Jump to content
This Topic
FloFlo M.

Coverage PokerStars and Monte-Carlo®Casino European Poker Tour 2019

Recommended Posts

Posted (edited)
Quand il faut dominer les débats, Sonny est toujours là

Les joueurs ont eu droit à une pause diner de 75 minutes, avant d'entamer les quatre derniers niveaux de cette journée. Du bon, du moins bon, il se passe forcément beaucoup de choses dans cette salle, et parmi ceux à qui tout sourit, il y a forcément Sonny Franco. Ça devient une habitude, mais en même temps, Sonny n'a pas grand chose à faire, si ce n'est que de se baisser pour ramasser les jetons. Avec sa 100 000 en sa possession, il fait partie des tricolores qui mènent solidement les débats.

 

large.sonny_massage.JPG.960cbbb832f38fc5

 

Pour en arriver là, Sonny Franco a par exemple bust Patrik Antonius. Je veux bien que le Petit Prince de Marrakech soit chez lui au Es Saadi, mais il semblerait qu'il convoite également le trône du Prince Albert sur ce gros Rocher. 

Le Finlandais s'est dit que bluff Sonny serait une bonne idée : "Sur 250/500, je fais 1100 au CO avec 36 000 au début du coup, et :Jd:Td dans les mains. Lui il est au bouton, il 3-bet à 3 100, SB paie et je paie aussi. Ça vient :Ts:3c:2d. Antonius mise 3 500 et je suis le seul à payer. Turn :Kc, il fait 8 000 cette fois, je paie encore. Et river, :7s, il me met à tapis... je paie, il avait :Ah:3d :sais-pas:"

Ça, c'était juste avant le dinner break. Patoche a alors profité du dinner break pour se ressourcer, enfin on lui souhaite... avant de shove rapidement au retour de cette pause, pour ses 5 000 derniers jetons, en premier de parole. Tout le monde passe jusqu'à Sonny en BB, qui call très vite, avec :Ah:Kc. Antonius retourne :Ac:Tc et ne trouve aucune porte de sortie sur la table. Bye bye Patoche.

Quelques instants plus tard, Sonny a vu Nicolas Noguera (Cavani) le resteal pour ses 20 dernières blindes avec :Ax:9x. "J'ai open UTG, il est fou." Sonny a call avec une paire de Valets, et a remporté le coup. Noguera a donc bust, puis re-entry... pour atterrir à la place d'Antonius, c'est à dire à la gauche de Sonny Franco. Il y a de la revanche dans l'air...

 

large.volatile_bust.JPG.e332036ef58f86b5
Pas que des bonnes nouvelles dans ce jour 1B, je vous le disais : @volatile38a pris la porte, pour la seconde fois dans ce tournoi. Le flambeau est éteint définitivement, l'aventure est terminée : "J'ai 34 000 au début du coup, je fais 1 500 au CO, bouton me 3-bet à 4 000. C'est une invitation, je call ! J'ai :9h:7h. Le flop vient :7c:2c:2h, on check tous les deux, turn :Ts. Il fait 3 200, je paie. River, un :9c. Je check, il fait 8 500... et je check raise à tapis. Il a tank toute sa vie et il a finit par f*ck call avec :Jd:8d". L'animal est dehors est difficilement consolable : "Je vais faire une Lewis, je vais aller late reg le 1 000 PLO". Bon chance l'oiseau.

 

large.davidi_bust.JPG.06cc174d43332640cb
Autre joueur Winamax à offrir un peu moins de boulot à @Flegmatic, il s'agit de Davidi Kitai. Les jetons sont restés dans la famille, puisque le Belge a bust contre son collègue Adrien Delmas. Une histoire de flip moustache, alors que Davidi n'avait plus grand chose. 

 

large.Dmitrii_Sukhorukov.JPG.a064f08f2df
Bonne nouvelle, puisqu'un Russe souriant et sympa (ça arrive rarement, mais ça arrive) s'est finalement décidé à participer à ce tournoi : Dmitrii Sukhorukov 

 

large.bicknell_castaignon.JPG.f82d7d5e0a
Kristen Bicknell retente elle aussi sa chance. Elle pourra faire son Français du Sud Ouest, grâce à la compagnie de Rémi Castaignon sur sa gauche. Pour le moment, aucun des deux joueurs ne possède un stack mirobolant

 

large.kalidou_klatt.JPG.66937870bc1d0603
Same player, try again. Eliminé brutalement hier soir, Kalidou Sow a remis une bullet dans le prizepool. Pour le moment, son tapis frôle les 50 000, ce qui reste correct/normal/bien/sans plus. Deux crans à sa droite, un Allemand aime faire bouger les jetons, il s'agit de Dietrich Fast. A sa gauche, un autre Allemand aime aussi faire bouger les jetons... mais surtout dans cette salle ! Souvenez-vous, car sa fiche Hendon Mob a disparu, il s'agit d'Andreas Klatt, un jeune joueur qui, il y a deux ans, avait remporté Pokerstars National Championship à 1000€ (pour plus de 150 000€) devant @rLewis, avant d'enchainer quelques jours plus tard par une place de runner up sur le Main Event (pour plus de 400 000€) ! Il y a des vies et des grandes vies à ce jeu, vous le savez. 

 

large.tableau_level7.JPG.acee9841afdffab

Edited by veunstyle

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 14 minutes, Laljaducoin a écrit :

Seat draw du day 2 :...

Pour cela, il faut d'abord finir le Day 1 en fait. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
Erwann Pecheux au grand galop

large.erwann_ivan.JPG.17f932a44da15a3f4d

 

Une nouvelle pause arrive dans quelques instants pour les joueurs, il s'agira du dernier break de la journée. On le sait, c'est souvent après le dinner break que l'action s'excite un peu plus, et une fois encore, on n'est pas déçu.

Je propose un focus sur Erwann Pecheux, si ça vous dit. @lOrDy possédait 8 000, 8 minutes avant le dinner break. Il s'apprête à partir en pause avec... 165 000 ! Mais que s'est-il passé Erwann ?? "J'ai remporté un gros flip, j'ai fait des straight, des brelans... pfff..." Même lui semble incrédule face à cette situation. C'est à dire qu'il ne peut plus activer le mode Erwhine, ça faisait longtemps.

"Et attend, tu t'es absenté deux minutes là, je viens de gagner :8c:7c contre :8h:8d !" Ce jeu est un jeu de run, une fois qu'on a accepté ça, tout se passe beaucoup mieux. Et le Team Pro PMU run vraiment hot en ce moment !

A sa gauche, vous apercevez une petite guez bien connue : @ValueMerguezvient d'atterrir à cette table, après avoir utilisé l'option re-entry. Un flip lui a été fatal sur la bullet précédente. Sur cette table, on retrouve aussi une vieille connaisse d'Ivan, Arnaud Peyroles, qui s'était incliné lors du Heads Up final sur un tournoi de 1v1, lors des WSOP Circuit Paris. Steve O'Dwyer complète également cette table, qui commence à avoir sérieusement de la gueule.

 

large.pmu_busto.JPG.0a47a44d6758047c1fec
Deux autres pouliches se tombent dans les bras, Joffrey Lhôte et @poloker06 . Ils s'aiment, certes, mais ce n'est pas pour cette raison qu'ils se collent l'un à l'autre. Chacun cherche juste à consoler l'autre, puisqu'en 15 secondes, les deux ont disparu de ce tournoi.
"Nique sa race", m'a lâché Joffrey. Ça venait du fond du coeur, et je le comprends, ça fait du bien quand ça sort. "Journée horrible. J'ai vite perdu des jetons, du coup c'est compliqué. Je pense que j'ai également bien senti mon manque d'expérience encore sur ce tournoi. Mais c'est bien, c'est comme ça qu'on se forge." Le discours est à peu près similaire chez Paul Guichard, qui n'aura jamais réussi à vibrer : "Je suis rapidement tombé short, jusqu'à 3 000. Quand je suis revenu à 15 000, et que j'ai découvert As-Dame, je me sentais bien. J'ai shove et... il y avait As-Roi en face." Tous deux vont pouvoir aller se consoler sur un autre tournoi, au buy in 10 fois moins cher, le FPO Lyon, qui débute jeudi

 

large.pft_bisey.JPG.c23fc01e85cbc7d0c29e
Tiens, un petit duo dont je ne vous ai pas encore parlé, mais qui évolue déjà ensemble depuis un moment, Paul François Tedeschi (38 000) et l'un des plus grands fans des Celtics, @bisey, avec 50 000 jetons

 

large.short_deck.JPG.58c2b2cdc89dfba3f66
A part ça, un side event à 2 150€ s'apprête à débuter. J'ai buggué quand j'ai regardé le travail du croupier avec ses cartes. Attends mais... ils sont où les 2,3,4 et 5 : "C'est du short deck monsieur". Ah d'accord, pardon d'être stupide

 

Il reste 328 joueurs (sur 543 inscriptions)
Level 9 à venir - Blindes : 500/1 000, ante 1 000
Moyenne : 49 600

Edited by veunstyle

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
Sfez évite le pire, Amiel se fait détruire

Il reste un dernier niveau à jouer au moment de débuter ce post. Une heure et encore 272 joueurs dans cette Salle des Etoiles. A cette heure-ci, l'action devient vraiment plus intéressante. Certains beaux tapis se dessinent au quatre coins de la salle, et on peut déjà même rêver/envisager un bel avenir pour certains.

large.eric_sfez.JPG.55b100cd2d9c6ef983be

Prenons Eric Sfez (ci-dessus) en exemple. Voilà un joueur capable de nous monter des fortunes folles sur un tournoi de poker et sur qui on peut compter pour martyriser ses adversaires quand il possède des jetons. Encore faut-il passer entre les balles... "Je viens de jouer un coup de fou", me raconte-t-il en se levant de table."On est trois sur un flop :3c:Ah:Ks, moi j'ai :4h:4s. Tout le monde check. Turn... :4c ! Le joueur en blinde lead 3 700, payé par la joueuse chinoise. Moi je viens de faire brelan quand même, sur ce board c'est pas mal. Je relance à 15 700. Ça revient à la BB, il fait 40 000... et la Chinoise fait tapis derrière, pour à peine plus !"

Eric est un peu fou mais pas complètement stupide, ce coup sentait le caca à l'autre bout de la salle. "Je fold mon brelan, la Chinoise avait AA pour top set, et l'autre nous a retourné :5c:7c pour... pourquoi pas d'accord".

Sauvé de ce piège tendu, Eric continue de se battre avec une cinquantaine de milliers de jetons. Son fils en revanche, a déjà rendu les armes.

 

large.carrel_phuc_antonius.JPG.f3cc96dd8
Un siège vide par ici : Alex Amiel a fait une remontada de folie dans ce tournoi... pour finalement bust. Il hésitait alors à re-entry... mais l'appel du gamble fut trop fort. Problème, sa nouvelle table. Avec Charlie Carrel ou encore Patrik Antonius, rien n'était acquis d'avance. Et cette nouvelle va s'avérer très rapidement être une cagoule. Finalement, Alex s'est retrouvé à tapis assez vite avant le flop, avec une paire de 7. Face à lui, l'Anglais Carrel a alors call avec QQ, et a directement trouvé une Dame comme première carte sur le flop. Amiel se posait la question, il a la réponse : ce n'était pas une bonne idée d'en remettre une

 


large.grafton_kebe.JPG.558e92c3f21093356
Aïe, Sam Grafton occupe le fauteuil de l'ancien chef de la table, Antoine Saout. Jimmy Kebe à ses côtés moins de jetons que tout à l'heure, mais le sourire reste de mise

 

large.boivin_yoh.JPG.4dccd02a14b3d9e7b85
@YoH_ViraL(42 000) a droit à une table sexy pour finir la journée, avec Timothy Adams notamment. En revanche, il n'aura pas eu le plaisir de jouer longtemps avec Thomas Boivin, éliminé peu de temps après son arrivée à table

 

large.aido_mazza.JPG.4a15be542e4c0a70407
On en parle de ces deux là ? Sergio Aido a déja braqué presque 1,6 millions d'euros sur un 100k HR, alors que Sylvain Mazza s'était chargé de prendre la 7e place sur le 1 000€ d'ouverture. Si l'Espagnol est pour le moment loin d'être chipleader, le Français déroule sur ce Main Event, avec un tapis de presque 200 000 !

 

large.pierre_merlin.JPG.0e40112db16db319
Pas croisé de la journée, et pourtant, @Lenchanteurmène sa barque tranquillement. Devant lui, on compte pour 75 000 de jetons. Patience et sourire de beau gosse vont souvent de paire avec ce joueur : "J'ai bien déroulé sur les 4 premiers niveaux de la journée, et depuis, c'est le calme plat"

 

large.badziakouski.JPG.9e00f058daaed6553
Un peu à la façon d'un Pollak, Mikita Badziakouski a débarqué dans ce tournoi très en retard, après le dinner break. Résultat ? Des pilasses de jetons comme on les aime, juste sous nez. Déjà j'ai envie de dire. Mais comment font-ils ?

 

large.tableau_272.JPG.18d324fb000be3ad72
Je fonce retourner voir les derniers coups de la journée

Edited by veunstyle

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
Mazza en pôle position 

large.sylvain_mazza.JPG.1bbf1c21f6525e2f

 

Acte 1 scène B, eeeeeet... coupez !

Avec le contingent massif Français présent sur place, c'est presque tout, sauf une surprise, que de voir l'un d'entre eux terminer patron de cette journée : avec 288 700 en sa possession, Sylvain Mazza (photo) s'impose comme le chipleader de cette journée, mais aussi de tout le tournoi. 

"Journée de rêve", confiait-il, "j'ai du gagner 9 coups 10, sans forcément avoir du jeu. Mais j'ai énormément connecté les boards surtout." Déjà très à la fête sur le French National Championship à 1 100€, sur lequel il termine 7e, Sylvain ne compte pas arrêter tout de suite son run sur le Rocher : "Tu veux connaitre le secret ? Il n'y a pas de BlackJack ici. C'est mon petit péché mignon ce jeu. Du coup, je peux uniquement me concentrer sur le poker"

 

giphy.gif?cid=790b76115cc8d48036714e4e51

 

Pour connaitre l'identite complète des joueurs qui ont passé cette journée, on va patiemment attendre le chipcount. Mais, pêle mèle, on peut vous dire que @ValueMerguez, @YoH_ViraL, @O RLY, @lOrDy, Eric Sfez, Emrah Cakmak, Sonny Franco, Kalidou Sow, Jimmy Kebe, Sarah Herzali, Adrien Delmas, sont passés. Evidemment, ce sont les noms les plus faciles et les plus connus.

A l'international, James Romero termine fort, l'Américain se qualifie avec également plus de 200 000. Il a notamment remporté un gros flip à tapis préflop contre Bryn Kenney.

 

large.herzali_pecheux_delmas.JPG.2be0eee
Trois potes heureux d'avancer main dans la main au jour 2 : Sarah Herzali et Erwann Pecheux pour la Team PMU, Adrien Delmas pour le Team Winamax. Et comme vous le constatez vous même, il y a des jetons chez ces jeunes là

 

large.PDT_end.JPG.bdbdc81a9f7f190e4d5c6f
De nombreux Français sont qualifiés, c'est pratiquement impossible de tous les avoir en fin de journée. Du coup, on attend sagement le chipcount dans la boite mail. Ici, Paul François Tedeschi est en train de remplir les cases. Vous remarquerez en revanche, que son voisin est parti. L'aventure de @biseyest en effet terminée

 

 

large.james_romero.JPG.201838fac12c8f267
De nombreuses têtes d'affiches sont encore là, bien évidemment, c'est le cas par exemple, de l'Américain James Romero

 

large.bag_end.JPG.975a7fa6a71f9471d0e0b3
Merci les croupiers, il faut se dépêcher de ranger, @Laljaducoinaimerait bien pouvoir aller se coucher en connaissant le stack de Gaëlle Baumann, merci

 

large.EOTD_salle.JPG.03992eb787c3965a840
Rendez-vous demain, midi, pour la reprise de ce tournoi. On disputera alors 5 niveaux de 90 minutes, pour une fin aux alentours de 21h00

 

REPRISE A MIDI

Edited by veunstyle

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
Chipcount Day 1B

44 Français de plus qualifiés au jour 2, sur les 216 survivants. Puis sélection.

 

Chipleader - Sylvain Mazza  :  288 700    
2e - Sam Grafton  :  259 800    
3e - James Romero  :  235 000    
4e - Rustam Hajiyev  :  217 400    
5e - Yazan Mdanat  :  200 400    
6e - Emrah Cakmak  :  200 300    
7e - Tomas Jozonis  :  193 300    
8e - Erwann @lOrDy Pecheux  :  190 200    
9e - Alan Lau  :  186200    
10e - Jes Bondo  :  180600    

12e - Xavier Carriere    162200    
15e - Johann Zeitoun    158400    

18e - Gregory Luttke-Grech    156000    
19e - Franck Makaci    150300
    

23e - Adrien Delmas    141500    
25e - Mike Watson    139300    
31e - Mikita Badziakouski    127300    
32e - Remi Castaignon    125000    
33e - Morgan Aceto    121500    

36e - Joey Weissman    121000    
44e - Benny Glaser    112100    
45e - Nicolas Chouity    112000    
50e - Fatima Moreira De Melo    108900    
59e - Martins Adeniya    100300    
60e - Isaac Haxton    99600    
61e - Jeffrey Hakim    99500    
63e - Andras Nemeth    96200    
69e - Eric Sfez    86200    
78e - Florent Estegassy    82400    
84e - Paul Tedeschi    81100    
87e - Pierre Merlin    79500    
88e - Christian Aris    79300    
89e - Loic Durand    78600    

92e - Rocco Palumbo    76900    
93e - Kristen Bicknell    76700    
95e - Alexandre Radovanovic    76300    
101e - Patrick Nakache    73400    
104e - Sarah Herzali    69900    
105e - Anthony Kazgandjian    69000    

106e - Joao Vieira    68000    
111e - Timothy Adams    65500    
112e - Michael Wang    65300    
113e - Patrik Antonius    64300    
115e - Ouri Cohen    62000    
117e - Sergio Aido    61800    
118e - Dietrich Fast    61100       
123e - Eric Rabut    58200    
124e - Jason Wheeler    58000    
126e - Jacques Der Megreditchian    57500    
130e - Andreas Klatt    55600    
134e - Morgane Portier    54400    
135e - Arnold Bellaiche    54000    
136e - Sonny Franco    53700    

138e - Philipp Gruissem    53000    
144e - Ivan Deyra    51300    
148e - Celina Lin    46800    
149e - Koray Aldemir    46600    
150e - Steve O'Dwyer    46600    
152e - Mark Teltscher    45700    
153e - Florian Ribouchon    45300    
154e - Guy Catan    45000    
156e - Kalidou Sow    45000    
157e - Julien Veyssiere    44100    

158e - Jan Bendik    43100    
159e - Martin Staszko    42700    
170e - Lauren Roberts    36800    
173e - Victoria Coren Mitchell    34500    
174e - Fabrice Maltez    34400    
176e - Samy Ouellani    33800    
180e - Jean-Jacques Zeitoun    33000    
183e - Dan Djorno    32400    
184e - Johan Guilbert    31900    
186e - Gaelle Baumann    30200    
188e - Jimmy Kebe    28600    
190e - Mikael Guenni    26900        
194e - Hassan Fares    26200    
198e - Franck Bitan    24600    
201e - Arnaud Peyroles    24000    
205e - Jean-Louis Perez    22500        
210e - Mohamed Aissani    20100    

212e - Dimitar Danchev    18700    
215e - Dominik Nitsche    13400    

Edited by veunstyle

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
La TV, c'est pour aujourd'hui 

giphy.gif

 

903 inscriptions à 5 300€. Il reste 367 joueurs dont 69 Français. On jouera 5 niveaux de 90 minutes aujourd'hui.

Voilà les chiffres à retenir jusque là sur cet EPT Monte Carlo. Sachant qu'on peut encore s'inscrire jusqu'à midi, et le début de ce jour 2. 

Plutôt que de spam le coverage avec les noms de 367 joueurs (les survivants des jours 1), je vous invite à cliquer sur le lien ci-dessous, si jamais vous voulez découvrir le seat draw complet. 

Alors, vous imaginez ou espérez une table TV en particulier ? 

 

Le Seat Draw du jour 2

Edited by veunstyle

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Moi je sens bien la 48, sauf s'ils ont décidé de la casser très vite. Deux ladies et quelques logos PS.

Le problème de la 20, c'est qu'hormis Kalidou qui est moyen niveau stack, on a que Paul Michaelis qui pourraiiit à la limite être intéressant. J'sais pas.

Edited by veunstyle

Share this post


Link to post
Share on other sites
827 700€ pour le futur vainqueur

Mais c'est qu'avec le temps, Pokerstars évolue plutôt bien niveau payout, dites moi. Il paraitrait même que Philippe Ktorza aurait lâché une petite larmichette de satisfaction, depuis sa boulangerie de Los Angeles, après avoir découvert la répartition de tout cet argent. Sur les 4,4 millions € de PP, le vainqueur repartira avec 827 700€. Son premier poursuivant se consolera avec 503 960€, alors que le 8e, le premier sortant de la finale, se mettra 78 000€ dans la poche.

Quand on repense à l'époque par exemple, en 2009, quand Pieter De Korver avait pris 2,3 millions €, alors que le runner up (Matt Woordward) avait du "se contenter" de 1,3 million €, ça faisait quand même un sacré jump !  

 

large.tableau_280.JPG.e531d958b84935c3d3

 

Les organisateurs ont décidé de payer 135 joueurs, mais pour ceux qui ont re-entry, il faudra deeprun encore un peu pour, ne serait-ce que se rembourser, car les 8 800€ qu'encaisseront les premiers joueurs, ne suffiront même pas pour repartir even. 

 

large.yoh_bust.JPG.e8c7b23e48c7c1d19a769
Vous aviez RT son message pour gagner quelques % de ses gains, et bien vous allez être déçu, car l'aventure est déjà terminée pour @YoH_ViraL. Le Bulgare Boris Kolev a remporté AT contre AK chez le Français. "Standard, non?" m'a-t-il lâché avec un petit sourire moqueur

 

large.TV_michaelis.JPG.964a527c2f1d1c761
Ça c'était la première table télévisée, avec notamment Kalidou Sow dessus (bien senti @VG 5.1), sauf que pour le Français, il s'est passé ce que vous allez découvrir sur le tweet ci-dessous...

 

 

large.TV_Lewis_Kanit.JPG.8873d2c7d4ac781
Du coup, après la pause, la table a été changée... et là, oui on peut le dire, vous pouvez sortir le popcorn pour kiffer. Entre Fatima Moreira De Melo, Nicolas Chouity (vainqueur ici en 2010), @rLewiset Mustapha Kanit, on est quand même sur une autre planète !

 

large.ribouchon_fontaine_PFT.JPG.6915e43
Avec un peu de chance, si la caméra se tourne un peu, vous apercevrez peut-être un virage tricolore, avec Florian Ribouchon qui se bat, Jean René Fontaine qui ne sourit toujours pas et Paul François Tedeschi qui commence lentement mais surement son travail de démolition

 

large.martini_500k.JPG.e8f6fc985aed2c3ba
Et la grosse sensation de ce début de journée, c'est le chiplead tenu par Julien Martini. Avec plus de 500 000 devant lui au moment de la première pause, Julien ne peut pas se plaindre de son début de journée. Il a notamment réussi à parfaitement rentabiliser une paire qui s'est transformé en brelan :
"Open UTG d'Andras Nemeth (un Bulgare qui possède 2,7 millions de dollars de gains) à 3 500. Call du monsieur au chapeau à côté, je décide alors d'over call, avec un plan bien précis si les joueurs en blindes s'excitent. Mais finalement tout le monde fold et on n'est que trois au flop : :9h:2d:3c, Nemeth c-bet 4 100 et notre copain au milieu fold. S'il paie, je fold... mais du coup là, je call. Turn... :7s ! Il mise 7 300 maintenant, je suis obligé de flat, je ne peux plus raise, je représenterai une main trop forte ! River, :5d. Il fait 20 000 et je le pousse à tapis, il avait 70 000. Snap call, il m'a retourné As-Neuf !" Quelques petits coups par ci par là plus tard, et voilà déjà un gros tapis qui passe par la case double up

 

large.commentateurs.JPG.2e1471c28d71dc0a
Et un petit bonjour à @Gloub94et Brian Benhamou, confortablement installés derrière les micros du streaming. C'est parti jusqu'à la fin de la semaine !
(Merci @T_max212pour le lien)

                       

Ils ont déjà bust :

Sarah Herzali /(, Kristen Bicknell, Pierre Calamusa, Kalidou Sow, Cedric Demore, Ut Tam Vo, Lauren Roberts, Charlie Carrel, Steve O'Dwyer, Bryn Kenney, Mikael Guenni, @basou(il m'a raconté s'être pris un joli 2-outers river), Dominik Nitsche, Fred Delval, Jean Jacques Zeitoun, Jason Wheeler, Samy Ouellani, Mohamed Aissani, Sonny Franco (il faut que je me renseigne là...), Jimmy Kebe, Hassan Farès, Jack Salter, Michael Addamo etc.

Share this post


Link to post
Share on other sites
On est chez nous

Petit camembert, si jamais certains n'ont pas encore mangé leur dessert. 

Un frometon sur lequel on apprend que sans surprise, le peuple Français est le plus représenté (22%). 

 

98e928b97c.jpg.6bf4eca1035970b723b27a349b985c23.jpg

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
L'argent n'est déjà plus très loin

large.salle_break.JPG.737a99db503f8e54a3

 

204, je répète, ils ne sont déjà plus que 204 dans cette Salle des Etoiles, à la conquête du titre et des 800k€ à la gagne. On est à 69 places de l'argent.

Avec son demi million de jetons, Julien Martini est toujours en tête de ce tournoi. Un EPT que ne remporteront pas Mustapha Kanit, Erik Seidel, Isaac Haxton, Philipp Gruissem, Joey Weissman, Morten Mortensen, ou encore le champion 2016, Jan Bendik.

Dans ce niveau, j'ai eu l'occasion la chance de rencontrer Miss Iran 2016, Melika Razavi (ci-dessous), je vous souhaite qu'elle fasse un petit tour en table télévisée, ça peut être sympa à rail. Très sympathique, elle s'est prêtée au jeu d'Instagram, allez voir ça. Et vite, parce qu'avec 75 000 jetons, elle n'est pas non plus grandissime favori pour gagner ce tournoi.

 

3209618_8233641.jpg

 

A part ça, pour tenter de se remettre dans le poker, sachez que quelques Français sont restés sur le carreau dans ce niveau. Sarah Herzali par exemple, mais aussi Anthony Kazgandjian, Meddi Ferrah, Morgane Portier, Patrick Cohen, Arnaud Peyroles, Franck Bitan et Florent Estegassy.

Je rappelle que 5 niveaux de jeu sont prévus aujourd'hui...bien qu'on ne soit pas à l'abri de s'en taper un 6e aussi, m'a-t-on glissé.  

Edited by veunstyle

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
Pas de patience, pas de science

large.gaelle_baumann.JPG.55adc560bf12489

 

A une trentaine de places de l'argent, la moindre erreur peut désormais s'annoncer fatale. Qu'on ait re-entry, buy in direct ou qu'on soit qualifié online pour une belle poignée de jetons, tous veulent entrer parmi le 131 derniers joueurs de ce tournoi, et donc dans l'argent. Sur cette photo ci-dessus, j'ai le plaisir de vous présenter une @O RLYen bien meilleure forme que depuis le début du tournoi, même si elle ne nous claque pas son plus beau sourire ici. La Team Pro Winamax possède 190 000 à la fin du niveau, un tapis bien au dessus de la moyenne (167 000) : "J'avais 120 000, tombé à 72 000, et j'ai réussi à revenir". Pour cela Gaelle Baumann a "remporté pleins de petits coups, et puis j'ai bust un short, avec JJ vs AK." 

Face à elle, Erwann Pecheux est un peu plus en difficulté, son tapis ayant évolué dans le mauvais sens, pour se stopper à 100 000 à la pause.

Des Français, l'air de rien, il y en a tout de même de moins en moins. La difficulté, c'est de dénicher les Français qu'on ne connait pas : "Je suis désolé Steven de t'annoncer qu'on a perdu Julien Veyssiere, Xavier Carrière et Alexandre Radovanovic", m'informe @Flegmatic. Voilà vous comprenez ce que je veux dire ?..

 

large.romain_lewis_TV.JPG.cd8f1d501432f7

 

J'espère que vous buvez les paroles de @Gloub94et Brian Benhamou, car il m'est très difficile d'accéder à cette table TV. Disons que comparé à certaines années, on va dire qu'on a largement perdu en confort et en esthétique. Le contrat de Kalidou doit-être si mirobolant, que le staff n'a par exemple pas du tout prévu de gradins autour de la table, comme à l'habitude. Ne soyons pas médisant, pas tout de suite, mais pour rail la finale, ça peut être chiant. Et alors Romain, comment ça va ? "C'est tellement lent le rythme, je le savais, c'est la TV... mais c'est chiant. Mais je suis content pour deux choses : la première, c'est que je possède 250 000. J'ai gagné quelques petits coups et j'ai aussi bien valorisé As-Dame contre un joueur créatif, au bouton, qui sur Q3524 a call mes 3-barrels avec 3 et 4 ! La deuxième raison... c'est qu'on quitte cette table TV après la pause, enfin !"

 

 

 

large.pierre_merlin.JPG.ef7d5b2b787dcc4f
Pas de table TV pour @Lenchanteur, mais un petit stack quand même, à l'abri de tout regard

 

large.remi_castaignon.JPG.b4c3c21b5118e4
Comme souvent, il reste des joueurs en lice pour un éventuel doublé EPT. L'un des héros du jour s'appelle Rémi Castaignon

 

large.ludovic_geilich.JPG.12b21f9e119303
Je continue de garder un oeil sur le copain Ecossais Ludovic Geilich, car son tapis ne faiblit que très peu. "Je viens de gagner un coup... wow... j'ai payé le tapis d'une vingtaine de blindes à mon adversaire, avec As-Dix. Il possédait une paire de Valets, le flop est venu :Jx:7x:4x et j'ai quand même gagné ce pot." Un roi et une dame sont venus tranquillement se caler sur la turn et la river, permettant au joueur sponsorisé PartyPoker, de continuer à en foutre partout

 

large.choop_busto.JPG.8a1622281a22e1ae95
On a perdu @Choopdans ce niveau ! En difficulté depuis un moment, il a changé de table, doublé une première fois son tout petit tapis... avant de bust contre ce même type. Si proche de l'argent, c'est dommage.

 

large.corentin_ropert.JPG.e5a1d3f7963ba6
Niveau moyen pour Corentin Ropert, qui continue de faire le yoyo dans ce tournoi. Je vous écris ça maintenant, mais à tout moment, il a bust ou est monté à 300 000:sais-pas:

 

large.makaci_sammartino.JPG.77331cba89f8
Sur votre gauche, Franck Makasi, bourreau d'Adrien Delmas (avec 66 vs QQ). Sur la gauche de Macaci... son bourreau quelques instants plus tard, Dario Sammartino, et enfin au premier plan Sylvain Mazza, chipleader hier, qui se maintient de façon plus que correct avec son stack.

 

large.vue_martini.JPG.0331cd17a2257ccc13
Enfin, bienvenue dans la tête de Julien Martini, qui affronte un frère Greenwood et Mikita Badziakouski

 

C'est fini pour eux :

Adrien Delmas, Romain Nussman, EN_VACANCES, Dietrich Fast, Eric Sfez, Randy Lew, Sergio Aido, Joao Vieira, Alex Foxen, Patrick Nakache...

Edited by veunstyle

Share this post


Link to post
Share on other sites
Narboniet

large.bulle_narboni.JPG.dcbd4479e6175da6

 

De mémoire de couvreur, on a connu des bulles un peu plus longues et plus chiantes sur l'European Poker Tour. Une heure, deux heures, parfois il faut être très patient. Et parfois, le bouchon saute tout seul, on ne peut jamais prévoir. Il aura fallu trois mains seulement ici.

Ce que l'on ne peut pas prévoir non plus, c'est que ce bouchon saute au nez d'un Français, ouch ! Le sympathique Philippe Narboni est le malheureux bubble boy de ce Main Event. James Romero, son voisin de gauche sur la photo ci-dessus, est son bourreau.

En BVB, les deux joueurs s'accordent pour voir un flop tomber : :Ts:Qs:Kh . Narboni mise 44 000, payé par l'Américain, puis un :9c tombe sur la turn. Il n'a pas fallu plus de quelques secondes pour que Philippe envoie ses 160 000 derniers jetons au milieu de la table... snap call par Romero, après avoir tout de même double check son jeu. 

Je vous laisse découvrir les mains sur la photo ci-dessous, histoire de réaliser que oui, parfois on peut perdre KK vs KJ, même et surtout à la bulle d'un EPT. Une brique est venue compléter le board (:Ac) et Philippe Narboni terminait officiellement 136e de ce tournoi, pour 0€ de gain et 2 jours de perdus. Et mercé.

 

large.bulle_board.JPG.073bbd5502b481d03a

 

large.Oshri_Lahmani.JPG.713f35ca81a93c26
Au même moment, sur une autre table, l'Israélien Oshri Lahmani partait également à tapis, toujours sous les yeux du nombril de Melika Razavi, absolument partout sur cette bulle. AA pour lui, JJ pour son adversaire, et Lahmani s'évite une co-bulle avec le Français

 

Et du coup, après des heures et des années de recherche en collaboration avec les laboratoires @Flegmatic, je peux vous annoncer que 18 Français au moins repartiront de ce Main Event EPT Monte Carlo, avec une ligne Hendon Mob supplémentaire (enfin sauf pour ceux qui l'ont déjà fait sauter...) ainsi qu'un min cash à hauteur de 8 800€.

Maintenant, on va chercher les gros sous messieurs dames !

 

giphy.gif

Ils sont dans l'argent :

Emrah Cakmak
Romain @rLewis Lewis
Ivan @ValueMerguez Deyra
Aladin Reskallah
Gaëlle @O RLY Baumann
Eric Rabut
Rémi Castaignon
Erwann @lOrDy Pecheux
Pierre @Lenchanteur Merlin
Jean René Fontaine
Paul François Tedeschi
Julien Martini
Corentin Ropert
Sylvain Mazza
Morgan Aceto
Guy Catan
Johann Zeitoun
Romain Piraux

 

large.virage_tricolore.JPG.9979fb1942b02
Un virage de jeunes grinders Français par ici : Jean René Fontaine (230 000), Paul François Tedeschi (80 000), Johann Zeitoun (760 000 et probable chipleader) et Romain Lewis (200 000)

 

large.aladin_stack.JPG.8846f4b1ffaf85f30
Aladin Reskallah a des rêves pleins la tête, et pour le moment, ce sont surtout des rêves bleus, le bleu du jeton de 5 000

 

Les organisateurs ont décidé d'emmener les joueurs jusqu'au bout de ce 15e niveau (ça va aller très vite) puis la journée sera officiellement terminée, bers 21h30.

Le temps que j'écrive ces quelques lignes, une vingtaine de joueurs à déjà pris la porte dans ce tournoi. L'effet popcorn post bulle classique. On fonce observer les dernières minutes.

Share this post


Link to post
Share on other sites
De bonnes raisons d'y croire

Vite fait bien fait, voilà comment cette fin journée pourrait être résumée : une bulle en trois mains (au nez d'un compatriote certes, mais en trois mains quand même) une fin de journée à peine une heure plus tard, et encore une quinzaine de bleus prêts à en découdre pour le jour 3 sur les 107 survivants de cette journée, après la fin du 15e niveau du tournoi.

 

large.fr_end.JPG.df45598923ad5a6c5d6d2fe
Cette brochette :x Corentin Ropert, Pierre Merlin, Jean René Fontaine, Erwann Pecheux et Johann Zeitoun, ils seront tous au Day 3

 

"Ça ne fait pas beaucoup de Français qualifiés, par rapport au nombre de Français qui étaient là au début... mais en même temps, il ne reste que les meilleurs !" en plaisantait Erwann Pecheux, avec Corentin Ropert. Il est vrai que la liste des tricolores encore debout pour tenter d'aller décrocher ce trophée, est assez agréable à observer en détail : Un Team Pro PMU, trois Team Pro Winamax, un tout petit jeune (le fils Zeitoun), un tout petit moins jeune (Jean René Fontaine), un ancien vainqueur EPT (Remy Castaignon), un champion WPT (Emrah Cakmak), un champion WSOP (Julien Martini), un champion Highroller EPT (Corentin Ropert) ainsi que quelques visages qui ne nous sont pas du tout familiers, mais qui ne demandent qu'une chose, c'est le devenir, en remportant pourquoi pas ce tournoi, ce serait un bon début, et nous voilà avec une fine brochette de tricolores pour le jour 3.

Cinq autres Français ont en revanche assuré l'ITM, avant de disparaitre dans ces premières places payées. Tedeschi et Baumann font partie du lot, c'est la vie et on peut juste les féliciter pour ce joli parcours, toujours de bonne augure avant les grandes échéances de l'été à venir.

 

Les premiers Français dans l'argent

112e - Gaelle Baumann : 9 660€
113e - Eric Rabut : 9 660€
119e - Zoubir Bel Hachemi : 9 660€
128e - Romain Piraux : 8 800€
129e - Paul François Tedeschi : 8 800€

136e - Philippe Narboni : bubble boy :bye:

 

large.ivan_deyra.JPG.a070e2db514d2b89812
La Merguez Party se poursuit : shortstack ninja depuis une éternité, @ValueMerguez a été récompensé pour sa solidité avec un petit double up en toute fin de Day, qui va lui permettre d'aborder le jour 3 avec 140 000

 

large.cakmak_antonius.JPG.319c4a31b9566f
Encore un virage épicé, avec Emrah Cakmak, suivi de Patrick Antonius et Nicolas Chouity. Emrah n'était pas là pour flamber contre ces deux gus, et hors de position. Alors il a joué la carte de la sagesse, et a tout passé jusqu'à la fin. Il a emballé 440 000, difficile de lui donner tort après ça

 

large.fatima_moreira_de_melo.JPG.630aedc
Fatima Moreira De Melo poursuit l'aventure dans ce tournoi... et bien, vivement la table télévisée :x

 

large.melika_razavi_riess.JPG.554e4e1a0f
Dans son style très à elle, à la fois très sexy, mais en même temps assez professionnel autour d'une table, avec une bonne poker face et quelques bons moves bien sentis, Melika Razavi a tenté de faire bonne figure... et l'objectif est réussi, Ryan Riess semble (presque) sous le charme. 

 


large.tableau_end.JPG.d8f98f2f92bd722a0d
Il reste 107 joueurs sur 922 inscriptions totales. Comme d'hab on va patienter un peu avant de recevoir les chipcounts plus tard dans la soirée

 

REPRISE MIDI

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
Win... win, win, win

Le tirage de table du jour vous est proposé en chanson, avec un mot qui raisonnera probablement dans un petit coin de la tête de tous les survivants de ce Main Event EPT. Car à ce jeu, il ne faut pas oublier que seul celui qui "win... win, win, win, f*ck everything else, win, win, win", sera satisfait.

 

 

Alors, on n'est pas bien avec un petit son dans les oreilles pour découvrir cette nouvelle journée, la 3e du nom ? Découvrir qu'il ne reste plus que 14 tables déjà, et que la fin est assez proche. Découvrir que cette journée s'annonce plus charnière que cruciale pour le moment, car dans un tournoi de poker, le plus important est d'emballer des jetons à la fin de chaque journée, et que ce n'est pas encore ce soir qu'un joueur soulèvera le trophée. 

Avant de m'envoyer du poker dans tous les sens jusqu'à ce soir en votre compagnie, j'ai envie de gamble.

Sur quelle table parie-t-on pour alimenter le début de journée devant les caméras de la TV ? Avant de demander à @VG 5.1 qui a probablement déjà la réponse, je vais jeter ma pièce aujourd'hui sur la table 4. Avec une cote à 1,12, je ne prends pas trop de risques je pense, vu qu'on y retrouve la bogossitude imbattable de Patrik Antonius (sans oublier qu'il a encore monté une tonne l'étalon, 333 000) ainsi que l'homme sur qui PokerStars a décidé de faire tapis ces derniers mois, celui qui a le vent le plus en poupe du côté de la marque au pique rouge, l'Espagnol Ramon Colillas (134 000). Il manque un Français, c'est dommage.

Mais pour les amateurs de belles cotes, je pense qu'on peut aussi croire à la table 9 (Julien Martini énorme avec 755 000, @ValueMerguez 142 000 et Paul Michaelis à 573 000) ou la table 8. Sur cette dernière, une autre cote vous est proposée, mais là aussi, elle est faible, c'est que le siège 3 reparte avec le numéro de téléphone du siège 2. Normalement, ce devrait être une formalité comme souvent pour ce renard des surfaces.

Et puis pour le kiff, on matera avec plaisir la table 5, qui comporte un virage très jeune et très Français (Morgan Aceto, Corentin Ropert et le fiston de Jean Jacques Zeitoun, Johann), la table 7 également, qui s'annonce bien relevée et j'aimerais d'ailleurs que tout le monde, chez vous là, envoie un maximum d'ondes positives à @rLewis qui tapera le carton cet aprèm avec un champion du monde, l'Américain Ryan Riess à sa gauche, ainsi que le Turque Orpen Kisacikoglu, qui présente des résultats plus que décents depuis deux/trois ans déjà. Un autre Américain, James Romero (633 000), l'homme qui a éliminé Philippe Narboni à la bulle et qui, accessoirement, a déjà réalisé 15 places payées sur des tournois de poker depuis le début de l'année 2019, complètera cette table assez sublime. Il manquait juste un Pro Pokerstars pour avoir une chance de la retrouver direct sur le setup télévisée in my opinion.

Je jalouse d'avance Erwann Pecheux (235 000), puisque @lOrDydébutera son aprem en table 10, en compagnie de la toujours très douce et à la fois redoutable Hollandaise, Fatima Moreira De Melo (154 000) qui sera installée directement à la droite de la dernière pouliche PMU, et je croise les doigts également pour qu'en table 11, notre cher Top Shark Winamax forever Aladin Reskallah, s'occupe du sort de l'Italien Dario Sammartino (qui est un type adorable au demeurant hein, mais là on parle du joueur) pour l'ensemble de sa carrière, durant laquelle il a du violer plus d'un Français qui osait se mettre en travers de sa route.

Bref, j'espère que votre saladier de popcorn est parfaitement plein, parce qu'il va en falloir beaucoup jusqu'à la fin de la semaine. Qu'on se le dise, les choses sérieuses vont véritablement commencer aujourd'hui, et entre le streaming live (update à venir pour le lien), le coverage écrit (vous êtes au bon endroit) et les Stories Instagram, vous n'avez tout simplement aucune excuse pour ne rien manquer de l'action.

Installez vous, le show va bientôt commencer.

 

giphy.gif?cid=790b76115cca8a834270596d59

 

Table 1
1    Vlado Banicevic    198 000
2    Dominykas Karmazinas    105 000
3    Maksim Kolosov    142 000
4    Vincas Tamasauskas    90 000
5    Viktor Katzenberger    352 000
6    Ambrose Travers    122 000
7    Jack Maskill    431 000
8    Masato Yokosawa    262 000

Table 2
1    Karoly Odor    230 000
2    Oshri Lahmani    55 000
4    Ermo Kosk    111 000
5    Michel Bouskila    117 000
6    Konstantinos Asgoudakis    477 000
7    Manig Loeser    410 000
8    Govert Metaal    397 000

Table 3
1    Jean Mikhael    80 000
2    Alisa Sibgatova    303 000
3    Charles La Boissonniere    320 000
4    Guy Catan    64 000
5    Massimo Mosele    372 000
6    Emrah Cakmak    143 000
7    Karim Jamil    185 000
8    Ibrahim Ghassan    312 000

Table 4
1    Martin Schacher    222 000
2    Vlad Darie    90 000
3    Patrik Antonius    333 000
4    Mikalai Vaskaboinikau    181 000
5    Georgios Kitsios    263 000
6    Jonas Lauck    64 000
7    Ionut Voinea    434 000
8    Ramon Colillas    134 000

Table 5
1    Eusebiu Jalba    165 000
2    Cedric Boussetta    304 000
3    Enio Bozzano    120 000
4    Morgan Aceto    131 000
5    Corentin Ropert    107 000
7    Johann Zeitoun    222 000

8    Christophe Panetti    495 000

Table 6
2    Tomas Macnamara    542 000
3    Jorden Verbraeken    367 000
4    Ludovic Geilich    606 000
5    Luis Medina    128 000
6    Huan Jiaming    67 000
7    Oleg Larichev    170 000
8    Andreas Klatt    83 000

Table 7
1    Fady Kamar    223 000
2    James Romero    630 000
3    Aram Sargsyan    82 000
4    Nicola Grieco    409 000
5    Romain Lewis    108 000
6    Ryan Riess    202 000
7    Orpen Kisacikoglu    361 000
8    Nicola D'Anselmo    292 000

Table 8
1    Wiktor Malinowski    769 000 (chipleader) 
:towel:
2    Melikah Razavi    192 000
3    Pierre Merlin    172 000
4    Seth Davies    684 000
5    Vahe Ter-Khachatryan    88 000
6    Ami Barer    604 000
7    Ramon Miquel Munoz    491 000
8    Nicolas Chouity    156 000

Table 9
1    Ariel Celestino    411 000
2    Julien Martini    735 000
3    Ivan Deyra    142 000

4    Danilo Velasevic    118 000
5    Bruno Volkmann    348 000
6    Tamer Kamel    106 000
7    Vamshi Vandanapu    174 000
8    Paul Michaelis    573 000

Table 10
1    Artur Martirosian    30 000
2    Conor Beresford    248 000
3    Sylvain Mazza    207 000
5    Markus Durnegger    194 000
6    Artur Koren    199 000
7    Fatima Moreira De Melo    154 000
8    Erwann Pecheux    235 000

Table 11
1    Aladin Reskallah    380 000

2    Gen Nose    215 000
3    Dirk Wiele    143 000
4    Armin Rezaei    169 000
5    Michail Karapanos    210 000
6    Dario Sammartino    365 000
7    Robert Nesh    76 000
8    Serafim Kovalevskiy    149 000

Table 12
1    Wei Huang    147 000
2    Boris Kolev    196 000
3    Ignacio Barcenas Romera    341 000
4    Sergei Bagirov    51 000
5    Christoph Vogelsang    193 000
6    Rocco Palumbo    163 000
7    Thomas Hueber    305 000
8    Evy Widvey Kvilhaug    162 000

Table 13
1    Rustam Hajiyev    377 000
2    Michael Wang    225 000
3    Mikita Badziakouski    65 000
4    Milos Lalovic    217 000
5    Sam Greenwood    245 000
7    Andreas Vlachos    97 000
8    Pablo Melogno    607 000

Table 14
1    Roberto Fernandez    81 000
2    Maxi Lehmanski    327 000
3    David Lascar    204 000
4    Jean René Fontaine    628 000

5    Francois Evard    435 000
6    Timothy Adams    482 000
7    Antonio Scalzi    87 000
8    Rémi Castaignon    440 000


Il reste 107 joueurs (sur 922 inscriptions)
Level 16 - Blindes : 2 500/5 000, ante 5 000
Moyenne : 258 500
Gain assuré : 9 660€

Echelle des gains

Vainqueur : 827 700 €
Runner-up : 503 960 €
3e : 353 880 €
4e : 265 620 €
5e : 206 590 €
6e : 152 800 €
7e : 109 510 €
8e : 78 030 €
9e : 61 620 €

10e - 11e : 50 930 €
12e - 13e : 45 570 €
14e - 15e : 41 090 €
16e - 17e : 36 620 €
18e - 20e : 32 150 €
21e - 23e : 27 680 €
24e - 27e : 23 210 €
28e - 31e : 19 990 €
32e - 39e : 17 310 €
40e - 55e : 14 800 €
56e - 71e : 12 790 €
72e - 95e : 10 780 €
96e - 119e : 9 660 €
120e - 135e : 8 800 €

Edited by veunstyle

Share this post


Link to post
Share on other sites
Citation

Mais c'est qu'avec le temps, Pokerstars évolue plutôt bien niveau payout, dites moi. Il paraitrait même que Philippe Ktorza aurait lâché une petite larmichette de satisfaction, depuis sa boulangerie de Los Angeles, après avoir découvert la répartition de tout cet argent. Sur les 4,4 millions € de PP, le vainqueur repartira avec 827 700€. Son premier poursuivant se consolera avec 503 960€

Pas loin de 20% du PP au vainqueur (et 30% cumulé pour les deux premiers), ça fait quand même beaucoup beaucoup pour un field aussi important que ça. 500k€ au vainqueur aurait sûrement donné un bien meilleur payout. 

 

Et sinon, merci pour le compte-rendu ! Ça fait rêver toutes ces tables et champions :) 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now


  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

English
Retour en haut de page
×