Jump to content
This Topic
cosmictrip

WPO Bratislava 2022

Recommended Posts

Le défilé du CP Radio

Depuis ce matin, ça n’arrête pas. Au cinquième étage du Crown Plaza, on voit Shishi emmener des invités dans une chambre d’hôtel. Ils y restent une petite heure et puis repartent, puis la chorégraphie recommence encore et encore.
 

large.wpo_bratislava_day1C@CD.jpg.338a3b
Crédit Photo Winamax
 

Ne vous méprenez pas, c’est seulement l’animateur qui guide ses guests jusqu’au lieu éphémère de notre émission de radio favorite. @Comanche et @ShiShiont en effet transformé l’une des chambres en un petit studio d’enregistrement.
 

large.IMG_8178.JPG.200e4b7f55ab75d65156a
 

Ils ont même trouvé des sièges de couleurs rouges pour asseoir leurs invités. Et pour cette étape slovaque, le casting est aussi copieux qu’alléchant :

  • Pour commencer, Alexane Najchaus, accompagnée de coach Stéphane Matheu, pour en savoir plus sur le parcours, la personnalité et les ambitions de la nouvelle recrue surprise du Team Winamax.
  • Les Inachevés, le duo de frères rennais dont les farces en tout genre cartonnent sur Youtube, ont ensuite investi les studios.
  • Dans la foulée, une émission où l’on parle de poker, mais surtout de cinéma, avec l’acteur, motard et collectionneur de Pez, Michael Abiteboul.
  • Et pour terminer en beauté, un couple qu’on adore voir sur les plus beaux tournois du monde et sur les Vlogs qui les documentent : Delphine et Pierre Calamusa.

Toutes les interviews seront découpées en deux émissions riches et rares qu’il me tarde déjà d’écouter. Un petit tour en coulisses et puis on repart sur le Main Event !
 

large.IMG_8188.JPG.aa1a3ae28666224beddf9
 

large.IMG_8184.JPG.2b091a1593b77f9cdf02b

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 17 heures, cosmictrip a écrit :

Et si vous faites partie de ce tsunami de joueurs, n'hésitez pas à vous signaler, à l'instar de ce cher @jplpour que je puisse prendre de vos nouvelles, et que vous ne passiez pas au Day 2 en incognito

Oups, pas trop pensé à me connecter ici... 

In au Day 2, après 2 bullets, avec 539k et un passage en table TV jusqu'à la bulle ^^

Share this post


Link to post
Share on other sites
Quand l’Asik sonne

Un homme qui commence à être usé par les paparazzis qui rodent dans la salle. « Vous en avez pas marre de tous me prendre en photo ? » s’exclame Alexandre Asik, qui m’aperçoit en train de le mitrailler ? C’est que dans ce jeu, les jetons attirent la lumière. Et Alexandre en possède un bon paquet. Mais comment as-tu fait pour monter ces pilasses ?
 

large.IMG_8196.JPG.703c406c4e443ae801d38
 

« Je leur ai marbré la gueule, voilà ce que j’ai fait » lâche le joueur, toujours aussi déterminé même une fois la pause du diner-break sifflée. Et encore, j’aurais pu avoir le double de stack si je m’étais pas pris deux set-up sur la fin » ajoute le joueur, qui revient ensuite à la raison. « Bon, c’est vrai que j’en ai eu pas mal en ma faveur des set-ups ».

Alexandre Asik n’est pas un inconnu des festivals Winamax. Présent depuis l’époque dublinoise, il avait atteint jadis la 2e place du Sunder Surprise 2019 pour un peu mins de dix patates. La seule et unique perf Live répertoriée d'un grinder assidu redevenu amateur lambda. 

Né au Sénégal d’une mère libanaise et d’un père arménien, il a passé toute sa jeunesse à Dakar, avant de s’installer en région parisienne, où il se met de plus en sérieusement au poker. « Je grindais pas mal, j’ai même eu une période pro. Mais entre les opportunités de job et Madame, j’ai un peu arrêté. Maintenant, je grind une fois par semaine, avec la session du dimanche ».

Pour en revenir à ce tournoi slovaque, il finit tout de même par me lâcher une main concrète. En l’occurence, un move à la mode depuis hier soir : Le fameux call Jack-High ! Le spot est cependant un peu moins troublant que celui du Hustle Casino Live.

« On est en BVB, il limp je check :Jd:7d et ça vient :Ts:Tc:Ac. Il bet, je call. Turn :Qh, il 2-barrel, je paie encore et river 3, il m’envoie praline genre 70%. Je prends trente secondes et je call. Il montre :8c:5c ».  

280 000 pour Azik, qui reviendra du diner break avec l’un des plus gros stacks de ce Day 1C.

 

Il reste 585 joueurs sur 888 inscriptions
Level 14 à venir :  1 500 - 3 000 Ante 3 000
Moyenne : 118 900

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ainsi fait la Mariona

Une joueuse espagnole qui monte en puissance depuis quelques temps. En cash game, en Expresso, en MTT online et Live Mariona Riba monte les échelons, aisni que les pions sur ce Day 1C.
 

large.IMG_8204.JPG.24f384a2ce60064c46042
 

Les grindeuses espagnoles se font de plus en plus nombreuses sur le circuit. Mariona fait partie de cette nouvelle génération qui s’impose pas à pas. Et Winamax lui a même permis d’accélérer l’allure. L'ancienne croupière de Barcelone a eu la belle surprise de tomber sur un Expresso à 100 000 €. Elle a également eu la bonne idée de le remporter, de manière à s’offrir une bankroll et se lancer comme joueuse professionnelle.

A l’aise en cash comme en tournoi, elle enchaînait quelques mois plus tard en terminant 4e de la 2M Week. Cette année, elle réalise ses premiers shots en Live, et son premier super deep run à l’occasion de l’EPT Barcelone, en terminant 11e de la Cup à 550 €, pour 14 630 €.

Sur ce Day 1C, la jeune Catalane navigue avec aisance. Une grind paisible sur sa première table pour se garder de la profondeur puis un bon coup en bataille de blindes pour se propulser dans les hauteurs. Limp en SB, iso 2,5 de la BB, Mariona paie :Ts:7h et les deux adversaires se retrouvent sur un flop :Jd:Ts:4s

Check, mi-pot demandé, c’est payé. Doublette du :Td sur la turn, Mariona décide de check encore et accueille le second barrel pour deux tiers du pot. River :As, ça sera un nouveau check et troisième barrel envoyé, pour trois quarts du pot cette fois. Payé sans trop de problème et la Catalane voit son adversaire retourné :9d:8d, pour un combo draw turn raté.
 

large.IMG_8134.JPG.6e6b2df0e78ae1618a84a
Pour démarrer la jounrée dans la salle du bas, Mariona avait pu faire connaissance avec son homologue française Rosalie Petit


Au retour de diner break, la joueuse est comptée à 280 000 jetons, plus de deux fois la moyenne. A sa table, signalons la malheureuse disparition de Moundir. Un premier duel avec deux Dames contre As-Roi qui tournent mal, puis ses dernières blindes s’en vont avec deux cinq, contre deux six chez son opposant allemand Patrick Beuter. Le Dans la Tête de Moundir devrait se poursuivre sur le High Roller.


Il reste 320 joueurs sur 932 inscriptions
Level 15 :  1 500 - 3 500 Ante 3 500
Moyenne : 147 900

Edited by cosmictrip

Share this post


Link to post
Share on other sites
Dorian le revenant

Un revenant de la belle époque. Je dis ça alors que je n’ai jamais connu le temps des Everest Poker, Full Tilt et autres 888. Cette préhistoire du poker online, où de jeunes loups se régalaient pour monter des Rolls indécentes. Dorian Sivannara l’a connu, cette mine d’or de la fin des années 2000. Une époque qui semble maintenant bien lointaine.
 

large.IMG_8211.JPG.34c3d7aefca29fdf94ffc
 

Les années ont passé, mais l’amour du poker reste intact. Présent épisodiquement sur le circuit, il s’est déjà fait remarquer sur ce festival en atteignant la table finale du Battle Royale, malheureusement de courte durée (6e pour 3 770 €).

Sur ce Main Event, il négocie pour l’instant bien le début de journée, avec un peu moins de 250 000 à l’entame du seizième niveau. Au moment de lui demander un coup qui lui a permis de se propulser, le spécialiste de Cash Game Omaha me répond. « Peut être ce gars qui m’a slow-roll avec deux Rois et contre qui j’ai fait flush ». Son :Ac:Kc a en effet trouvé deux trèfles au flop puis achevé directement son adversaire sur la turn, pour le punir de son hésitation d’une minute avant de payer le 4-bet tapis de son opposant. 

A la table de Benjamin Hamann et de Morgan mlt, Dorian passe du bon temps. Les trois hommes discutent en bons gentlemen sans s’oublier de s’envoyer quelques parpaings. « Ils sont très bons, mais ils sont vraiment sympas » confirme le joueur-croupier, qui ne s’inquiète pas de la compétitivité de la table, tant que la conversation est agréable.

Il reste 265 joueurs sur 932 inscriptions
Level 16 :  2 000 - 4 000 Ante 4 000
Moyenne : 175 900

Share this post


Link to post
Share on other sites
Dernier train pour le Day 2

Ceux qui ont raté le coche sur les premiers flights se voient offrir une dernière chance de participer au Day 2 Main Event. Avec des niveaux raccourcis de moitié, 200 joueurs tentent d’accrocher le dernier wagon du soir. Et pas sur que le chemin soit plus facile que les trois premiers.

On retrouve en effet des joueurs capables de multi-bullets les 500 balles sans sourciller. Un rendez-vous de Teams Pro, regs, personnalités et joueurs bien rollés, dont voici une petite galerie photo.
 

large.IMG_8230.JPG.c46db41647cf1492d27da
Dernier round, dernier tango pour Kool Shen, qui cherche bien entendu à rejoindre les collègues du Team au Day 2.
 

large.IMG_8217.JPG.9e533b32bce848402ab3f`
Les raises dans le noir n'ont pas assez bien fonctionné sur les premiers essais. Pour avoir des tables un peu pimentés sur le Day 2, on espère fort la qualification de @Chotec_sur ce 1D.
 

large.IMG_8218.JPG.85fe8e80f64d18e3d69de
Pas question pour Alexane de louper un Day 2 pour son premier évènement sous les couleurs Winamax. Et on mettra toutes les bullets qu'il faut pour y arriver !
 

large.IMG_8221.JPG.8c4851ee2dd8d70d5f408
Les Cpistes aussi viennent garnier le field de ce Day 1D. Et pas des moindres. Notre gentil ogre et récent vainqueur du Colossus @haygusespère, enfin, trouver son rythme sur ce festival.

 

large.IMG_8223.JPG.b4c92ab35a8c372bb0b44
L'homme au siège 3 a bossé toute la journée, celui au siège 1 n'a pas dormi de la nuit. Pas une raison pour ne pas tenter une nouvelle bullet chez @ShiShiet Samy Dubonnet.

 

large.IMG_8224.JPG.13c370eb21fef7d86053f
Le capitaine Haddock compte bien attraper le dernier bateau à destination du Day 2.

 

large.IMG_8226.JPG.a55368604c0d5824063ad
Un troisième Team Pro en lice pour tenter de garnir le contingent Winamax.

Il reste 166 joueurs sur 205 inscriptions
Level 11 :  1 000 - 2 000 Ante 2 000
Moyenne : 72 300

Edited by cosmictrip

Share this post


Link to post
Share on other sites
Lumière sur Laverrière

L’ami @Amien va être content. Son collègue de King 5 Fabien Laverrière est toujours de la partie et défend crânement sa chance pour son premier tournoi Live Winamax. Son beau stack d’il y a deux heures s’est quelque peu effrité, mais le natif d’Annecy s’accroche à ses quinze blindes, qu’il défend sauvagement à l’approche de la bulle. Encore 60 joueurs à sortir pour valider le ticket pour le Day 2. Une performance qui rentabiliserait joliment leur beau parcours avec l’équipe des Queen Ann’s Revenge.
 

large.IMG_8232.JPG.977ab9a1773268845fe21
 

« On avait terminé 8e, après la première épreuve des heads-up, se rappelle Fabien. Lui était allé à Madrid, et moi j’ai gardé mon package pour Bratislava. J’ai passé quelques jours avec ma copine à Vienne avant, et le deal, c’était qu’elle me laisse grinder pendant le WPO ».

Lavverière vit en effet sa première sur un évènement Winamax, mais n’est pas totalement étranger à l’exercice du Live. « Je suis croupier au casino d’Annecy, informe le joueur. Des mains, j’en bouffe des heures et des heures, même si ça ne fait que trois mois que j’ai commencé. Avant, je travaillais chez UPS, je portais des colis et je chargeais des camions. Les cartes, c'est plus sympa. Et c’est surtout moins lourd à porter ».

À côté du boulot, Fabien s’autorise quelques sessions quand il a le temps. Majoritairement composées de cinq balles sur Winamax, mais l’amateur a aussi connu la démesure de Vegas. « J’ai accompagné Amien, qui avait également gagné un package. J’ai pu jouer quelques 150 dollars à l’Orleans. J’aime aussi les variantes donc ça m’est arrivé d’aller sur les tables d’Omaha ou d’Omaha 8 ». Voilà un homme qui a le gout des bonnes choses.

Cette fois, c'est avec deux cartes qu’il tentera d’accrocher l’ITM, qui validerait d’ailleurs son meilleur score en Live, un an après ce premier Cash sur un TPS 150. Allez Fabien !
 

large.IMG_8235.JPG.30b774d31173edfb4712c
 

Un peu plus haut dans le chipcount, trois joueurs viennent de se mettre sur la tronche pour former l’un des plus gros pot du tournoi. Le croupier a fait de la magie, en distribuant les trois meilleures mains du poker au bouton, en SB et en BB, par ordre croissant.

Open deux Dames Sinsia Radanovic, 3-bet deux Rois Benjamin Hamann, 4-bet Romain Semler, 5-bet tapis Sinsia, 6-bet re-shove Benjamin et snap-call de Romain qui tient les deux flèches. Les trois joueurs se lèvent en attendant le board fatidique. Aucune figure, une belle suite de briques :2c:3h:7h:9d:6c et Romain triple-up, avec désormais 600 000 jetons devant lui. Le vainqueur du WPO Battle Royal prend un coup dans l’aile, mais plane toujours au-delà des 300 000 jetons tandis que Radanovic est out.

Il reste 210 joueurs sur 932 inscriptions
Level 18 :  3 000 - 6 000 Ante 6 000
Moyenne : 212 200

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le colosse Abuladze soulève les Day 1 d'un WPO historique

Une bulle interminable, un colosse estonien en chipleader, et un trio de Team Pros qualifié en dernière minute. Le récap' des deux derniers Day 1 de ce Main Event, qui après comptage, entre définitivement dans l'histoire du poker mondial. Le tournoi que nous couvrons actuellement est tout simplement le 2e plus gros tournoi 6-max jamais joué sur terre.
 

large.IMG_8298.JPG.3a96d9922650a07f6eccc
 

Il a fallu l’intervention du chipleader pour nous libérer de cet enfer ! Deux heures de bulle, largement passées à attendre debout devant les tables que les floors donnent le feu vert au croupier pour dévoiler les cartes. Plus d’une dizaine de double-up chez les shortstacks qui repoussaient à chaque fois d’une main, et de près de dix minutes, le verdict de ce Day 1C. « 5 all-in and call » annoncés par le floor de la Main Room ? Serait-ce enfin l’heure du clip de fin ? Rien du tout. 5 double-up plus tard, les 156 survivants repartaient pour une nouvelle danse.
 

large.wpo_bratislava_day1C@GC-185.jpg.e2
En même temps, avec des Benjamin Hamann qui s'amusent à envoyer tapis dans le noir pour se retrouver avec ce genre de duel, on n'est pas couché (Crédit Photo Winamax).

René Quintin par exemple, a même trouvé deux doublages consécutifs pour s’en sortir, après être tombé à moins d’une petite blinde. Il trouve les Zizous UTG pour remonter à 2BB, soit exactement le total nécessaire pour jouer sa big blinde. Son voisin superstack le met évidemment à tapis, et cette fois, René retourne une belle merguez. Un :Tc:4s, qui devra trouver quelque chose face au :As:3d adverse. :2h:8d:6c au flop, :2s turn et Pan ! La river :4c sauve miraculeusement René qui reste paralysé pendant près de dix secondes avant d'exulter.
 

large.IMG_8299.JPG.d671cb794dd56d4d931fd
 

Ce genre de scène s’est répétée pendant trop longtemps. Des short stacks au bord de la crise cardiaque qui trouvaient finalement leur salut, jusqu’à l’intervention de notre héros estonien, Georgi Abuladze.
 

large.wpo_bratislava_day1C@GC-200.jpg.42
Stéphane Perrin lui aussi a été tourmenté par les Dieux du Poker. Avec :Ks:Kc contre :9h:2s, tout paraissait tranquille, jusqu'à ce board :2c:6h:Th:8h. Quelques litres de sueurs, mais ça double pour Stéphane, qui reviendra au Day 2 avec 10 blindes (Crédit Photo Winamax).

Le gars en question a monté un stack aussi costaud que ses épaules. Avec plus d’un million de jetons devant lui, Georgi en met partout, open chaque main et écrase la table qui n’a pas d’autres choix que de laisser l’Estonien leur marcher dessus. Un énième open et la parole arrive sur Alex Husset en grosse blinde. Il a déjà mis 12 000, il lui en reste 5 derrière et la petite blinde est à 6 000. Avec :Ac:Jd, le calcul est fait : Payé par notre Français, qui devra résister au :9h:6d de Georgi.

Mais cette fois, les Dieux du Poker ont fini de jouer avec nos nerfs.Le board :3s:6c:Qh:5d:5s sera le dernier de la journée. Georgi trouve sa paire et rend tout le monde heureux. Enfin, sauf, Alex Husset, qui termine donc bubble-boy de ce Day 1C.

C’est donc le chipleader lui-même qui met fin à cette attente interminable. Georgi libère les 154 autres survivants et passe la barre des 1,1 million. Un total qui fait de lui le chipleader de tous les Day 1 confondus. Un bonheur qu’il partage tout de suite avec sa femme Krislin, venue le rejoindre pour cette fin de Day avec une grande bouteille de vin blanc frais entre les mains.

« C’est ma supporter numéro 1, commente Georgi. On est venu spécialement de Milan pour le tournoi. Je suis de Tallin, mais j’ai déménagé en Italie pour reprendre des études en Business Administration » raconte le grand Estonien. « J’étais passé par la case pro. Je jouais souvent au casino Hilton de Tallin, surtout en tournoi. Mon format préféré, c’est le 6-max. Je n’ai jamais joué sur Winamax, mais j’ai entendu parler du WPO Madrid, et je ne voulais absolument pas louper le suivant ».
 

large.IMG_8270.JPG.d937120d1f056dbc7ffdb
Le régional de l'étape Patrik Ciklamini, deuxième joueur à passer la barre du million de jetons.

Derrière le colosse estonien, un autre joueur de l’Est termine la journée millionnaire, en jetons du moins. Patrik Ciklamini, jeune reg du Banco Casino mène la délégation slovaque avec 1 065 000. Pro depuis six ans, le joueur a déjà de belles affinités avec Winamax, room sur laquelle il a déjà glané deux Wina Series Championship, en 6-max à chaque fois. Finaliste d’un WSOP Mix Big Bets en 2021, Patrik sera l’un des joueurs slovaques à suivre sur la suite de ce Main Event.
 

large.IMG_8252.JPG.eb8e14a7aba3962c07bb1
Alban Juen toujours aux affaires 

De nombreux Français bag gros, sans pour autant atteindre la barre du million. Romain Semler a parfaitement rentabilisé son énorme set-up 3-way pour terminer avec 928 000 jetons, Maxime Large porte le Poker A Lyon à la 3e place du chipcount, tandis qu’Alban Juen termine fort pour boucler la journée avec 800 000. Ca passe à l’aise également pour le vainqueur Battle Royale Benjamin Hamann (720 000), qui s’est bien remis de son set-up contre Semler, Adrien Guyon (707 000), Julien Fleury (704 000). Dans le gratin du chipcount, mentionnons la présence du plus gros palmarès présent au départ de la journée, en la personne de Nacho Barbero.
 

large.IMG_8244.JPG.3cd4af24a25811af7b16e
"La vie est belle quand on a des jetons" - Nacho Barbero, en s'installant à sa nouvelle table tandis que tous ses adversaires bavent sur son stack de mutant

Cachez-moi ce fold, que je ne saurais voir

Une bulle de poker peut parfois retourner le cerveau des acteurs. Si certains craquent sous la pression avec des spews monumentaux, d’autres sont capables de folds innommables. Mais contrairement à beaucoup, Maxime De Begougne a eu le mérite de le révéler aux yeux de tous.
 

large.IMG_8279.JPG.4e2817f769a06e621b803
"Mon dieu, mais qu'est ce que j'ai fait comme connerie" se demande Maxime De Bourgogne, qui vient de se faire aplatir publiquement par son voisin Paul Haquin.

Nous sommes alors à 5 left de la bulle. Open 22 000 de Paul Haquin UTG et la parole arrive sur Maxime en BB qui 3-bet à 85 000. Là dessus, Paul ne s’embrasse pas et annonce tapis, avec un peu moins du double de son adversaire, à qui il reste 240 000 jetons.

Mal de crâne chez Maxime qui prend une, deux minutes, se prend la tête dans les mains, la cache dans ses bras, puis après quatre minutes de torture, décide de fold en révélant… :Ks:Kc. Stupéfaction chez les spectateurs… Qui commencent même à jaser dans tous les coins après que Paul claque sur la table… :Qh:Jd. Terrible.

Quelque peu perturbé par ce fold, il donnera encore quelques jetons à son voisin sur le coup suivant, avant d’envoyer un message à son groupe poker « Ok je stoppe de jouer ». L’essentiel est qu’il passe l’épreuve du jour et se garde un stack de 143 000 pour montrer qu’il est capable de mieux.

372 prétendants pour un Main Event WPO Record

Avant de vous délivrer les chipcounts, un petit point statistique s’impose.

Day 1A : 72 survivants sur 427 entrées
Day 1B : 106 survivants sur 631 entrées
Day 1C : 155 survivants sur 929 entrées
Day 1D : 39 survivants sur 234 entrées

Total : 372 survivants 2 221 entrées

2 221 entrées ? Mais c’est énorme ! C’est même encore plus énorme que les 2 182 inscriptions du WPO Madrid. Le tournoi que nous couvrons actuellement est donc officiellement le plus gros tournoi jamais organisé par Winamax. Pour battre le record mondial du tournoi 6-max, établi lors des derniers WSOP (2 392), il aurait fallu 171 inscriptions de plus. Un grand bravo à Winamax… Et à @haygus, qui a largement participé à ce record. 7 bullets, 0 Day 2, personne ne fait mieux sur cette édition, pas même les Team Pro Winamax. Léger retour de variance pour notre cher Hayg, qui rattrapera ça à coup sur en nous chipant le Sunday Surprise de fin de festival.
 

large.wpo_bratislava_day1C@CD-83.jpg.9bd
Il l'ignorait encore au moment de prendre la photo ce matin, mais @haygusaura finalement besoin de ses deux mains pour compter son nombre total de tentatives dans ce Main Event WPO (Crédit Photo Winamax).

Voilà pour cette fin de vendredi bien dense. Je vous laisse avec les chipcounts des deux derniers Days, quelques petites photos souvenirs et je vous dis à demain midi pour la suite de Main Event déjà historique.
 

large.IMG_8267.JPG.47c1e579e6416953b722d
Le sourire de Peggy qui bag un stack plus que confortable pour le Day 2.
 

large.IMG_8248.JPG.3e6bb81e11c88333a37ae
Maxime Large, l'un des leaders du clan français sur ce Day 1C.
 

large.wpo_bratislava_day1CD@CD-25.jpg.f1Deux As contre deux Rois contre deux Dames, puis un craquage d'As, voilà qui permet à Romain Semler d'intégrer tranquilement le Top 5 du jour (Crédit Photo Winamax)
 

large.wpo_bratislava_day1C@GC-177.jpg.11Rude fin de journée pour Mariona, mais la grindeuse catalane sera bien là au Day 2 pour aller chercher une nouvelle perf Live, deux mois après Barcelone (Crédit Photo Winamax)

Puisqu'il est 3H49, que les chipcounts ne sont pas encore sortis et que j'avoue avoir une grande flemme de taper manuellement 156 noms, je vous laisse avec le lien direct qui vous permettra d'observer par vous-même les différents classements du soir. 

Et sur le Day 1D ?

large.wpo_bratislava_day1C@GC-150.jpg.8c
Crédit Photo Winamax
 

Sur le Day 1D, on signalera la magnifique tenue de Loic Debregeas. Le Top Shark marseillais mène le bataillon de 39 qualifiés supplémentaires. Le contingent de Team Pro qualifié se renforce également de Mustapha Kanit (154 000) et Bruno Lopes (206 000). Les trois larrons rejoignent ainsi les collègues Pierre Calamusa, Leo Margets, Davidi Kitai, Guillaume Diaz, Romain Lewis et Alejandro Romero au Day 2. Ca passe aussi pour Jonathan Therme (236 000), Niko Koop (91 000) ou encore Yoni Elbaz (281 000).

Edited by cosmictrip

Share this post


Link to post
Share on other sites
12 hours ago, cosmictrip said:
Lumière sur Laverrière

L’ami @Amien va être content. Son collègue de King 5 Fabien Laverrière est toujours de la partie et défend crânement sa chance pour son premier tournoi Live Winamax. Son beau stack d’il y a deux heures s’est quelque peu effrité, mais le natif d’Annecy s’accroche à ses quinze blindes, qu’il défend sauvagement à l’approche de la bulle. Encore 60 joueurs à sortir pour valider le ticket pour le Day 2. Une performance qui rentabiliserait joliment leur beau parcours avec l’équipe des Queen Ann’s Revenge.
 

large.IMG_8232.JPG.977ab9a1773268845fe21
 

« On avait terminé 8e, après la première épreuve des heads-up, se rappelle Fabien. Lui était allé à Madrid, et moi j’ai gardé mon package pour Bratislava. J’ai passé quelques jours avec ma copine à Vienne avant, et le deal, c’était qu’elle me laisse grinder pendant le WPO ».

Lavverière vit en effet sa première sur un évènement Winamax, mais n’est pas totalement étranger à l’exercice du Live. « Je suis croupier au casino d’Annecy, informe le joueur. Des mains, j’en bouffe des heures et des heures, même si ça ne fait que trois mois que j’ai commencé. Avant, je travaillais chez UPS, je portais des colis et je chargeais des camions. Les cartes, c'est plus sympa. Et c’est surtout moins lourd à porter ».

À côté du boulot, Fabien s’autorise quelques sessions quand il a le temps. Majoritairement composées de cinq balles sur Winamax, mais l’amateur a aussi connu la démesure de Vegas. « J’ai accompagné Amien, qui avait également gagné un package. J’ai pu jouer quelques 150 dollars à l’Orleans. J’aime aussi les variantes donc ça m’est arrivé d’aller sur les tables d’Omaha ou d’Omaha 8 ». Voilà un homme qui a le gout des bonnes choses.

Cette fois, c'est avec deux cartes qu’il tentera d’accrocher l’ITM, qui validerait d’ailleurs son meilleur score en Live, un an après ce premier Cash sur un TPS 150. Allez Fabien !
 

large.IMG_8235.JPG.30b774d31173edfb4712c
 

Un peu plus haut dans le chipcount, trois joueurs viennent de se mettre sur la tronche pour former l’un des plus gros pot du tournoi. Le croupier a fait de la magie, en distribuant les trois meilleures mains du poker au bouton, en SB et en BB, par ordre croissant.

Open deux Dames Sinsia Radanovic, 3-bet deux Rois Benjamin Hamann, 4-bet Romain Semler, 5-bet tapis Sinsia, 6-bet re-shove Benjamin et snap-call de Romain qui tient les deux flèches. Les trois joueurs se lèvent en attendant le board fatidique. Aucune figure, une belle suite de briques :2c:3h:7h:9d:6c et Romain triple-up, avec désormais 600 000 jetons devant lui. Le vainqueur du WPO Battle Royal prend un coup dans l’aile, mais plane toujours au-delà des 300 000 jetons tandis que Radanovic est out.

Il reste 210 joueurs sur 932 inscriptions
Level 18 :  3 000 - 6 000 Ante 6 000
Moyenne : 212 200

Et ca sera un min cash pour moi ! Merci @Amien❤️

Share this post


Link to post
Share on other sites
La mort ou les chips chips

Reprise mortelle pour ce Day 2 de Main Event. Comme prévu, les dizaines de shortstacks avancent rapidement leur derniers jetons dans la bataille. Deux destins possibles : Le busto ou les jetons.
 

large.wpo_bratislava_day2@GC-030.jpg.ad2
Comme l'indique la file grandissante du bureau des Pay-outs, le début de journée a fait des ravages,

Les Team Pro Winamax n’échappent pas à ce dilemme. Parti avec dix blindes, Guillaume Diaz savait les risques qu’il devait prendre. Il a tenté le coup avec A6, il est tombé sur deux sept, et le Volatile se fait couper les ailes.
.

large.IMG_8324.JPG.b246138579e39173cd328


Davidi Kitai a connu un run de carte plus crispant. Après quelques vols de blindes, le Belge trouve le bon spot de re-steal avec :Ah:Kh. Kitbul trouve un lient en la personne de Jeremy Celeste, qui tient la pointure juste en dessous. « Dame ! Daaaaaame ! » Hurle l’amateur, qui est exaucé sur le flop :Qc:Ts:4c. Aucune carte ne viendra sauver le Génie, qui sort lui aussi prématurément.

« J’ai attendu trois jours, j’ai joué trois mains » constatait Samuel Anclevic. Qualifié dès le premier flight, le runner-up Main Event a eu tout le temps d’anticiper les scénarios du Day 2. Même ceux de courte durée. Un 60-40 raté et Samuel assouvira son envie de cartes sur le High Roller.

A l’inverse des deux collègues précédemment cité, Pierre Calamusa a trouvé des boards favorables pour ce début de journée. Les 270 000 jetons qu’il possédait sont devenus 600 000 en une rencontre pré-flop et un run-out coquin. :Kc:Qd contre :As:Jh et une quinte coquine sur le board  :7h:8c:9d:Ts:Js. Le VietF0u revient complètement aux affaires. 
 

large.IMG_8332.JPG.2221ae09a908dc340509b
 

Tout en haut du chipcount, le chipleader du jour Georgi continue de fortifier son palais de jetons. Il vient cependant de se faire piquer la première place provisoire par un autre grinder de l’est. Le Lituanien Devinas Daubaris a détroussé l’un des superstacks français du jour.
 

large.IMG_8329.JPG.99b8cb5fb64b03dcae67f
Le Lituanien Dauvaris ici au siège 1 a fait très mal à l'un des héros d'hier soir, le Français Paul Haquin (siège 3)
 

Open 22 000 HJ, call bouton de Devinas et Paul Haquin complète en BB. Le flop vient :Jc:Th:4h et Devinas envoie 65 000 après les deux check de ses opposants. Paul demande à voir la turn et les deux joueurs check sur la doublette :Tc. River :Qs, nouveau check du Français et Daubaris envoie un parpaing à 124 000.

Pas de quoi effrayer Haquin qui riposte par un check-raise à 375 000. Le Lituanien ne croit pas à l’histoire de Français et paie avec son :Ks:Qd. Nice-call, puisque Haquin avait transformé son :Js:9h en un bluff bien couillu. 1 450 000 pour le nouveau chipleader du Main Event.
 

large.IMG_8326.JPG.b8b98fc4837d5cbc99e8c
La barre du million est également franchie pour Alban Juen, qui boxe sous les projecteurs de la table télévisée avec le Top Shark Loïc Debregeas.

A part ça, on a déjà 150 joueurs en une heure de jeu. Notre ami Fabien Laverrière, zChance44, la grindeuse espagnole Mariona ou encore Kool Shen, font également partie de ces joueurs partis trop tôt.
 

large.wpo_bratislava_day1CD@CD-27.jpg.12
 

Il reste 254 joueurs sur 2 221 inscriptions
Level 22 :  6 000 - 12 000 Ante 12 000
Moyenne : 437 200

Share this post


Link to post
Share on other sites
120 briques

Les remous du début de journée m’ont presque fait oublier de vous annoncer le Pay-out. C’est vrai qu’on joue quand même pour des sous. Et pas qu’un peu. 977 240 € pour être exact. Un min cash à 1 berlingot, une TF à 18 perles et 120 patates pour le premier. Plutôt intéressant pour un 500 balles. Voici d’ailleurs le prizepool détaillé.
 

giphy.gif

 

Pay-out - Main Event WPO

  • 1er : 120 000 €
  • 2e : 88 000 €
  • 3e : 65 000 €
  • 4e : 47 000 €
  • 5e : 35 000 €
  • 6e : 25 000 €
  • 7e : 18 140 €
  • 8 - 9e : 13 300 €
  • 10 - 11e : 10 000 €
  • 12 - 14e : 7 500 €
  • 15 - 17e : 5 800 €
  • 18 - 23e : 4 600 €
  • 24 - 29e : 3 700 €
  • 30 - 35e : 3 000 €
  • 36 - 47e : 2 500 €
  • 48 - 70e : 2 150 €
  • 59 - 71e : 1 850 €
  • 72 - 94e : 1 600 €
  • 95 - 119e : 1 450 €
  • 120 - 143e : 1 300 €
  • 144 - 238e : 1 200 €
  • 192-239e : 1 100 €
  • 240-371e : 1 000 €

Share this post


Link to post
Share on other sites
La naissance d'un monstre

Godzilla est un monstre destructeur et titanesque né des radiations nucléaires de Hiroshima et Nagasaki. Gozzelino est un joueur destructeur au stack titanesque né d’une explosion entre deux gros tapis.
 

giphy.gif


Le Parisien avait posé la bombe avec un just call As-Roi au bouton, puis activé le compteur avec une relance sur un flop :Ac:9s:7h. L’adversaire a payé puis s’est rué sur Gozzelino avec un lead overbet tapis sur la turn :Qd. 400 000 jetons dans un peu moins de 300 000. Le grinder a pris son temps puis est allé au corps à corps, pour voir son adversaire retourné As-Dame. Détonation sur la river :Kc. Les dégâts sont considérables : 1 650 000 pour François Gozzelino.

Ce spécialiste de cash game avait pourtant attendu avant de se lancer dans la guerre slovaque. « Je suis arrivé hier. J’ai mis une bullet en 30 minutes, puis la deuxième se passe beaucoup mieux ». Habitué du Club Circus, il a préféré le WPO à l’APO 2500 pour découvrir une nouvelle destination et kiffer quelques MTTs.
 

large.IMG_8343.JPG.33b99efebd27267df870e


Un genre de projet qu’il a répété plusieurs fois cette année. Après le Monténégro et la République tchèque en début d’année, François poursuit son exploration des pays slaves. Déjà assuré d’ajouter un nouveau drapeau à sa fiche Hendon Mob, il cherche désormais à battre son record (4 095 €)… Acquis justement à Budva lors du Main Event Merit Poker.
 

Il reste 178 joueurs sur 2 221 inscriptions
Level 25 : 10 000 - 20 000 Ante 20 000
Moyenne : 620 200

Edited by cosmictrip

Share this post


Link to post
Share on other sites
Les montagnes slaves

Les Slaves sont maîtres chez eux. Après un petit tour dans les altitudes de ce WPO Bratislava, force est de constater que les plus hauts sommets sont hongrois, autrichiens, slovènes ou encore serbes. Heureusement, quelques grimpeurs français parviennent à suivre le rythme imposé par les alpinistes locaux.
 

large.IMG_8348.JPG.22ece4eaa8e44fe8ffc14
4,5 millions de jetons soit 225 blindes réparties chez ses deux colosses, avec le Serbe Mataruga et l'Estonien Abuladze
 

Face à la déferlante tricolore, les Slovaques étaient en minorité à Bratislava. Quelques mercenaires des pays voisins venaient renforcer le contingent slave pour résister à la vague tricolore. Sur leur terre, les Austro-serbo-slovéno-hongrois font plus que de la résistance, en s’installant sur les plus hauts sommets du field.

Seul Estonien au pied, Georgi Abuladze était chipleader au début de journée. Trois heures plus tard, c’est toujours lui qui domine le tournoi. Son stack déjà massif ne cesse de grimper pour atteindre désormais les 2,5 millions de jetons.

Juste à sa gauche, un autre grinder de l’est flirte lui aussi avec la barre des 100 blindes (sur 10 000 - 20 000), en la personne d’Igor Mataruga, grinder serbe régulier du Banco Casino.
 

large.IMG_8352.JPG.a1c0cccf6c0920200877a
 

Représentant la Slovénie, Tim Vidic s’invite lui aussi dans le haut du chipcount. Le jeune joueur vient de provoquer la chute d’un montagnard plutôt à l’aise dans l’escalade des fields Winamax. Matthieu Lamagnère a lâché après un 3-barrel de Vidic sur un board :Ts:6h:Qs:2d:6s, dans un duel bouton contre BB. Le Français s’est gardé 300 000 jetons, qui partiront dès le coup suivant dans un duel de blindes contre Antonino Karman, dont le :Kc:Jh tiendra face au :9h:8s de Matthieu. 
 

large.IMG_8351.JPG.2d03f1b66ed8f9a5455ae
Karman rejoint son acolyte Andras Vaczo ici présent dans les sommets du tournoi

Antonino s’approche ainsi du million et demi. Malgré les apparences éthymologiques, lui aussi nous vient des contrées de l’Est. Il est venu pour la première fois à Bratislava avec son pote Andras Vaczo. A 145 joueurs left, les deux Hongrois sont aux avant-postes, Andras menant la cordée avec 1,8 million de jetons. L’Autriche apparaît également sur la carte des sommets avec Edvin Makic, posté sur 1,5 million de jetons.
 

large.IMG_8350.JPG.9302d49b0e0e18506c38c
Une diagonale française bien stackée avec Vincent Coste (siège 5) et Kostia Zaks (siège 1).

Et nos Français alors ? Ils sont encore nombreux mais grimpent à moins vive allure que leurs homologues slaves. Kostia Zaks (1,5 M), François Gozzelino (1,75 M) ou encore Vincent Coste (1,55M) naviguent tout de même dans de bonnes altitudes. Alpiniste d'expérience, Adrien Guyon ouvre la voie avec 2,2 millions de jetons, suite à cette ascension audacieuse et maitrisée.
 

large.IMG_8346.JPG.dfe1d90e4961cc87b1a37
 

Open UTG 40 000 avec :Kh:9h, les deux blindes défendent. C-bet 80 000 sur :8h:8d:3s. Fold de la SB et clique 180 000 de la BB. « Je paie en toute détente hauteur Roi et ça vient :9d sur la turn » raconte l’ex Team Pro. Nouveau bet à 200 000, payé, et 500 000 demandé sur la river :5d. « Je snap call et il montre :3c:2d ». 
 

large.IMG_8347.JPG.cc36ed843b18889dacd4c
Maillot du Real sur le dos, Benjamin Garcia mène la délégation espagnole avec un stack galactique de 2,050 M

Ils sont tombés dans le précipice : Jonathan Therme, Mustapha Kanit, Adrien Allain, Mike D'Inca, Benjamin Hamann, Patrick Pfeier, Antoine Berruel, Christien Ly, Clément Parisot, Michal Janczarski, Mehdi Saidi, Yoni Elbaz, Marc Pesalovo, Marian Flesar...

Il reste 145 joueurs sur 2 221 inscriptions
Level 26 à venir : 10 000 - 25 000 Ante 25 000
Moyenne : 765 200

Edited by cosmictrip

Share this post


Link to post
Share on other sites
Les bons comptes de Gambetti

3 femmes encore en course de ce Main Event. Pour mener le trio, Peggy Gambetti ! La reg de Namur se défend avec talent pour conserver sa bonne position à 85 left.
 

large.IMG_8361.JPG.e1c9cf2e4e078557ba2ae
 

Dans les cercles belges, Peggy fait partie des visages, généralement souriants, qu’on retrouve assez souvent. À Namur, à Spa, ou à Jumet, la joueuse est à l’affut des moindres tournois Low Stakes. Depuis Charleville-Mézières, cette passionnée n’hésite pas non plus à pousser un peu plus à l’Est lorsqu’un beau festival s’organise notamment du côté de Rozvadov. L’été dernier, la comptable venait même en repérage à Bratislava, à l’occasion du France-Benelux Masters.

Sur les événements Winamax, la Mosellane trouve peu à peu ses marques. Pour sa deuxième participation à un festival du W rouge, Peggy valide son premier ITM sur le plus beau des tournois. Et même mieux que ça, puisque la joueuse dispose d’un stack confortable à 85 left du Main Event. « J’ai eu un décollage en milieu de journée sur une bataille de blindes, raconte Peggy. Je check :2s:2d et ça vient :As:2d:5s. Il check, je bet, il call. Turn :5h, il check, je fais mi-pot, il paie encore. Puis river :7d, je fais encore 50%, puis il relance tapis. Je paie avec mon full et il montre :3c:4h ».  La belle affaire.

Derrière, Peggy maintient son stack à flot, échange les blagues et les coups avec Adrien Guyon, pour approcher désormais les 2 millions de jetons.

Gherciu bourreau du Team

large.IMG_8356.JPG.0b04ad7e708d1fba7c35a
 

Il ne reste plus de Team Pro Winamax. C'est la triste nouvelle que je peux vous confirmer à l'instant. Si il faut trouver un coupable, dirigez-vous vers Viorel Gherciu. Non content d'avoir éliminé Leo Margets en début de journée, le grinder moldave vient de s'offir le scalp du dernier représentant du Team, Romain Lewis. Un coup tout à fait standard entre un shortstack qui envoie tout avec une paire de neuf et un joueur qui le récupère avec un As-Roi qui trouve son board.

Spécialiste de Spin, Viorel s'est lancé à fond dans le poker après ses études à Lyon. Habitué de la room, il s'est décidé enfin à venir sur un festival Winamax, à mi-chein de sa terre natale. "Je me suis dit que le field allait être beau. En fait, pas tant que ça" analyse Gherciu. Dans la foulée de ce flip, il trouve un énorme double up dans un duel contre Pierre André Devoille. Open bouton, 3-bet SB, 4-bet tapis et snap call par Viorel avec :Ac:Kc. Ça domine le :As:Qd et ça tient sur un board hauteur dix. 2 250 000 pour le grinder moldave.

C'est aussi terminé pour : Loïc Debregeas, Pierre Calamusa, Mickael Lacaze, Simon N'Diaye, Kostya Zaks, Mehdi El Meray, Karol Bogusz, Sébastien Sergent, Alban Juen, Victor Hoogstoel et Antonino Karman.

 

Il reste 85 joueurs sur 2 221 inscriptions
Level 26 à venir : 15 000 - 35 000 Ante 35 000
Moyenne : 1 264 200

Share this post


Link to post
Share on other sites
Rebour en pleine bourre

Une tignasse qu’on croise à chaque festival Winamax. Le spécialiste de Spin & Go Théo Rebour montre qu’il n’est pas malhabile non plus en MTT et prend les commandes du tournoi à 80 left.

De longs cheveux bruns qui descendent sur les épaules juste au-dessus d’un écusson Red Diamond. Pas de doute, c’est bien Théo Rebour. Joueur assidu de Spin & Go, le grinder de Liverpool ne cesse de faire grossir son stack au point de s’installer dans le cockpit de ce Main Event.
 

large.IMG_8368.JPG.5aa7c8d42b011e6c02159
 

Pour se propulser en tête de course, un premier duel CO vs BB. « C’est un mec qui me cherchait un peu depuis quelques orbites. J’open :As:Td, il défend, et ça vient :Ah:Tc:9c. Je fais 3/4 pot, soit 100 000, et ile me check-raise small pour 250 000. Je paie. Turn :5h, il envoie tapis pour 700 000 avec :Th:9h ». Ce que je définirais comme un set-up est analysé par le grinder comme un petit spew. Quoi qu’il en soit, Théo devient alors multimillionnaire en jetons… Mais ça ne s’arrête pas là.

« Mon voisin s’est un peu emballé à l’instant. Il open bouton, je 3-bet en SB deux Dames et il 4-bet shove pour 30BB avec :As:Ts ». Le board sera sans accroc. Derrière, Théo peut tranquillement abuser de son stack et open une main sur deux : 4,4 millions pour ce qui me semble être le nouveau chipleader. D’ailleurs voici un petit chipcount pour vous donner une idée de la situation de course.

 

Random Chipcount :

Theo Rebour : 4 410 000
Georgi Abuladze : 3 550 000
Adrien Guyon : 2 950 000
Clément Bonnant : 2 410 000
Viorel Gherciu : 2 250 000
Tim Vidic : 2 025 000
Raphael Blouet : 1 925 000
Dylan Cechowski : 1 850 000
Max Dabou : 1 520 000
Maria Balibrea : 1 450 000
Viannay Audouze : 1 250 000
Paul Haquin : 1 050 000
Matthieu Rodriguez : 1 020 000
Benjamin Gros : 920 000
Corentin Sala : 740 000
Vincent des Inachevés : 520 000

Il reste 73 joueurs sur 2 221 inscriptions
Level 29 : 20 000 - 40 000 Ante 40 000
Moyenne : 1 428 200

Edited by cosmictrip

Share this post


Link to post
Share on other sites
Chipleader sans douleur

De 10 blindes à chipleader en une heure et demi. C’est l’agréable parcours qu’à vécu Corentin Sala. Une ascension ponctuée en beauté par un carré, sur le plus gros pot du tournoi.
 

large.IMG_8386.JPG.6efe92023186945450dba
 

Je présentais à l’instant le rush de Théo Rebour. Une demi-heure plus tard, voilà son ami de toujours Corentin Sala qui le rejoint dans la tête de course. Et même qui le surpasse en remportant le plus gros pot du tournoi sur une rencontre cataclysmique.

Avant cela, Corentin avait du sortir les rames pour revenir dans le tournoi. Un premier double-up avec A7hs contre le KJ de Matthieu Rodriguez, puis le joueur de cash game ré-enclence la grind. Il enchaîne les pots plus ou moins gros pour passer la barre des 2 millions, jusqu’à ce nouveau round contre Mezüt.

Open Rodriguez 120 000 au High Jack. En SB, Corentin place le 3-bet pour 400 000 jetons. Matthieu fixe son opposant une petite minute puis trifouille ses jetons de 100 000. Il en avance 9 au milieu et la parole revient sur Corentin, qui attend à son tour une minute avant d’annoncer tapis.

Rodriguez n’a pas l’air content, mais annonce le call… Et semble encore plus dépité quand son adversaire montre :Kh:Kd.

Mezüt tient la pointure en dessous, pour un énorme duel de premiums à 5,5 millions de jetons ! Attendez voir le flop… :Ks:Kc:2h. Carré floppé. Drawing dead. Corentin est le nouveau chipleader de ce Main Event.
 

large.IMG_8378.JPG.341ef98017e58fcaa199c
"Ça va t'a pas trop souffert" demande Viannay tandis que Corentin ramasse les dégâts causés par ce set-up effroyable

Par ailleurs, nous avons perdu Nicolas Plantin, pris dans un flip 20Bb deep contre Raphaël Blouet. Fin de parcours également pour Dabou, qui avoue avoir manqué de patience au moment de 3-bet tapis pour ses 10 blindes avec 55. Simon Vaur a tranquillement payé avec deux Zizous qui ont tranquillement tenu pour le fair monter à près de 3 millions. C’est fini aussi pour Sébastien Guidez, Paul Haquin, Andras Vaczo, Alexis Etcheveste ou encore l’Espagnol Mario Muñoz.

Il reste 55 joueurs sur 2 221 inscriptions
Level 31 : 30 000 - 60 000 Ante 60 000
Moyenne : 1 924 400
Gain assuré : 2 150 €

Share this post


Link to post
Share on other sites
Tytgat BOUM !

Un coup de poker stratosphérique entre deux joueurs de talent vient d'illuminer la salle télévisée. Nicolas Tytgat aspire le chipleader Corentin Jean et remporte le pot du tournoi.

Le jynx du couvreur a encore fait des ravages. Sur le dernier post, je vous annonçais l’ascension exceptionnelle du nouveau chipleader Corentin Sala. 30 minutes plus tard, le grinder de Malte est éjecté du tournoi sur un coup où lui, comme son bourreau Nicolas Tytgat ont, on peut le dire, porter leur cojones.
 

large.IMG_8394.JPG.15a5ed821e8adfea6f3de
 

Bataille de blindes entre les deux joueurs. Limp Nicolas 80 000, iso 300 000 Sala et c’est payé pour voir le flop :2h:5c:6h. Tytgat laisse l’initiative à son voisin qui fait 225 000. Tank 2 minutes et check-raise 650 000 ! C’est payé. Turn :Jd et nouveau check de Nicolas. Corentin repart à l’assaut : 600 000 demandé, payé par Tytgat, après deux nouvelles minutes de tank.

River :4c, Tytgat check, rapidement cette fois, puis c’est au tour de Corentin de tanker. Deux petites minutes et Corentin annonce “all-in”’. Un mot qui fait remuer Nicolas. « How much ? » demande le joueur au croupier, qui annoncera 2,6 millions. 

Nicolas a l’air intéressé. Il observe son adversaire sous toutes ses coutures, refait le coup dans sa tête. Deux minutes, trois, puis quatre et « Call ! ». Les joueurs dévoilent alors les armes avec lesquels ils nous ont proposé ce duel de fou… :Ks:Qd chez Sala, pour une hauteur Roi ! Et 76sh pour Corentin. La deuxième paire est bonne, Tytgat sèche le grinder maltais et prend son costume de chipleader.
 

large.IMG_8397.JPG.3277317664467ac5a8da4
 

"Tu as vu quelque chose ?" demande-je à Nicolas, pour savoir s'il s'est appuyé sur un tell. "Non. J'ai juste vu le patch "Red Diamond", ça m'a suffit". Il part diner en laissant sur sa table un tapis colossal de 8,7 millions de jetons. 

Et puisqu’une bonne nouvelle ne vient jamais seule, vous pourrez observer la technique foudroyante du chipleader, ainsi que celle de Matthieu Rodriguez, Victor Fryda, tout deux auteurs d’un comeback inespéré, ainsi que Viannay et Adrien Guyon qui vient de les rejoindre, en table télévisée !
 

Il reste 37 joueurs sur 2 221 inscriptions
Level 33 à venir : 50 000 - 100 000 Ante 100 000
Moyenne : 3 001 300
Gain assuré : 2 150 €

Share this post


Link to post
Share on other sites
Carnage dans les cachots

Les 36 derniers joueurs de ce Main Event ont tous été rassemblés dans les sous-sols du Banco Casino. Une atmosphère qui inspire des velléités à ces survivants, qui s’entretuent plus vite qu’on aurait pu l’imaginer. Au point que plusieurs joueurs approchent déjà la barre des 10 millions.
 

large.IMG_8412.JPG.e956da5d39f27f055295a
Romain Semler 
ne pourra pas chaché qu'il a trouvé quelques set ups favorables durant ce Main Event. 9,4 millions de jetons pour Romain.

12 joueurs perdus sur le niveau de la reprise. Un massacre qui s’est déroulé intégralement entre les murs de la salle télévisée, où se jouent les cinq dernières tables du Main Event.

A l’instant, c’est Dylan Cechowski qui vient de tomber à terre. Le grinder s’est fait poignarder sur un set-up cruel. Avec son :3c:3h sur un flop :3s:Qc:2d, il pensait avoir trouvé le spot de rêve, celui qu’il attend depuis le début de journée. La vie semble même trop belle lorsque Romain Semler, le check-raise à 1 million sur la turn :7c. Mais le rêve tourne au cauchemar. Les deux superstacks partent au milieu et Romain dévoile alors… :7s:7h. Set over Set. 9,2 millions pour Romain, Dylan est out. 
 

large.IMG_8405.JPG.44b55810a000393dc0206
Clément Bonnant et Raphael Blouet attirent les jetons depuis quelques niveaux. Les deux hommes oscillent tout deux autour des 10 millions de jetons

Le rêve de Raphaël Blouet lui est bien réelle. Depuis deux heures, le grinder Spin Elite ramasse pot sur pot, en usant de ses skills, ainsi que d’une certaine réussite. A l’instant, il vient de re-steal sur Simon Vaur qui open CO avec 22BB. Raphael envoie la sauce avec :Jd:9d. Snap-call par As-Dame. :Js:8d:3dau flop. La paire tiendra, et voila Blouet à 11 millions de jetons.

Juste avant lui, son voisin Clément Bonnant prenait les dernières blindes de Vincent Coste dans un duel :Qc:Jd contre :Ah:3h, pour passer les 8,5 millions de jetons.
 

large.IMG_8411.JPG.5acf90031fa73e0c42471
Viorel trouve le roi dès le flop et prend sans douleur les jetons de ce supporter lyonnais.

Sur la table voisine, Viorel lâche des « Allez ! Allez ! » de plus en plus sonores. Son :Ks:Kh a tenu contre le :As:9s de Rudy Ricard. Retour à 6 millions pour le Moldave, direction la sortie pour Rudy. 
 

large.IMG_8410.JPG.e48a9a1caf189aeefa8de
 

Un peu plus bas dans le chipcount, Vincent des Inachevés poursuit son numéro dans ce Main Event. Dernier WIP engagé, il a trouvé un set-up en bataille de blindes une heure plus tôt. Deux As contre As Roi, face à celui qui allait devenir chipleader sur ce coup d’anthologie que je vous décrivais dans le post précédent.

Julien Fleury, Alexandre Chomel, Patrik Ciklamini, Luka Bojovic, Magdalena Balibrea, Benjamin Gros et Peggy Gambetti ont également succombé dans cette reprise meurtrière. Il ne reste déjà plus que 25 joueurs. Voici d’ailleurs quelques-uns des gros stacks que j’ai pu compter :

 

Chipcount Big Stack

Raphael Blouet : 11 200 000
Romain Semler : 9 200 000
Nicolas Tytgat : 8 700 000
Clément Bonnant : 8 400 000
Viorel : 6 200 000 :
Adrien Guyon : 4 900 000

Il reste 25 joueurs sur 2 221 inscriptions
Level 33 : 60 000 - 120 000 Ante 120 000
Moyenne : 4 442 200

Gain assuré : 3 700 €

Edited by cosmictrip

Share this post


Link to post
Share on other sites
Maxime sort de là des tresses

Remontada affolante de Maxime Large. Trois-double up en quinze minutes pour passer de 600 000 à près de 7 millions de jetons. Une réussite qui ne l’étonne plus, lié à des histoires de superstitions et de styles capillaires.

« Je le crois pas. Il y a quinze minutes, j’avais 600 000 » rappelle Maxime Large. Le Lyonnais vient en effet de réaliser un come-back fabuleux. Trois tapis, trois fois couverts, deux fois largement derrière, et pourtant Maxime est toujours debout.
 

large.IMG_8418.JPG.ce86995af64336b7be426
 

Parti avec cinq blindes, il croit voir son tournoi se terminer sur cette rencontre inévitable As-Dame contre As-Roi. Une dame au flop et le Rhodanien retrouve l’espoir. Quelques orbites plus tard, il engage de nouveau son tapis contre Pierre-André Devoille. Là encore, il est dominé avec son :7d:7c contre le :Qh:Qs du coach Kill Tilt. 

Le flop :9s:8d:6d donne des vibrations, la turn :9h prolonge le suspens, et la river 5 offre la quinte et un nouveau double-up à Maxime. Cinq minutes plus tard, le revoilà à tapis. « Allez, tiens cette fois » ordonne-t-il à ses deux Dames, qu’il embrasse avant de les poser sur le tapis. Son adversaire tient deux Valets. Cinq briques plus tard, Maxime est à 7 millions. 

« J’ai oublié de te dire quelque chose quand on s’est parlé hier » m’interpelle Maxime. C’est grâce à ma copine, poursuit le joueur, qui semble entrer dans des considérations sentimato-métaphysiques. Avant de partir pour le festival, elle m’a dit “Depuis toute petite, quand je veux porter chance à quelqu’un que j’aime, je me fais des tresses”. Depuis le premier jour du festival, elle s’est tressée les cheveux. J’ai fait une perf sur le Sprint dès mon arrivée et regarde où je suis aujourd’hui ».

Messieurs, vous savez quoi demandez à votre amoureuse pour votre prochaine session.

La copine de Matthieu Rodriguez, elle, n'a surement pas eu d'attention capillaire pour son copain grinder. Mezut vient de se faire craquer les As par deux cinq chez Adrien Guyon. Il se contentera de la 24e place, pour 3 700 €. Juste après lui, Julian Ivanc sortait sur un duel :2d:2h contre :7d:7schez Lionel Muggeo pour ouvrir le palier à 4 600 €.

Il reste 22 joueurs sur 2 221 inscriptions
Level 35 : 80 000 - 160 000 Ante 160 000
Moyenne : 5 047 000

Gain assuré : 4 600 €

Edited by cosmictrip

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now


  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

English
Retour en haut de page
×
Unibet : Saint Valentin et Prize Drop
Unibet : Saint Valentin et Prize Drop