Jump to content
This Topic

Recommended Posts

Hello la troupe.

Je pense que beaucoup d'entre nous ont poursuivi une carrière de développeur, ingénieur, chef de projet, en parallèle du poker où pour certains comme moi, l'ont mis en pause pour ce consacrer au poker d'une manière ou d'une autre. 

Mais bon ça ne dur qu'un temps à part pour les extra-terrestres belges qui disent "dame-houitre", et il faut revenir sur terre, l'atterrissage pouvant parfois s'avérer extrêmement brutal. 

Pourtant à ma grande surprise, j'ai remarqué que le monde de la tech essayait de changer, qu'une nouvelle génération n'allait pas au bureau la tête basse avec la certitude de s'ennuyer. J'ai aussi constaté que le vocabulaire avait changé, mais aussi que les concepts de hiérarchie, de management, de stratégie étaient retravaillés, voir déstructurés.

L'Agilité, même si il serait audacieux d'en donner une définition exacte, est l'action de faire émerger de l'individu et du groupe ses propres capacité d'auto-organisation dans le cadre du pilotage et de la réalisation de projets +/- complexes, informatiques, industriels, etc . mais ça peut très bien aussi fonctionner dans la vie de tous les jours. J'ai d'ailleurs adapté un management visuel à base de post-it et d'étoiles pour les taches quotidiennes de ma petite famille.

Bref aujourd'hui il faut être agile, et ça tombe bien car dans le poker nous l'avons toujours été, toujours dans l'adaptation et la recherche de value, mais aussi pour ceux qui ont perduré, la transparence et l'esprit d'équipe.

Personnellement j'ai endossé la tunique de SCRUM Master, j'accompagne des équipes de DEV dans leurs projets, et j'essaye de faire émerger leur auto-organisation et une certaine autonomie. Il y a aussi un gros travail de fait sur les questions de motivation, avec des outils comme la gamification (estimer les tâches à réaliser en jouant à une sorte de poker par exemple, ou alors construire un atelier sous la forme d'un jeu de rôle pour sortir les participants de leur zone de confort et émerger les bégaiements opérationnels). J'aspire à devenir à moyen terme coach Agile pour pouvoir intervenir à l'échelle de toute l'organisation.

Ce n'est pas un well car en agilité il n'y a pas de bonne au mauvaise réponse, il n'y a pas de vérité absolue. C'est plutôt un espace d'échange qui peut donner des idées de transformation, pour vos structures ou pour vous même, et pourquoi pas une orientation de carrière, le marché restant tendu sur ce genre de profils. Pourquoi ne pas aussi apporter une contradiction sur le sujet, éventuellement partager des expériences négatives de transformation numérique.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 29 minutes, SplasH a écrit :

Pourquoi SCRUMM et pas Prince2?

Et pourquoi pas j'ai envie de dire.

Mais bon l'esprit de Prince2 c'est plutôt command and control, là où l'agilité propose le self-management. il y a des méthodes hybrides mais je ne les connais pas.

Edited by xmoussx

Share this post


Link to post
Share on other sites

vaste sujet très passionnant :)

je suis content de voir des retours positifs. on l'a mis en place il y a 5 ans sur notre portefeuille de projets.

 

l'agilité, c'est travailler de manière iterative sur un sujet. l'objectif est de gérer de manière plus flexible un projet (plus flexible sur les objectifs qui évoluent suivant le projet).

il permet également  d'améliorer fortement la communication au travers de sessions de suivi (daily scrums, sprint reviews...).

c'est beaucoup de bon sens. mais c'est bien de faire tomber certaines barrières hiérarchiques. 

 

 

Edited by superalaise

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 8 heures, superalaise a écrit :

c'est beaucoup de bon sens. mais c'est bien de faire tomber certaines barrières hiérarchiques. 

Ca c'est vraiment très compliqué, quand tu as affaire à de veilles orga et que t'expliques au top management qu'il va devoir parler à toute l'organisation pour s'améliorer en continu...

Share this post


Link to post
Share on other sites

je suis pas sur de bien comprendre, ton boulot c'est d’être une sorte de facilitateur pour améliorer la gestion des projets?

Je trouve ça intéressant. C'est vrai que je m'en rends compte assez souvent, avec le poker on développe des compétences qu'on apprend pas à l'école et qui sont bien rares dans le monde de l'entreprise ( autonomie, objectifs, stratégie, intelligence émotionnelle et/ou sociale etc...)

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, natanoj a écrit :

je suis pas sur de bien comprendre, ton boulot c'est d’être une sorte de facilitateur pour améliorer la gestion des projets?

Je trouve ça intéressant. C'est vrai que je m'en rends compte assez souvent, avec le poker on développe des compétences qu'on apprend pas à l'école et qui sont bien rares dans le monde de l'entreprise ( autonomie, objectifs, stratégie, intelligence émotionnelle et/ou sociale etc...)

Oui facilitateur, garant aussi de l'application la plus adaptée possible d'un certain framework.

Et en effet le poker aide beaucoup pour la psychologie, le profiling, la stratégie et puis une approche itérative (on apprend, on joue, on teste, on fait le point, on se remet en question, on réapprend, on rejoue, etc.). 

Sauf qu'ici c'est l'équipe qui est au centre de l'amélioration continue, et pas seulement l'individu.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 25/10/2019 à 22:40, xmoussx a écrit :

L'Agilité, même si il serait audacieux d'en donner une définition exacte (...)

Les principes de l'agilité tiennent dans un document court, intitulé le Manifeste Agile. Ses quatre piliers :

Nous découvrons de meilleures approches du développement logiciel en le pratiquant et en aidant les autres à le pratiquer. Ce travail nous a amené à accorder de l'importance [4] :

  • aux individus et leurs interactions plutôt qu'aux processus et aux outils ;
  • à un logiciel fonctionnel plutôt qu’à une documentation exhaustive ;
  • à la collaboration avec les clients plutôt qu'à la négociation contractuelle ;
  • à l’adaptation au changement plutôt qu'au suivi d’un plan.

Cela signifie que, bien qu'il y ait de la valeur dans les éléments situés à droite, notre préférence se porte sur les éléments qui se trouvent à gauche.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 51 minutes, tempo a écrit :

Tu évolues dans un principe de gouvernance partagé ou subsiste néanmoins les échelons hiérarchique chère à ce milieu (enfin de l'idée que je m'en fais)?

J'interviens sur plusieurs équipes spécialisées dans l'IA pour un grand compte qui a finalisé sa transfo l'année dernière sur un modèle matriciel. Mais bon, la complexité et la nouveauté de l'organisation, l'inertie hiérarchique et surtout les différences de salaires et de cursus sont vraiment difficilement surmontables en France. 

Donc on avance petit à petit sans se voiler la face.

Je comprends aussi que le mid management puisse péter un cable après avoir bossé pendant 20 ans sur un modèle et se prendre la transfo en pleine gueule, ce sont des choses à gérer.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je pense que le métier de coach agile a de beaux jours devant lui.

Dans ma start-up nos équipes produits ont bien entendu voulu adopter des méthodes agiles...

Bah c'était un beau bordel. Quasi impossible en tant que key account manager de faire entendre la voix du client sans avoir à attendre plusieurs mois. On repassera pour l'agilité...

Y'a une autre équipe tech dans la boite (équipe projet), qui utilise des méthodes bien plus tradi, cycle en V toussa. Bah je passe par eux pour les urgences lol.

Bref, obv vision très biaisée de la chose, mais My2Cents c'est que ces méthodologies peuvent être extrêmement efficaces si bien utilisées, mais totalement dévastatrices si mal cadrées.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 55 minutes, Skip a écrit :

Je pense que le métier de coach agile a de beaux jours devant lui.

Dans ma start-up nos équipes produits ont bien entendu voulu adopter des méthodes agiles...

Bah c'était un beau bordel. Quasi impossible en tant que key account manager de faire entendre la voix du client sans avoir à attendre plusieurs mois. On repassera pour l'agilité...

Y'a une autre équipe tech dans la boite (équipe projet), qui utilise des méthodes bien plus tradi, cycle en V toussa. Bah je passe par eux pour les urgences lol.

Bref, obv vision très biaisée de la chose, mais My2Cents c'est que ces méthodologies peuvent être extrêmement efficaces si bien utilisées, mais totalement dévastatrices si mal cadrées.

Ca m'inspire 2 choses:

  1. Effectivement en dépit du bon sens, le client n'est plus au centre des préoccupations dans l'économie réelle et ça c'est un problème global auquel l'agilité répond partiellement.
  2. Tant que la transfo ne sera circonscrite qu'à tes équipes de réal, c'est normal que tu doives te rabattre sur le village gaulois qui résiste avec son cycle en V. Je ne connais pas ton contexte mais je pense que si tu vas voir les agilistes locaux et que tu leur proposes d'embarquer le go to market, ils vont être ravis! Du coup c'est possible que tu rentres naturellement dans les boucles et que tu vois des effets positifs à moyen terme.
Edited by xmoussx

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ça n'a rien d'un village gaulois imho. Sur le papier la majorité des équipes qui réalisent un produit quelconque (dans les cas que je côtoie, soft sur le thème de la sécurité des SI) revendiquent l'application de méthodes agile. En pratique peut-être que 10% utilisent effectivement ces préceptes de manière constructive, les autres ça finit avec un espèce de cycle en V avec une explication toute prête pour faire de la m**de (aucun respect des plannings, pas de documentation... mais c'est normal c'est agile). Je suis assez convaincu de tout ce que peut apporter cette méthodologie, mais tant qu'elle sera aussi mal appliquée - et au bout de je ne sais combien d'années voir où on en est rend pas confiant pour la suite - ça restera juste contre productif a part pour quelques managers qui peuvent vanter a leurs supérieurs leurs process soit disant innovants 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, ATC4Fun a écrit :

Ça n'a rien d'un village gaulois imho. Sur le papier la majorité des équipes qui réalisent un produit quelconque (dans les cas que je côtoie, soft sur le thème de la sécurité des SI) revendiquent l'application de méthodes agile. En pratique peut-être que 10% utilisent effectivement ces préceptes de manière constructive, les autres ça finit avec un espèce de cycle en V avec une explication toute prête pour faire de la m**de (aucun respect des plannings, pas de documentation... mais c'est normal c'est agile). Je suis assez convaincu de tout ce que peut apporter cette méthodologie, mais tant qu'elle sera aussi mal appliquée - et au bout de je ne sais combien d'années voir où on en est rend pas confiant pour la suite - ça restera juste contre productif a part pour quelques managers qui peuvent vanter a leurs supérieurs leurs process soit disant innovants 

En effet, constat amer que je ne nie pas du tout, au contraire.

Mais bon là je répondais à Skip. Ce serait interessant qu'on comprenne son contexte pour voir si les équipes sont vraiment passées à l'agilité, si leurs sprints n'abritent pas de mini cycle en V etc.

Il y a 10 ans on discutait de nos HH donc pourquoi pas essayer de progresser sur un autre domaine ensemble :P

Share this post


Link to post
Share on other sites

“j’ai voulu regarder vite fait les annonces de ce site et je suis tombé sur ça :

concevoir et faire suivre la roadmap à ta Squad en priorisant le backlog pour une acquisition performante

Animer en agilité les étapes Scrum et les avancées vers la delivery

Ça tente du monde ici ? 😂”

 

Lu ça sur un autre thread.

Si vous voulez avoir un éclaircissement sur ce genre de vocabulaire, si vous avez des questions, besoin d’un glossaire etc.

Nhesitez pas.

ca peut vraiment redonner un boost aux carrières de connaître ces choses là 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je me permets de UP car le marché est très actif (et ça court pas forcement les rues les boulot correctement payés de nos jours).

Donc si vous avez la moindre appétence pour le monde de l'informatique en général et que vous avez un relationnel correct mais pas/peu de diplômes et pas/peu d'experience, n'hésitez pas à me MP.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ah tiens une question : tu as connaissance de grandes entreprises (disons + de 1000 employés) qui emploierait avec succès cette méthode ? Chez nous (ex start up rachetée par un mastodonte de l’industrie) c’est devenu impossible pour ne pas dire un cauchemar avec la structure hiérarchique pyramidale qui nous impose une méthode et des process néandertaliens 

et surtout limite la gestion autonome et dynamique de projet

Edited by clovis1er

Share this post


Link to post
Share on other sites

A ma petite échelle, sur mes 8 ans dans "ce" milieu, le plus gros fléau c'est pas tant le "command & control" et "cycle en V" (que j'ai pas trop connu) que l'avènement du bullshit à tous les étages, notamment ceux du top management et des boîtes de consulting qui viennent se greffer tels des parasites. 

 

Autant j'aime bien taffer avec des développeurs, designers, analystes etc. Autant ce milieu commence à me sortir par les yeux tant j'ai l'impression qu'il commence à se faire bouffer par les bullshiters en tout genre.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 38 minutes, clovis1er a écrit :

Ah tiens une question : tu as connaissance de grandes entreprises (disons + de 1000 employés) qui emploierait avec succès cette méthode ? Chez nous (ex start up rachetée par un mastodonte de l’industrie) c’est devenu impossible pour ne pas dire un cauchemar avec la structure hiérarchique pyramidale qui nous impose une méthode et des process néandertaliens 

et surtout limite la gestion autonome et dynamique de projet

En fait c'est pas spécialement fait pour gérer des boîtes de 1000+. A la base c'est de la gestion de projets sur des petites équipes, tu peux aussi faire de l'agilité à l'echelle, dans ce cas tu perds un peu voir bcp de la souplesse. Mais oui des méthodes comme "Safe" sont déployées dans la majorité des grosses boîtes françaises et globalement c'est positif. 

il y a 12 minutes, M4URIC3 a écrit :

A ma petite échelle, sur mes 8 ans dans "ce" milieu, le plus gros fléau c'est pas tant le "command & control" et "cycle en V" (que j'ai pas trop connu) que l'avènement du bullshit à tous les étages, notamment ceux du top management et des boîtes de consulting qui viennent se greffer tels des parasites. 

 

Autant j'aime bien taffer avec des développeurs, designers, analystes etc. Autant ce milieu commence à me sortir par les yeux tant j'ai l'impression qu'il commence à se faire bouffer par les bullshiters en tout genre.

Ca n'a rien de nouveau, c'est juste que tu as acquis l'experience pour t'en rendre compte. T'avais probablement moins conscience du taux de bullshitisme ambiant quand c'était tout nouveau tout neuf. Maintenant, identifier le bullshit c'est un superpouvoir précieux.

 

Edited by xmoussx

Share this post


Link to post
Share on other sites

je suis curieux de savoir comment ça se présente ce bullshit de top management. On peut avoir des exemples? 

Et question subsidiaire, comment se fait-il que si c'est ouvertement vu comme du bullshit, ça continue à exister?

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 7 minutes, natanoj a écrit :

je suis curieux de savoir comment ça se présente ce bullshit de top management. On peut avoir des exemples? 

Et question subsidiaire, comment se fait-il que si c'est ouvertement vu comme du bullshit, ça continue à exister?

Car quand tu appliques de l'écoute, des conseils concrets, une posologie et un cérémonial, tu vas mieux que si tu ne fais rien. Si tu ajoutes à cela que la méthode, bien qu'arbitraire et semblant sortir de nul part, s'inspire de son époque en essayant de dépoussiérer le processus de prise de décision et la communication... Si c'est fait avec de bonnes intentions, ça a de bonnes chances de donner des résultats. 

Maintenant faut pas confondre le bullshit décrit par quelqu'un qui estime que les délires new-ages post-manageriaux autour de la production sont une perte de temps, et le "global communication bullshit" aka trafiquer des chiffres et faire de beau powerpoints.

Share this post


Link to post
Share on other sites
9 hours ago, natanoj said:

je suis curieux de savoir comment ça se présente ce bullshit de top management. On peut avoir des exemples? 

Et question subsidiaire, comment se fait-il que si c'est ouvertement vu comme du bullshit, ça continue à exister?

Sous de très nombreuses formes. Mais pour résumer, on va le retrouver dans du jargon composé de mots complètement creux, en complète déconnexion avec le réel. Et sans jamais qu'aucune définition ne soit donnée. Parfois c'est fait à dessin pour venir, par exemple, gratter de la tune à des grosses boites. Par exemple, j'ai récemment passer 2 jours de workshop de "vision à 10 ans" de mon département... workshop délégué à une boite de consulting qui n'avait aucune idée de ce qu'on faisait, organisé par mon N+3 qui n'en sais finalement pas beaucoup plus...sans même que les bonnes personnes soient réunis. Le tout pour accoucher d'une souris après avoir fait de ateliers dont la seul finalité sera de garnir certains google slides. 

Parfois le bullshit, ça peut aussi servir à convaincre (storytelling faisait fie de la réalité ou de la complexité) à motiver des troupes ou à enfumer quelqu'un pour gagner du temps ou pour se faire bien voir. Mais parfois j'ai l'impression que c'est juste une sorte d'effet d'entrainement... une sorte de conformisme ou, au fond, tout le monde sait que c'est du vent mais tout le monde participe. 

Et ça donne très envie d'aller faire du pain ou cultiver son potager...

Edited by M4URIC3

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now


  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

English
Retour en haut de page
×
PokerStars : Rewards
PokerStars : Rewards