Jump to content
This Topic
Sign in to follow this  
Hella

[Article] CG en cercle : des erreurs qui changent tout

Recommended Posts

INTRODUCTION :

De plus en plus, les joueurs que nous retrouvons autour des tables des cercles parisiens ont acquis leur expérience de jeu sur le net où les réactions sont invisibles. Par ailleurs, l’échantillon des actions possibles à votre tour de parole est dicté par le logiciel lui-même et ne nécessite pas forcément une maîtrise des règles de base (qui peut faire quoi et quand). Je ne vais pas reprendre ces bases ici en considérant que ceux qui s’aventurent en cercle les connaissent parfaitement. Si ça n’était pas le cas, replongez-vous dans les manuels et articles de référence parce que les croupiers ne sont pas autorisés à vous les expliquer pendant un coup. Le croupier garantit le respect des règles mais ne vous guidera pas sur la décision que vous pouvez prendre à votre tour de parole. Il ne le peut pas.

En live, le poker est sensiblement régi par les mêmes règles mais l’interaction entre les joueurs en révèle toute la complexité. La plupart des erreurs ne sont pas liées à une méconnaissance mais à des réactions majoritairement émotionnelles. Elles sont fréquentes et souvent imprévisibles d’où un nombre incalculable de règles d’arbitrage.

Ces boulettes semblent souvent anodines aux yeux des joueurs peu expérimentés pourtant elles modifient considérablement le cours du jeu. Sachant que l’enjeu est financier, elles ne doivent pas être prises à la légère et bien cernées pour les limiter au maximum. Je vais traiter ici les quelques cas auxquels on est confronté plus de cinq fois par jour en table, essentiellement par des joueurs débutant en live (ou par des régulars vicieux.)

INFORMATIONS INOPINEES :

Contrairement à d’autres jeux de stratégie, les informations que nous détenons au poker sont incomplètes. Ce qui fait la beauté de ce jeu, ce qui fait la différence entre les bons joueurs et les moins bons est justement la manière avec laquelle on va chercher à compléter les infos manquantes. Il est donc capital de respecter certaines règles pour en préserver toute la saveur.

Respecter son tour de parole :

Que vous jetiez prématurément, modifiant ainsi la côte implicite, ou que vous relanciez, éliminant automatiquement des joueurs qui auraient peut-être participé, parler avant son tour a de lourdes conséquences et fausse tout le coup.

Si par mégarde ça vous arrive, le croupier appliquera une règle stricte :

- si vous avez jeté, votre jeu sera immédiatement ramassé et vous ne pourrez pas vous rétracter.

- Dans tous les autres cas, seule une action de nature à modifier le montant du pot avant votre tour vous permettra de vous dédire. Si tous les joueurs placés avant vous checkent ou foldent vous serez contraint à l’action que vous aviez engagée prématurément.

Les bras au ciel :

Vous avez jeté 7 et 2 dépareillés en premier de parole. Au flop : 7 2 7.

Ne frappez pas du poing sur la table, ne levez pas les bras au ciel, ne vous exclamez pas « Oh non !!! » Vous donnez une info capitale aux joueurs dans le coup. Restez impassible. Si vous avez jeté une main, vous aviez de bonnes raisons de le faire, consolez-vous en vous disant que vous l’auriez perdu mille fois et respectez le jeu des autres.

Vous ne savez pas avec quoi sont rentrés les joueurs dans le coup alors évitez toutes les réflexions qui donneraient une information sur les cartes restant dans le paquet à l’instant T. Elles modifieront forcément leur prise de décision.

La règle du “show one show all”:

Encore une fois, le poker est un jeu basé sur l’information. Par ailleurs, l’enjeu financier implique l’équité entre tous les joueurs de la table. Ainsi, si vous montrez votre jeu à votre voisin il est juste que toute la table reçoive l’information. Ceci n’a rien à voir avec le fait que ni vous ni lui ne soyez dans le coup, il s’agit là d’une information générale sur votre style. Si votre voisin sait que vous êtes du genre à jeter QTs en UTG, toute la table doit le savoir pour être en mesure d’évaluer la force de votre main dans un coup ultérieur. Donc si vous ne souhaitez pas révéler votre main à tous, ne la montrez pas à votre voisin.

Si exceptionnellement, et pour une main particulière à vos yeux, vous ressentez un irrésistible besoin de la montrer sous peine de tilter, le croupier n’est pas joueur… Vous pouvez également lui demander de la mettre de côté pour la révéler en fin de coup.

La fausse relance :

En France, les établissements appliquent la règle de la relance au double de la mise précédente. En cas de fausse relance (inférieure au double), on applique la règle dite « du 50% ».

Exemple :

A mise 40

B relance à 70.

50% de 40 est égal à 20, si la relance est inférieure à 60 (40+20), elle n’est pas prise en compte et le joueur est obligé de suivre les 40. Si elle est supérieure à 60, le joueur devra compléter jusqu’à 80, relance minimum obligatoire.

Donc ici B devra rajouter 10.

INFORMATIONS OBLIGATOIRES

La profondeur du tapis :

Cette information est souvent majeure dans le déroulement d’un coup. On jouera différemment selon si l’adversaire à 50 ou 300. Pour en permettre l’évaluation, les plus gros jetons doivent être placés devant et visibles par l’ensemble des joueurs.

La règle du showdown :

S’il y a une relance à la rivière, le relanceur devra montrer son jeu le premier. S’il n’y en a pas ce sera le premier dans l’ordre du bouton et ainsi de suite jusqu’à ce qu’un gagnant soit déterminé.

Le joueur gagnant devra montrer ses deux cartes même si la deuxième n’intervient pas.

En cas d’égalité (meilleur jeu au board), tous les joueurs dans le coup devront abattre leurs cartes.

Si un joueur a le jeu max et qu’il abatte le premier, le(s) autre(s) pourront mucker même si ça n’obéit pas à l’ordre fixé par la règle du showdown.

Si vous muckez, attendez que le présumé gagnant ait abattu son jeu avant de jeter le votre, sait-on jamais…

QUELQUES CONSEILS :

- Protégez toujours votre main, si les cartes jetées par un autre joueur touchent les votre ou si le croupier les ramasse en pensant que vous avez foldé, votre main sera « brûlée » et vous ne pourrez pas la jouer.

- Abattez votre jeu si vous n’êtes pas sûr de votre lecture car une main muckée est définitivement perdue même si vous vous rendez compte dans la seconde qu’elle était gagnante. Une main jetée est irrécupérable.

- Un croupier deale en moyenne 4 500 cartes par jour, il peut arriver qu’un joueur en reçoive 3 ou que l’une d’elles se retourne pendant la distribution. Cependant le missed deal (fausse donne) n’est pas systématique dans ces cas-là. Seul le croupier peut déclarer un « missed deal ». Si un joueur hurle à la fausse donne et jette son jeu, n’emboîtez pas son pas tant que le croupier ne l’a pas avéré car s’il a tort, le coup continuera et seuls ceux qui seront toujours en possession de leurs cartes pourront le jouer.

- A l’exception des conseils stratégiques, si un point vous semble flou, n’hésitez pas à demander au croupier de vous éclairer, l’information fait partie de ses attributions.

- En cas de litige, ne restez pas dans le doute et préférez demander l’intervention d’un floor, personne n’en sera pénalisé.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci pour cet article ! Il y a énormément de joueur qui ne respectent pas certaines règles élémentaires comme ne pas parler avant son tour ou influencer d'une quelconque manière des joueurs dans un coup ... J'espère que certains d'entre eux passeront par là !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci pour l'article, ça en aidera + d'un !

qques rmqs:

La fausse relance :

En France, les établissements appliquent la règle de la relance au double de la mise précédente. En cas de fausse relance (inférieure au double), on applique la règle dite « du 50% ».

Exemple :

A mise 40

B relance à 70.

50% de 40 est égal à 20, si la relance est inférieure à 60 (40+20), elle n’est pas prise en compte et le joueur est obligé de suivre les 40. Si elle est supérieure à 60, le joueur devra compléter jusqu’à 80, relance minimum obligatoire.

Donc ici B devra rajouter 10.

- ça c'est vrai a l'acf, ptet dans d'autres cercles, mais pas a clichy: si ta relance ne fait pas le double de la precedente, c'est callé, qque soit le montant que tu as indiqué

- il faudrait rajouter aussi le fait de ne pas parler dans un coup (ou de parler discretement , mais pas du coup qui se deroule ) quand on a pas de cartes.

- par contre, quand on a des cartes, on peut tout dire, sauf son jeu.

PS: qques saut de lignes, pour la présentation et l'aération ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Vous ne savez pas avec quoi sont rentrés les joueurs dans le coup alors évitez toutes les réflexions qui donneraient une information sur les cartes restant dans le paquet à l’instant T. Elles modifieront forcément leur prise de décision.
Beau travail, tu peut éclairer ce point en paritucilier ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est simple, lorsque l'ont est plus dans le coup il ne faut surtout pas parler du coup en cours. Les phrases comme "Ah il a touché sa couleur hein !" lorsque que le 3eme coeur tombe au board peut influencer les autres joueurs.

Ou alors les joueurs qui soupirent très fort lorsque qu'ils voient deux 10 tomber au flop alors qu'ils viennent de jeter un 10 ... Bref, quand on est pas dans un coup, on peut parler des oiseaux et du beau temps si on veut (et encore par respect pour les joueurs qui sont dans le coup généralement vaut mieux se taire), mais il est absolument interdit de parler d'une quelconque manière du coup en cours, et encore moins de sous-entendre les cartes qu'on a jeté.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

Sign in to follow this  

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

English
Retour en haut de page
×