by MaxGarden

Share this post


Link to post
Share on other sites

...oui bon c' est tout ce que j' ai trouvé pour m' incruste sur ces postes ! ...en plus c' etait prévisible cette chute, je le sais.

Pour en revenir au sujet principal, Camelia merci pour ta thése qui t' as pris 3H à faire et qu' il m' a fallu autant de temps pour la lire. Ce qui est drole je trouve en tant qu' amateur, c' est qu' on en apprend tout les jours, et quelque fois en lisant un article de strategie quelconque, on s' rend vite compte qu' on l' utilise déja plus ou moins. Pas vous ?

Par exemple j' suppose que tout l' monde à leur début on quelque fois slow play(é), check-raise, ou même fait le fameux "coup du Bergé" avant même de savoir ce que c' etait réellement, non?

Edited by MaxGarden

Share this post


Link to post
Share on other sites

bon article, belle initative

une petite "coquille" cependant:

Que faire? Contrairement a tout a l'heure, je n'ai aucune information et je m'expose donc a un check raise si je mise,

si tu es oop, tu peux pas te manger un check raise.

allez next article please :P

Share this post


Link to post
Share on other sites

il est clair que le floating va marcher contre joueur moyen qui n'osera pas tenté un second barel sur turn,

mais un bon joueur sauf si il pense qu'on a call avec un monstre tentera 80% du temps un 2barrel de 50% du pot et là ça devient tres difficile a surrelancer en bluff total.

le flaoting marche a la perfection quand notre image a table est forte ou contre des joueurs moyens sinon ....

mais c'est un bonne strategie pour varier son jeu

bon topic

Share this post


Link to post
Share on other sites

trés bon article ! pour une debutante....

2 "coquilles" :

§1.2 ds l'exemple que tu donnes, tu dis que le 5 fait rentrer une ventrale, il fait aussi rentrer un OESD avec un 1-gaper 79.

§1.3 , la position:

si tu es oop, tu peux pas te manger un check raise.

effectivement, oop, sur ton bet , tu ne t'exposes pas a un check raise mais a un 3bet.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

Sign in to follow this  

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

English
Retour en haut de page
×