Jump to content
This Topic
FMK

Présidentielles 2022

Recommended Posts

Ah ba si on commence à compter en doublon, faut aussi rajouter les frais d'entretien des bâtiments publiques, le chauffage/électricité/eau, les frais de bouche, l'entretien de la voie publique, etc...

On arrive tranquille 1000% du PIB de dette. C'est pa rien.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 4 heures, Byshop a écrit :

En fait "on" (l'État) serait plutôt endetté de l'équivalent de 300% du PIB. En effet tout ce qui est et sera dû pour la retraite des fonctionnaires n'est pas compté, mais pourtant, puisque c'est dû, c'est bien de la dette.

La dette c'est bien ce qui est effectivement emprunté sur les marchés? Là c'est de l'anticipation que tu fais, non? Je ne dis pas que cela ne pourrait pas se produire, mais on n'en est pas encore là.   

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 4 heures, Nezguich a écrit :

La dette c'est bien ce qui est effectivement emprunté sur les marchés? Là c'est de l'anticipation que tu fais, non? Je ne dis pas que cela ne pourrait pas se produire, mais on n'en est pas encore là.   

La dette c'est ce qu'on a promis de payer.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
12 minutes ago, Byshop said:

La dette c'est ce qu'on a promis de payer.

Tu comptes des dettes de dans 10 ou 20 ans comme celles de cette année.

Dans ce cas il faut ramener ça au PIB des années à venir au lieu de mugir "300%".

Et on rembourse pas en fonction du PIB mais du budget de l'Etat. Du coup on parle plus de la même chose.

Ca change pas le fait que le sujet est sérieux mais il faut quand même rétablir ce genre de choses.

Edited by FabD

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
il y a 13 minutes, Byshop a écrit :

La dette c'est ce qu'on a promis de payer.

Citation

La dette publique est, dans le domaine des finances publiques, l'ensemble des engagements financiers pris sous formes d'emprunts par un État, ses collectivités publiques et ses organismes qui en dépendent directement (certaines entreprises publiques, les organismes de sécurité sociale, etc.).

wikipedia

 

plus technique, la dette définit très précisément par le traité de Maastricht.

 


 

Citation

 

La dette au sens de Maastricht couvre trois passifs financiers de l’ensemble des administrations publiques : les numéraires et dépots (AF.2), les titres de créances (AF.3) et les crédits (AF.4). C’est une dette brute, consolidée et exprimée à sa valeur de remboursement.

La dette au sens de Maastricht, ou dette publique notifiée, couvre l'ensemble des administrations publiques au sens des comptes nationaux : l'État, les organismes divers d'administration centrale (ODAC), les administrations publiques locales et les administrations de sécurité sociale.

La dette au sens de Maastricht ne comprend pas l’ensemble des passifs financiers. La formule suivante permet de résumer les passifs pris en compte : Encours de dette au sens de Maastricht = passif AF.2 (numéraires et dépôts) + passif AF.3 (titres de créances) + passif AF.4 (crédits). En sont exclus les produits financiers dérivés, les intérêts courus non échus ainsi que les autres comptes à payer.

C'est une dette brute au sens où on ne soustrait pas aux éléments de passifs les actifs financiers des administrations publiques.

Elle est consolidée : sont donc exclus du calcul de la dette les éléments de dette d'une administration détenus par une autre administration. C'est le cas par exemple des dépôts des administrations publiques au Trésor.

La dette au sens de Maastricht est évaluée en valeur nominale, c'est-à-dire à la valeur de remboursement du principal. Ainsi, les intérêts courus non échus ou les fluctuations des cours des titres ne sont pas compris dans l'évaluation des instruments, alors que la réévaluation de la valeur de remboursement des titres indexés sur l'inflation (OATi, BTANi et CADESi) est prise en compte.

La dette au sens de Maastricht est définie par l’article 126 du traité de Maastricht, puis complétée par le réglement 479/2009 et le protocole sur la procédure concernant les déficits excessifs annexé à la version consolidée du traité sur le fonctionnement de l’Union européenne.


 

 

 

 

maintenant, tu peux donner la définition que tu veux, mais tu seras le seul à te comprendre.

 

Edited by FFunker

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 16 heures, FabD a écrit :

Tu comptes des dettes de dans 10 ou 20 ans comme celles de cette année.

Dans ce cas il faut ramener ça au PIB des années à venir au lieu de mugir "300%".

Et on rembourse pas en fonction du PIB mais du budget de l'Etat. Du coup on parle plus de la même chose.

Ca change pas le fait que le sujet est sérieux mais il faut quand même rétablir ce genre de choses.

l'État est DÉJÀ engagé à payer ces sommes, c'est donc bien une dette. Arrête de noyer le poisson.

 

Quand tu promets à un groupe de personnes que tu vas leur payer 2k€/mois pour le restant de leur jours à partir de 2025, tu viens de t'appauvrir ou de t'enrichir ?

 

Quand tes revenus futurs sont déjà fléchés, tu es plus libre ou moins libre de tes mouvements ? 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 17 heures, FabD a écrit :

Dans ce cas il faut ramener ça au PIB des années à venir au lieu de mugir "300%".

 

Au rythme où ça va, rapporter au PIB de 2040 plutôt que 2020 pourrait bien faire monter ce ratio 

Share this post


Link to post
Share on other sites

va au bout de ta réflexion Byshop et tu devrais rapidement te rendre compte que tu dis n'importe quoi.

l'Etat s'est engagé vis à vis des millions de fonctionnaire à leur payer leurs traitements pendant 42 ans et leurs retraite ensuite. Je te laisse calculer le montant global sur lequel s'est déjà engagé l'Etat, et tu peux le rapporter au PIB 2020 pour calculer un % de dette abyssal si tu aimes jouer à te faire peur. Mais c'est une ânerie plus grosse que toi.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Plutôt pas d’accord avec Bishop.

si je gagne 10k euros par mois et que j’ai une dette de 1M d’ euros que je rembourse avec des mensualités de 3.3k euros par mois.

Dans ma tête je suis endetté à 33% : 33% de mes revenus servent à payer ma dette.

Edited by fix

Share this post


Link to post
Share on other sites

Sauf que c'est pas le calcul qu'il fait.

Il dit que tu gagnes 10k/mois, que t'as un emprunt d'1M que tu rembourses par 3k/mois, et qu'en plus tu t'es engagé à payer tes factures jusqu'à la fin de tes jours de 3k/mois.

 

Peu importe comment tu vas payer ces factures, emprunt, salaire, autre rentrée d'argent. Peu importe comment va évoluer tes entrées d'argent/salaire. Peu importe comment évolue tes factures. Peu importe si ton emprunt sert déjà ou pas à payer ces factures.

T'es à 66% d'endettement en prenant en considération des dépenses futures sans considérer aucune autre évolution.

 

 

Bref, soit il considère une dette comme tous les coûts en cours et à venir, quelque soit leurs formes, et sans considérer aucune entrée d'argent, et son calcul est plus que faiblard. On est >1000% de PIB.

Soit on prend la définition communément admise, et du coup, on rajoute pas des chiffres au pif.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
Le 30/12/2020 à 21:23, FMK a écrit :

 

Je conseille à tous sauf à @salasqui va se sentir insulté. Courte mais très intéressante mise au point sur la situation économique actuelle et à venir du pays, les pauvres, les étudiants, les commerçants, nos chers élus… 

Manu va pas devoir bégayer quand on va se prendre la vague économique dans la tronche.

Je trouve ca un peu facile d'attaquer les chiffres donnés par l'état, et d'envoyer derrière des idées non chiffrées "il aurait fallu faire ça"

 

Sinon un bon gros lol sur :

 

Citation

En cette fin d'année, Le Média TV a besoin de vos dons (défiscalisés pour ceux qui sont imposables)

A un moment il va quand même falloir arrêter de vouloir être de gauche tout en faisant la pub pour la diminution de ses contributions à l'état, que ce soit écrit dans la loi ou non. Ca me ferait bien marrer de connaitre le pourcentage des riches (donc d'après raveaud tout ceux qui sont à3k+ par mois) qui se sentent à gauche qui prennent le premier Pinel/qui déclarent les frais réels pour payer moins/qui déclarent leurs dons aux assos .... C'est quand même pas compliqué quand tu gagnes bien ta vie de signer ta déclaration d'impot telle qu'elle est quand tu crois à un Etat fort, plutot que d'aller toujours s'autoexcuser en disant qu'il y a des gens plus riches qui paient pas autant qu'ils devraient
Edited by Mrpropre World Peace

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
il y a 6 minutes, deux oreilles a écrit :

Mr Propre, sur un forum de poker, choqué que des mecs optimisent le fisc, le genre à s'étonner que tout le monde veut baiser sa femme pendant une partouze.

Quel est le rapport ? Le poker c'est comme les partouzes ca se fait entre adultes consentants, en plus le poker génère de l'argent pour l'état

 

Par contre si t'as de la thune, t'as le droit de financer un organisme de presse qui te plait ET payer tes impots pour contribuer à tous les autres avantages sociaux qu'offre ton pays et qui coutent de l'argent. Particulièrement quand l'organisme de presse que tu défend, est très friand des dépenses d'état pour combler les inégalités

Edited by Mrpropre World Peace

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Je vais te faire la réponse classique @Mrpropre World Peace. Celle du député Corbière quand il a payé sa chaudière via un dispositif pour les ménages très modestes ou celle des multinationales qui émargent au Luxembourg :

 "c'est une faille légale du dispositif, alors change la loi ou va bien te faire entreculer"  

Edited by FLyinTom

Share this post


Link to post
Share on other sites
5 minutes ago, Mrpropre World Peace said:

Particulièrement quand l'organisme de presse que tu défend, est très friand des dépenses d'état pour combler les inégalités

A tous les coups tu dis ça parce que t'es broke.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Si vous pouviez aider Lagardère au passage, sont un peu en chien en ce moment et ça ferait vraiment chi** de ne plus voir Manu en une du JDD et de Paris-Match ou un beau reportage sur la vie de Blanquer ou Griveaux... ah non m**de, RIP Griveaux.  :bye:

 

https://www.lefigaro.fr/medias/le-groupe-lagardere-obtient-un-pret-garanti-par-l-etat-de-465-millions-d-euros-20210103

Spoiler

 

Le groupe Lagardère obtient un prêt garanti par l'État de 465 millions d'euros

La garantie de l'État couvre 80% du montant du prêt.

Par Le Figaro avec AFP
Publié il y a 9 heures, mis à jour il y a 1 heure
Le groupe Lagardère est dirigé par Arnaud Lagardère. CHARLES PLATIAU / REUTERS
 

Le groupe Lagardère, dont le chiffre d'affaires est malmené par la crise sanitaire et la gouvernance contestée, s'est vu octroyer un prêt garanti par l'État de 465 millions d'euros, selon le Journal officiel dimanche.

La mention stipule : «La garantie de l'État est accordée aux établissements BNP Paribas, Caisse Régionale de Crédit Agricole Mutuel de Paris et d'Ile-de-France, Commerzbank, Aktiengesellschaft, Paris Branch, Crédit Agricole Corporate and Investment Bank, Crédit Lyonnais, ING Bank N.V., French Branch, Natixis, Société Générale, UniCredit Bank AG, pour le prêt mentionné à l'article 2 du présent arrêté, consenti à la Société en commandite par actions Lagardère SCA». La garantie de l'État couvre 80% du montant du prêt, octroyé le 18 décembre.

À LIRE AUSSI :2020, l'année où Arnaud Lagardère a perdu son empire

Le groupe, dirigé par Arnaud Lagardère et propriétaire de l'éditeur Hachette, des boutiques Relay ou encore des médias Europe 1, Paris Match et Journal du Dimanche, avait enregistré au troisième trimestre un chiffre d'affaires en recul de 38%. Les revenus de la branche de distribution dans les gares et aéroports (boutiques Relay et duty free) se sont notamment effondrés de 66% à 393 millions d'euros, après avoir déjà reculé de 55% au premier semestre.

«On prend toutes les mesures nécessaires pour faire face à une crise qui peut être longue», a-t-on commenté dans l'entourage de Lagardère. «Le 'travel retail', comme tous les métiers liés au voyage, est très touché par la pandémie», et la souscription du PGE est une démarche «de bon sens, de bonne gestion» dans ce contexte, assure-t-on.

Le groupe familial, qui est coté en Bourse et a un statut de société en commandite par actions (SCA), fait par ailleurs l'objet d'une fronde de ses deux premiers actionnaires, le groupe Vivendi et le fonds Amber : ils représentent ensemble 49% du capital et critiquent la gouvernance d'Arnaud Lagardère, mais ont échoué jusqu'à présent à obtenir la convocation d'une assemblée générale extraordinaire.

Pour rappels, les prêts garantis par l'État (PGE) permettent de faciliter l'octroi d'un emprunt à une entreprise ayant des difficultés de trésorerie. En cas de non-remboursement, l'État s'engage à prendre à sa charge la majeure partie du reste du crédit à rembourser, en l'occurrence 80%.

«On prend toutes les mesures nécessaires pour faire face à une crise qui peut être longue», a-t-on commenté dans l'entourage de Lagardère. «Le 'travel retail', comme tous les métiers liés au voyage, est très touché par la pandémie», et la souscription du PGE est une démarche «de bon sens, de bonne gestion» dans ce contexte, assure-t-on.

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, survival66 a écrit :

Si vous pouviez aider Lagardère au passage, sont un peu en chien en ce moment et ça ferait vraiment chi** de ne plus voir Manu en une du JDD et de Paris-Match ou un beau reportage sur la vie de Blanquer ou Griveaux... ah non m**de, RIP Griveaux.  :bye:

 

https://www.lefigaro.fr/medias/le-groupe-lagardere-obtient-un-pret-garanti-par-l-etat-de-465-millions-d-euros-20210103

  Révéler le texte masqué

 

Le groupe Lagardère obtient un prêt garanti par l'État de 465 millions d'euros

La garantie de l'État couvre 80% du montant du prêt.

Par Le Figaro avec AFP
Publié il y a 9 heures, mis à jour il y a 1 heure
 

Le groupe Lagardère est dirigé par Arnaud Lagardère. CHARLES PLATIAU / REUTERS

 

Le groupe Lagardère, dont le chiffre d'affaires est malmené par la crise sanitaire et la gouvernance contestée, s'est vu octroyer un prêt garanti par l'État de 465 millions d'euros, selon le Journal officiel dimanche.

La mention stipule : «La garantie de l'État est accordée aux établissements BNP Paribas, Caisse Régionale de Crédit Agricole Mutuel de Paris et d'Ile-de-France, Commerzbank, Aktiengesellschaft, Paris Branch, Crédit Agricole Corporate and Investment Bank, Crédit Lyonnais, ING Bank N.V., French Branch, Natixis, Société Générale, UniCredit Bank AG, pour le prêt mentionné à l'article 2 du présent arrêté, consenti à la Société en commandite par actions Lagardère SCA». La garantie de l'État couvre 80% du montant du prêt, octroyé le 18 décembre.

À LIRE AUSSI :2020, l'année où Arnaud Lagardère a perdu son empire

Le groupe, dirigé par Arnaud Lagardère et propriétaire de l'éditeur Hachette, des boutiques Relay ou encore des médias Europe 1, Paris Match et Journal du Dimanche, avait enregistré au troisième trimestre un chiffre d'affaires en recul de 38%. Les revenus de la branche de distribution dans les gares et aéroports (boutiques Relay et duty free) se sont notamment effondrés de 66% à 393 millions d'euros, après avoir déjà reculé de 55% au premier semestre.

«On prend toutes les mesures nécessaires pour faire face à une crise qui peut être longue», a-t-on commenté dans l'entourage de Lagardère. «Le 'travel retail', comme tous les métiers liés au voyage, est très touché par la pandémie», et la souscription du PGE est une démarche «de bon sens, de bonne gestion» dans ce contexte, assure-t-on.

Le groupe familial, qui est coté en Bourse et a un statut de société en commandite par actions (SCA), fait par ailleurs l'objet d'une fronde de ses deux premiers actionnaires, le groupe Vivendi et le fonds Amber : ils représentent ensemble 49% du capital et critiquent la gouvernance d'Arnaud Lagardère, mais ont échoué jusqu'à présent à obtenir la convocation d'une assemblée générale extraordinaire.

Pour rappels, les prêts garantis par l'État (PGE) permettent de faciliter l'octroi d'un emprunt à une entreprise ayant des difficultés de trésorerie. En cas de non-remboursement, l'État s'engage à prendre à sa charge la majeure partie du reste du crédit à rembourser, en l'occurrence 80%.

«On prend toutes les mesures nécessaires pour faire face à une crise qui peut être longue», a-t-on commenté dans l'entourage de Lagardère. «Le 'travel retail', comme tous les métiers liés au voyage, est très touché par la pandémie», et la souscription du PGE est une démarche «de bon sens, de bonne gestion» dans ce contexte, assure-t-on.

 

 

 

Toi tu vas avoir des problèmes.  :ph34r:

 

  

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tous ces millions, tous ces milliards... je ne sais plus où j'ai lu cela mais j'ai trouvé l'ordre de grandeur très significatif.

1 million de secondes = 11 jours.

1 milliard de secondes = 32 ans.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now


  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

English
Retour en haut de page
×