Jump to content
This Topic
FireBird

Livres à lire absolument!

Recommended Posts

Excellent thread (je n'ai jamais pensé à passer par ici)

 

Mon top 10

 

 

- Les frères Karamazov / Dostoïevski

- Casanova

- Le maître et Marguerite / Boulgakov. Livre très exigeant et assez atypique pour les non initiés à la littérature russe moderne, mais un vrai bijou si on prend la peine de fournir les efforts nécessaires

- La conjuration des imbéciles / Toole

- La Peste / Camus

- Orgueil et Préjugés / Jane Austen

- Entre ciel et Terre / Kalman Stefansson

- Les piliers de la Terre / Follett

- Le vieil Homme et la mer / Hemingway

- L'argent / Zola

 

Il y'en a des centaines d'autres, tous très bons pour des raisons foncièrement différentes.

 

Y a t-il des passionnés de littérature 19ème et de littérature scandinave ici ?

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Kennedy Toole : La conjuration des imbéciles

Cormac McCarthy - La route, No Country for Old Men

Robert Merle - Malevil, La mort est mon métier

Léon Bloy - Exégèse des lieux communs

Les derniers qui m'ont marqué, pour diverses raisons.

"La route" est pour moi une grande escroquerie.

 

OK ça se lit très bien et l'histoire est prenante, quoique basique et linéaire, mais où est l'intérêt de ce roman ?

 

L'impression que j'ai eu le lendemain où je l'ai terminé est celle d'avoir été trompé par tous ceux qui criaient au génie.

 

:t-es-fou-toi:

Edited by ice inside

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les livres qui m'ont marqué au sens où ils ont (au moins un peu) changé ma vie:

John Steinbeck : A l'est d'Eden, les raisins de la colère, la perle

Albert Camus : L'étranger

Georges Orwell : 1984 (dans le même genre il y a le meilleur des mondes de aldous huxley ou globalia de jean christophe ruffin)

Milan Kundera : Le livre du rire et de l'oubli, l'insoutenable légéreté de l'ëtre

Jack Kerouac : sur la route

Primo levi : si c'est un homme

Sinon dans des livres peut être moins "profonds" j'ai beaucoup aimé :

Patrick suskind : le parfum

tonino benacquista : Saga, Malavita, Quelqu'un d'autre

Bret easton ellis : American psycho

Bret easton ellis : American psycho

 

Comprends pas trop que l'on puisse le citer dans une short list...

 

En quoi l'as-tu "beaucoup aimé" ?

Edited by ice inside

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bret easton ellis : American psycho

 

Comprends pas trop que l'on puisse le citer dans une short list...

 

En quoi l'as-tu "beaucoup aimé" ?

j'ai changé par rapport à l'époque où j'ai cité ce roman ( mon post doit avoir 4 ans, je crois) et je ne le citerais sans doute pas aujourd'hui.

Mais c'est un roman intéressant sur le plan stylistique et dans sa construction (très répétitive), ce qui en fait un objet littéraire assez unique il me semble ; d'ailleurs Ellis dit bien qu'avec ce roman il a voulu faire une expérience stylistique (je ne sais plus où j'ai lu ça, mais je l'ai lu).

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bret easton ellis : American psycho

 

Comprends pas trop que l'on puisse le citer dans une short list...

A la limite, s'il faut en citer un, je dirais "Lunar Park" (ou "Moins que zéro"  qui malgré ses faiblesses est quand même un petit ovni. Par contre le gratuit et resucé "Suites Impériales".... ). Mais à l'image de la biblio de BEE, c'est toujours très inégal je trouve.

 

Par contre j'ai récemment découvert un roman qui m'a beaucoup plu et que l'on pourrait assimiler à la X Generation. L'auteur est un illustre inconnu (d'ailleurs sa bribe de page wikipédia est assez éclairante une fois qu'on a lu le bouquin) et son roman a été publié, malheureusement, juste après son décès :

 

C'est Karoo  de Steve Tesich :

 

tlku.png

 

Et si vous ne connaissez pas l'éditeur : "Monsieur Toussaint Louverture", je vous le conseil tout particulièrement. Ce sont de beaux livres et la sélection est vraiment pas mal quand on est un peu en mal de découverte.

Share this post


Link to post
Share on other sites

"Le Château" de Franz Kafka.

 

Je n'avais jamais rien lu de Kafka auparavant, d'où appréhension de ma part : ça va être bien chiant, je ne vais rien comprendre...

 

Mais si je post ici...

 

;)

 

Ce bouquin est une tuerie !!

 

:yes:

 

 

:8]

 

Franz je t'aime :pompom:

 

L'un des trois romans qui m'ont le plus touché.

 

Aucun mot compliqué, aucune phrase tordue, et en même temps Kafka nous emmène très loin dans ses analyses et nous montre avec facilité la complexité des éléments qui peuvent composer nos vies.

 

Ajoutez à cela un univers "fantastique mais réel" (l'histoire est bien réelle et crédible mais en même temps on est souvent dans un monde merveilleux, plein de mystères, d'incertitude, de faces cachées, d'incompréhension, de calculs et de froideur) et ça donne une bombe nucléaire.

 

"Le Château" m'a enchanté et fait son entrée dans mon top 3.

 

Kafka est mort à 41 ans et est considéré comme l'un des 10 plus grands écrivains de tous les temps.

 

Il a beaucoup écrit en sachant qu'il allait sans doute mourir relativement tôt.

 

A la fin de sa vie, il a demandé à son meilleur poto, Max Brod, de brûler tous ses manuscrits.

 

Une fois Kafka claboté, Max Brod a lu les manuscrits et s'est dit "WTF, brûler ça, j'peux pas".

 

C'est ainsi que "Le Procés" et "Le Château" ont été publiés après la mort de leur auteur, celui pensant que tout allait être brûlé comme il l'avait fait promettre à son poto.

 

A titre d'info, "Le Procés" et "Le Château" sont considérés comme 2 des 100 meilleurs romans de tous les temps, ça calme hein ? ;)

 

 

post-16667-0-67944300-1384035302_thumb.j

Edited by ice inside

Share this post


Link to post
Share on other sites

Un livre comme ça, ça se "mérite" : Dostoïevski te donne énormément si tu fais quelques p'tits efforts :my-heart-for-you:

Les thèmes abordés sont l'amour, la religion (je suis profondément athée, je précise), la justice, l'argent, la famille...

Quelle intelligence, quelle spiritualité, quelle précision : Dostoïevski me laisse sur le cul... 8>

Je ne pense pas que j'aurai pu lire un roman de ce type quand j'avais 25 ans (j'en ai 38).

Ce que tu soulèves ici me semble fondamental, bien que je sois encore assez éloigné des 38 ans, je m'intéresse à la littérature depuis peu de temps et Dostoievski trouve chez moi une place bien particulière, c'est en effet un auteur d'une intelligence et d'une richesse époustouflante, son style n'est pas lourd et lire des textes me procurent beaucoup de plaisir.

Tout ça pour venir à la question que je me pose, est ce nécessaire de forcer les collégiens et lycéens à lire de grands auteurs n'ayant pas la maturité pour accueillir la richesse de ces textes?

Je remercie l'éducation national de ne pas avoir mis Dostoievski au programme auquel cas je ne serais jamais venu a lui de moi même, je suis par exemple dans doute anesthésié a vie de Zola ou Hugo (l'avenir nous le dira cela dit) alors qu'après avoir lu seulement le joueur et l'idiot je jubile de savoir qu'il me reste de nombreux livres volumineux de cet auteur...

Share this post


Link to post
Share on other sites

L'éducation Nationale n'à, à mon sens, pas grand chose à voir la dedans. C'est plus une question de génération et de curiosité naturelle. 

Tout ça pour venir à la question que je me pose, est ce nécessaire de forcer les collégiens et lycéens à lire de grands auteurs n'ayant pas la maturité pour accueillir la richesse de ces textes?

Il y a quelques années, j'ai récupéré une partie de la bibliothèque de mon père dans laquelle j'ai pu trouver des ouvrages et des manuels scolaires de son collège et lycée (il est né en 1941).  

J'ai été frappé par la complexité des manuels scolaires de l'époque. Pour l'histoire (ce sont les manuels Malet & Isac, pour ceux que ça intéresse), le programme couvert au niveau collège était le même (en termes de bornes chronologiques) que celui que j'ai éprouvé à la Fac. Peu d'illustrations, beaucoup de texte et une qualité de rédaction irréprochable. Saisissant lorsque l'on met à côté un manuel d'histoire de 4e, au format bande dessiné avec ses gros caractères et ses images format A4.

 

Ce que je veux dire, c'est qu'effectivement les époques sont différentes. Les cursus d'antan et leurs diplômes étaient beaucoup moins accessibles qu'aujourd'hui. Mais à cette époque tous les supports utilisés étaient rédigés (et bien rédigés). Il n'y avait pas les médias (ordinateur, télévision...) d'aujourd'hui et le livre en lui-même tenait une place prépondérante. Je pense que, de fait, l'accès à la grande littérature était plus aisé.

 

Je parle ici d'accès hein, je ne dis pas que les ados d'avant étaient plus intelligents que ceux de maintenant, je dis que ceux d'aujourd'hui sont moins éduqués à la littérature.

Mais je ne crois pas que cela soit une question de maturité. Pour ma part j'ai énormément lu avant mes 14 ans et j'ai presque arrêté de lire jusque mes 19 ans et mes études à la Fac qui m'ont obligé à ré-ouvrir des bouquins. Mais je ne dirais pas que c'est l'école qui m'a fait arrêter de lire, ce sont mes préoccupations et mes aspirations d'alors qui me tenaient loin de la bibliothèque.

 

Quant à la complexité de certains grands auteurs et de leur langage, quoi de plus appréciable que de grandir avec un livre ? Le relire quelques années plus tard et en comprendre un peu plus et un peu mieux...

Share this post


Link to post
Share on other sites

L'école a un rôle crucial. On ne peut s'élever que si le savoir nous est transmis par quelqu'un de plus haut que nous (le professeur, ou le maître). L'école est le lieu où tout le monde a les mêmes chances de s'élever. Sinon, on s'en remet au hasard ou au milieu familial et les inégalités demeurent. L'école doit ménager la possibilité d'une vocation pour la littérature. Donc enseignement (au sens fort : montrer) et égalité dans cet enseignement.

 

Je pense que, de fait, l'accès à la grande littérature était plus aisé.

Marrant que tu dises cela alors qu'on vit à l'époque du cloud, où quasiment tout le savoir est centralisé, où on peut acquérir tous les classiques gratuitement et les stocker sur une machine qui loge dans sa poche, où le réseau et les outils informatiques permettent d'extraire, de copier et de partager à peu près tout. Je pense qu'on est au contraire dans une époque d’hyper-disponibilité de la littérature, mais que cette disponibilité est conjointe à une perte de goût — voire une perte de vue ! —, donc à un manque de promotion, et un déclin de la création (mais c'est un autre débat). Je fais ce diagnostic pour tous les arts.

 

 

Pour ne pas trop digresser, un livre à lire absolument :

 

27427_aj_m_4263.jpeg

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je pense qu'on est au contraire dans une époque d’hyper-disponibilité de la littérature, mais que cette disponibilité est conjointe à une perte de goût 

 

Quand je parle d'accès à la littérature, je ne parle pas de cet accès-là, bien évidemment. Nous sommes effectivement dans une époque "d'hyper-disponibilité" mais je ne crois pas qu'il soit question de perte de goût.

Je crois que c'est plus une question d'acculturation et d'habitude. C'est en ce sens que je parlais "d'accès". Il est plus facile de lire Montaigne quand on s'est déjà essayé à la littérature du XVIIe. Il est plus facile de le comprendre quand la littérature et le gout de l'écriture nous environne.

 

Quand au rôle de l'école, évidemment il est crucial. Mais je pense qu'il est naïf de considérer que le manque de goût pour les grands auteurs et la littérature en générale n'est imputable qu'à l'école.

Après, je te connais un peu Vidéni, je pense que tu as plein de choses à dire sur l'Ecole et j'ai sûrement plein de choses à répondre mais on ne dévoiera pas ce thread, n'est-ce pas ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Perso, à chaque fois, ou presque, que j'ai eu l'occasion d'écouter des émissions de radios ou de voir des vidéos d'intellectuels dissertant sur des romans que j'ai adoré, j'ai eu la gerbe.

 

Ces types que je regardais ou écoutais se branlaient la quéquète avec des discours incompréhensibles pour le commun des mortels, et rien que pour ça j'ai eu envie de leur fracasser la tête à coups de marteau :baby:

 

Par exemple, des émissions sur France Culture sur les "Frères Karamazov" ou bien sur le net des vidéos de Yann Moix et Philippe Sollers sur Kafka : 8xO:suicide:

 

Lisez mais n'écoutez pas les longs discours et analyses sur les romans.

 

Vous aimez la glace à la fraise ? Vous n'allez pas écouter quelqu'un pendant trois heures sur l'histoire de la fraise, ses orgines, sa culture, sa composition chimique, ses bienfaits sur la santé...

 

Et bien un roman, c'est comme le parfum d'une glace, si vous ne connaissez pas, testez-le, tout simplement.

Edited by ice inside

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je me suis mis à lire depuis peu.

Je viens de lire "l'alchimiste" de Paulo Coelho.

J'ai adoré.

Avez-vous des suggestions de romans du même genre?

Merci

Dans le même genre niais et mièvre j'ai entendu dire le plus grand bien des livres des éditions Harlequin.

Sinon tu peux essayer un vrai bon roman, il y en a beaucoup de cités sur le fil.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour continue dans ma série non-roman (que des classiques certes, mais je ne cherche pas l'originalité) :

 

- Les Essais (Montaigne)

- Hamlet (Shakespeare)

Share this post


Link to post
Share on other sites

je trouve que ça se fait pas de dauber autant sur un livre que quelqu'un annonce avoir aimé.

 

j'ai lu l'alchimiste il y a longtemps, quand c'est sorti. je ne m'en souviens plus trop. mais il me semble que c'est un genre de feelgood novel. on peut pas reprocher à quelqu'un de l'avoir aimé, c'est fait pour ça. je trouve ça plus sympathique d'annoncer que la littérature peut offrir encore bien davantage.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je cherche juste des livres dans le style de l'Alchimiste.

Je débute dans la littérature je n'y connais rien je l'ai précisé.

Je sais qu'il y a des bons livres cités ici mais bon y en a un paquet et il ne sont pas tous dans le genre "conte spirituel".

Si vous avez des livres de ce genre qui vous ont bien plus merci de les citer, sinon je vois pas l'intérêt de répondre complètement à côté et surtout de façon agressive.

Edited by heisenberg1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 07/02/2015 à 12:37, heisenberg1 a écrit :

Je débute dans la littérature et je cherche donc des "livres à lire absolument" dans le style précité.

Je viens de lire le résumé de "Siddharta" et c'est exactement ce que je recherche je vais lire ça merci.

La partie et le tout   Werner Heisenberg

Edited by tiresias

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le Chuchoteur, de Donato Carissi.

 

"Cinq petites filles ont disparu.

Cinq petites fosses ont été creusées dans la clairière.
Au fond de chacune, un petit bras, le gauche.

Depuis qu’ils enquêtent sur les rapts des fillettes, le criminologue Goran Gavila et son équipe d’agents spéciaux ont l’impression d’être manipulés. Chaque découverte macabre, chaque indice les mènent à des assassins différents. La découverte d’un sixième bras, dans la clairière, appartenant à une victime inconnue, les convainc d’appeler en renfort Mila Vasquez, experte dans les affaires d’enlèvement. Dans le huis clos d’un appartement spartiate converti en QG, Gavila et ses agents vont échafauder une théorie à laquelle nul ne veut croire : tous les meurtres sont liés, le vrai coupable est ailleurs.
Quand on tue des enfants, Dieu se tait, et le diable murmure…

Un époustouflant thriller littéraire,
inspiré de faits réels."

 

Je lis un livre en moyenne par an mais je loupe jamais une sortie de Donato Carissi, un ancien journaliste italien converti écrivain. Pour les amateurs de Thriller c'est un livre culte, le suspens est omniprésent. La suite "L'échorchée" est d'aussi bonne qualité que le premier. En attendant la fin de la trilogie.

Edited by Isaac
Liens images morts

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now


  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

English
Retour en haut de page
×
PokerStars : Rewards
PokerStars : Rewards