Jump to content
This Topic
cosmictrip

Unibet DSO Paris 2019

Recommended Posts

Une bulle Coubertin

Être obligé d'éliminer votre copine à la bulle d'un tournoi. Voilà la cruelle situation qu'a du affronter Carole Segoura. Malgré elle, la joueuse bust sa voisine Jenny Israël et offre l'argent aux 98 survivants.

Dans cette bulle, tellement de fair play et de cruauté à la fois. Tombé à un seizième de blinde au moment où le floor Fred annonçait le main par main, Jenny Israel pensait avoir bien calculer son coup. Certes, il ne lui restait qu'un jeton de 1000, mais la grindeuse venait de passer les blindes et avait une orbite pour espérer un busto. Pendant la vingtaine de minutes qui s'est écoulé, elle aurait pu s'en sortir plusieurs fois. Mais à chaque fois, le coin flip, le 80-20, ou le 70-30 tournait à l'avantage du shortstack.

Alors que la grosse blinde revient à elle, tous le monde fold jusqu'à la SB Carole Segoura, qui a déjà investi 8 000 et est obligée de jouer contre le tapis de sa voisine. "T'inquiète, j'ai une main de m*****" déclare Carole en essayant de rassurer sa copine. Son :9c:6h est en effet derrière le :Jd:4c de sa voisine. "Elle mérite !", "Allez, un valet !", "Ca va tenir" entend-on dans le public, attroupé autour de la table, alors que le croupier s'apprête à dévoiler le board. Le flop :Ac:Qc:3s est plutôt bon, mais un cruel :9d provoque la stupeur et la river :2s emporte les espoirs de Jenny. Malgré une belle résistance, la grindeuse termine bubble girl de cet UDSO.

large.DSC_0273.JPG.b69622c69ef4109b47ecf
Alors que le bouton venait de passer, Jenny Israel espérait que son dernier jeton lui offrirait l'ITM. Mais ce jeu est impitoyable. Une orbite plus tard, Jenny se faisait sortir à la bulle par sa copine Carole Segoura.

Pendant ce temps, les gros stacks ont profité de la frilosité ambiante pour s'engrosser tranquillement. @skelton92navigue autour des 1,3 million et tandis que Simon Petit le suit à la trace, avec 1,2 million.

large.DSC_0305.JPG.1f6ec6730d734d8867dd0
Simon Petit attire la lumière et les jetons depuis le début de ce Day 3. 1,2 million pour lui.

Il reste 98 joueurs (sur 749 inscriptions)
Level 19 - Blindes : 8 000 / 16 000, ante 16 000
Moyenne : 480 000
Gain assuré : 1 110 €

 

Edited by cosmictrip

Share this post


Link to post
Share on other sites

oui le payout TF est pas top 1000 de palier 9eme 8 eme 7eme c'est naze . mettre un peu plus pour 2 à 9 et top prize 50-60k ca suffisait mais en ce moment c'est la course à la communication . à celui qui annonce le meilleur top prize. Sinon les reste des itm est bien avec 2 fois le buyin en premier itm. De toutes facons c'est toujours mieux qu'un prizepool a la Pokerstars ou maintenant Winamax live ( dublin palier de 60euros et une pelleté de joueurs payés.) DSO reste la meilleure structure de jeu mid buyin et le prizepool aussi .

 

Edited by PileThemUp

Share this post


Link to post
Share on other sites
La valse des bustos

Comme convenu, on assiste à la pluie de bustos habituelle. Les shortstacks tentent leur dernier numéro, certains reprennent le rythme quand d'autres sortent de la piste. Et malheureusement pour les spectateurs, le danseur Omar Lakhdari a perdu le tempo, quittant la salle à une énigmatique 70e place.

Beaucoup de prétendants n'ont pas réussi à suivre la cadence. Beaucoup de shortstacks sont tombés au moment de tenter leur dernière pirouette. Et ça part très vite. Environ 1 busto par minute depuis le dernier niveau. A force de tenter des passes fantasques, Omar Lakhdari a glissé contre Arnaud Daniel.

Dernière danse aussi pour Erwin Lenouy, Marc Uzan, Kevin Dubosquelle, Nicolas Dussaut, Sébastien Rabbé, Jean Philippe Bironneau, Dan Taieb, Damien Ducros, Abubakary Diakite, Benoit Grobocopatel, Ahmad Ismael, Raphael Unglick, Robert Stimac, Yan Bohuon, Olivier Dounet, Samir Ainous, Yan Pelletier, Asik Antoine, Alexandre Kyriakos et Daniel Consolini.

En revanche, les étoiles du field continuent de danser sur la piste du Circus. Arnaud Peyroles augmente la cadence, bien aidé par une paire de rois qui a eu raison de Franky MaglioccoBig Roger est toujours sous le feu des projecteurs tandis qu'Alexandre Réard se contente de garder le rythme dans le corps de ballet. Les Cpistes @skelton92, Simon Petit et Thomas Alarcon restent dans le haut du panier, @AssurancetouriXdonne toujours de la voix, tandis que Simon Meyer s'est invité dans le gang des chipleaders avec 1,3 million de jetons.

large.DSC_0324.JPG.c20debb2a10dc5fa807ba
Les vieux briscards donnent le ton. Avec sa paire de rois, Arnaud Peyroles attrape son voisin et repasse autour des 40 BB.

large.DSC_0321.JPG.39cc104372e8714b30bae
Récemment initié au Live, le jeune Simon Meyer s'éclate après la bulle pour s'envoler au delà du million de jetons 

On est tombé sous la barre des 70 joueurs, il reste encore six niveaux de quarante minutes à jouer. La chorégraphie est loin d'être terminée.

Il reste 68 joueurs (sur 749 inscriptions)
Level 21 - Blindes : 10 000 / 20 000, ante 20 000
Moyenne : 650 000
Gain assuré : 1 420 €

Edited by cosmictrip

Share this post


Link to post
Share on other sites
Alarcon cartonne

Il n'a pas quitté le peloton de tête depuis deux jours. @Tom Larsonprend encore un peu d'avance sur ses poursuivants suite à un joli tête à tête avec Arnaud Daniel.

Arnaud Daniel a voulu joué avec le feu. Il s'est pris un joli retour de flamme. Belle lecture de Thomas Alarcon qui s'offre l'un des plus gros pots de la journée.

large.DSC_0363.JPG.57c3b7a99f33ba6448e35
1,7 million de lardons pour note Cpiste qui continue de cuisiner ses adversaires sur cet UDSO

Ouverture d'Arnaud en début de positon, payé par le Cpiste. Le flop vient :Ks:2h:7h et le raiseur initial décide de check. Thomas passe à l'attaque. 75 000 dans 150 000 et c'est payé. Sur la turn :Qh c'est au tour de Daniel d'envoyer. 175 000 demandé. Un temps de réflexion puis Thomas paye la mise pour voir la river :4d. Une belle brique sur laquelle Arnaud poursuit son récit. 300 000 cette fois. Tension maximum autour de la table, c'est un pot énorme qui se joue et Alarcon demande les papiers en avançant ses trois jetons gris. :8h:8d pour Monsieur Daniel, le :Kh:Jd de @Tom Larsonreste devant. Un nouveau joli coup de poker qui permet à Alarcon de monter à 1,7 millions de jetons.

Le chiplead reste chez Simon Meyer, qui continue son ascension en étant le premier à passer la barre des deux millions de jetons.

Il reste 50 joueurs (sur 749 inscriptions)
Level 21 - Blindes : 15 000 / 30 000, ante 30 000
Moyenne : 760 000
Gain assuré : 1 820 €

Edited by cosmictrip

Share this post


Link to post
Share on other sites
Roger et les poneys

Roger Hairabedian assure le spectacle à sa table. Pas forcément cartes en main, puisque le vétéran se contente de maintenir son stack, mais par son lyrisme et ses imitations étonnantes. Voilà dix minutes qu'il explique à sa table comment dompter les "poneys".

On connaissait les fishs. Roger Hairabedian lui préfère les poneys. Alors qu'un adversaire envoie ses 10 dernières BB au cut off, Big Roger, qu'on a du mal à faire taire à une table de poker, s'emporte dans une tirade chevaline. "Ca, c'est une main de poney, avance le vétéran en couchant son :7s:7c. Un poney aurait payé tout de suite". Selon lui, il existe une catégorie de joueurs facile à dompter. Des joueurs dociles et lisibles, pareilles à ces petits chevaux que les enfants se plaisent à monter. "Comment tu crois que je gagne des sous à ce jeu ? En attrapant les poneys" confesse le Marseillais avant de se lancer dans une imitation saisissante. D'abord, celle du poney lorsqu'il a une main, tête dressée, les oreilles en l'air. Puis le poney lorsqu'il a rien, tête couchée, le regard triste.

large.DSC_0357.JPG.78ea9e25e910167205904
Roger Hairabedian, imitant selon lui un poney lorsqu'il a du jeu, sous le regard médusé de ses adversaires.

Je ne saurais me prononcer sur la pertinence de cette analyse, mais en attendant, Big Roger est toujours en selle dans cet UDSO. Au petit trot, avec une vingtaine de blindes mais toujours prêt à sortir son lasso pour attraper ses proies favorites.

Il reste 48 joueurs (sur 749 inscriptions)
Level 21 - Blindes : 15 000 / 30 000, ante 30 000
Moyenne : 780 000
Gain assuré : 1 820 €

Edited by cosmictrip

Share this post


Link to post
Share on other sites
Peyroles chauffe la casserolle 

Après avoir mangé les stacks ou survécu en grignotant les blindes, les 42 joueurs vont pouvoir se remplir la panse avec autre chose que des jetons. Pour l'instant, les chefs cuistot de cet UDSO s'appelle Thomas Alarcon et Arnaud Peyroles.

Je l'avais quitté avec de belles colonnes équivalent à 1 million de jetons. Dix minutes plus tard, Arnaud Peyroles a construit un monument pareil à l'acropole. "Les as contre les rois, ça aide" confesse le vétéran qui avoisine désormais les 2,5 millions de jetons. Ca reste derrière @Tom Larson, toujours intraitable à sa table.

large.DSC_0374.JPG.69cd1efa36590a5ba95a9
Bien lancée depuis ce début de tournoi, la fusée Peyroles est passée dans la stratosphère sur les deux derniers niveaux. 2,5 millions pour Arnaud.

De belles piles également chez Pierre Merlin, et chez notre ami Cpiste @Doyoubelieve. Roger Hairabedian "s'est fait raccourcir les pattes" pour reprendre ses mots. "Le problème, c'est que quand je suis court sur patte, ça traine par terre" s'amuse le bonhomme, en référence à sa belle carcasse. Gilles Huet fait de la résistance, et plutôt bien même puisqu'il ne quitte plus les 20BB depuis maintenant 3 heures. Enfin, la dernière dame de ce field s'appelle Florence Allera et c'est pour l'instant elle qui ferme la marche avec 290 000.

large.DSC_0369.JPG.da66168ddb7f675408039
Un autre CPiste en forme, c'est Jean Michel Texier aka @Doyoubelieve. 2,3 millions pour lui. Et il se permet même de ne prendre que les blindes avec les as.

large.DSC_0378.JPG.78e9f3d301a7d620b2292
Dernière représentante féminine, Florence Allera s'accroche malgré son stack léger.

Les joueurs sont partis se régaler au restaurant du Circus, ou au stand de Paninis juste à côté, ça dépend des gouts. On va manger un bout et on se retrouve dans une petite heure ! Bon ap' !

giphy.gif

Random Chipcount :

Thomas Alarcon : 2 800 000
Arnaud Peyroles : 2 500 000
Jean Michel Texier @Doyoubelieve: 2 300 000
Pierre Merlin : 1 500 000
Gautier Le Bris : 900 000
Gilles Huet : 850 000
Hugo Djepeno : 750 000
Silma Macalou : 740 000
Paul Garbey : 700 000
Florence Allera : 290 000

Il reste 42 joueurs (sur 749 inscriptions)
Level 22 - Blindes : 20 000 / 40 000, ante 40 000
Moyenne : 890 000
Gain assuré : 2 120 €

Edited by cosmictrip

Share this post


Link to post
Share on other sites
Tuizer se fait peur, Houri sourit

Malgré la digestion, les joueurs se remettent en action. L'occasion pour quelques petits stacks de ressurgir de l'ombre. En usant de fines stratégies ou de grosse shkoumoune, c'est selon. Si Houni Youri mélange un peu les deux, Alan Tuizer opte clairement pour la seconde option.

Rapidement descendu à 30 left, le tournoi a connu un petit quart d'heure d'immobilité. Généralement, ça laisse présager une pluie de tapis payés. Le premier à tenter est Alan Tuizer. Un reraise à tapis pour un million de jetons suite à un open, et juste derrière lui, le super chipleader Thomas Alarcon envoie tout lui aussi. :Ah:9h chez Alan Tuizer, :Qs:Qh chez Alarcon, qui continue de dérouler depuis maintenant 10 heures. Mais cette fois, la chance choisit son adversaire. Un :Ac dès le flop, pas de reine salvatrice et Alan Tuizer fait doubler son million de jetons. Une piqure de moustique pour le chipleader qui redescend à 3,7 millions.

large.DSC_0386.JPG.17ab48d26de89d65d7abe
Alan Tuizer est passé proche de la sortie mais les Dieux du Poker ont décidé qu'il devait rester dans cet UDSO

Juste derrière eux, Yoni Houri marche sur la table. Shortstack il y a 20 minutes, le jadis vainqueur de l'Eurofinal Paris 2013 vient de passé de 700 000 à 3 millions 4 en une orbite. Une livraison d'abord de la grosse blinde, bien amené par Yoni sur un board :Td:Jh:4s:9d:2d. Suite max chez Houri qui a réussi à faire payer :9h:5c sur la river après un malicieux check flop. Deux mains plus tard, les rois, il prend 1 millions de plus. Deux mains plus tard, :As:Kd, le CO 3bet tapis 1 millions avec :Kd:Tc. Pas de problème sur le board, merci, au revoir, le voilà parmi les chipleaders du tournoi.

large.DSC_0393.JPG.093ac9abe8ed4d58563aa
De 700 000 à 3,4 millions en une orbite. La vie est belle pour Yoni Houri, de retour aux affaires dans cet UDSO

large.DSC_0383.JPG.32da0cd3b4f777145a5d0
Pendant ce temps, le jeune grinder Victor Salinier revient aux affaires. Un bon rush et le voilà proche des 2 millions de jetons.

A part ça, on a perdu Philippe Haddad, Alexis Fleur, Paul Garbay, Daniel Pauly, Raphael Abitbol, Loic Dobrigna, Anthony Mowad et Jean Denis Vanhoutte.

Il reste 28 joueurs (sur 749 inscriptions)
Level 22 - Blindes : 25 000 / 50 000, ante 50 000
Moyenne : 1 200 000
Gain assuré : 2 420 €

Edited by cosmictrip

Share this post


Link to post
Share on other sites
Fin de journée éclair, rendez vous en finale !

On pensait finir sous les coups de 3 heures, on pourra aller boire les bières un peu plus tôt. Trois bustos en deux minutes et les dix sept survivants se retrouveront demain pour la dernière ligne droite de ce Main Event UDSO, mené pour l’instant par le jeune Simon Roboh !

« S’il pouvait y avoir deux éliminations avant la fin du niveau ca serait énorme » rêvassait Ilan Cohen, en regardant la clock à cinq minutes de la pause. Alors que comme lui, plusieurs joueurs avouaient être en train de flancher de fatigue, les souhaits d’Ilan semblaient relever de la chimère.

Mais les Dieux du Poker eux aussi semblait vouloir écourter ce Day 3. En même pas deux minutes, ce ne sont pas deux mais trois joueurs qui se sont fait éjecter.

La première sortie de route est pour Carlos Lopes. Un peu trop sur de sa force, le Franco-Portugais a envoyé ses vingt dernières blindes avec :8d:9d  suite à un open UTG du chipleader Simon Roboh. C’est vrai que le jeune grinder mettait beaucoup de pression, mais là il avait une main légitime. Avec :Ah:Qd, le joueur paye la somme demandée et la meilleure main reste devant. 

Dans la minute suivante, Madi Macalou envoyait son demi million avec :Kc:Qd. Ca faisait un moment qu’il attendait son spot, mais ce n’était pas le bon. Payé deux fois par :As:Kh et :Ad:Ks. La dame rêvée ne viendra jamais et Silma s’arrête en 19e position.

large.DSC_0401.JPG.ce0b49797b36d474121af
Yoni Houri se lève pour l'élimination du poto Madi Macalou. Mais il devra trouver un autre copain avec qui tchatcher demain puisque l'aventure de Madi s'arrête en 19e position.

Dans le même temps, et je ne sais pas vraiment comment, Christophe Thirion rendait les armes, juste avant la fin de la bataille.

Dix sept joueurs reviendront donc demain, à 13 heures pour le « Final Day » de ce Main Event UDSO. Simon Roboh mène les troupes, légèrement devant Thomas Alarcon, bien revenu dans le game après avoir distribué quelques jetons en cours de route. Réussite maximum pour Alan Tuizer qui finit la journée avec 4 millions, comme le solide Arnaud Peyroles.

large.DSC_0410.JPG.77752333d08604c011098
Un virage d'expérience. Yoni Houri et Arnaud Peyroles sont bien positionnés et comptent bien ajouter une nouvelle table finale à leur long palmarès. 

Toujours aussi dur à cuire, Gilles Huet reviendra demain avec 25BB, lui qui a passé sa soirée à resteal avec 20BB. Pierre Merlin aura 20BB pour assumer son statut de joueur avec le plus beau palmarès parmi les survivants. Jean Michel Texier aka @Doyoubelievereprésentera le clan Cpiste avec un stack plus qu'honorable. Cédric Boyer et Gautier Le Bris joueront le tout pour le tout avec leurs dix dernières blindes tandis que Florian Beneito tentera l’improbable remontée, puisqu’il est tombé à 1 blinde sur la dernière main.

large.DSC_0405.JPG.8a7ae3ee8c1bb800c544b
Difficile de ne pas apprécier cette vieille canaille de Gilles Huet. Toujours le smile et toujours en place sur ce DSO avec 25BB pour demain.

large.DSC_0413.JPG.ee14771a70928d6b354fcFatigué d'être chipleader, @Tom Larson s'est offert un petit swing sur la fin histoire de suer un peu. Avant de tranquillement revenir dans le Top 3 à coups de 3-bet. Moins de souplesse chez Gautier Le Bris qui se cramponne comme il peut à ses dix dernières BB

Chipcount complet :

Simon Roboh : 4 790 000
Thomas Alarcon : 4 130 000
Arnaud Peyroles : 4 100 000
Alan Tuizer : 3 950 000
Ilan Cohen : 2 950 000
Yoni Houri : 2 840 000
Victor Salivier : 2 360 000
Florian Grivois : 2 300 000
Jean Michel Texier : 2 150 000
Mehdi El Meray : 2 100 000
Gilles Huet : 1 725 000
Pierre Merlin : 1 580 000
Simon Petit : 1 450 000
Yvan Bensasson : 895 000
Cédric Boyer : 855 000
Gautier Le Bris : 780 000
Florian Beneito : 95 000

Voilà, pour ce gros et beau samedi de poker. Maintenant, on va profiter de ce qu’il nous reste du samedi soir. Buvez, dansez, festoyez, tout en prenant soin de vous biensur et venez décuver demain devant la fin de ce coverage.

 

Il reste 17 joueurs (sur 749 inscriptions)
Level 26 à venir - Blindes : 40 000 / 80 000, ante 80 000
Moyenne : 2 400 000
Gain assuré : 3 320 €

Edited by cosmictrip

Share this post


Link to post
Share on other sites

Petite pièce sur Merlin (on aime toujours voir nos anciens Pro Dream perfer) ou sur Victor qui, pour l'anecdote, s'est lancé en gagnant la Coupe de France PMU Poker il y 2 ans avec à la clé, un package pour Vegas mais le mec n'a toujours pas 21 ans :D

 

GL all

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le Blitzkrieg domenical

Après le samedi soir éclair, voici le massacre du dimanche matin. 6 éliminations en 30 minutes pour l'attaque de ce Final Day. A ce rythme là, on va finir le taff à 16 heures. Arnaud Peyroles et Simon Roboh enquillent tandis que Yvan Bensasson, Florian Beneito, Pierre Merlin, Mehdi El Meray, Florian Grivois et Simon Petit on tous joué moins d'une demi heure.

giphy.gif
Bonne ambiance pour ce début de Final Day

Les éliminations rapides en reprise de Day, c'est courant. Mais, là, on a tout juste eu le temps de s'installer de le coin presse que les 17 survivants de ce Main Event UDSO décidaient tous de s'entretuer. En même pas quarante minutes, on a perdu 1/3 des joueurs. Des rencontres en pagaille, des set ups, des horreurs... Respirons un coup et voyons comment s'est déroulée cette boucherie.

large.DSC_0420.JPG.3f687899d4d166fbba0b6
1ère main, les as pour Arnaud Peyroles, un tapis annoncé, une élimination. Un coup qui donne le ton de ce dimanche barbare. 5 millions pour Peyroles.

Ca commence dès la première main. Yvan Bensasson envoie ses dix blindes avec :Ad:Th et s'empalle contre les flèches d'Arnaud Peyroles. Et de un.

Dans la minute suivante, Florian Beneito échoue dans sa tentative de remontada fantastique, sa dernière blinde disparaissant dès le premier all-in. Et de deux.

Pierre Merlin quitte la salle quelques mains plus tard sur un flip. Et de trois. Suivi par El Meray, :As:Kh contre les :Ac:Ad d'Alan Tuizer. Et de quatre !

Dix petites minutes de répit et ça reprend. Le flip de la mort avec :Qc:9c face aux :4d:4h d'Ilan Cohen ne passe pas pour Florian Grivois. Et de cinq.

Main suviante, Simon Petit part à tapis avec :As:Jc face au :Ah:Td de Cédric Boyer. Un :Js dans la fenêtre, accompagné d'une :Qd et d'une brique. Un :Kd sur la turn. La ventrale pour Cédric et Simon rentre à la maison.

large.DSC_0425.JPG.05f0e95d2d0d165598359
La ventrale qui fait mal pour Simon Petit qui échoue à la 11e place

large.DSC_0422.JPG.4e941fd4b9d616fba6c7d
Dans ce florilège de tapis, on a quand même assisté à un ou deux coups de poker post flop entre Gilles Huet et Yoni Houri. 3Bet chez Gilles en SB face à la relance bouton de Yoni. Check check sur le flop :7h:8d:9s. Delay C-Bet d'Huet qui se prend un tapis 2 millions de son adversaire. Bon mal de crâne chez Gillou qui finit par fold son :Ad:9d. "Bon fold" commente Yoni qui dit avoir :Td:Jh (faut il vraiment le croire ?).

large.DSC_0417.JPG.b93b116f21abd9e3fb4d4
Simon Roboh a su esquiver les bombes et ramasser quelques pots pour maintenir son chiplead. Près de 7 millions de jetons pour le jeune grinder.

Pour qu'on y voit un peu plus clair :

  • 12e - Simon Petit : 3 930 €
  • 13e - Florian Grivois : 3 930 €
  • 14e - Mohamed El Meray : 3 930 €
  • 15e - Pierre Merlin : 3 320 €
  • 16e - Florian Beneito : 3 320 €
  • 17e - Yvan Bensasson : 3 320 € 

Et pour continuer la blague, au moment où je finis ce post, on m'annonce une autre élimination. On va donc jouer la table finale. Après une heure du jeu. Du grand n'importe quoi.

Il reste 11 joueurs (sur 749 inscriptions)
Level 26 à venir - Blindes : 50 000 / 100 000, ante 100 000
Moyenne : 3 800 000
Gain assuré : 4 850 €

Edited by cosmictrip

Share this post


Link to post
Share on other sites
Circus November-Nine

Le rythme effréné ne faiblit pas. Deux éliminations coups sur coups et nous voilà déjà en table finale de Main Event UDSO. Après une heure et demi de jeu. C'est fou !

large.DSC_0437.JPG.0bf1405ab46c038ac0081
La photo de famille de ce Main Event Unibet DSO. Avec les finalistes, le staff Unibet, le boss du Circus et une charmante croupière

Je crois qu'on vient d'assister à l'une des demi finales les plus rapides de l'histoire du poker français. 1 heure 10 pour passer de 17 à 9 joueurs. Avec un average à 30BB et des niveaux de quarante minutes. Foudroyant.

Jean Michel Texier quitte le tournoi en 11e position et c'est Gautier Le Bris qui échoue malheureusement aux portes de la table finale. Il avait pourtant réalisé un bon départ sur ce début de Day et aurait pu totalement se relancer sur ce dernier duel avec Simon Roboh. Ouverture du chipleader UTG, 3 bet tapis 17BB chez Le Bris, snap call par Roboh avec :As:Qc. C'est derrière les :Kd:Kh de Gautier mais un :Ah dès le flop stoppe net sa remontada.

Nous sommes tombés à neuf joueurs, les croupiers dressent une table de gala, Thierry Bolleret se charge de présenter les finalistes. En terme de stack, le jeu Simon Roboh a une longueur d'avance sur ses poursuivants. Plus de 80BB pour attaquer cette dernière ligne droite. Avec Victor Salinier, ils seront les plus jeunes représentants de ce Circus November-Nine. A l'insouciance et la technique, on opposera la science et l'expérience des vieux briscards. Gilles Huet, Yoni Houri et Arnaud Peyroles ont ces atouts dans leur jeu et auront respectivement 20, 30 et 40 BB pour se défendre. Auteur d'un tournoi spectaculaire depuis trois jours, @Tom Larsona également les armes pour aller chercher une win tandis que Cédric Boyer, Ilan Cohen et Alan Tuizer, bien stackés également, peuvent jouer les troubles fêtes. Difficile de trouver un favori. Messieurs, faîtes nous vibrer !

large.DSC_0429.JPG.0bc70a85d372f0abab693
Celui qui parviendra à boxer ses adversaires verra son nom gravé sur cette magnifique ceinture 

Chipcount Table Finale :

Alan Tuizer : 6 195 000
Simon Roboh : 8 375 000
Victor Salinier : 2 360 000
Cédric Boyer : 3 060 000
Yoni Houri : 2 935 000
Gilles Huet : 1 865 000
Ilan Cohen : 2 405 000
Thomas Alarcon : 5 355 000
Arnaud Peyroles : 4 905 000

Il reste 9 joueurs (sur 749 inscriptions)
Level 27  - Blindes : 50 000 / 100 000, ante 100 000
Moyenne : 4 400 000
Gain assuré : 5 850 €

Share this post


Link to post
Share on other sites

GO GO GO Victor !!!!!

Share this post


Link to post
Share on other sites
Tuizer à mille à l'heure

Outsider de cette table finale, Tuizer s'est vite fait remarquer. Auteur de la première élimination sur un spot monstre, Alan aurait même pu assumer la table finale sur un duel de colosse face à Simon Roboh.

Pas de round d'observation, les gars se mettent directement sur la tronche. Après quelques échauffourée pré-flop, la première élimination de cette table finale survient après dix minutes du jeu. L'aventure n'aura duré qu'une demi heure pour Cédric Boyer, attrapé par Alan sur un spot délicat.

Ouverture de Tuizer, 3bet en SB chez Cédric et les deux joueurs découvrent un flop tout à cœur. :Ah:6h:3h. Information importante, l' :Ad avait été flashé au moment de dealer les cartes. C-Bet à 600 000 pour Boyer qui fait face à un min-raise coquin de son adversaire. Petit temps de réflexion, et Boyer annonce tapis, pour près de 3 millions de jetons. Snapcall par Tuizer qui avait trouvé son brelan de 6. C'est devant le :Kh:Kd de Cédric qui espère un quatrième coeur pour se sauver. Mais le :4d turn et le :4c river offre le full à Tuizer qui élimine son adversaire et s'empare du chiplead.

Dans la foulée, on a failli assister au coup qui aurait pu renversé la table finale.

Ouverture de ce même Tuizer UTG à 250 000, payé quatre fois. Le flop vient :Jh:6s:3h et Alan C-Bet pour 550 000. Snap raise par son voisin Simon Roboh qui avance de belles piles de gris. 2 150 000 demandé. Tous le monde fold jusqu'à Tuizer qui paye sans trop broncher pour construire un pot énorme. Turn :8d, check d'Alan et Simon, qui prend en moyenne une demi seconde par décision annonce tapis. Cette fois, Alan, comme tous les autres joueurs à table se mettent à broncher un peu. 11 millions de jetons dans le pot déjà, avec Simon l'ex chipleader qui met son tournoi en jeu à 8 left sur ce coup de fou. Le mal de crâne dure deux bonnes minutes pour son adversaire qui finit bien évidemment par lâcher son :9h:Th.

large.DSC_0446.JPG.0ae7a2291258647a704f9
Choc de titans entre les deux superstacks du tournoi. Cette fois, Alan laisse le Monster pot à son voisin, préservant sa 2e place virtuelle avec 6,5 millions de jetons.

Simon pique le chiplead à son voisin et les esprits peuvent se refroidir. Enfin, pas chez Victor Salinier qui envoie consécutivement deux tapis en resteal suite à un open d'Arnaud Peyroles. La première fois, il dit avoir paire de valet. La deuxième cause la suspicion chez le vétéran qui finit par se coucher. Et cette fois, Victor montre réellement :Jh:Jd. Le jeune Victor revient autour des 2 millions de jetons.

large.DSC_0447.JPG.4dcf28787c0c45f7b47cb
Pas question de jouer la montre pour Victor Salinier. Deux resteals coups sur coups pour montrer ses intentions et revenir dans le peloton de cette table finale.

Il reste 8 joueurs (sur 749 inscriptions)
Level 28  - Blindes : 60 000 / 120 000, ante 120 000
Moyenne : 5 100 000
Gain assuré : 7 850 €

Share this post


Link to post
Share on other sites
Roboh mitrailleur

Le jeune Simon Roboh est en train de rafaler la table finale. Pression maximum sur ses adversaires, à l'image de ce beau 3 barrels sur Thomas Alarcon. Le voilà au dessus des 12 millions de jetons. En revanche, fin de partie pour Yoni Houri.

giphy.gif
Simon Roboh sur le dernier niveau de cette finale

Après une trentaine de minutes un peu plus calme, la température a nettement augmenté sur la fin de niveau. Un gros move signé Simon Roboh permet au chipleader d'accroitre son avance. Open en début de parole, @Tom Larsonet Alan Tuizer se joignent à la partie et les trois joueurs découvrent un flop :9c:9s:Td. C-Bet à 450 000, Thomas paye, Alan s'en va et ils sont donc deux à voir la turn :Qc. Check chez le Cpiste et le deuxième barrel est envoyé. 850 000 demandé. Un temps de réflexion et Thomas avance les jetons. Une belle brique :5s sur la river. Ca check encore chez Thomas et Roboh envoie le troisième parpaing. Tapis, pour l'intégralité du stack de son adversaire, à qui il reste un peu moins de 4 millions de jetons. 

La décision est compliquée mais difficile de voir ce que @Tom Larsonpeut payer. Après un tank de deux minutes, le Cpiste lâche sa main et Simon retourne victorieusement son :Ac:Kd, pour un bluff 3 barrels qui fait très mal au stack et au mental de Thomas

large.DSC_0455.JPG.d5afd96d21b4bc4475f99
Un joli 3 barrels bluff envoyé sur ce board par Simon Roboh qui prend seul les commandes de la table finale

Enfin, la deuxième élimination de la finale survient sur la dernière main du niveau. Peu en vue depuis le début de la TF, Yoni Houri envoie ses 8 dernières blindes, payées par Alan Tuizer en BB. Avec :Qd:Qh contre :Ks:Qc, il a trouvé son spot pour revenir dans la partie mais un cruel :Kd sur le flop vient contrecarrer ses plans. La dernière dame du paquet ne viendra pas et Yoni s'en va en 7e position. 7 850 € pour le consoler et une nouvelle TF au compteur pour Yoni.


large.DSC_0459.JPG.57c3aba7645efac0a8a21

large.DSC_0461.JPG.8f0fd11773830d2e36f5f
Il a fait le dos rond pendant une heure, trouvé le spot qu'il fallait mais les cartes sont parfois cruelles. Elimination de Yoni Houri, qui remet sa veste en 8e position
 

Chipcount :

Alan Tuizer : 1 123 000
Simon Roboh : 14 180 000
Victor Salinier : 2 515 000
Gilles Huet : 2 845 000
Ilan Cohen : 1 440 000
Thomas Alarcon : 3 820 000
Arnaud Peyroles : 1 420 000

Il reste 7 joueurs (sur 749 inscriptions)
Level 28  - Blindes : 80 000 / 160 000, ante 160 000
Moyenne : 6 000 000
Gain assuré : 9 000 €

Share this post


Link to post
Share on other sites
Peyroles perd ses grolles, Salinier ses souliers

Victor Salinier vient de passer quinze minutes fortes en émotion. Après avoir éliminé Arnaud Peyroles, le jeune grinder enchaîne trois spots défavorables est éjecté brutalement en 6e position.

Qu'il va vite ce jeu. Alors qu'on pensait Victor Salinier de retour dans le game après une rencontre :As:Kd contre le :Ad:Qd d'Arnaud Peyroles, causant l'élimination du vétéran, Salinier est redescendu au sol aussi vite qu'il a décollé. Un premier 70-30 perdu face à Ilan Cohen. :Ad:Qd face à :As:Tc, Ilan touche son :Ts et revient autour du millions de jeton.

large.DSC_0419.JPG.aad3f0b2057bf200464f8
Le roc Arnaud Peyroles était un peu trop immobile sur cette table finale. Le reg parisien quitte la scène en 7e position et ajoute 7 850 € à son butin Hendon Mob.

Une première escarmouche mais c'est contre Gilles Huet que Victor va connaître la désillusion. Open chez Salinier, 3bet tapis pour 2 millions de jetons chez Huet, snap call et Gilles se retrouve à jouer son tournoi sur un flip. :Kh:Qh face au :8h:8d de Victor. Un :Ks et une :Qc sur le flop, pas de :8x et Victor redescend dans des eaux dangereuses.

La main suivante, il part tapis avec :5s:5c pour une petite quinzaine de blindes. Gilles, encore lui, se réveille avec :Qd:Qh. Pas de miracle, le vieil ours dompte le jeune loup. L'aventure de Victor s'arrête à la 6e place tandis que Gilles se relance totalement. 9 000 € tout de même pour consoler Salinier.

Dans la foulée, @Tom Larsonenvoie lui aussi ses 15 blindes au Cut Off. Le chipleader paye tout de suite avec :Kd:Qh. :Ad:Td chez Thomas qui double sans trop souffrir. :Th:Tc:4s sur le flop, :6s turn et Alarcon s' offre un énorme bol d'air. Les stacks se rééquilibrent, le match à cinq promet d'être dantesque.

large.DSC_0464.JPG.1d12df44934e5061b5c6b
Le :Ad:Td d'Alarcon trouve brelan et rééquilibre les débats finaux

Il reste 5 joueurs (sur 749 inscriptions)
Level 28  - Blindes : 80 000 / 160 000, ante 160 000
Moyenne : 7 200 000
Gain assuré : 12 000 €

Edited by cosmictrip

Share this post


Link to post
Share on other sites
La panne pour Ilan, le magot pour Roboh 

Les joueurs sont passés à la vitesse supérieure. Florilège d'agression, attrapage en règle et renversement de chiplead, ces dix dernières minutes ont fait bien des remous. Remous dans lesquels Ilan Cohen s'est noyé, tandis qu'Alarcon boit la tasse à peine être revenu à flot.

large.DSC_0453.JPG.66863a080177a93b6b57d
Un nouveau joli move signé Simon Roboh et le jeune grinder reprend le chiplead

Ilan Cohen rémunéra longtemps son dernier move. Après avoir défendu sa BB sur une ouverture à 500 000 de Thomas Alarcon, Cohen décide de placer un check raise à tapis avec :Jc:8c sur un flop :6s:6h:8d pour ses 15 dernières BB. @Tom Larsonn'en demandait pas tant et snap call avec sa paire de rois. Aucun :8x ne viendra sauver Ilan qui quitte la table finale en cinquième position. 12 000 € tout de même pour ce deep run, le plus beau de sa carrière en Live.

De nouveau chipleader, Thomas Alarcon s'est lancé dans un duel de costauds avec son rival Simon Roboh. Défense sur une ouverture de Simon au Bouton et les deux joueurs  découvrent un flop :7s:8c:Tc. Roboh charge fort son C-Bet : 800 000 dans 1 100 000, payé par Thomas. L'action se ralentit sur la turn :6h et repart sur la river :Jd. Cette fois, c'est Alarcon qui size bien son bet. 2 600 000 annoncé. Une seconde plus tard, le jeton du call était posé. Thomas montre un beau :Qc:2c pour un tirage flush raté et la double paire :7h:Th de Roboh l'emporte. Simon reprend le chiplead.

Chipcount :

Gilles Huet : 5 800 000
Thomas Alarcon : 8 700 000
Alan Tuizer : 9 000 000
Simon Roboh : 14 200 000

Il reste 4 joueurs (sur 749 inscriptions)
Level 30  - Blindes : 100 000 / 200 000, ante 200 000
Moyenne : 9 400 000
Gain assuré : 16 000 €

Edited by cosmictrip

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now


  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

English
Retour en haut de page
×