Jump to content
This Topic
_Blechou_

Topic officiel : les sorties cinéma

Recommended Posts

16280648414fe9d37e1519a.png

Régressif

19142298064feb74849335e.png

Normalisé

13922009604ff074d9b58c1.png

Efficace

À classer dans la catégorie des films d'assaut (on pense un peu à La Horde, les zombies en moins, ou au brésilien Tropa de Elite), un film en provenance d'Indonésie réalisé par un anglais qui fait dans l'efficacité. Un scénario on ne peut plus simpliste : un corps d'élite de l'armée indonésienne prend d'assaut un immeuble de Jakarta pour tenter d'y déloger un baron de la drogue qui y abrite ses ateliers. Les bons militaires contre les méchants trafiquants. Avec un scénario aussi simpliste et se déroulant dans un lieu unique, le film ne peut tenir sur la longueur que s'il est doté d'une mise en scène à la hauteur, et à ce niveau-là le contrat est plutôt bien rempli. Le réalisateur sait utiliser tous les recoins de chaque étage de la tour pour y organiser la confrontation entre les deux groupes à coups de gunfights et de pencak-silat dans des séquences entièrement chorégraphiées. Le film a pour seul objectif de mettre en scène cet art martial indonésien au travers de scènes très sèches et violentes où les coups pleuvent dans des enchaînements incroyablement rapides.

Même si chaque rencontre dans ce lieu unique varie par sa chorégraphie, au bout d'une heure et une bonne cinquantaine de morts on a quand même un peu le sentiment d'en avoir fait le tour. Mais le film réserve quelques surprises dans sa dernière demi-heure, comme un nœud familial inattendu, la découverte des vraies raisons de l'assaut sur fond de corruption, et surtout l'apparition d'un combattant beaucoup plus coriace que les autres et pour lequel on finit presque par ressentir de l'empathie vu son courage teinté de folie. C'est presque la meilleure idée du film, ce personnage ridiculement petit et pourtant doté d'une maîtrise totale de son art lui faisant préférer affronter ses adversaires à mains nues même quand une simple balle pourrait suffire.

Voilà, c'est un pur no brainer, un vrai film de divertissement du samedi soir, joliment construit et réalisé, qui n'a pour autre but que d'en mettre pleins les yeux avec efficacité.

19158026754ff41b47c8536.png

Diabolique

19707948724ff6d6ced4777.png

Familier

6062594964ff8bf1cb0448.png

Prévisible

Si vous avez envie de discuter de certains...

Share this post


Link to post
Share on other sites

http://www.npr.org/blogs/thetwo-way/2012/07/20/157128444/the-tragedy-of-jessica-ghawi-spared-in-toronto-she-died-in-colorado-shooting

Destination Finale, ça vous dit quelque chose ??

Pour les non anglophone, la fille a échappé à une tuerie à Toronto il y a deux semaines, avant de finalement se faire avoir hier à 2500km de là...

Share this post


Link to post
Share on other sites

54923060350017afb777c2.png

Multiple

Peut-être pas le chef-d'œuvre annoncé et donc attendu, mais néanmoins un film d'une liberté et d'une inventivité aussi rare que son réalisateur. Un objet très ludique où on suit le personnage principal - Denis Lavant, à l'aise dans tous les registres - passer de rôle en rôle comme un chat à 9 vies, dans des réincarnations multiples balayant l'ensemble des possibles tout aussi bien au cinéma que dans la vie. Le défaut du film serait peut-être finalement une très (trop ?) grande profusion de références voire d'auto-références (Mauvais Sang et Les Amants du Pont-Neuf évoqués plusieurs fois) un peu trop littérales. Sa force, c'est donc sa multiplicité, le fait que l'on ne sache jamais à quoi s'attendre tant le film se réinvente sans cesse en orchestrant des allers-retours entre le cinéma et la vie. Un film totalement singulier.

2119303143500182ebda67f.png

Égaré

Nouvelle étape dans l'Eurotour allenien et de très loin la plus faible (peut-être même son film le plus faible depuis Melinda & Melinda). Cette étape italienne souffre cruellement la comparaison avec les volets espagnol (Vicky Cristina Barcelona) et français (Midnight in Paris), sans même parler de l'épisode anglais (Match Point), sans doute un de ses tous meilleurs films. On retrouve ici Woody Allen totalement en panne d'inspiration, égaré à Rome, peinant à faire cohabiter 4 historiettes qui ne se croiseront d'ailleurs jamais et qui pour certaines d'entre elles ne présentent à peu près aucun intérêt. Le film est totalement décousu et sans enjeu véritable. On s'amuse juste à observer de nouveaux arrivants dans la collection d'acteurs alleniens (Jesse Eisenberg, Ellen Page, Roberto Benigni) et les quelques bons gags habituels (ce chanteur d'opéra qui n'est bon que sous la douche, ce type qui du jour au lendemain 'subit' une célébrité incompréhensible, miroir de la versatilité de la télé-réalité). Pour le reste, une étape sans grand intérêt et frôlant parfois le n'importe quoi (le jeune couple et ses quiproquos) qu'on oubliera bien vite.

3270172065009d4a59872f.png

Série B

Ça fait un peu mal de découvrir le nouveau Soderbergh quelques semaines seulement après la sortie de The Raid. Là où ce dernier faisait vraiment preuve d'originalité et d'efficacité visuelle, Piégée peine à dépasser la série B, petit exercice de style sans réelle ambition. Les scènes de combat affichent une vraie lourdeur en comparaison du film indonésien, d'autant plus qu'elles sont filmées sans aucun sens de l'action et que l'actrice principale, spécialiste des arts martiaux autour de laquelle est construit tout le projet, n'a pas la légèreté qu'on aurait espéré d'une nana qu'on voit crapahuter à travers le globe. Il semble quand même bien loin le temps (période Erin Brockovich, Traffic, Ocean's 11...) où on attendait encore de Soderbergh des grands films, on doit se contenter aujourd'hui de projets enchaînés à une cadence industrielle (il sort Magic Mike dans moins d'un mois :shock: ) et prétextes à réunir quelques stars bankables (ici Fassbender, McGregor, Douglas, Tatum, Banderas...).

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je me lance sur the dark kinght rises :

A digérer, pas le meilleur de la trilogie pour sur. En aucun cas on ne ressent que les acteurs sont habités par leurs persos comme dans le 2.

Le début n'aide pas à rentrer dedans (ni la VF dans mon cas) car il faut suivre les activités des différents characters en parallèle sans vraiment de fil conducteur

Je suis pourtant assez fan de ce principe qui oblige le spectateur à un effort de concentration / blockbuster lambda mais la on passe quand même d'une scène à une autre de manière assez brusque et vraiment on a l'impression qu'il s'est perdu dans le montage(sur la 1ere partie)

Pour autant.... aprés un premier duel bane/batman qui en dit long sur ce que (ne) sera (pas) le film , on commence à rentrer dans un climat un peu plus poisseux et la "tension" monte d'un cran avec un long speech de bane tout à fait anxiogène.

Les multiples références dans la 1ere partie du film à la trilogie ou aux thèmes chers à nolan trouvent alors certains échos (la mémoire, le symbole du batman, le mal ne peut s'effacer, pourquoi tombons nous....)

La mise en scène est bien sur brillante, la musique aussi avec des scènes de bataille qui sur des écrans imax doivent prendre une autre dimension, avant que ce soit un peu gaché par une fin à laquelle j'aurais bien enlevé quelques minutes.

L'attente était sans doute trop forte et malgré toutes mes critiques j'ai du mal à le mettre au dela du top 3 à mi année, en attendant demain ou je vais me prendre une vraie claque avec "holy motors"

Top 10 à mi-année :

Oslo, 31 Aout

Take Shelter

The dark knight rises

Young Adult

The raid

The descendants

38 témoins

Millénium

La taupe

Les Acacias

Share this post


Link to post
Share on other sites

Top 10 à mi-année :

Oslo, 31 Aout

Take Shelter

The dark knight rises

Young Adult

The raid

The descendants

38 témoins

Millénium

La taupe

Les Acacias

Le seul film que j'ai pas vu dans ta liste c'est Les Acacias, faudra que je répare ça.

Tiens, le mien :

Hashoter (Le Policier)

Take Shelter

Holy Motors

Chronicle

Les Adieux À La Reine

Martha Marcy May Marlene

Prometheus

Faust

I Wish

Cosmopolis

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le mien pour l'instant:

1 ) Holy Motors - L.Carax

2 ) Take Shelter - J.Nichols

3 ) Oslo 31 août - J.Trier

4 ) Moonrise Kingdom - W.Anderson

5 ) Prometheus - R.Scott

6 ) Bullhead - M.Roskam

7 ) De rouille et d'os - J.Audiard

8 ) Martha Marcy May Marlene - S.Durkin

9 ) Les adieux à la reine - B.Jacquot

10) Chronicle - J.Trank

Share this post


Link to post
Share on other sites

Déception à la hauteur de mon attente pour holy motors que j'attendais encore meilleur

que tomboy ou la guerre est déclarée l'an dernier.

ok il y a une totale liberté, lavant est trés bon, il y a une réflexion sur l'auteur, les acteurs et le cinéma

ok c'est pour la beauté du geste mais meme inland empire ne me semblait pas aussi hermétique/imbus

Je reconnais volontiers que je n'aime pas le cinéma de carax à la base et suis donc passé à côté du sujet du film qui ne m'a absolument pas touché, un comble pour un film aussi personnel.

Meritera un autre visionnage néanmoins car je ne m'attendais pas à un film à skecthes et j'ai donc été un peu déboussolé par l'absence de liant.

Ce sera quand même le meilleur film francophone de l'année avec l'enfant d'en haut

Share this post


Link to post
Share on other sites

Quelques séances de rattrapage à la maison de films sortis au cinéma ces derniers mois...

213093025550153841b355a.png

Plus grand chose à voir avec les 2 premiers épisodes puisqu'on abandonne la caméra subjective pour un filmage classique et qu'on quitte l'immeuble barcelonais pour une fête de mariage. Je m'attendais à un naufrage total mais c'est plutôt pas mal rythmé même si on perd le côté angoissant pour un humour gore. Sans prétention.

18917565595015397a9b5f4.png

Ça commence plutôt pas mal avec un scénario original de tueur atteint de cécité porté par deux acteurs intéressants, Gamblin et Wilson. Malheureusement, le film a tendance à peu à peu se perdre dans des explications emberlificotées qui gâchent quelque peu la dernière partie.

159329905850153a4a4d97c.png

Un film atteint du syndrome Danny Boyle, gâché par une esthétique publicitaire et mondialiste. Dommage car le thème était prometteur : un monde où l'humanité perd peu à peu ses 5 sens et la rencontre entre les deux acteurs principaux, Green et McGregor, elle aussi assez excitante.

78824690750153b0d83047.png

Un film de huis clos post-apocalyptique assez surprenant, sorti Direct to DVD, dont j'attendais pas grand chose et qui au final se révèle étonnamment nihiliste. L'absence évidente de moyens est compensée par une certaine intensité dans la plongée de la noirceur humaine d'où personne ne ressort réellement indemne.

83971157350153cacdeff1.png

Une fois de plus, Étienne Chatiliez travaille son thème de prédilection : les rapports familiaux, mais il livre ici une pâle resucée de La vie est un long fleuve tranquille et Le bonheur est dans le pré, où l'on souffre de voir les comédiens se débattre pour défendre un scénario totalement affligeant. Son plus mauvais film.

Share this post


Link to post
Share on other sites

bon ben de retour de "batman",j'suis en descente et je sens que j'vais en baver.non sèrieusement c'est assez mauvais!entre les répliques cultes genre:"la chauve souris est faite comme un rat" ou encore le fameux:"tirez dans les pneus!...non c'est trop risqué!",la séquence fort boyard,qui doit durer 20 bonnes minutes(le film dure 2h45..!!:roulette:)et lors de laquelle on s'attend à tout moment voir débarquer patrice laffont et père fourras,la fin à la scoo b doo complètement inutile et vraiment de l'ESPACE(on a un méchant sympathique mais non,il faut qu'ce soit le retour de kaiser sozé à chaque fois!!),la prochaine étape étant surement:"le méchant est dans la salle,parmi vous.."(expèrience menée dans le colorado,a reçu un acceuil mitigé du publique)ou plus radical encore le méchant est en fait ton bichon maltais..:frantics:.le minimum est assuré grace à des scènes d'action réussies(pfeew)qui raviront certainement les enfants qui ne se seront pas endormis..sèrieux 2h45 c'est quoi ce format??!:zzz:ah oui j'oubliais,les méchants se font passer pour des cocos,écolos,nihilistos-végétaliens..no comment!points positifs:on m'a payé la place et personne n'a essayé d'me tuer pendant la projection à part les dialoguistes de la warner et les mecs chargés de la V.Fbref,j'aurais moins perdu mon temps en jouant un freeroll sur PKR,c'est dire.:/8

Edited by captainzizou

Share this post


Link to post
Share on other sites

Suite de mes séances de rattrapage en dvd (bon en divx, ok)...

1602967244501d510d4e52c.png

Coloré

Nouvelle livraison du studio d'animation français McGuff après Despicable Me et nouvelle adaptation d'un bouquin du Dr. Seuss (Le Grinch, Le Chat chapeauté, Horton...). Là où Moi, Moche et Méchant s'adressait, tel un Pixar, aux petits comme aux grands avec son humour noir jouant sur différents degrés de lecture, on a ici affaire à un film d'animation essentiellement destiné aux enfants avec cet univers extrêmement coloré, très premier degré, avec des préoccupations écologiques, et où de façon surprenante le Lorax ne fait pas forcément office de personnage principal. Interdit aux plus de 10 ans.

1724048756501d541c6a5c2.png

Perturbant

Difficile de ne pas penser au récent Animal Kingdom avec ce film qui met en scène une histoire de jeune adulte quelque peu effacé, cerné par des adultes plus dérangés les uns que les autres dans cette banlieue white trash australienne. Les similitudes ne s'arrêtent pas là puisque le filmage flottant avec ses nombreux travellings au ralenti font inévitablement penser à la bonne surprise australienne de l'année passée. En revanche, ici, pas de clan mafieux vivant en autarcie mais une famille démunie où l'inceste rôde et qui va trouver sur sa route un père de substitution en la personne de John Bunting. Homme au visage rassurant, rieur et avenant, il va prendre le jeune Jamie sous son aile. Pas de bol, John Bunting est le plus grand serial killer que l'Australie ait connu.

Meilleur film que j'ai vu en séance maison depuis le début de l'année. La manière dont le visage de Daniel Henshall/John Bunting change du tout au tout en un clin d'œil est assez impressionnante. Et la façon dont le mal prend littéralement possession de cette famille sans qu'elle puisse réagir est réellement perturbante. Le type entraîne tout ce qui l'entoure dans sa folie.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le seul film que j'ai pas vu dans ta liste c'est Les Acacias, faudra que je répare ça.

Tiens, le mien :

Hashoter (Le Policier)

Take Shelter

Holy Motors

Chronicle

Les Adieux À La Reine

Martha Marcy May Marlene

Prometheus

Faust

I Wish

Cosmopolis

Mon top 5 pour l'instant :

1/ Faust (Meilleur film depuis Les Mystères de Lisbonne que je ne peux que chaudement recommander, encore plus que Faust)

2/ Cosmopolis (Un des films de Cronenberg les plus abouti, maîtrisé, un scénario parfait pour lui)

3/ Holly Motors (A voir pour "l'originalité simple" proposé)

4/ I wish (Un film frais - on en sort tout sourire, très riche, qui pousse à se poser 36 000 questions sur le monde, rare pourtant quand les 2 acteurs principaux sont des enfants)

5/ Laurence anyways (Réalisateur X. Dolan à 23 ans et... on reste sans voix sur la profondeur de son cinéma à tout les niveaux : mise en scène, direction d'acteur, choix artistiques, .... Des moments époustouflants dans une fresque sentimentale bien rythmé. Des faiblesses - surtout cotés scénario - largement pardonnables pour un film de cet envergure)

Puis en vrac les bonnes surprises qui valent le détour :

The Raid (ça fait du bien de l'action comme ça), Viva Riva (avis aux amateur de film de genre 'mafia/gang', film congolais fragile et entraînant très simple et pour autant qui tire une vrai force dans sa naïveté), Barbara, L'enfant d'en haut, Moonrise Kingdom

Pas encore vu à regret : Le policier, Oslo 31 aout, Les adieux de la reine, Chronicle, La taupe

Share this post


Link to post
Share on other sites

La Taupe, sans doute l'un des meilleurs films de l'année 2012 ! Formidable direction artistique, un scénario subtil et puissant, une tension très bien maîtrisé, et un casting cinq étoiles.

Moonrise Kingdom, très bon aussi. Poétique, hors du temps, avec une bande son osée, comme toujours chez Wes Anderson.

Share this post


Link to post
Share on other sites
5/ Laurence anyways (Réalisateur X. Dolan à 23 ans et... on reste sans voix sur la profondeur de son cinéma à tout les niveaux : mise en scène, direction d'acteur, choix artistiques, .... Des moments époustouflants dans une fresque sentimentale bien rythmé. Des faiblesses - surtout cotés scénario - largement pardonnables pour un film de cet envergure)

Si je fais le bilan de la vingtaine de films que j'aurai vu au cours de l'été, clairement celui que j'aurai préféré et le plus fort émotionnellement parlant. Un sacré saut qualitatif pour Xavier Dolan après ses 2 premiers films, où il parvient même à retourner à son avantage tout ce qu'on pouvait lui reprocher auparavant. Dans mon top 3 de l'année pour le moment.

Viendraient ensuite Holy Motors, Faust, À perdre la Raison dans les bonnes surprises de l'été.

Puis The Dark Knight Rises, The Raid, Rebelle. Et Superstar, Ice Age 4, Keep the Lights On, 5 ans de Réflexion.

Et pas mal de films de moyen à médiocre : Adieu Berthe, The Dictator, La Part des Anges, Moi, Député, Dark Horse, Magic Mike, Jusqu'à ce que la fin du monde nous sépare, To Rome with Love, Le Lorax, Piégée.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Quelqu'un a vu The Secret ? Les critiques sont plutot pas mal. Je voulais avoir un avis de quelqu'un du CP

0

le scénario est original, rien d'exceptionnel mais ça se regarde.

sinon j'ai eu un petit coup de coeur pour

c'est frais c'est drôle et on ressort avec le smile.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Vu Killer Joe.

Pas le meilleur film de Friedkin (un de mes réalisateurs préférés) qui opte pour une série B néanmoins jouissive, dans laquelle le personnage central passe du sang-froid à la folie incontrôlable en un quart de seconde et vice-versa.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now


  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

English
Retour en haut de page
×