Jump to content
This Topic
placebooo

Les concerts rythment ma vie

Recommended Posts

Assez jaloux de Bob Dylan, même si il a la réputation de parfois trop transformer ses chansons et de peu jouer avec le public.

Pressé d'avoir ton compte rendu

De mon côté, je me remets aux concerts. Skip the use (présence d'Orelsan et Shaka ponk) à l'olympia et C2C la semaine dernière. 2 très bon shows où les gars ont donné grave...

Radiohead demain.

-M- au trianon reservé cette semaine pour mars :my-heart-for-you:

Edited by Teaspoon 77

Share this post


Link to post
Share on other sites

On peut pas dire que Dylan aime échanger avec le public, c'est pas trop le genre de la maison. Vu au Zénith il y a une dizaine d'années, ça devait être sur la tournée Love and Theft. Bowie en revanche, assez exceptionnel à Bercy il y a 15 ans pour Outside, son meilleur album depuis des lustres.

Je crois que parmi les artistes que je rêve encore de voir sur scène, il doit surtout rester Scott Walker, et pour le voir un jour sur scène c'est pas gagné.

Beaucoup de concerts pour ma part également d'ici la fin de l'année. Les derniers mois de l'année sont toujours très riches en concerts ici.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bon allez, retour rapide sur le combo Knopfler/Dylan hier soir à la Rogers Arena.

Une chose était certaine : avec deux bout-en-train pareils, connus et reconnus pour leur interaction hilarante avec le public, on ne risquait pas de s'ennuyer.

La salle est pleine (18.000) lorsque papy Knopfler monte sur scène, accompagné d'un orchestre assez étoffé comprenant pas moins de 8 musiciens dont Accordéon, Flûte traversière et Cornemuse.

Que dire ? Ben lorsque comme moi on a eu la jeunesse baignée aux sons (entre autres) de Dire Straits, on ne peut qu'accrocher. Aujourd'hui encore "Love Over Gold" reste l'un de mes albums de chevet et je ne me lasse pas d'écouter "Telegraph Road" encore et encore.

Alors certes Mark s'est bien empâté, et ne sait parfois pas trop exactement où se situer entre Blues, Country et Rock alors qu'il n'est jamais aussi bon que lorsqu'il se focalise sur un seul genre, mais cette guitare put**n !

La set-list d'une douzaine de morceaux se focalisera évidemment (et malheureusement, quelque part) sur sa carrière solo à l'exception de "So Far Away" en rappel.

Bref, du travail propre et une standing ovation méritée, mais il manquait l'étincelle de magie qui nous fait basculer dans un autre monde.

HNhR.jpeg

Mark Knopfler - Roger Arena (Vancouver, BC) 12/10/12

- What It Is

- Corned Beef City

- Yon Two Crows

- Privateering

- Darlin' Pretty

- I Used to Could

- Haul Away

- Song for Sonny Liston

- Done With Bonaparte

- Hill Farmer's Blues

- Marbletown

- So Far Away

Après une petite demi-heure d'interruption pour mettre en place la scène en config Dylan, voilà la légende qui débarque avec son Band. La première chose qui frappe, c'est le minimalisme de la mise en scène. En particulier au niveau de l'éclairage : pas de poursuite, juste une lumière tamisée uniforme pour l'ensemble de la scène. Un effet vraiment très destabilisant...

Alors évidemment, on a beau être prévenus, il est difficile d'accrocher si l'on ne connaît pas un minimum le répertoire du bonhomme ou si l'on en reste aux 2/3 tubes que tout le monde a en tête. Cette catégorie de spectateurs, généralement, on la reconnaît assez vite lorsqu'ils quittent la salle une grimace au coin de la bouche au bout de 3 ou 4 titres...

Le truc, c'est qu'il est atteint d'un sérieux problème d'élocution et ne peut plus que scander ses paroles en n'ayant en gros que 2 déclinaisons : en haut en en bas. Ne cherchez pas une mélodie, il en est tout bonnement incapable. Si vous voulez une vague idée, imaginez un mix entre Tom Waits et Donald Duck... Mais ça, si on est un minimum renseigné on le sait, ce n'est pas nouveau. Alors on s'accroche au reste. A la prestance et au charisme qui se dégage de cette légende vivante, à la deuxième partie de concert où il attaque les classiques (j'ai été gâté, on a eu droit à mon morceau préféré "Desolation Row".

Et puis l'orchestre. Une put**n de bande de tueurs ! Lorsque l'on est largué par Dylan il suffit de se raccrocher à eux et on reprend le fil du morceau.

Au final l'impression est mitigée. On en a pour ce pourquoi on est venu : on a vu Bob Dylan sur scène, on a eu le droit à une poignée de grandes chansons, et on écrase intérieurement une larme en voyant ce qu'est devenu artistiquement un mec qui aura tant apporté à la musique...

bob-dylan.jpg

Bob Dylan - Roger Arena (Vancouver, BC) 12/10/12

- Watching the River Flow

- To Ramona

- Things Have Changed

- Tangled Up in Blue

- Cry a While

- Make You Feel My Love

- High Water

- Love Sick

- Thunder on the Mountain

- Desolation Row

- Highway 61 Revisited

- Ballad of a Thin Man

- Like a Rolling Stone

- All Along the Watchtower

- Blowin' in the Wind

Edited by Introl

Share this post


Link to post
Share on other sites

Petit CR de mon coté de la soirée que j'ai passé au 106 vendredi pour le concert de C2C.

Je les avais vu il y a quelques années à Solidays sur un passage express qui m'avait vraiment bluffé. Depuis la vague médiatique et radiophonique qu'a généré "Down The Road" et "Tetra" me fait hésiter entre un sentiment de ras le bol et celui d'un succès qui reste malgré tout mérité pour un groupe créé en 1998.

Je passe la première partie "Champagne Champagne" au bar avec des amis et rentre dans une salle récente très bien conçu pour accueillir 1200 personnes.

Au final j'ai eu ce pourquoi j'étais venu. Une set-list relativement courte mais magnifiquement mixé. De l'envie de leur part, une communion et un partage avec le public. Les mecs aiment ce qu'ils font, ils sont heureux du succès qu'ils rencontrent et ça se voit.

A la fin, après un premier rappel alors que le mec commencait à démonter la scène, les 4 Djs sont revenus et nous ont fait un petit "Down The Road" pour nous remercier d'être resté (je serais intéressé de savoir si ils ont fait partout pareil d'ailleurs).

Je conseille vivement à tous les amateurs de musique électro, voir de pop qui fait bouger les jambes d'aller les voir, je doute que vous soyez déçu au final !

Ci-joint quelques images et une vidéo prise avec mon iPhone.

c2c-live-rouen,f2af9e41d2f323908f5605d1be90e30c.jpg

c2c-live-rouen-2,a495ef9309ce2ba4fa3db9119e448ae6.jpg

Share this post


Link to post
Share on other sites

121101064756685550.png

Thursday, November 1

12:20 a.m. M83

11:25 p.m. James Blake

10:20 p.m. Sébastien Tellier

9:30 p.m. John Talabot

8:40 p.m. Chairlift

7:55 p.m. Japandroids

7:05 p.m. Factory Floor

6:25 p.m. DIIV

5:40 p.m. AlunaGeorge

5:00 p.m. How to Dress Well

Friday, November 2

12:20 a.m. Animal Collective

11:25 p.m. f*ck Buttons

10:20 p.m. Robyn

9:30 p.m. Chromatics

8:40 p.m. The Walkmen

7:45 p.m. The Tallest Man on Earth

7:00 p.m. Wild Nothing

6:25 p.m. Jessie Ware

5:35 p.m. Ratking

5:00 p.m. Outfit

Saturday, November 3

4:50 a.m. Julio Bashmore

3:30 a.m. Simian Mobile Disco

2:00 a.m. Rustie

1:15 a.m. Totally Enormous Extinct Dinosaurs

12:25 a.m. Disclosure

11:05 p.m. Grizzly Bear

10:00 p.m. Breton

8:55 p.m. Death Grips

8:00 p.m. Liars

7:05 p.m. Twin Shadow

6:25 p.m. Purity Ring

5:35 p.m. Cloud Nothings

5:00 p.m. Isaac Delusion

Lien pour suivre en direct le Pitchfork Music Festival Paris à La Grande Halle de la Villette :

http://www3.iconcerts.com/fr/pitchfork2012

Edited by Orson

Share this post


Link to post
Share on other sites

Hier soir ouverture de la 25ème édition du Festival Les Inrocks au Casino de Paris avec Juveniles, Kindness, Lescop et Hot Chip.

Lumières stroboscopiques et danses hypnotiques pour le français Lescop dans un revival eighties très hivernal.

121106042819451762.png

121106042802926357.png

121106042744122360.png

Share this post


Link to post
Share on other sites

Première fois que je revoyais Hot Chip sur scène depuis 2008 (période One Pure Thought et Ready for the Floor) et force est de constater qu'ils demeurent toujours cette impressionnante machine à danser (à vrai dire, la meilleure de ces 10 dernières années avec feu LCD Soundsystem).

121106054359151188.png

121106054406660151.png

12110605441463171.png

Plus ici...

http://www.youtube.com/user/Orson755

Edited by Orson

Share this post


Link to post
Share on other sites

Riche et belle programmation hier pour cette nouvelle soirée du Festival Les Inrocks où il fallait être doté du don d'ubiquité pour réussir à alterner entre La Cigale pour Team Me, Citizens!, The Maccabees, Spiritualized et La Boule Noire adjacente pour Caandides, Haim et Alt-J.

La joyeuse troupe norvégienne de Team Me ouvrait le bal en fanfare avant de laisser la place aux anglais Citizens!, petits protégés du leader de Franz Ferdinand.

121109044719214555.png

121109044727923809.png

121109044707211884.png

121109044711696966.png

Edited by Orson

Share this post


Link to post
Share on other sites

On filait ensuite rapidement dans les sous-sols de la petite Boule Noire pour découvrir les très jeunes parisiens de Caandides et leur pop déstructurée avant de remonter à La Cigale pour le show tout en démesure des anglais The Maccabees puis de redescendre pour assister au set puissant des trois sœurs américaines Haim visiblement bercées à l'Americana.

121109050141491901.png

121109050132298890.png

121109050137328312.png

Share this post


Link to post
Share on other sites

Retour à La Cigale pour assister au show psychédélique d'un pur revenant, le britannique Jason Pierce et son groupe Spiritualized, 20 ans après leur premier album, toujours l'auteur de ces longs morceaux psychotropes avec lesquels miraculeusement se marient par moments des chœurs soul.

121109050614100794.png

121109050625180163.png

121109050620353072.png

Share this post


Link to post
Share on other sites

Un dernier déplacement vers La Boule Noire pour clore la soirée avec Alt-J, venus auréolés de leur tout récent Mercury Prize, qui ont livré un set étonnamment apaisé dans cette toute petite salle désormais inhabituelle pour leur notoriété, donc bondée comme jamais et où la température a atteint des sommets.

121109051344576294.png

121109051401399319.png

A little bit more...

http://www.youtube.com/user/Orson755

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci Orson pour tes CR qui sont toujours d'une bien belle qualité que ce soit au niveau des vidéos, des photos comme du texte ! ;)

C'est là que je vois que Paris me manque, avoir la possibilité d'enchaîner si rapidement Citizens, Hot Chip, Lescop, Alt-J !

De mon coté, en deux semaines j'ai eu l'occasion de voir Raul Midon et Two Door Cinema Club au 106 à Rouen.

Pour le premier, je crois que c'est l'une des plus grosses claques musicales que j'ai pris dans ma vie. J'ai vraiment eu l'impression d'être face à un génie de la musique. J'ai rarement un musicien aussi doué à la guitare et capable d'enchaîner les styles musicaux tels que le jazz, le folk, la soul, le reggae et le blues !

Relativement méconnu, il est passé à Rouen au 106 dans la petite salle et nous a offert un concert plein de proximité à un public de 200/300 personnes maximum.

Très agréable lors du concert, il s'est permis de réagir lorsqu'une personne du public a crier "f*cking Genius" en nous disant que son talent avait été acquis après de nombreuses heures de travail et que pour lui les vrais génies étaient John Coltrane ou Ray Charles !

J'ai une petite vidéo (désolé pour la qualité, iphone oblige) qui illustre le talent du monsieur :

Quand à vendredi, après de nombreuses péripéties, j'arrive tout de même à obtenir deux places pour Two Door Cinema Club.

Cette fois dans une sale pleine, j'assiste à une véritable show des nords irlandais, mélangeant parfaitement rock britannique avec de très bonnes sonorités électros.

Sincèrement si vous avez l'occasion d'aller les voir, n'hésitez surtout pas !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tant mieux alors parce que j'ai remis ça hier soir.

Direction Le Divan du Monde, encore une salle de Pigalle, à un jet de pierre justement de La Cigale et de sa voisine La Boule Noire, dans la montée de la rue des Martyrs.

Mark Kozelek venait y interpréter en solo une longue sélection de morceaux ayant jalonné avec une qualité constante sa carrière depuis 20 ans, tout d'abord au sein de Red House Painters dans les années 90 puis avec Sun Kil Moon depuis le début des années 2000 et sous son propre nom.

Deux heures trente en apesanteur, où il a pu dérouler sa mélancolie avec pour seuls instruments sa voix et sa guitare, nous laissant même par moments en libre service choisir les titres que nous voulions écouter...

Cette fois les enregistrements étaient interdits, ce qui était particulièrement dommage vu les conditions idéales dans cette très jolie petite salle mais tout à fait compréhensible puisque le bonhomme ne sort pratiquement que des albums live sous son nom et justement ces jours-ci un dvd de sa tournée.

Pour compenser, 3 vidéos de morceaux qui datent de différentes époques de sa carrière, de 1992 à aujourd'hui. Vous n'aurez plus qu'à associer le son avec les photos :)

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est là que je vois que Paris me manque, avoir la possibilité d'enchaîner si rapidement Citizens, Hot Chip, Lescop, Alt-J !

Si t'as l'occasion de revenir à Paris, La Cigale vient justement d'annoncer que Alt-J reviennent y jouer le 25 février prochain.

Ouverture de la billeterie demain à 10h.

http://lacigale.fnacspectacles.com/place-spectacle/manifestation/Pop-rock-Folk-ALT-J-CIALT.htm

Edited by Orson

Share this post


Link to post
Share on other sites

Archive tout à l'heure au Zenith.

Je suis pas fan de grandes salles car en général on à moins d'interaction avec les musiciens.

live-manufactur-rock-festival-L-1.jpeg

Seulement Archive est un groupe différent des autres, en ayant exploré le trip-hop le rock et l'electro, ce groupe pas assez plébiscité à mon gout à réussi à créer une identité musicale qui lui est propre. Pour ce qui est de l'interaction, c'est divin mais n'en attendez pas, n'attendez pas de cava Paris entre chaque chanson, ou d'anecdotes faussement droles sur les autoroutes francaises, Archive vient pour jouer de la musique, sa musique mais surtout pour nous donner du plaisir.

Ce que j'ai toujours ressenti en sortant de leurs concerts (dèja une petite dizaine à mon actif) peut se resumer en un mot, le plaisir, prendre du plaisir pour en donner, c'est ca je crois, la plus belle forme d'échange musical.

J'y retourne demain, et si vous ne connaissez pas ou que vous n'avez jamais eu l'occasion d'y aller, je vous recommande chaudement de changer vos plans en ce samedi 17.

Photos et Videos pas de moi.

Share this post


Link to post
Share on other sites

121121060254237930.png

Grosse affluence hier soir au Trianon, et oui encore une autre salle de Pigalle, cette fois juste à côté de feu l'Élysée Montmartre définitivement perdue suite à l'incendie qui l'avait ravagée en mars dernier, pour venir découvrir sur scène les américains de Beach House, auteurs avec "Bloom" d'un des tous meilleurs albums de l'année. Le Trianon, vraiment une de mes salles parisiennes préférées dans cette capacité, très joli théâtre à l'italienne d'environ 1500 places où l'on se sent immédiatement comme chez soi. Toujours un plaisir d'y revenir, le son est à chaque fois nickel, j'y ai jamais été déçu, et ce sera pas encore pour cette fois. Le duo américain, qui pour l'occasion avait le renfort d'un batteur, va très fidèlement reproduire la quasi totalité de son nouvel album ainsi que plusieurs des classiques de leurs 3 albums précédents, jouant la plupart du temps à contre-jour. Un set impeccable.

121121060304188552.png

121121060314653971.png

121121060323108980.png

More here...

http://www.youtube.c...son755/featured

Edited by Orson

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les mots me manquent pour qualifier la performance de Springsteen et du E-Street Band hier soir.

Je ne les avais jamais vu sur scène, et depuis quelques années c'était devenu ma priorité #1. Autant dire que je n'ai pas été déçu des 3h20 de show...

N8CK.jpeg

Une pêche incroyable (rappelons que le bonhomme a 63 ans, j'ai vu des gars dont il pourrait être le grand-père faire pâle figure à côté), une vraie joie d'être sur scène ("I'm an old man, but we've got miles to go here. I don't want to go home, I like my job"), une complicité avec son band -17 musiciens quand même !, de l'humour omniprésent (du "I feel like Tom Jones" lorsqu'il reçoit des sous-vêtements féminins au "there's a big sign backstage saying We All Are Canucks... What the f*ck does that mean ?), et des moment d'émotion si poignants que je mets au défi quiconque de ne pas avoir au moins les yeux humides (My City of Ruins et le speech qui a précédé, conclu par un vibrant "This is from our ghosts to your ghosts" ; Tenth Avenue Freeze-Out avec un hommage appuyé au Big Man Clarence Clemons, disparu l'année dernière et remplacé sur scène par son neveu; Dancing in the Dark et l'invitation d'une grand-mère de 80 ans du public à danser avec lui sur scène)

N8D1.jpeg

Ajoutez à ça des tubes en pagaille, des hymnes capables de mettre 22.000 personnes en transe collective (Streets of Fire, Red-Headed Woman, Because the Night, Badlands, Born to Run), et vous aurez un concert parfait... On oublie même complètement nos chansons favorites absentes (pour ma part The River et Outlaw Pete). Sans doute les $85 les mieux investis depuis très, très longtemps, je serai prêt à payer 10 fois plus pour revivre ça au moins une fois !

N8uf.jpeg

Roger Arena, Vancouver, BC - Nov 26th 2012

Shackled and Drawn

Out in the Street

Hungry Heart

We Take Care of Our Own

Wrecking Ball

Death to My Hometown

My City of Ruins

Spirit in the Night

Does This Bus Stop at 82nd Street?

Red Headed Woman

Streets of Fire

Because the Night

She's the One

Cover Me

Darlington County

Waitin' on a Sunny Day

Raise Your Hand

The Rising

Badlands

Land of Hope and Dreams

-----------

Racing in the Street

Radio Nowhere

Born to Run

Dancing in the Dark

Santa Claus Is Coming To Town

Tenth Avenue Freeze-Out

Quelques vidz :

Edited by Introl

Share this post


Link to post
Share on other sites

3 videos assez incroyables par leur qualite, pour des "videos Youtube" !

Si vous n'etes pas trop Springsteen mais que vous etes un Sopranophile, vous reconnaitrez Stevie Van Zandt (aka Silvio Dante) a la guitare, sous son foulard...

HUNGRY HEART

WAITING ON A SUNNY DAY

DANCING IN THE DARK

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now


  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

English
Retour en haut de page
×