Jump to content
This Topic
cosmictrip

Coverage Road To PSPC Saint-Amand-Les-Eaux

Recommended Posts

Saint-Amand-Le-Tsunami

Le tour de France du Road To PSPC continue. Après le soleil d’Aix en Provence, les montagnes de Divonne, les lumières de Paris, le vent du Havre, c’est le froid du Nord qui s’apprête à accueillir le raz de marée de joueurs qui s’est donnée rendez vous cette semaine au Pasino de Saint-Amand-Les Eaux.

large.DSC_0539.JPG.0a87c68af6cd3b66ed5e7
Voilà notre nouvelle maison pour la semaine, le fief nordique de l'Empire Partouche, le rayonnant Pasino de Saint-Amand-Les-Eaux.

Amis Cpistes, observateurs de l’ombre, grinders en herbe et internautes égarés, bonsoir, et bienvenu au Pasino de Saint-Amand-les-eaux. Cette charmante bourgade de 16 000 habitants s’apprête à devenir l’espace d’une semaine, le haut lieu du poker hexagonal. L’établissement accueille à partir d’aujourd’hui un évènement de gala, un tournoi massif attirant les joueurs de tout le pays et permettant les fantasmes les plus fous : la cinquième et antépénultième étape du Road To PSPC.

Tandis que la tempête Ciara balaye les régions de France, c’est une tornade de joueurs qui devrait s’abattre cette semaine sur les bords la Scarpe, le petit fleuve du village. « Je pense qu’on va pulvériser les scores », avance Vassily Dhaussy tout en sérénité. Le floor du Main Event estime que la vague de joueurs ressenti sur les premières étapes devrait continuer de déferler, grâce à la géographie stratégique de Saint-Amand-Les-Eaux. « En plus des joueurs de la partie Nord, beaucoup de Belges devraient faire le déplacement, et on attend aussi un contingent de joueurs de l’Ouest. Et bien évidemment, les joueurs parisiens ». D’après les pronostics, Vassily table sur un millier de joueurs. Avec 210 prétendants déjà à table au moment du coup d’envoi du tournoi, je sens que la barre devrait même être tranquillement dépassée.

giphy.gif
Selon les prévisions de Vassily, voici Le raz de marée de joueurs qui va s'abattre sur Saint-Amand-Les-Eaux.

Il faut dire que l’évènement est alléchant. Texapoker et Pokerstars ont encore une fois uni leur force et leur savoir faire pour proposer un tournoi qui fait rêver. 50 000 de tapis de départ, des niveaux de 30 minutes sur les 5 Day 1, 40 minutes à partir du Day 2, 50 minutes sur le Day 3 et à la clef, biensur, une place pour l’un des plus beaux tournois du monde, avec ce Platinum Pass d’une valeur de 26 000 €.

large.DSC_0563.JPG.6429af49fe87abcb0d768
Il est là le trésor : Deux beaux picsscintillants et autant de Platinum Pass à distribuer pour cette semaine de poker. Le premier sur le Main Event, le deuxième sur le fameux flash entre qualifiés Pokerstars
 

large.DSC_0572.JPG.f975a5628bc77f5a73ed7
Alors que Gaetan s'assure que tout est en place pour la table télévisée (qui ne démarrera qu'à partir du Day 2), Pokerstars a mis sur pied ce petit jeu pour les joueurs détenteurs d'un compte Pokerstars. On peut pas y gagner des millions, mais en grand fan de Christophe De Chavannes, j'ai pu accomplir un rêve de gosse, à savoir gouter à cette sensation de faire tourner l'immense roue de la fortune.

Ca, c’est pour le Main Event, à 175 € de buy-in, mais les cadors du Pasino pourront également s’écharper sur le High Roller prévu à partir de samedi, à 500 € l’entrée. Un chatta** joueur gagnera également un Platinum Pass sur le tournoi flash qui sera monté ce week end entre des qualifiés Pokerstars et des joueurs présents au Pasino (je vous en dis plus dès que j’ai les modalités exacts).

large.FB_IMG_1579630023739.thumb.jpg.0ae
Le menu de ce banquet amandinois

large.DSC_0568.JPG.eb45d8ae4329f5c2c939b
Le coup d'envoi vient d'être donné et quinze des trente tables de la salle de spectacle sont déjà pleines de joueurs. Je sens que des records vont tomber cette semaine. 

Voilà pour les festivités de la semaine. Mettez vous à l’aise, servez vous un petit Martini, un Panaché ou un lait d’orgeat et savourons ensemble le coverage de ce délicieux Road To PSPC !

giphy.gif

Edited by cosmictrip

Share this post


Link to post
Share on other sites
Les randoms du nord, une fois

En me baladant entre les tables, de douces sensations de l'époque où je ne connaissais personne sur le circuit me reviennent peu à peu.  Quelques personnalités du poker belge répondent présents mais partons donc à la rencontre de ces anonymes qui peuplent le Day 1A.

Quel plaisir de voir tous ces anonymes se lancer dans cette grande bataille. Une belle salle remplie d’inconnus venus de différentes contrées. Ca me rappelle mes débuts, quand je couvrais le GP Germany à Rozvadov, son Buy in à 200 € et sa flopée de randoms austro-germa-tchécoslovaques. Cette fois, les joueurs nous viennent plutôt de Belgique, ou des Hauts de France mais comme à Rozvadov, j’ai l’impression qu’on va devoir prendre le temps se familiariser avec le field pour connaître tous ses visages qu’on verra progresser le long de la semaine.

Mais avant de vous présenter ces inconnus bientôt illustres, j’ai pu, grâce à l’aide de l’excellent Ben Camps, repérer deux trois têtes connues dans ce field. Deux-trois, pas plus.

Commençons par la Belgique avec un joueur wallon qui se régale sur le circuit petit Buy in depuis plus de dix ans déjà : Fabrice Somers. Il s’aventure parfois sur circuit EPT mais en ce moment, c’est dans son fief de Namur que Fabrice a fait des étincelles. Il y a deux semaines, il s’impose sur le Ranking Spécial pour transformer 300 € en 7 briques et dix jours plus tard, il prend la 3e place du main Event Winter Poker Festival pour 19 bâtons, sur un field de plus de 1 300 joueurs.

large.DSC_0647.JPG.ad0abbbbab74cdd8b8609
Mathias Sommers d'humeur blagueuse aujourd'hui, et déjà en train de monter des pilasses.

Le propriétaire de son casino préféré n’est d’ailleurs pas très loin. Trois tables derrière lui, on retrouve Bernard De Breyne, directeur du Grand Casino Namur et qui comme souvent, vient se faire plaisir en jouant les beaux tournois qui sont dans les parages. Avec succès parfois, puis que Bernard avait par exemple pris la 3e place du Belgian Poker Challenge en 2015 pour près de 19 bâtons lui aussi.

large.DSC_0638.JPG.e21c38ba547051a8a4105
Un homme presqu'aussi grand que son casino. Bernard De Breyne a troqué son costume de directeur contre celui du joueur ce mercredi soir.

Dans le gang des hommes forts du poker belge, j’aperçois également un homme a préféré dissimuler son visage derrière un bonnet. Cela ne l’empêche pas de commencer à grinder sa table. Toujours aussi fantasque, Djérome Grosmoineaux est bien présent sur ce Road To PSPC et fera parler son agressivité légendaire pour tenter d’aller chercher sa place à Barcelone.

large.DSC_0611.JPG.5bf1c2f39169d1aa5635c
Un homme louche dans le field. Il se fait appeler Djérome Grosmoineaux et cache son visage avec son couvre chef, à la manière de Voldemort dans Harry Potter 1. Ca ne l'empêche pas d'envoyer des gros parpaings sur la table et d'empiler déjà les jetons verts à 25 000. 

Pour faire la transition entre les regs de renom et les randoms, quoi de mieux qu’un reg local pas connu des services pokeristiques mais qui se régale les tables de la région ? Permettez moi de vous présenter Karim Chenoufi. Ce joueur sympathique navigue entre Nature et Saint Amand et picore dans les prizepools partout où il passe. Runner up du Lex Live Spring festival l’année dernière pour presque 20 caramels, finaliste UDSO ici même pour 7 berlingots et multiples finaliste de tournois réguliers dans ce même Pasino, Chenoufi fait partie de ces joueurs de l’ombre qui peuvent faire des dégâts.

large.DSC_0635.JPG.d6bb3c80b8ed4c85264b2
Un redoutable reg du nord qui connaît le casino comme sa poche : Voici Karim Chenoussi

Enfin, voici un petit tour illustré de randoms et je vais m’empresser d’aller les rejoindre au Dinner break pour faire plus ample connaissance avec eux.

large.DSC_0620.JPG.b0eb39f4c7fe6e0ad4339
Une belle poker face chez Jeremy Demarth, qui ne laisse rien transparaître même quand il n'est pas dans le coup

large.DSC_0616.JPG.8770f7241008721b3dd1f
Avant de voir débarquer les regs venus de la capitale, Mathieu Herrero ouvre la voie des randoms parisiens.

large.DSC_0628.JPG.6792e038823e37b9201b6
Hasard du tirage, les deux copains Gautier Figueirodo et Bayarassou ont été placés à côté.

Il reste 233 joueurs sur 256 inscriptions
Level 5 à venir : 400 - 800
Moyenne : 54 000

Edited by cosmictrip

Share this post


Link to post
Share on other sites
Les Parigots à l'assaut

Si le field est largement composé de Belges et de Nordistes, quelques parisiens ont fait le voyage dès ce mercredi pour profiter de ce beau festival, là haut, dans le brouillard.

giphy.gif
Quand tu montes avec tes potes à Saint Amand Les Eaux pour aller chercher le Platinum Pass

Arrivé tardivement dans le restaurant situé à l'étage de la salle de spectacle, j'ai pu faire la rencontre d'un petit gang en train de terminer leurs dernière frites. Six grinders adepte du Live comme du Online, qui se sont motivés à monter dans le nord pour tenter d'aller chercher le fameux Platinum. "On s'est rencontré au Clichy Montmartre avant que ça ferme. Depuis, on a notre petit groupe de poker. On fait des sessions ensemble, quelques tournois du circuit et on a biensur notre équipe sur le King 5" explique Riad, accompagné de Mehdi, Mehdi, Kyrian, Mohamed et Teva. Ils ont en effet formé une team improvisée, humblement appelée les "King Shark 2020" et pour l'instant, ça marche plutôt bien pour eux.

Pour son retour de pause, Mehdi prend 20 000 à son voisin avec les rois avant d'aller s'allumer une clope et Riad, qui trônait déjà sur deux tapis de départ et demi, vient de s'offrir un joli pot 4 ways. Ouverture UTG 1 600, payé par le MP, payé par Ryad et le CO envoie le 3-bet, à 4 500. Une cote bien généreuse qui permet à tout le monde de payer pour le flop. Le flop vient :Ad:4s:2h et tout le monde check pour voir la turn :As. Ca check jusqu'à Mehdi qui envoie 6 500. Seul le relancer initial paye. Sur la river :2d, Mehdi poursuit l'agression. 15 500 demandé cette fois et son adversaire annonce tout de suite "call". :As:5h chez lui, deux rois le CO et Mehdi passe tranquillement la barre des 150 000, tout en grindant sur le Day 2 du 2 Million Event Winamax.

large.DSC_1046.JPG.72e460775d5d6b0678550Une main sur les jetons, l'autre sur l'iPhone... Ca grinde sur tous les terrains pour Ryan et sa team.

large.DSC_1054.JPG.799b195da39d17ccc924a
Bon départ également pour le collègue de la "King Shark 2020", Mehdi, qui a l'œil du tigre depuis le retour de pause

L'autre Mehdi, 3e du HighRoller BPC à Namur il y a trois mois pour 20 patates tourne plutôt bien aussi mais un des six larrons a du passer par la case re-entry.

Sinon, on notera l'élimination précoce et cocasse de Bernard De Breyne. Ouverture tapis UTG 25 000 dans le noir d'un random, reshove par Bernard au bouton, et payé par la grosse blinde après un petit mal de crâne. Ce dernier s'appelle Julian Velluet et tient :Ah:Ks. C'est bien devant le :Ac:4c et loin devant le :6c:Tc du gambler UTG. Deux rois au flop, drawing dead turn et Julian prend un pot à plus de 100 000 jetons. Parisien lui aussi, il peut donc tranquillement profiter de la deuxième mi temps de son équipe de cœur... L'OM, qui joue son match de coupe contre l'Olympique Lyonnais.

large.DSC_1064.JPG.37b3e217ce779a263f430Un cliché habile, permettant de montrer les dégâts causés par le As-Roi de Julian Velluet, mais aussi d'annoncer la venue prochaine de Benny & Yu, qui débarqueront à partir de samedi pour commenter la table télévisée.

 

Il reste 219 joueurs sur 274 inscriptions
Level 6 : 500 - 1 000 Ante 1 000
Moyenne : 61 000

Edited by cosmictrip

Share this post


Link to post
Share on other sites
A (presque) 300 à l'heure

Les inscriptions tardives sont closes et Ben Camps vient de confirmer les chiffres : 296 inscriptions. Pour un Day 1A à Saint-Amand-Les-Eaux un mercredi soir. Après un peu moins de cinq heures de jeu, on compte déjà une centaine d'éliminés et quelques joueurs commencent à se distinguer, par leur stack dominant, ou leurs moves étonnants.

A quatre unités près, ce Day 1A passait la barre des 300 inscriptions. Voilà qui donne le ton de ce Road To PSPC amandinois. Sur ces 300 inscrits, on a déjà perdu un petit tiers des joueurs et c'est un certain Benjamin Galeja qui semble mener la bi-centurie. "J'ai enchaîné les bons coups, sans qu'il y ait de grosses rencontres" affirme Benjamin, bien assis sur ses presque cinq tapis de départ. Il faut dire qu'à sa table, ça bouge énormément et la croupière semble inspiré. Sur deux mains consécutives, on a assisté à un duel As-Roi contre Dix-Dix... Et les deux fois, sur la river, la paire de dix a trouvé... La suite.

large.DSC_1096.JPG.5725d3d5c2a216a3c09d5
Benjamin Galeja et Vincent Noé se marrent bien à cette table. Le premier enchaîne les coups gagnés pour prendre le chiplead du tournoi tandis que le second vient de sauver le sien en faisant suite avec parie de dix.

La chance sourit également au jeune Loïc Machou. Le Lensois a tenté un move audacieux après une série de cinq limes pré-flop. Loic voit :8s:6c en grosse blinde, et sent de la faiblesse chez ses adversaires. Il envoie ses 15 dernières blindes, 25 000 mais le vieux Fabrice Cardenia flaire l'embrouille. Bien payé avec :Ad:Jd, mais un huit plus tard, Machou inverse son stack avec son adversaire.

large.DSC_1102.JPG.2ac44bae033acd9eaeec2
Ce qui importe ce n'est pas les cartes, c'est ce qui tombe sur le board.
 

Pour prolonger la série de coups originaux, mentionnons cette action dramatique pré-flop initiée par Ludovic Sy, sur le niveau précédent. Open 2 200 UTG+1, payé par son vois, 3bet au CO 7 100, 4-bet tapis 96 000 en SB et l'action revient à Sy qui a encore 30 000 devant lui. Après deux bonnes minutes de réflexion, c'est un call et le 3beteur lâche l'affaire en couchant sa paire de dix. C'était pas si mal face au :Ad:Qh de la SB et le :Kc:Qc de Ludovic. Bim, Roi flop, roi turn et dame river, Sy sait chatter avec panache.

large.DSC_1082.JPG.7c8271703c02d6c6fe0d3
Le regard de killer de Ludovic Sy qui sauve son tournoi avec un superbe full sur un 30-70.

Mentionnons également le gros départ de Monsieur Grosmoineaux qui en met partout sur sa table et pointe déjà au dessus des 180 000 jetons.

Il reste 200 joueurs sur 296 inscriptions
Level 6 : 800 - 1 600 Ante 1 000
Moyenne : 61 000

Edited by cosmictrip

Share this post


Link to post
Share on other sites
Poulain solitaire

Comme au Palio de Sienne, la course fait des dégâts et un combattant sur deux se fait désarçonner. 148 joueurs tentent encore de passer l'obstacle du Day 1. Parmi eux, Julien Poulain évite les bousculades et avance sereinement dans la tête de course. En cavalier solitaire, comme à son habitude.

Pas besoin de groupe poker ou de sessions collectives online pour kiffer sa passion. Certains font leur chemin en solo et profite de leur temps libre pour partir à l'assaut des casinos. Julien Poulain fait partie de ces vieux loups solitaires.

Parcourant le circuit depuis près de quinze ans, ce Livetard prend sa bagnole depuis Tourcoing pour s'offrir des kiff poker un peu partout en Europe. Les casinos du nord, il les connaît par cœur, mais Julien s'autorise également quelques chevauchées plus lointaines. Celui qui travaille dans la sécurité incendie a parcouru les forêts Bohême à Rozvadov, perçant au passage un field de 1 800 joueurs pour finir runner-up d'un 100 €. Il a galopé sur les côtes catalanes, traversé la Manche jusque dans les casinos Londoniens, enlevant à chaque fois quelques petits résultats. Mais cette année, Poulain passe à la vitesse supérieur. Julien s'apprête à voir pour la première fois Las Vegas. Et en famille cette fois !

"Le programme est déjà prêt. Matin-midi, c'est famille et le soir, c'est casino, confie Julien durant sa pause. Je pourrais profiter des attractions de Vegas avec ma fille, et après, j'irai me perdre dans les petits casinos. Pas les gros, je veux retrouver l'ambiance poker des années 50". Après la conquête de l'Ouest, Julien se verrait bien partir tout à l'autre bout de la planète, pour aller jouer du côté de Sochi.

large.DSC_1142.JPG.faf9400dfceadcf8c7fc2
Julien Poulain traverse le globe et les fields pour vivre sa passion poker en solo. Petit échauffement dans sa région natale avant de partir à la conquête de Las Vegas.

De beaux voyages poker prévus mais en attendant, Poulain est toujours en selle dans ce Road To PSPC. Trois tapis de départ, c'est plutôt décent. "Je l'avais déjà tenté l'année dernière à Namur. J'avais fait chipleader du Day 1B pour me faire exploser le jour suivant". Cette année, Julien a bien repensé sa stratégie et prévoit d'être chipleader à un moment bien plus crucial.

Il reste 148 joueurs sur 296 inscriptions
Level 6 : 1 000 - 2 000 Ante 2 000
Moyenne : 100 000

Edited by cosmictrip

Share this post


Link to post
Share on other sites
Les sommets du Nord

On approche de la dernière difficulté de la journée. Celle où se font les écarts. Mais plusieurs joueurs n'ont pas attendu pour se faire des montagnes de jetons. Petit tour dans les hautes altitudes de ce Day 1A.

giphy.gif

Il est à l'aise dans les plaines parisiennes comme dans les pavés du Nord. Et comme à son habitude, Yoann Rascar fait parler la giclette au moment des derniers cols. J'ai observé sa table une dizaine de minutes et tous les coups viennent à lui, sans besoin de showdown. Bilan des courses, 340 000 chez Rascar, qui fait partie des premiers pics ouvrant le massif de chipleaders.

large.DSC_1166.JPG.9826dd262feca71541ddb
Yoann Rascar fait voir rouge à ses adversaires plane dans de hautes altitudes, avant parfois de piquer en flèche pour se servir dans les stacks adverses.

Aussi imprévisible et indomptable que le K2, un autre dôme imposant se dresse face à lui. Celui de Mohamed Aissaoui. Avec sa pente piégeuse, il vient d'avaler un adversaire dans l'une de ses crevasses. Un brelan de neuf flopée sur un flop :9h:Qs:7c. C'est check. La turn :7d, c'est encore check. La river :4h, ça s'enflamme, son adversaire lui revient dessus, tapis, payé. Qu'y avait il en face ? :4c:4s

large.DSC_1162.JPG.3616b536eca493ddb6301
Qui pour se frotter à la montagne Mohamed "K2" Aissaoui ? Beaucoup ont tenté, peu en sont sortis vivant.
 

Encore plus haut vole les oiseaux. Ou plutôt les Grosmoineaux. Cette montagne mystérieuse dont le cratère s'est caché derrière un nuage de brume multiplie les éruptions depuis deux niveaux. Plusieurs adversaires ont été pris dans ses coulées de lave et le voilà à près de 450 000 jetons.

Mais l'Everest de ce tournoi, c'est bien Jimmy Dehoest. Personne n'arrive pour l'instant à le dominer et son stack continue de percer les nuages à mesure que les niveaux passent. La faute à des rencontres brutales entre trois plaques tectoniques : :Ks:Qc, :Ah:As et :2c:2c se sont entrechoqués sur un flop :Kc:Qh:2h, et le brelan de Dehoest a provoqué une poussée de stack bien violente. Il est le premier à franchir la barre du demi million.

large.DSC_1153.JPG.d4b0375cfd773d8bd7e7fAvec ce beau massif jaune, Badri Fayçal s'installe également dans les hautes altitude du tournoi.

large.DSC_1175.JPG.fce222faad2ea82595128

De tous les sommets, c'est lui qui culmine le plus haut. Avalant les stacks deux par deux, voici l'éminent Jimmy Dehoest.

Il reste 116 joueurs sur 296 inscriptions
Level 13 : 1 500 - 3 000 Ante 3 000
Moyenne : 122 000

Edited by cosmictrip

Share this post


Link to post
Share on other sites
Sur de bonnes bases

Première fournée bien chaude pour cette étape amandoise du Road To PSPC. 296 joueurs sur le grill, une farandole qui laisse présager un joli banquet. A la fin de ce Day 1A, 81 survivants. Jimmy Dehoest a longtemps mené la course mais c'est bien Pascal Janic qui prend le maillot jaune sur l'ultime main de la journée. Derrière une belle flopée de randoms 

Les stacks sont rangés, les joueurs sont partis, les croupiers aussi et il ne reste que Ben Camps, Vassily@mama913 et  moi dans la salle de spectacle du Pasino. 296 joueurs sur la ligne de départ, 81 après le premier tour de piste. Impérial pendant toute la fin de journée, Jimmy Dehoest lâche finalement le maillot jaune sur l'ultime main. Dans le même temps, un random répondant au nom de Pascal Janic sortait de sa boite et prenait la tête de ce Day 1A, et remballait son stack sans même avertir les couvreurs. Une maladresse qui nous coute la photo du chiplead mais en bon français, je mettrais la lumière sur le runner-up, Monsieur Jimmy Dehoest.

large.DSC_1243.JPG.236b7de2ea1bb5d5f4253
Avec une veste de Manchester City, difficile d'espérer mieux qu'une deuxième place en ce moment. La journée est quand même belle pour Jimmy Dehoest qui reprendra avec un Monster stack de 80BB

Le régional de l'étape a littéralement roulé sur ce Day 1A, trouvant un quasi triple up monstrueux avec un brelan de deux qui craquait les flèches et top deux paires, avant de manger les petits stacks un par un. Dans le dernier virage, il trouvait encore un brelan avec une paire de quatre pour une nouvelle élimination, et remportait même un :As:3h vs :Ad:Jc grâce à un 3 river pour achever son voisin de gauche. Intouchable, il reprendra le Day 2 avec 80BB. Adepte du Live et vainqueur d'un petit 100 € ici même il y a trois mois, Jimmy sera accompagné par quelques copains pour passer le deuxième obstacle. En effet, sur la table d'à côté, l'ami Michael Veroheye a tout donné pour défendre ses vingt blindes et gagner le droit d'apparaître sur un coverage, moment qu'il attendait depuis longtemps.

large.DSC_1213.JPG.b5f5cc65c2e622c43373e
"J'ai toujours été chipleader sur des tournois où ça servait à rien d'être chipleader". Cette fois, il n'a pas beaucoup de stack mais il a tout de même le droit d'avoir sa photo. GG Michael.

Des têtes connues ? Il n'y en avait pas beaucoup au départ, il y en a encore moins à l'arrivée. La deuxième bullet s'est bien mieux passée pour Bernard De Breyne qui a trouvé son rythme en fin de journée pour monter plus de 200 000 jetons. Comme à son habitude, Djérome Grosmoineaux a enchaîné montées fulgurantes et dégringolades pour finalement se stabiliser avec un stack solide de 300 000 jetons.

large.DSC_1207.JPG.32e3b39bf27f0fcd87b0c
Bernard De Breyne a montré qui était le patron sur la fin de journée. 60BB pour revenir au Day 2.

Devant lui, une dizaine de randoms mènent les troupes. Badri Fayçal a fait preuve d'une belle maîtrise sur les derniers niveaux pour passer la barre des 400 000. Miguel Coussement, Franck Piembois ou encore Eric Lascot ont pris place dans la locomotive. Belle performance également pour le sympathique Julian Velluet, qui passe la journée avec 206 000 jetons, accompagné de son acolyte Paul Parent à qui il a offert le buy-in pour son anniversaire.

large.DSC_1228.JPG.566fecbd331445c38e7bf
Un petit Snapashat et Badri Fayçal peut annoncer la bonne nouvelle à sa communauté. Il sera l'un des très gros stacks du Day 2 avec plus de 400 000 jetons.

L'autre bande de copains, le gang des six parisiens, fait un joli 3 sur 6. Et encore, Riad aurait pu lâcher ses collègues mais personne n'a voulu le payer alors qu'il envoyait tapis dans le noir sur ses deux dernières mains. Son ami Mohamed Aissaoui a quant à lui été payé au moment d'envoyer ses dix dernières blindes, lui aussi sans voir ses cartes. Par :Kd:Ts . Sauf que Mohamed Aissaoui tenait :As:Qh. Lakhdari style. Roi flop, as turn et Mohamed reviendra samedi avec un stack jouable. Mehdi Messadi complète le trio avec un stack confortable de 187 000.

large.DSC_1218.JPG.bd99561c4f8b0b47ae4c4
Deux tapis blindes consécutifs sur les deux ultimes mains de la journée, mais Ryan ne trouve pas de client. C'est terrible, il est au Day 2 avec moins de 20BB.

Enfin, notre cavalier solitaire Julien Poulain a été sérieusement touché sur la fin de journée mais reste en course avec une quizaine de blindes pour continuer l'aventure.

large.DSC_1221.JPG.ed75c91f8dc65bd25d3b0
Mention spéciale également à Nathalie Tourdot, l'une des trois survivantes de ce Day 1A. Auteur d'une belle résistance, elle a trouvé son double up sur le dernier niveau face à Riad pour revenir samedi avec une petite trentaine de BBs;

Voilà pour ce Day 1A. Rendez vous dès demain à partir de 18h pour la suite de ce Road To PSPC. Une belle flopée de randoms franco-belge devrait être au rendez-vous, en attendant le feu d'artifice de vendredi. Je vous laisse comme d'habitude avec un petit son des familles. On est que mercredi soir donc je commence en douceur avec un titre calmement groovy signé Chris Joss, qui vous donnera envie de mouvoir sensuellement votre corps sur le chemin du boulot. Gardez la pêche, faîtes vous du bien et à demain pour la suite de ce chemin vers le PSPC !
 

 

Chipcount complet Day 1A :

large.5e44bfbfb530c_Capturedcran2020-02-
large.5e44bfc0e3297_Capturedcran2020-02-

 

giphy.gif

Il reste 81 joueurs sur 296 inscriptions
Level 15 à venir : 3 000 - 6 000 Ante 6 000
Moyenne : 187 000

Edited by cosmictrip

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ce coverage pokeristico géologique est passionnant malgré ce field full random😉

Première fois qu’un Couvreur me fait aller sur Wikipedia (Palio de sienne😉)  et juste pour ça merci:mon-maitre:

continue comme ça cosmictrip...

Share this post


Link to post
Share on other sites
La fièvre du jeudi soir

Le Nord est fidèle à ce qu’on dit de lui. Venteux, brumeux, froid. Une grisaille qui ne donne pas envie d’aller boire un coup en terrasse ou d’aller se trémousser sur les dancefloors de Valenciennes. La chaleur, la fête, on la trouve au Pasino de Saint-Amand-Les-Eaux où un tournoi de rêve s’apprête à enflammer ce jeudi soir dans les Hauts-De-France.

giphy.gif
Quand tu te prépares dans ta chambre avant  le Day 1B du Road To PSPC Saint-Amand-Les-Eaux

Nous voilà de retour dans la salle de spectacle du Pasino. Ben Camps a mobilisé toute son équipe de croupiers pour cette nouvelle grosse journée qui s’annonce. La tempête qui s’abat sur la France ne faiblit pas, qu’on parle de vent ou qu’on parle de joueurs de poker. Déjà 189 inscrits sur les tableaux, et au moment où je vous parle, Jean Pierre Didier vient d’inaugurer la liste des bustos, après une heure de jeu.

large.DSC_1326.JPG.fca01f8874c5a29d32fe5
Du monde sur la piste ce soir ! Ce n'est que le "before" et on approche déjà la barre des 200 participants 

large.86433205_3133402013345120_23609227
La photo de famille de la Team Croupiers, une équipe de choc menée par les excellents Ben Camps et Vassily.

Il faut dire qu’avec 50 000 de tapis de départ et des blindes 100-200 pour commencer, les joueurs ont le temps de voir venir et de nombreux prétendants attendent la première heure pour se lancer dans la bataille.

C’est le cas d’un certain Kalidou Sow ! L’ambassadeur Pokerstars sera présent ce soir, mais pour l’instant, il se familiarise avec le Pasino avant de se joindre à la fête. Hormis, le Team Pro de la room au pic rouge, je peux vous annoncer la présence d’une vague de regs Namurois, de quelques grinders affutés venus de la capitale et même d’une candidate de la Maison du Bluff. On part tout de suite pour un premier tour de table histoire de découvrir ce field aussi éclectique que les playlists que je vous partage.

Ah et biensur, tout les Cpistes présents dans l’enceinte du Pasino sont priés de me signaler leur présence pour que je puisse suivre leurs exploits, et pourquoi pas trinquer autour d’une bière ou aller se cagouler à l’Ultimate.

large.DSC_1268.JPG.a48cc670dda6005c5dd60
Les cartes sont prêtes à se faire palper et les jetons ne demandent qu'à être tripotés.

Il reste 188 joueurs sur 189 inscriptions
Level 3 : 200 - 400 Ante 400
Moyenne : 50 000

Edited by cosmictrip

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ch’e le Noooooord

Nous sommes dans les Hauts-De-France, en terre Ch’tis et bien évidemment, les regs de la région sont au rendez vous de ce Road To PSPC. Présentation des quelques habitués qui sévissent sur le circuit nordiste.

giphy.gif

« Je viens exprès de Roumanie, comment ça on a le droit qu’à un seul re-entry ? ». Visiblement, la législation français ne plait pas à Mike Van Der Ghint. Ce grinder à la langue bien pendue vient en réalité de Belgique. Depuis quelque temps, il se plait à percer les fields de l’est, notamment du côté de Rozvadov, mais il revient toujours à ses premières amours, entre Namur et Saint-Amand. Parmi ses faits d’arme, une 4e place sur le Red Devils Festival, il y a cinq ans, pour un peu plus de 11 gaufrettes, mais aussi quelques belles perfs en terre africaine, avec une victoire sur un Side de l’African Poker Tour à Dakar et une finale Marrakech Poker Open en 2016. Cette fois, il est de retour dans les Hauts-De-France, à côté de son pote Tony. Et que ce soit dans le jeu, ou dans la tchatche, les deux hommes semblent vouloir animer la table.

large.DSC_1285.JPG.fa6e98b9e591173f0a3eb
Mike Van Der Ghint, de retour dans les casinos nordistes qu'il a temps écumé. Et à côté de son poto Tony en plus, toujours en train de se marre celui-là.

Parmi les regs du coin, on notera la présence d’Azzedine Abbas. Habitué du Pasino, l’homme à casquette s’est vite fait remarquer à sa table. Il raconte ses péripéties à son pote sur la table d’à côté. « Je me suis fait dé-stack la moitié de mon tapis par un fish sur la première main. Le mec me hero call avec Roi-Deux. Derrière, je montre un bluff avec Roi-Neuf, les mecs me croient pas et j’ai quelques bonnes mains qui s’enchaînent. J’ai pu value comme un porc, j’ai 70 000 ». Un échauffement bienvenu.

large.DSC_1304.JPG.bc47754cc514def175261
Azzedine a du huiler la machine mais le reg est en train de trouver son rythme. Avec son style bien aggro, c'est lui qui dicte le tempo de la table. 

Un peu plus loin dans la salle, Al Iatarne connaît également le Pasino comme sa poche. Reg de petits buy-in, il n’a plus assez de doigts pour compter les tables finales qu’il a atteint entre ici et la Belgique. Jamais de superperfs, mais Al sait comment monter les jetons et percer les fields locaux. Son pote Sandro Ganji, également perceur régulier du circuit nordiste, a pris place deux tables à côté. A l’autre bout de la salle, on entend également les rires de Dominique Potenza.

large.DSC_1313.JPG.912b8822f25d5dcd87672
Un habitué du Pasino, redoutable sur les tournois petits 
Buy-in, Al Iatarne est bien évidement de ce Road To PSPC amandinois.

large.DSC_1301.JPG.4d0157075c91df7b575b1
Déjà présent hierDominique Potenza est de retour pour jouer à son jeu préféré, en espérant que le kiff dure un peu plus longtemps qu'hier. 

Enfin, nous terminons par une joueuse qui n’est ni une reg, ni une régionale de l’étape, mais qui est bien plus connue que tous les joueurs précédemment cités et qui a récemment élu domicile du côté de Valenciennes. Dans la salle, de nombreux amateurs de La Maison du Bluff ont reconnu ses longs cheveux blonds : @MargauXPonelle est de la partie sur ce Day 1B.

large.DSC_1273.JPG.2efc363b6b957389e1568
Nouvelle venue dans le Ch'Nord, Margaux Ponelle profite de son jeudi soir pour se familiariser avec les casinos du coin.

Voilà donc pour les quelques têtes d’affiche représentant le 59 et la Belgique. Nous complèterons ce contingent au fur et à mesure mais maintenant, il est temps de parler des quelques invités qui ont fait quelques kilomètres pour rejoindre ce Road To PSPC.

Il reste 245 joueurs sur 271 inscriptions
Level 5 : 300 - 600 Ante 600
Moyenne : 53 000

Edited by cosmictrip

Share this post


Link to post
Share on other sites
271 pour le diner

Le field continue de grossir et au moment où Vassily siffle le dinner break, ils sont 271 inscrits sur les tableaux du tournoi. Du random, un petit contingent namurois, et tout de même une ou deux têtes connues qui ont fait quelques kilomètres en voiture pour aller décrocher leur Platinum Pass au Pasino de Saint-Amand-Les-Eaux.

Un colosse aux larges épaules floqué d'un logo Pokerstars fait son entrée dans la salle de spectacle du Pasion. Biensur, Kalidou Sow avait prévu ce crochet dans le Nord, mais c'est une surprise de le voir débarquer dès ce jeudi. Outre le Team Pro, j'ai pu voir un ou deux regs parisiens faire le déplacement.

large.DSC_1361.JPG.e77274cf14fd35eeb1a93

Je m'étais dit que j'allais partir cinq minutes avant la pause du dinner Break pour prendre une photo de Kalidou Sow afin d'illustrer ce Post. Mais en bon joueur de poker, Kalidou a anticipé le move et est parti manger sept minutes avant tout le monde. A défaut d'avoir pu prendre la photo de l'homme, voici la chaise du Team Pro Pokerstars.

Sa tentative parisienne lui a donné des idées. Chipleader après le premier jour, Menka Gomis avait finalement du se contenter d'une énigmatique 124e place. Pas question d'arrêter de rêver pour autant, le vainqueur du Wonder8 Paris 2018 essayera encore cette semaine de gagner sa place pour Barcelone. Il vient de débarquer avec son pote Claude Mamalepot. Le Nord lui avait plutôt réussi la dernière fois, avec une bulle TF sur le dernier BPT lillois, mais cette fois, les deux amis espèrent bien plus que des places d'honneur.

large.DSC_1334.JPG.5f6bc0ca83932469343fa
Menka Gomis revêt son costume et ses accessoires de grinder, histoire de ce mettre en condition pour un nouveau deeprun

En attendant de voir quels sont les autres grinders à avoir fait le voyage jusqu'à Saint-Amand-Les-Eaux, allons tester les restaurants du Pasino puisque l'un des moments cruciaux du tournoi vient d'être annoncé : Le dinner Break ! Bon appétit !

giphy.gif

Il reste 240 joueurs sur 271 inscriptions
Level 6 à venir : 400 - 800 Ante 800
Moyenne : 56 000

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 22 minutes, nAAdor a écrit :

Bonjour.

 

Petit renseignement. 

Demain ça vaut le coup de venir ou alors c est full?

Merci d avance.

Je viens de parler avec les floors et d'après eux il y a de grandes chances que les joueurs qui viennent pour le début du tournoi puissent tout de même rentrer. Surement sur liste d'attente, peut être directement. Sinon, pour le Day 1D, il n'y a aucun problème pour s'inscrire.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Kalidou, bluffcatch de fou

L'heure de la digestion se fait plutôt calme. La fête aux bustos n'a pas encore commencé mais deux évènements notoires au cours du dernier niveau : La barre des 300 inscrits a été franchie sur ce Day 1B et l'ambassadeur Pokerstars Kalidou Sow quitte la salle précocement, aspiré par un bluffcatch étonnant.

La salle de spectacle donne lieu a quelques drôles de coups de poker. Comme souvent à ces hauteurs de buy-in, il n'est pas rare de trouver, 3, 4 ou 5 joueurs au flop et de voir quelques valses de stack sur des mains peu standards. Illustration avec ce coup qui a causé bien du souci au Team Pro Kalidou Sow. Ouverture d'un certain Mohamed Touharé avec :Ad:Qs, payé par Kalidou et une dame en SB. Tout le monde check sur le flop :Kh:Td:6d et la SB passe à l'action sur la turn :2d. 5 000 dans 10 000 demandé. Payé par Mohamed, et payé par Kalidou, pour voir la river :6s. Madame check, Mohamed aussi et Sow voit une brèche. 24 000 envoyé. Quasi pot. Petite réflexion mais Mohamed a envie de se frotter au Team Pro : Payé avec sa hauteur As. Kalidou montre :Qx:Jx pour un tirage suite raté et Touharé s'offre un joli bluff catch qui le fait monter à près de 100 000 jetons. Quelques mains plus tard, Sow rendra les armes sur un flop :9s:2h:7c avec :Ac:9h quand son adversaire trouvait double paire :9d:7d en BB.

large.DSC_1416.JPG.d2f578fb3aa98ed2317a0Mohamed Touharé se fait plaisir, bluffcatch des pros avec hauteur as et passe la barre des 100 000 jetons. Tout va bien pour lui.

Pour poursuivre dans la série des jolis mains, parlons de celle qui a permis à Jérémy Chambolle de faire décoller son tournoi. Le random découvre deux as UTG +1 et envoie 2 200. Payé Quatre fois. Un joli flop :As:Kh:5h et Jeremy C-Bet à 3 600. Payé deux fois, par le bouton et la BB. Turn :2s , Chambolle envoie le 2e barrel à 6 600. Payé par le bouton et cette fois la BB répond par un check-raise tapis. Pour tout de même 42 000. Snap payé par Jeremy. Un peu trop vite peut être puisque le bouton finit par folder... :Ah:Ks. La BB retourne :7h:4h, quelques outs pour la sauver, mais le :5c river donne full à Chambollle qui s'envole.

large.DSC_1402.JPG.735c7d3b387471a2f1d52
Un joli full aux as pour Jeremy Chambolle qui prend un Monster pot sous le regard admiratif d'Aleftina Didier.

Il reste 262 joueurs sur 301 inscriptions
Level 7: 600 - 1 200 Ante 1 200
Moyenne : 65 000

Share this post


Link to post
Share on other sites
Monopoly, viking et tour Eiffel

Les Bustos commencent à s'enchaîner. On est passé sous les 200 joueurs, un gros tiers du field est parti mais plutôt que de vous raconter des flips ou vous faire des chipcounts de randoms, autorisons nous une petite pause pour observer les gris-gris présents dans la salle.

Aux tables, il est courant de voir des petits animaux, des figurines ou de petits personnages. Mais aujourd'hui, c'est la première fois que je vois un monument à une table de Poker. En l'occurence, une petite Tour Eiffel, la même qu'on achète à ces vendeurs africains qui trainent devant le Trocadéro. S'agit il d'un touriste qui prolonge son séjour français par un tournoi de poker au Pasino ? Du tout, c'est David Klasic, francilien, qui voit dans ce gris gris un moyen de soutenir son équipe de cœur. "Il y en a qui ont des T-Shirts PSG, moi j'amène directement la Tour Eiffel". Une gris gris qui lui donne envie de monter de grandes tours de jetons ? "Il ne marche que sur les petits tournois pour l'instant, explique David. Mais j'attends samedi pour pouvoir te dire le contraire".

large.DSC_1442.JPG.7af8b5c81ddff3f668871
David Klasic a déjà vu sa Tour Eiffel illuminer plusieurs de ses petits tournois. Il espère juste qu'elle prenne un peu de hauteur d'ici la fin de journée.
 

Parfois, inutile d'avoir une signification particulière. Pour qu'un gri-gri marche, il suffit juste de croire en son pouvoir. Gedes Wellington en fait l'expérience aujourd'hui. Il n'utilise normalement  jamais ce genre de subterfuge, mais aujourd'hui, il se retrouve avec un énorme viking musclé posté à côté de son stack. "Qui est ce personnage ?" demande-je à Guedes. "Je ne sais même pas, mais c'est ma fille qui me l'a donné ce matin. Elle m'a dit "tiens papa, prends ça pour aujourd'hui". Impossible de refuser un tel cadeau. Et alors ce viking inconnu, il est d'une bonne aide ? "Il a bien marché au début, mais là ça fait une bonne heure qu'il ne fait plus rien. Je crois qu'il s'est endormi", commente Wellington. Un petit café à la prochaine pause lui permettra d'être de nouveau d'attaque.

large.DSC_1437.JPG.83e4545ac989c1d65a0a8
Un drôle de viking fait face à Guedes Wellington depuis le début de son tournoi. Il ne sait pas qui il est mais le cadeau de sa fille saura lui venir en aide au moment opportun.
 

Si les gris-gris sont supposés apporter chance et fortune à ceux qui les possèdent, certains joueurs admettent parfaitement qu'ils ne leur sont d'aucune aide. Gaetan Mesland trimballe sa figurine de Steph Curry de tournois en tournois, et pourtant, toujours pas de Deep Run au compteur. Pas une raison pour abandonner. Persuadé que Steph Curry lui viendra un jour en aide, ce fan de Golden State continue d'emmener sa figurine à grosse tête sur les tapis où il joue.

large.DSC_0008.JPG.d31dfe4012b0c3f03d148
Steph Curry a tiré plusieurs fois aujourd'hui, mais manque à chaque fois la mire. Un mauvais ratio qui n'étonne pas son porteur Gaetan. "Pour l'instant, il n'a jamais marché". Normalement, Klay Thompson est là pour suppléer le all star quand il ne va pas, mais aujourd'hui, Curry se sent un peu seul. 

Bien que les cartésiens affirment le contraire, certains gris gris font toujours leur preuve. illustration avec Nicolas Willmet, ancien croupier qui ne se sépare jamais de son couvre chef Monopoly. "Je suis passionné de chapeau. Normalement, j'en ai aussi un avec moi, mais celui là, c'est pour mes cartes". Tiré d'une édition collector de sa grand mère, ce chapeau est doré, contrairement aux à ceux du Monopoly classique, qui sont en argent. Et au moment où je prends la photo, les cartes qu'il couvre vont couvrir d'or Nicolas Willmet. Tapis mal embarqué 3 way pour ses 10 dernières blindes avec :9c:Tc face à :As:Ah et :Ad:Ks. Voilà le résultat :

large.DSC_0012.JPG.1eaf1318a7f114a4e1a38
Adepte de couvre chef et de Monopoly, Nicolas Willmet s'apprête à sortir le fameux "coup du chapeau"...

large.DSC_0016.JPG.9595de0957eec6993e73c
Tadam ! La magie et l'ancien croupier relance son tournoi sur ce superbe craquage

Il reste 196 joueurs sur 315 inscriptions
Level 11 : 1 000 - 2 500 Ante 2 500
Moyenne : 85 000

Edited by cosmictrip

Share this post


Link to post
Share on other sites
Albano tout en haut

Trêve de gris-gris, revenons un peu à nos jetons et voyons qui est en train de se placer stratégiquement à l'approche de la dernière heure de jeu. Quelques stacks au dessus des 300 000, avec notamment celui d'Albano Llani, qui s'impose pour l'instant comme le chipleader du tournoi.

Il y a des joueurs qui aiment raconter leurs coups, s'aventurant dans des détails inutiles pour expliquer la malchance qui les pourchasse sans cesse. D'autres joueurs n'aiment pas se perdre dans de telles élucubrations. Albano Llani appartient plutôt à la deuxième famille. Pour expliquer les montagnes de jetons qui trônent devant lui, l'Albano-Belge n'a besoin que de dix secondes. "Oui j'ai eu des grosses rencontres. Deux 70-30. Et les as contre les rois aussi". Rapide, efficace, le reg qui a fait l'exploit de refaire TF de l'Opener WPTDs Bruxelles il y a deux mois après l'avoir gagné l'année précédente, se remet vite au jeu pour continuer de faire fructifier son stack, qui flirte désormais avec les 400 000.

large.DSC_0033.JPG.92f0c41c23fc84c0b1b4c
Hugo Boss, sponsor de chipleaders depuis 1924

Stéphane Tjoncke, lui, est tout heureux de partager ses mains avec les couvreurs, alors que je m'approche de son superstack. "J'ai eu un gros chattage" avoue le Lillois. Je touche brelan de dix sur :Ts:9h:3d. J'envoie 12 000, payé. turn :Kc, j'envoie 25 000, le mec me fait tapis. Je paye, il a :Jx:Qx biensur. Bim, le 3 river". Ca c'était, pour le décollage mais Tjoncke continue sur sa lancée. "J'ai encore les dix, encore une fois, je 3bet et encore une fois, je fais 12 000 flop sur :Qs:8h:3d. Il me fait tapis 50 000, je le crois pas, je paye, il a As-Roi. Ca tient, je fais même brelan river". Easy game pour Stéphane qui compte désormais un bon 270 000.

large.DSC_0024.JPG.ec19281673c693f72b4c1
Les dix réussissent bien à Stéphane Tjoncke dont le beau sourire quoiqu'un peu flou s'invite dans le gang des chipleaders de ce Day 1B

Après avoir éliminé avec panache Kalidou Sow, Mohamed Touharé continue son festival sur ce Day 1B. Cette fois, il vient d'attraper le pote de Menka Gomis, Claude Mamalepot. Sur un spot peu commun encore une fois. Open UTG +1 6 500, payé cinq fois. Le flop vient :Js:9d:5h. Ca check jusqu'à Touharé au CO qui envoie 20 000. Tout le monde fold jusqu'à Claude en MP, qui paye, avant de lead tapis 80 000 sur la turn :6h. Grosse réflexion chez Mohamed qui tente de jauger son adversaire. "T'as encore les rois ?" demande-t-il avant de prendre sa masse de jetons et de l'avancer sur le tapis. "Bien payé" commente Claude, qui croit tout de même tirer quelques cartes avec son :9h:7h. Sauf que Touharé tient lui aussi paire + tirage couleur avec son :Jh:Th. Le :4h donne flush aux deux joueurs mais c'est Mohamed qui prend le Monsterpot pour passer lui aussi près des 300 000 jetons.

large.DSC_0028.JPG.231b50295a8bb70f26c44
Gros duel pour un monsterpot entre Claude Mamalepot et Mohamed Touharé. Mais la bataille tourne en faveur du second qui trouve le bon call face au donk tapis du premier.

Il reste 142 joueurs sur 315 inscriptions
Level 12 : 1 500 - 3 000 Ante 3 000
Moyenne : 112 000

Edited by cosmictrip

Share this post


Link to post
Share on other sites
Fin de folie et vive l'Albanie

Fin de journée enflammée dans la salle de spectacle du Pasino où 98 joueurs gagnent leur place pour le Day 2. Le chiplead s'est encore une fois joué sur la dernière main de la journé et c'est Albano Llani qui rentre à la maison avec le costume de chipleader. Touharé le suit de près, Menka Gomis échoue dans les derniers hectomètres, Xavier Guery trouve full contre full sur la dernière main... Le récap' de cette fin de Day 1B !

Albano Llani a la langue plus pendue que je ne le pensais. En confiance avec son superstack, le grinder albanais s'est fait l'animateur de sa table jusqu'à l'ultime minute du tournoi, reprenant même son costume de chipleader sur un imbroglio un peu comique.

large.DSC_0091.JPG.6d3c84897050f18144bc2
Un tapis en bataille de blindes sur la dernière main de la journée peut provoquer de la tension et des sueurs. Ici, c'est plus une bonne rigolade entre copains. Avec :Jh:7h, le Monsieur en SB sera finalement obliger de payer et lèguera ses 20 dernières BB à son voisin chipleader, Albano Llani.

Tout le monde fold jusqu'aux blindes et la SB limp face à Llani. Tapis annoncé par Albano, et son adversaire, qui compte quand même 20BB, entre dans le tank... Et ça a l'air de l'amuser. Les deux blindes se mettent à blaguer entre eux. J'y vais, j'y vais pas, la SB hésite en avançant légèrement sa masse de jetons sur le tapis. C'en est trop pour le croupier qui appelle le floor. Vassily, Ben et Loïc se retrouvent dans une situation délicate : C'est eux qui vont décider du move du monsieur qui semblait pourtant vouloir gambler à tapis. Après concertation, les floors donnent le feu vert et nous avons le dernier duel de la journée : :Ad:6c chez Albano, :Jh:7h chez son adversaire et le board :Ac:Jd:2d:6d:7d offre la flush max, le pot et le chiplead à Llani.

Albanais d'origine mais serial perfeur du circuit belge, Albano se met à rêver au moment de ranger ses jetons. "Je viens tout les ans à Barcelone, depuis quinze ans... J'ai jamais fait un ITM. Mais celui là, je vais le gagner, je te le dis. Ca serait sympa de faire sa première ligne barcelonaise sur un PSPC". On est encore bien loin du verdict mais avec 603 000 jetons, c'est lui pour l'instant chipleader overall de ce Road to PSPC.

Ca s'est joué à peu de choses avec Mohamed Touharé. L'amateur a passé plutôt une bonne journée. Un hero call de panache pour éliminer Kalidou Sow, des moves bien sentis pour passer dans la stratosphère du tournoi, histoire de pouvoir marcher sur sa table durant les deux derniers niveaux. Bilan des courses : 595 000 pour Mohamed qui rentre à la maison avec le 2e plus gros stack des deux jours confondus.

large.DSC_0047.JPG.2f823cb352fa23b0aa60b
La force tranquille pour Mohamed Touharé qui grignote tranquillement sa table pour boucler une journée où il a réussi tout ce qu'il a entrepris.

Loin de ces deux ogres, 96 autres qualifiés et quelques amateurs bien placés. Pour son deuxième tournoi Live, Sofiane Jardi termine au delà des 300 000, tout comme le reg amandinois Christophe Malouitres et Rabi Meghairbi.

large.DSC_0056.JPG.a769581cb685c5eb4b7c3
Grosse fin de journée pour le sympathique Rabi Meghairbi qui ramasse ici les dégâts après avoir mangé deux tapis avec :As:Kh contre :2d:2h et :Ad:8h.

Caché au milieu de cette marmaille de randoms franco-belges, un Israélien, passé voir des amis dans la zone, s'est autorisé cette étape amandinoise. Daniel Bader reviendra même au jour 2 avec un stack très décent de 226 000 jetons. Son voisin de table Jonathan Demoustier compte un peu près le même stack, grâce à une joli livraison, où le Belge tenait :5s:5h sur un board :2d:7s:5d:7c. Son adversaire l'a re-raise tapis sur la turn avec un joli :4c:2s et Demoustier reprendra la parte avec plus de 40BB.

Bonne fin de journée également pour Xavier Guery qui a fait doubler ses 25 BB sur un flop :As:6d:9c. :6h:6c chez son adversaire et :Ah:Ac chez Xavier. Petite dédicace également à Guelena Illarionova qui mène la délégation féminine de ce Day 1B avec 339 000. Ca passe aussi pour Elise Camacho et pour Aleftina Didier, qui sauve l'honneur du couple quand son mari Jean Pierre terminait premier éliminé de la journée.

large.DSC_0080.JPG.2614c9a8711982cd87773
Le genre de flop qui détruit le travail de toute une journée de grind. Xavier Guery en profite pour terminer ce Day 1B à plus de 250 000 jetons.

large.DSC_0082.JPG.9a970ed87fd515205dd51
De belles pilasses pour Elise Camacho qui reviendra avec un stack légèrement supérieur au tapis moyen.

Voilà donc pour ce Day 1B dont on rappelle le nombre faramineux d'entrées : 315. Additionné au 296 d'hier, ça nous fait déjà 611 inscriptions avant le feu d'artifice de demain. Le Day 1C sera plein à craquer et si tout le monde se chauffe sur le Turbo, le record de 1231 joueurs sur un Road To PSPC pourrait commencer à trembler. C'est dire la belle fête de poker qui se déroule dans ce Pasino. Et elle ne fait que commencer ! L'ambiance me donne même envie de vous régaler une nouvelle fois d'une pépite sonore exotique. Pour faire honneur à notre chipleader, voici donc un petit son de hip-hop albano-kossovar, tout en rythme et en sensualité. Bon vendredi matin à vous et à tout à l'heure, à partir de midi pour la troisième fournée de ce Road to PSPC.

 

Chipcount Day 1A + Day 1B

large.5e460d48218ea_Capturedcran2020-02-
large.5e460d48f1045_Capturedcran2020-02-
large.5e460d4a0c81d_Capturedcran2020-02-
large.5e460d4b01263_Capturedcran2020-02-

giphy.gif

Il reste 81 joueurs sur 315 inscriptions
Level 15 à venir : 3 000 - 6 000 Ante 6 000
Moyenne : 162 000

Edited by cosmictrip

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now


English
Retour en haut de page
×
PokerStars : Carnival Series
PokerStars : Carnival Series