Jump to content
This Topic
FloFlo M.

Coverage PokerStars and Monte-Carlo®Casino European Poker Tour 2019

Recommended Posts

Posted (edited)
Pas de finale pour Timothy adams

Après l'élimination d'Aladin Reskallah, il a bien fallu trouver quelques autres sources de motivation pour terminer cette soirée en beauté. Après tout, il restait une finale d'EPT à dessiner. A 23h30, ce fut fait.

 

280px-GreenwoodMSWelcomeSignHwy7.jpg

Commençons par ceux qui pourront aller se la coller avec Aladin ce soir du côté du Jimmy's : Sam Greenwood termine 12e. Une fois de plus, planqué 97% du temps derrière son téléphone, le Canadien a quand même trouvé le moyen d'atteindre ces demis d'EPT. Mais une confrontation sanglante entre son :Ah:Qs et la paire de Riess, :Ks:Kd, lui fut quasi fatale. Dans la foulée, le croupier lui a distribué :Qs:Qc pour tenter de revenir dans la course... mais Greenwood est tombé contre :Ad:Kc chez le Chinois Wei Huang... qui trouvait un :As sur la river !

 

giphy.gif

L'Anglais Conor Berseford prend ensuite la 11e place de ce tournoi. Un brin ambitieux, l'Anglais a call un squeeze de Timothy Adams (le 254e de la journée ?) avec :8d:7d, avant de tenter le petit raise à tapis sur un flop :9d:7s:2s. Adams n'attendait que cela avec :Qs:Qd en main, et n'a finalement pas tremblé pour doubler et abandonner Berseford avec 10 petites blindes. Conor est ensuite parti à tapis préflop avec :Ks:Tc, face à :Qs:Jc chez l'Italien Nicola Grieco. "Yes !" a-t-il lâché préflop en voyant la main de son adversaire. Avec @Flegmatic, on s'est regardé, et on connaissait déjà le résultat. Si Conor a trouvé un peu de bonheur sur :Jd:Td:4h, mais surtout sur une turn :Kc, il a ensuite vite déchanté lorsque qu'un :Ah est venu compléter le board pour offrir la quinte, ce pot et un nouveau scalp, à l'Italien.

 

ca6cdc6ca5.jpg
Pendant que je m'incruste partout avec mes stories Instagram, @Flegmatictente la photo diagonale. Tout ça sous le nez de "Limitless" (à gauche), qui check le nouveau copain Italien d'Aladin

Puis c'est probablement l'un des meilleurs joueurs restants du field qui a pris la 10e place, Wiktor Malinowski. Dis comme ça, on pourrait croire que je me moque de vous, mais son pseudo online en fait trembler plus d'un. "Limitless" est joueur plutôt respecté avec une souris en main, mais aujourd'hui, il n'a pas réussi à se sortir de son bourbier de shorstack. Sa dernière main, il l'a disputé avec deux beaux Rois, contre As-Dame chez l'Italien Grieco. 

 

Gianluigi-Buffon-tries-not-to-cry-as-he-

Massimo Mosele, l'autre Italien de ce tournoi, termine 9e, éliminé sur un coup de poker qu'il n'a pas senti venir le pauvre. :Ac:Qc pour lui contre :Ks:Kc. Le flop est venu :As:Jd:2c... et ça n'a pourtant pas suffi. En trouvant un :Ts puis une :Qs sur la turn et la river, le champion du monde 2013 réussissait une nouvelle élimination aujourd'hui. Et Massimo est devenu inconsolable pendant un long moment...

 

large.timothy_adams_bust.JPG.79872d26125

Regroupé sur l'ultime table de ce tournoi, les huit derniers joueurs n'ont pas mis longtemps à dessiner la vraie table finale, à six joueurs seulement. Pour le spectacle, on sera déçu de ne pas voir Timothy Adams, éliminé en 8e position. Ultra actif toute la journée, et pas toujours avec des papiers en règles, le Canadien s'est fait surprendre par Viktor Katzenberger. Adams a open :Qs:Qc, et Viktor l'a call avec :7h:5h. Un flip :Th:4d:3h est venue sur la table, et après avoir observé son adversaire prendre le lead (à 160 000), Timothy Adams décidait de check raise à 585 000. Le Hongrois ne s'est pas démonté et est parti chercher un petit :2h sur la turn. Derrière le check d'Adams, il a alors appuyé sur la gâchette, en proposant une mise à tapis d'un million de jetons. Snap call chez Adams, qui a pu découvrir la mauvaise nouvelle et quitter calmement ce setup TV.

  

large.Rustam_Hajiyev.JPG.494c9c9324a1a1e

 

Enfin, la dernière élimination de cette journée est signée Rustam Hajiyev (7e). L'Azerbaïdjanais a tenu bon une éternité avec un petit tapis... mais amomendoné, il faut y aller. :As:Th chez lui, :Qd:Qc chez Manig Loeser... pas besoin de vous faire un dessin du tableau, vous avez déjà compris que rien n'est venu l'aider. 

Edited by veunstyle

Share this post


Link to post
Share on other sites
Présentation des finalistes

Traduction en français, en collaboration avec Henry Frey (Blog PS) et @Flegmatic(Winamax)

 

Siège 1 : Ryan Riess (East Lansing, Etats-Unis), 28 ans - 3 585 000

large.S1_Riess.JPG.61ff06d35c9471f90dc5f

Faut-il encore présenter le Champion du Monde 2013 Ryan Riess ? À seulement 22 ans, il entrait déjà dans l'histoire de notre jeu en allant chercher le plus beau tournoi de la planète pour 8,3 millions d'euros. Un résultat plutôt compliqué à battre mais qui n'a pas empêché l'Américain de continuer à perfer après son formidable run à Vegas. Avec cinq autres titres au compteur, dont deux tournois WPT, deux Side Events EPT et une belle collection de gains à six chiffres collectés entre les États-Unis et l'Europe, Ryan totalise plus de 14,2 millions de dollars à son actif. Bien que vivant à Vegas, il se rend très souvent sur le Vieux Continent, où il disputera sa toute première finale EPT, avec comme ambition d'aller décrocher la Triple Crown. Un projet qui paraissait fou en début de Day 4, qu'il a démarré en queue de peloton, avec seulement 12 blindes. Véritable professionnel, sympathique et respecté de l'immense majorité des autres joueurs et observateurs, il pourra compter sur une énorme vague de soutien populaire.

L'évolution de Ryan Riess sur le Main Event

Day 2 : 86 400 (123e sur 355)
Day 3 : 202 000 (55e sur 107)
Day 4 : 230 000 (29e sur 30)
Day 5 : 3 585 000 (5e sur 6)

 

Siège 2 : Wei Huang (Shanghai Chine), 34 ans - 5 690 000

large.S2_Wei_huang.JPG.77536679658ad0279

Joueur récréatif de 34 ans, Wei Huang ne devrait pas oublier de sitôt son tout premier voyage en Europe ! Lanterne rouge parmi les 30 joueurs qualifiés pour le Day 4 avec 6,5 blindes, le Chinois a signé une remontada presque trop belle pour être vraie, s'invitant même pendant un temps tout en haut du chipcount, grâce à un énorme pot flush over flush remporté contre Melika Razavi. Travaillant dans le département financier de PespiCo chez lui à Shanghai, Wei n'a pas quitté de la journée la casquette et la veste de son équipe de foot préférée, le Shanghai Greenland Shenhua FC, qui semble pour le moins lui porter chance. Huit mois à peine après la deuxième place de Hoaxiang Wang sur l'EPT Barcelone, celui qui cite Erik Seidel comme idole numéro 1 a l'occasion de devenir le tout premier Champion EPT chinois.

L'évolution de Wei Huang sur le Main Event

Day 2 : 42 600 (256e sur 355)
Day 3 : 147 000 (74e sur 107)
Day 4 : 130 000 (30e sur 30)
Day 5 : 5 690 000 (3e sur 6)

 

Siège 3 : Nicola Grieco, 38, Cerignola/Italie - 7 160 000

large.S3_Nicola_Grieco.JPG.bcd08b5463656

La dernière victoire italienne sur le Main Event d'un EPT remonte à 5 ans. Le dernier vainqueur n'est autre qu'Antonio Buonnano, lauréat ici-même, à Monaco. Nicola Grieco va tenter de mettre fin à cette mauvaise série, lui qui est déjà assuré de remporter le plus gros gain de sa carrière. Grieco est un joueur expérimenté qui a déjà fini dans l'argent dans deux Main Event EPT : 23e à San Remo en 2011 et 173e à Prague en 2018. L'Italien cumule 217 000 $ de gains en tournois live. Grieco a éliminé Aladin Reskallah (et Romain Lewis beaucoup plus tôt dans le tournoi), Conor Beresford et Wiktor Malinowski en demi-finales pour consolider son tapis. Avec un gain de 152 800 € au minimum, Nicola Grieco est assuré de gagner plus de 100 places au classement de la All-Time Money List italienne, lui qui pointe pour le moment en 292e position.

L'évolution de Nicola Grieco sur le Main Event

Day 2 : 101 600 (102e sur 355)
Day 3 : 409 000 (21e sur 107)
Day 4 : 975 000 (13e sur 30)
Day 5 : 7 160 000 (1er sur 6)

 

Siège 4 : Viktor Katzenberger, 27 ans, Hongrie - 6 070 000

large.S4_Katzenberger.JPG.250d85cd95e390

Viktor Katzenberger est originaire de Hongrie mais il habite à Malte où il joue essentiellement en cash game online. Katzenberger est aussi à l'aise en Pot Limit Omaha qu'en No Limit Hold'em, ce qu'il a prouvé sur cet EPT Monte Carlo. En assurant une place dans le Top 6, Katzenberger est assuré de doubler, au minimum, ses gains en tournois live. Un bien beau cadeau pour celui qui a fêté ses 27 ans un peu plus tôt dans la semaine.

L'évolution de Viktor Katzenberger sur le Main Event

Day 2 : 75 700 (156e sur 355)
Day 3 : 352 000 (29e sur 107)
Day 4 : 1 255 000 (8e sur 30)
Day 5 : 6 070 000 (2er sur 6)

 

Siège 5 : Manig Loeser, 30 ans, Bad Homburg/Allemagne - 4 005 000

large.S5_Manig_loeser.JPG.2902462fa0ff10

Présent sur le circuit des tournois live depuis une dizaine d'années, Manig Loeser est un visage familier de l'European Poker Tour. Et si son plus gros gain en carrière de 2 162 644 $ a eu lieu sur le Vieux Continent, ce joueur professionnel allemand s'est montré particulièrement efficace hors d'Europe. Loeser cumule 10 millions de dollars en carrière, ce qui le classe 10e de la All-Time Money List allemande. Manig Loeser a remporté plus de 3 000 000 $ lors de chacune des deux dernières années et il est bien parti pour faire de même en 2019. Si le joueur allemand est très actif sur les High Rollers, c'est la première fois qu'il atteint la table finale d'un Main Event EPT. Sa meilleure performance datait jusqu'alors du PCA 2013 dont il avait terminé 13e.

L'évolution de Manig Loeser sur le Main Event :

Day 2 : 128 600 (53e sur 355)
Day 3 : 410 000 (20e sur 107)
Day 4 : 1 635 000 (4e sur 30)
Day 5 : 4 005 000 (4e sur 6)

 

Siège 6 : Luis Medina, 56 ans, Lisbonne/Portugal - 1 105 000

large.S6_Luis_medina.JPG.d31f26d225e9055

On aurait pu croire que la carrière de joueur de poker de Luis Medina était derrière lui, mais le joueur de 56 ans a donné tort à tout le monde en atteignant la table finale de l'EPT Monte Carlo. Medina, qui cumule 185 000 $ de gains en tournois live, est d'ores et déjà assuré de remporter le plus gros gain de sa carrière. Alors que les 7 dernières années ont vu le Portugais enregistrer des résultats corrects sur des tournois à petits buy-ins, il est parvenu à passer au travers d'un field relevé lors des dernières tables du Main Event. Le meilleur résultat du Lusitanien date de 2012 quand il a remporté un tournoi à Estoril pour un gain de 35 257 €.

L'évolution de Luis Medina dans le Main Event :

Day 2 : 84 000 (128e sur 355)
Day 3 : 128 000 (81e sur 107)
Day 4 : 890 000 (14e sur 30)
Day 5 : 1 105 000 (6e sur 6)

Share this post


Link to post
Share on other sites
La France qui gagne

giphy.gif?cid=790b76115ccd70287667377967

 

Avant de parler du Main Event toute la journée, laissez moi vous annoncer une bonne nouvelle : hier soir, la France n'a pas gagné un mais deux trophées dans la soirée !

Camel Meriem a tout d'abord remporté un tournoi 1 100€ de buy in, avec 409 inscriptions au total, pour un peu plus de 77 000€ de gains. Je n'ai pas de photos du HU final, mais il y avait une tonnnne de jetons sur la table, c'était impressionnant. Deal ? Il en était hors de question pour l'ancien numéro 10 international Français/Monégasque/Sochalien/Bordelais/Marseillais (ouais il a pas mal tourné) qui a rasé son adversaire du soir... un Brésilien, Renan Bruschi, allez là ! Il s'agit de la 2e plus grosse perf' ever pour l'ancien footballeur.

Clin d'oeil également à Gaëlle Baumann, puisque @O RLYs'est incliné en 6e position pour plus de 17 000€ de gains, bravo maman !

large.camel_meriem.JPG.4f4689ba5a60fc79e
Ramenez la coupe à la maison, allez les bleus, allezzzz

 

 

Environ 1h30 plus tard, sur une table non loin de là, le coq s'est exclamé une seconde fois, lorsque Romain Lewis s'est emparé d'un 2 150€ Hyper Turbo Knockout, avec 78 inscriptions. Le Team Pro Winamax a remporté la plus grosse part du gâteau, 20 180€, ainsi que 10 bountys (dont le sien) à 1 000€... et un joli petit Pique Pokerstars qui fera plaisir dans l'armoire à trophée !!

Même s'il ne s'agissait que d'un "petit" tournoi, Romain a (enfin) renoué avec la victoire, lui qui n'avait goûté à ce plaisir là qu'une seule fois dans sa carrière de poker live, c'était en ... 2015 ! Pour un minot aussi jeune, autant dire que ça faisait une éternité. Quel plaisir de voir cette rangée de dents blanches au milieu de la nuit, de très bonne augure avant de s'envoler pour Vegas cet été. Les Américains n'ont qu'à bien se tenir, Romain ne terminera plus tout le temps runner up désormais.

large.romain_lewis.JPG.d9a30363398a04973
Ramenez deux coupes à la maison, allez les bleus, allezzzzz !

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
Ryan Riess pour la triple crown ?

Si Aladin, les Français en général et les rats ont quitté ce navire du Main Event hier après midi, il reste quand même 6 joueurs qui aimeraient bien conclure leur semaine Monégasque, en ramenant un magnifique trophée à la maison. Pour être honnête, il n'en reste déjà plus que 5, alors qu'il n'est pas encore 14h à Monaco. 

Le shortstack officiel de cette finale, Luis Medina, a disparu en 6e position, éliminé par ce diable de Manig Loeser. Il restait 6 blindes au Portugais, lorsqu'il les a poussé au milieu de la table avec :Ad:3c, derrière un open de l'Allemand, sous les pistolets, avec :7s:7h. Medina métisse d'Ibiza n'a pas réussi à trouver un peu de bonheur, sur un tableau :9d:8h:2c:4c:Th et a quitté cette table finale, avec un grand sourire et 152 800€ dans la poche, presque autant que ce qu'il a gagné en... 18 ans de poker !

 

large.medina_bust.JPG.f8393cc459ef3a5634
Luis Medina, élimine en 6e position cet EPT Monaco

 

Mais l'un des grands intérêts de cette finale sera surtout d'observer l'Américain Ryan Riess, champion WSOP 2013, champion WPT 2017, et à la poursuite d'un premier titre EPT en 2019, pour compléter ce que seul huit joueurs ont réussi jusque là, la fameuse triple crown. 

Notre chance, en tant que couvreur francophone, c'est de pouvoir côtoyer l'un des ses huit joueurs, un homme que vous connaissez très bien, Davidi Kitai.

Impossible pour moi de pas lui poser la question à ce sujet. Et vous allez voir que le Belge est très clair : "Après avoir gagné le Main Event des WSOP, s'il vient à gagner cette triple crown, il sera évidemment au dessus de nous tous. Je pense que l'EPT Barcelone est aujourd'hui l'EPT le plus important de l'année, mais Monaco reste une magnifique étape. Mais bon, je te rassure tout de suite, il ne va pas passer au dessus de nous parce que je pense tout simplement qu'il ne va pas gagner aujourd'hui !"

 

large.ryan_riess.JPG.24a57eb6a6189179f7a

 

Pour le moment dans cette finale, Ryan Riess impressionne. Terminé l'époque où il se prenait pour le meilleur joueur du monde. L'homme a appris à fermer sa bouche, c'est le joueur qui a complètement pris le dessus. Et le joueur clique juste, fold parfois des monstres, est patient et attend le bon moment pour tenter de faire fructifier son maigre tapis jusque là.

Mais le problème est bien là, son tapis est pour le moment assez petit. Trop petit ? Non, on a vu des joueurs revenir de bien plus loin, il va simplement lui falloir un peu de réussite. En tout cas, l'intérêt de cette finale est grande, tant qu'il est là. S'il bust, je ne répondrais peut être plus de rien...

 

Chipcount après le bust de Medina :

Nicola Grieco : 7 150 000
Viktor Katzenberger : 6 930 000
Wei Huang : 5 680 000
Manig Loeser : 5 550 000
Ryan Riess : 2 320 000

 

Il reste 5 joueurs (sur 922 inscriptions)
Level 28 - Blindes : 40 000/80 000, ante 80 000
Gain assuré : 206 590€

Edited by veunstyle

Share this post


Link to post
Share on other sites
Pollak, encore et toujours

Alors qu'ils ne sont plus que cinq sur le Main Event, cette Salle des Etoiles continue de respirer à pleins poumons, le poker. Huit tournois annexes (!), avec des buy in compris en 200€ et 25 000€ tournent en ce moment même dans cette salle.

Parmi ces tournois, on garde un oeil averti sur la finale d'un 25 000€, sur laquelle on reconnait un certain Benjamin Pollak. S'il venait à remporter ce tournoi, il réduirait l'écart entre lui et Elky, pour le classement de la All Time Money List France, à moins d'un million de dollars ! Ça parait tellement fou, quand on se souvient de l'avance qu'avait Bertrand Grospellier sur ce tableau fut un temps.

La bonne nouvelle pour Elky, c'est que Pollak n'est pas spécialement frais sur cette finale, avec encore 7 joueurs, puisqu'il est le shortstack officiel (500 000 jetons sur une BB à 30 000). Sauf que c'est Pollak, qu'il est magicien, et qu'à tout moment, il peut revenir du Royaume des morts pour avaler tout le monde. 

Il devra tout de même se méfier de son voisin de droite particulièrement, Sergio Aido, puisque l'Espagnol a déjà remporté un tournoi sur ce festival, et pas n'importe lequel, le tournoi à 100 000€ de buy in, et semble très très en forme cette semaine.

 

large.HR_25k_final.JPG.8ea264765946c25e8
Que des fishs sur cette table ? J'crois paaaas non : Michael Addamo, Koray Aldemir, Lazlo Bujtas, Sergio Aido, Benjamin Pollak, Laurynas Levinskas et Marton Czuczor

 

large.tableau_25k.JPG.6148ab99d504c4a94c

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
Le 5 majeur

large.chipcount_5.png.73de99a7d45d42cce7

 

C'est ce que j'appelle un ENORME chipcount ! 5 left, on fait un point rapide avant que j'aille m'envoyer un burger à 18€.

- Nicola Grieco fait n'importe quoi, c'est officiel. "C'est marrant d'entendre les commentateurs ne s'en rendre compte que maintenant", me glissait @Flegmatic, spectateur un peu ahuri comme nous tous, du niveau de jeu proposé par l'Italien. Et pas que depuis aujourd'hui... A jouer tout et n'importe quoi, on finit souvent par se faire rattraper. Pour le moment, il est quand même toujours vivant, notamment grâce à deux petits double up salvateurs. Tombé à moins 700 000, il a doublé une première fois contre Katzenberger... avant de redoubler contre ce même joueur un peu plus tard.

- Ryan Riess a trouvé un double up rapidement au début du niveau, avec 77 vs AA, qui trouve un board 86539, contre Huang. Il n'est pas champion du monde pour rien le mec.

- Manig Loeser a la chance d'avoir Aylar Lie dans le rail pour le supporter. L'Allemand n'est pas le joueur le plus spectaculaire, mais le grand habitué des Highrollers reste archi favori pour l'emporter.

- Wei Huang nous impressionnerait presque, avec ses call hauteur Roi, avec sa bonne prestance à table, sa bonne vision du jeu. Il reste l'un des rares joueurs à avoir deux specateurs rien que pour lui.

- Viktor Katzenberger, plutôt solide dans l'ensemble, est le chipleader actuel, même s'il a fait doubler Grieco deux fois, sur un flip et sur un 70/30.. Le charisme, ce n'est pas tout à fait son truc, mais les montagnes de jetons sont quand même pour lui et rien que pour cette raison, sa cote pour remporter le tournoi 

large.grieco.JPG.798306690181352ae2227e0
Nicola Griego

 

Il reste 5 joueurs (sur 922 inscriptions)
Level 29 - Blindes : 50 000/100 000, ante 100 000
Gain assuré : 206 590€

Souvenir

Quand je vois Grieco jouer, et surtout gagner un coup (bon, aujourd'hui, ça n'arrive pas souvent), je ne vois que ça :

 

 

 

Quand on sait d'avance à quoi va ressembler la réaction d'après bust

 

 

Edited by veunstyle

Share this post


Link to post
Share on other sites
Retour sur le parcours d'Aladin

Désolé, je ne peux pas troll tout le temps, cette interview est plus sérieuse pour le coup.

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
Cool chinese bro

large.Haoxiang_Wang_Wei_Huang.JPG.fc5472
Haoxiang Wang et son poulain finaliste de cet EPT Monte Carlo, Wei Huang

 

Une nouvelle pause est en cours, les cinq mêmes joueurs sont toujours sur la table finale, et les jetons continuent d'aller d'un joueur, puis vers un autre, et encore un autre, même si le grind est plus actif chez Manig Loeser que les autres.

Résultat, l'Italien Grieco par exemple, est tombé à 700 000... avant de faire une belle remontada, afin de pointer à plus de 5 millions ! Qui a trinqué dans cette histoire ? Un peu tout le monde. Le dernier coup important dans ce niveau, étant notamment arrivé lorsque le Chinois Wei Huang a tenté un NYBR avec deux beaux Rois en main. Le move était super bien placé... sauf que le Chinois s'est fracassé les dents contre les As de l'Italien.

Tout ça m'a donné envie d'en savoir un peu plus sur notre ami chinois du coup. Dans le rail, un joueur connu de nos services le marque à la culotte depuis hier soir, il s'agit de son compatriote Haoxiang Wang, le dernier runner up de l'EPT Barcelone 2018. Bingo, j'ai trouvé la personne parfaite !

"Wei Huang n'est pas un joueur professionnel, c'est un véritable amateur. Il vient du même club que moi à Shanghaï, mais tu sais, dans notre pays, c'est assez compliqué de jouer au poker librement, vu que ce n'est pas très bien vu. On fait des parties, mais ça reste très privé. Et puis le jour où j'ai fait runner up à Barcelone, il avait un petit pourcentage de mon action. (Haoxiang Wang a gagné un peu plus d'un million d'euros sur ce tournoi). Du coup, je lui ai dit qu'il fallait qu'on profite de cet argent, mais en Europe. Parce que le problème, c'est qu'en Chine, les structures de tournois sont catastrophiques, on joue en 10-handed tout le temps, ce n'est vraiment pas l'idéal pour jouer au poker. Je pense au contraire que les tournois EPT proposent la meilleure structure au monde. Et puis Monaco... c'est tellement beau ! Aujourd'hui, Wei se sent super bien, il pratique un bon poker, comme je le connais capable de jouer à un très bon niveau. Ce qui serait marrant, c'est que mon poulain finisse par réussir là où j'ai échoué, c'est à dire repartir avec le trophée. C'est vraiment ce que je lui souhaite... et je crois même que ça va arriver"

Chipcount au break

Ryan Riess : 2 975 000
Wei Huang : 3 940 000
Nicola Griego : 5 165 000
Viktor Katzenberger : 5 620 000
Manig Loeser : 10 015 00

La partie reprendra sur le niveau blindes 80 000/160 000, ante 160 000

Edited by veunstyle

Share this post


Link to post
Share on other sites
On finit mardi ?

large.TF_dinnerbreak.JPG.26af1cad5f7e06c

 

Il est déjà l'heure d'aller diner par ici. Les organisateurs n'avaient pas spécialement prévu d'organiser une pause repas, sauf que plus de 7h après le début de cette finale... ils sont toujours 5 joueurs en lice ! Pas qu'on s'ennuie, mais un peu quand même.

Il y a notamment un "problème" sur cette table, un problème qui se nomme Viktor Katzenberger. Le Hongrois joue plutôt bien aux cartes, mais il lui manque une arme à sa panoplie de joueur de poker, le value bet. Je suis un type sympa, et si un jour il s'égare sur le CP, j'aimerai le re-diriger vers la bonne section du forum. De rien bro.

L'homme qui pourrait nous sauver d'une cagoule intersidérale est Allemand, comme souvent à ce jeu. Sauf que le pauvre Manig Loeser grind comme un ours tous les coups... avant de faire doubler untel, puis untel.

Brefff, encore une fois, ce sont les croupiers qui vont décider du sort de notre soirée, et du destin de nos finalistes. Rappelez vite Saïd !

 

large_said.JPG.c1fb9fda139ad86f99b60db07
Les Super-héros n'ont pas toujours de cape. Amenez nous un professionel du deal sur cette finale pleasssssse !

 

large.virage_loeser.JPG.fc1b471de6f7f45c
Manig Loeser reste patient et calme... il va falloir avoir les nerfs accrochés pour tenter de gagner !

 

large.Haoxiang_Wang_Wei_Huang2.JPG.76a19
Grosse vibration pour le clan Chinois : dans ce dernier niveau, Wei Huang est parti à tapis avec :As:2s contre Manig Loeser :Jc:Jd . Il a frappé un 2 au flop, puis un As sur la turn. Toujours pas d'élimination...

 

Chipcount au break

Ryan Riess : 2 480 000
Wei Huang : 4 650 000
Nicola Griego : 7 170 000
Viktor Katzenberger : 4 285 000
Manig Loeser : 9 030 000

La partie reprendra sur les blindes 100 000/200 000, ante 200 000

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
Citation

Il y a notamment un "problème" sur cette table, un problème qui se nomme Viktor Katzenberger. Le Hongrois joue plutôt bien aux cartes, mais il lui manque une arme à sa panoplie de joueur de poker, le value bet. Je suis un type sympa, et si un jour il s'égare sur le CP, j'aimerai le re-diriger vers la bonne section du forum. De rien bro.

Pour info il joue cash game nl 20k (quand il y a  des spots bien sur =)) et a mon avis il cherche a gagner ce tournoi sans prendre de risque .... low variance ... mais sinon oui cest plutot quelqu'un qui joue du côté nit :P

Edited by DreamCatcher

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, DreamCatcher a écrit :

Pour info il joue cash game nl 20k (quand il y a  des spots bien sur =)) et a mon avis il cherche a gagner ce tournoi sans prendre de risque .... low variance ... mais sinon oui cest plutot quelqu'un qui joue du côté nit :P

Pour info, il fold des paires dans tous les sens :frantics::frantics::frantics::frantics:

On fait commeeeeent pour finir ce tournoi ? 

Share this post


Link to post
Share on other sites
En-fin !

22h39. Je répète : 22h 39 !

La seconde élimination de cette table finale vient enfin d'intervenir. Le mot "enfin" est un peu juste, je n'en ai pas d'autres sous la main. Huit ou neuf heures après Luis Medina (on l'avait déjà oublié), c'est l'Italien Nicola Grieco qui a réussi à être éliminé en 5e position. 

Il s'agirait presque d'un exploit, tant il parait difficile de bust de ce tournoi. Mais amomendoné, quand vous secouez un peu trop la bouteille, le champagne finit par gicler dans tous les sens.

Comment l'Italien s'est-il retrouvé à se prendre les pieds dans le tapis, alors que personne n'y arrivait jusque là ? C'est très simple (lol, pas vraiment, mais simplifions les choses). Deux coups cruciaux l'ont amené à sa perte. Sur le premier, on va dire que la fatigue a pris le dessus sur le talent si grand du joueur. Après avoir open à 500 000 (def par le Chinois en BB), il décidait de shove pour mettre en danger son adversaire (à qui il restait 3,7millions, quand même) sur un flop :9s:5d:3h

Une mise de 3,7 fois le pot, voilà qui a longuement fait hésiter le Chinois, qui aura cramé pas moins de 5 time bank. Wei Huang finira par call... avec :Ah:5s. L'Italien retourne alors :6h:5h. Comme l'impression qu'il s'est fait souiller sur ce coup. La turn :4d et la river :8s ne changent rien à l'ordre des mains, Wei Huang continue d'impressionner alors que l'Italien continue de balancer.

Quelques instants plus tard, Grieco est très short, 1,475 million et décide de shove au bouton avec :As:Kh. Manig Loeser a longtemps hésité avant de call depuis sa BB avec :8c:7d. Les dieux du poker se sont bien marrés toute la semaine, mais ont bien envie aussi d'aller se coucher, et le flop est alors naturellement venu :3c:7s:8h, pour offrir deux paires à l'Allemand.

Rien n'est venu aider le bourreau de Romain Lewis et Aladin Reskallah, obligé de s'incliner sur cette main, il repart de cette finale avec un billet de 206 590€.

Un bustoooo je répète, un bustooooo !

 

large.grieco_bust.JPG.121c81434fa3bd06ee
Ciaoooo bello

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
"Showdown moustache"

Ça y est, Brian Benhamou craque aussi aux commentaires quand il observe les showdowns à tapis à cette heure-ci. On peut le comprendre, ça fait des heures qu'il parle dans un micro, de poker, de profondeur, de deepstack toussa toussa... pour finir par voir :Jd:6d contre :Qc:3s à tapis préflop.

C'est un peu le risque quand on se fait rattraper par la structure. Ryan Riess a retourné la hauteur Dame, il avait 4,5bb, et a bien cru s'en sortir lorsque le flop :Qs:Ah:Ad a fait son apparition, face à la main de Wei Huang. C'était très mal connaitre les croupiers du jour, qui ont l'air de bien se marrer sur cette finale. La turn :Td a fait réagir tout le monde dans la salle, offrant désormais une gutshot et un flush draw pour le Chinois... et c'est un :Kh qui est venu s'abattre sur la rivière, pour offrir le pot à Wei Huang,  et surtout éliminer le champion du monde 2013 !

Davidi Kitai avait raison, pour la triple crown, il faudra retenter sa chance.

"J'ai été très chanceux d'arriver jusque là, je ne vais pas me plaindre, 4e c'est très bien. Ma copine est Européenne, je crois que vous me reverrez sur d'autres étapes de l'EPT."

Ryan Riess remporte 265 620€, et le field est désormais down à trois joueurs.

 

large.riess_bust.JPG.76ece21ada1df4164ac

 

large.chip3.jpg.ebbc900c0886083643bb595d

Edited by veunstyle

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
Et à la fin, c'est toujours Pollak qui gagne

large.pollak_win.JPG.2b207c77ddbb83aadb7

 

Au milieu de cette longue soirée quelque peu ennuyeuse, un énorme rayon de soleil est venu éclairer une dernière fois cette Salle des Etoiles : Benjamin Pollak est le grand vainqueur du dernier tournoi à 25 000€ de ce festival, il remporte 705 840€ après deal !

L'étoile Française du poker a encore brillé de mille feux aujourd'hui. Ben Pollak s'est séparé, excusez du peu, de Laurynas Levinskas (7e), Sergio Aido (6e), Michael Addamo (5e), Laszlo Bujtas (4e), Marton Czuczor (3e) et enfin Koray Aldemir (2e) ! 

"Celui là, je vais le mettre à côté des autres (brag). Les autres sont petits, c'est mon premier gros, je suis trop heureux !"

Parti shortstack de cette finale, Ben n'a jamais paniqué, a remporté les flips qu'il fallait et a eu le brin de réussite nécessaire à la fin. Sur la dernière main, les tapis ont volé sur un board hauteur Roi, tout à couer alors qu'il possédait une paire de 9, avec un coeur. L'Allemand Aldemir possédait un Roi... et la rivière a faire apparaitre un troisième 9 pour lui offrir brelan. Facile ce jeu, non ?

"Ça fait des années que je cherchais cet énorme trophée, je suis super content. La table finale était super relevée, mais je me suis battu comme un diable entre 10 et 20 blindes jusqu'à 3 left et j'ai été très méticuleux sur mes spots. Le 3-handed était très intéressant, il a bien du durer 2h, et en tête à tête, Koray m'a mis un mal de crâne pendant 2h ! Et puis la roue a fini par tourner, on a convenu d'un deal quand on est revenu à stack similaire, ce qui a fait descendre un peu la pression de son côté. Moi j'étais hargneux, je voulais ce trophée, et je pense qu'il a alors baissé un peu sa vigilance, et c'est là que j'ai agressé, et c'est là que j'ai pris un avantage en jetons, de 3 contre 1. Sur le dernier coup, j'ai eu un peu de chance c'est vrai, mais je reste super content du jeu que j'ai appliqué pendant toute cette finale, même si je pense que dans ce heads up, il a réussi à me mettre super mal à l'aise. C'est une partie du jeu que je dois travailler encore, parce que je ne joue pas forcément beaucoup de HU, vu qu'on ne se retrouve pas souvent dans cette situation. Et face à un très grand joueur comme Koray Aldemir, c'était difficile. Toute la table finale, il a joué sans lunettes de soleil... et pour le Head's up, il les a remis. Moi je suis un joueur de live, et les yeux ça sert quand même chez un joueur à repérer ses craintes, ses peurs, mais aussi sa force, ses convictions, son âme... et du coup ça m'a enlevé pas mal de tells que j'avais sur lui au préalable, donc ça m'a mis quelques bâtons dans les roues, mais je suis quand même content du résultat."

Avec cette victoire, Benjamin Pollak se rapproche encore et toujours un peu plus d'une place qu'on pensait difficilement atteignable, la numéro 1 de la All Time Money List France. Il ne lui manque "plus que" un million d'euros à remporter, et il pourra s'asseoir sur un trône occupé par ElkY depuis presque une décennie !

"Ce n'est pas mon objectif principal, mon objectif numéro 1 c'est de continuer à prendre du plaisir avec ce jeu. Je vais moins jouer dans les mois et les années qui arrivent, mais à chaque fois que je me déplacerai, ce sera pour frapper fort à chaque fois, je veux venir avec autant de coeur, autant de joie. Il faut aussi que j'arrive à trouver du temps pour travailler le jeu, et le jeu des autres aussi, c'est important. Et évidemment, si j'arrive à quitter ce milieu numéro 1, je serai ravi d'ancrer ça dans la pierre et de devenir le numéro 1 Français de la All Time Money List. On dirait que je suis tout proche, mais ça peut prendre des lustres, attention ! Ce n'est pas parce que j'ai pris autant aujourd'hui que je prendrai un million très vite. Mais si tu veux, on en reparle dans un mois... ;)"

Résultats :
Vainqueur - Benjamin Pollak : 705 840€*
Runner up - Koray Aldemir : 655 840€
3e - Marton Czuczor : 364 460€
4e - Lazlo Bujtas : 300 340€
5e - Michael Addamo : 241 290€
6e - Sergio Aido : 188 980€
7e - Laurynas Levinska : 141 730€

Edited by veunstyle

Share this post


Link to post
Share on other sites
Coucou, tu veux voir mon deal ?

large_deal.JPG.872a4e668cab8842cac5a2124

 

Après avoir discuté pendant de longues minutes (50 minutes environ, jamais vu ça), les trois derniers joueurs se sont mis d'accord, sur un partage équitable de l'argent. Le Chinois Wei Huang repart avec la plus grosse part du gâteau, 552 056€, à peine plus que les deux autres. 

Le tournoi n'est pourtant pas complètement terminé, puisqu'il reste 78 061€ à offrir pour le futur vainqueur. 

 

Wei Huang : 552 056€
Viktor Katzenberger : 529 707€
Manig Loeser : 525 716€

78 061€ pour le vainqueur

Share this post


Link to post
Share on other sites
Katz toi pov'con

Je suis en totale roue libre sur les titres, veuillez m'excuser, il est 2h du mat' passé.

Le podium commence à se remplir gentiment, et sur la plus petite marche, on va pouvoir y mettre le grand Hongrois Viktor Katzenberger. L'animal a disputé un flip contre un Allemand (lol) et n'a pas réussi à s'en sortir : Open au bouton de Loeser à 600 000, 3-bet à 1,9 million du Hongrois, tapis 7,85 millions chez Loeser, payé chez Katzenberger, avec 3 blindes de plus au compteur.

:Ac:Jc vs :3h:3s chez l'Allemand. Le tableau :2s:2c:Ts:Qh:8h est favorable à Manig Loeser et plonge Katzenberger dans les bas fonds. 

La main suivante, le Chinois Wei Huang limp son bouton à 300 000 et le Hongrois shove 1,175 million. :As:Kc chez Huang, :Ad:8c chez Katzenberger... et pour la seconde fois de suite, Alice ne fait pas dans le sale, en claquant un tableau :5c:6d:4s:Qh:Jc.

Viktor Katzenberger repart avec 529 707€ et abandonne les deux derniers joueurs de ce tournoi, qui vont donc se battre pour aller décrocher ce titre EPT. Il est temps de trouver un successeur à Nicolas Dumont !

 

large.katzenberger_bust.JPG.84f1284f7b76
VGG Viktor, 3e place d'un tel marathon, ça reste une énorme performance

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
Un Allemand, évidemment

Manig Loeser est le grand vainqueur de ce PokerStars and Monte-Carlo®Casino European Poker Tour 2019 !

large.winner_manig.JPG.893e666e4caf0b94e

 

Après 15h de finale, l'Allemand Manig Loeser s'empare du trophée et de 603 777€, le second plus gros gain de sa carrière. Il succède ainsi au Français Nicolas Dumont au palmarès. Le Chinois Wei Huang s'incline en deuxième position et remporte 552 056€.

J'aurais adoré vous donner les premières impressions de notre nouveau champion EPT, mais lui et ses amis Rainer Kempe, Koray Aldemir, Albert Daher et compagnie nous ont précisé qu'ils avaient un avion à prendre très rapidement. Vous comprenez bien qu'ils n'allaient tout de même pas prendre le vol suivant pour kiffer un peu, ça ne reste qu'un EPT après tout.

Mais alors comment s'est déroulée cette dernière main du head's up ? Et bien de façon un peu surprenante. Comme si deux fils s'étaient touchés chez notre ami Wei Huang et hop, terminé. 

Après avoir ouvert à 1,2 million (sur 250 000/500 000) et trouvé un call de Manig Loeser, Wei Huang a décidé de ne pas miser sur un flop :9c:Jd:5s. Il faut donc attendre la turn :Tc pour que l'action s'emballe totalement : Manig Loeser prend le lead à 1,4 million, et Wei saisit l'occasion pour mettre un bon coup de pression en annonçant tapis pour 8 millions... snap call chez Manig Loeser, qui couvrait son adversaire. 

Les mains ? :Qh:8h pour Manig Loeser (big up Davidi), et une quinte trouvée à la turn, contre :Ks:8c pour Wei Huang, et... beaucoup d'espoir de faire un semblant de quelque chose. Le craquage de 3h12 du mat', pas facile à contrôler celui-la. La river :Ad n'est pas l'un des trois derniers outs du Chinois (il jouait les dernières Dames) et le tournoi s'achève ainsi, d'une façon brutale que personne n'avait prévu.

"Deux fois ! Deux fois runner up, ce n'est pas possible !" s'exclamait son ami Haoxiang Wang, qui avait lui aussi fait runner up de l'EPT Barcelone l'été dernier. T'inquiètes baby, on est Français, on sait ce que c'est.

 

large.wei_huang_2e.JPG.71a119e548ae0bbd7

 

De cette finale, on retiendra surtout la durée : plus de 15h de poker ! Si Luis Medina a rapidement disparu, il aura fallu attendre ensuite le milieu de soirée pour voir l'un des grands acteurs de ce tournoi, Nicola Griego, disparaitre à son tour.

C'est ensuite Ryan Riess qui nous a longtemps tenu en haleine, lui qui pouvait décrocher la Triple Crown en cas de victoire. Le champion du monde 2013 se contentera finalement d'une 4e place, synonyme de 265 620€. 

Bravo à Viktor Katzenberger pour cette 3e place, même si j'ai un doute sur le fait qu'on se souvienne longtemps de lui, mais surtout bravo à Wei Huang pour cette place de runner up. Rappelons qu'au début du jour 4 hier, il démarrait la journée à 30 left... en 30e position !

One chip one chair !

 

Résultats de la table finale : 

Vainqueur - Manig Loeser (Allemagne) : 603 777€
Runner up - Wei Huang (Chine) : 552 056€
3e - Viktor Katzenberger (Hongrie) : 529 707€
4e - Ryan Riess (USA) : 265 620€
5e - Nicolas Grieco (Italie) : 206 590€
6e - Luis Medina (Portugal) : 152 800€

 

large.winner_friends.JPG.f0e151608498a4b

 

large.winner_manig2.JPG.a00bf61659414633

 

 

Il est 4h40 précisément au moment d'écrire ces dernières lignes, et derrière moi, la femme de ménage est en train de claquer son petit câble, car deux zigotos (coucou @Flegmatic) sont toujours en train de taper sur leurs ordinateurs, alors qu'elle ne rêve que d'une chose, finir son travail et rentrer chez elle. Et bien je crois qu'on va lui faire plaisir et quitter ce Rocher très vite. Perso, j'ai un train dans moins de 3h direction la capitale, alors pour la nuit de sommeil, on verra ça ce dimanche soir. 

Je voulais juste préciser que le compte Instagram du CP s'est gentiment mis à décoller sur ce tournoi en terme d'abonnés, à ma bonne surprise, et j'en suis ravi. Les stories dans le poker, c'est un complément au coverage qu'il ne faudra plus zapper, qu'on se le dise ! 

On se voit très vite le CP, il parait qu'il y a déjà un tournoi de poker la semaine prochaine et j'y serai pour vous raconter tout ça. 

¡ A por ellos !

Edited by veunstyle

Share this post


Link to post
Share on other sites
News

En remportant le 25 000 € High Roller de l'EPT Monte Carlo, Benjamin Pollak a parachevé le week-end tricolore que les victoires de Romain Lewis et Camel Meriem avaient dessiné. Le Main Event du festival monégasque échappe tout de même à cette razzia : bravo à son champion allemand Manig Loeser !

[...] Lire la suite…



Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now


  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

English
Retour en haut de page
×