Jump to content
This Topic
cosmictrip

Coverage FPS Aix En Provence 2022

Recommended Posts

Seule la victoire est belle

Des centaines de joueurs venus de toute la France ont rejoint le pied du Grand Pasino. Grimpeurs amateurs ou alpinistes professionnels, ils ont tous le même objectif : Être le premier à parvenir au sommet des montagnes aixoises. Deux ascensions majeures au programme. Un Mystery Bounty délivrant un Platinum Pass et un Main Event FPS. Les prétendants viennent de s'engager dans les premiers kilomètres, nous nous apprêtons aussi à infiltrer la course, mais avant cela, prenons pied dans les montagnes du Pays d'Aix, avec un premier tour en altitude, sous le soleil du midi. 
 

large.IMG_9818.JPG.4c4399bf6cb946ea018f5
Le premier arrivé en haut de la Sainte-Victoire aura droit à un Platinum Pass.
 

Un soleil éclatant au milieu d’un ciel azur. Nous sommes fin novembre, et il fait si doux qu’on enlève le zip de la doudoune pour sentir les bourrasques rafraichissantes du Mistral. Avec ce soleil, on se permet même un déjeuner en terrasse sur la place de la mairie, une petite brushetta au pesto et un verre de rosé pour se mettre au diapason.

À titre personnel, j’ai de la famille dans les campagnes avoisinantes, mais je n’ai jamais vraiment visité Aix-en-Provence. Comme à chaque nouveau stop, je m’autorise donc une balade touristique pour quadriller la ville, découvrir les coutumes locales, et m’acclimater au terrain qui s’apprête à accueillir l’une des étapes reine du circuit national : Les fameux France Poker Series, sous la houlette du duo Pokerstars et Texapoker.
 

large.IMG_9804.JPG.5c72414e451e27ea92960
Le drapeau régional flotte sur la Place de la Mairie, où le soleil éclaire agréablement les quelques brasseries-terrasses.
 

large.IMG_9813.JPG.e2d50ec516a53614c6dcb
Vue value depuis notre hôtel

Le combat se déroulera dans l’arène du Grand Pasino, un peu plus au sud, mais pour l’heure, nous déambulons entre le cours Mirabeau, la Place des Cardeurs et la Fontaine de la Rotonde. Il s’agit là des points névralgiques du centre-ville, creusées de dizaines de petites ruelles piétonnes sillonnant entre les grandes bâtisses de pierres orangées. Elles rappellent le passé médiéval de cette ville, fief des maisons d’Anjou et d’Aragon. Il suffit de lever les yeux pour revenir au XIIIe siècle, en voyant s’élever dans le ciel les tours de la Cathédrale Saint-Sauveur.
 

large.IMG_9810.JPG.f4b4f4a604731d339bc79
 

En montant les routes menant vers le nord, les pierres orangées laissent place aux teintes vertes des pins et des oliviers. La végétation s’étend sur le massif du Midi en se mêlant avec harmonie à l’ocre des montagnes. Une maison esseulée en bordure de route, indiquée de quelques pancartes touristiques, nous voilà dans l’atelier de Cézane.
 

large.IMG_9817.JPG.5623b4e4d15ce37a63b5f


C'est l’enfant du pays, la fierté régionale, qui peignait à la fin du XIXe siècle une célèbre série de tableaux intitulés « Joueurs de carte ». Cette semaine, Paul Cézane ne sera pas là pour tirer le portrait des grinders venus pour le festival. C’est moi qui, bien plus modestement, vous raconterait les visages et les histoires qui animeront les deux grands tournois du programme. Un Mystery Bounty à 440 €, décernant un Platinum Pass, synonyme de ticket pour les Bahamas et pour le PSPC à 25 000 $ l’entrée. Et bien sûr, un Main Event à 1 100 € de buy-in, pour couvrir d’or et de gloire le futur champion des France Poker Series.
 

large.637d17cd03d3a_Les_Joueurs_de_carte
Jeremy Palvini, Omar Lakhdari et Idir Haïche, sous le regard du floor Nicolas Pacifico, par Paul Cézanne (huile sur toile, 1890-1895)

large.IMG_9825.JPG.877d6ac5f00cbf67ed1ae

Jeremy Palvini, Omar Lakhdari et Idir Haïche, par Fausto (huile sur toile, 2022)

large.637d17fdcba79_ProgrammeAix.jpg.686
 

Mais ça sera à partir de demain. D’ici là, on a un alléchant Mystery en guise d’apéro, avec l’aïoli et le pastis, devant le match de l’équipe de France, qui sera retransmis en direct dans la magnifique salle de tournois, refaite à neuf et drôlement spacieuse. Cinquante tables sont pour l’instant dressées. Les jetons ont déjà volé sur le premier flight de 13H, les bustos remettent le couvert sur celui du 18H30. Après un rapide coup d’œil, je vois déjà du champion WSOP, du collectionneur de bague WSOP-C, du vainqueur EPT, de jeunes grinders internet et bien entendu, une belle flopée de regs du sud, dont j’entends déjà les accents chanter au milieu de la salle.
 

large.637d17003d01e_Photo2.jpg.ed740c8fe

large.IMG_9850.JPG.518bd8b6b217cba416a40
 

Il me tarde de vous présenter tout ce beau monde. Tous ont dans un coin de la tête le ticket pour les Bahamas, mais un seul le grand vainqueur pourra le poinçonner. Pour rester dans l’ambiance locale, je leur soufflerai un conseil de la grande France Gall, elle aussi envoutée par la féérie provençale : Laissez s’accomplir la magie de vos mains !
 

 

Edited by cosmictrip

Share this post


Link to post
Share on other sites
Sharky Mystery

« On attendait environ 450 joueurs sur le Mystery… Et on a fait 405 sur le Day 1A » déclare Nicolas Pacifico. Les dires du directeur de tournoi sont sans équivoque : les joueurs sont venus en nombre. Mais à l’instar de Shurik’n dans un titre phare de l’École du Micro d’Argent, (oui, nous allons abuser des références provençales et phocéennes durant ce coverage), le field table également sur la qualité. On voit même des joueurs qu’on a pas vraiment l’habitude de voir sur un 400 balles. Mais quand on met un Platinum Pass au bout de l'hameçon, les requins mordent sans attendre.
 

large.IMG_9822.JPG.54b51a98890089dc50d8b

Pour commencer, un Alex Réard, qui s’en revient tout juste d’une table finale WSOP Europe à Rozvadov. Un nouvel accomplissement de taille pour le Team Pro Unibet, qui aurait évidemment espéré mieux qu’une huitième place… On se contentera d’un chèque à six chiffres, avant de préparer un nouveau casse.

 

large.IMG_9862.JPG.a725c85fcf6f1223a5759
Des 25 000 $ de Vegas au 400 balles d’Aix en Provence, il n’y a qu’un pas ! Arnaud Mattern se lance lui aussi dans la quête au Platinum Pass, après un petit séjour Backgammon du côté de Chypre.
 

large.IMG_9838.JPG.3c55075188d21523006fc
On les avait vu ensemble du côté de Vegas, Laurel et Hardy continuent leur tournée mondiale au Pasino d’Aix-En Provence, avec ici Olivier « Tonin » Hardy surveillant les agissements du trublion Stan « Sonny » Laurel.
 

large.IMG_9841.JPG.cd8dd9fe1c52e4ab6e8ed
Le « King » a rangé son costume d’ambassadeur ces derniers temps, pour mieux reprendre celui de joueur. La passion est intacte, le sourire aussi et les deep-runs, toujours aussi réguliers. GL Bruno Fitoussi !
 

large.IMG_9845.JPG.fff9939f4f91c1fbee9d3
Double finaliste Main Event WSOP, finaliste EPT, Aussie Millions… OK, ok ! Mais Antoine Saout ne vit pas dans le passé. Il est même encore complètement aux affaires, comme en témoigne son double braquage du circuit britannique en octobre : Une win à 34 briques sur un High Roller Grovesnor, puis une 2e place à 45 berlingots sur un Side EPT Londres. Le jeu Anglais terminé, Antoine attaque la map française.

 

large.IMG_9844.JPG.79eb4d4c2e5849aa3f6f2
Une casquette Gucci, un grand sourire derrière de fines lunettes ? C'est évidemment Maxence Benoulha, l’un des joueurs les plus redoutables et les plus photogéniques du field sudiste.

 

large.IMG_9827.JPG.bdc506e11c3611a972568
Sa régularité sur le circuit low-mid stakes est tout bonnement affolante. Et pour ceux qui ne l’avaient pas encore remarqué, Tahar Saïd vient de se signaler en prenant la 2e place de l’UDSO Annecy, améliorant au passage son record de gains (52 467 €). Et en plus d’être un très bon joueur de tournois, il est également fin lyriciste et alimente les conversations de table de sa poésie.
 

large.IMG_9832.JPG.dcb88d96421184b99bae3
« T’as pas déjà un Platinum Pass Antoine ? »
- S’il le gagne encore, il me le file,
coupe Jony Therme
 

large.IMG_9857.JPG.76ed2fc5870eb019f180a
Pendant ce temps, Parham Ahoor mène le kop tricolore, qui applaudit ici le but d'Antoine Griezmann

Il reste 192 joueurs sur 405 inscriptions
NIveau 1 000 - 2 000 Ante 2 000
Moyenne : 63 400

Edited by cosmictrip

Share this post


Link to post
Share on other sites
L’amour triomphe toujours

Cupidon a-t-il la main sur les seat-draws ? Je ne saurai le dire, mais au moment de changer de table, Rosalie Petit a eu l’heureuse surprise d’être placée… Juste à droite de son amoureux. « En quatre ans, c’est la première fois qu’on se retrouve dans ce spot » affirme Antoine Goutard.
 

large.IMG_9877.JPG.08f942ef60accd126e6fe
 

Des duels de blindes savoureux en perspectives, d’autant plus que les deux amoureux sont également superstacks. « Il a déjà osé me 3-bet ! » s’insurge Rosalie, tandis que Goutard se défend en affirmant qu’il tenait deux As. Plus de 320 000 jetons, soit plus de deux averages alors qu’on vient d’entrer sur le niveau 2 000 - 4 000.

« On va tout flash sur la dernière main pour former un énorme stack, c’est la stratégie » confesse Antoine.

Mais comment le couple a-t-il créé ces deux énormes tapis ? « En deux mains, j’ai éliminé Antoine Saout et Tonin » brag Rosalie. Sur le premier, open Rosa, 3-bet Saout et payé par la récente Youtubeuse, qui tient :Tc:Td. :Qc:3d:5h sur le flop, c-bet 1/4, payé. Turn :Th, tapis PSB, snap-call et le brelan tiendra contre le KJ de Saout.

Antoine a lui aussi trouvé de bons boards pour faire fructifier ces jetons. « J’open :8s:8h, ça vient :8d:8c:2c », raconte Luxurusein, qui explique ensuite comment value un carré floppé. « Il check, je check. Turn :9c, il check, je fais 1BB (1 000), il fait 4BB, je paie. River :5c, il check, je mise 20 000 dans 10 000 et il relance tapis 60 000 ». Bon, c’est en effet plus facile de valoriser son carré quand l’autre fait full max sur la turn avec :9s:9h.

En attendant, Rosalie et Antoine sont dans le wagon des chipleaders, conduit pour l’instant par le Parisien Idir Haïche (370 000). Au fait, on jouera jusqu'à 15% du field et ITM, c'est-à-dire 60 joueurs pour ce Day 1A.

Il reste 92 joueurs sur 403 inscriptions
NIveau 2 000 - 4 000 Ante 4 000
Moyenne : 131 400

Edited by cosmictrip

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ils sont descendus dans le midi, le midi !

Quel plaisir de découvrir cette nouvelle salle. Pour ma première à Aix, je m’attends à découvrir une nouvelle atmosphère, à retrouver les joueurs du Sud, à en découvrir d’autres. De quoi changer un peu des derniers coverages parisiens. Ah tiens, je vois quand même Idir Haïche qui monte des pilasses sur le 1A. Un peu plus loin, c’est Sabare Otmani dans le fond du 1B… Et Hakim Chniyat sur la table voisine. Puis Kostya Zaks, Thibaut Reverdito... Je reconnais partout des visages que j’ai vus il y a dix jours sur le Road to PSPC. Mais en fait, c’est tout le club Circus qui est descendu dans le sud !
 

large.IMG_9883.JPG.4c01d21ababbb1c438164
 

« C’est quasi la première fois que je sors de Paname, admet l’entrepreneur de Saint-Denis. Avec un platinum Pass, ça donne envie ».
- Vous êtes venus en équipe pour raser le Sud, demande-je à Idir ?
- Ils vont "essayer" de raser le Sud, corrige un joueur, visiblement du coin.
- On sait très bien qu’à la fin, c’est Paris qui gagne. Il faut juste éliminer Sonny et ensuite c’est bon !

Pour l’instant, Idir lie les paroles aux actes : 390 000 jetons, ce qui fait du récent vainqueur du High Roller APO 500, l'actuel chipleader du tournoi. 

Il reste 89 joueurs sur 403 inscriptions
NIveau 2 000 - 4 000 Ante 4 000
Moyenne : 143 300

Share this post


Link to post
Share on other sites
Mystery Day 1A : Idir 2.0

Un Parisien venu rasé le Sud, un Sonny affuté, des Cpistes gourmands et un Italien aux avant-poste : le Day 1A vient de rendre son verdict avec en tête de liste, l'inévitable Idir Haïche, en mode super sayen depuis quelques mois.
 

large.637d69707e023__ManuelKovsca__DSC15
Crédit Photo Pokerstars

Voilà des années qu’on croise Idir Haïche dans les clubs parisiens. Avec ses larges épaules, sa voix qui porte et sa langue bien pendue, difficile de le louper. Mais depuis 2022, le reg se fait remarquer également pour ses résultats. Une victoire sur le 500 du Barrière, une finale sur le Mystery Festival, deux wins sur les « Monday Circus » et enfin, sa meilleure perf acquise sur l’APO 1000 pour 27 patates… Tout ça depuis cet été.

En confiance, le joueur est descendu en voitures avec quelques potes de Paris, alléché par l’odeur du Platinum Pass. Loin de ses bases, il débarque chez les Sudistes, fracasse les tables, dévalise leurs jetons et boucle ce premier jour tout en haut du chipcount. En voilà des manières de s’inviter chez les autres. « J’ai tout de même pris le temps de sympathisé. J’ai même commencé à prendre l’accent marseillais » affirme Idir, qui n’oublie de s’adapter aux coutumes locales. Ces performances à répétition ne sont pas seulement le fruit de la réussite. Elles sont le résultat du Idir 2.0, une machine qui a opéré quelques réglages pour améliorer considérablement son rendement.

large.IMG_9883.JPG.4c01d21ababbb1c438164
J'ai l'impression d'avoir déjà vu cette photo quelque part

« Je boss plus, raconte l’entrepreneur séquano-dyonisien. J’ai pris plus de temps pour étudier le jeu et surtout, j’ai changé l'entourage avec qui je travaille. Des mecs bien au-dessus de mon niveau. J’ai appris des choses sur la GTO, sur l’adaptation. Je fais des choses que je ne faisais jamais avant. Je value plus de mains, je couche des mains que je n’aurais pas lâché auparavant » illustre le joueur, qui garde secret l’identité de ses mentors.
 

large.IMG_9896.JPG.797cd7017474ca1626650
Dans le rôle du professeur d'accent marseillais, l'homme au chapeau Jean-Luc Carballido, qui pourra continuer la leçon demain avec 20 blindes.

Une rencontre deux Rois contre As-Roi pour se propulser dans les hauteurs, un joli check river pour laisser Kostya Zaks s’empaler face à sa flush river sur un board :Tc:Qc:Td:3h:Kc et une pression constante sur la fin de journée pour gratter les pots plus ou moins gros. Voilà la recette pour bag 616 000 jetons, soit plus de 20 startings pour démarrer la chasse aux bounties de demain. 
 

large.IMG_9909.JPG.c1b871dbc95934ed8c90c
De la bonne grind, et de belles marades pour Sonny Franco et Reine Benguigui

Plus connu des services pokeristiques internationaux, Sonny Franco fera lui aussi partie des gros stacks. L’homme aux quatre bagues WSOP-C a connu un démarrage plus en douceur avant d’accélérer le rythme en milieu de journée. Sonny a ensuite pris la mesure de sa table pour culminer à 374 000 jetons. « Tu montres une fois ? » demande l’un de ses collègues sudistes après un énième 3-bet de Franco. Sonny trouve alors que c’est le bon timing pour claquer un beau :8h:5c. Il laissera sa voisine Reine Benguigui prendre la dernière main du soir quelques minutes plus tard sur une rencontre :Kc:Kd vs :Th:Tc assurant aux 60 survivants l’ITM de ce Mystery Bounty.
 

large.IMG_9897.JPG.302de6fe50e8860bde391
Hayg Badem perfore ce Day 1A, et le stack d'Alex Réard au passage.

« 311 000, c’est un beau stack pour aller chasser des primes » commente @haygus. Après les mésaventures de Bratislava, notre ambassadeur Cpiste a repris du poil de la bête. Une activité permanente, une grind fluide et le scalp d’un champion du monde, Alex Réard, dont il a tranquillement réceptionné les dernières blindes sur un duel :Jd:Jc contre :Ac:5s. Pas de mains truculentes à signaler, Hayg garde les hero-calls de l’espace pour le Day 2 qu’il attaquera avec 40 blindes.
 

large.IMG_9908.JPG.d5b8b7c2e0da00fd36a91
Plusieurs Italiens ont fait le voyage en terre provençale. Le vainqueur et reg de l'Italian Poker Tour Alessandro Minasi mène la délégation.

Un autre CPiste compose le groupe de tête de ce Day 1A. Quelques semaines après sa première finale en Live sur le Mini UDSO d’Annecy, Romain @ASteROMaX Revel enchaîne en baguant big et reviendra avec 437 000. Enfin, mentionnons la belle journée d’Alessandro Minasi. Le spécialiste du circuit IPT mène le clan transalpin avec 485 000 jetons. « J’ai 3-bet deux fois le même gars sur deux coups d’affilé, explique Alessandro, pour la première HH en italien de ma vie. Sur la première, j’ai deux As, je lui prends deux gros barrels. Puis sur la deuxième, j’ai :9h:7h et ça vient :6d:8c:Th. Turn :Qc, il a :Qs:Ts, ciao ». 
 

large.IMG_9900.JPG.6474d569c86cdb2bcf7dc
La remontada du jour est signée Vladimir Heinich. Tombé à 6 000 (1,5 blinde), le joueur a multiplié son stack par 25... En trois coups ! Un premier miracle avec :Kh:9h qui trouve brelan river pour quintupler face à :Qd:Qs et :As:Ts. Main suivante, une paire suffit à :Kc:7c pour vaincre le :Ac:Jc adverse, avant de trouver dans la foulée une rencontre :Kd:Ks contre :Ah:Kh pour monter à 150 000.

Ca passe aussi pour Bruno Fitoussi (117 000), Arnaud Mattern (105 000), Antoine Goutard (246 000), Rosalie Petit (215 000), Pierre Merlin (332 000), Samy Boujmala (164 000). D'ailleurs voici le chipcount complet.

large.637d66af7f91b_Chipcount1AEvent8Myslarge.637d66b08afee_Chipcount1AEvent8Mys

Voilà pour cette première journée aixoise. Une simple prise de température avant la grosse journée qui nous attend ce mercredi. Les 60 survivants reviendront dans l’arène, accompagnés des 34 qualifiés attendus sur le Day 1B turbo. Je vous dévoilerai leur identité et le re-draw dès qu’ils me parviendront. Avec le Platinum Pass en jeu, le Day 2 de ce Mystery aura la priorité, mais nous suivrons aussi d’un œil le coup d’envoi du Main Event FPS à 1 100 €. Vous savez tout, maintenant, allons voir s’il existe une taverne provençale ouverte à cette heure tardive pour se remplir panse.
 

Update :

large.IMG_9913.JPG.da587147aef7a28f73f42
 

229 joueurs sur la grille de départ, 34 au moment du second tour de piste. Le Day 1B turbo s'est ponctué sous les coups de 2H et c'est David Mono Nhem qui bag le plus gros stack. Il domine d'une courte tête Sabare Otmani (photo). Le jeune reg confirme la bonne tenue du contingent Parisien sur ce début de festival. Ticket pour le Day 2 poinçonné également pour Gael Dirig, Rémi Castaignon, Miroslav Alilovic tandis qu'Antoine Saout conserve 8BB pour entamer sa remontada.
 

large.IMG_9917.JPG.b8ca163fe47c22000c595

large.637d7cee87a19_Chipcount1BEvent8Mys

Il y aura donc 94 prétendants au Platinum Pass demain, et autant d'enveloppes mystères à ouvrir. On découvrira l'échelle des primes demain. Ce qu'on connait déjà, c'est le redraw, qui laisse présager de belles passes d'armes. Que diriez-vous d'une triplette Alilovic - Franco - Ganem en table 16 ? Ou d'un duel Bruno Le King VS Hayg Le Patriarche, arbitré par Rosalie Petit ? RDV à partir de 13H ici même pour le dénouement de ce Mystery Bounty !

Spoiler

large.637d7d053e681_RedrawJour2MysteryBolarge.637d7cef8fa7c_RedrawJour2MysteryBo

giphy.gif

Il reste 94 joueurs sur 403 inscriptions
Niveau 19 : 4 000 - 8 000 Ante 8 000
Moyenne : 201 300

 

Edited by cosmictrip

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le facteur est passé

Les 94 survivants de ce Mystery Bounty ont repris place dans la salle de tournoi du Pasino. Avec tous le même objectif : Mettre la main sur l’enveloppe magique, celle qui renferme le Platinum Pass. Évidemment, on est prêt à prendre des risques, à payer plutôt large pour mettre la main sur le précieux sésame. Et c’est ce qui explique le carnage de ce début de journée, où l’on compte sur ce premier niveau un sortant par minute.
 

large.IMG_9944.JPG.6d8f5ac9be1dba6fae30b
Mickael Lesage dans le rôle du postier.

Ils sont prêts à tuer pour une enveloppe. Ou du moins à s’entretuer. Depuis trente minutes, on assiste à un véritable massacre. Les « sortants table 8 » fusent de toute part et les victimes défilent au bureau des Pay-outs. Les bourreaux, eux, se frottent les mains, en commençant à collectionner les fameux « bounty ticket ».
 

large.IMG_9928.JPG.bba1d0827c41914b60c76
 

Dès la première main, Bruno Fitoussi ouvre le bal. Open du King, 3-bet tapis de Gregory Gazilac, pour les 120 000 restant à Bruno qui prend quelques secondes avant mettre les jetons au milieu. Son :Tc:Ts est bien devant le :3d:3h adverse. Enfin, jusque sur ce board :Ac:2d:4h:5s:9d. « Ce fut rapide » plaisante Bruno, qui sort de ce tournoi avec un sourire et une élégance troublante. 

Dix secondes plus tard, Florian Jouvenet trouve le deuxième ticket, et le triple-up par la même occasion, avec :Qs:Js contre :Kd:Qh chez short stack et :8h:8s chez Idir Haïche. Un gros « Yes ! » au moment de toucher la flush sur le board :As:7s:Jd:3s:5d, et Florian se relance dans le tournoi. 
 

large.IMG_9934.JPG.e5b9f29feadd9e9c97bea
Chapeau Monsieur Tedeschi, qui se frotte la moustache après avoir ouvert son compteur de bounty. 

Dans la foulée, Eric Tedeschi rase Yohan Laroque et son :Ah:Kh avec deux barbus pour passer la barre du demi-million. Même stack pour Mehdi Doumier qui remporte son 60-40 pour achèver Antoine Del Pozzo. Rosalie Petit double-up une première fois sur Hayg sur une rencontre :Tc:Ts contre :8s:8d, puis prend un bounty dans la foulée en craquant les dames d’un mini-stack avec :Ac:3d contre :Qs:Qh.
 

large.IMG_9935.JPG.b71042cc8fd988af74739
 

Petit bad beat également chez le chipleader du 1B qui trouve brelan de 4 avec :Ac:4s contre le :6d:6h de Yoann Homke.

Enfin, trois hommes ont réussi à déjà récupérer deux tickets pour le loto de 15H : l’Israélien Nethnanael Vri, qui vient à l’instant de manger le stack de Rabah Mebraki, avec lui aussi deux Rois contre As-Roi. Parti middle-stack, Paul-Emmanuel Blanc enchaine :As:Kd vs :Ah:Qd et :Kc:Ks vs :Qd:Qc pour prendre deux Bounty en deux mains.
 

large.IMG_9943.JPG.a85b40f55e15d9b305f25
La blancheur de l'homme en blanc qui répond au nom de Paul-Emmanuel Blanc.
 

large.IMG_9941.JPG.28c970a27809f405a975f
Miroslav Alilovic a lui pris deux bounties d'un coup d'un seul : Un match à trois :Kd:Qh vs :As:Ts vs :2d:2h, une dame au flop, et ça tient pour Miro, qui se donne également de l'air avec 450 000 jetons.

Sabare Otmani lui, n’a pas pris pour l’instant aucun bounty, mais continue de monter les jetons avec son agressivité caractéristique, comme en témoigne ce gros 3-barrel sur un board :4d:Js:6h:9s:9d. 24 000, 79 000 et tapis pour les 240 000 de son opposant qui foldera rapidement, pour voir Sabare claquer un joli :Ah:8c. 800 000 jetons pour le nouveau chipleader du tournoi.
 

large.IMG_9942.JPG.b63987f081e947dbe33a0
Otmani laisse les joueurs de loto prendre leurs enveloppes. Sabare, lui, a faim de jetons.

Par ailleurs, il me semble pertinent de vous donner la répartition des primes mystères… Ainsi que le Pay-pout du tournoi, puisque même si on a tendance à l’oublier, on ne joue pas que pour des enveloppes dorées.

Pay-out :

1er : 21 690 €
2e : 13 748 €
3e : 9 850 €
4e : 7 650 €
5e : 6 050 €
6e : 4 630 €
7e : 3 370 €
8e : 2 300 €
9e : 1 830 €
10-11e : 1 520 €
12-13e : 1 320 €
14-15e : 1 160 €
16-17e : 1 020 €
18-20e : 880 €
21-24e : 770 €
25-27e : 670 €
28-31e : 580 €
32-39e : 510 €
40-55e : 440 €
56-71e : 390 €
72-94 : 340 €

Répartion des enveloppes :

1 x 1 Platinum Pass
2 x 10 000 €
6 x 5 000 €
10 x 2 500 €
19 x 1 100 €
61 x 500 € (dont 2 multi chance)

On saura bientôt qui seront les premiers à tirer les grosses primes puisqu’une première cérémonie d’ouverture sera lancée à la première pause du jour (15h00). D’ici là, je vous laisse avec une liste des bustos tandis qu’on entre dans le deuxième palier du jour.

Ils ne remporteront pas non plus le Platinum Pass : Omar Garbaa, Vladimir Heinich, Nicolas Cazorla, Michael Wehner, Anthony De Moro, Florian Gazquez, Antoine Saout, Antonin Domergue, David Ben Haim, Clément Cassagne, Atanas Pavlov, Fini Zwad, Patricia Almeras, Emmanuel Benichou, Jorgen Schjetne, Frederic Leonetti, Pierre garbarino, Marcel Delestrade, Manlio Gasparotto, Jean-Marc Couraud.
 

large.IMG_9919.JPG.1eaa9d8f7018145cc4b3a
 

Il reste 70 joueurs sur 632 inscriptions
Niveau 20 : 5 000 - 10 000 Ante 10 000
Moyenne : 270 300

Share this post


Link to post
Share on other sites
Rosalie en haut des Charts

A l’instar de son homonyme espagnole, Rosalie trust la première places du Top 50. Bien lancée après la rencontre contre Hayg, elle ne cesse d’attirer la lumière et les jetons, en collectionnant les Ticket Bounty comme Rosalia collectionne les MTV Music Awards.
 

large.IMG_9945.JPG.f695312f9c43f288e6d54£

 

« Il y a eu un énorme coup, raconte la joueuse. Open shove 60 000 CO, je re-jam :9s:9c au bouton, SB fold, mais BB, qui a 450 000 devant lui, paye avec :As:Qd ! Ca vient :4d:5h:Js:5c:2d et je passe à 1,3 million  ! ». Et même 1,6 million puisque le temps que je fasse un tour de table, la membre du Stream Gang vient encore de se faire livrer. « J’open :As:Ts et les deux blindes paient. Flop :Tc:Th:5h, je fais 20 000, payé par SB. Turn :2s, je fais 80 000 pour lui mettre tapis river… Mais il check-raise lui même tapis 240 000, je snap et il me dit « t’as gagné » en montrant :Qc:Jc ». Pourquoi pas ? En attendant, Rosalie est chipleader, y con altura.

Notons également que tout le parcours de la grindeuse est filmé en direct par la caméra posée devant elle. La première vidéo à Annecy était prometteuse, mais manquait un peu de deep run. Un problème corrigé dès le deuxième épisode.
 

large.IMG_9946.JPG.e78230d3a9e0a143f9c75


Chipcount Big Stack :

Rosalie Petit : 1 620 000 (5 tickets)
Ivan Berie : 950 000 (1 ticket)
Miroslav Alilovic : 820 000 (4 tickets)
Reine Benguigui : 770 000 (2 tickets)
Idir Haïche : 735 000
Paul-Emmanuel Blanc : 670 000 (2 tickets)

Il reste 50 joueurs sur 632 inscriptions
Niveau 21 : 6 000 - 12 000 Ante 12 000
Moyenne : 379 200

Edited by cosmictrip

Share this post


Link to post
Share on other sites
Un Cpiste aux Bahamas !

Il a tué le suspens d’entrée. Sur la toute première enveloppe du tirage, Alban @KaraBusto Beysson chope le Platinum Pass d’une valeur de 30 000 € ! Illustre anonyme il y a encore quinze minutes, l’ami Cpiste se fait désormais mitrailler par les caméras de Pokerstars et aura droit de s’envoler aux Bahamas pour combattre les meilleurs joueurs du monde.
 

large.637e3851e299d_AlbanBeysson_Platinu
Crédit Photo Manuel Kovsca / Pokerstars
 

Après deux heures de jeu, la première pause du jour permet de lancer la cérémonie d’ouverture. Le coffre-fort est posé sur la table télévisée illuminée de projecteurs, les photographes sont en place, et les joueurs font la queue devant l’estrade en espérant piocher le ticket d’or.

Le premier à s’avancer, c’est Alban, un jeune amateur, anonyme complet, bonne tignasse de cheveux, qui n’attend pas qu’on pioche les gros bounty avant lui.

« Il y avait un long coup qui était en train de se jouer avant la pause donc je me suis dit “on ne va pas jouer une main de plus, allons voir si je peux faire la queue en premier », raconte le joueur après coup. En effet, la queue était vide, et je me suis rendu compte que tout le monde se regardait en chien de faïence pour ne pas passer en premier et virer les 500 € » 

large.637e385367eb4_AlbanBeysson_Platinu
Crédit Photo Manuel Kovsca / Pokerstars

Le joueur observe les enveloppes et se fraie un chemin précis jusqu’à celle qu’il désire. « J’ai un pote du Cash Game, Gary, qui me dit “je sens que tu vas l’avoir, mais ne prends pas celles du dessus, ils ont du mélanger un peu. Va un peu en dessous, pas tout au fond, mais juste avant“. J’ai fait exactement ça. J’ouvre l’enveloppe, et je vois “Platinum Pass”. Je comprends pas, je me dis que c’est le logo et je me demande “Mais il est ou l’argent ?”. J’ai vingt secondes de blanc, je vois le sourire du mec et la gueule de tout le monde dans la queue. Et là je comprends ».


large.637e3854f0aa6_AlbanBeysson_Platinu
Crédit Photo Manuel Kovsca / Pokerstars

Mais qui est donc ce jeune homme qui vient de dégouter les 40 autres joueurs de loto ? « J’ai 32 ans, mais je viens d’en perdre cinq, déclare Alban, entrant dans une nouvelle jeunesse. Je suis plutôt joueur de Cash Game, les tournois comme ça j'en fais presque jamais. J’étais uniquement venu pour le Platinum Pass ! Je joue à côté du boulot, ça me prend environ 20% de mon temps. Mais dans la vie, je suis traducteur ».

Voilà qui aidera pour les interviews avec Pokerstars. Anglais, allemand, ou espagnol, Alban parle couramment les deux langues et produit des sous-titres de séries pour plusieurs grands groupes. Un métier qui lui permet de naviguer un peu partout. « J’ai bossé en Irlande, en Angleterre, en Allemagne… Mais je peux travailler où je veux, donc j’ai choisi Aix, parce que c’est le meilleur cadre de vie que j’ai trouvé ».

large.IMG_9950.JPG.a3294b1c215fc9be90c82

Pour autant, le joueur ne s’est jamais déplacé pour un tournoi de poker. « Je fais dix tournois dans l’année, mais je joue quasi qu’à Aix. L’endroit le plus où je suis allé, c’est Bordeaux ». Il battra bientôt son record de quelques miles, en traversant l’Atlantique pour aller jouer l’un des plus gros tournois du monde. Un premier shot sur les plus hauts plateaux du jeu, en espérant un jour se présenter sur ceux de Vegas, et plus particulièrement sur un tournoi. « Je n’ai pas du tout l’ambition d’être pro. Mais quand je fais quelque chose, je veux le faire bien. Mon seul réel objectif dans le poker, c’est de jouer un jour le Poker Players Championship, puisque je suis joueur de Mixed Games. Si un jour je le fais, même à 70 ans, je serai content ».

Et bien Alban vient de s’offrir un premier satellite pour réaliser son rêve.

large.IMG_9965.JPG.a736a0254eac958e9b879

 

A part ça, Reine Benguigui a chopé un ticket à 5 000 € et Antoine Goutard, qui ne pouvait pas choper le Platinum Pass (il en a déjà un), a donc eu la bonne idée de piocher, sur sa seule tentative, le plus gros bounty qu’il pouvait tirer. Chattard un jour…
 

large.IMG_9960.JPG.976e26036aca8b7151aab

large.IMG_9966.JPG.c499dcacef8004a1a8709

Edited by cosmictrip

Share this post


Link to post
Share on other sites

énorme @KaraBusto VGG ça fait plaisir pour toi et en + un joueur actif sur les threads du CP qui traitent du poker local c'est top :) 

 

Il y a 15 heures, KaraBusto a écrit :

On revient avec 215k pour un chouïa plus que l'average demain, ON VEUT DES ENVELOPPES

En même temps tu méritais, t'es le seul qui le voulait vraiment apparemment

Share this post


Link to post
Share on other sites
Essorage

large.IMG_9973.JPG.1a03bf9e6e07d62cd90b4
 

Le field continue de réduire à vitesse grand V. Tandis que je racontais l’exploit de notre ami Cpiste, de nombreux joueurs ont pris la porte, y compris @KaraBusto. Tandis que je reviens pour un tour de table, je vois Fréderic Boesinger nouveau chipleader et Miroslav Alilovic bien placé. A sa table Mehdi Dhouimer envoie quatre 3-bet shove dans la même orbite. Une stratégie peu recommandée quand on a plus de 45 blindes. D’ailleurs, son resteal en BB ne passera pas contre Eric Cachicourt, qui avait just call deux Dames en MP pour mieux attraper le raiseur fou et son :6d:6h. Il reste 3 tables, 24 joueurs en course pour aller chercher les 21 briques promises au vainqueur.

large.IMG_9975.JPG.a036e4b98e3b33d24d895
3-bet shove en série et en toute détente pour Mehdi Dhouimer.

Du côté des primes, Rosalie a chopé un 5 000, pour un total de 11 000 € en 8 enveloppes tirées. Sabare prend lui aussi 5 000 €, portant son butin du jour à 8 000 €. Miro, lui, n’a pris que la prime minimum en quatre tentatives, pour mieux s’octroyer la plus grande part du Pay-out classique. Hormis le champion de Barcelone, il reste peu de grands noms, suite aux sorties de Pierre Merlin, Sonny Franco, Antoine Goutard ou encore Arnaud Mattern. Un petit point chipcount et bustos s’impose.
 

large.IMG_9969.JPG.a48621b8f1106073deef4
Alilovic 2e au chipcount et plus gros palmarès encore en course dans ce Mystery Bounty.

 

Chipcount :

Frederic Boesinger : 1 760 000
Miroslav Alilovic : 1 220 000
Ivan Berie : 1 210 000
Rosalie Petit : 1 180 000
Anthony Barera : 1 050 000
Romain Revel : 1 040 000
Reine Benguigui : 980 000
Johann Modshielder : 960 000
Patrick Montes : 950 000
Idir Haïche : 920 000
Sabare Otmani : 905 000
Mehdi Dhouimer : 685 000
Mathieu Gomez : 640 000
Eric Dachicourt : 640 000
Manoe Betix : 525 000
Paul-Emmanuel Blanc : 520 000
Yvon Aouzerate : 385 000
Mehdi Bidi : 340 000
Rémi Castaignon : 230 000
Anthony Apicella : 210 000

  • Ils repartent avec 440 € (hors primes) : Andrea Binotto, Samy Boujmala, Christophe Meurant, René Zaffran, Jean-Claude Leroux, Enrico Mosca, Alexis Leneveu, Tobias Kopke, Claudiu Gurau, Jamel Oukkal, Claude Mamalepot, Malik Nouri, David Rebergue, Pierre Merlin, Norberto Charuf et  Gregory Gaillac.
  • Ils se content de 510 € (hors primes) : Rémi De Rossi, Alan Goasdoue, Gael dirigé, Patrick Cohen, Florian Jouvenet, Antoine Goutard, Didier Eugène, Uri Netanael.
  • Ils emportent 580 € (hors primes) : Sonny Franco, Clément Ferrero, Jean-Claude Gibelin, Senol Ardic.
  • 670 € pour : Arnaud Mattern, Alban Beysson, Fabien Ganem, Antony Apicella.

Il reste 23 joueurs sur 632 inscriptions
Niveau  : 15 000 - 30 000 Ante 30 000
Moyenne : 824 300

Edited by cosmictrip

Share this post


Link to post
Share on other sites
Rémi castagne

J’ignore combien de fois les couvreurs ont utilisé ce genre de jeu de mots vaseux, mais il faut dire que sur ce Mystery, il se prête bien au parcours de Rémi Castaignon. Voilà maintenant 3 heures que le joueur occupe les dernières places du chipcount. Mais Rémi est dur au mal et sait rendre les coups pour résister, et même revenir dans la partie.
 

large.IMG_9978.JPG.154601ebd8ac634d1b9ae
 

« Tu as double-up ? demande-je à Rémi que je vois pour une fois avec un stack au-dessus des vingt blindes.
- Oh là, j’en ai eu plein des double-up. J’étais tombé à une blinde, précise le joueur, qui évoque un As-Dame contre Roi-Dix ayant mal tourné. La main suivante, je fais tapis dans le noir et je découvre deux Dames pour quintupler !

Derrière, le vainqueur EPT Deauville attendra sagement les spots, quitte à redescendre dans la zone rouge, mais il parvient à chaque fois à remporter les coups à tapis couvert. « Je fais Roi-Valet contre Valet-huit, puis Roi-Valet contre 66… Ah ! Et il y en a un beau avec J-T contre 66. Ca vient JJ6 et T turn ». A l’instant, il vient encore de doubler avec A-J contre A-T pour passer la barre des 800 000 et se donner un peu d’air. Ou du moins, le temps que n’arrivent les blindes 20 000 - 40 000. Le combat continue.

Il reste 18 joueurs sur 632 inscriptions
Niveau  : 20 000 - 40 000 Ante 40 000
Moyenne : 1 053 000

Share this post


Link to post
Share on other sites
Pendant ce temps sur le Main Event

Tandis qu’une petite vingtaine de joueurs continuent d’en découdre sur le Mystery, le Main Event FPS à 1 100 € prend l’espace dans la salle des tournois. Petit point sur les premiers coups de fourchette du plat principal.
 

large.IMG_9993.JPG.081f6b10ba7c89175c4b5
 

201 entrées au compteur alors qu’on joue le cinquième niveau du jour, sachant que les re-entries seront possibles jusqu’au niveau 10. On a le temps, surtout avec cette structure princière, articulée sur des niveaux d'une heure, et qui seront allongés encore de 15 minutes à partir du Day 3.

Évidemment, les têtes d’affiche qu’on avait aperçues sur le Mystery sont de la partie. Arnaud Mattern, Alex Réard, Jonathan Therme ou Antoine Goutard ont posé, au moins, leur première bullet. Le Team Pro Unibet a d’ailleurs été rejoint par son collègue Arnaud Enselme, qui a pris place juste derrière lui.£
 

large.IMG_9987.JPG.bf5d8f2e56329ac8d7f4b
Le jeune prince d'Unibet aux côtés du Roi Alex Réard.

Mais beaucoup de nouveaux visages apparaissent dans le field du jour. De jeunes grinders comme José Astima, de vieux briscards comme Alain Roy, le régional de l’étape Anthony Kazgandjian… Petit tour en images, en attendant de plonger définitivement dans ce Main Event, après le dénouement du Mystery.
 

large.IMG_9981.JPG.ace250b2469d699294261
Antoine Talvard, premier chipleader de ce Main Event, bien entouré avec Fabrice "Yepaki" Bigot et Tahar Saïd.
 

large.IMG_9982.JPG.6d2da924226c1a1fd877b
Alex Le Vaillant aux côté d'un runner-up WSOP, et vainqueur du PKO en ouverture de festival, Samuel Anclevic

 

large.IMG_9985.JPG.7c1c9100c9bc9f29d9ac4
Virgile "KKJBET" Turchi a l'air sérieux comme ça, mais en vrai, il est plutôt détente comme gars.

 

large.IMG_9991.JPG.c491159b9969da8673281
Jose Astima touche ses premiers jetons du festival

large.IMG_9992.JPG.16d3e102bab4e3e1f0c8e
L'ancienne école est toujours aux affaires, avec ici le vainqueur Partouche Poker Tour Alain Roy

large.IMG_9988.JPG.2735959ddec76af1d559b
"Tonin" est plutôt du genre bavard. Mais si en plus vous lui mettez un Anthony Kazgandjian deux places à gauche, vous ne pourrez plus l'arrêter.

Il reste 152 joueurs sur 24 inscriptions
Niveau  : 200 - 500  Ante 500
Moyenne : 45 300

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ivan Le Terrible

On approche de la première grosse table finale de ce festival. 13 joueurs encore en course dans ce Mystery. Les deux dernières tables se regardent en attendant de savoir qui va craquer avant la TF. L’occasion pour les chipleaders respectifs d’accroitre leur avance, avec notamment un Ivan Banic très actif, et qui fait très mal sur ce dernier niveau.
 

large.IMG_9997.JPG.2849b6b2df3dd9e23a6d5
Vainqueur d'une bague WSOP-C à Rozvadov pour 254 briques, Ivan Banic n'est pas venu en Provence en touriste 
 

Le seul étranger du field mène la vie dure à nos Français. Grand par la taille comme par le stack, Ivan Banic fait forte impression, au point même d’intimider ses adversaires shortstacks, assez frileux à l’idée de partir au combat contre le Croate. Deux opposants ont bien essayé, mais se sont pris un sérieux retour de bâton.

Open UTG 80 000 Ivan, call HJ et défense de Didier Mambour en grosse blinde. Le flop vient :Ah:5c:5h et Banic C-bet 1 BB, 40 000. Assez pour faire coucher le HJ mais Didier a des idées en tête : Check-raise 135 000. Payé par le Croate.

Turn :2c et 2-barrel envoyé pour 225 000. Banic paie encore. River :Js. A priori, elle ne change pas grand-chose, mais les deux hommes prennent peur. Check Didier, et snap check-back de Banic. Etrange, voyons voir le showdown : :7h:8c chez Didier, qui a préféré stopper l’hémorragie avec sa hauteur 8. Dommage, ça aurait certainement fait coucher le :Kc:4c de Banic, qui prend donc un pot énorme avec hauteur Roi.

Main suivante, c’est Rosalie Petit qui est à l’initiative. Open 80 000, payé par Mirosalv Alilovic au CO, ainsi que par les deux blindes, Didier Mambour et Ivan Banic. Flop :Kh:3s:4d et c-bet Rosalie 100 000 jetons. Tout le monde fold jusqu’à la grosse blinde, qui prend quelques secondes. On sent les problèmes arriver : Check-raise 280 000. Une minute de réflexion puis fold de Rosalie. Le Croate prend un deuxième bon coup pour passer la barre des 3 millions de jetons.
 

large.IMG_9994.JPG.a8ca7625cccc8d6ff85a2
 

Seul Frédéric Boesinger fait mieux avec 3,4 millions sur l’autre table. Il tient en respect ses concurrents, gravitant tous autour des 20-30 blindes, à l’exception d’Idir Haïche, qui flirte avec les 40BBs. Ivan et Frédéric sont donc bien installés dans le cockpit du tournoi, avec une belle marge d’avance sur le reste de l’avion.

Durant ces demi-finales, nous avons perdu Pierre-Emmanuel Blanc (1 160 €), Rémi Castaignon (1 160 €), Yvon Aouzerate (1 020 €), Mathieu Gomez (1 020 €) et Medhi Dhouimer (880 €).

Dinner Break

Deux nouveaux sortants le temps que j'écrive ces lignes. Le beau parcours d' @ASteROMaX s'arrête malheureusement en 13e position, tandis que Reine Benguigui prend la 12e place, pour 1 320 € chacun.

@FloFlo M.vient d'ailleurs de m'envoyer le chipcount officiel :
 

Table 16

S1 - Nacer Abdallah : 1 495 0000
S2 - Yannis BOujmala : 1 790 000
S3 - Frédéric Boesinger : 3 810 000
S5 - Sabare Atmani : 1 590 000
S6 - Anthony Barrera : 775 000
S8 - Idir Haïche : 1 355 000

Table 17

S1 - Patrick Montes :1 305 000
S2 - Rosalie Petit : 900 000
S4 - Miroslav Alilovic : 415 000
S5 - Didier Mambour : 2 880 000
S6 - Ivan Banic : 2 650 000

Bon appétit et à dans une heure !

Il reste 11 joueurs sur 632 inscriptions
Niveau  : 20 000 - 40 000 Ante 40 000
Moyenne : 1 458 400
Prochain palier : 1 520 €

Edited by cosmictrip

Share this post


Link to post
Share on other sites
5 hours ago, salette said:

énorme @KaraBusto VGG ça fait plaisir pour toi et en + un joueur actif sur les threads du CP qui traitent du poker local c'est top :) 

 

En même temps tu méritais, t'es le seul qui le voulait vraiment apparemment

Mais t'as vu ça ? Ça sait pas se blanchir et derrière ça vient jalouser ! 

 

Je flotte un peu là

Share this post


Link to post
Share on other sites
DigesTF

Quoi de mieux qu’une TF pour digérer un bon diner-break. Après avoir dévalisé le buffet, ma foi plutôt fameux, du Pasino Grand, nous revenons en effet pour la Table finale de ce Mystery Bounty.
 

large.637e9e7cd1d97_FT_Event8PlatinumPas
Nacer Abdallah, Yannis Boujmala, Frédéric Boesinger, Didier Mambour
Idir Haïche, Anthony Barrera, Ivan Danic, Rosalie Petit et Patrick Montes

Mais d’abord, un petit Bingo, organisé gratuitement par Pokerstars, récompensant un petit chanceux d’un ticket 1 100 €. Le jeu dure une petite quinzaine de minutes, de quoi amorcer la digestion avant de passer aux choses sérieuses. Les floors sifflent la reprise de la partie et en cinq minutes, le tournoi trouve ses neuf finalistes.

Shortstack, Mirsolav Alilovic succombe dès la première main puis Rosalie Petit engage le duel contre Sabare Otmani. Open Sabare, 3-bet tapis Rosalie et snap-call de Sabare qui retourne :As:Ks. Ca sera un flip contre le :9c:9h de la néo-youtubeuse. :Qd:Js:8h:Qc:9s, full-house et Rosa envoie les neuf derniers joueurs en finale.
 

large.IMG_0019.JPG.14b17cc7bf20ae24b16b9
 

Après comptage, il y avait 1 450 000 jetons chez Petit, soit 50 000 de plus qu'Otmani. Avec ce double-up, la grindeuse rejoint directement Frédéric Boesinger en tête de chipcount, mais la répartition des stacks reste très serrée. Pas un seul stack en dessous des 28 blindes. Tout le monde a ses chances.
 

large.IMG_0012.JPG.fb7312c6bb2c403fc87e6
Frédéric Boesinger, toujours chipleader à l'entame de la finale

Pour l'instant, Frédéric mène la danse mais termes d’expérience et de résultats, le reg croate Ivan Banic semble avoir un léger avantage, quoique le retour en force de Rosalie place la streameuse parmi les favoris. En grande forme depuis six mois, Idir Haïche espère bien bonifier cette nouvelle table finale. Attention également à Didier Mambour qui a très bien négocié les demi-finales et donne le ton de la finale dès le premier coup :

Limp Patrick Montes 50 000, raise 175 000 de Didier, qui se retrouve au duel avec Patrick sur un flop :Kc:5c:6c. C-bet 150 000, payé et un quatrième trèfle sur la turn :Qc. Check-check, Patrick semble chercher une petite value avec un bet 150 000 sur la river :9d. Que nenni. Riposte immédiate de Didier qui relance à 650 000 jetons, obtenant un fold rapide.
 

large.IMG_0026.JPG.93232dde170e857790a7c
Didier Mambour se montre le premier sur l'ultime table du tournoi.

 

Table finale Mystery Bounty

Siège 1 - Yannis Boujmala : 1 540 000
Siège 2 - Nacer Abdallah : 1 395 000
Siège 3 - Idir Haiche : 1 525 000
Siège 4 - Anthony Barrera : 1 535 000
Siège 5 - Frederic Boesinger : 3 290 000
Siège 6 - Rosalie Petit : 2 895 000
Siège 7 - Patrick Montes : 1 550 000
Siège 8 - Ivan Banic : 2 225 000
Siège 9 - Didier Mambour : 3 050 000

Rappel du Pay-out :

1er : 21 690 €
2e : 13 748 €
3e : 9 850 €
4e : 7 650 €
5e : 6 050 €
6e : 4 630 €
7e : 3 370 €
8e : 2 300 €
9e : 1 830 €

large.IMG_0031.JPG.da39f10fa7d8db27ccf63

 

Il reste 9 joueurs sur 632 inscriptions
Niveau  : 25 000 - 50 000 Ante 50 000
Moyenne : 1 458 400
Prochain palier : 1 830 €

Edited by cosmictrip

Share this post


Link to post
Share on other sites
Barrera ouvre le porche 

Un busto en deux heures de TF. A ce rythme là, on n’est pas couché. Certes, les joueurs jouissaient d’une certaines profondeurs au moment de démarrer les hostilités. Maintenant qu’on entre dans le niveau 50 000 - 100 000, les 23BB de moyenne devraient certainement accélérer les choses. Mais tout de même !
 

large.IMG_0040.JPG.4f3d0f64a3c17df2ebe6c
Seul Barrera a réussi à trouver la faille après deux heures de jeu.

Le chipleader Frédéric Boesinger a tout de même fait le travail en début de TF. Il ouvre naturellement plus de mains et ramasse plus de pots, sans nécessairement créer de réels écarts. Et surtout, il voit sa domination contesté par le joueur le plus redoutable de la table, le Croate Ivan Banic. « Il met la pression sur la table, il met dans dans spots compliqués. Il est vraiment très fort » me soufflait Rosalie entre deux coups.
 

large.IMG_0037.JPG.564aa771a69943af29574
 

En effet, le Croate est celui se manifeste le plus, à l’image encore de ce 2-barrels bien pesé sur le chipleader, qui finira par fonder sur un board :Ah:Kh:9s:5s..

A sa gauche, Didier Mambour confirme sa position d’outsider. Son jeu téméraire et sa fréquence d’agression lui permettent lui aussi de passer les 3 millions de jetons. Un total qui vient d’atteindre également Anthony Barrera, auteur de la seule élimination au bout de ces deux premières heures de finale.

Open Banic 200 000, 3-bet tapis 1,5 million Barrera et cold-call de Patrick Montes en BB. Un monstre ? Non, juste :Ac:Tc, dominé par le :Ah:Kd Khd d’Anthony. Le board :4h:Qs:5d:9c:5h sera le dernier de Patrick qui se contentera d’une neuvième place, pour 1 830 €.
 

large.IMG_0036.JPG.1411c0abfb67cfefaeed3

 

Chipcount :

Siège 2 - Nacer Abdallah : 1 100 000
Siège 3 - Idir Haiche : 1 225 000
Siège 4 - Anthony Barrera : 2 825 000
Siège 5 - Frederic Boesinger : 3 500 000
Siège 6 - Rosalie Petit 1 875 000
Siège 8 - Ivan Banic 3 700 000
Siège 9 - Didier Mambour 3 650 000


Il reste 8 joueurs sur 632 inscriptions
Niveau 30 : 50 000 - 100 000 Ante 100 000
Moyenne : 2 340 400
Prochain palier : 2 300 €

Edited by cosmictrip

Share this post


Link to post
Share on other sites
Roulement de Mambour

La chance sourit aux audacieux. Un 3-bet bien senti, un board de rêve et Didier Mambour prend les commandes de la finale.
 

large.IMG_0055.JPG.81d7a412e340891d4e823
 

Depuis le milieu d’après-midi, Didier Mambour se fait remarquer par ses moves créatifs. On l’avait vu tenter un bluff un poil couillu pour tenter de contrer le Croate Danic, appuyer à plusieurs reprises sur les boutons 3-bet, et check-raise. A l’instant, il vient encore de tenter un geste technique, et Didier a fait mouche.

Open de Frédéric Boesinger à 200 000, Didier 3-bet à 550 000 au bouton et c’est payé pour voir un flop :2c:7h:Td  27T. C-bet 1/3 et tapis annoncé chez Frédéric, pour 2 200 000 jetons. Pas besoin de compter, c’est snap-call par Didier qui révèle son :7d:7c. Brelan max, largement devant le TPTK de Frédéric qui avait payé avec :Ac:Ts. Drawing dead turn, Didier Mambour couvre son opposant et s’offre la deuxième élimination de cette table finale.

Parti chipleader, Boesinger se contente de la 8e place pour 2 300 €. Didier prend le large dans cette finale avec plus de 6,5 millions devant lui.

"Attends, il vient d'en dégainer encore un !" s'enflamme Thierry, l'un de supporters de Didier, qui tient au courant le clan Mambour par téléphone. En effet, nouveau tapis payé, Didier a mis Idir à tapis pour un flip :4c:4h contre :Ks:Qs. :4d:Td:7h sur le flop, :Kh turn, et de deux pour Mambour, qui compte désormais près de 8 millions. 

large.IMG_0048.JPG.06d4f3cfeb170afe9a0df
Le kop Mambour pousse dans les tribunes. "T'oublieras pas de dire que tout ça c'est grâce à Thierry et Nicolas". Voilà qui est fait.
 

large.IMG_0042.JPG.fa3f61e60f73fd30e13e0
Nouveau deep run et nouvelle table finale d'Idir Haïche qui confirme sa très bonne forme du moment. Mais sur ce Mystery, le parcours s'arrête en 7e position, pour 3 370 € (hors primes).

Il reste 6 joueurs sur 632 inscriptions
Niveau 30 : 50 000 - 125 000 Ante 125 000
Moyenne : 3 160 400
Prochain palier : 4 630 €

Edited by cosmictrip

Share this post


Link to post
Share on other sites
Les riches toujours plus riches

Le rythme s’accélère encore. Deux nouvelles éliminations en cinq minutes et nous voilà déjà au 4-max. Les chipleaders ont fait le travail. Troisième élimination consécutive pour Didier Mambour, plus que jamais chipleader. Juste derrière, Ivan Banic l’imite en sortant l’ultime joueuse du tournoi, Rosalie Petit.

Le chipleader fait son travail. Et même plus que ça. Après Frédéric Boesinger et Idir Haïche, c’est Antony Barrera qui s’attire les foudres de Didier Mambour. Un coup des plus classiques. Open deux Valets, 3-bet shove 16BB Barrera, payé et voilà un nouveau flip pour un palier. Encore une fois, Didier ne loupe pas la cible. Un board de briques valide cette nouvelle élimination. Mambour passe les 10 millions de jetons.
 

large.IMG_0059.JPG.73df3360b791d718a70c1
Stoppé par un chipleader intraitable, le régional de l'étape Anthony Barrera prend la 6e place de Mystery Bounty

Deux mains plus tard, nouvelle explication à tapis. Cette fois, c’est Rosalie qui a tout mis en SB sur la grosse blinde de Banic. Le Croate a trouvé K9hh, largement suffisant pour payer les 6,5 blindes de Rosa, qui tient 44. Un K dès le flop, pas de 4 et Rosalie prend la 5e place de ce Mystery Bounty, pour 6 050 €, ainsi qu'’un joli butin de primes.

large.IMG_0061.JPG.5e98db1f3cc1e9c298e36
Clap de fin pour Rosalie, qui aura de belles aventures à raconter dans sa prochaine vidéo Youtube. La grindeuse prend la 5e place, agrémentée de quelques primes bien juteuses.

Ils ne sont donc plus que 4. Nacer Abdallah et Yannis Boujmala s’accrochent à leurs dix blindes. Ivan Banic revient aux 40BBs, tandis que Mambour est seul en tête, avec 70BBs.

large.IMG_0065.JPG.f551ce228c7d84b585d51
Un match de double légèrement déséquilibré : 15 millions pour l'équipe de gauche, contre 3 millions pour l'équipe de droite.

Il reste 4 joueurs sur 632 inscriptions
Niveau 30 : 50 000 - 125 000 Ante 125 000
Moyenne : 4 740 000
Prochain palier : 7 650 €

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now


  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

English
Retour en haut de page
×
PMU : Cashback
PMU : Cashback