Jump to content
This Topic
cosmictrip

Coverage Road To PSPC Saint-Amand-Les-Eaux

Recommended Posts

Druesne prend de la bedaine

Un joueur est en train de se détacher dans le tournoi. Ludovic Druesne s'est offert un strike pour s'envoler seul dans les hauteurs du tournoi. Un sortant sur les deux autres tables et nous voilà déjà sous les vingts joueurs.

Ludovic Druesne gerait déjà parfaitement son ascension depuis hier. Progressivement, tranquillement, pour s'installer dans le groupe de tête. A l'instant, il vient de trouver le spot qui le catapulte dans le cockpit du tournoi.

large.DSC_1232.JPG.67ef85cb515e89ff26874
Les jetons bleus à 100 000 poussent dans le stack de Ludovic Druesne, désormais large chipleader de ce Main Event.

Tout commence avec une faute d'inattention de Fabien Fasquel qui folde le premier dans le coup alors qu'il est de grosse blinde. Tombé à 7BB, Nabil Simoussa tente de profiter de la situation et envoie ses 7BB au CO avec :Js:4s. Au bouton, son voisin Stéphane Belhouari découvre :9s:9h et pousse ses 20 BB au milieu. Mais Ludovic Druesne se réveille avec deux dames en SB et rafle le pactole sur un board à suspens :8s:Tc:Jh:Kc:2d. Double élimination pour le régional de l'étape qui gravite désormais à plus de 8 millions de jetons.

Sur l'autre table, Nicolas Gourlier se fait sortir par Tim Le Rouge. Tombé à 5BB, il envoie tout avec :Kd:5c en MP mais Tim reshove derrière lui avec :Ad:Qs. Un :Ks sur le flop, un :Ah sur la river et le Flamand revient aux affaires avec près de 3 millions de jetons. Dylan Baratucci avait précédé Nicolas Gourlier et dans le même temps, Kevin Decarpentry se faisait sortir de la table télévisée. Ils ne sont donc plus que 19 joueurs à pouvoir prétendre au Platinum Pass.

large.DSC_1238.JPG.bc4e21918ac690b390e76
Fin de parcours pour Nicolas Gourlier, pris dans les filets de Tim Le Rouge qui se redonne de l'air.

Ils repartent avec 1 280 € : Nabil Simoussa, Stéphane Balhouari, Dylan Baratucci et Kevin Decarpentry.
Il repart avec 1 480 € : Nicolas Gourlier

Il reste 19 joueurs sur 1184 inscriptions
Level 28 : 60 000 - 120 000 Ante 120 000
Moyenne : 3 000 000

Share this post


Link to post
Share on other sites
Tous en demi-finale

Ca saute vite en ce début de journée. Trois nouvelles éliminations en vingt minutes et à 15H, nous voilà déjà en demi finale ! Druesne mène la danse, loin devant un petit groupe d'embusqués mené par Jonathan Talleux.

La tension monte encore d'un cran. Le redraw vient d'être effectué pour définir les deux ultimes tables de ce Road To PSPC. Le Caennais Guillaume Renault est parti à l'abordage pour ses 8 dernières blindes avec :Kc:6c au bouton. Gauthier a payé avec :As:9c et le flop est sans appel : :Ad:9c:5h. Pas de miracle et Gauthier s'en va en 18e position.

Quelques minutes plus tard, c'est autour de Jimmy Dehoest de partir au charbon, envoyant ses 6 dernières BB avec :7d:5d. Jonathan Talleux paye avec :6s:6c en grosse blinde et le board ne sera d'aucune aide à Jimmy. Le chipleader du Day 1A quitte le tournoi aux portes de la demi finale. 1 480 € pour consoler ces deux derniers bustos.

large.DSC_1258.JPG.f9f7ea49a625e71aa9730
Jonathan Talleux conforte sa 2e place virtuelle avec l'élimination à l'instant de Jimmy Dehoest. Il flirte désormais avec les 6 millions de jetons

large.DSC_1261.JPG.dfdd45244449b1182956c
Mentionnons également l'élimination de Karim Inahnah qui a trouvé un flop malheureux face à René Franck qui l'avait limpé en SB. :7h:5s:4s sur le flop, Bet de René, shove de Karim pour 10BB, payé. :7c:5h chez le joueur all-in, mais double paire :7d:4h chez René qui remonte à près de 5 millions. 

Pendant que les floors procèdent au redraw, voici un petit chipcount pour avoir un aperçu de la situation de course à 16 left du Platinum Pass.

Chipcount :

Ludovic Druesne : 9 600 000
Jonathan Talleux : 5 800 000
BenBen : 5 500 000
Tim Le Rouge : 5 100 000
René Franck : 4 780 000
Gauthier Gimaudon : 3 300 000
Fabien Fasquel : 3 200 000
Nordine Cherief : 3 170 000
Albano Llani : 3 050 000
Elise Camacho : 2 760 000
Nathalie Tourdot : 2 600 000
Guy Radjiaï : 2 250 000
Aladin Lefebvre : 2 205 000
Alexis Anthony : 2 050 000
Nabil Begar : 1 835 000
William Da Silva : 890 000

Il reste 16 joueurs sur 1184 inscriptions
Level 28 : 60 000 - 120 000 Ante 120 000
Moyenne : 3 700 000

Share this post


Link to post
Share on other sites
Albano bâni

Les chipleaders ne gagnent jamais. En tête du classement à la fin des deux premiers jours, Albano Llani vient de s'incliner face à l'homme qui écrase tout depuis le début de cette journée, Ludovic Druesne.

large.DSC_1275.JPG.b87e21f835037b5b4b2a4
Un dernier duel, une dernière tchatche et Albano Llani s'incline finalement face au chipleader Ludovic Druesne

On ne vas pas se le cacher, on est un peu triste d'assister à la sortie d'Albano Llani, premier éliminé de la demi finale. Des 16 survivants, c'était le joueur le plus connu, le plus expérimenté mais aussi celui qui animait le plus le jeu, par son agressivité, ses tours de hand spinner et sa parlotte agréable. Malheureusement pour le spectacle, Albano s'est fait prendre dans les filets de Ludovic Druesne qui a parfaitement géré son duel de blindes avec son voisin albanais.

Limp de Ludovic, check chez Albano et les deux joueurs voient un flop tout à trèfle :4c:5c:6c. Druesne demande 225 000, c'est payé. Sur la turn :8c, Ludovic deux barrel à 500 000. "Je suis max sans avoir les max" avertit Albano qui soupçonne quelque chose, avant de poser la pile de jetons du call. Un cinquième trèfle sur la river :Qc et après. un petit dialogue avec son voisin, Druesne demande le tapis, pour les 1,4 millions restants de son adversaire. Après une petite réflexion, Llani pousse tout, mais son :Jc:5h est battu par une flush supérieure. L'Albanais se lève avec le sourire. Auteur d'un superbe run et menant la partie pendant la grande majorité du tournoi, le sympathique Albano Llani s'arrête finalement 16e position.

large.DSC_1278.JPG.a886655444f714c5a026b
Un board monocolore, une flush supérieur et Ludovic prend un sacré pot tout en éliminant l'un de ses concurrents les plus sérieux. 13 millions de jetons pour lui, plus de deux fois plus que le deuxième.

Il reste 15 joueurs sur 1184 inscriptions
Level 28 : 80 000 - 160 000 Ante 160 000
Moyenne : 3 950 000

Share this post


Link to post
Share on other sites
Who good run the world ? Girls

La deuxième pause de la journée vient d'être sifflée. 3 éliminations encore sur la dernière demi-heure, ils ne sont donc plus que douze à pouvoir viser le Platinum Pass, dont deux prétendantes dont le stack reprend de l'allure.

Nabil Begard n'a rien pu faire. Ses douze dernières blindes ont été avalées par Gimaudin sur un set up inévitable. Deux dames contre deux valets et le parcours de Begard s'arrête en 14e position. Un peu plus tôt, Alexis Anthony avait rendu les armes face à Jonathan Talleux. Mais ce sont surtout les deux filles qui se sont fait remarquer sur la dernière demi heure.

C'est d'abord Nathalie Tourdot qui attire la lumière, à la faveur d'une élimination cruelle. Open shove d'Alain Lefèvre au CO avec :Ah:Kd pour 2 millions de jetons. René Franck découvre :Ac:Js au bouton et trouve le fold. En revanche, pas question de folder son son :As:Qh en SB pour Nathalie Tourdot. Elle couvre de peu son adversaire et envoie tout au milieu. Une dame pour sauver madame ? Tout à fait. Le flop :8c:9d:Qs inverse les odds, le :Ts sur la turn offre une sorte de sortie à René qui se fait finalement éjecter sur la river :3d. Le run continue pour la doyenne du field qui repasse au delà des 4 millions.

large.DSC_1299.JPG.50852adb3682d237d7f8e
Nathalie Tourdot continue son run de folie. Un 25-75 pour éliminer Alain Lefebvre et la dame rose retrouve le tapis moyen.

Sur la table en contrebas, les débats se réequilibrent. Ludovic Druesne est toujours bien devant, mais moins seul au monde que tout à l'heure. 11 millions chez lui contre 8 chez Jonathan Talleux qui vient de s'embarquer dans un joli duel face à Elise Camacho. Open de la Caennaise UTG+2, payé au siège suivant par Jonathan qui dit après coup tenir :As:Js. La BB complète et trois joueurs découvrent le flop :9c:3s:6s. Elise envoie un premier barrel pour se retrouver en duel avec Talleux sur la turn :Td. 2e barrel annoncé, pour 400 000 jetons et Ludovic call encore. River :8h, Elise continue son histoire et demande cette fois 1 million de jetons. 

Il reste 12 joueurs sur 1184 inscriptions
Level 30 : 100 000 - 200 000 Ante 200 000
Moyenne : 5 000 000

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ludovic extatique

On est en train d'assister à une démonstration en "featured table". En même pas quinze minutes, Ludovic Druesne vient d'enchaîner une élimination et deux gros coups face aux deux autres gros stacks de la table. Il est seul au monde dans ce tournoi, à 20 millions de jetons soit trois fois plus que le 2e.

Le festival Druesne. C'est bien simple, il remporte tous les coups. Les vols de blindes comme les gros pots post-flops.

Ca commence par l'élimination de William Da Silva. Open de Ludovic UTG, payé par Jonathan Talleux et William envoie la boite au bouton, pour 3,5BB. Payé par les deux autres. Flop :2s:3c:Qc, Druesne place une pilasse au milieu qui fait fuir Jonathan avant de montrer deux rois. "Je me doutais que ça sentait mauvais" commente Talleux, qui assiste à l'élimination de son voisin qui tient :5d:5s.

Cinq minutes plus tard, Jonathan va lui aussi subir les foudres de Druesne, sur un move qui témoigne d'une certaine faiblesse. Open 525 000 bouton du chipleader sur la blinde de Talleux, qui repose par un 3bet pas cher à 1 325 000. Le flop vient :Ks:Jc:4h et Talleux enchaîne par un... Snap check. Druesne en profite et place un bet à 625 000. Même pas 1/4 pot. "Il m'arrange pas ce flop" confesse Jonathan qui finit par lâcher sa main.

large.DSC_1338.JPG.0d5287fe119c7e5ff5141
Ludovic Druesne commence à concentrer tous les jetons de la table et compte les dégâts, sous le regard interloqué de @mama913

Main suivante, Druesne continue sur sa lancée. Open 525 000, payé cette fois par Elise Camacho au bouton. :Ad:9c:4c au flop, C-Bet à 525 000, Elise paye. Turn :2c, Ludovic fait 825 000, Elise paye encore. River :Kd, ça check-check et Talleux montre :Ah:Qh. Le kicker gagne face au :As:Tc d'Elise qui lègue à son tour un bon million et demi au chipleader.

Camacho et Druesne prennent un gros coup de massue de Druesne qui fait cavalier seul, avec désormais 20 millions de jetons. 

Il reste 11 joueurs sur 1184 inscriptions
Level 30 : 100 000 - 200 000 Ante 200 000
Moyenne : 5 400 000

Share this post


Link to post
Share on other sites
La dernière bataille

Après trois jours de combat et 31 niveaux de jeu, le Road To PSPC de Saint-Amand-Les-eaux a trouvé ses neuf finalistes. 

Une élimination par table et nous voilà en finale. Enfin, presque puisque la table finale officielle, avec la photo et tout ce qui va avec se fera à huit joueurs restants. Mais nos neuf derniers survivants vont déjà se retrouver autour de la table télévisée pour l'ultime épreuve de ce Road To PSPC.

Une table à laquelle ne participera pas Gauthier Gimaudin. Shortstack, Gauthier annoncé tapis pour ses 4 dernières blindes en SB alors que Jonathan Talleux avait ouvert au bouton. Il complète bien évidemment la somme pour se retrouver dans un flip avec :Qs:9h face au :5c:5s. Une dame au flop et Gimaudin quitte le tournoi en 11e position.

large.DSC_1349.JPG.1a184bf6d05c6f253dc66
Fin de l'aventure pour Gauthier Gimaudin, éliminé ici par Jonathan Talleux. 2 480 € pour ce beau parcours et cette 11e place

Quelques mains plus tard, c'est en table télévisée qu'on assiste à la libération. Tim Le rouge s'était fait déstacker en prenant un méchant :Ac:9c qui faisaient suite sur un board :4c:2h:5s:7c:3h face à son :Jh:Jc. Tombé à 3 blindes, il doublera une fois face à René Franck mais s'incline dans un duel avec :Js:9c contre le :Ts:Th de BenBen Kozubkski. Le président de PKL repasse à 25 blindes pour démarrer la table finale, largement dominée en termes de stack par Ludovic Druesne.

large.DSC_1359.JPG.b18373a4bed97c98509f6
BenBen tout sourire, s'apprête à achever Tim Le Rouge, qui a joué de malchance contre Fabien Fasquel juste derrière lui

Les joueurs aiguisent leur armes, soufflent un grand coup et s'installent pour l'ultime bataille de ce Road To PSPC. Nathalie, Elise, René, Fabien, Benoit, Guy, Nordine, Jonathan ou Ludovic, l'un d'entre eux repartira avec 21 caramels et un ticket pour le PSPC Barcelone ! Donnez tout les amis, c'est maintenant !

large.DSC_1365.JPG.85ceebc247fb09e153235
A l'instant, l'ultime table de ce Main Event Road To PSPC vient d'être lancée

Il reste 9 joueurs sur 1184 inscriptions
Level 31 : 125 000 - 250 000 Ante 250 000
Moyenne : 6 400 000

Share this post


Link to post
Share on other sites
1er round costaud

Une demi heure de jeu dans cette table finale et déjà pas mal d'action. Un double up chez Camacho, du re-raise post-flop chez René Franck, des barrels en série chez le chipleader, qui a connu un premier stop. Cette table finale s'annonce chaude.

"On joue la première place, clairement. De toute façon, j'ai six blindes, je suis sans pression". Avant de s'asseoir, Elise Camacho m'annonce clairement ses intentions. Dès le début de la finale, elle lie l'acte à la parole. Open de Franck René MP, 3bet tapis d'Elise pour un gros million et demi. René décide de payer avec son :Ad:4c, dominé par le :As:Qc d'Elise. Mais celle qui disait être sans pression va connaître des sueurs. 3 carreaux sur le flop :3d:7d:Qd . Camacho tremble  mais les deux briques :Th et :Ks lui permettent de respirer. De retour à 3,7 millions, la vice présidente du Caen Poker est de retour dans la finale, à peine après l'avoir commencée.

large.DSC_1402.JPG.8210255c4bc6c5ea40c9a
Elise Camacho, pas franchement sereine, prie pour ne pas voir de carreaux. Mais Audrey dévoile deux briques pour sauver la vice présidente du Poker Caen, au grand damn de Franck ici en jaune.

Après ce premier face à face, Franck récupère quelques jetons suite à un limp UTG. Les deux blindes complètent et Guy Redjiaï attaque 325 000 sur le flop :Kc:Tc:5h. Franck riposte par un reraise à 825 000,  Ludovic fold rapidement, Guy un peu moins rapidement mais fold aussi. Sur la main suivante, les deux hommes se retrouvent en bataille de blindes et René arrache encore un petit pot.

C'est ensuite le chipleader Ludovic Druesne qui se montre actif. Plusieurs relances pré-flop, un 2 barrels qui passe face à Fabien Fasquel sur un board :Ts:Jc:5d:4h puis sur l'orbite suivante, Ludovic ouvre cette fois avec un Limp UTG. Elise ainsi que les deux blindes Jonathan Talleux et BenBen se joignent à la partie. Le flop vient :Kc:6s:3s et Ludo attaque 450 000. Seul Jonathan paye en SB. Sur la turn :Jh, Ludovic poursuit l'agression. 675 000 demandé. Talleux call. River doublette du :6h et nouvelle attaque de Ludovic, qui avance 1 250 000. Ca mérite une petite réflexion chez Talleux qui finit par payer. Le chipleader montre :Ac:8c... Air total et la deuxième paire :Js:8s gagne chez Talleux. Intouchable jusque là, Ludovic connaît un premier léger trou d'air, même si son avance reste large. 20 millions soit le double de Jonathan qui remonte autour des dix millions.

large.DSC_1419.JPG.5122a54dc927eb259dbb5

large.DSC_1415.JPG.bb295e5392c8b269d6ab1
Un bon call pour rééquilibrer les débats. Jonathan Talleux ne s'est pas démonté face au 3 barrels de Ludovic Druesne et le voilà de retour au dessus des 10 millions

Voilà pour ce début de finale plutôt enflammé. Avec un tel gap entre la 1ère et la 2e place (le ticket à 25 000 €), les finalistes semblent prêts à prendre des risques et ça se traduit par une action bien chaude. En revanche, ça serait bien qu'il y en ait qui saute pour qu'on puisse avoir notre table finale officielle.

Il reste 9 joueurs sur 1184 inscriptions
Level 32 : 150 000 - 300 000 Ante 300 000
Moyenne : 6 400 000

Share this post


Link to post
Share on other sites
Fasquel non officiel

Il aura fallu trois all-in & Call pour trouver le premier sortant de cette table finale. Malheureux dans une bataille de blindes face à son voisin Nordine Cherief, Fabien Fasquel perd ses dernières blindes sur un flip et n'apparaîtra pas sur la photo officielle.

Personne ne voulait sortir. Après le double-up précoce d'Elise Camacho, c'est l'autre dame de la table, Nathalie Tourdot qui relançait son tournoi. Un call avec :Ad:2h en BB chez le chipleader face au shove :Ah:Ks de Nathalie et encore une fois, les carreaux vont faire trembler la joueuse à tapis qui trouvera finalement le double up.

large.DSC_1437.JPG.68f53cdb90db7f942563b
Nathalie double sur le chipleader et se relance dans la partie. Le coin de la table restera rose encore quelles niveaux. 

Quelques mains plus tard, c'est Nordine Cherief qui envoie ses 8 dernières BB dans un duel bouton vs SB avec :Qd:9d mais Fabien Fasquel paye avec son :Ad:8h. Le flop :7d:7s:7h est plutôt bon pour Fabien, le : cause des sueurs et le cruel :9c river donne un full salvateur à Nordine qui remonte à 4 millions. Criple, Fabien abandonnera ses 6 dernières blindes cinq minutes plus tard. Un duel :9s:9c vs :Ks:Jh et encore une fois, je crois qu'on ne pouvait pas faire meilleur board :

large.DSC_1443.JPG.89db8672c03be058612d0

large.DSC_1445.JPG.48ea812b75c1fec688438
La croupière Audrey a encore joué avec les nerfs de nos finalistes. Paire au flop, suite turn contre brelan sur la turn et full river pour causer l'élimination de Fabien Fasquel

Avec cette première élimination, nous avons donc notre table finale officielle. Manu le photographe de Pokerstars prend le temps de placer tout le monde et mitraille nos huit finalistes qui peuvent enfin partir en dinner break. Histoire de se vider la tête et de se remplir la panse avant de revenir pour une table finale qui pourrait peut être changer leur vie. En attendant, petit rappel de nos huit finalistes :

large.DSC_1450.JPG.7da041c12e4fcf4b15801
De gauche à droite : Nordine Cherief, Jonathan calleux, Elise Camacho, Ben Kazubski, Ludovic Druesne, Nathalie Tourdoit-Sekkaï, Guy Redjiaï et Franck René.

Nathalie Tourdot-Sekkaï : Doyenne de la table finale. Aime le rose et les chaussures Peace & Love. Joue clairement pour la gagne.

Nordine Cherief : Barre de fer, dur au mal et capable de moves imprévisibles. 7 tables finales en 2019. Connaît le Pasino comme sa poche.

Jonathan Talleux : Joueur instinctif. Capable de slow down ou de payer de manière surprenante. Navigue dans les gros stacks depuis deux jours. Outsider sérieux.

Benoit Kazubski : Président de club n°1. Représente le Poker A Lille. De son aveu, connaît l'un des meilleurs runs de sa vie. Connaît le field par cœur. Plutôt bavard.

Ludovic Druesne : Régional de l'étape. Large chipleader depuis maintenant quatre heures. Fait peur quand il joue au poker mais très sympa en dehors. Plutôt discret.

Guy Radjiaï : Président de club n° 2. Représente Pompane (77) . Fait le yoyo depuis deux jours. 2e ligne Hendon Mob en cours d'acquisition.

Franck René : Joueur sérieux et technique. Poker face impeccable. Détiendrait un fan club sur le CP. N'aime pas donner ses hand histories. Dans sa bulle.

Elise Camacho : Présidente de club n°3. Représente Caen Poker. A lâché son Taff il y a six mois pour s'offrir des kiffes poker un peu partout. A déjà sat Las Vegas. Plutôt bavarde et rigolote. Aime mettre les mecs en tilt.
 

Chipcount :

Siège 1 - Nathalie Tourdot-Sekkaï : 4 925 000
Siège 2 - Nordine Cherief : 3 400 000
Siège 3 - Jonathan Talleux : 8 750 000
Siège 4 - Benoit Kazubski : 2 400 000
Siège 5 - Ludovic Druesne : 20 775 000
Siège 6 - Guy Radjiaï : 3 625 000
Siège 7 - Franck René : 8 075 000
Siège 8 - Elise Camacho : 7 250 000

Il reste 8 joueurs sur 1184 inscriptions
Level 32 : 150 000 - 300 000 Ante 300 000
Moyenne : 7 200 000

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'aimerai féliciter @cosmictrippour son coverage, étant missionné par @WebMasteret @WebDesigner, j'ai pu voir son travail en Live étant sur place, il ne prend pas beaucoup de pause, marche beaucoup, et ses posts son agréable et précis....


 

Spoiler

Joke pour les webs, mais réel sur le travail effectué. ;)

 

Edited by Corti

Share this post


Link to post
Share on other sites
Explications entre présidents

Elise Camacho du Caen Poker et BenBen du Poker a Lille sont partis au Clash sur un flip fatal qui cause la première élimination de cette table finale officielle.

Dinner break terminé, les joueurs sont revenus à table pour la digestion... Mais surtout pour les explications. Dix minutes de jeu à peine et les joueurs d'association sont chauds d'action. Et c'est Elise qui cause la première élimination.

Open d'Elise Camacho UTG, ca fold jusqu'à BenBen qui envoie ses 8 dernières blindes au bouton. Payé par Elise qui montre :Ts:Tc. Flip classique contre :Ah:Kd. Le duel entre présidents tourne à l'avantage de la Normandie sur un board

large.DSC_1494.JPG.4899fbf4e0fbf117d40f6
Le flip de la mort ne passera pas pour BenBen dont le beau parcours s'arrête en 8e position

Ayant dignement représenté le Poker A Lille, BenBen s'arrête donc en 8e position. Je tiens à le remercier pour sa sympathie, lui qui m'a aiguillé dans ce field nordiste pour m'informer sur tous les regs présents durant ces quatre jours de poker au Pasino. Et un énorme GG pour ce good run. Faire TF d'un field de 1 184 joueurs tout en assurant un coverage pour son association. 3 400 € pour cette 8e place.

large.DSC_1501.JPG.0b47f9860cd3216b8447c
Une petite bise entre Prez' pour entériner cette affaire. BenBen quitte la table finale tandis qu'Elise Camacho poursuit sa remontada. Presque 10 millions de jetons pour la Caennaise.

Il reste 7 joueurs sur 1184 inscriptions
Level 33 : 200 000 - 400 000 Ante 400 000
Moyenne : 8 400 000

Share this post


Link to post
Share on other sites
Radjiaï, des enfers au paradis

Shortstack il y a 40 minutes, Guy Radjiaï nous gratifie d'une énorme remontada avant d'enchaîner par deux éliminations successives. Le représentant du club de Pompanne assure le spectacle pokeristique.

large.DSC_1511.JPG.f23062c597726377e2ef2
Il y a quarante minutes, Guy était tout proche de la sortie. A l'heure où j'écris ses lignes, il est plus que dans la course pour le Platinum Pass

Un 70-30 pour l'esquinter, une suite pour le mettre à terre avant de laisser le collègue finir le travail. Voilà un peu comment Guy Radjiaï a démonté le stack de Jonathan Talleux.

Pourtant, c'est Guy qui était mal en point il y a de cela une demi heure. Trouvant un double up dans un premier duel à tapis avec :As:Ks contre le :Ac:Jh de Talleux, le président du club de Pomponne se redonne de l'air avant de trouver un énorme spot face à ce même Talleux. Open bouton de Jonathan, défendu en big blinde par Radjiaï et ça fait check call sur le flop :As:7h:9h. Sur la turn :8d, l'attaque de Jonathan est radicale : Tapis 4,4 millions, soit un peu plus de deux fois le pot. Mauvais timing, Guy avait trouvé les nuts avec :Js:Th. Le full miraculeux ne viendra pas et Radjiaï s'offre un énorme double up pour repasser dans les hauteurs du tournois.

large.DSC_1508.JPG.05690b4e784f08e00debb
Un flop de rêve, une river catastrophe, et c'est le crash pour Jonathan Talleux, qui a subi les foudres de Guy Radjiaï

large.DSC_1534.JPG.158848008525a72aec97e
Cripple à 2BB, Talleux rendra ses derniers jetons dans un duel anecdotique face à Nordine Cherief :As:Th vs :9d:Tc, où Guy s'était encore joint à la fête au flop avant de laisser Nordine achever son adversaire.

Petite désillusion pour Jonathan qui flirtait avec le chiplead à 14 left, avant de se faire grignoter par Ludovic Druesne. Ayant pris un beau coup au chipleader en table finale, Talleux se fait finalement raser en vingt minutes sur ce mauvais enchaînement. 4 100 € tout de même pour ce superbe run, qui lui permet de battre de quelques centaines d'euros son dernier record acquis il y a trois ans ici même sur un TPS 250.

Mais Guy ne s'arrête pas là. Deux orbites plus tard, open UTG de Radjiaï, 3bet shove 7BB de Nathalie Tourdot, easy call avec les :Th:Ts pour Guy qui se retrouve en excellente posture face au :5s:5c. La salle acquise à l'Amandinoise demande un :5x mais c'est un :Th qui tombe sur la turn et enterre les espoirs de Nathalie. Un énorme GG pour madame, coriace à la table et très gentille en dehors. On espère revoir très vite ce rose flashy et ses chaussures Peace & Love.

large.DSC_1564.JPG.ede28f555af1160ba75c6
La belle aventure s'arrête ici pour Nathalie Tourdot, stoppé par l'homme qui est revenu des enfers pour écraser la table : Guy Radjiaï

En termes de stacks, Guy Radjiaï (14 millions) et Elise Camacho (11 millions) reviennent très fort. Franck grimace un peu mais il est toujours en vie tout comme Nordine Cherief. Ludovic Druesne garde le chiplead. Cette table finale est loin d'avoir rendu son verdict.

PS : Merci @Corti pour tes petits messages qui font très plaisir. Si t'es encore dans le coin, n'hésite pas à venir me voir au desk qu'on aille trinquer un coup.

Il reste 5 joueurs sur 1184 inscriptions
Level 34 : 200 000 - 500 000 Ante 500 000
Moyenne : 11 600 000

Edited by cosmictrip

Share this post


Link to post
Share on other sites
Kiki cocu, la bonne étoile du chérief

Deux double ups successifs et un poil chanceux des shortstacks. Le match à cinq se poursuit, toujours mené par Ludovic Druesne, qui reste intouchable malgré les bad beats.

large.DSC_1599.JPG.9b6903f93027d5ba905fc
Les dieux du Poker viennent en aide aux shortstacks en ce moment. Le chipleader Ludovic et son bourreau chanceux Nordine préfèrent en rire

Ils sont dur au mal ces shortstacks. A deux reprises, la table finale aurait pu passer en 4 left mais ni Franck René ni Nordine Cherief n'arrivent à trouver la sortie. Attendant patiemment un spot pour shove ses 5 blindes, Franck a trouvé un triple up en envoyant tapis UTG. Payé par les deux gros stacks Guy Radjiai et Ludovic Druesne. Le flop vient tout à pic :2s:7s:3s et Ludovic fold sur la mise de Guy qui se retrouve seul pour tenter d'achever Franck. Son :9h:9c avait certainement besoin de protection, mais il est loin très loin derrière Franck qui a trouvé flush flopée avec :9s:Ts. Deux briques plus tard, Kiki remonte à 6 millions de jetons. Si seulement @M.nicolasavait vu ça...

Quelques mains plus tard, c'est au tour de Nordine Cherief d'être aidé par les dieux du poker. Shove en bataille de blindes avec :Jc:4c, snap call par Ludovic Druesne qui retourne instantanément son :Ad:Kh. Un board coquinou :3c:Ts:7d:Tc:4h  donnera le double up à Nordine qui passe de 4 à 9 millions de jetons.

large.DSC_1606.JPG.15205453d38ac810cf0bd
Ouh la jolie river qui permet de sauver Nordine Cherief ! Le genre de coup qui fait sourire mais qui pourrait bien changer le cours de ce Main Event.

Ludovic, qui a pris quelques petits coups post flops à Elise, manque l'occasion de s'envoler mais reste aux commandes de ce Road To PSPC.

Chipcount :

Nordine Cherief : 9 M
Ludovic Druesne : 19 M
Guy Redjiaï : 13 M
Franck René : 5,5 M
Elise Camacho : 7,7 M

Il reste 5 joueurs sur 1184 inscriptions
Level 34 : 200 000 - 500 000 Ante 500 000
Moyenne : 11 600 000

Share this post


Link to post
Share on other sites
La dernière mise d'Elise

La remontada était belle. Malheureusement, elle s'arrête en 5e position. Déstackée sur un flip face à Franck René, Elise Camacho abandonne ses dernières blindes dans un nouveau duel présidentiel où le représentant de Pomponne s'est chargé d'éliminer la Caennaise.

Les deux shortstacks se sont rentrés dedans. Avec respectivement 8 et 10 blindes, Franck et Elise sont partis à tapis dans une bataille de blindes parfaitement légitime. Shove de Franck avec :6s:6h, snap call par Elise avec :Kh:Jc. Henri s'apprête à dévoiler un nouveau flip de la mort... Qui va sourire à Franck.

large.DSC_1625.JPG.5a034202bd7114da7f7d2
Un board sans roi ni valet et Franck sauve son tournoi sur ce flip. Il retrouve une quinzaine de blindes pour se battre tandis qu'Elise est cripple à 2BB.

Les 2 BB restantes d'Elise partiront sur la main suivante. Les gars en ont assez d'être cinq et s'y mettent à plusieurs pour éliminer la dernière joueuse du tournoi. Limp 600 000 de Ludovic, surlimp, de Guy, Franck laisse les autres s'occuper du carnage et après le raise tapis 1,2 million de Camacho, Nordine et les deux limpeurs payent. Possibilité de quadruple up pour la Normande.

Le flop vient :Qc:3h:3s. Encore une fois, Guy décide de couper court à l'entente cordiale et mise pour faire fuir ses autres opposants. "J'ai un trois !" annonce alors Elise, contente de retourner son :5d:3d pour un brelan. Ce match à cinq ne va donc jamais finir ! Turn :7c et river... :Qc ! Full supérieur pour Redjiaï qui s'offre l'éliminations et les cinq millions supplémentaires.

large.DSC_1627.JPG.da9fda95a94830f5a4e52

large.DSC_1631.JPG.595a47ba12686f1611522
Elise a bien cru trouver son quadruple up, mais cette satané river a emporté tous ses espoirs de Platinum Pass

Elise Camacho prend donc la cinquième place. 6 200 € pour cette superbe performance, la plus belle de sa carrière. Les quatre survivants vont donc se régler entre hommes.

Juste avant l'élimination, Guy avait trouvé un superbe call river pour prendre cinq millions à son voisin Ludovic. Open UTG de Redjiaï 1,2 M, payé en BB par Druesne. Check check sur le flop :Qd:Qs:9d. Sur la turn :8h, lead 1,6 M de Ludovic, payé par Guy, puis 3,3 millions sur la river :Qc. Après deux bonnes minutes de réflexion, Guy paye et le chipleader montre :3h:7h. Guy a bien payé avec son :3c:3s et rejoint son adversaire au dessus des 20 millions, tandis que Nordine et Franck se battent avec une grosse dizaine de blindes.

large.DSC_1618.JPG.d8fd4a3bfac9961d995d9
Joli duel psychologique entre les deux gros stacks de la table. Cette fois, Guy Redjiaï fait le bon read et pioche un bon 5 millions dans le stack de son voisin Ludovic Druesne.

Il reste 4 joueurs sur 1184 inscriptions
Level 36 à venir : 400 000 - 800 000 Ante 800 000
Moyenne : 14 800 000
Gain assuré : 7 900 €

Edited by cosmictrip

Share this post


Link to post
Share on other sites
Cherief le braqueur

Accélération tonitruante dans cette fin de Main Event. Alors qu'il revenait d'une pénalité de trois tours, Nordine a fait un enchainement grind-set-up-double élimination qui le fait passer de chiploser à superchipleader. Il attaquera le Heads-up avec 5 fois plus de jetons que Ludovic Druesne.

Il y a une grosse heure, Cherief trouvait son salut grâce à un :4h river qui lui permettait de craquer :Ah:Kd avec son :Jc:4c pour ses dix dernières blindes. Redescendu à 10BB puis puni de trois mains de pénalité pour avoir jouer avant son tour, Cherief a ensuite marché sur l'eau pendant une demi heure pour entamer une remontée qui pourrait lui valoir un Platinum Pass. Récit en trois temps de cette folle ascension.

La Grind

Tombé à 10BB, Nordine vole quelques blindes pour se maintenir puis s'engage dans une bataille de blindes face à Ludovic Druesne. Sur son limp, le chipleader envoie 1 800 000, 3 blindes, payées par Nordine. Le flop vient :Ah:Qh:Td, Ludovic continue pour 1 800 000 de plus et Nordine riposte par un... Tapis 8 millions. Petit tank fold de son adversaire et Nordine arrache 4 millions de plus.

Le Set Up

Pour gagner un tournoi, il faut tomber dans les bons spots au bon moment. Et difficile de faire mieux que ce set up à 4 left d'un Platinum Pass. Open 1,7 millions chez Guy Redjiaï UTG. Depuis la SB, Nordine place le 3-bet à 3,7 millions. C'est payé par Guy. Flop :8d:8c:Jh, Nordine enchaîne avec 3,5 millions supplémentaires, sur lesquels Guy annonce tapis. Payé dans la seconde par Nordine. :As:Ac chez Cherief, :Ks:Kh chez Guy. Les deux joueurs ont eu la patience d'attendre le flop mais le cauchemar est le même. Et les dégâts aussi. Deux briques plus tard, Cherief prend le plus gros coup du tournoi sur la plus redoutée des rencontres. Nordine s'empare du chiplead, avec 34 millions de jetons quand Guy tombe à moins de 3 millions.

large.DSC_1678.JPG.f4c4f723155c640d6a888
Ce genre de Set-up mamène... A 4 left d'un Platinum Pass pour le pot du superchiplead...

Le coup de grâce 

Après avoir mis ses adversaires au sol, Nordine va se charger de les achever lui même. Juste après la rencontre cauchemardesque, Nordine est à l'initiative et ouvre 3BB, payées par Druesne et shove par Redjiaï qui envoie ses dernières 4 blindes. Franck René laisse les deux gros stacks terminer l'affaire. Cherief et Druesne vont tranquillement checker sur le board  {7-Diamonds}{10-Clubs}{8-Clubs}{9-Spades}{3-Spades}, jusqu'à ce que Nordine place un bet à 2 millions qui fait fuir Ludovic. Ca sent la suite... Elle est bien là. Cherief montre :Qs:6s contre :Kc:Qs chez Redjiaï. En cinq minutes, Guy tombe de son piédestal et sort brutalement, au pied du podium. Un superbe parcours et une deuxième ligne Hendon Mob à 7 900 €, ça reste très beau. GG Guy.

large.DSC_1687.JPG.5d9d4ceb0b560d36bb699
Le digne représentant de Pomponne est passé par toutes les émotions aujourd'hui. L'ascension de Guy Reddjiaï était glorieuse, la chute n'en est que plus brutale. 4e positon et 7 900 € pour ce run splendide. 

Avec 10 fois moins de stack que le deuxième. Franck n'a pas d'autres choix que d'envoyer tapis. Il trouvera un spot légèrement favorable avec :Ad:5s contre le :Kh:Tc de Nordine. Mais en ce moment, son adversaire marche sur l'eau. Le board :9h:Jh:2s:7h:8s donnera suite backdoor à Cherief qui s'offre une deuxième élimination en trois coups.

large.DSC_0008.JPG.4053a209b2d45e1e47b4c

large.DSC_0011.JPG.6ad3e0fd2e397f77490ec
Franck René a du mal à réaliser la suite comme sa performance. Demain, se rendra mieux compte de son superbe parcours. Médaille de bronze 10 400 € pour Franck.

Le superbe run de Franck se termine en 3e position. Il n'a jamais vraiment pu prendre de la hauteur dans cette table finale mais a parfaitement résisté pour gratter les paliers. Mais sur ce dernier niveau, la chance a choisi Nordine Cherief.

Place au heads-up final désormais, que Nordine Cherief attaquera avec 49 millions, soit cinq fois plus que son rival Ludovic Druesne.

large.DSC_0023.JPG.7694dd7b1495b3c2b7f00
Un petit motivational speech de l'excellent Vassily et nos deux derniers survivants vont pouvoir démarrer le Heads-up final.

Il reste 2 joueurs sur 1184 inscriptions
Level 36 à venir : 400 000 - 800 000 Ante 800 000
Moyenne : 29 800 000
Gain assuré : 14 400 €

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ren-ver-sant

Une remontada digne du FC Barcelone pour s'offrir le PSPC. Il n'y avait pas meilleur manière de remporter le Platinum Pass. Ludovic Druesne remporte ce heads-up au scénario rocambolesque pour choper le trophée, le ticket et 21 briques. Renversant.

large.DSC_0127.JPG.01f46f72c2605c8b16c1a
Un scénario absolument fou, une remontée de l'espace et Ludovic Druesne repart avec le pactole et le Platinum Pass

Je sais qu’on abuse parfois du terme Remontada, surtout à quelques jours d’un match de Paris en Ligue des Champions, mais alors là, je pense que le mot est bien choisi. Démarrant le heads-up avec cinq fois moins de stack que son adversaire, Ludovic Druesne a fait preuve d’une résistance héroïque, pour toujours se garder un bout de stack.

Il a frôlé la sortie à plusieurs reprises, parvenant à s’en sortir sur quatre balles de matchs alors que son adversaire avait le Platinum Pass au bout des doigts. Mais à chaque fois, il s’en est sorti. Tombé à 3 blindes, le Nordiste a enchaîné les bons double up avec une réussite indécente pour revenir dans la partie. Revenu à hauteur de Nordine Cherief, Ludovic a fini par faire craquer son adversaire, parti en bluff à tapis dans le pire des timings pour finalement remporter la plus belle victoire de sa carrière, et une place dans l’un des plus grands tournois du monde.

Indécent de réussite

Pourtant, tout aurait pu s’arrêter après cinq minutes de heads-up. Avec 50 blindes contre 10, Nordine trouve vite une première balle de match avec un très bons pot :Ad:Qd vs :Ah:Jh. Le flop confirme la tendance, Nordine a une main sur le trophée… Et un cruel :Jd sur la turn vient relancer la partie.

large.DSC_0041.JPG.f6045d651bb7506826214
La main qui fait basculer ce heads-up. @L.solitaire
, t'aurais pas pu sortir un petit :Td pour finir en beauté ?

Mais Nordine ne s’alarme pas et continue le travail de sape. Plus agressif que son adversaire, il le dégrinde à plusieurs reprises pour le faire redescendre sous les dix blindes et s’offir une deuxième, une troisième et même une quatrième balle de match.

Avec :6d:3d contre :8c:5c, il touche un :6c pour se sauver. Avec :Ts:8c contre :Ad:7d, il touche double paire backdoor. Avec :Ah:Kh contre :8s:9c (bon, cette fois il était bien devant) il fait suite royale. Au bout de trois double ups consécutifs, Ludovic se remet en selle et reprend confiance tandis que Nordine commence à se demander comment le destin peut se retourner contre lui de la sorte. Il va tenter de forcer les choses.

large.DSC_0053.JPG.09a5a229c986e07b7e3d3
A quatre reprises, les deux joueurs se sont levés, en pensant peut être en finir pour enfin donner le trophée à Nordine. Mais à chaque fois, c'est Ludovic Druesne qui trouvait un moyen de se sauver.

Sur un board :3h:6c:7d:9h, Ludovic place deux barrels, chose qu’il n’avait encore jamais fait du duél et Nordine réplique de manière radicale. Tapis, légèrement démesuré par rapport au pot et dans la demi seconde qui suit Ludovic a posé le jeton du call et a retourné ses cartes 85, pour une suite alors que son adversaire tient… KQ. Drawing dead.

large.DSC_0083.JPG.6f71aa9d558b91eef71fa
L'avant dernière main de ce Road To PSPC. Celle qui renverse le tournoi.

Après comptage, Nordine couvre de peu son rival et il lui reste une blinde pour à son tour faire une folle remontée. Mais les dieux du poker ont déjà décidé. Sur la main suivante, Ludovic paye le tapis blinde de Nordine et trouve sa première balle de match sur un duel :2s:4h vs :Ah:4c. Comme un symbole, le 2 tombe dès le flop. Ni la turn ni la river ne sauveront Nordine et après une heure de heads-renversant, Ludovic Druesne remporte le Road To PSPC, 21 116 € et le Platinum Pass pour le PSPC Barcelone. C’est totalement fou.

large.DSC_0101.JPG.e72822992a1bb47e31753
Comme un symbole, Ludovic Druesne termine le match sur cette rencontre improbable. Et Ludovic Druesne parvient lui à conclure l'essai dès sa première balle de match.

« Mon portable est en train d’exploser, lâche le vainqueur en attendant que s’organise la séance photo. Je crois que y’a des copains qui vont m’accompagner à Barcelone ». Ce PSPC, il en rêvait déjà en arrivant. Mais maintenant qu’il a le Platinum Pass entre les mains, Ludovic compte bien s’entraîner un peu. « Je ne sais pas encore quels tournois je vais faire, mais avec ce que j’ai gagné, je vais surement m’autoriser quelques tournois. Il va falloir s’entrainer. Je regarde souvent les Livepokerstars, les dans la tête d’un Pro… Là, je vais pouvoir jouer tous ses grands joueurs, j’ai au moins envie de faire une bonne prestation ». Accessoirement, Ludovic a également empoché un joli chèque de 21 116 €. « On va pouvoir offrir des cadeaux à la famille. Et se faire plaisir aussi ».

Natif de Caroubles, juste à côté de Saint-Amand-Les-Eaux, Ludovic va pouvoir retrouver les potes qui bombardent son portable pour leur montrer le Platinum Pass. De notre côté, on va tranquillement s’atteler à la rédaction du mot de la fin, avec une bonne bière du Nord bien meritée.

Le tableau de ce Road To PSPC Saint-Amand-Les-Eaux

1er - Ludovic Druesne : 21 116 €
2e - Nordine Cherief : 14 400 €
3e - Franck René : 10 400 €
4e - Guy Radjiaï : 7 900 €
5e - Elise Camacho : 6 200 €

6e - Nathalie Tourdot : 5 000 €
7e - Jonathan Talleux : 4 100 €
8e - Benoit Kozubski : 3 400 €
9e - Fabien Fasquel : 2 900 €

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 48 minutes, cosmictrip a écrit :

La main qui fait basculer ce heads-up. @L.solitaire, t'aurais pas pu sortir un petit :Td pour finir en beauté ?

Plus c’est long, plus c’est bon, non ? :ph34r:

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le mot de la fin

Voilà, c’en est fini de ce Road to PSPC ! Quel finish les amis ! Je ne vous cache pas que j’étais en train de ronger mon frein au moment où je voyais les double-up s’enchaîner, sachant qu’on allait encore finir à des heures déraisonnables, mais le scénario n’en est que plus beau.

Une fois n’est pas coutume, un petit mot pour remercier les gens qui nous ont permis de vivre toutes ces émotions. Je commence toujours par le staff et je dois dire que sur ce festival, la Team Croupier était assez exceptionnelle. Non seulement, Ben Camps et ses équipes ont géré cette semaine d’une main de maître, mais en termes d’ambiance, cette équipe Texapoker est juste formidable.

Au moment où je vous parle, les noctambules de la Team sont en train d’enflammer la salle de spectacle totalement vide et de s’échanger les vannes douteuses, tout en organisant la virée post-festival vers Amsterdam.

En plus d’être un excellent directeur de tournoi, Ben Camps sait comment allier plaisir et professionnalisme pour propager la bonne humeur au sein de ses équipes et dans ses tournois et si vous êtes amateur de hip hop, je ne peux que vous conseiller d’échanger avec ce mélomane fin connaisseur du hip hop East Coast des nineties.

Mention spéciale également à Manu, qui excelle dans l’accueil des joueurs par son élégance et son sens de la formule et à Loïc, qui s’attire les foudres de ses croupiers à cause de son gout pour les pauses mais qui n’en demeure pas moins un floor remarquable et surtout un gars en or. Je n’oublie pas non plus Vassily qui a superbement géré et animé le festival et avec qui j’ai pris un grand plaisir à discuter autour des tables. Impossible de citer tous les croupiers mais à bravo toute cette équipe qui a permis cette organisation de très haut niveau malgré le peu d’heures de sommeil.

Tous ces gens là sont des passionnés du jeu, comme nous, et si on peut kiffer de si beau événements pokeristiques, c’est avant tout grâce à eux.

Un gros big up à ceux avec qui j’ai partagé les tables médias/staff. A Latifa pour sa zénitude à toute épreuve, qui a chapoté ce bel évenement, à ces trublions de Benny et Yu, dont l’humour et la détente ont embelli les petits déjeuners au Pasino (merci pour vos commentaires sur Benjamin Grivaux et vos rétrospectives sur le Black Friday). Merci à Nicolas pour son aide de tout instant, qui m’a fait visiter l’histoire du Pasino, à Hadrien, qui nous a concocté des superbes vidéos, à Manu le photographe, dur à apprivoiser mais au fond une vrai crème et à @mama913 avec qui j’ai partagé cette semaine de coverage, de hand histories, des sorties au centre commercial et de margheritas en appréciant le concert dans la brasserie du Pasino.

giphy.gif

Je vais m’arrêter là mais pour finir, je n’oublierai pas de m’éclipser en musique en vous partageant une nouvelle pépite sonore. Puisque nous sommes en fin de festival, je vous proposerai un son plutôt conclusif, qui permet aussi bien de se remémorer avec nostalgie une belle semaine d’aventure que de démarrer un nouveau lundi plein d’inspiration.

 

 

giphy.gif

Share this post


Link to post
Share on other sites

Un vrai kif de te lire @cosmictrip et des petits moments de bonheurs tous les matins au petit dej :)

 

 

ce fut un week-end vraiment énorme en tous points, bravo à tous. 

 

On a vraiment hate de se retrouver à la grande motte dans 3 semaines :)

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
News

Pour décrocher l'un des Platinum Pass de PokerStars, il faut bien évidemment un coup de pouce de la chance. Théo Sastre et Ludovic Druesne en ont une fois de plus fait la démonstration ce week-end à Saint-Amand-les-Eaux. Chacun dans un registre différent.

[...] Lire la suite…



Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 44 minutes, IvreStud a écrit :

Un vrai kif de te lire @cosmictrip et des petits moments de bonheurs tous les matins au petit dej :)

 

 

ce fut un week-end vraiment énorme en tous points, bravo à tous. 

 

On a vraiment hate de se retrouver à la grande motte dans 3 semaines :)

 

Merci pour les coms, ca m'a fait plaisir de vous retrouvez au micro! 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now


  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

English
Retour en haut de page
×
partypoker : Hallowheel
partypoker : Hallowheel