Jump to content
This Topic
Regatbreizh56

Coverage FPO Paris 2023

Recommended Posts

Éjectés de leur maison

Les regs du Circus n’ont pas vraiment eu le temps de profiter de leur finale à domicile. Après Idir Haïche, c’est Yannice Bahri qui sort de ce tournoi, pris sur un flip des plus classiques contre Suat Uyanik.
 

large.Yannice.jpg.6b7c1da0430277930a38db

 

La finale avait pourtant bien commencé pour Yannice. Un 30-70 d’entrée pour se redonner de l’espoir et revenir au-dessus des 20 blindes. Mais pour le reste, aucune main à se mettre sous la dent… Jusqu’à ce As-Roi au HJ. Mais deux crans plus loin, Suat Uyanik découvre :Tc:Th dans les blindes. Deux mains assez puissantes pour dessiner le flip. Les 3,3 millions sont payés et Suat s’offre une nouvelle balle d’élimination. 

Les deux joueurs touchent sur le flop :Ks:Ts:5c. La turn :Qd offre une porte de sortie à Yannice, mais la river :Qh valide le full pour Suat. Jolie perf de Yannice, récompensé de 11 200 € pour cette 7e place. Suat consolide sa postion d'outsider, avec près de 10 millions de jetons.

Il reste 6 joueurs (sur 867 inscriptions)
Niveau 32 : 125 000 / 250 000 - Ante 250 000
Moyenne : 8 670 000 jetons
Prochain Palier : 13 200 €

Edited by cosmictrip

Share this post


Link to post
Share on other sites
Tomislevel

L’énigme de ce FPO a été résolu. Pour le premier tournoi Live de sa carrière, Tomislav Pavanic termine 6e pour 13 200 €. Pourtant remonté à un tapis confortable après ce coup de théâtre contre Jeff Riboulet, Pavanic s’est fait prendre dans un énorme pot contre Anthony Say, où l’Orléanais nourrira peut-être quelques regrets.
 

large.63c416c8753d1_TomislavPavanic.jpg.
 

Tomislav est à l’initiative au bouton et open sur la blinde d’Anthony Say. Défense et c-bet sur le flop :Ac:7d:Tc. 600 000 jetons, payé. Le :9d turn ouvre encore les possibilités : Second baaaaar à 1 050 000. Payé encore. :Qd river, Tomislav envoie le troisième barrel : 2 500 000 pour suivre. Anthony prend ses trente secondes… Et check-raise tapis ! 3 350 000 à ajouter pour Pavanic, qui s’acquitte, plutôt rapidement de la somme avec… :Qc:7c. Deux paires seulement ?

Un call un poil ambitieux, qui s’empale contre la flush de Say et son :Kd:Td. Anthony met la main sur un pot énorme et rejoint Nicolas Dumont dans les hauteurs du tournoi. Pavanic se retrouve cripple.
 

large.63c416c7efa5e_AnthonySay.jpg.16cbc
Magnifique opération pour Anthony Say. L'homme qui était tombé à 3 blindes en demi-finale revient complètement dans la course de ce Main Event, avec 14 millions de jetons.

Ses dernières blindes partiront quelques minutes plus tard. Open-shore de Nico Dumont au CO avec :8s:7c. Le champion EPT abuse de la pression ICM pour se retrouver en face à face avec le short stack, qui paiera avec :Kd:Tc. Nico touchera une paire, suffisante pour éliminer l’Orléanais. Superbe performance de Tomislav. Chipleader au Day 1, chipleader au Day 2 et deuxième stack au départ de cette finale, l’artisan électricien a vécu un run fabuleux pour sa grande première en tournoi Live. Il repart dans le Val De Loire avec un beau billet de 13 200 €.

"Je suis vraiment très contente. Pour mon premier tournoi, arriver en table finale, c'est magnifique, commente Pavanic, tout sourire malgré le busto. J'ai joué mon jeu du début à la fin. Evidemment, je n'ai pas le niveau de Nico ou d'autres joueurs. J'ai quelques regrets sur ce coup avec Q-7, je ne dois pas call. Je le voyais pas sur la flush. Mais cinquième, c'est déjà très bien. Je reviendrai pour le WPT, les sensations de tournoi m'ont vraiment plus. Et puis, j'ai gagné un ticket à 1 000 € pour les championnats de France !". Et c'est avec grand plaisir qu'on suivra Timoslav pour sa deuxième. GG !

Chipcount :

Jeff Riboulet : 3 800 000
Suat Uyanik : 8 300 000
Anthony Say : 14 400 000
Nicolas Dumont : 19 400 000
Alexandre Albertini : 3 500 000

Il reste 5 joueurs (sur 867 inscriptions)
Niveau 33 : 150 000 / 300 000 - Ante 300 000
Moyenne : 10 404 000 jetons
Prochain Palier : 16 200 €

Edited by cosmictrip

Share this post


Link to post
Share on other sites
Envoyer Riboulet

Le boulevard qui se présente à Nicolas Dumont s’élargit encore un peu. Le joueur continue de dérouler en assumant son statut de chipleader. Et quand Jeff Riboulet trouve une main pour le contrer, Nico tient la premium pour accepter, et remporter le flip.
 

large.Riboulet.jpg.19e274a0eb0ce8caeeea5
 

Il ne se sera jamais vraiment relevé de ce coup de massue avec deux Dames. Tombé sous les 4 millions, Jeff a bien résisté pour laisser passer les éliminations.La patience lui assure sa place dans le Final Five, en reprenant même un peu d’avance sur le shortstack Albertini. Avec deux Dames, encore elles, face à un open du chipleader, Jeff croit trouver le spot pour revenir dans la course. Et avec les fréquences de Nico, il a de grandes chances d’arracher le coup ou d’être devant. Que nenni ! Cette fois, Dumont tient As-Roi pour un flip à 8,5 millions de jetons.

Le flop :9s:7h:6c donne l’avantage à Jeff, mais un terrible :Ks river fait pencher la balance côté Dumont. Brique river et le chipleader s’offre une nouvelle élimination.
 

large.63c41dcf8a5d2_Ribouletout.jpg.1cc0
 

« J’étais en freeroll, donc je suis très content, commente le qualifié Florida Poker Tour, au sortir de sa plus belle performance Live. Évidemment, ce coup au départ change tout. J'ai du jouer les paliers, je connais un peu l'ICM et cinquième, c’est déjà beau ». La belle histoire se termine avec un chèque de 16 200 €. Place au match à 4. 

23 millions chez Dumont, loin devant tous les autres. Anthony Say en embuscade avec 15 millions, Uyanik autour des 30 blindes et Albertini short stack, avec 2 millions de jetons.

Il reste 4 joueurs (sur 867 inscriptions)
Niveau 33 : 150 000 / 300 000 - Ante 300 000
Moyenne : 13 005 000 jetons
Prochain Palier : 20 500 €

Edited by cosmictrip

Share this post


Link to post
Share on other sites
Dumont au balcon

Le récital Dumont se poursuit. Le chipleader enchaîne même avec une nouvelle élimination. Tombé dans la zone rouge Suat Uyanik tente sa chance depuis le CO, mais Nico fait le bon call. Et encore une fois, les cartes sont avec lui.
 

large.63c4291a9b0cb_Uyanikout.jpg.16ee51
 

Le match à quatre est facile à structurer. Un super chipleader, un outsider à 35 blindes, et deux shorts qui se battent pour le palier. Suat Uyanik et Alexandre Albertini se regardent en chien de faïence. Ils savent que l’un ou l’autre ne sera pas sur le podium.

Pas du genre à se défiler, Suat Uyanik trouve :Ah:2h au CO. Avec 12 blindes, et la BB qui arrive, Uyanik opte pour l’open shove. Fold Anthony Say mais après réflexion, Nicolas décide de mettre Suat au défi. Son :Ac:9d domine la main adverse, et les deux joueurs se lèvent pour voir le flop. 

658 pour commencer. « Un sept pour la quinte » demande Uyanik, prêt à sortir avec la manière. Le :3d turn lui donne aussi des possibilités de quinte. Mais comme il l’a souhaité, Suat sort sur un beau :7c river.

Le reg parisien réalise un exploit de taille : Pour la deuxième année consécutive, il a atteint la table finale de ce FPO Paris. Avec cette quatrième place, il double même son score de l’année dernière (8e pour 10 500 €) et confirme sa régularité sur les gros évènements franciliens.

Alexandre Albertini savoure quant à lui un nouveau palier, Anthony Say se maintient près des 12 millions, tandis que Nico est seul au monde, avec 34 millions de jetons.

Il reste 3 joueurs (sur 867 inscriptions)
Niveau 34 : 200 000 / 400 000 - Ante 400 000
Moyenne : 17 005 000 jetons
Prochain Palier : 27 500 €

Share this post


Link to post
Share on other sites
A toute berzingue

Et une, et deux et trois éliminations consécutives pour Nicolas Dumont. Le chipleader ajoute le nom d’Alexandre Albertini à son tableau de chasse. Cette fois, le champion EPT était légèrement derrière, mais cette semaine semble être la sienne. Alex prend la 3e place, c’est (déjà) l’heure du heads-up.
 

large.63c43170c6c30_ALbertiniout.jpg.e75

Le chipleader fait du bon boulot. Il dirige les débats, grappille tranquillement ses opposants, puis les achève un par un. À l’instant, Nicolas Dumont valide sa troisième élimination du niveau. Encore une fois, c’est le short stack qui succombe, en la personne d’Alexandre Albertini.

L’amateur trouve pourtant la bonne rencontre avec un duel :As:Jc contre :Ah:7h. Un 70-30 pour revenir à plus de six millions de jetons (15BB). C’était sans compter sur la forme de Nico, qui en plus d’être au-dessus techniquement, frappe chacun des boards à tapis pré-flop. Cette fois, il prend la double paire tout de suite sur le flop :Ah:Ks:7c A7K. Le :4s et l’ :Ac river ne changeront rien. 
 

large.63c43172a13b4_TropheFPO.jpg.0bc0d3
Une question sur toutes les lèvres : qui donc repartira avec cette superbe malette PMU ? Et en bonus, 60 000 €.

Grâce à sa parfaite gestion des paliers, Albertini signe la plus belle perf de sa carrière, dix ans après sa TF sur un Deepstack Extravaganza à Vegas. 20 500 € pour Alexandre. Place au heads-up : 10 075 000 pour Anthony, 41 835 000 pour Nico. Un heads-up à 20 briques et un trophée FPO. Messieurs, que le meilleur gagne !

large.63c431720b12b_HUDumontSay.jpg.94b3

Il reste 2 joueurs (sur 867 inscriptions)
Niveau 34 : 200 000 / 400 000 - Ante 400 000
Moyenne : 26 010 000 jetons
Prochain Palier : 39 753 €

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le patron, c’est Dumont

En démonstration depuis le début du festival, Nico Dumont écrase la table finale et remporte le Main Event FPO Paris. Un nouveau titre de prestige pour l’amateur qui a littéralement rasé le Circus cette semaine. Un plaisir de voir Nico à ce niveau, d’autant que le champion EPT se libérera du temps pour sa passion cette saison, qui commence sur les chapeaux de roue.
 

large.IMG_5415.jpg.295c26f0915fc801fe86a
Crédits : Dans le Carré / Sophie Pons

Une prestation impressionnante pour une finale expéditive. Chipleader du début à la fin de la partie, Nicolas Dumont semblait avoir un boulevard pour le titre. Le patron d'auto-école s’est engouffré dedans, frisant même l’excès de vitesse : 5 heures de jeu seulement, dont quatre éliminations consécutives sur les deux dernières heures. Nico a harcelé ses adversaires, les grindant pour les mettre à terre, avant de les achever sur des rencontres pré-flop. Nico avait tant d’avance qu’il pouvait même en perdre quelques-uns, mais non. Nico a réalisé un perfect, jusqu’à donner le coup de grâce… Avec deux As.

Open Say 800 000, 3-bet 3,2 M Nico, tapis Anthony, snap-call et ça sera un 80-20 contre le :7h:7s d’Anthony. Aucune sueur sur le board :Qd:9c:4d:Jc:2d. Ca y'est, Nico est champion FPO.  
 

large.63c447860e03d_Dumontwin.jpg.bc005a
 

Et dire qu’alors qu’ils étaient encore en full-ring, Nico perdait deux Rois contre deux As d’Anthony Say. Un coup presque anecdotique, puisque dix minutes plus tard, Dumont détroussait Tomislav Pavanic, alors bref chipleader, sur cet énorme raise-river, pour près d’un quart des jetons du tournoi. Le cooler aura tout de même permis à Anthony de se refaire la cerise. L’amateur a ensuite très bien négocié le Final Day pour se hisser jusqu’au heads-up. Lui qui était tombé à 3,5 blindes en demi-finale termine finalement runner-up pour presque 40 briques. VGG.
 

large.63c4478726c1a_SaySaySay.jpg.1655a7
Le survivor de cette table finale Anthony Say, qui a poussé l'exploit jusqu'à la 2e place, pour 39 753 €

Mais cette semaine, le Roi répondait au nom de Nicolas. Et je dis cette semaine puisque la razzia a en effet duré tout le festival. 13e du FPO 300 pour s’échauffer les doigts (et encore, je dois lui mettre un bad beat affreux pour ne pas qu’il win celui-là), vainqueur du tirage au sort pour une croisière en famille autour des iles grecques, vainqueur d’un ticket 1 000 € pour les Championnats de France à Aix-en-Provence, et enfin, vainqueur du Main Event pour 60 000 €. L’année commence pas mal.

Avant de partir célébrer sa victoire avec les quelques potes venus le rail, Nico s’arrête quelques minutes pour la traditionnelle interview post-victoire. Les mots d’un amateur-champion, qu’on a envie de voir gagner, encore et encore. Ça tombe bien, c’est le plan.

Nicolas Dumont : "La triple couronne, c'est le but ultime"

large.63c447868a390_DumontWinwin.jpg.73d


Fausto : Félicitations Nico pour cette victoire. Tu étais pressé aujourd’hui pour expédier cette finale en cinq heures ?

Nicolas : Non, pas du tout, ça s’est passé comme dans un rêve. Pour la petite touche émotion, il y a ma grand mère qui est morte cette nuit… (il s’arrête un instant, la gorge prise par les sanglots). On va dire qu’elle m’a aidé. Cette victoire c’est aussi un peu pour elle…

F : Elle pourra être fier de toi. Tu as été impressionnant, costaud du début à la fin. La demi s’était déjà bien passé, et la finale encore mieux.

N : J’ai eu l’impression de prendre les bonnes décisions, j’ai run dans les bons spots, j’étais à l’aise, dans la zone, c’était fluide. Je regarderai la TF et je débrieferai avec les potes, mais tout s’est bien passé. Je passe le flip avec As-Roi contre deux Dames, j’élimine le 4e avec de la chance… Mais je pouvais perdre ces coups là. J’ai jamais été en danger.

F : C’est la conclusion d’une semaine de folie. Tu deeps runs le FPO 300, tu gagnes la croisière en Grèce, tu prends le ticket à 1 000 € pour les Championnats, et tu termines avec cette win…

N : J’avoue que je pouvais pas faire mieux. Cette semaine, c’était un rêve. Je suis très content d’avoir été au bout parce que quand tu as ces opportunités là et que tu les gaches, c’est chiant.

F : Ca fait trois tables finales pour deux wins au Circus (1er de l’UDSO Mystery bounty en décembre). Tu as l’air de te sentir bien dans ce Club ?

N : Je viens ici depuis octobre, j’ai un peu été adopté par le staff, les croupiers. Même avec les joueurs, ça se passe super bien.

F : Tu as déjà accompli pas mal de belles choses dans le poker. Comment tu situes cette win par rapport à tes autres succès ?

N : C’est une victoire. On fait du tournoi pour ça. Si ça me faisait pas rêver, je le ferai pas. C’est un tournoi majeur du circuit PMU, un des leaders en France. C’est prestigieux, c’est de la reconnaissance. Normalement, on commence par le FPO et on gagne l’EPT à la fin. Mais ça montre que je peux m’adapter à tous les fields. Un EPT, le niveau est très relevé. Un FPO, ce n’est pas le même jeu. Le deep run sur le Main montre que je peux aussi jouer les Américains. Ca montre un peu mon niveau « d’adptabilité ».

F : Tu réalises des choses que beaucoup de joueurs souhaitent, ou envisagent, surtout dans une carrière amateur. Est-ce qu’il y a des objectifs que tu aimerais cocher encore ?

N : Ce sont des choses que je souhaite à tous le monde. Honnêtement, le poker, c’est vraiment une passion. J’adore ça. J’aime comprendre. Et cette année, pour une fois, je vais pouvoir me lancer à fond et travailler. Je suis en train de vendre mon auto-école, mon fils va à la crèche, ma fille est grande… Je vais pouvoir être focus. Et j’ai plein de choses encore à faire. On a toujours faim de victoires. Et maintenant que j’ai un EPT depuis 2018, la triple couronne, c’est le but ultime. En tant que joueur, c’est une reconnaissance incroyable. Ça va être difficile, il faut d’abord un WSOP…

F : C’est pour ça que tu bosses les variantes ?

N : C’est quelque chose qui m’a toujours plu. J’ai été croupier aussi un temps, à Cadet pendant deux trois mois, j’avais 20 ans. J’avais appris toutes les variantes, et c’était resté dans un coin de ma tête. C’est pour la passion et aussi, la possibilité de jouer plus de WSOP.

F : Je suppose qu’on te revoit bientôt sur le circuit, français et international ?

Depuis que mon fils est né en avril, je suis quasi pas sorti de Paris. En même temps, il y a tellement de tournois ici que c’est pas si grave. Je pourrais pas être là pour l’EPT, j’ai un mariage et je vais à Saint-Martin. Mais à Paris, in dans tout et Vegas cet été sûr !

F : On a hate de te revoir. Bravo Nico.

 

Le tableau de ce Main Event  FPO Paris - 867 entrées - 600 €

1er - Nicolas Dumont : 60 000 €
2e - Anthony Say : 39 853 €
3e - Alexandre Albertini : 26 500 €
4e - Suat Uyanik : 20 500 €
5e - Jean-François Riboulet : 16 200 €
6e - Tomislav Pavanic : 13 200 €
7e - Yannice Bahri : 11 200 €
8e - Idir Haïche : 9 600 €
9e - Mustapha Amaouche :  8 500 €

large.IMG_5424.jpg.98b1c825d4e3d2ccb1838
Crédits : Dans le Carré / Sophie Pons

Edited by cosmictrip

Share this post


Link to post
Share on other sites
News

Au terme d'une table finale expédiée en cinq heures, Nicolas Dumont s'impose au Club Circus et ajoute le FPO Paris à son palmarès. Dans une interview accordée à chaud à notre reporter, le patron d'école annonce vouloir se montrer plus présent sur le circuit dans les mois à venir. Avec 60 000 € dans l'escarcelle, son année 2023 démarre sur les chapeaux de roue.

[...] Lire la suite…




(crédit : Sophie Pons / Dans le Carré)

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 16/01/2023 à 13:53, LooseMuck a écrit :

Quid du résultat du HR ?

Je suppose que tu as dû voir les résultats, mais je me permets de les poster ici. Le HR a attiré pas moins de 203 joueurs pour former un joli prizepool de 204 368 €.

Du beau monde en TF avec les Franck Kalfon, Miro Alilovic, Ahmed Haddouche ou Ouass' Mansouri. On aurait pu avoir aussi Bruno Fitoussi de retour sur une grande finale parisienne, mais le King contentera cette fois de la bulle TF.

C'est finalement Greg Fournier qui s'impose devant Anthony Saadoun. Son acolyte Pierre @LenchanteurMerlin avait rasé les Day 3 des Wina Series, son pote Nico Dumont s'est occupé du Main Event, lui se charge du HR pour signer sa meilleure perf en Live. Il confirme par ailleurs sa montée en puissance sur le circuit. Après plusieurs petites places d'honneur, voilà la grosse win, pour 46 300 €. Et en plus d'être bon, il est très sympa.
 

large.fournier-fpo-hr_5446.jpg.6ade8c878
Crédits Photos : PMU Poker / Sophie Pons

 

Le tableau du High Roller - 203 joueurs - 1 200 €

1er - Gregory Fournier - : 46 300 €
2e - Antony Saadoun : 33 758 €
3e - Ouassini Mansouri : 24 800 €
4e - Ahmed Haddouche : 18 500 €
5e - Jeremie Zouari : 13 900 €
6e - Miroslav Alilovic : 10 600 €
7e - Franck Kalfon : 8 250 €
8e - Laurent Leclerc : 6 540 €
9e - Benjamin Davo : 5 350 €

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now


  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

English
Retour en haut de page
×