Jump to content
This Topic

Recommended Posts

Posted (edited)
WPO complet sauce espagnole

Des milliers de joueurs déferlent dans une petite bourgade de la campagne madrilène. Ils vont et viennent devant le Gran Casino Madrid pour un évènement qui nous a tant manqué. Un festival aussi délicieux que délirant, aussi doux que tapageur,, aussi intense qu'explosif : le Winamax Poker Open !

large.IMG_1994.JPG.7b05700b9ab8d3a22d9f1

Hola compadres del Club Poker (Ici, ça se prononce Cloube Poker) ! Nous voilà arrivé au Casino Gran Madrid Torrelodones. Après ce magnifique coverage EPT dans le classieux Monte-Carlo Bay, par le non moins classieux @veunstyle, nous nous apprêtons à vivre une nouvelle folle semaine de poker, avec le grand retour du WPO.

large.IMG_1997.JPG.02b3cab8dfe72a5f1edd6

WSOP-C, EPT, WPO, quel plaisir de voir le circuit poker retrouver ses lettres de noblesse. Dans la foulée de Monte-Carlo, les équipes de Winamax et de nombreux joueurs ont pris un direct Nice-¨Madrid pour prolonger leur tournée pokeristique par cet évènement unique en son genre.

Par rapport à la semaine dernière, vous pouvez enlever un zéro aux buy-ins du programme, et vous pouvez en ajouter au moins un aux taux d’alcoolémie moyen devant la buvette du casino. L’esprit festif et convivial qui ont fait la réputation du WPO Dublin sont également prévus en Espagne. Troquez juste les Guiness contre des Mahou et des San Miguel, roulez un peu plus les R, et vous retrouvez le plaisir sauce Winamax, sur les tables de 6-max ou celles du Beer Pong.

large.GeneralesCasino_033.jpg.0135637fc2Les tables inconiques du Beer Pong WPO commencent à être installées sur les planches de La Terraza

Les diverses activités extra-poker rythmant l’évènement sont toujours à l’affiche. De nombreuses soirées pour évaporer le tilt des bustos de l’après-midi. Le traditionnel Beer Pong enflammera « La Terraza » du casino, un espace d’aventure paisible, doté de plusieurs coins chill, qui se transformera un champ de bataille houblonné le temps de ce jeudi 12 mai. Les mélomanes feront parler leur oreille absolue lors du Blind Test de mercredi soir, mais pour ce qui est des autres rendez-vous, Winamax a fait dans la nouveauté.

large.IMG_2023.JPG.97f1778453f78aebae6ce
Que diriezz vous d'une cerveza sur la terraza ?

Une soirée Bongo Loco sera animé par un certain Philippe Maurice. Ne vous inquiétez pas, il ne s’agit pas du criminel en série ayant multiplié les cavales dans les années 80, ni de l’ex-entraineur du club de Raon l’étape, mais bien de l’animateur spécialisé dans les soirées loto. Ça se passera samedi soir, il y aura gros à gagner et les assidus de la Winamax TV ont déjà pu voir que le garçon sait vous faire passer une bonne soirée.

Enfin, les sportifs se donneront rendez-vous sur les terrains de Padel dès demain. Et pour l’occasion, ils auront l’honneur de se frotter à l’une des paires les plus redoutables du circuit mondial. Le maestro Stéphane Matheu, accompagné de l’un de ses meilleurs poulains espagnols, un certain Adrian Mateos, qui a fait de ce tournoi l’une de ses priorités de la saison derrière le Super High Roller WSOP. 

Mais bon, on est quand même là pour jouer au poker. Et ça tombe bien, un programme dense et divers attend la tornade de joueurs qui s’abat actuellement sur cette petite bourgade de campagne madrilène qu’est Torrelodones.

large.IMG_2007.JPG.5c090f37339b471a1a19d

large.IMG_2016.JPG.073fa3be47f844178a03a
Voilà un peu à quoi ressemble la grande salle du Casino, où combattent actuellement les joueurs du Magnum, bientôt rejoints par les qualifiés pour le Day 2 du Battle Royal.

Le Main Event, ses trois jours de qualification, ses niveaux de 30 à 40 minutes et son buy-in à 500 € attirera particulièrement notre attention à partir de demain, tout comme le High Roller à 1 000 € et le Monster Stack à 300 €, qui démarreront samedi. Et vu comment c'est parti, cette édition devrait encore péter les records d'affluence.

large.IMG_2019.JPG.3cc79419740f6afd550cb
Le premier board du festival que je regarde, littéralement. Apparament, les dealers espagnols sont chauds.

Mais d’ailleurs, combien de joueurs sont attendus dans cette sauterie ? « Muchos, c'est le nombre officiel, me répond d’un ton sûr Alex Hernando, le responsable Poker Espagne de Winamax. Sur le Colossus de Dublin, ils étaient 800 joueurs. Cette fois, on a fait 1 500. Sur le Battle Royal, ils étaient 160 en Irlande, et là 370. Ça te donne une idée ».

large.IMG_2013.JPG.cf97e29647986a1fa10d4
Dans cette masse de jours, les plus chanceux auront l'honneur de s'asseoir sur cette splendide table télévisée. Bendo et ses équipes sont en train de mettre au point les derniers préparatifs, pour que tout soit prêt pour le Day 1A. Streaming prévu à partir de 17H10.

large.IMG_2034.JPG.6578d1ef35a244dccaceb
L'ivresse d'une table finale ne vaudra jamais l'ivresse d'une table de Deglingos

C’est bel et bien un raz de marée de joueurs franco-ibériques qui déferlera dans les allées du Gran Casino Madrid Torrelodones. D’ailleurs voici quelques premières photos pour vous familiariser avec l’endroit. Dans la grande salle, quelques centaines de joueurs batailles sur le Magnum à 250 € et sur le Day 2 du Battle Royal (750 €), mais n’attendez pas plus d’informations sur ces tournois ce soir. Un évènement bien plus important m’attend, un rendez-vous de haute voltige où je compte fièrement représenter les couleurs du CP. Comme les autres MTT du programme, le Media Event devrait exploser son record d’entrée, ce qui ne m’empêchera de ramener la coupe à la maison après un HU de rêve contre Steven. Comme on dit ici, A Por Ellos !

large.IMG_2038.JPG.2eb346dba7eedcebca50a
L'atmosphère bleutée et feutrée de la salle de cash games qui n'attire pas les foules ce mardi.

large.IMG_2033.JPG.b0bcb6509075c0430c430
Des machines en pagaille et des tables d'Ultimate Poker à 1 € ? Je connais des couvreurs qui vont se cagouler sur les soirées post-coverage.

Edited by cosmictrip

Share this post


Link to post
Share on other sites
Les Espagnols privés d'entrée

Avant d’attaquer le gros morceau de ce festival, voyons donc qui s’est régalé sur les anitpastis, ou devrais-je dire les tapas qui précédaient le Main Event.

On a beau être en terre espagnole, les Français se font très présents sur ce début de WPO. S’ils représentent moins de la moitié du field, majoritairement ibérique, les Tricolores ont déjà enlevé plusieurs des Sides programmés en ouverture de festival.

Valentin Devooght est le premier à se montrer sur le Colossus. Ce 150 € a pulvérisé les records d’affluence, avec 1 501 inscriptions, plus de deux fois le total de la dernière édition dublinoise. Le trois représentants bleus de la table finale ont tenu en respect leurs adversaires espagnols en s’octroyant les trois premières places du podium. Entre bleus, Fabien Gourvenec, Alexander Regler et Valentin se sont arrangés pour se partager le prizepool restant et le dernier cité a réglé le 3-max pour se garder la plus grosse part. 18 818 € pour cette première win du festival.

large.Event1_Colossus_Devooght.jpg.1abeeLes Français domptent les Espagnols sur le Colossus, remporté par Valentin Devooght

Le tableau Colossus #1 (150 €) - 1 501 inscriptions

1er - Valentin Devooght : 18 118 €
2e - Alexander Regler : 14 097 €
3e - Fabien Gourvenec : 13 700 €
4e - Rino Caroley : 6 700 €
5e - Pedro Gonzalez : 4 650 €
6e - Victor Frida : 3 333 €
7e - David Rodriguez : 2 400 €

Un visage connu des clubs parisiens sur la photo de vainqueur du 2e gros rendez-vous. Habitué du Club Circus, où il détient d’ailleurs le record de victoires (Trois), Malcolm Franchi élargit sa collection avec un titre en terre espagnole… Face à son pote Marlon Atallah. Les deux hommes, qui partagent la même coloc durant cette semaine madrilène, se retrouvent en heads-up sur le Warm-up à 300 €, mais le bras de fer entre copains a tourné court. Deux mains, deux rencontres et Malcolm renverse son ami grinder pour valider la perf à cinq chiffres : 10 200 €, tandis que Marlon se console avec 7 300 €.

Tableau du Warm-up (300 €) - 167 inscriptions

1er - Malcolm Franchi : 10 200 €
2e - Marlon Atallah : 7 300 €
3e - ?
4e - Vasile Mogos : 3 700 €
5e - Anthony Debande : 2 655 €
6e - Jerome Vittoz : 1 900 €
7e - Jorge Peña : 1 400 €

Entre ces deux tournois, l’un des seuls lettons présents au Casino de Torrelodenes s’adjuge le Starter à 200 €. Plutôt du genre globe trotter, Arturs Daugis ajoute un nouveau drapeau à sa fiche Hendon Mob, comportant déjà de nombreuses perfs un peu partout en Europe, avec notamment une place de runner-up sur l’IPT Saint-Vincent 2016, pour 53 briques. Cette fois, il devance un field de 103 joueurs pour un gain de 4 550 €, devant le Français Etienne Lardet (3 300 €).

large.monday-9.jpg.776bfd7ecb925451a3b03
Le grinder letton ajoute un nouveau drapeau, et un nouveau titre à sa collection, en prenant le Starter à 200 € 

Pour clôturer la première semaine, Mathieu Pinson dégaine plus vite que tout le monde sur le Pistolero. Cet habitué des évènements Winamax signe sa première victoire sur ce 150 € KO pour débuter la semaine avec 3700 €, et à peu près autant de bounties.

large.Event8_Pistolero_Pinson.jpg.5c807a
Le chasseur de primes Mathieu Pinson vise juste sur le Pistolero, qu'il remporte pour 3 700 € + bounties (crédit Winamax)

Dans le palmarès provisoire de ce WPO maison, les Espagnols ont du se contenter des miettes. Guillermo Carcaño prend le « Sprint Domingo », le tournoi boucherie du soir à 100 €, pour 22 Buy-ins.

Le clan ibérique espère se rattraper sur le plus gros des Sides du festival, le fameux Battle Royal, dont on verra le dénouement à partir de 16h30. L’occasion de tester le streaming puisqu’il s’agira du premier tournoi diffusé avec 30 minutes de différé sur la table télévisée. Pour l’instant, l’Espagnol David Cameron mène la danse avec 84 BB, juste devant le Français Benjamin Hamann (80BB). Anthony Debande (50BB), Dylan Cechowski (48BB) et Jorge Ufano (28BB) complètent le quinté de finalistes. Rendez-vous à partir de 17H10 sur Youtube, Twitch ou winamax.tv pour l’offensive finale de ce Battle Royal.

large.627bc90755846_PyroPierrot.jpg.82ff
Le duel Pierrot vs Pyro tourne à l'avantage du réalisateur (à droite sur la photo). Pierre Leplat est le grand vainqueur du plus gros Media Event de l'histoire des WPO

Après le plus gros, on termine avec le plus beau des tournois parallèles : Le Media Event, sa structure idylique de 10 minutes par niveau et son field d'une cinquantaine de joueurs se jouait hier soir dans le coin gauche de la grande salle. De nombreux gros joueurs sur ce tournoi, à l'image du Top Reg de machine à sous @veunstyle, des grinders d'expérience comme @mama913, la très aggro Caroline Darcourt ou encore Harper, Benjo et toute la clique franco-espagnole de Winamax, agrémentée de quelques WIP... Un casting rare, où Pierre Leplat a joué les premiers rôles.

Habitué à être derrière les caméras, le réalisateur du W rouge, "grand manitou de la régie TV" pour reprendre les termes de Benjo, s'impose devant le streamer PyroSC, renversé au cours d'un heads-up à suspens. Côté CP, j'ai eu le temps de vibrer une petite heure avant de tomber sur un os, mon collègue Espagnol, David qui m'a gentiment slow-roll avec deux rois contre As-Roi. Heuresement, il reste les Déglingos de minuit pour se refaire.

Edited by cosmictrip

Share this post


Link to post
Share on other sites
Perdre les Padels

Tandis que Carlos Alacaraz marquait de son empreinte le tennis mondial il y a quelques jours lors de l’ATP Madrid, un autre tournoi de raquettes attire les regards et les projecteurs, à quelques encablures de la capitale espagnole. Un évènement unique, rassemblant lui aussi de grandes personnalités, du tennis comme du poker : le tout premier tournoi de Padel WPO.

large.paddle-34.jpg.1d962c27fe1da01900aa

Des shorts WPT dans les allées du Club House. Ne vous détrompez pas, il ne s’agit pas d’un amateur du circuit pokeristique mondial, mais bien d’un fan de balle verte, ayant récemment assisté au World Padel Tour. Comme lui, les passionnés de tennis en cage se sont donnés rendez-vous ce matin au Club Padel People à Torrelodones, pour un tournoi de haute volée et de demi volées basses.

32 paires de double se sont affrontées le temps d’un tournoi géré d’une main de maître par Alvar. Tel Fabrice Santoro et Mickael Llodra en Coupe Davis, une équipe faisait figure d’épouvantail : Le « Zinédine Zidane » du Padel français Stéphane Matheu associé au roi du poker espagnol, Adrian Mateos.

large.paddle-56.jpg.68d913522b2578f9ba68

La maquina n’est pas aussi injouable raquette en main que cartes en mains, mais son esprit de compétiteur se ressent aussi bien sur le court. Entrainé par l’ancien tennisman professionnel et coach du Team Wina, Amadi est désormais un joueur de Padel accompli, et les deux hommes comptaient bien ramasser un titre de plus pour le W rouge, et ouvrir le palmarès de ce tournoi, qui fêtait sa première édition.
 

large.paddle-2.jpg.34ea0453770fddacf3e74

 

Un objectif loin d’être acquis d’avance, surtout dans un pays comme l’Espagne, dont on connaît l’amour pour les sports de raquette. Les princes de la terre battue raffolent également de cette variante jouée avec des raquettes courtes sur un terrain quadrillé de murs, où la maîtrise du rebond et l’anticipation des trajectoires sont élevés au rang d'art. En Espagne, le Padel compte même plus de licenciés que le « vraie » tennis.

 

large.DJI_0012.JPG.780bd647d7c97943273fe

large.paddle-14.jpg.0549db274e703fc4bfce

Loin d’être venues en touristes, de nombreuses paires de joueurs locaux comptaient bien entraver la marche vers le titre de la paire Matheu-Mateos… Mais les favoris assument leur statut. Les matchs sont accrochés mais à chaque fois, le maestro Stéphane Matheu sort le coup qu’il faut, Amadi fait parler son mental d’acier et le duo franco-espagnol perce le tableau jusqu’en finale.

large.paddle-7.jpg.86fa24bf19364049fc64c
L'équipe menée par Harper n'a rien pu faire contre le rouleau compresseur Matheu-Mateos, qui leur a collé une jolie roue de vélo.

large.DSC_2549.JPG.dbbeeaf46c52b74231986
Le Top Sharl Espagnol Alejandro Romero n'est pas resté longtemps dans le tableau mais il a apprécié le spectacle proposé par ses collègues du Team depuis les tribunes.

Une seule marche les sépare du titre : Le duo espagnol « Voy Sin Verlas », impérial durant tout leur parcours et doté de nombreuses armes pour bousculer leurs ultimes adversaires. Les deux équipes se rendent coups pour coups et personne ne parvient à creuser l’écart : 6 jeux partout, le titre se décidera sur un Super Tie-Break. Ne donnant que très peu de points, les deux Espagnols font parler leur adresse à la volée et leur smash surpuissants pour prendre les devants et s’imposer après le jeu décisif 10 points à 6. Stéphane et Adrian se contenteront d’une place de runner-up, et « Voy sin Verlas » remporte le tournoi.

large.paddle-59.jpg.0c23357181277e610429

Au-delà du résultat, les deux équipes ont enflammé le court central du Padel People à chacune de leur rencontre en jouant à un sport parfois différent de celui qui se jouait sur les autres courts. À côté des licenciés de Padel et adeptes du WPT, quelques joueurs s’essayaient pour la première fois à ce sport. Avec quelques années de tennis derrière nous, mon ami Mehdi et moi pensions avoir nos chances pour notre grande première, mais deux Espagnols visiblement plus rodés ont vite douché nos espoirs. 6-1 dès notre premier tour.

Heureusement un tournoi consolante était prévu pour les fishs moins forts et nous avons pu gouter à la victoire face à une paire aussi néophyte que nous, avant de reprendre un 6-1 pour clôturer notre tournoi.

large.paddle-32.jpg.6880a4fa341046a55be0
Toutes ces magnifiques photos sont signées Caroline Darcourt

Edited by cosmictrip

Share this post


Link to post
Share on other sites
Allez, au travail !

Après un jour et demi à se faire bluff-catcher sur le Media Event, jouer au Padel, re-découvrir la gastronomie espagnole et boire des bières dans les allées du Gran Casino, il serait peut-être temps de commencer la couverture du tournoi pour lequel je suis venu. Le Day 1A du Main Event a débuté depuis quelques heures, voyons donc les visages que l’on reconnaît dans le field du jour.

large.Dia1A_G_040.jpg.d34586ffa190f5f7ce

Dans l’avion pour Madrid, de nombreux joueurs rêvent le superbe run qui les accompagneront pendant le festival à venir. On se voit bien remporter un petit side pour se chauffer les doigts, enchainer par une table finale sur le Battle Royal, avant bien sûr de deep run le plus beau des tournois jusqu’à la victoire finale. Quand la très grande majorité des joueurs se heurtent à la réalité, quelques grinders adroits et chanceux transforment llient les espoirs aux actes. Malcolm Franchi fait partie de ceux là.

large.Dia1A_G_062.jpg.c430e5e045acec089c

Arrivé en milieu de semaine dernière avec quelques collègues, cet habitué du Club Circus ouvre son festival de la meilleure des manières. Par une win sur le Warm-up à 300 €, qui plus est face à son pote Marlon Atallah, pour prendre 10 patates d’entrée. En piste aujourd’hui sur le Main Event, le Corse continue de rouler sur la concurrence, en montant déjà 4 startings stacks avant le premier diner break.

Malcolm trouve double-up rapide sur une rencontre agréable. Open :Qh:Th, payé par le bouton et par les deux blindes et double paire sur le flop :Qd:Tc:9c. Franchi opte pour un check derrière les deux blindes et le bouton part à l’attaque. 3 000 demandé, mi-pot, payé par Franchi et la BB. Maison pleine sur la turn :Td et Malcolm check encore, et voit son voisin check derrière   lui. River :4h, une belle brique sur laquelle Franchi envoie 14 500. Bonne nouvelle, le bouton raise tapis pour 39 000, tapis-payé, :9s:9h en face pour un full inférieur et voilà comment doubler son tapis d’entrée. 

Malcolm enchaînera avec un pot 4-bet remporté avec As-deux de carreaux qui touche double paire et qui fera coucher son adversaire sur un board :As:Ks:8s:2h. Depuis, son beau stack lui permet d’en mettre un peu partout et voilà Malcolm avec 230 000.

large.Dia1A_G_013.jpg.9a702edb6f66b11efe
Départ en dents de scie pour le petit requin Juanito, qui tente de remonter à la surface du tapis de départ. 19 000 pour le streamer.

large.DAY1A_caroline-33.jpg.96445746df9c

large.DAY1A_caroline-15.jpg.cf3e1624e48c
Après Alejandro Romero sur l’EPT Monte-Carlo, son homologue français Loic Debregeas se présenterait volontiers au monde du poker sur ce WPO. Déjà 110 000 jetons pour le nouveau Top Shark.

large.DAY1A_caroline-10.jpg.333b0272f82e
Le grand tournoi d’une room française en Espagne accouche pour l’instant d’un chipleader suédois. « It’s going my way today » commente Dennis Berglin qui trône déjà sur 240 000 jetons.

large.DAY1A_caroline-50.jpg.bab28172706a
Audrey Verloome et Mehdi Kechiche se mettent sur la tronche depuis quelques heures. La grindeuse perdra un premier flip contre son voisin avant de lui prendre ses derniers jetons sur un board :8d:5c:2s:5s. La joueuse a payé en grosse blinde :5d:4saprès un open et un flat de Raffael Zarbo (:Ah:5h), puis overcall le tapis de Kechiche. Zarbo et Verloome se partageront le stack de Mehdi sur la river 2 (crédits de toutes les photos précédentes : Caroline Darcourt).

large.IMG_2083.JPG.1e021bbc285590f8aa79a
Après la win du Super High Roller à 100 000 € de buy-in, Adrian Mateos revient un piste avec ce Main Event à 550 €. Le compétiteur ne pars pas moins motivé et nous offre une jolie HH d’entrée. Open HJ défendu par Emilio Navarro en BB. L’amateur Espagnol se permet un premier check-raise sur le flop :Jd:Qh:Jc, puis un deuxième sur la turn :7c. Mais Adrian n’est pas du genre à se laisser manipuler de la sorte : Tapis pour les 30 000 derniers jetons de son compatriote qui paiera avec :Js:6c. C’est derrière le :Jh:Tc de Mateos, en bonne position pour doubler, mais un malicieux :Kd river, et les deux Espagnols repartent dos à dos.

Il reste 190 joueurs sur 347 inscriptions
Niveau 14 à venir : Blindes 1 000 - 2 000 Ante 2 0000
Tapis Moyen : 91 000

Edited by cosmictrip

Share this post


Link to post
Share on other sites
Hamann récolte la manne

La razzia française se poursuit sur les Sides. Benjamin Hamann emmène un joli triplé bleu sur le Battle Royal, pour un gain de plus de 36 000 €. Le grinder s’impose devant 348 joueurs face à Anthony Debande tandis que son colloc' Dylan Cechowski prend la 3e place.

large.BattleFinal_G_023.jpg.42c5f00ec385
Un grinder savourant le plaisir du Live : Benjamin Hamann s'adjuge le Battle Royal pour 36 briques (Crédit Photo Winamax)

Sous les projecteurs du streaming, Benjamin a géré d’une main de maître sa première grosse finale en Live. Parti avec le plus gros stack, à égalité avec David Comeron, il a profité de la dégringolada de son concurrent espagnol pour asseoir son emprise sur la table finale. Il éliminera d’ailleurs l'Ibérique en le faisant payer grassement une top paire moins bien kickée pour prendre l’avantage au moment du 3-left. Bluffant dans les bons timings, passant le flip face à son collègue Dylan, Benjamin se retrouve avec un avantage considérable lors de l’ultime bras de fer face à Anthony Debande.

large.IMG_2090.JPG.2ba067b8710f0b198d1b8

Limp avec deux dames check-back. Check sournois sur le flop :Js:4d:2h, pour mieux attraper son adversaire qui tente le check-raise tapis sur la turn :5c avec un :Kd:3s. River brique et le grinder met la main sur son premier trophée en Live, après avoir croqué une belle masse de bounties.

large.IMG_2096.JPG.fc5ecac4354d6626434ba

Cette démonstration a bien failli ne pas exister. Au moment de se remémorer les coups cruciaux du tournoi, Benjamin évoque tout de suite ce set-up avorté en fin de Day 2. Avec plus de deux averages devant lui, Hamann s’embarque dans une bataille de raise avec son pote Dylan. Raise, 3-bet, 4bet… Et Benjamin décide seulement payer avec ses deux rois.

Bien lui en a pris, son adversaire tient la meilleure main du poker et ne lui prendra qu’un gros tiers de stack en raison d’un board dangereux :Jd:Jc:9s:8h:Qc. « J’ai pas bust avec deux rois contre deux as ! J'ai pas bust avec deux rois contre deux as, hurle alors Benjamin en se levant de sa chaise, réveillant au passage les survivants quelque peu endormie sur cette fin de journée ». Un signe du destin. Derrière, Benjamin remet les gaz pour surgir avec le plus gros stack de la finale, jusqu’à cette heureuse conclusion. 

large.IMG_2108.JPG.c12e5b6efefa5b7417b75
Benjamin Hamann partageant ses impressions auprès d'un ami cpiste pour la Winamax TV

Après les photos souvenirs et les petites interviews post-victoire, place aux célébrations ! Et pour partager la plus belle perf de sa carrière live, le grinder aura quelques collègues avec qui festoyer. « On s’est pris un appart pour la semaine avec plusieurs amis grinders venus de Malte. Mon pote Dylan fait 3e et on a deux autres copains qui font 6 et 7 » raconte Benjamin. La team s’est bien régalée et pourra sabrer le champagne à la coloc’ ce soir. « Mais pas trop non plus, on est quand même venu pour le Main ». Et vu le talent des garçons, la semaine est loin d’être terminée.

large.BattleFinal_G_028.jpg.68b2ab68aa77
Crédit Photo Winamax

Share this post


Link to post
Share on other sites
Alexis dans la galaxie

Les 134 survivants de ce Day 1A sont partis diner. Au moment de s’asseoir à table, Alexis Bouvier aura quelques sacrés coups à raconter à ses potes. Dans la stratosphère du tournoi, le presque chipelader reviendra avec plus de 4 averages, grâce notamment à un coup de l’espace.

Il reste une petite heure aux joueurs du Main Event pour tenter un re-entry dans ce Day 1A, avec 50 000 jetons sur les blindes 1 500 - 3 500. Alexis Bouvier, lui reviendra avec dix fois ce stack, même un peu plus. Déjà bien en place au moment d’arriver à sa dernière table du jour, le joueur est parti au clash avec son voisin Britannique pour produire une main bien déroutante.

large.IMG_2117.JPG.eb84aa137b27be5baa393

Open de l’Anglais au High Jack pour 6 000 jetons et Alexis voit :Qc:Td au Cut-off. « Je fais pas souvent ça dans cette situation, mais je décide de 3-bet 18 000 » raconte le joueur. Son adversaire paye et le flop vient :Qd:9c:8c. C-bet 8 500, payé par le Britannique quoi découvre une turn :Kc. Avec sa paire et ses redraws Bouvier check cette fois derrière son voisin et nous voilà avec une river :7s. Cette fois, c'est le Britannique qui part à l'abordage. « Le pot doit faire 50 000, et il me fait 50 000, informe Bouvier. Je pense pas gagner avec ma main, mais j’ai les bons bloqueurs, je fais 190 000 ». Démarre alors un tank long, très long où son adversaire étudiera certainement d’étranges possibilités, pour finalement call… Et muck sa main après avoir vu la deuxième paire adverse. « Dans le jargon, c’est ce qu’on appelle un value-bluff » conclut Alexis. Pour boucler ce beau début de journée, il se permet même un 3-barrels sur un board :Kc:9s:5s:6d:4h sur son nouvel ami anglais, qui finira par coucher et Alexis part diner avec 521 000 jetons.

large.IMG_2127.JPG.7cebd7a14dd9760e65914
Le chipleader au diner break est flamand et répond au nom de Roy Paenen.

4 averages, ça postule clairement pour le chiplead mais sur la dernière main du niveau, le Français se fait devancer par Roy Paenen. Le Flamand tenait déjà 4 belles pilasses de 100 000 jetons, agrémentées de quelques autres tourelles. Il vient d’en ajouter une autre sur ce move bien senti. Au moment où j’arrive à côté de la table, Roy fait face à un bet 7 500 sur un board :5c:Th:Ah:3c. Check-raise 23 000, payé par son adversaire. River :3d, bet 51 000 et après un gros tank-call-muck en face, Paenen part au restaurant en tant que chipleader, avec 540 000 jetons.

large.IMG_2122.JPG.8ca34f347636ed9993bd8
Un bon gros tapis aussi chez Raffael Zarbo, qui part manger avec 3 averages.

large.IMG_2110.JPG.bb46a4d61d76c5999f746
Jonathan Therme est arrivé tard à la fête mais a récolté d'une place de choix, avec Adrian Mateos juste en face de lui, et Pierre Calamusa juste derrière.

large.IMG_2112.JPG.0db9fcb2ea403cd631672
La salle télévisée est décidément bien remplie. Sur les quatres tables, on trouve du Amadi, du Winda, du Calamusa, du Jonathan Therme et Gaelle Baumann. La joueuse du Team Wina démarre tranquille, avec l'average au moment du dîner.

Il reste 134 joueurs sur 347 inscriptions
Niveau 16 à venir : Blindes 1 500 - 3 500 Ante 3 500
Tapis Moyen : 135 000

Share this post


Link to post
Share on other sites
parpillon butine, Chèvre Miel toutes fleurs

De nouveaux arrivants dans le peloton de tête. Rémi Parpillon débarque sans trop d’efforts tandis que Christian Ly a fait des misères à Jean-Charles Négron.

Tandis qu’Alexis Bouvier continue d’étoffer son tapis de chipleader (désormais office), une grosse dizaine de joueurs l’ont rejoint dans la locomotive en passant la barre du demi-million. Parmi eux, Rémi Parpillon a découvert un board savoureux pour avaler d’un coup d’un seul l’autre gros tapis de la table.

large.IMG_2130.JPG.4b78ca4392b1143944e96
Rémi Parpillon déploie ses ailes dans le Main Event

Open Low Jack, 3-bet de Parpillon derrière et les deux joueurs se retrouvent sur un flop :Td:Js:2s. Le C-bet 1/3 est payé quand tombe la turn :Kh. « Elle est magnifique » décrit le joueur en me racontant le coup, l’action qui suit l’est tout autant. 2-barrels 2/3 pot pour 55 000 et relance tapis chez son opposant, pour un peu plus de 200 000. Rémi paie volontiers avec les nuts et tombe contre :Kd:Jc. La double paire max ne trouvera jamais de full et Parpillon s’envole à 555 000 jetons.  

Sur la table derrière, un autre homme se fait remarquer.

« Je t’ai presque rejoint, se félicite Christian Ly en s’adressant à son ami Alexis Bouvier.
- T’as fait de la m¨¨¨¨, demande le chipleader, tandis que Christian ne sait pas vraiment s’il doit réfuter ou approuver.
- Mouais… Relance avec 6-4, marmonne Jean-Charles Négron, qui semble valider la proposition de Bouvier. Disons que tu t’en es bien sorti.

large.IMG_2145.JPG.7c4470b565cb14677cca8

Ce coup mérite quelques explications, que me fournit aussitôt Christian Ly.

« J’ai vu des tells en fait, me confie le joueur après coup. Il a open et j’ai vu qu’il ne regardait pas la table. J’ai interprété ça comme un signe de faiblesse et j’ai 3-bet :6h:4h en BB ». 35 000 sur 8 500, qui seront payés par Négron. 

Bien senti par Christian qui trouve double paire sur le flop :6s:4s:3d. Un check malicieux et l’action s’enflamme. 22 000 Jean-Charles, 71 000 Christian, et tapis Négron pour plus de 200 000, snap-call. Ça tient pour Christian, qui rejoint le gang des demi-millionnaires. 

large.IMG_2149.JPG.e47baa47b13924cc45229

« Je sais pas si je vais re-entry, je me sens pas très en forme », me confiait Chevre.Miel juste avant le diner break. Au retour de pause, il est pourtant bien assis à table, entouré de superstacks. Quinze minutes plus tard, le voilà avec trois startings stacks. Mais comment fait cet homme ? Sur ce coup, une paire de rois joués en sous-marin. Il laisse son adversaire bet sur le flop :7h:2h:7c, check-check sur la turn :8s, et gros parpaing PSB sur la river :Jh. Call-muck et voilà Nico Vayssières à 155 000 jetons. 

Il reste 104 joueurs sur 347 inscriptions
Niveau 16 à venir : Blindes 2 000 - 4 000 Ante 4 000
Tapis Moyen : 188 000

Edited by cosmictrip

Share this post


Link to post
Share on other sites
Calamusa Chipleader du Day 1A

58 qualifiés pour cette première fournée de Main Event. Pour mener la troupe, un Team Pro Winamax : Pierre Calamusa roule sur la fin de journée et termine seul en tête avec 1 million de jetons. De nombreux visages familiers passent avec lui ce premier obstacle : Le récap de cette fin de Day 1A.

large.DAY1A_caroline-42.jpg.c5a278e2bc94

"Calamusa chipleader du Day 1" : combien de fois a-t-on déjà écrit ce titre ? Très en jambes dans ce début de WPO, le Team Pro Winamax accélère encore le rythme sur la fin de journée pour passer la ligne du premier tour de piste en solitaire. Avec 30BB d’avance sur son premier poursuivant, il  est le seul et le premier millionnaire, en jetons, de ce Main Event.

Pour accumuler ce pactole, LeVietFou, déjà 5e du Magnum hier soir, est resté fidèle à son style. Une bonne dose d’agressivité saupoudrée de quelques bons calls et de values coquines. « Bon, on va boire un coup » s’empresse Pierre à peine après avoir bagué ses jetons. Il est vrai qu’une telle prestation mérite récompense. Mais avant, tu veux bien nous raconter un coup quand même.

« Y’a un mec (il s’agit de Rémi Parpillion) qui me raise il doit avoir 500 000, me confie Calamusa sur le chemin du bar. Je paye en SB avec :7s:7d et ça vient :7c:6s:Tc. Check-check. Turn :4s, j’envoie 3/4 pot, raconte le chipleader du jour. Il me paie et river :3s, je lui met 2/3 pot, 60 000, il me raise 180 000. Je paye, il muck ». Et voilà comment monter un stack de mutant. 

large.Dia1A_G_102.jpg.65c3abb88d99e45406

Derrière, Pierre en a mis un peu partout, tout en sachant allier gourmandise et finesse, à l’image de ce joli pot en bataille de blindes. Iso en BB, payé. Check-check sur le flop :4h:5h:Qd et Pierre repart à l’attaque sur la turn :3s. 30 000, 5BB, c’est payé. River :3d, 65 000 et c’est call-muck après que Calamusa ait retourné ses deux dix. 

Pendant que Pierre grimpait dans les hauteurs du chipcount, Malcolm Franchi connaissait le chemin inverse. Après un départ du tonnerre, il s’est attiré les foudres de Pedro El Grande. Ce « Doyle Brunson » ibérique, doté comme la légende de Vegas d’un élégant sombrero, a proposé un move sympathique qui a fait bien du mal à notre grinder corse. Open :4h:3h de Malcolm sur la blinde du vétéran, plutôt du côté nit de la force, mais cette fois l'Espagnol défend.

large.IMG_2187.JPG.3157096d00480d8a09ee3
Un style oldschool, dans le vêtement comme dans les moves. Mais ça marche toujours autant pour Pedro el Grande, l'un des meneurs du clan espagnol 

Le flop vient :Qh:4c:3c . C-bet 15 000, payé, 2-barrels 72 000 sur la turn :8h, payé et sur la river :Ks, c’est Pedro qui dégaine : Lead 156 000. Un move singulier sur cette rivière, qui poussera Malcolm a payé. L’Espagnol retourne :Qs:4s, pour une double paire supérieure et passe le demi-million quand Franchi retourne près des 200 000. 

De l’autre côté de la salle, Alexis Bouvier a pris plaisir à boxer avec son ami Daniel Pereira. Les deux grinders maltais ont pioché tour à tour dans leur stack respectif, mais c’est Bouvier qui a eu le dernier mot. 3-bet :Ac:Qd suite à un open As-Deux de carreaux de Daniel et le flop sert les deux joueurs :As:Qs:2h. C-bet payé, check-check turn :4s et sur la river :7s, Daniel envoie un parpaing.  Snap call de Bouvier, qui retrouve un peu de hauteur après un petit trou d’air après le diner-break. 651 000 Pour le chipleader de début de journée. 

large.IMG_2177.JPG.2c4ffde6a41edfa157235
Bouvier temporise après le diner puis place l'accélération finale : Plus de 100BB au Day 2 pour le grinder maltais.

En tête de course, on retrouve le fiston Zarbo, Raffael (522 000),  le grinder de la Team ATM Hugues Mazerolle (557 000), le jeune grinder adepte des 3-bet light Christian Ly et notre seul Suédois du field, répondant au nom de Dennis Berglin. Ca passe aussi pour Nicolas Vayssières (334 000), Julien Erhrhardt (490 000) et le top shark Français Winda (161 000) . En revanche, les Adrian Mateos, Jonathan Therme, PyroSC, Gaelle Baumann, Zchance ou Juanito, il faudra revenir demain.

large.DAY1A_caroline-93.jpg.6165dbc3b7bd
Hugues Mazerolle est passé hors de nos radars. Il était caché dans le coin gauche de la salle, mais, dans l'ombre, il a monté plus d'un demi million de jetons.

large.DAY1A_caroline-84.jpg.a1a258d72e1a
"Je bust en 10 minutes ou je monte plein de jetons" me disait Chevre Miel au moment de re-entry 16BB deep. Option 2 choisie par le grinder, prêt à faire de nouvelles étincelles sur ce Main Event. 

large.IMG_2172.JPG.5a081f6d58cfb9faa8d52
Un ballon de LDC posé sur le stack de Christopher Miñano. A domicile, le supporter du Real reviendra pour la 2e mi temps avec une quarantaine de blindes.

 

Chipcount :

 

1 - Pierre Calamusa : 1 023 000
Sébastien Penekes : 876 000
Dennis Berglin : 633 000
Alexis Bouvier : 651 000
Christian Ly : 628 000`
Alvaro Navarro : 625 000
Hugues Mazerolle : 557 000
Chema Martin : 550 000
Alejandro Ganivet : 531 000

11 - Raffael Zarbo : 522 000
Julien Ehrhardt : 490 000
Daniel Pereira : 458 000
Titas Gancierius : 437 000
Pedro Dominguez : 435 000
Benoit Maire : 395 000
Joseu Martel : 384 000
Alan Mehamed : 376 000
Louis Le Boisselier : 375 000
Marius Rusu : 361 000
Rémi Parpillon : 358 000

21 - Abdel Said : 357 000
Gytis Jusepuicilis : 338 000
Nicolas Vayssières : 334 000
Baptiste Abadie : 329 000
Sylvain Pujol : 320 000
Romain Mahiou : 294 000
Arturas Bliudzius : 285 000
Victor Caballeros : 285 000
Milai Ghergu : 285 000
Mohamed Chaou : 267 000

31 - Martin Thomas : 261 000
Cristofer Miñano : 255 000
Vincent Lamt : 232 000
Pishuaie Saam : 218 000
François Jo : 213 000
Raul Martinez : 210 000
Laurent Bruaut : 205 000
Malcolm Franchi : 200 000
Jaime Pedraza : 200 000
Gailius Modestas : 198 000
Pierre Jeffredo 198 000


41 - Melvin Chartier : 188 000
Roy Paenen : 179 000
Pedro Suarez : 163 000
Loic Debregeas : 161 000
Alex Lalande : 154 000
Tom Delaine : 143 000
Benjamin Tessier : 127 000
Adriano Abbralliavento : 126 000
Mehdy El Meray : 121 000
Maxime Nupourque : 118 000


51 - Emilien Malbrauche : 118 000
Noah Locatelli : 114 000
Kamal Ibirane : 109 000
Arthur Provost : 79 000
Benjamin Sender : 74 000
Maxime Buyi : 64 000

Voilà pour ce premier couplet de Main Event. On attend les autres artistes du Team Winamax, et plein d'autres musiciens demain sur la face B.

Il reste 58 joueurs sur 347 inscriptions
Niveau 21 à venir : Blindes 3 500 - 7 000 Ante 7 000
Tapis Moyen : 299 000

Edited by cosmictrip

Share this post


Link to post
Share on other sites
News

À domicile durant ce WPO, Adrian Mateos en a profité pour revenir auprès de Fausto sur ses jeunes années madrilènes. De ses premiers 500 € au Gran Casino Torrelodones jusqu'aux sommets du plateau Super High Roller, l'ambassadeur espagnol de Winamax jette un regard sur le chemin parcouru et fait le point sur sa forme actuelle, qu'il considère comme la meilleure de sa carrière.

[...] Lire la suite…




Adrian immortalisé par Fausto lors du WPO

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 23 heures, cosmictrip a écrit :
Perdre les Padels

large.paddle-32.jpg.6880a4fa341046a55be0
Toutes ces magnifiques photos sont signées Caroline Darcourt

paddle-16.thumb.jpg.0c4057d8991b68b422488f8113b6d058.jpg

Petit look à la Björn Borg pour notre confrère Fausto

 

T'as oublié une photo @cosmictrip, non ?

Edited by Regatbreizh56

Share this post


Link to post
Share on other sites
Deuxième vague

Nouvelle déferlante de joueurs dans ce Main Event. 411 poissons et requins dans le lac du casino Gran Madrid Torrelodones. Certains nagent plus vite que les autres, à l’image de notre chipleader Mathieu Olivier, tandis que de nouveaux prédateurs du Team Wina prennent la température de ce Day 1B.

large.DAY1B_caroline-12.jpg.1709c66f13e2
(Photo Caroline Darcourt)

Le premier joueur que je vois dans le field apprécierait la métaphore filée aquatique. Ce « tiburon » connaît bien les eaux de Marrakech, mais évidemment, quand un si bel événement vient jusque chez lui, il place volontiers quelques coups de nageoires pour se joindre à la fête. Javier Tsunamy envoie sa deuxième bullet sur ce Main Event, et comme hier, il a vite senti l’odeur du sang. Déjà près de trois tapis de départ pour l’un des mammifères marins les plus connus du poker espagnol.

large.IMG_2194.JPG.c0376848490377a227e15
Il avait surfé sur le début de journée avant de se faire engloutir. Cette fois Javier Tsunamy compte bien pousser la glisse jusqu'au Day 2. 

Dans les courants de ce Day 1B, les requins espagnols croiseront la route de leurs congénères français. Après avoir nagé pour la première fois dans les profondeurs de l’EPT, le jeune squale Victor Salinier revient dans des eaux plus connues. « J’ai posé deux jours pour profiter de la fin de festival, m’explique le garçon qui travaille dans les paris sportifs. J’ai perdu 25 000 d’entrée, mais ça revient bien. Un mec m’a envoyé tapis trois fois le pot avec quatrième paire alors que j’avais nutflush ». 65 000 pour le jeune requin.

large.IMG_2207.JPG.fc9f03baf7756dda5285f
Un WE de kiff, de poker et de bières pour Victor Salinier, après les parties de haute voltige de la semaine dernière.

D’autres prédateurs plus expérimentés ont commencé leur chasse. Certains sont même arrivés en meute. Tandis que Pierre Calamusa ouvrait le passage sur le Day 1A, Guillaume Diaz, Davidi Kitai, Kool Shen, Romain Lewis, Mustapha Kanit et Alejandro Romero sont en piste aujourd'hui, en attendant l’arrivée de Gaelle Baumann et Adrian Mateos plus tard dans l’après midi.

Le premier nommé a trouvé sa proie d’entrée pour se poster en tête de la horde. « Estamos aqui, s’exclame el señor Diaz, toujours plein d'enthousiasme ! Une petite livraison pour commencer : un mec m’a 4-bet-call avec deux cinq contre mes deux dames ». 140 000 jetons pour le chipleader provisoire du Team. L’homme qui a mis la fièvre aux high shaker de l’EPT Monte Carlo, Kool Shen, tout juste runner-up du 25k pour 700 briques, passe quant à lui par la case re-entry.

large.IMG_2227.JPG.bd87185205379118361e3
Kool Shen en grande forme. Après sa récente 2e place sur le 25k de l'EPT Monte-Carlo, l'artiste est prêt à enflammer les pistes madrilenes. Déjà 110 000 pour sur cette deuxième bullet.

large.IMG_2212.JPG.abe04628fa8dad476671f
Des émotions et un swing plus maitrisés chez Davidi Kitai, auteur d'un bon départ avec 85 000 jetons.

Enfin, un joueur a réussi l’exploit de monter près de six startings en 4 heures. Mathieu Olivier mène l’échappée de début d’après-midi avec déjà 280 000 jetons. « J’ai payé 53, j’ai tapé la suite flop et j’ai tout pris. Puis j’ai tapé K river, ça m’a fait deux paires, j’ai pris énorme » raconte l’amateur Marseillais. 350BB pour Mathieu à l’aube du niveau 400-800.

large.IMG_2236.JPG.d6378d98856d6c4b4f22e
Il n'avait pas l'air de se rendre compte de tous les dégâts qu'il a déjà causé, mais avec 280 000 jetons, Mathieu Olivier s'empare rapidement du chiplead de ce Day 1B

large.IMG_2233.JPG.b11741a0ae100cd863709
La poker face de PyroSC, déterminé comme jamais pour ce festival, que le streamer a débuté en prenant la 2e place du Media Event.

large.DAY1B_caroline-33.jpg.29715b92bc66
En parlant de WIP, Moundir ne louperait cet évènement pour rien au monde et est bien en piste sur ce Day 1B. (Photo Caroline Darcourt)

Il reste 331 joueurs sur 441 inscriptions
Niveau 9 à venir : Blindes 400 - 800 Ante 800
Tapis Moyen : 62 400

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 8 minutes, Regatbreizh56 a écrit :

paddle-16.thumb.jpg.0c4057d8991b68b422488f8113b6d058.jpg

Petit look à la Björn Borg pour notre confrère Fausto

 

T'as oublié une photo @cosmictrip, non ?

Les rameurs de fond de cour, c'est pas mon style. Dans le tennis comme dans la chevelure, j'aurais plus dit Tsitsipas.

large.paddle-15.jpg.6841d15cf7ab5b713fd0

Share this post


Link to post
Share on other sites
¡JOder, El CP esta aqui !

Le cartel du CP s'étend jusqu'en terre ibérique. Quelques visages connus de la maison viennent d'apparaître dans ce Day 1B

Il s'était annoncé et il n'est pas vu pour niaiser. Un Cpiste de talent, qui se régale sur les festivals Winamax, notamment en Espagne, où il avait pris 44 briques il y a deux ans lors d'un Sismix Costa Brava. Débarqué aujourd'hui dans l'arène du Casino Gran Madrid, @haygusa sorti les gants d'entrée pour prendre un peu de hauteur sur le field. Le move montre les intentions du garçon.

large.IMG_2200.JPG.68f2051e40f9bd4aec960
Haygus révise son Espagnol avec le nouveau Top Shark Alejandro Romero

Open CO 1 500 sur 300-600 avec :4d:4s, les deux blindes payent et nous voilà à trois sur le flop :Th:6h:3c. Le joueur opte pour le C-bet 2 000 et trouve deux calls. Trois joueurs toujours sur la turn :6s. Une carte qui intéresse la grosse blunde : Lead 4 200. Pas de quoi impressionner notre Cpiste qui paye derrière lui pour se retrouver en tête-à-tête. River :Td, pas la meilleure pour @haygusqui se prend un nouveau bet à 7 300. "Là, je réfléchis, mais j'ai bien envie de bluff... Bon, il lui reste 30k derrière, je fais all-in et il snap-fold". Oui Monsieur !

Un autre homme qu'on aime voir et revoir, entendre et ré-entendre, notamment sur les ondes du CP Radio. Dans ses émisisons, il méprise parfois les joueurs de tournoi, mais secrètement, @ShiShiaime les MTTs. D'ailleurs, il s'est même permis une petite bullet sur ce Day 1B, avant de reprendre son casque pour les enregistrements prévus demain. Je ne peux pas encore vous dire le casting complet, mais il devrait y avoir du Team Winamax, dont un très habitué du micro, mais pas de ceux du CP Radio.

large.DAY1B_caroline-24.jpg.6c539d51e21f
Le sourire de @ShiShien a fait craquer plus d'un(e). 90 000 pour notre Cpiste, qui a d'autres projets en plus d'enregistrer une belle émission demain.

D'un point de vue poker, ça grind pas mal pour Monsieur Busto, qui a monté trois startings dès les premières heures, avant de redistribuer quelques coups. Au moment où je viens prendre de ses nouvelles, notre ami vient de call muck sur un board :As:Jh:2c:7s:7d, où son adversaire a trouvé un joli run-out avec son :Kc:7c. Tranquille, ça fait toujours 90 000 pour notre @ShiShi.

Avis aux autres amis Cpistes, n'hésitez pas à signaler votre présence, à partager une HH de folie ou à trinquer une caña à la pause. Suerte amigos !

Il reste 312 joueurs sur 462 inscriptions
Niveau 9 à venir : Blindes 400 - 800 Ante 800
Tapis Moyen : 65 200

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 20 minutes, cosmictrip a écrit :
River :Td, pas la meilleure pour @haygusqui se prend un nouveau bet à 7 300. "Là, je réfléchis, mais j'ai bien envie de bluff... Bon, il lui reste 30k derrière, je fais all-in et il snap-fold". Oui Monsieur !

 

joli le bluff avec la meilleure main ! :ph34r:

Share this post


Link to post
Share on other sites
Therme bouillant, Kool Shen brillant

Deux tauliers se signalent avec deux jolis HH, tandis qu’un grinder inconnu mène le train avec déjà 350 000 jetons.

Le Main Event se disperse dans toutes les salles du casino. La room principale héberge la majorité des tables, mais une cinquantaine de joueurs occupent également la Mandalay, abritant notamment la table télévisée. Ceux qui ne sont pas rassasiés des derniers « Dans la tête d’un Pro » pourront donc continuer de suivre Romain Lewis sur le streaming de la Winamax TV.

large.IMG_2246.JPG.e4e38809e63ff9f87c17f

 

Plusieurs autres joueurs du Team ont été placés dans cette salle, et l’un d’entre eux vient de claquer l’un des bluffs de la journée. Un rappeur qui vient juste de signer sa meilleure perf ever à Monte-Carlo. Kool Shen 3-bet depuis la SB et envoie le c-bet 1/3 sur le flop :9d:6c:3h. Payé par le CO et le bras de fer se corse sur la turn 3. 2-barrels 11 500, raise 23 000 et re-raise tapis de Kool Shen pour environ 70 000. C’est trop pour son opposant qui rend ses cartes, tandis que Bruno révèle son :Kc:Qd. 120 000 pour le runner-up du High Roller de l’EPT Monte-Carlo.
 

large.DAY1B_caroline-20.jpg.f7831e900962
 

A l’autre bout du casino, sur l’ultime table du coin gauche de la grande salle, Jonathan Therme grind discrètement. Son voisin espagnol ne connaît peut-être pas la bête, mais Jonathan est en train de se présenter à lui, notamment sur ce joli 3-barrels finement valorisé. Un duel UTG vs BB, trois parpaings à 3 000, 8 000 et 14 000 sur un board :Qc:Th:4d:5s:Ah et Jonathan montre… Deux rois. Ca suffit pour faire call-muck et Therme passe la barre des 150 000 jetons.
 

large.IMG_2257.JPG.86d5635a1671b22d76fcf
Une jolie value signée Jonathan Therme qui fait très mal à son voisin de droite. Peu à l'aise avec l'idée d'appraître comme le dindon de la farce sur le coverage, l'Espagnol a préféré ne pas donner son nom.
 

C’est bien, mais c’est loin des 350 000 accumulés par Clément Guillot. Ce jeune grinder connaît un début de journée indécent, et remporte presque tous les coups dans lesquels il rentre. Un premier tapis mangé avec deux as face à deux sept qui ont décidé de 4-bet tapis pré-flop en bataille de blindes. Un autre mangé avec full contre full… Le Francilien se régale au point de s’emparer tranquillement du chiplead.

large.IMG_2262.JPG.06be12766bb23da5898bb
Le nouveau chipleader de ce Day 1B : Clément Guillot 

Il reste 314 joueurs sur 482 inscriptions
Niveau 11 à venir : Blindes 700 - 1400 Ante 1 400
Tapis Moyen : 78 200

Edited by cosmictrip

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le show ShiShi en direct

Il paraît que les hommes ne savent pas faire deux choses en même temps. Shishi est certainement l’exception qui confirment la règle. Tandis que le joueur est parti pour me raconter une petite « HH », notre animateur déroule et démontre sans plus attendre son talent de grinder.

large.IMG_2229.JPG.64d230f197301137cf645

@ShiShi a l’habitude de faire le show en direct tous les jeudis soirs… Même quand il n’a pas de CP Radio au programme. Profitant de son Day-off pour tenter sa chance sur ce Day 1B, celui qui répond au nom de Mikael Busto dicte le ton à table, en attirant les lumières et les jetons.

« T’as une petite “HH”, demande-je au collègue Cpiste, qui compte deux belles piles de jetons bleus (100 000 chacune).
- Ouais j’en ai une sympa, répond le joueur. Je m’approche et Shishi commence son récit. Le bouton open 4 000, je 3-bet :Ks:Jh 10 500 en SB parce qu’il a un petit stack et… 
- C’est à vous, coupe le croupier qui vient de terminer la donne.

Mikael regarde ses cartes et ouvre UTG. Avant la fin de cette première HH, on a le droit à une première main en direct.

Open 6 000, payé par la SB et ça check-check sur le flop :Tc:9d:2d. La SB doit sentir de la faiblesse et part à l’attaque sur la turn :7d. 7 500 pour suivre, mais on ne fait pas fuir @ShiShi de la sorte. Notre animateur paye pour voir une river :5d et la SB poursuit l’offensive. 12 000 demandé et la parole revient sur Shishi… Qui raise à 30 000 jetons. Mal de crâne chez la SB qui tankera près de trois minutes avant de jeter ses cartes, non sans montrer un peu d’agacement.

large.IMG_2278.JPG.af91aacc0bee121049cf7
Pas malhabile en MTT ce joueur de cash game

- Donc je disais 3-bet SB et ça vient :Jd:Td:6d sur le flop, reprend Shishi. Je C-bet 5 000 et… 
- C’est à vous monsieur, coupe encore le dealer, lui faisant signe qu’il est de BB.

Mickael défend face à UTG. Mais quand est-ce que cette HH va donc se terminer ?

C-bet 6 000 sur le flop :Kc:6d:Td. C’est payé et voilà un :9d qui arrive sur la turn. Check-check et doublette du :Kc river. Shishi prend cinq jetons de 5 000 et les envoie au milieu, pour un petit PSB, rapidement payé son adversaire. Shishi retourne :Ks:9s, pour les deuxièmes nuts, qui feront mucker son adversaire, non sans un certain agacement. 

- Bref, il paye le C-bet sur :Jd:Td:6d et ça check-check turn :Qc. River :5d, il fait 14 000. Pour moi, il a peu de gros carreaux, je snap, il montre :Kc:5c, je gagne avec mon :Ks:Jh.

Le temps de me raconter cette HH à 20 000 jetons, Shishi en a ajouté plus de 80 000 à son stack. 370 000 pour notre Cpiste, qui flirte carrément avec le chipelad, à un niveau du diner break.

Il reste 227 joueurs sur 510 inscriptions
Niveau 12 à venir : Blindes 1 000 - 2 000 Ante 2 000
Tapis Moyen : 102 400

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le CP casse la télé

Un Cpiste sous les projecteurs de la Winamax TV, un WIP qui décolle et un chipleader dans la stratosphère, voilà pour les quelques infos que je vous distille avant de le diner-break.

large.IMG_2287.JPG.8e51e6796d8a983e4e5b8

Voulez-vous voir un Cpiste faire des folies en table télévisée ? Allumez-donc le streaming de la Winamax TV.  L’ami Haygus propose une master class en direct. Des petits pots grapillés ici et là, des folds justes, malgré quelques boards défavorables et un stack dominant de près de 300 000 jetons. Très belle prestation pour l’instant du joueur français qui poursuit sa pente ascendante depuis près de quatre heures.

large.IMG_2284.JPG.ea04f257ae3b2ae8bd956
@haygussous le feu des projecteurs, ici aux côtés de Javier Tsunamy

Dans l’autre salle, un autre ami des caméras télévisés se fait remarquer. Floqué du logo WIP, Moundir vient de s’envoler dans les hauteurs du chipcount suite à un joli pot 3-bet entre semi-poubelles. Open :Tc:6c bouton chez Moundir, 3-bet de la SB c’est payé. Le flop vient :2d:5c:7c. Check SB, Bet Moundir, raise SB, tapis Moundir, payé par SB qui est bien devant avec son … :3c:2c. Il faudra un trèfle… Ou un :Td turn pour passer devant. Cette fois, c’est quasi bon et la river :4d valide le gros double up. 240 000 jetons pour Moundir.  

large.IMG_2265.JPG.15cda9817cbead4b1e7f1
Moundir s'invite dans le haut du panier suite à ce double up avec un tirage transformé en top paire.

Enfin, un énorme chipleader vient d’émerger sur les tables bordant le spot télévisé. Jean-Charles Rémaud a terrassé le stack, pourtant confortable de Volatile38, pour planer dans la stratosphère du tournoi. Il a achevé le Team Pro sur un flip anecdotique, pour compter désormais 625 000 jetons.

large.IMG_2294.JPG.8f7c6813413aef1df13a5
Jean-Charles Rémaud raconte ses succès à l'excellent @mama913

Derrière lui, je vois un Henri Dupont à plus de 400 000, l’Allemand Nils All a près de 450 000… Et Mikael Busto aka Shishi à 500 000 jetons ! Le CP est en feu sur ce Day 1B. Petite pause diner et on revient dans une heure pour la suite, en faisant un détour par le Beer Pong.

large.IMG_2277.JPG.06005e6ea72b6670739e5
Nils rigole bien dans ce Day 1B. 450 000 pour l'un des seuls allemands du field.

Il reste 198 joueurs sur 530 inscriptions
Niveau 14 à venir : Blindes 1 500 - 3 500 Ante 3 500
Tapis Moyen : 133 400

Share this post


Link to post
Share on other sites
Uppercut de Ionut

Quelques soldats étrangers se mêlent au bataillon franco-ibérique. Représentant la Roumanie,  Andrei Ionut ne perd pas sa journée. Il s’offre le scalp du Roi Mateos, sur ses propres terres puis enchaine pour s’installer dans la haute cour de ce Day 1B.

Il répond volontiers aux questions, il sourit sur les photos, il sort même sa carte d’identité aux couvreurs pour épeler son nom, Andrei Ionut est le client parfait pour un coverage. Son document indique une origine peu courue dans le field de ce Main Event : La Roumanie.

large.IMG_2301.JPG.6fff13a05184009d23921
Représentant la Roumanie, Andrei Ionut s'invite dans la tête de course.

Le joueur n’a pourtant pas eu besoin de prendre l’avion pour jouer le festival. Voilà quelques années déjà qu’il habite Madrid, où il a monté une entreprise de construction avec son frère. À côté, Andrei grind assidûment depuis près de 13 ans. « Cash games, tournois, je joue tout » précise le bâtisseur, qui a érigé de belles tours de jetons devant lui.

« Open UTG, call bouton, je 3-bet :Kd:Qd en SB et le bouton me paie, raconte le joueur. Ça vient :Jd:5h:7d, je check et il m’envoie un bet. Call. Turn :Jh, nouveau check, bet, call. River :2d, check, bet, tapis et il me paye avec :5c:4c ».

Un call ambitieux, qui ne passera pas contre la flush du Roumain, qui continue sa belle journée au Casino Gran Madrid. « J’ai même bust Adrian Mateos, se targue le joueur. J’open :As:Qd, il me squeeze 18BB avec :Ah:Jd, je paie et ça tient ». Net, sans bavure, 420 000 jetons pour Monsieur Ionut.

large.IMG_2298.JPG.1921fe9733b72b3e982b2
La Team SE au charbon sur ce Main Event, avec ici le grinder Giovanni Renna

Dans l’autre salle, un autre joueur vient de rejoindre des hauteurs équivalentes. Un visage qu’on avait déjà croisé lors du dernier UDSO Cannes : Giovanni Renna. Ce membre de la Team Spin Elite multiplie récemment les sorties en Live et démarre du bon pied le premier tournoi de son festival. Au retour de diner-break, le grinder possède plus de 2,5 fois l’average.

« J’open :Js:Td LJ, BB défend et ça vient :Jd:6c:2h. C-bet payé et 2-barrels sur la turn :3d. Là, il me raise à 40 000. Je paie, puis river :Tc, il jam pour 79 000. Je tank un bon moment mais je paie avec mes deux paires, et il montre :8h:9h ». Voilà un bluff bien courageux. Malheureusement, ça ne passe pas pour son adversaire espagnol. 430 000 pour Giovanni Renna. 

Il reste 148 joueurs sur 533 inscriptions
Niveau 15 à venir : Blindes 2 000 - 4 000 Ante 4 000
Tapis Moyen : 180 400

Share this post


Link to post
Share on other sites
Day 1B : Julien Robert, chipleader éclair

Une remontada supersonique pour Julien Robert, un hero-call venu d’ailleurs par Haygus et un Alex Dana qui se propulse sur le dernier tremplin ! Plusieurs fusées ont décollé dans les derniers instants pour illuminer le haut du chipcount, qui alignent 62 cartouches. Le récap’ de cette fin de Day feu d’artifices.
 

large.DAY1B_caroline-133.jpg.4901144f731
La fusée Robert a allumé le moteur tardivement, mais finit bien dans la stratosphère du tournoi (Photo Caroline Darcourt)
 

Haygus, des gonades et du génie

Le hero-call du jour, pour un pot à 150 BB sur l’une des dernières mains de la journée. C’est beau. C’est même magnifique quand on sait qu’il est l’œuvre d’un Cpiste. @haygus porte ses gonades et trouve une inspiration géniale pour surgir parmi les chipleaders.

large.IMG_2335.JPG.30c7b1b820d2a958b1c2b


Le clash est venu d’une bataille de blindes entre gros stacks. Tout démarre tranquille. Limp, check-back et le flop vient :Qs:9c:6d. La boxe commence : 6 000 SB, 20 000 Hayg, payé. Deuxième round sur la turn :Ts. Check SB, 25 000 Badem, check-raise 95 000, payé. Un :Ah pour le money time : 125 000 demandé par la SB, quasi la totalité des jetons de Haygus. « Sorry guys » s’excusera le Cpiste qui prend 3 minutes de réflexion avant de poser le jeton du call. :Js:2s en face, pour un joli tirage avorté et… :Tc:7c chez Haygus. La 3e paire est bonne et voilà notre ami à 748 000 pour finir le Day.
 

large.627d99301988c_DAY1B_caroline-1232.
Haygus et Victor Salinier dans le haut du panier de ce Day 1B (photo Caroline Darcourt)

Un stack qui lui permet d’intégrer le gang des chipleaders. Une dizaine de joueurs figurent dans ce groupe réservé au tapis de plus de 600 000 jetons.
 

Décollage tardif, finish supersonique

Et c’est un Français qui mène la troupe, un homme qu’on avait déjà vu faire des étincelles du côté de Marrakech (3e du WSOP-C 2019, laissant Jimmy Kébé et Sonny Franco s'expliquer lors d'un HU d'une longueur épique) : Julien Robert prend le chiplead de ce Day 1B à la faveur d’une remontada éclaire.

Pourtant, 1H15 plus tôt, il ne faisait pas le fier avec ses 120 000 jetons devant lui. Julien se donne d'abord de l’air en avalant un premier shortstack avec :Ah:Jc contre :Kd:Ts. 180 000 jetons, 30BB, la bête est lancée. 

Il retrouve ensuite de la hauteur suite à un bon call dans un spot déroutant. Open UTG, payé bouton et Robert découvre :Ac:Jc en BB. 3-bet 40 000 de Julien, fold UTG… Et tapis 200 000 du bouton. Julien ne croit pas dans le move de son opposant et annonce le call. Il domine de justesse le :As:Td adverse. Ça tient et voilà Robert de retour dans le gratin.
 

large.IMG_2330.JPG.e2c46c81b520f3bb56486
Andrei Ionut et Julien Robert se sont adonnés à deux jolis duel de cow-boy sur la fin de Day. Ca joue 80% des mains, ça parpine chez le Français, ça snap 3-barrels chez le Roumain... On joue sans trembler par ici.
 

Il enchaîne une orbite plus tard. Flat :Kh:Qd au bouton face à deux joueurs. Un joli flop :Qh:Jh:4h, tout part contre son voisin qui tient :Qs:Jc, As de carreaux turn pour le suspens, :6h pour l’éteindre et 600 000 jetons pour Robert.

Sur le dernier niveau, il boxera durement face à l’hispano-roumain Andrei Ionut, les deux joueurs entrant dans presque toutes les mains. « J’aime bien les Espagnols qui en mettent partout » confiera le chipleader, qui est sorti du bras de fer en prenant un bon gros tiers du stack d’Andrei.   

Dans ce groupe de meneurs figurent également Jean-Charles Rémaud. Le bourreau de Volatile a fusillé quelques shortstacks sur la fin de journée pour revenir de sa partie de chasse avec le 2e plus gros tapis (762 000).

Alexandre Dana intègre lui aussi ce groupe de tête grâce à une fin de Day rêvée. A l’entame du dernier niveau, il gagne :As:Qd contre :Qh:Qc pour la quasi-totalité de ses jetons. Une demi-heure plus tard, le finaliste FPO Paris en compte plus 630 000 pions, savamment acquis sous les projecteurs de la table télévisée.

large.DAY1B_caroline-142.jpg.0b7fdffebfc
Jean-Charles Rémaud fait partie des trois joueurs pointant au delà des 700 000 jetons (photo Caroline Darcourt)


Dans le groupe de poursuivants, Giovanni Renna, @ShiShi et Victoir Salinier passent avec une petite centaine de blindes. Sur le dernier niveau, le jeune Salinier a trouvé le bon call après un 4-bet ambitieux de son voisin en BB. Open bouton, 3-bet Victor et snap 4-bet tapis 60 blindes. Tank-call de Victor et son :As:Qc domine bien le :Kh:Qs adverse, définitivement abattu sur la turn :Ah.
 

large.IMG_2314.JPG.6d8b131a012935cf5556c
Un sourire toujours aussi craquant et un stack toujours aussi bien portant. Shishi termine la journée juste en desous des 100BB
 

En bas de tableau, Maxime Costas, Thomas Santerre et Nicolas Locatelli arrachent leur place au Day 2. Pourtant, expert en matière de survie, Moundir échoue lui sur l’avant-dernière main du jour. Il avait pourtant fait preuve d’une résistance héroïque en remontant d’un jeton de 5 000 jusqu’à près de 150 000. Moins en veine sur les derniers niveaux, il choisit de squeeze 13BB avec :Jd:7c après un open et un call. « Je voulais pas revenir avec 13BB, explique Moudnir. C’était ou je double-up, ou je reviens demain ». Tombé face à un :Ah:7s coquin, le WIP retentera sa chance sur le Day 1C. Je vous rappelle que vous pouvez retrouver tous les chipcounts complets, ainsi que les résultats des tournois sur le superbe Google Doc dédié au festival.
 

large.IMG_2317.JPG.44f3f00048b5d0ed8a853
Paaaaaa ! Le come-back de Moundir, qui tente le gamble sur l'ulitme main de journée... Et bust. Retour en piste demain.


Il sera accompagné de la rimbabelle de stars du Team Winamax. 0 pointé pour le W rouge aujourd’hui. Adrian Mateos, Gaelle Baumann, François Pirault, Romain Lewis, Mustapha Kanit et Alejandro Romero ont tous bustos mais reviendront demain pour tenter de rejoindre le collègue Pierre Calamusa, toujours chipleader.

Voilà pour cette fin de Day 1B explosive. Un grand bravo à nos héros Cpistes Haygus et Shishi, qui ont pris des jetons en quantité avec un show de qualité. On espère en voir d’autres demain sur les deux derniers flights de ce Main Event. En attendant, je vous laisse avec une douce mélodie pour bercer votre jeudi soir ou votre route du vendredi matin. Vous y avez échappé hier, mais la tradition reste la tradition et puisqu’on est en Espagne, je vous propose une ballade mythique, à la fois calme et groovy d’un maître du rock espagnol : Jarabe de Palo et sa délicieuse « Flaca ».
 

Il reste 83 joueurs sur 533 inscriptions
Niveau 18 à venir : Blindes 3 500 - 7 000 Ante 7 000
Tapis Moyen : 321 000

Edited by cosmictrip

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now


  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

English
Retour en haut de page
×