Jump to content
This Topic
veunstyle

Coverage EPT Monte Carlo 2022

Recommended Posts

Posted (edited)
Pas le feu après la première heure

Le début d'une journée est toujours un moment un peu particulier, surtout quand cette journée ressemble à un day 4 d'EPT. 

Les 16 joueurs arrivés à midi ont déjà bien gamble leurs soixante premières minutes de jeu : résultats, deux éliminations sont déjà à déplorer, dont celle de Niall Farrell. Aucun Français n'est touché, juste un peu blessé.

L'Ecossais termine 16e et est le premier à rejoindre le banc de touche. Bien que shortstack en début de journée, Farrell reste Farrell, un diable dont il faut se méfier en permanence. Pour son dernier coup dans ce tournoi, il n'a pas fait d'erreur, c'est le croupier qui en a décidé autrement : Farrell a open UTG (payé deux fois par HJ et SB), puis un flop :9h:5d:3d a fait son apparition. Il a check et laisser son adversaire au HJ, Zhong Chen, prendre les devants, à 85 000. Morten Hvam, pas le dernier pour cliquer sur la souris, a proposé 285 000. Moment choisi par Farrell pour annoncer tapis pour un peu plus d'un million. Chen a compris, mais par Hvam qui voulait aller au bout de son idée.

Farrell retourne :Qd:Qc pour une paire supérieure au flop, des papiers corrects. Hvam va quant à lui montrer :Jd:8d, les As marocains, lui veut devenir mon petit préféré, c'est officiel. 

Le croupier pose un inoffensif :3c sur la turn avant de compléter le tout par un :6d salvateur sur la river. Farrell remporte 41 680€.

L'autre éliminé de ce début de journée, c'est un Américain, Justin Saliba, qui a joué et perdu un flip avec :Ah:Qd contre Erkan Soenmez et sa paire :7c:7h. L'Allemand a trouvé un nouveau 7 sur la table pour faire brelan, car comme vous le savez, Seven always coming, et Justin a pu récupérer un peu plus d'argent, 46 890€.

 

large.hugo_pingray.JPG.79662c7d86275f7f5
Hugo Pingray parait serein, malgré les enjeux. Pour le moment, il observe et ne bouge pas ses oreilles bêtement : "Je ne couvre plus tout le monde à cette table, j'ai un peu raté le seat draw, dommage". 

 

large.dragos_trofimov_ramon_colillas.JPG
Pas grave Hugo, Ramon tente de faire le taf à ta place : sur cette main, Dragos s'est fait mettre à tapis par Ramon. Il sait qu'il va payer mais il sait aussi qu'il a quelques time bank de 30 secondes à cramer avant le showdown. Sait-on jamais, si quelqu'un bust sur l'autre table. Au bout de quelques bouts de cartons rendus au croupier, il fait ce call et retourne :Js:Jd... juste au dessus de :Tc:Ts chez Ramon. Le bad beat du 10 river ? Et non, Ramon est humain et perd aussi des pots parfois. Pas de nouveau sortant par ici, Drago avait 1,2 million et remonte du coup au-dessus de la moyenne... juste devant Colillas au classement désormais !

 

large.francky_magliocco.JPG.82beb3fa3d62
Sur l'autre table, Francky a commencé sa journée en perdant un petit pot. Heureusement, il avait pas mal d'avance

 

large.cardot_bluff.JPG.7bfdcdbbc0c74ed07
L'un des coups joués et perdus par Yannick @cardot, qui a défendu sa BB puis a check/call flop, check/check turn et lead river contre l'Espagnol du Team Winamax, sur un board :Ah:Kh:3c:As:7d. Alejandro a jeté un jeton à la vitesse de l'éclair en guise de call et Yannick a gentiment fold ses cartes. Du coup personne n'a non plus vu celles d'Alejandro. Petit transfert des masses sans aucune carte à montrer au final, ça arrive aussi parfois 

 

large.alejandro_romero.JPG.4bc79d096a7f6
Assistons-nous à l'éclosion du fils spirituel d'Adrian Mateos ? 
:frantics:

 

Il reste 14 joueurs (sur 1073 inscriptions)
Level 24 - Blindes : 15 000/30 000, BB Ante 30 000
Moyenne : 2,3 millions
Gain assuré : 46 890€

Edited by veunstyle

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
Douze à la pause

Première pause du jour, quatre éliminations sont à dénombrer, aucun Français n'est concerné. Mieux, les choses ont avancé pour certains.

En table télévisée par exemple, où vous voyez surement plus de choses que moi, si le Danois Morten Hvarn se régale et est désormais large chipleader avec plus de 7 millions de jetons, Hugo Pingray se défend quand même plutôt pas mal. Il est compté à 4 millions de jetons, c'est l'une des bonnes nouvelles de ce début de journée, et ne semble pas craindre plus que cela le Team Pro Pokerstars Ramon Colillas : "Il est beaucoup large, sa range d'open est un peu trop wild je pense, il va falloir le punir." Et peut-être que Colillas paie un peu pour cette stratégie high variance. Il n'a plus que 1,275 million. Sur cette table télévisée se trouve également le joueur le plus en danger désormais, Zhong Chen avec seulement 500 000 jetons, soit un peu plus de douze blindes à la reprise.

 

Sur l'autre table, celle de nos deux Français, l'ambiance est mi-figue mi-raisin : Yannick @cardotpointe dorénavant à 2 millions de jetons, son stack aura bien bougé, mais ce premier niveau s'est terminé pour lui sur un petit bluff gagnant. Sur :9d:9s:5h:8h:6h, il a défendu BB, check/call le flop, check/check turn, puis il a check raise river de 175 000 à 550 000.

"Tu me montres ?" lui a demandé son adversaire, ce que Yannick a fait, avec :Kd:5s ... mais son adversaire n'a même pas regardé, plus pressé de partir en pause à ce moment-là. :sais-pas:

Quant à Francky Magliocco, il gardait son sourire qui me parait éternel, même si sa journée n'est pas partie dans la meilleure direction : "Je suis card dead aussi". Francky possède 1,46 million (36bb), après avoir notamment perdu flush contre flush. "Je pense qu'il faut que tu t'estimes même heureux d'avoir perdu si peu", lui confiait Hugo Pingray, tout attentionné et pleins de bons conseils pour son compatriote : "Ne lâche rien, c'est énorme 36bb encore. Le plus important, c'est de garder un bloc de 30 blindes+".

Même moi qui ne suis pas à table, je me suis trouvé regonflé pour la suite après ses conseils, donnez-moi des jetons je vais faire un massacre ! 

 

large.Nariman_Yaghmai_bust.JPG.b61f83af9
Nariman Yachmai a disputé un énorme pot contre le Brésilien Simoes, qui a décidé de call le 3-bet de son adversaire Iranien. Puis :Qc:3s:9c, l'Iranien a c-bet avant de se faire check raise. Il call, et sur une turn :4h, il doit répondre d'une mise d'un million de la part de Simoes. Enorme tank (3 time bank ont volé)... puis c'est le tapis, pour 1,675 million. Simoes call assez vite et retourne :Qh:9s pour deux paires, ce qui n'a pas trop plu à Yachmai et sa paire :Ac:Ah. Simoes se leve, se retourne (photo) et refuse d'affronter la river... qui est finalement un :8s. Pas d'explosion de joie incontrôlée, bravo mais surtout gg pour cet énorme pot... qui le place second au général

 

large.Marcelo_Simoes_cardot.JPG.1d1e45ad
Chaud Marcelo... laisse un peu de place pour @cardotenfoirayyyy

 

L'autre élimination concerne Ferenc Deak. Le pauvre a floppé deux paires... quand son adversaire en avait deux supérieures ! Sur :As:9h:5s:Ts, et après un peu d'action post flop, le Hongrois a montré :Ah:5c mais a beaucoup moins apprécier découvrir :Ac:9c chez Morten Hvam.

Ferenc Deak empoche malgré tout 52 090€.

Chipcount au break
Capture d’écran 2022-05-06 à 14.49.52.png

 

Edited by veunstyle

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le point de 14h54

tableau_14h54.JPG

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
Francky, ce n'est plus bon

Une journée en enfer.

C'est ce qu'a vécu Francky Magliocco sur le day 4 de l'EPT : "Frustrant, très frustrant même. Je n'ai pas eu de jeu du tout, j'ai perdu flush contre flush et là quand je shove :Ac:9c je me fais call par As-Dame. Je suis écoeuré."

Pour la première fois de la semaine, je n'ai pas vu de sourire sur le visage de Francky, qui était en mission pour gagner aujourd'hui . "Regarde-moi ces paliers de fous", confiait-il, le nez pendu sur le tableau d'affichage. C'est fini, il faut oublier, ce sera une 12e place synonyme d'un cash de 52 090€

"Sur un open bouton, de Erkan Soenmez, je décide de call avec KQ. Ça tombe 247, je bet, il call, turn un 2, je bet encore, il paie et river un 9, on check check et il m'a montre J9 ! C'est quoi ce coup ?"

Quelques instants plus tard, Francky découvre :Ac:9c, "tout simplement ma meilleure main aujourd'hui", et il décide d'investir ses dix dernières blindes au milieu de la table derrière un open d'Erkan Soenmez : "Sauf que ce même Allemand ouvre As-Dame.

On attend encore le miracle ici.

large.Francky_Magliocco_bust.JPG.4a04428
Dernier coup de cartes pour Francky dans ce Main Event EPT

 

large.board_francky.JPG.b9d8976caac438d2

 

"Hugo a la hache pour faire tomber le Chen" s'exclame Yu aux commentaires du streaming, au moment où j'allume Twitch. Je vois qu'on s'intéresse au cas de Zhong Chen, éliminé par Hugo Pingray, en deux coups. Si la seconde main est anecdotique, la première est plutôt intéressante.

Muni de :Ah:Qh, Hugo a limp son bouton, entrainant Zhong Chen depuis la petite blinde avec :Kc:5c et Dragos Trofimov en BB, avec :6d:2d. Puis sur un tableau :As:Kd:Kh:Jh:Ts, les trois joueurs ont check le flop, puis Hugo a call un petit bet turn de Chen, avant de lead la river, fort de sa quinte backoor. Chen a call muck se gardant très peu de jetons. 

Ces derniers jetons partiront au milieu avec :Kc:Qc contre le :As:8d d'Hugo, et si le flop :Kd:4c:3c n'était clairement pas de toute beauté pour le Français, que dire de cet :Ah sur la turn ! Un dernier As est même venu se poser river, offrant quelques jetons supplémentaires pour Hugo... mais surtout une nouvelle élimination dans cette journée ! 

 

Il reste 10 joueurs (sur 1073 inscriptions)
Level 25 - Blindes : 20 000/40 000, BB Ante 40 000
Moyenne : 3,2 millions
Gain assuré : 46 890€

Edited by veunstyle

Share this post


Link to post
Share on other sites
Deux Français en finale de l'EPT Monte Carlo 2022

Il n'aura fallu attendre que trois bonnes heures pour définir la table finale de l'European Poker Tour Monte Carlo et passer de 16 à 9 joueurs... table sur laquelle la France a réussi à placer deux joueurs ! 

Hugo Pingray et Yannick Cardot ont la chance et le bonheur de s'installer pour la première fois de leur carrière sur une table finale d'EPT, et ça, c'est tout de même un joli life achievement quand on joue à ce jeu.

Si Hugo Pingray a bien maintenu son stack à hauteur de 4,075 millions, Yannick Cardot a profité de cet effet de bulle de TF pour parfaitement augmenter le sien. Il débutera avec le sixième tapis et 3,24 millions de jetons après avoir cliqué dans tous les sens.

Vous pensiez qu'il aurait pu être effrayé par l'enjeu ? Vous êtes totalement à côté de la plaque !

 

Capture d’écran 2022-05-06 à 16.37.36.png

Le malheureux bubble boy de cette finale s'appelle Jussi Nevanlinna. Il aura produit une belle partie, aura été un poison pour Gaëlle Baumann lors du jour 3, mais aujourd'hui, c'est lui qui va pouvoir pleurer un bon coup, il ne reverra pas les spotlights de la table TV.

Son dernier coup, il l'a disputé avec :Ac:3c sur un flop :5c:7h:2c, tout s'en argent partant au milieu à ce moment précis, payé par le Brésilien Marcelo Simoes, qui a retourné :Jh:Js.

Tu les connais ces coups de poker ou tu as tirage flush, tirage quinte, tirage quinte flush... et puis en fait, il n'y a rien qui rentre. 

 

large.Jussi_Nevanlinna_bubble_TF.JPG.9c8
Jussi Nevanlinna

 

large.board_bubble_finale.JPG.77bf91e2f2

 

C'est ce que le Finlandais a vécu aujourd'hui : de l'espoir au désespoir, Jussi Nevanlinna est éliminé en 10e position pour 58 130€ de gains.

Il libère néanmoins 9 joueurs qui peuvent désormais tous trôner sur l'ultime table de ce Main Event. L'objectif du jour n'est pas encore atteint, à savoir "tomber à 6 joueurs", mais on en prend la direction quand même.

 

large.do_brasil.JPG.9ce5301afee2a41fabb2
Sisiii le selfie souvenir pour Marcelo avec une fan brésilienne

 

large.finale_EPT.JPG.a9f7ed6826e6d55c8b2
Et hop, direction le vaisseau de la table finale...

 

large.2_fr_finale.JPG.6a09e91d9010ec41fc
...avec nos deux Français qui entourent l'un des deux Espagnols de la finale

 

large.tableau_pre_finale.JPG.60808a87bdc

Share this post


Link to post
Share on other sites
Dans le doux monde de Colillas

Je profite d'une pause qui vient d'être offerte aux joueurs pour évoquer un coup de poker que ces finalistes viennent de disputer, en tout cas, vous venez de la voir au streaming.

Derrière une ouverture à 100 000 d'Alejandro Romero avec :Td:Tc, Yannick Cardot découvre un sublime :Qd:Qh et profite de cette main pour 3-bet à 260 000. La parole arrive sur Colillas qui annonce alors tapis pour 1,565 million, avec :Ac:Qs !

Tout le monde passe jusqu'à Romero qui prend assez rapidement l'option de fold à son tour... tandis que @cardotprend également une décision très rapide, celle de call le tapis de Colillas. Il y a plus de 3,35 millions au milieu de la table. 

"Il est dur à bust Colillas, je vous préviens, ce n'est pas vraiment un 70/30, on est pratiquement sur un coin flip là", glisse Benny aux commentaires, bien vu. 

Et en effet, dès le flop, un As apparait et vient couper les jambes du Français. Malgré l'apparition d'un tirage flush à la turn, c'est une blank qui tombe sur la river. Si Colillas utilise une nouvelle vie dans ce tournoi, Yannick Cardot tombe assez short, 1,2 million environ. Ce n'est plus la même TF qui se profile pour le Français...

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Aparté : finale du 2200€

Hop hop hop, je profite d'un moment de blanc du côté du Main Event pour vous parler d'un autre tournoi, un 2 200€ qui a débuté hier. Si vous n'avez pas encore vu les quelques images que je vous ai sorti de ce tournoi, allez faire un tour sur la story insta, et sinon, je vous laisse découvrir en photo la tête des finalites. 

Oui oui, on reconnait pas mal de visages connus du milieu qui aimeraient bien parfaitement boucler leur semaine à Monaco. Soit pour se décagouler, soit enfin pour gagner quelques euros. 

Une pense pour Lorenzo Lavis qui ne sera pas sur la photo ci-dessous, car le bubble boy finale de ce tournoi, c'est lui.

 

large.TF_2200.JPG.9cfd51da1de49be421208d

 

large.TF_2200_payout.JPG.cc569e55de5d28d

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
Romero, premier éliminé de cette finale

L'Espagne perd rapidement l'un de ces poulains sur cette finale. Si Ramon Colillas arrive à faire de la magie, ce n'est pas le cas de tous ses compatriotes. 

Le jeune Alejandro Romero a poussé son petit tapis de 305 000 jetons (6bb) UTG+2 avec :Ah:5d et a trouvé un payeur, Morten Hvam depuis sa petite blinde, avec :Qc:Tc (et plus de 7 millions de jetons derrière, chill). 

Si le flop :4h:5h:9c est arrivé plutôt anodin, suivi d'un :7h turn offrant pas mal de moyen de s'en sortir pour Romero, la river :Qd s'est montrée plutôt assassine.

"Quel flairplay pour Alejandro Romero", soulignait Yu au moment de voir le joueur sortir de la table pour féliciter tous ses adversaires. 

Pas mal de joueurs seraient abattus, mais Alejandro semblait heureux malgré tout, dans les bras de ses amis et de sa chérie. Il signe à cette occasion, la plus belle performance de sa vie, un parcours récompensé par un chèque de 69 990€. 

large.alejandro_romero_busto.JPG.37d969f

 

large.board_romero.JPG.ce3859991c1435e14

 

Deux mains plus tard, Hugo Pingray avec :Ac:Qh a disputé une main ridiculous contre Hvam, qui détenait :Ah:Ks, main relancée par Hugo UTG et 3-bet au bouton par son adversaire. Il y avait déjà 825 000 au milieu de la table lorsqu'un flop   :4s:As:9s apparaissait, un flop misé par le Danois (175 000) et simplement payé par Hugo. Sur la turn :Tc, même séquence de jeu : check d'Hugo, mise 550 000 chez le Danois, payé par Pingray. On commencait à paniquer pour l'avenir d'Hugo dans ce tournoi lorsqu'une :Qc fit son entrée sur le bout du board ! 

Hugo check cette river... tout comme son adversaire, qui devait sentir le loup arriver. 

Dommage pour Hugo, mais la bonne nouvelle, c'est qu'il franchit à nouveau le cap des 4 millions de jetons.

Tenir maintenant, teniiiir !

Edited by veunstyle

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
Une grosse cartouche pour @cardot

Brrrrrrr, nous voilà rhabillé pour l'hiver. Yannick Cardot vient de se prendre une balle perdue au beau milieu de cette finale EPT. Il est sèchement éliminé en 8e position, et nous, on est un peu estomaqué :88(

Tout part d'une relance du Français à 120 000 avec la plus belle paire de ce jeu, :Ah:Ac. Il se fait 3-bet à 300 000 par le Brésilien Marcelo Simoes... avec :Ks:Kc !! 

"Je ne l'aime pas ce coup-là, je te le dis direct...", glisse Benny le magicien, qui a déjà vu cette finale avant tout le monde, je crois.

Yannick paie et découvre un flop :Ts:Qc:9s. Hum.
Il check et laisse le Brésilien miser 240 000. Après un temps de réflexion, Yannick paie simplement.

La turn :4c est plutôt splendide et c'est sur cette carte que le Brésilien annonce tapis... snap call chez Cardot. Il y a désormais 3,18 millions au milieu de la table, Yannick sert les mains, jette un regard au ciel et attend que le croupier fasse son travail.

La river est un... :Jc qui offre quinte au Brésilien !
Marcelo Simoes hurle dans tous les sens, check ses potes dans le rail, alors que Cardot est abattu debout. Son tournoi se termine ainsi, 8e pour 89 770€. 

 

cardot_bad_beat.png
How it started          /////////       How it's going

 

large.cardot_check_simoes.JPG.a1b39dab13
La poignée de mains entre les deux joueurs

 

(Presque validé le tweet de PS.fr)

 

 

Edited by veunstyle

Share this post


Link to post
Share on other sites
Petite pause diner à sept

large.hugo_pingray_dinner_break.JPG.dbd1

 

La fin de journée n'est pas encore pour tout de suite : les joueurs ont été invités à partir en pause diner pour une heure. Et quand je dis "invité" c'est aussi dans le sens où on est venu leur apporter 50 € de voucher pour manger au Sporting, et pas ailleurs. Histoire de ne pas trop s'égarer.

Sept joueurs, c'est un de trop pour terminer cette journée. Il n'est d'ailleurs pas impossible que cela ne dure pas une éternité, vu la configuration actuelle de la finale : "On a des gros stacks à ma droite, et des shortstacks à ma gauche", confiait Hugo Pingray, "dont Ramon Colillas qui va devoir prendre une décision très vite pour sa survie".

Il va également falloir partir avec un minimum de 80% de chance, car vous le savez maintenant, cela fait longtemps que les dieux du poker ont cliqué sur lui.

Je m'égare, je dis n'importe quoi, pour moi aussi il est temps d'aller diner. On se retrouve dans quelques minutes (déjà! seulement!) pour vivre la fin de cette journée ensemble.

 

large.tableau_dinner.JPG.42aeb7d2f8acc61
Reprise des affaires à 20h45 (donc 21h15 sur le streaming)

 

Siège 1 - Marcelo Simoes : 7 160 000 (89bb)
Siège 2 - Morten Hvam : 7 350 000 (92bb) chipleader
Siège 3 - Jaime Cervantes : 4 735 000 (59bb)
Siège 4 - Erkan Soenmez : 4 560 000 (57bb)
Siège 5 - Hugo Pingray : 5 325 000 (66bb)
Siège 6 - Ramon Colillas : 1 025 000 (13bb)
Siège 7 - Dragos Trofimov : 2 040 000 (25bb)

Share this post


Link to post
Share on other sites
Une finale à six, sans Ramon Colillas

large.ramon_colillas_chill.JPG.fd9da2ca8

 

Mais c'est qu'on a bien fait de prendre une pause diner d'une heure, dites-moi !

Tout ça pour jouer... quoi... 10-15 minutes maximum en plus ? "C'est simple, on a du faire une orbite et c'est tout", confiait Hugo, "j'ai eu le temps de poser ma BB une seule fois". Même le staff en régie n'était pas prêt, le setup de table télévisée s'étant totalement coupé d'un coup d'un seul pendant quelques minutes, alors que les joueurs étaient au milieu d'une main.

Il était temps de plier bagage pour aujourd'hui. Et celui qui a permis tout cela, c'est Ramon Colillas. L'équilibriste espagnol a disputé un nouveau flip à tapis préflop et a presque failli le gagner. :Ah:Qd chez lui contre :9c:9s chez Trofimov. Le flop est venu :Kc:Jc:Qc, parfait pour le suspens. Mais dès la turn :2c, Ramon était drawind dead.

Son parcours s'arrête à la 7e place ce Main Event, une performance de renom supplémentaire pour celui qui fait clairement les beaux jours de Pokerstars sur les tournois live depuis quelques années, une performance qui lui rapporte aussi 125 420€, accessoirement hein ! 

 

large.ramon_colillas_bye.JPG.e93cfb06e78

 

large.hugo_pingray_end.JPG.e997565359e28
C'est bien connu : le malheur des uns fait le bonheur des autres. Et le bonheur, je crois qu'il se lit facilement sur le visage d'Hugo Pingray, finaliste de l'EPT Monte Carlo 2022

 

Le Français, champion WSOP en 2014, tentera ainsi ce samedi d'aller décrocher un titre EPT, rien que ça, les projets ne seront pas moins petits. Pas si mal pour un joueur "amateur" (dans le sens où le poker n'est pas son activité principale) qui ne joue plus qu'un tournoi une fois de temps à autre.

Normalement, si les choses sont bien faites, nous récupérerons bientôt les bios des six finalistes, @FloFlo M.s'occupera de tout ça, et je vous les glisserai ici.

Demain, samedi 7 mai, le rendez-vous est prévu à midi pétantes, ne manquez surtout pas le streaming de cette finale ! Et une fois que aurez fini, revenez me dire bonjour. Il s'agira de mon dernier jour de coverage sur le CP avant un bon moment... 

Gros bisous à demain

 

Siège 1 - Marcelo Simoes : 6 890 000 (86bb)
Siège 2 - Morten Hvam : 7 350 000 (92bb) chipleader
Siège 3 - Jaime Cervantes : 4 735 000 (59bb)
Siège 4 - Erkan Soenmez : 4 850 000 (61bb)
Siège 5 - Hugo Pingray : 5 525 000 (69bb)
Siège 6 - Dragos Trofimov : 3 085 000 (39bb)

 

Vainqueur : 939 840 €
Second : 565 640 €
3e - 397 590 €
4e - 298 710 €
5e - 228 460 €
6e - 167 050 €  

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
Nouveau jour de gloire pour Hugo Pingray ?

Pour une fois que j'arrive avant midi... j'apprends finalement que les cartes ne seront pas dans les airs avant au moins 12h30... bon, bon, bon.

Ça m'a au moins permis de discuter un peu avec Hugo Pingray, champion WSOP et à la recherche de son premier titre EPT. L'humeur est au rendez-vous, la fatigue est dans les chaussettes : 

"Honnêtement, ça a fait du bien de finir tôt hier. Non pas que je me suis couché directement après la fin, mais on a pu passer une soirée normale, c'était vraiment cool. Étrangement, plus on avance dans le tournoi, mieux je me sens. Je suis prêt aujourd'hui." 

Tous les joueurs ont été conviés à midi, voir un peu avant... "mais en fait, c'était surtout pour faire leurs interviews", et il faudra donc être patient pour voir des cartes sur le streaming. Je vous conseille d'ailleurs fortement d'aller voir et écouter Benny & Yu, comme d'hab', puis de repasser par ici plus tard. 

Allez les bleus, j'ai un feeling, on peut le faire ! 

 

large.hugo_pingray_itw_lara.JPG.c8b66a29
Interview pour Lara de Pokernews, posay en attendant que tout reprenne

Edited by veunstyle

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
Présentation des finalistes

Par @FloFlo M.

 

Siège 1 - Marcelo Simoes Mesqueu, 55 ans, Rio de Jaineiro, Brésil - 6 890 000 jetons
Si vous avez suivi le streaming live, le Brésilien Marcelo Simoes n’a pas pu vous laisser indifférent. L’entrepreneur de 55 ans est soutenu depuis le début de la finale par un rail de compatriotes dont le vainqueur du FPS Lucas Scafini. Son « second travail » comme il le nomme, c’est sa passion du poker. À tel point qu’il ne juge pas utile de mentionner d’autres passions, à part le football peut-être. Avec pas moins de 167 lignes sur HendonMob, l’habitant de Rio de Janeiro confesse ne jouer que des tournois live et quasi exclusivement au Brésil et en Amérique du Sud. Simoes est d’ailleurs actuellement second du Leaderboard annuel BSOP (Brazilian Series of Poker). C’est en Uruguay qu’il a enregistré sa plus belle performance jusqu’à présent en remportant le BSOP Punta del Este en 2017 pour plus de 109 00$.
Son unique voyage en Europe remonte à l’été 2019 à l’occasion de l’EPT Barcelone. « Ce n’est que mon deuxième voyage en Europe, mais j’ai déjà réservé pour l’EPT Barcelone au mois d’août, confirme Marcelo Simoes, en brésilien dans le texte. J’ai l’habitude de jouer des tournois avec plus de 1 000 joueurs donc ça ne me fait pas peur. J’aime beaucoup cette structure aussi, ça me permet de pouvoir utiliser tout mon arsenal stratégique. »

Avec 6 890 000 jetons pour le jeu à 6 restants, le Brésilien pourra compter sur son rail pour enflammer le Jour final et le porter vers le sommet.

large_S1.JPG.bdaf578d24550f1057f393d083f

 

Siège 2 - Morten Hvam, 32 ans, Silkeborg, Danemark – 7 350 000 jetons
Chipleader du Jour 1B, à l’issue du Jour 3 et pour ce Jour final, le Danois Morten Hvam n’est pas un inconnu des deeprun en EPT. 13e du Main Event de l’EPT Prague en 2019 pour 55 690€, l’homme de 32 ans n’est pas pour autant un habitué des tables live, lui qui confie jouer 99% de son volume online. « J'ai eu pas mal de up and down dans ce tournoi mais un gros coup en milieu de Jour 2 m'a propulsé, j'ai été chanceux et depuis, tout s'est bien passé, racontait Hvam. Ce festival tombait bien dans mon calendrier. » Passionné de cartes, Hvam est l’heureux jeune papa d’un petit garçon de 8 mois et occupe un emploi à temps partiel dans une banque à Silkeborg au Danemark. « Je peux compter sur le soutien de ma femme et de mon petit garçon, ils suivent le stream et me supportent à distance. Et c'est avec eux que je reviendrai à l'avenir à Monaco. Ce tournoi est une énorme opportunité pour moi et pour l’avenir de ma famille. »

Avec 7 350 000 jetons pour le jeu à 6 restants, le Danois sera bien placé pour offrir un nouveau titre à son pays après 10 ans de disette en EPT.

large_S2.JPG.c49a2dd640d49c48229ff523a2f

 

Siège 3 - Jaime Cervantes, 27 ans, Vancouver, Etats-Unis – 4 735 000 jetons
C’est un premier voyage en Europe parfaitement rentabilisé pour l’Américain Jaime Cervantes. Son passage par Monte-Carlo avant des vacances en Grèce va lui permettre d’enregistrer un nouveau gain à 6 chiffres. Professionnel depuis l’automne 2020, le joueur de 27 ans est passé par les parties entre amis pendant ses études avant de participer à des tournois payants. Puis il y a un an et demi, le joueur highstakes Ali Imsirovic l’a pris sous son aile, lui permettant de disputer des buy-in plus élevés sur le circuit américain. Sa meilleure performance jusqu’à présent remonte à l’été 2021 avec une 7e place pour plus de 289 000 dollars. En finissant parmi les 4 premiers ce samedi, il pourrait dépasser ce score. « Je prends les choses étape par étape », assure Cervantes, amateur de golf depuis la pandémie mondiale de COVID-19.

Avec 4 735 000 jetons pour le jeu à 6 restants, l’Américain entend bien poursuivre sa marche en avant dans sa jeune carrière professionnelle.

large_S3.JPG.d0ac03eea5008ce620521729a05

 

Siège 4 - Erkan Soenmez, 37 ans, Hanovre, Allemagne - Qualifié PokerStars – 4 850 000 jetons
C’est une qualification en ligne qui a poussé Erkan Soenmez à se rendre à Monaco, après avoir remporté le package Main Event de l'EPT pour 530 € seulement. Commercial de 37 ans, le résident d’Hanovre est un joueur expérimenté tant en live qu’online surtout lors des sessions du dimanche. « Je me rends sur 3 ou 4 destinations live dans l’année et j’essaye de me qualifier à chaque fois, explique l’Allemand. Barcelone et Prague sont mes séjours favoris. » Habitué des moyens buy-in, avec plusieurs scores à 5 chiffres, ce père de quatre enfants n’avait pour simple ambition que d’atteindre l’argent dans ce Main Event. « Mes enfants sont trop jeunes pour savoir que je joue au poker, ils pensent que je suis en voyage d'affaires ! »

Avec 4 850 000 jetons pour le jeu à 6 restants, l’Allemand est assuré de remporter le plus gros gain de sa carrière en MTT live.

large_S4.JPG.03f71a7814d8ed625ef5f7bf62c

 

Siège 5 - Hugo Pingray, 30 ans, France, vit à Dubaï – 5 525 000 jetons
C’est loin de la France, à Dubaï aux Émirats Arabes Unis, qu’Hugo Pingray a décidé de s’expatrier il y a déjà plusieurs années. La vie du jeune grinder a changé à l’été 2014 à l’occasion de sa victoire lors du Monsterstack des WSOP pour plus d’1,3 million de dollars. Âgé d’à peine 22 ans à l’époque, Pingray quittait le milieu du poker pour investir son million remporté. Désormais entrepreneur et gestionnaire de fonds, le poker reste pour lui un hobby qui lui permet de voyager. Tout jeune papa d’une petite fille de 9 mois, Pingray se déplace régulièrement sur quelques festivals EPT et WSOP en compagnie de son ami Kevin Abecassis. « Je n’avais plus joué au poker en live depuis les WSOP à Las Vegas à l’été 2019, raconte le trentenaire. C’est de loin ma meilleure performance en EPT. » Avec plus d’1,5 million de dollars de gains en live avant cette table finale, Hugo Pingray fait partie du Top 50 France de la All Time Money List.

Avec 5 525 000 jetons pour le jeu à six restants, le Français pourrait s’offrir un joli doublé WSOP-EPT à l’issue du tournoi.

large_S5.JPG.06930455e630b92e7ce02f24b6c

 

Siège 6 – Dragos Trofimov, 28 ans, Moldavie – 3 085 000 jetons
Le discret et talentueux joueur moldave Dragos Trofimov a fait le dos rond pour se hisser parmi les six derniers de la compétition. Connu sous le pseudo ‘Fenryr03’ sur PokerStars.com, Trofimov est aussi un habitué du live en Europe avec pas moins de 535 000 dollars de gains en carrière. La victoire ne lui est pas étrangère sur les événements siglés PokerStars puisqu’il a remporté le High Roller à 2 200£ du PS Festival Londres en 2018 pour 73 990£. Très régulier, Trofimov est assuré de remporter son plus gros gain en carrière grâce à cette finale EPT. Aucun joueur moldave n’a par ailleurs soulever le trophée de l’European Poker Tour dans le passé.

Avec 3 085 000 jetons pour le jeu à 6 restants, le Moldave aura largement de quoi faire avec 39 blindes malgré sa dernière position au chipcount.

large_S6.JPG.1b912aa02e1165f8ebd4dbc8bf5

Edited by veunstyle

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
Hugo a déjà dit "Tapis"

Première pause dans cette journée finale. Toujours aucun sortant, mais on s'est fait quelques kiffs pendant cette première partie. Notamment lorsqu'Hugo a décidé d'appuyer trois fois sur Cervantes, dont la dernière fois à tapis... et en bluff contre trips ! Je parle de cette main : 

Hugo a open :9d:8d puis 3-barrels sur:Ad:6h:Kh:8c:Ah, dont le dernier barrel à tapis. Cervantes a jeté quelques time bank avant de fold :Ac:Th pour trips ! 

Un pot qui aurait pu faire fold Hugo a moins de 3 millions s'il avait été payé, mais qui au lieu de cela, le fait grimper à 7,3 millions.

"Que c'est bien joué", lâche Benny, "que c'est ballzy plutôt oui", lui répond Yu.

Pour en avoir discuté avec Hugo au break, il n'était pas mécontent de son bluff. "J'ai bcp trop de flush et de full, je pense qu'il ne pouvait pas faire grand-chose. Et puis s'il payait, il me restait quelque chose comme 3 millions, ce n'était pas mort encore."

À part ça, on a pas mal vu le Brésilien à l'œuvre et entendu son rail à chaque fois... lui, il ne faudrait pas qu'il bust tout de suite, ne serait-ce que pour le spectacle ou pour son rail bien en forme.

 

large.hugo_allin_bluff.JPG.089cdababb11b
Le triangle rouge est de sortie devant Hugo... c'est parti pour un gros bluff ! 

 

Capture d’écran 2022-05-07 à 14.35.01.png

Edited by veunstyle

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
il y a 6 minutes, eckowezen a écrit :

C'est quoi le board sur le bluff d'Hugo? Où est l'autre As?

ça s'appelle "adblock" et ça me tilt depuis des années : l'As de carreau ne s'affiche jamais. D'habitude je vous la met à l'envers en mettant l'as de coeur, mais là c'était compliqué.

C'était la première carte du flop

Edited by veunstyle

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci! Je me doutais que l'As de carreau était manquant mais je savais pas où il avait pop sur le board ^^

Very nice coverage. Go Hugo!

Share this post


Link to post
Share on other sites
Simoes cherche à faire le ménage

Et un nouveau tapis payé sur cette table finale, le seconde la journée : après un open au bouton du Brésilien Marcelo Simoes, l'Américan Cervantes a annoncé tapis (il avait 15 blindes) avec :Ac:Jd depuis sa BB. La réflexion n'a finalement pas été si longue pour Marcelo, qui a call avec :As:7s.

"Cristiano Ronaldo, Cristiano Ronaldo !" s'est mis à appeler le rail de Marcelo, mais sur un tableau :Ts:Jh:6d:7d:4c, c'est bien Jaime Cervantes qui va doubler, pour remonter ainsi à 34 blindes. 

 

large.cervantes_marcelo_poignee.JPG.ce2c
La poignée de mains avant le showdown, validayyy

 

Globalement, cette finale semble plutôt contrôlée par le scandinave Hvam pour le moment. Il est celui qui a les jetons, qui a l'expérience, qui prend tous les bons spots, quitte à bien ennuyer Hugo. Mais le Français reste patient et ne s'enverra pas en l'air aussi facilement. 

Et si ça doit durer encore des heures et des heures, il sera prêt, n'en doutons même pas.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Pas de finale du Highroller pour @kitbul

Si le Main Event vit ses derniers instants sur la table télévisée, d'autres tournois sont actuellement en train de se terminer. C'est le cas notamment de ce gros Highroller à 25 000€ l'entrée qui a enregistré 179 inscriptions... et dont le prizepool ressemble pas mal à celui du Main Event. Ainsi, le futur vainqueur de ce tournoi repartira avec plus de 958 000€. 

Et j'ai une mauvaise nouvelle : Davidi Kitai ne sera pas le futur vainqueur, lui qui a disparu en 10e position. Il remporte un peu moins de 100 000€, mais abandonne surtout ses rêves de titres. Sa femme Caroline était pourtant dans la salle, mais elle n'a pas appelé assez fort "l'AS l'AS l'AS" comme elle fait si bien d'habitude ici.

En vrai de vrai, l'As Davidi n'en avait pas besoin. Son adversaire Marton Czucor a poussé :Ah:8s et Davidi a fait le bon call avec As-Valet de carreaux. Flop moustache, turn... :8h, erf. 

Le Belge abandonne son coéquipier Bruno Lopes, alors que Jean-Noël Thorel est toujours là, aux côtés de Gianluca Sperenza (le chipleader), Dimitar Danchev, Byron Kaverman ou encore Manig Loeser et Steve O'Dwyer.. 

 

large.davidi_bust.JPG.2937ce0be8826a7106

 

large.tableau_HR.JPG.f1500fc8dbab0ad8def

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
Simoes surfe sur une bonne vague

Seconde pause sur cette finale du Main Event EPT Monte Carlo... et toujours six joueurs en course.

Ce que nous retiendrons de ce niveau écoulé, c'est que le Brésilien Marcelo Simoes est toujours intouchable. Et quand j'écris ça, je ne veux pas dire qu'il est imprenable, mais simplement que les cartes vont totalement dans son sens jusque-là. 

S'il a fait doubler Jaime Cervantes dès le début du niveau (le coup raconté précédemment), par la suite, il s'est bien rattrapé. Notamment sur cette main contre Morten Hvam sur laquelle il a n'a jamais voulu lâcher une paire de 3 jusque sur la turn d'un tableau :Qs:9d:8s:8d, avant qu'un :3c ne complète ce board. 

Simoes a payé depuis la SB une relance à 225 000 UTG, avant de check/call 275 000 au flop puis 750 000 sur la turn. Et à la river, après avoir observer Simoes check une 3e fois, Hvam a décidé d'arrêter les frais, pour découvrir avec stupeur la main de son adversaire qui venait de faire brelan. Morent Hvam possédait quant à lui :Ks:Qc ! 

Autre coup un peu WTF : Hugo a open :Qc:9c payé par :Tc:Ts chez Trofimov (au CO) et payé par :As:4s chez le Brésilien (au bouton). Puis sur :Qd:6s:5s, tout le monde a check jusqu'à Simoes, qui a pris le lead pour 360 000, fort de son flush draw, simplement payé par Hugo avec sa top paire. La turn :Jh a apporté la même séquence de mise, check d'Hugo, 800 000 de Simoes, payé... et sur une river :Ah, Hugo a check une 3e fois... imité par Simoes, qui pouvait, avec modestie, fêter avec son rail ce nouveau pot chatté glané.

On a aussi vu le Brésilien tenter un call As High (no good) contre l'Américain Jaime Cervantes, mais malgré tout au final, le patron après deux niveaux, c'est lui ! 

Quant à Hugo Pingray, il confiait pendant ce break que la partie allait être très longue, et qu'il allait falloir faire preuve de patience face au Brésilien, surtout qu'il n'aura "plus que" 40 blindes à la reprise.

Marcelo Simoes ne pourra pas remporter tous les coups... en tous les cas, c'est bien ce qu'on espère côté bleu blanc rouge !

 

large.stack_hugo_2e_break.JPG.3e90ffe7c3
Le stack d'Hugo Pingray à la pause

 

Capture d’écran 2022-05-07 à 16.30.32.png

Edited by veunstyle

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
Poteau sortant

On ne célèbre jamais une "victoire" tant que la river n'est pas arrivée, combien de fois faudra-t-il le répéter ? 

Jaime Cervantes en a fait l'amer expérience durant le 30e niveau de ce tournoi, lui qui pensait se donner un bon bol d'air. Ses derniers jetons ont fini au milieu de la table avec une paire, :9c:9d, la fameuse paire de 9 qui est devant au showdown. Il a open à 275 000 UTG+1 avant que Simoes ne se réveille avec :Ah:Kc en BB et annonce tapis directement. Cervantes décide de mettre ses 27 dernières blindes au milieu de la table après un temps de réfléxion important, avant que le croupier ne déroule le board. 

:7s:6s:5d est le flop proposé par la croupière, turn :9h. Cervantes sert alors fort le poing... avant qu'un :8d ne débarque sur la table à la river. Et c'est reparti comme en 40...

 

large.cervantes_poing.JPG.5491daa59a0f58
Attends la riveeeeer bro !

 

large.rail_bresil.JPG.aba09a174956eafefb
Everybody loves a chop pot, non ? 

 

Juste avant ça, Hugo Pingray a tenté un move en bvb... et ça n'a pas marché : après un limp en SB de son voisin Erkan Soenmez (120 000 donc) avec :Kh:Qd, Hugo a pris l'option d'iso avec :Tc:6d. L'Allemand n'a pas fold et les deux joueurs ont pu découvrir un flop, :8d:4h:2s. Soenmez a check call un bet de 275 000 de la part du Français, puis un :Kc a débarqué sur la table.

Hugo mise à nouveau 800 000... et obtient un nouveau call de la part de son adversaire. Hugo Pingray ne perdra pas plus de jetons, après l'arrivée d'un :7c sur la river, puisque derrière le check de son adversaire, Hugo décide d'arrêter les frais et d'abandonner cette main.

Il passe sous la barre des 4 millions de jetons après ce coup, le voilà désormais parmi les plus "short".

Edited by veunstyle

Share this post


Link to post
Share on other sites
À l'insu de son pingray

Nous sommes dans le dernier niveau de cette partie avant la pause diner et les affaires sont toujours compliquées pour notre Français... même si parfois, on vit de bons moments sur cette finale.

Suite à une relance UTG du Moldave Trofimov à 325 000 avec :As:Ks, Hugo ne fold décemment pas :Kc:Tc depuis sa BB. Le flop :Th:5d:9h est check par les deux joueurs, avant qu'un sublime :Kh ne vienne atterrir sur la turn. Hugo sort du bois et envoie un petit 375 000 sur cette carte lui offrant deux paires, mais aussi et surtout une top paire à son adversaire.

Maintenant qu'on connait les cartes, on appelle fort une brique river... et c'est un :3s qui vient compléter la table, splendide. 

Hugo s'empare alors de jetons et mise un bon 1,2 million, tout en se gardant 4 blindes derrière. Trofimov réfléchit quelques instants, observe Hugo... et finit par call.

Il retourne ses cartes et Hugo Pingray a un petit temps d'hésitation... mais c'est bon, sa main est devant et le croupier pousse bien les jetons dans sa direction, un joli pot de plus de 4 millions.

Dragos Trofimov tombe à 13 blindes suite à ce coup, alors qu'Hugo possède de nouveau une trentaine de blindes. 

 

large.rail_pierre_calamusa.JPG.fc3b0850c
Pierre Calamusa est venu s'ajouter au rail d'Hugo Pingray, en compagnie de Kevin Abecassis qui est là depuis le début

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now


  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

English
Retour en haut de page
×