Jump to content
This Topic
cosmictrip

Coverage Unibet Open Paris 2019

Recommended Posts

Circus Circus, 3e déclinaison

3e rounds pour le Day 1 de cet Unibet Open. Avec un peu plus de ferveur que sur les joueurs précédents. Une horde de qualifiés Finlandais a envahi le champs de bataille du Circus. Hormi les gamers sponsorisé par Unibet, la troupe est bien randomish, en attendant l'arrivée de l'empereur Antonius, qui devrait faire son apparition dans l'après-midi. Du coup, ça nous donne 142 inscrits déjà, dont un petit tiers déjà éliminé. Laissez moi vous présenter ce bataillon franco-scandinave.

Le plus rempli des flight est également le plus randomish. Cette fois, les qualifiés Unibet ont bien pris leur place dans le Circus et c'est pourquoi de nombreux joueurs portent fièrement le sweat ou le logo de la room suédoise. La majorité d'entre eux nous viennent des contrées scandinaves. Des Gunnar, des Jaaskelainen, des Boszormenyi mot compte triple mais je suis sur que parmi tous ces randoms se cachent quelques requins de la mer Baltique. 

Le field compte tout de même quelques stars. Des stars du Gaming en l'occurence puisque le gang de streamers que nous avions vu à la table télévisée VIP sur le Tag Team et sur le Battle Royal se sont cette fois mêlés à la populace de ce Day 1B. Pour le plus grand bonheur de @Shawn Michaels, Monkeyism est de retour tout comme les champions Counter Strike Melania Milyoti et kioShiMa. L'occasion de voir de plus près les skills pokeristique de ces as de la manettes.

large.DSC_1394.JPG.b63bb499b0883e8327141
Anastasia aka Monkeyism reprend sa stratégie de shortstack pour percer cet Unibet Open

large.DSC_1413.JPG.c954b1268c81ae4eb5d08
Habitué à fusiller ses adversaires, kioShiMa de la Team Heretics compte bien faire des dégâts sur cet Unibet Open

Malgré ce bataillon d'inconnus, je ne me sens pas si seul. En effet, de nombreux amis de Rozvadov sont venus garnir ce field. Des passionnés qui tiennent bien les cartes et avec qui il était bon de partager quelques "pivos" dans les allées du King's Casino. Je pense notamment à ce cher Symeon Stergiopoulos, représentant la Grèce. Surnommé par lui même "The White Phil Ivey", Symeon compte un peu moins de lignes sur Hendon Mob, deux plus exactement, mais sa sympathie fait qu'on le reconnait dans un field aussi vite que le Tiger Woods du Poker.

Je pense également à la charmante Sophie Thijs. Régulière de petits tournois entre Namur et Rozvadov, la grindeuse multiplie les mincashs depuis deux ans. Ca commence très fort aussi pour Sophie puisque la Belge a trouvé une rencontre :Qs:Qh vs :Td:Th puis un superbe board :Jh:8d:4c:9h avec :Js:9c quand son adversaire partait tapis avec :Jc:8c. Un bon 70 000 pour Thijs

large.DSC_1405.JPG.357db22cee915318e095c
Quel plaisir de retrouver les copains de Rozvadov, Symeon Stergioupoulos s'offre un week end de poker à Paris avec sa copine et ça commence très correctement pour le Grec.

large.DSC_1418.JPG.361bded5e9c084e6d0647
Habituée aux petits tournois de Rozvadov, la flamande Sophie Thijs vient tâter les tapis parisiens ce week end.

Enfin, mentionnons tout de même les quelques regs français qui attendu le Day 1B pour se montrer. Le solide Kamel Atoui et sonf ameux casque gris a fait son entrée dans le tournoi et compte déjà deux tapis de départ. Le vieux briscard Olivier Paris est monté sur la Capitale, et c'est pas pour faire de la figuration. J'ai aussi aperçu Thierry Delpui tandis qu'Isabelle Balthazar a sauté il y a peu.

large.DSC_1409.JPG.f837122e27f1decc783e6
Démarrage costaud pour Kamel Atoui, déjà au dessus des 60 000 jetons.

large.DSC_1403.JPG.ef915a8e770584dbb3918
Il l'a joue sérieux comme ça mais en vrai, Olivier Paris est un mec sympa

Il reste 90 joueurs (sur 142 inscriptions)
Level 6  - Blindes : 500 /  1 000, ante 1 000
Moyenne : 48 000

Edited by cosmictrip

Share this post


Link to post
Share on other sites
Les narvals du Circus

Le narval ou licorne des mers est une espèce de cétacé de la famille des Monodontidae. Reconnaissable à sa longue corne, il se nourrit principalement de grands poissons plats appelés flétans, de crevettes et de morue polaire et se trouvent généralement dans les mers arctiques. A défaut de trouver de grands requins, identifions donc les quelques narvals  venus du nord qui nagent cet après après midi dans les eaux du Circus.

giphy.gif

Si la corne du narval pouvait s'apparenter à une ligne Hendon Mob, celui qui a la plus grosse, c'est sans doute Arvi Vainionkulma. Adepte de l'European Poker Tour, le finlandais a atteint la table finale à Tallin il y a huit ans et ne compte plus les deep runs sur les Sides Events. Spécialiste de PLO, Arvi a fait ses meilleures perfs en variante sur le circuit tchèque et Danois. Aucune à plus de six chiffres, mais assez pour cumuler plus de 400 000 $ de gains sur le circuit. En attendant, Patrick, c'est lui qui mène la délégation de reg finlandais.

large.DSC_0006.JPG.d9c71307e4e1e1be483f6
Le roi des narvals finlandais préfère lorsqu'il a quatre nageoires mais Arvi Vainionkulma se débrouille bien pour l'instant dans les courants du Boulevard Murat

Derrière lui, Leo Pietila a également des atouts à faire valoir. Boosté après un combo victoire + TF sur deux side EPT en quatre jours lors de l'édition pragoise 2014, pour 85 briques, le Finlandais enchaîne les petites perfs à Tallin, Malte ou Helsinki. Deux stacks de départ pour l'instant pour le grinder qui devra faire attention à son voisin Johnny Hansen. Moins présent sur le circuit ces dernières années, le Danois avait connu la perf à six chiffres (en dollars) en terminant 3e du Main WSOP-C de Rozvadov en 2015. Aucune perf depuis deux ans mais Johnny aimerait se rappeler au bon souvenir de l'Unibet Open puisque c'est sur ce circuit qu'il avait connu son premier ITM, en terminant 5e de l'édition londonienne en 2010 pour 30 bâtons.

large.DSC_0022.JPG.673cc46a54a3bfc595f95
Le vieux Johnny Hansen défend son territoire face aux coups de corne du jeune Leo Pietila

A propos de Londonien, mentionnons également la présence de Daniel Stacey. Ce brigand anglais a pris quelques beaux butins dans les casinos de Nottingham, Liverpool ou Londres ces dernières années, avec également quelques belles excursions sur l'ile de Man pour l'UKIPT, pour cumuler 260 000 $ de gains en tournoi.

large.DSC_0027.JPG.e94f8ad32ab238aecc788
Un narval échappé des eaux arctiques et qui naviguent entre les iles britanniques, voici Daniel Stacey 

Arvi VainionkulmaSofi Thijs, Monkeyism ainsi que Charlotte Van Brabender l'accompagnent à table, certainement la plus relevée de la salle. Régulière de Namur, la dernière nommée ne sera pas impressionnée ni par les grinders ni par la twitcheuse puisqu'avant de devenir joueuse de poker, Charlotte était pro de Counter Strike ! Dans son élément.

large.DSC_0001.JPG.1b1c1ba3d342b52b692b0
Ancienne joueuse CO et désormais grindeuse, voici Charlotte Van Brabender. Si elle monte de belles pilasses, elle aura droit à une photo moins floue.

Pour l'instant, aucun narval n'arrive à encorner le random anglais Tabish Zamam qui est aux commandes de Day 1B avec 5 tapis de départ.

Il reste 70 joueurs (sur 142 inscriptions)
Level 7  - Blindes : 600 /  1 200, ante 1 200
Moyenne : 61 000

Share this post


Link to post
Share on other sites
Tabish se frotte la barbiche

Pour le plus gros tournoi de sa Life, l'amateur anglais Tabish Zamam réaliser un début parfait. Après avoir gagné son ticket sur un petit tournoi chez lui à Newcastle, le professeur d'université s'est tranquillement installé dans le gang des Chipleaders.

large.DSC_0051.JPG.22369258cf98c0976931f
L'ancien joueur de cricket met des sacrés cout de battes à ses adversaires depuis le début de journée.

Quand certains jouent de leur tchatche et de leur aisance, Tabish Zamam se fait remarquer par sa discrétion et son élégance. Et par son énorme stack aussi. Avec 160 000 jetons devant lui, Tabish fait partie des plus gros tapis de ce Day 1B. Pourtant, il n'est pas vraiment habitué à ce genre d'évènements. "J'ai gagné mon ticket en remportant un tournoi à 220 pounds, informe l'Anglais. Je joue souvent les petits tournois à Newcastle ou Leeds mais là, c'est le plus gros buy-in de ma vie".

Ancien semi pro de cricket pour le club de Colchester, Tabish prend le poker comme un sport. "J'essaye d'approcher le jeu avec la discipline et l'esprit de compétition d'un sportif" explique Zamam. Il travaille particulièrement l'aspect technique et stratégique, un domaine familier puisqu'il travaille en tant que professeur de "Business strategy" dans les universités anglaises. Il est d'ailleurs venu avec son collègue Robert, qui ne connaît rien au poker mais le suit fièrement dans le rail. "Il m'a proposé de venir le suivre pour ce tournoi à Paris, confie RobertJe ne comprends pas trop mais on s'est fait un arrangement. Je l'entraine au tennis et lui m'apprend le poker".

Pour l'instant, ça se passe très bien pour Tabish qui a trouvé plusieurs bons spots depuis le début de l'après midi. Il vient d'attraper un adversaire avec :Kd:Js sur un flop :Ks:Jh:7c quand son opposant tenait :Kc:Qc et une demi heure plutôt, il avait trouvé un set d'as contre un set de :5x, pour un beau paquet de jetons. Le voilà avec plus de 160 000, soit plus de 100BB pour attaquer le huitième niveau.

Il reste 61 joueurs (sur 142 inscriptions)
Level 8  - Blindes : 1 000 /  1 500, ante 1 500
Moyenne : 70 000

Edited by cosmictrip

Share this post


Link to post
Share on other sites
Danes encaisse, Erbil empile

Ils sont Français, ils sont costauds et ils enquirent les jetons depuis deux heures. Voici Alexandru Danes et Mickael Erbil, deux joueurs qui mènent la délégation tricolore alors qu'on vient de tomber sous la barre des 50 joueurs.

En fouinant sur internet, peu de résultats Hendon Mob pour Alexandru Danes mais en revanche, quelques lignes sur le circuit ITF. Ancien pro de tennis, Alexandru a raccroché sa raquette l'année dernière. Toujours habile de ses mains, le franco-roumain a intégré le poker à ses nouvelles activités. Déjà bien stacké dans ce Day 1B, l'ex tennisman vient de mettre un gros smash dans le stack de Kamel Atoui. Un duel préflop ou tout part en quelques secondes. Open Kamel, 3bet Alexandru, 4bet tapis Kamel, mais Danes croit en son :As:Qh et paye le tapis adverse. C'est bien vu puisqu'Atoui était monté au filet en chaussettes avec :Kd:Js. Le flop :Ad:8h:8s est sans appel. Le stack d'Atoui file chez Alexandru qui compte désormais plus de 200 000 jetons.

large.DSC_0058.JPG.4f7865fca9a4ef6ba9e25
Les sportifs sont à l'honneur ce soir. Après l'ex joueur de cricket, voilà l'ex joueur de tennis Alexandru Danes, lui aussi est super stack, avec plus de 200 000 jetons.

Dans un style un peu plus chattard, Mickael Erbil vient également de mettre un gros coup de tatane sur sa table. Encore une fois une action folle pré flop. Siège 1 open, siège 2 paye, siège 3 3bet 15 000 et Mickael au siège 5 min4bet pour 31 000. L'action revient au siège 3 qui annonce tapis pour environ 75 000. Erbil grimace mais call quand même avec sa paire de :Jd:Jc, dominé par le :Ks:Kc de son opposant. Le flop :Td:4d:8h ne change rien, la turn :6d donne de l'espoir. "Un carreau ! Un carreau !" s'enflamme Mickael... C'est encore plus beau. Un magnifique :Js river et Erbil trouve un brelan pour choper le magot.

large.DSC_0075.JPG.99ee5d4dbd371f747c39e

large.DSC_0079.JPG.72eb87ff8481042594291
Le regard de killer de Micakel Erbil qui vient de mettre une belle river pour monter à plus de 220 000 jetons. Pas encore de quoi rivaliser avec Tabish Zamam qui pointe le bout de son stack sur la droite

Il reste 49 joueurs (sur 142 inscriptions)
Level 8  - Blindes : 1 000 /  2 000, ante 2 000
Moyenne : 91 000

Edited by cosmictrip

Share this post


Link to post
Share on other sites
De CS à PS

Elles se tiraient dessus sur Counter Strike il y a quelques années déjà. Aujourd'hui, elles se retrouvent sur le circuit poker. Si Melania Milyoti est invitée dans le cadre du sponsoring de gamers, Charlotte Van Brabender, elle, a complètement changé de jeu.

Cliché sympa entre Melania Milyoti et Charlotte Van Brabender. La Flamande, fraichement éjectée de ce Main Event encourage sa copine qui poursuit l'aventure sur le Day 1B. Ancienne joueuse Counter Strike, Charlotte avait l'habitude de croiser Melania sur les maps du jeu et dans les compétitions internationales. Convertie au poker, la Flamande est devenue grindeuse online, sponso Pokerstars puis Unibet. L'occasion de lui demander si un bon joueur CS ferait un bon grinder PS. "Je pense que le gaming en général requiert des qualités qui sont utiles au poker, avance Charlotte. Dans les deux cas, il s'agit de jeux tactiques, qui demandent de la patience, beaucoup d'investissement et qui portent leur fruit sur le long terme".

large.DSC_0084.JPG.15ab06eab29a5ed522191
Charlotte Van Brabender donne de la force à sa copine artilleuse Melania Milyoti, toujours bien posté dans ce Day 1B

Aujourd'hui, ça a marché moyen pour Charlotte, partie tapis sur un 3bet shove 18 avec :Kh:Qh battu par les dames de son adversaire. Elle aura l'occasion de se rattraper sur le Day 1C qui commence à se mettre en place, alors que de nombreux joueurs ont fait leur entrée dans le Club Circus. En cinq minutes, j'ai déjà aperçu Quentin Lecomte, Pierre Merlin, Yoni Houri, Karim Alleg, Hugues Mazerolle et bien entendu notre cher Cpiste @Tom Larson. Mais celui qui attire tous les flashs, c'est biensur Patrick Antonius. Le joueur High Stakes, véritable légende du poker scandinave et fondateur de l'application FLOP est plutôt copain avec Unibet et se fait plaisir sur cet UO.

large.DSC_0123.JPG.fd3d44aa4d4563e8f17bb

Sur le Day 1B, le chipleader Tabish Zamam continue son spectacle avec près de 300 000 jetons, suivi de près par Cedric Zaks qui s'est invité dans le gang des chipleaders. Le joueurs viennent de partir en pause tandis que Fred vient de siffler le coup d'envoi de ce Day 1C.

Il reste 36 joueurs (sur 142 inscriptions)
Level 10  - Blindes : 1 000 /  2 500, ante 2 500
Moyenne : 108 000

Edited by cosmictrip

Share this post


Link to post
Share on other sites
Vladimir le grand Nex

Alors qu'on est entré dans la dernière ligne droite e ce Day 1B, un autre français a surgi de ce field randomish pour s'installer dans les hauteurs du tournoi. Vladimir Nex est le premier à franchir les 400 000 jetons. De l'autre côté de la salle, le défilé de star continue sur le Day 1C.

Le poker nightmare fait toujours des dégâts. Mais quand on file les as et les rois à deux superstack, ça donne une tornade de jetons qui change le destin d'un tournoi. Vladimir Nex peut en témoigner. Les colonnes qu'il avait lentement érigé se sont subitement transformés en gratte ciel après ce deal favorable. Les deux joueurs ont attendu la turn sur un board :2s:2h:5c:Ts pour s'envoyer en l'air, mais après une petite minute d'hésitation, Vladimir a payé avec ses as pour s'octroyer un pot à plus de 350 000 jetons.

L'amateur français, déjà aperçu à Marrakech ou sur quelques tournois du circuit français, sans trop de coups d'éclat, revêt désormais le costume de chipleader. On vient de passer sous la barre des 30 joueurs, alors qu'il reste un niveau à jouer. La fatigue commence à se faire sentir. Attention à ne pas flancher.

large.DSC_0129.JPG.d42d1179141f6606376cb
Une belle rencontre pour Valdimir Nex qui n'a pas l'air de s'enflammer pour autant. 400 000 jetons pour l'amateur français.

large.DSC_0143.JPG.a0a69fa3dae5fea0d4443
De belles pilasses également chez le Danois Peter Jaksland, qui flirte lui aussi avec les 400 000 jetons.

large.DSC_0136.JPG.b052104d8e33f9d70f013
Deux joueurs, deux écoles. Sentant qu'il n'est pas loin du coup de pompe, Denis Tokarchouk carbure au Red Bull. Son voisin Romuald Piat préfère lui les bulles de la San Pellegrino. Avantage Plat pour l'instant qui vient de bouffer un tapis et grignoter celui de son voisin belge sur un squeeze à tapis ou son :As:Kh a tenu face au :Ac:Js adverse. 

A côté de ce field bien randomish, le Day 1C a donné son top départ, créant un sacré choc thermique au vue de la ribambelle de regs qui a pris place. Bataille entre Team Pro puisque Erwann Pecheux de PMU, Alex Réard d'Unibet et Kalidou Sow de Pokerstars sont tous dans le tournoi. Enfin, était, puisque Réard est un des premiers à bust. Pas mal de régulier du circuit également présent, à l'instar de Gilles Huet, Isabelle Balthazar, Michel Cohen, Nicolas Cardyn, Ibrahim Senoussi ou encore le runner up de l'UDSO de la semaine dernière, Alan Tuizer.

large.DSC_0142.JPG.b0be49b09e8387f0fec47
J'ai vu ce grand costaud floqué Pokerstars, je me suis dit qu'il était connu. Apparemment, il répond au nom de Monsieur Sow.

Il reste 29 joueurs (sur 142 inscriptions)
Level 12  - Blindes : 1 500 /  3 000, ante 3 000
Moyenne : 145 000

Edited by cosmictrip

Share this post


Link to post
Share on other sites
Petite barbarie et rendez vous samedi !

Pressés d'en finir, la trentaine de joueurs en course se s'est bien entretuée dans cette fin de Day. Le chipleader aurait pu se décider sur une rencontre entre deux superstacks de l'est mais c'est bien Vladimir Nex qui finit virtuellement premier. Parmi les survivants, de nombreux randoms scandinaves, et il a fallu attendre le troisième flight pour voir la première femme qualifiée.

Je parlais du "poker nightmare" entre gros stacks. A côté de celui auquel je viens d'assister, le double up de Vladimir Nex était une piqure de moustique. Sur la table télévisée, Robert Hacsim et Kurt Bjorklund ont construit en quelques secondes le plus gros pot de ce tournoi, sur le plus fatal des set up.

Ouverture Kurt, 3bet 18 000 chez Robert, 4bet Kurt 50 000, 5bet 200 000 chez Robert, tapis payé et nous voilà avec plus de 500 000 jetons au milieu. Tellement de puissance représenté chez les deux joueurs, on se doute autant qu'on redoute les mains de nos combattants. KK chez Hacsim, AA chez Bjorklund. Déjà bien audacieux, le croupier décide encore de jouer avec les cœurs des deux opposants sur ce board splendide. Brique-Brique-Brique au flop, Brique Turn et BIM ! Le :Ks sur la river provoque l'explosion de Robert Hacsim. Le Roumain pensait avoir grondé toute la journée pour rien, il ressort de guet-apens avec le plus gros stack du field. Beau joueur, Bjorklund digère le coup avec un grand sourire. Il lui reste quand même 200 000 après ce tremblement de terre.

large.DSC_0157.JPG.ec6bab47abce3fbe16b36
Patatrac ! La river magique pour Robert Hacsim. Le plus gros pot de la journée est pour le Roumain !

large.DSC_0166.JPG.a4bb5298a15599762ca58
Robert Hacsim caressant les colonnes conquises après ce cauchemar qui vire au rêve éveillé. Le chiplead lui échappera tout de même pour 2BB.

large.DSC_0164.JPG.8b1cc3c9357b7d88d65f5
Et vous vous réagissez comment après un craquage des as par les rois sur la river ? Kurt Bjorklund, lui, s'en amuse. Bon, les 40BB derrière aident à encaisser.

Quelques petites répliques feront redescendre Robert de son nuage pour laisser Vladimir Nex culminer au dessus de tous avec 436 000. Sur les autres tables, les gros se chargeaient de mettre fin à l'agonie des petits stacks. Près de la moitié des survivants franchissent la barre des 200 000 jetons et reviendront avec un stack très confortable, ce qui explique cet average faramineux de 204 000, à plus de 50BB sur les blindes 2 000 - 4 000 qui débuteront le Day 2. Parmi ces cadors, on retrouve le tennisman grinder Alexandru Danes, le professeur Zamam, toujours en plein rêve, le Roumain Petrascu ou encore Mickael Erbil.

large.DSC_0187.JPG.6887007ac569f10d966cd

large.DSC_0191.JPG.dba97abeaeae4c3dc7038
Ca passe tranquille pour Tabish Zamam et Bogdan Petrascu. Les compères indiens et roumains reviendront avec plus de 50 BB chacun.

Dans des sphères moins démentielles, on retrouve un peloton de Scandinaves ou viennent se mêler Joseph El Ghazal, Romuald Piat ou Malik Corbin. Charles Lefrançois ferme la marche et reprendra avec 15BB. Enfin, qualification dans la douleur mais ça passe pour Dehlia De Jong, qui est officiellement la première joueuse qualifiée pour le Day 2.

large.DSC_0180.JPG.f97cb00c58bd3a49f4de2
Pendant qu'ils jouent, les joueurs aiment bien tâter leurs jetons en montrant leur dextérité. Dehlia De Jong, elle, préfère tâter ses nattes. Et elle est pas malhabile non plus.

Chipcount complet : 

Vladimir Nex : 436 000
Robert Hacsim : 430 000
Mickael Erbil : 302 000
Alexandru Danes : 331 000
Cédric Zaks : 324 000
Alexey Dimitriev : 267 000
Tabish Zamam : 264 000
Kurt Bjorklund : 241 000
Bogdan Petrascu : 223 000
Peter Jaksland : 216 000
Juno Jaaskeleinen: 187 000
Martin Hrivnak : 148 000
Asmo Votkin : 145 000
Joseph El Ghazal : 128 000
Stig Bzornli : 116 000
Romuald Piat : 115 000
Ronnie Espensen : 92 000
Malik Corbin : 92 000
Dehlia De Jong : 88 000
Johnny Hansen : 80 000
Charles Lefrançois : 62 000

Voilà pour ce Day 1B. Préférant les bières et le sommeil aux coverages de flights turbos, je vais laisser les stars s'entretuer sur le Day 1C et on reviendra demain pour connaître qui si les Kalidou Sow, Patrick Antonius, Pierre Merlin et compagnie sont passés sur l'ultime flight de cet Unibet Open. Ce que je peux vous dire, c'est que la salle est pleine à craquer et que d'après mes calculs, le tournoi compte déjà 480 entrées au total. Ca promet des pépettes tout ça !

D'ici là, un bon vendredi soir à tous. Faites la fête, dansez, chantez la vie, faites le don de vous et on se retrouve demain pour la suite de cet Unibet Open. Du reg français, des stars mondiales, du random finlandais, des qualifiés aux rêves fous... Il y aura de tout sur ce Day 2 et bien entendu, je serai au rendez vous pour partager les coups, les couleurs et les coulisses du tournoi !

giphy.gif

Il reste 21 joueurs (sur 142 inscriptions)
Level 13 à venir  - Blindes : 2 000 /  4 000, ante 4 000
Moyenne : 204 000

Edited by cosmictrip

Share this post


Link to post
Share on other sites
La ruée vers l'or : Acte II

Une courte nuit de sommeil et de retour au charbon. Sur les 4 différents flights, 105 joueurs ont gagné le droit de poursuivre la ruée vers l'or. Parmi ces orpailleurs, des aventuriers chevronnés, des chercheurs d'or anonymes, des Teams Pros, qui rêvent tous d'emporter le trésor promis au vainqueur. Le magot vient d'ailleurs d'être officialisé : 89 pépites à la gagne ! 

Ils nous viennent des froides contrées nordiques, des montagnes asiatiques, des plaines de l'Est, de la côté méditerranéenne ou de la Porte d'Auteuil... Mais rêvent tous de la même chose. 105 chercheurs d'or, prêt à se battre pour un titre Unibet Open et 89 briques. Pendant trois jours, les prétendants se sont succédés. 480 au total. Beaucoup d'entre eux sont tombés dans cette quête aventureuse, glissant dans les ravins du Circus, pris dans des embuscades, braqués par les brigands se présentant sur leur route ou dévorés par les coyotes se cachant dans le field. Ils sont donc une petite centaine à poursuivre le périple ce samedi et 63 d'entre eux sont surs de repartir avec au moins quelques pépites.

Parmi eux, certains aventuriers de renom, dont les exploits passés ont traversé les continents. Je pense à Kalidou Sow, qualifié sur le dernier jour tout comme Michel Leibgorin ou Roger Hairebedian, explorateurs d'expérience qui ont roulé leur bosse sur bien des continents. Le premier des deux mènent la troupe de chercheurs avec 150BB au départ de ce Day 2.

large.DSC_0231.JPG.de7932857e0f89eab3719
Un orpailleur professionnel et un chercheur d'or anonyme. Kalidou Sow et Cédric Boyer font chemin côte à côte ce samedi matin

Malgré l'afflux d'orpailleurs scandinaves, comme Henri Koivisto ou Asmo Votkin, des Pays Baltes comme Mantas Urbonas, ou de la Mer Noire comme Bogdan Petrascu, on compte tout de même de nombreux chercheurs tricolores bien connus du circuit national. Arnaud Peyroles, Michel Leibgorin, Nicolas Cardyn, Pierre Merlin, Jonathan Therme, Alban Juen ou Mathieu Selides sont toujours en course. Mais la quête est ouverte à tous et plusieurs anonymes ont réussi à esquiver les premiers obstacles pour poursuivre leur rêve. Je pense à Cédric Boyer ou Tabish Zamam, arrivés dans cette aventure un peu par hasard mais qui se sont brillamment invités dans cette prestigieuse chasse au trésor.

large.DSC_0219.JPG.6803432d462f8ddfcd23e
L'expérience de @leibgo, qui a emmené sa pioche aux quatre coins du globe, lui permet pour l'instant d'être le meneur de cette ruée, étant le seul à posséder plus de 500 000 jetons.

large.DSC_0204.JPG.81825a7fd2116842c15f1
Malgré un petit stack, n'enterrons pas tout de suite Roger Hairebedian, qui a déjà trouvé bien des lingots sur sa route

large.DSC_0218.JPG.cc0315162e3dcc85f5475
La quête est rude mais certaines rencontres comme celle d'Omar Lakhdari peuvent égayer votre parcours. Attention tout de même à ces brigands qui peuvent vous détrousser après avoir gagné votre amitié.

Ils sont tous de retour dans le far-ouest parisien avec un objectif : Survivre. Survivre à ce Day 2 qui promet d'être sanglant. Les orpailleurs sont déjà en train de se mettre les premiers coups de pioche et au moment où j'écris ces lignes, plusieurs d'entre eux ont déjà quitté l'aventure

.giphy.gif
La ruée vers l'or est semée d'embuches. A chaque instant, certains peuvent prendre la porte de sortie

Installez vous confortablement, chauffez le café et branchez vous un petit son matinal tandis que je vais m'informer sur ces chercheurs tombés dès les premières minutes de cette ruée vers l'or, deuxième acte.

Il reste 105 joueurs (sur 480 inscriptions)
Level 13  - Blindes : 2 000 /  4 000, ante 4 000
Moyenne : 150 000

 

Edited by cosmictrip

Share this post


Link to post
Share on other sites
Parlons argent

Avant toute chose, je me dois de vous donner quelques chiffres. Le Pay-out est tombé ce matin et il est plutôt alléchant. 63 joueurs payés, un double buy-in minimum pour les premiers ITMs et 89 cacahuètes pour le vainqueur.

giphy.gif

Après un UDSO record, Unibet montre encore de très bons chiffres pour ce dernier trimestre. 480 entrées sur cet Unibet Open, et encore, la barre des 500 aurait pu aisément tomber avec une meilleure organisation, notamment sur le Day 1A de jeudi. Ca nous donne quand même un beau prizepool de 460 800 €, repartis selon le pay-out suivant :

  • 1er : 89 070 €
  • 2e : 55 270 €
  • 3e : 38 110 €
  • 4e : 28 230 €
  • 5e : 21 720 €
  • 6e : 16 700 €
  • 7e : 13 360 €
  • 8e : 10 690 €
  • 9e : 8 550 €
  • 10-11e : 7 440 €
  • 12-13e : 6 570 €
  • 14-15e : 5 620 €
  • 16-17e : 5 020 €
  • 18-20e : 4 480 €
  • 21-23e : 4 000 €
  • 24-27e : 3 570 €
  • 28-31e : 3 190 €
  • 32-39e : 2 850 €
  • 40-47e : 2 540 €
  • 48-55e : 2 270 €
  • 56-63e : 2 030 €

Un pay-out plus équilibré que sur l'UDSO mais avec encore un joli gap entre les deux premiers qui joueront un heads-up à 34 briques.

Edited by cosmictrip

Share this post


Link to post
Share on other sites
La tornade du samedi matin

Comme souvent, le début de Day 2 a été meurtrier. 50 joueurs éliminés sur les deux premiers niveaux de la journée. Après la première pause, on approche à grand pas de l'argent.

giphy.gif
Une terrible tornade s'est abattue sur le Boulevard Murat et la moitié du field a été emporté

La liste des combattants tombés dès les premières minutes de la bataille est bien longue. Sautant dès la première main, Quentin Lecomte a été le premier emporté par une tornade d'éliminations qui a sérieusement épuré le field. Beaucoup de shortstacks comme Pascal Rabany, Olivier Paris, Louis Linard ou Pierre Merlin n'ont pas passé le premier double up et ont été aspirés d'entrée. Yoni Houri, Thimothée Scotti, Cédric Seguin et Tarik Bouchama suivaient leur triste sort un petit quart d'heure plus tard, accompagnés d'une bonne flopée de randoms hollandais ou scandinaves. Mathieu Selides, Romuald Piat et @Da_P.I.M.P.n'ont pas résisté non plus à la tempête et ont quitté le tournoi autour de la 70e place.

A l'inverse, plusieurs joueurs ont su se mettre à l'abri de l'ouragan pour accumuler les provisions de jetons. Omar Lakhdari a presque quadruplé son stack en deux heures, passant virtuellement deuxième. Bonne remontée aussi pour Christophe Charlet et Giuseppe Zarbo tandis que les chipleaders Michel Leibgorin, Vladimir Nex et Mantas Urbonas ont maintenu leur avance avec environ 600 000 jetons chacun. Kalidou Sow est toujours dans le coup avec une quinzaine de blindes, tout comme notre ami Cédric Boyer qui serrer les dents à quelques places de l'argent.

Ca saute comme du popcorn donc difficile de suivre toute les tables, mais je vous donne quand même le coup de ce début de journée : Ca se passe entre Idir Haiche et Tabish Zamam. Ouverture du premier UTG, défense du second en grosse blinde. L'Indien se lance alors dans un move audacieux que je l'avais déjà vu tenter hier soir. Flop tout à carreau :Td:Jd:Qd et Tabish part pour un donk bet bien sizé. Payé par Idir. Turn :Ts, et Zamam ne perd pas de temps. Tapis overbet pour l'intégralité des jetons de son opposant qui snap call avec :Ad:8d pour une flush max. :Kd:Ks chez Tabish qui avait totalement slow play préflop avant de partir à l'abordage sur ce flop incroyable. Mais c'est la river qui est surtout magique. Un magnifique :Kd donne full aux rois à Tabish et quinte flush royale à Idir qui double sur cette main James Bond. Le voilà à plus de 300 000 jetons tandis que le professeur en stratégie redescend à 200 000 jetons.

large.DSC_0246.JPG.faaf3cca0cba50d97adf1
Une river coquine qui sublime cette rencontre de fou sans pour autant rien changer au film. Idir Haiche double sur cette quinte flush royale.

Il reste 66 joueurs (sur 480 inscriptions)
Level 14  - Blindes : 3 000 /  6 000, ante 6 000
Moyenne : 225 000

Edited by cosmictrip

Share this post


Link to post
Share on other sites
Une petite bulle pour Big Roger

Pas trop d'attente ni de souffrances pour cette bulle. En trois mains, l'Unibet Open a trouvé un bubble boy de choix : Roger Hairebedian échoue en 64e position et offre l'argent au 63 survivants.

Il s'était gardé de quoi payé un Ante. Shortstack depuis le début de la journée, Roger Hairebedian avait trouvé un premier double up chanceux avec :8s:3h contre le :Kd:Qc de Cédric Boyer mais le deuxième all in n'a pas tenu. Tombé à 1BB, il a vu deux shortstacks doubler à la bulle sans trop de suspens avant d'être obligé d'envoyer ses derniers jetons. Sur un coup avec plus de sensations qu'on aurait pu le penser. "Tous le monde paye 6 000" annonce Omar Lakhdari en début de coup et en effet, ça limp en MP. Christophe Charlet suit, tout comme Florence Allera, et Omar sort de sa boite. 56 000 annoncé. "Merci Omar" souffle Roger, qui croit pouvoir s'offrir le tête à tête de la survie avec son ami, mais le joueur en MP et Florence ne l'entendent pas de cette façon. Deux calls et nous voilà avec près de 200 000 jetons au milieu. "Y'en a un qui va sauter" plaisante Hairebedian, visiblement pas inquiet d'être à un cheveux de la sortie.

Le flop vient :3h:4h:6s et Florence ne veut pas d'histoire. Tapis PSB 200 000, respecté par ses opposants et c'est avec Madame que Roger a l'occasion de jouer sa survie. Malheureusement, il est bien loin avec son :Ah:Jd contre le brelan de trois de Florence. Le :8c turn écourte le suspens : Roger est officiellement le bubble boy de cet Unibet Open. Il n'oublie pas de lâcher un gros "LE BIG !" en levant le poing avant de se lever en souhaitant bonne chance à ses acolytes.

large.DSC_0276.JPG.6b11925109c2f56d78b20
Le numéro de Big Roger se termine à la bulle. Son lyrisme, son humour et ses imitations vont nous manquer. 

large.DSC_0278.JPG.fdf0ed85f8cbaee44675e
Board sans appel. Le croupier peut ranger la main de Roger Hairebedian, battu par le brelan de Florence Allera.

large.DSC_0254.JPG.f64412fc539177878d000
Quelques minutes avant, Hakim Chniyat prenait un malin plaisir à se moquer de son pote Mickael Erbil qui a payé son petit tapis avec :Qs:Th avec l'intention de lui mettre une crasse à la bulle. Son :Kh:Kc a tenu sans problème.

Les shortstacks vont pouvoir tranquillement s'envoyer en l'air et d'ici le prochain niveau, on devrait y voir plus clair.

Il reste 63 joueurs (sur 480 inscriptions)
Level 16  - Blindes : 3 000 /  6 000, ante 6 000
Moyenne : 240 000

Share this post


Link to post
Share on other sites
Leibgo met le turbo

On assiste à la valse post bulle habituelle. Une petite vingtaine de sortants déjà qui se contenteront d'un min cash. Quelques grinders en profitent pour refaire surface tandis que Michel Leibgorin continue son tournoi en solitaire. 1,2 millions déjà pour le doyen du field.

"Pas de rencontres particulières. Juste des petits coups ici et là". Voilà comment @leibgo poursuit la construction de son empire. Déjà bien imposant en début de journée, son château fort s'est transformé en une énorme ville fortifiée. Bâtie de manière peu commune, son domaine de jetons est tellement vaste qu'il s'étale presque sur les places voisines. Il y a deux heures, il était assis à une table de gros stacks. A l'heure qu'il est, il n'y a plus d'autres gros stack que le sien. 1,2 millions de jetons pour Michel Leibgorin qui est loin, très loin devant ses poursuivants.

large.DSC_0285.JPG.0521154f1b5a7cb6e0048
Leibgo et les autres. Michel joue un tournoi différent de celui ses concurrents. Voilà maintenant trois heures qu'il gravite au delà des 130 BB.

A vu d'œil, le deuxième plus gros en jetons tourne autour des 750 000. Un autre crocodile du field, en la personne d'Omar Lakhdari qui croque ses adversaires un par un depuis le début de journée. A l'instant, il vient encore d'éliminer Mohamed Mamouni, qui s'emballe avec ses dernières blindes sur les rois du grinder algérien.

Un autre joueur qui émerge parmi les chipleaders, c'est Johann Zeitoun. Qualifié hier soir sur le flight turbo, Johann enchaîne les moves gagnants depuis trois heures maintenant. Un joli check raise flop dans un pot 3bet contre la grosse blinde d'idid Haiche sur un flop :6s:4s:4c, un arrachage river face à Tashib Zamam et à l'instant l'élimination de Cédric Boyer, dont le :Ts:8h ne pesait pas bien lourd contre les rois du jeune Zeitoun. L'aventure de l'amateur s'arrête ici. Une semaine après sa finale sur l'UDSO, Cédric enchaine par un ITM sur le plus gros tournoi de sa vie. Un énorme GG pour ce joueur aussi affuté que sympathique.

large.DSC_0294.JPG.c20cc0343a4a156017af9
Unique représentant du clan Zeitoun, Johann défend plus que bien les armes de la famille. 700 000 jetons pour lui

Un autre qui enchaîne les bustos, c'est Benjamin Davo. A chaque fois que je passe à côté de sa table, je le vois payer un petit tapis avec une main dominante. :Js:Jh contre :Ad:8s, :Kd:Kh contre le :Ks:3s de Kurt Bjorklund. Facile la vie. Benjamin se régale et passe au delà des 600 000 jetons.

large.DSC_0298.JPG.856be04e02d33f0d103db
Bien servi et en appétit, Benjamin Davo dévore les stacks adverses depuis le début de journée

C'est terminé en revanche pour Kalidou Sow, Jonathan ThermeAlessio Dercule, Asmo Votkin, Mohamed Mokrani, David JaouiDaan HoogendijkPeter Jaksland, Ronnie Espensen et Nicolas Cardyn. Ah, et j'ai pas eu le temps de prendre des nouvelles de notre Cpiste, mais @Tamerlanest également out.

Il reste 44 joueurs (sur 480 inscriptions)
Level 16  - Blindes : 4 000 /  8 000, ante 8 000
Moyenne : 315 000
Gain assuré : 2 640 €

Edited by cosmictrip

Share this post


Link to post
Share on other sites
Pour Peyroles la shkoumoune, pour Erbil la doudoune

30 joueurs left, les décisions commencent à valoir cher. Moment choisi par certains pour prendre de la hauteur sur le reste du field, ou au contraire, pour exploser en vol. L'aigle Arnaud Peyroles est de ceux qui planent, Mickael Erbil lui, a connu le crash.

La tension monte à mesure que le rythme des éliminations descend. Et certains la supportent plus ou moins bien. Embarqué dans un spot compliqué, Mickael Erbil a craqué sous la pression et c'est notre Cpiste @Dunkequi s'occupe de l'abattre. 3bet 52 000 avec :As:Jc au CO suite à une ouverture UTG de Mickael qui paye la relance. Alexis C-Bet à 40 000 sur un flop :Kh:Qc:6d, payé par Erbil et les deux joueurs découvrent une magnifique turn :Td. @Dunkefait 120 000 et Erbil prend peu de temps pour annoncer tapis. Snap call par le Cpiste qui avait trouvé les Nuts quand son adversaire retournait :Qs:Tc. Le full rêvé ne viendra pas et Alexis Fleur passe au delà des 550 000 jetons.

Sur la main suivante, Benjamin Davo s'occupe de ramasser les débris, dominant encore Mickael Erbil qui envoie ses dix dernières blindes avec un nouveau :Qh:Td contre le :As:Qc de Davo. Un :Th au flop, un :Ah turn et Davo revient après un petit coup de mou tandis que Mickael subi un crash rapide.

large.DSC_0321.JPG.8cd5fcd60882e4e56800e

large.DSC_0323.JPG.098f1292f843b0b120406
Une joli turn, sur laquelle Alexis Fleur se fait reraiser à tapis. Le Cpiste n'en demandait pas tant et se relance totalement dans le tournoi.

Discret sur ce début de Day 2, Arnaud Peyroles reprend un peu de hauteur à la faveur d'un beau coup de chatte du destin. Parti à tapis dans un duel :Ad:Kh vs :Ac:Kd face au Roumain Robert Ionut, le colosse français trouve un magnifique board à carreaux qui lui offre la flush max et le double up. La confiance revient et Arnaud enchaîne quelques petits coups pour flirter désormais avec les 500 000 jetons.


large.DSC_0311.JPG.d25883288f1ae519aa0fa

large.DSC_0320.JPG.8aa8ecc22d4d598662566
Le genre de board up qui donne envie de tout casser. Double up chanceux pour Arnaud Peyroles qui revient aux avant postes dans cet Unibet Open.

Pendant ce temps, Omar Lakhdari continue son Day 2 monstrueux. Avec son agressivité naturelle et ses moves imprévisibles, il enfile les stacks comme les perles et assure le spectacle, avec ses cartes et sa tchatche. Unibet l'a bien compris et a l'a placé sous les projecteurs de la table télévisée. Pour voir quelques lakhdarines en direct, c'est ici.

large.DSC_0301.JPG.a406823fd34af9504cdbe
Le show Lakhdari a commencé sur la table télévisée, où siège également Johann Zeitoun et Tabish Zamam. Enfin 
siégeait puisque Zamam s'est pris une joli crasse de... Lakhdari, sa paire d'as se faisant craquer par :Ah:Ts sur un board tout à cœur.

Il reste 31 joueurs (sur 480 inscriptions)
Level 16  - Blindes : 6 000 /  12 000, ante 12 000
Moyenne : 500 000
Gain assuré : 2 850 €

Edited by cosmictrip

Share this post


Link to post
Share on other sites
Lakhdari casse la télé

J'annonçais de belles lakhdarines en table télé, il ne fallait pas attendre bien longtemps. Omar a littéralement fait craquer Jean Yves Chicheportiche et s'envole dans la stratosphère du tournoi.

On est habitué aux moves peu GTO d'Omar Lakhdari. A force de multiplier les mains fantaisistes, le vieux fennec a complètement déréglé ses adversaires jusqu'à faire exploser la table télévisée.

Des sizings démentiels, des 3bet en veux tu en voilà, un coup de chatte pour craquer les as de Tabish Zamam et Omar marche sur ses adversaires. Sa fantaisie a même le don de parfois les irriter. Jean Yves Chicheportiche par exemple, qui s'est pris quelques 3 bet light de son voisin Lakhdari a fini par se faire emporter par la fièvre lakhdarienne.

Bataille de blindes entre les deux hommes et Chicheportiche paye la Big Blinde. Un peu de cinéma et l'Algérien prend ses jetons en mains. "On va mettre une poignée" dit il en posant un gros paquet de rouges. 100 000 au milieu, une petite relance à 9BB. Visiblement agacé, Chicheportiche annonce tapis 600 000 sans plus attendre. Snap call par Omar qui retourne :Kh:Kd, quand son adversaire tenait :Ts:Td. Pas de dix salvateur et Lakhdari empoche un nouveau pot colossal. Il ne reste plus grand monde à sa table, mais tous les jetons qu'il y avait il y a quinze minutes sont désormais chez lui.

large.DSC_0331.JPG.ab5c70a67f39f3a3b5793
Omar provoque quelques accidents à sa table et le constat est sévère : 2 millions de jetons pour ce diable de Lakhdari.

A part ça, on a perdu Alban Juen qui tient toujours bien les cartes malgré ses deux tournois joués par an, Cédric Zaks, Clemente Carreira, Dheni Vodegel, Lucas Amzalak et David Lappin.

Il reste 24 joueurs (sur 480 inscriptions)
Level 16  - Blindes : 6 000 /  12 000, ante 12 000
Moyenne : 600 000
Gain assuré : 3 570 €

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bien sympa ton coverage Cosmic plaisant à suivre mais stp ( et ne le prends pas mal ) attention aux «  Il à craqué sous la pression » ou «  il a fait craquer son adversaire » quand c’est 2 mains standard ( le QT vs AJ et le KK vs TT ) Attention à pas trop etre result oriented quoi ;) 

 

j’avais lu pleins de petits commentaires de ce genre sur le coverage du DSO aussi et je trouve toujours ca très limite quand on sait que les joueurs jouent parfois depuis des heures , que des historiques se sont crées etc ... 

 

bon courage pour la fin de ce coverage , la tf peut être passionnante  , dommage que le stream soit uniquement en Anglais alors que 60% du field est Francais et que le tournoi se joue à Paris ... 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 13 minutes, Gloub94 a écrit :

Bien sympa ton coverage Cosmic plaisant à suivre mais stp ( et ne le prends pas mal ) attention aux «  Il à craqué sous la pression » ou «  il a fait craquer son adversaire » quand c’est 2 mains standard ( le QT vs AJ et le KK vs TT ) Attention à pas trop etre result oriented quoi ;) 

 

j’avais lu pleins de petits commentaires de ce genre sur le coverage du DSO aussi et je trouve toujours ca très limite quand on sait que les joueurs jouent parfois depuis des heures , que des historiques se sont crées etc ... 

 

bon courage pour la fin de ce coverage , la tf peut être passionnante  , dommage que le stream soit uniquement en Anglais alors que 60% du field est Francais et que le tournoi se joue à Paris ... 

Merci Gloub. Loin de moi l'idée de dénigrer les joueurs. J'écris juste ce que je ressens à coté de la table. Et pas sur que call 3bet hors position avec QTo utg puis envoyer 40BB sur ce board soit standard.

Quand aux moves de Lakhdari qui crée des dynamiques avec ses 3bet light puis qui raise 9BB, sur un limp en bvsb, c'est clairement ça qui a fait "craquer Chicheportiche". Certes, ca reste TT vs KK et ca serait peut être parti Préflop mais l'attitude et les moves de Lakhdari ont clairement joué.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Les parpinades Zeitoun

Omar Lakhdari s'occupe d'une table, Johann Zeitoun se charge de l'autre. Très agressif, le jeune grinder vient d'enchaîner deux moves qui ont fait très mal au stack d'Alexis Fleur. Johann se positionne juste avant le dinner break, alors qu'il ne reste que trois tables dans cet Unibet Open.

Les gros stacks font la loi. Après le spectacle Omar Lakhdari, c'est au tour de Johann Zeitoun de se faire remarquer, dans un style tout de même plus épuré que l'Algérien. Notre Cpiste @Dunkeen a fait les frais deux fois. D'abord dans un match à trois où Johann et Christophe Charlet suivent la relance préflop du Cpiste. Le flop vient :2c:3c:6d et Alexis check. Johann également mais Christophe profite de l'inaction pour placer un raise à 45 000. Payé chez @Dunkepuis... Relancé chez Zeiton. 130 000 pour voir une turn. Trop cher pour Charlet mais Fleur reste dans le coup. Turn :Kh, check chez Alexis et après avoir visuellement compté le stack de son adversaire, Johann envoie la boite, pour les 300 000 restant de son oposant. Snap fold chez Fleur qui laisse quelques pétales dans ce pot.

Le deuxième round survient quelques mains plus tard. Bouton contre Big blinde, Alexis C-Bet à 20 000 sur un flop :9h:9d:Tc, payé par Johann. Turn :7c, et le deuxième barrel arrive. 66 000 demandé. Johann refait le petit geste pour demander à Alexis de montrer ce qu'il lui reste avant d'envoyer la sauce. Re-raise à tapis pour les 180 000 derniers jetons d'Alexis. Il prendra une grosse minute avant de lâcher sa main. "J'ai une bombe. Tu montres ?". Zeitoun exauce à moitié le souhait de @Dunkeen montrant un :8s. "Ah ce troll !" plaisante le Cpiste avant d'aller manger. Il se garde une quinzaine de blindes pour revenir dans le tournoi.

large.DSC_0348.JPG.93b721d0e9841634b94a6

A part ça, Benjamin Davo est bien revenu, Peyroles se stabilise, Michel Leigborin a perdu de sa superbe, Malik Corbin fait son chemin, Henrik Jeppson mène les résistants scandinaves et Giuseppe Zarbo est dans le coup.

giphy.gif
Quand le lunch break est à 17h et que tu n'as pas mangé ce matin.


Il reste 24 joueurs (sur 480 inscriptions)
Level 17 à venir  - Blindes : 10 000 /  15 000, ante 15 000
Moyenne : 600 000
Gain assuré : 3 570 €

Share this post


Link to post
Share on other sites
Corbin dans le gratin

Il montait les vitesses lentement mais surement, jusqu'à ce petit coup d'accélérateur. Malik Corbin trouve un run out favorable contre Zarbo et s'invite parmi les pilotes du field.

Bien caché dans le peloton depuis le début de journée, Malik Corbin a attendu les dernières difficultés de la journée pour se montrer. D'abord en résistant à l'ouragan Lakhdari. Tandis qu'Omar enchaînait les parpaings, il a placé un tapis 4bet qui a causé bien du souci à Lakhdari. Questionnant son adversaire pour avoir des informations, l'Algérien a fini par lâcher ce qui semblait être une bonne paire contre le :Ad:Kh de Corbin. Quelques coups grappillés ici et là pour poursuivre l'ascension jusqu'à ce dernier duel avec Giuseppe Zarbo qui provoque son décollage.

large.DSC_0357.JPG.9906b06a006b38a468701
Malik Corbin se positionne avant la demi-finale, enchaînant les bons spots avec une troublante sérénité

Ouverture UTG chez Corbin, 3bet de Zarbo 115 000 payé par le relancer initial. C-bet 80 000 de Giuseppe sur un flop :Qh:Jh:2s mais Malik reste dans le coup. Le :9h turn ralentit l'action et Giuseppe repart à l'attaque sur la river :Kh. 135 000 demandé dans un pot à plus de 400 caramels. Tank chez Corbin qui finit par just call :Ah:Ts. Ayant l'impression de s'être fait slowroll, Zarbo s'agace un peu. "Il existe pas le :Th ?" se défend Malik qui hésitait à shove. En attendant, il flirte désormais avec les 1,3 millions de jetons.

Dans le même temps, on assistait à un très joli bad beat signé Badr Douch. Le Marocain relance UTG et trouve deux clients au bouton et en big blinde. Triple check sur le flop :8c:8h:9s puis ça s'excite sur la turn :7c. Christophe Charlet lead à 70 000. Réponse de Badr : Tapis pour un peu moins de 200 000. Snap fold au bouton et snap call de Charlet qui montre :5c:6c pour une suite + tirage quinte flush. Avec son :Js:Jh, Badr est prêt à prendre sa veste mais le croupier sort la river magique. Un magnifique :Jc qui donne la couleur à Charlet et le full ainsi que le double up à Badr, de retour aux affaires.

large.DSC_0353.JPG.3abc075d3bb3ce827624b
Un croupier inspiré sur cette belle rencontre entre Christophe Charlet et Badr Douch

Fin de parcours en revanche pour Christophe Perreira et Boyd Voet qui repartent avec 3 570 €.

Il reste 22 joueurs (sur 480 inscriptions)
Level 17 à venir  - Blindes : 10 000 /  15 000, ante 15 000
Moyenne : 600 000
Gain assuré : 4 000 €

Edited by cosmictrip

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now


  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

English
Retour en haut de page
×