Jump to content
This Topic
Sign in to follow this  
The_Life-Poker

Calcul devenir pro

Recommended Posts

C'est toujours moins chiant que 80% des métiers d'ingénierie @ 40h / semaine à coder ou à faire de la veille techno :)

C'est pas faux!! :)

Mais je pense qu'il est important d'alterner live et net!!!

Scotcher devant le pc seul, en étant son propre patron...faut avoir une sacrée volonté!!!

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je serais surpris de voir un ministre palir d'envie devant un joueur de poker, quelque soit ses revenus. Un ministre qui deviendrait joueur de poker professionnel serait vu comme un beauf par ses confrères de la haute société, et qu'il gagne des fortunes n'y changerait rien. Y'a bien plus d'adeptes du poker parmis les skybloggeurs qui écrivent en SMS (voir la quantité considérable de blog sur le poker sur skyblog) que parmis les membres de l'Académie Française, et c'est pas un hasard. Pareil pour le costard, si les ministres en portent c'est pas pour faire bien, c'est parce qu'ils jugent ça mieux qu'un survet' ou un jeans, et quand ils rentrent chez eux ils ne s'empressent pas d'enfiler un short et des tongs. Quand au travail lui-même, il me semble évident qu'il est plus épanouissant de participer à l'histoire de son pays que de passer ses journées à choisir entre check, raise ou fold. Dernière chose, le ministre a un salaire à vie, c'est-à-dire qu'il est assuré d'avoir ses 13905 euros tous les mois jusqu'à sa mort, ainsi qu'une voiture avec chauffeur et d'autres avantages.

Voilà pourquoi il me semble absurde, quand on est jeune et qu'on a le choix, de délaisser ne serait-ce qu'un peu ses études au profit du poker. Chacun voit midi à sa porte, mais réussir dans la vie, pour moi ça veut pas dire amasser des millions. C'est pour ça que le Panthéon abrite les dépouilles de gens qui étaient pauvres, mais qui ont un destin qui a de la gueule, contrairement à celui de Ferguson ou Harrington qui fait pourtant rêver plein de skybloggeurs de 16 ans (et pas qu'eux).

Voilà, c'est juste pour apporter un autre point de vue à ceux qui pensent que le poker c'est génial. Le poker c'est marrant mais c'est également nul pour plein de raisons. C'est pour ces raisons que je reste discret sur le fait que j'y joue. Je suis pas pro, loin de là, mais j'ai pas trop envie d'être associé au côté beauf du jeu. Sur ce, je vais me faire une petite partie.

Si tu me demandes à choisir mon salaire entre un joueur de poker lambda et un ministre lambda, je choisis le salaire du ministre, qui est à vie comme tu l as bien dit ci-dessus, pas de grosse hésitation.

Après, la plupart des ministres font t ils ce boulot pour participer à la construction de leur pays ? J'en doute très fort. pour bcp, ce sont des grosses têtes qui sont enarques ou grandes écoles et qui, par conséquent, sont amenés à avoir de grosses responsabilités...l'amour du pays là-dedans, possible de temps en temps mais laisse moi en douter, je dirais plus que c'est un concours de celui qui sera le + opportuniste mais ce n'est que mon avis...

Je vois pas trop le rapport avec le costard...j en porte tous les jours et mon 1er reflexe une fois à la maison, c est de me mettre en survet justement.

Je ne suis pas sur non plus que ce soit epanouissant d etre ministre, interessant sans doute, mais epanouissant ca m etonnerait, je ne suis pas sur de supporter + d 1 semaine leur etat de stress permanent. Pour moi, qqn d epanoui, c est qqn qui respire le bonheur et le bien etre, si les membres du gouvernement te semblent super heureux et totalement détendus...

Je suis d accord avec toi que tant qu on a la possibilité de faire des études, il serait inopportun de les laisser tomber au profit du poker, je pense que la reflexion de passer pro ou pas se fait quand on est deja actif et si l on se pose la question, c est que leur travail ne les satisfait pas pleinement (seuls 37% des francais sont satisfaits de leur boulot).

Ensuite à 16 ans...justement on n a que 16 ans, on est a priori + enclin à vouloir etre le prochain zidane que le prochain victor hugo ou aimé césaire pour faire dans l actualité si tu vois ce que je veux dire.

Pour finir, je ne vois pas ce que tu appelles coté beauf, pour ma part, je ne le ressens pas. Mes amis, qui pour la grande majorité, ont de bons, voir tres bons boulots auraient plutot tendance à être envieux et/ou à m'encourager. La preuve, maintenant ils savent tous jouer au poker. Mais peut etre suis je moi meme entouré que de beaufs ? ;)

En conclusion, je ne pense pas que tu aies forcément tort sur ce que tu dis, mais juste que je trouve normal que de nombreuses personnes puissent se demander à un moment donné si le poker n'est pas une orientation opportune à donnner à leur vie.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pareil, jamais constaté de côté beauf dans le poker, du moins pas plus qu'ailleurs, et les ministres qui se mettent pas en tong ... Bah ... Disons que ça m'a fait rire :)

Share this post


Link to post
Share on other sites
Moi j'ai trouvé la solution à tout ça.

18h de figuration par semaine, 4 mois de vacances par an, ça paye les impots, la sécu et la retraite, et on peut meme pas se faire virer.

On est payé pour passer son temps a jouer au poker en gros.

I :* prof.

Shame on you.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Dernière chose, le ministre a un salaire à vie, c'est-à-dire qu'il est assuré d'avoir ses 13905 euros tous les mois jusqu'à sa mort, ainsi qu'une voiture avec chauffeur et d'autres avantages.

completement faux

Share this post


Link to post
Share on other sites
Moi j'ai trouvé la solution à tout ça.

18h de figuration par semaine, 4 mois de vacances par an, ça paye les impots, la sécu et la retraite, et on peut meme pas se faire virer.

On est payé pour passer son temps a jouer au poker en gros.

I :* prof.

Encore un prof de gym :!:

Tu joues pas au golf aussi par hasard, parce qu'il y en a plein aussi dans mon club :D

Share this post


Link to post
Share on other sites

Perso je trouve ça assez inutile de comparer un joueur pro de poker à un ministre ou je ne sais quoi. Ce qui est "marrant" dans le fait d'être pro de poker, c'est justement le fait que c'est une passion qui devient un revenu, un moyen de vivre. A la rigueur les comparaisons avec des tennismens, artistes, musiciens me semblent plus pertinentes!

Qui plus est, être joueur de poker ça dépend de ce que l'on y met dedans, c'est pas un "métier" comparable à enseignant, ministre ou je ne sais quoi, qui sont des métiers où on sait plus ou moins à quoi s'attendre. Chaque joueur pro de poker a une carrière différente et des ambitions différentes, des défis différents. Certains peuvent juste vouloir gagner leur vie et être libre, glandouiller peinard et voyager! D'autres visent peut-être de gagner un bracelet ou un gros titre. Encore, certains veulent peut-être juste en vivre très bien pendant une dizaine d'années, mettre beaucoup de $$ de côté pour ensuite les investir dans un autre projet.

Ce qui caractérise premièrement selon moi le fait d'être un pro de poker, c'est que justement on est à 100% libre et responsable de son sort. Rien n'est écrit, tout est " à venir " et à réinventer et recréer chaque jour. C'est clairement compliqué et difficile, mais ça dépend surtout énormément de chaque personne à mon avis. Je pense qu'être joueur pro comme Manub, comme Cutss, comme Phil Hellmut, comme Negreanu ou comme certains ballas de 2+2 qui vivent en thaïlande avec 20k par mois est quelque chose de totalement différent. Tout ça pour dire qu'à mon avis on peut pas juger de façon générale de ce qu'est un joueur de poker pro, parce qu'il faudrait vraiment comprendre la vie de chacun, ses ambitions et son caractère.

Pour ma part dans 4 mois je vais essayer de vivre du poker, et je me donne 2 ans pour réussir, et j'espère que ça marchera, mais si tel n'est pas le cas, j'ai déjà des idées pour me sortir d'affaire ensuite. Je fais pas ça en me disant OUAIS ALLEZ JE VAIS TOUT DEFONCER ET ETRE RICHE OUAIIIIIIIIIIS. C'est un plan de vie que je me suis donné, et je m'adapterai en fonction de l'avenir, basta! :) J'ai pourtant 23 ans, un bac +5, mais ce qui me fait kiffer en ce moment, c'est le poker et tout ce que ça m'apporte.

Benyamine disait quelque chose de très intéressant dans une interview je trouve. Il disait que ce qu'il y a de fascinant avec le poker, c'est qu'on passe son temps à essayer de mieux se connaître soi-même. Il renchérissait en ajoutant que comme il jugeait ne pas se connaître suffisamment, il continuait à jouer au poker parce que ça lui apportait énormément au plan personnel.

Je trouve ça pas mal :)

Share this post


Link to post
Share on other sites
Si tu me demandes à choisir mon salaire entre un joueur de poker lambda et un ministre lambda, je choisis le salaire du ministre, qui est à vie comme tu l as bien dit ci-dessus, pas de grosse hésitation.

Comme quelqu'un l'a dit, c'est pas à vie (désolé, j'ai été victime d'une idée reçue). Mais peu importe les détails du métier de ministre, l'idée que je voulais exprimer, c'est le rapport entre la vocation et le vénal. J'aurais beaucoup plus d'estime pour quelqu'un qui a une vocation que pour quelqu'un qui bave devant la récompense d'un tournoi dans un casino.

Après, la plupart des ministres font t ils ce boulot pour participer à la construction de leur pays ? J'en doute très fort. pour bcp, ce sont des grosses têtes qui sont enarques ou grandes écoles et qui, par conséquent, sont amenés à avoir de grosses responsabilités...l'amour du pays là-dedans, possible de temps en temps mais laisse moi en douter, je dirais plus que c'est un concours de celui qui sera le + opportuniste mais ce n'est que mon avis...

Oui la motivation n'est pas forcément noble. Mais le métier lui-même l'est plus que le jeu d'argent. Si on veut être bon au poker, il faut gagner plus d'argent qu'on en perd (schématiquement, parce qu'au sens strict c'est pas ça). Si on veut être un bon ministre, il faut faire avancer son pays. Certes on peut faire l'un ou l'autre avec ses propres motivations, mais les métiers en eux-mêmes, c'est ça. Alors quitte à vouloir être bon, s'investir beaucoup en temps et en énergie (voire en argent), autant profiter du fait qu'on peut toujours choisir la cible de ses efforts.

Je vois pas trop le rapport avec le costard...j en porte tous les jours et mon 1er reflexe une fois à la maison, c est de me mettre en survet justement.

Je montrais juste que ce qui est un inconvéniant pour certains est un avantage pour d'autres. Personnellement je mettrais pas le pied dehors avec un survet (sauf pour faire du sport bien sûr).

Pour moi, qqn d epanoui, c est qqn qui respire le bonheur et le bien etre, si les membres du gouvernement te semblent super heureux et totalement détendus...

Disons qu'à mon avis, si on leur demande de choisir entre une carrière de ministre et une carrière de joueur professionnel, leur choix sera vite fait.

De plus, tout le monde ne vise pas le bohneur. Certains y ont renoncé car c'est pas leur priorité. Si le but d'Ingrid Bétancourt c'était de nager dans le bohneur, elle aurait choisi une autre voie. Heureusement la notion de transcendance existe toujours, même si elle perd sans doute du terrain face au fric. Tu peux voir ça chez certains intellectuels aussi, qui refusent de cautionner les moyens de promotions de leurs bouquins pour diverses raisons morales et préfèrent se retrouver à trimer pour gagner leur vie plutôt que de se vendre sur TF1 entre deux pubs pour Coca et Mac Do, alors qu'ils ont le potentiel de se faire plein de fric en étant moins regardant sur le moyen. C'est ce qu'il manque dans les jeux d'argent, c'est-à-dire des valeurs autres qu'un montant en euros. Comme j'ai eu l'impression que ça ne gêne personne, je l'ai dit. Si une personne se dit "tiens j'avais pas vu les choses comme ça", alors je serai content.

Ensuite à 16 ans...justement on n a que 16 ans, on est a priori + enclin à vouloir etre le prochain zidane que le prochain victor hugo ou aimé césaire pour faire dans l actualité si tu vois ce que je veux dire.

Oui, et je suis persuadé qu'à 16 ans on se verrait mieux joueur de poker à récolter des liasses de billets qu'ingénieur le nez dans des calculs. Donc à moins que 16 ans ne soit l'âge de raison...

Pour finir, je ne vois pas ce que tu appelles coté beauf, pour ma part, je ne le ressens pas.

Peut-être parce qu'on a pas la même définition du mot beauf. L'inventeur même de ce mot (le dessinateur Cabu) en a lui-même changé la définition récemment, en s'apercevant que le sens de ce mot ne correspondait plus à la réalité. Car en effet, aujourd'hui plus personne ne devient un bohnomme franchouillard avec une casquette Ricard et une Gitane maïs au bec. Il en reste des millions, certes, mais ils disparaissent sans être remplacés par les nouvelles génération. Quand on est élevé avec TF1, les séries télé, la cool attitude, le marketing, etc, ça donne autre chose. Voilà un très bon texte sur ce que c'est, un beauf, désormais. Comme on peut le voir, la nouvelle définition du beauf concerne plus l'employé de bureau que le paysan (ce qui est la thèse de certains sociologues en France). Mais bon, la réalité a toujours quelques décennies d'avance sur sa représentation.

Pour en revenir au poker, quelques exemples :

Le pseudo-luxe à tendance vulgaire : http://www.fairplayers.com/images/poker_man.jpg

Les femmes en petite tenue : http://www.cashthechecks.com/wp-content/up...06/10/poker.jpg

Le peacocking de certains joueurs (pas de photo mais ceci donne bien l'idée).

Je voyais l'autre jour à la télé un tournoi qui avait lieu dans un palace à Deauville. Eh bien le post-ado en short qui à l'air autant à sa place que Steevy dans un village du 19ème siècle, je trouve ça un peu beauf.

Ces photos, je les ai trouvé en cherchant "poker" sur google images. Il m'a fallu moins de 2 minutes. Essayons de trouver le même style de photo pour les échecs, par exemple. Impossible, même en beaucoup plus que 2 minutes. Il peut être instructif de déterminer pourquoi ce genre de différence.

Plus haut dans ce message je dis "Disons qu'à mon avis, si on leur demande de choisir entre une carrière de ministre et une carrière de joueur professionnel, leur choix sera vite fait". Poses la même question à un skybloggeur, il fera le choix inverse. Ce n'est pas tout à fait sans rapport avec la beauferie.

Aussi, je trouve qu'il y a plus de mauvais perdants au poker qu'ailleurs. En ligne, les semaines où je me fait pas insulter gratuitement par un mauvais perdant sont rares. Bizarremment, c'est pas aux échecs qu'on verrait ça, ou du moins pas avec une fréquence aussi élevée.

Enfin, j'ai envie de citer Tom Dwan et son appartement : http://highstakesnews.files.wordpress.com/.../02/durrrr3.jpg

À rapprocher de ce que dit le lien sur la néo-beauferie plus haut (l'appart et aussi le fait que la photo circule sur Internet).

Tout ça n'est pas intrinsèque au jeu lui-même, bien sûr, donc je ne reproche rien au poker. Par contre l'image du poker, construite par les gens, me semble un brin "m'as-tu vu".

Mes amis, qui pour la grande majorité, ont de bons, voir tres bons boulots auraient plutot tendance à être envieux et/ou à m'encourager. La preuve, maintenant ils savent tous jouer au poker. Mais peut etre suis je moi meme entouré que de beaufs ? ;)

Ils envient, mais ils envient quoi exactement ? Pour reprendre mon exemple de tout à l'heure, moi ce que j'envie c'est le courage des gens qui se mettent dans des situations pas possibles pour s'en tenir à leurs idées. D'autres envient le fric, la vie facile, ce genre de choses (et moi aussi un peu). Les gagnants du loto sont très enviés, tu ne crois pas ? Sinon y'aurait pas 13 millions de joueurs par semaine. Ingrid Bétancourt, je doute qu'elle soit très enviée, pourtant elle a du mérite. Conclusion : être envié c'est bien, mais ça n'a rien à voir avec avoir du mérite.

En conclusion, je ne pense pas que tu aies forcément tort sur ce que tu dis, mais juste que je trouve normal que de nombreuses personnes puissent se demander à un moment donné si le poker n'est pas une orientation opportune à donnner à leur vie.

Ah, une nuance. Tu dois pas faire partie des joueurs arrogants sur Internet, toi, sinon tu m'aurais déjà dit "pfff t'as perdu plein de fric et t'es aigri alors maintenant pour toi le poker c'est nul, va crever espèce de fish" ;-).

D'ailleurs pour moi le poker c'est pas nul, en soi. J'y joue. Mais beaucoup de choses me dérangent. Je n'adhère pas à l'ensemble comme si tout coulait de source.

Share this post


Link to post
Share on other sites
C'est toujours moins chiant que 80% des métiers d'ingénierie @ 40h / semaine à coder ou à faire de la veille techno :)

pas d'accord ! je suis ingé et je kiffe mon boulot :)

et le poker aussi, mais sans mon boulot y'aurait pas de poker ;)

puis voir des gens dans la journée c'est un peu mieux que voir un écran

Share this post


Link to post
Share on other sites

A mon avis la problématique du salaire d’un joueur pro ne doit pas être abordée de la même manière que celle d’un salarié classique qui touche globalement chaque mois la même paie (revalorisée ou non chaque année).

A mon humble avis, l’important pour un joueur pro c’est de disposer d’un bankroll suffisant pour voir venir (2 ans de train de vie selon l’avis général qui bien évidemment varie en fonction de votre style de vie cf : Kipik qui vit à Nantes et qui voyage peu et un joueur pro qui court le circuit EPT ou WPT) et générer du cash ( là aussi tout dépend de vos besoins et de ce que vous recherchez). Mais bien évidemment dans le calcul de ce cash il conviendrait de se construire une retraite mais je ne vais pas revenir sur des choses qui ont été abordées auparavant.

Je souhaitais prendre la plume (ce qui est plutôt rare quand on voit mon nombre de posts) pour vous faire part de mes quelques commentaires car je suis un ancien salarié qui est devenu chef d’entreprise et qui joue au poker dès qu’il a du temps.

1 : certains d’entre vous mettent en avant la liberté ô sacro sainte du joueur de poker, mais vous pouvez être tout aussi bien être libre et salarié (certes il vaut mieux être cadre), être libre et chef d’entreprise comme enchaîné à votre ordi 18h par jour pour grinder en multi-table pour boucler les fins de mois. La liberté a un prix et fait plus partie intégrante d’un état d’esprit que d’une réelle liberté.

2 : Certains d’entre vous sont jeunes voire très jeunes (18-20 ans, je suis un vieux con de 32 ans) et ont des besoins de jeunes mais sachez qu’en vieillissant vos besoins augmentent et si je me contentais de 2000€ par mois à 25 ans c’est loin d’être le cas aujourd’hui et il en ira de même pour la plupart d’entre vous. L’argent c’est la liberté, le nerf de la guerre. Prenez en compte très précautionneusement dans vos calculs.

3 : Certains ont parlé de salaires et de vies de ministres, de vies de cadres à 40h par semaines, de vies de grattes papiers ou d’ouvriers,etc…, tous les métiers ont leurs avantages et leurs contraintes et il n’y a aucune honte à travailler pour gagner sa vie quel que soit votre travail. La honte à mes yeux c’est de profiter du système (RMI, chômage longue durée pour voir si on peut s’en sortir en se prenant pour un pro du poker – j’ai rencontré certains spécimens récemment- et la conclusion de tout ça est qu’à mes yeux on est pro quand on quitte le quai sans filin de sécurité et que l’on est prêt à tout pour vivre de sa passion et il en va de même quand on est chef d’entreprise).

4 : il y a de nombreux points communs entre un pro du poker et un chef d’entreprise, tout le monde pense pouvoir y arriver, beaucoup échouent en route et se brisent les reins et tous ceux qui surnagent arrivent tous à la même conclusion : il n’y a pas d’argent facile, gagner de l’argent demande beaucoup de travail de discipline, de patience et une passion incommensurable pour ce qu’ils font et ceux qui visent 2500€ par mois en embrassant un de ces deux métiers font complètement fausse route et devraient se recentrer sur un travail plus classique.

5 : J’ai lu qu’une des personnes voulait monter une boîte et espérait gagner 500K€ en 3 ans si cela marchait (Tibouchon je crois) bien rassure toi mon coco avec un raisonnement comme ça tu vas te planter car cela ne veut rien dire pour un chef d’entreprise et je pense qu’il en va de même pour un joueur pro car l’argent est à la fois un moyen et une finalité et celui qui ne comprend pas cela va se ramasser. Si tu te dis « j’investis ou je mise l’équivalent d’une voiture et d’une maison pour tripler ma mise ou faire des investissements pour me développer et ganger plus», tu feras tout la peur au ventre et tu prendras de mauvaises décisions. Qu’est ce que cela veut dire 500K€ (de l’argent sur un compte, une valorisation de titres de participations, des brevets, des stocks options, des avantages en nature ?). Dans l’absolu cela ne veut rien dire, c’est ce que je dis aux personnes que je vois en entretien à qui je demande combien ils veulent ? Tous me donnent un chiffre sans me préciser la manière dont est décortiqué le montant.

J’ai plus d’argent investi dans mes sociétés que d’argent en banque et c’est tout à fait normal car c’est mon outil de travail (l’argent me sert à investir) et que je suis un chef d’entreprise pas un gagne petit qui a son EURL à 1 euro et qui cherche à boucler ses fins de mois en se vendant au rabais et qui se verse 10K€ de dividendes parce qu’il est sur un créneau porteur. Je suis persuadé que c’est exactement la même chose quand on est pro de poker, soit on croit en ce que l’on fait et on se donne les moyens soit on n’est qu’un loser qui surfe sur une tendance qui pourrait un jour ou l’autre être remplacée par une autre (cf. le backgammon il y a quelques temps).

Désolé si je vous ai saoulé avec mon post mais je suis disposé à développer tous ces prémices d’idées avec qui le souhaitera.

Share this post


Link to post
Share on other sites

réponse et théorie tres interessante :)

voila des réponses beaucoup moins constructives :)

1 - la liberté meme joueur de poker ca n'existe pas, faut bien se fixer des creneaux pour jouer sinon on est morts.

2 - 2000€ c'est vraiment juste, je prends mon cas a paris 2000€ tu vis pas en étant salarié et en cotisant, donc 2000 non déclarés + les periodes de moins bien peuvent faire des mois de grosse galère. Donc si un jour je voulais passer pro, je me fixerais le minimum de 5K€ /mois sinon ca vaut pas le coup je prefere cotiser pour ma retraite pendant 41 ans ;) et faire des extras poker

3 - et la lassitude dans tout ca?

Share this post


Link to post
Share on other sites
C'est toujours moins chiant que 80% des métiers d'ingénierie @ 40h / semaine à coder ou à faire de la veille techno

Ce qu'il faut pas lire comme connerie -_-

Bon il ne sert a rien d'apporter une réponse constructive étant donné que la moitié des joueurs considère que passer sa vie devant un pc à jouer au poker en gagnant juste de quoi vivre c'est le paradis !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ce qu'il faut pas lire comme connerie -_-

Bon il ne sert a rien d'apporter une réponse constructive étant donné que la moitié des joueurs considère que passer sa vie devant un pc à jouer au poker en gagnant juste de quoi vivre c'est le paradis !

Exactement, en te remerciant ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Perso je trouve l'analyse de chuisnul très intéressante, le problème est de savoir un peu les moyens qu'on est prêt à se donner, et de se remettre en cause tout le temps sans faire des calculs trop hypothétiques sur le long terme.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ce qu'il faut pas lire comme connerie -_-

Ben non :). Si c'est l'aspect 6h derrière un PC qui dérange, faut mettre ça en balance avec la plupart des métiers technologiques, et se rendre compte que c'est la même chose voire pire de l'autre côté.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Passer sa vie à grinder des midstakes sur son ordi ---> kill self

Gagner sa vie au poker sur internet, en s'impliquant dans une communauté de joueurs, en voyageant à travers le monde pour participer aux grands tournois, en écrivant des bouquins, en faisant du coaching, en participant à des projets d'entreprise à côté type site d'apprentissage, room online, organisations de tournoi---> pourquoi pas.

Cela n'est pas un hasard si la plupart des jeunes online pros, qui ont pourtant gagner des millions à ce jeu et ont obtenu une reconnaissance mondiale, délaissent peu à peu le poker comme activité principale pour se focaliser sur le business...

Perso, je trouve qu'être capable de gagner sa vie au poker (préalable évident avant de se lancer) c'est une chance incroyable pour se constituer un petit capital de départ puis un salaire complémentaire pour se lancer en parallèle dans un projet de création d'entreprise!

La combinaison des deux (poker 3h/jour + création d'entreprise) c'est le combo idéal.

Bon, après moi je suis fonctionnaire donc mon avis vaut ce qu'il vaut :(

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

Sign in to follow this  

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

English
Retour en haut de page
×
PokerStars : Micro Millions
PokerStars : Micro Millions