Jump to content
This Topic
cosmictrip

Coverage WSOPC Rozvadov 2019

Recommended Posts

Posted (edited)
DOBROU NOC my friends !

Bientôt 3h00 du matin à Rozvadov et le King's casino est loin de s'endormir. Mais nous, on va aller prendre une bonne bière et aller profiter de quelques heures de sommeil avant la grosse journée de demain.

C'est l'ambiance ce soir à Rozvadov pour un jeudi soir. Les tables sont encore ouvertes partout, le bar enchaîne les pichets de bière et les rires s'envolent aux quatre coins du casino. Les petits porte feuilles s'arrachent les places du Main Event sur le dernier satellite de la journée, les gros s'écharpent sur le High Roller et les éliminés de la journée continuent de tâter les cartes sur les tables de cash game qui affichent quasi complets.

D'ailleurs, on a atteint la table finale sur le NLHE High Roller qui a largement dépassé sa garantie avec 28 entrées. Martin Kabrhel a mis deux bullets puis s'en est allé et quelques autres noms sympas ont fait leur apparition, plus ou moins longue dans le tournoi. Eyal Benshimon, Oliver Boesch, Ondrej Lon, Paul Theobald... Tous ces noms, bien connus du King's Casino, ont sauté en moins de trois heures. Sur ce petit field, on a vite atteint la table finale, dont voici la superbe photo souvenir, mais on rappellera tout de même que seulement trois joueurs seront payés. Le vainqueur mettra la main sur la coquette somme de 66 500 €. Pas mal pour un gros sit & go.

large.DSC_0364.JPG.a53dd99a0bde30f694815
La photo des finalises. A noter que cinq d'entre eux repartiront avec -5 000 balles, au moins.
Oleksandr Saovyi, Zhong Chen, Marek Blasko, Jakob Miegel, Viktor Walter
Anton Morgenstern, Michael Mrakes, Fabian Gummi

Ca aurait vraiment été un plaisir de vous couvrir cette fin de High Roller mais il paraît que l'année dernière, la partie a fini à 7h du matin donc pour être sur que mon cerveau fonctionne bien avant les 112 heures de coverage qui nous attendent demain, je préfère me préserver. En revanche, on peut parier sur le vainqueur. Pour l'instant, Morgenster à 1/3 des jetons, facile, mais je mettrais bien une pièce sur ce joueur redoutable qu'est Marek Blasko. Il est bon, il est à domicile et en plus il a le plus beau T-shirt donc il n'y a aucune raison pour qu'il ne ramène pas la bague à la maison.

Avant de se pieuter, un petit teasing sur le programme qui nous attend demain :

  • Evidemment, la dernière ligne droite de ce Monster Stack : Une table finale dantesque avec de jeunes grinders de l'est affutés, agressifs et pour qui un gain de 40 000$ signifierait quand même un bon coup de boost dans la Life.
  • Le coup d'envoi du Main Event avec le Day 1A. Le premier flirt d'une magnifique aventure qui nous fera rêver jusqu'à lundi.
  • Enfin, pour vous mesdames, le Ladies Event, un événement dédié aux princesses de Rozvadov, pour faire monter encore un peu plus la fièvre du vendredi soir dans le King's Casino.

Comme d'ab', on termine avec un petit son des familles. Puisque c'est la fête ce soir, le DJ du King's s'éclate avec un bon Thriller de MJ. Classique mais toujours efficace. Moi je vous propose, quelque chose d'un peu plus pointu, d'un peu plus exotique. Hier, nous terminions la journée en Jamaïque. Cette fois direction les côtes sud-africaines avec cette pépite toute droit venu du Cap. Ca s'appelle TKZee et ça vous donnera envie de danser toute la nuit. C'est cadeau. 
 

 

Bonne nuitée les petiots !

giphy.gif

 

Edited by cosmictrip

Share this post


Link to post
Share on other sites
Vendredi de gala dans le King's Casino

Une finale de Monster Stack, le coup d'envoi du Main Event, le Ladies Event... C'est un journée bouillante de poker qui nous attend aujourd'hui à Rozvadov. J'espère que vous êtes chauds.

Qu'il commence bien ce début de week end rozvadovien. Un étonnant soleil est venu chauffer la campagne tchèque depuis ce matin et dans le casino, on sent une effervescence, une chaude tension, une excitation palpable. C'est sans nul doute grâce au programme alléchant qui nous attend aujourd'hui.

large.DSC_0368.JPG.2598be2f42aff4d8a4cea
La dernière fois que j'étais venu, il faisait moins 4, la forêt était couverte de neige et ce parc avait grise mine. Maintenant c'est grand soleil, 11 degrés et il y a même des familles qui viennent pic niquer. C'est beau !

Pour commencer, la dernière ligne droite de ce Monster Stack qui a démarré il y a quelques minutes. Les douze derniers survivants viennent de prendre place. Pour l'occasion, Andy Tilmann a fait dresser la table télévisée toute clinquante du King's Casino. Les projecteurs, les caméras et les copains sont au rendez vous. Pour la secondary table, c'est moins luxueux. Six joueurs ont en effet été déplacés sur l'une des tables au fond de la Poker Arena et pour ne rien vous cacher, ils ont l'air un peu seul. C'est une question pratique puisque la table est située juste à côté de l'escalier qui communique avec la table télévisée. Encore trois joueurs éliminés et les finalistes pourront tous se retrouver sur la superbe "TV Table" que voici.
 

large.DSC_0374.JPG.7c0cf0ed808af0679321d
Le King's Casino se met sur son 31 aujourd'hui.

Mais ce n'est pas tout, ce vendredi donnera également le coup d'envoi du tant attendu Main Event. 1 million d'euros garantis pour un buy-in de 1 550 €. Cela explique les allées remplies, l'affluence dans le self service et l'espace journaliste carrément bondé. De toute façon, j'ai du m'exilé sur l'une des tables inoccupées tout au fond de la Poker Arena, où nous nous sommes installés comme des manouches avec mon confrère russe. On ira faire un tour sur le Main Day 1A un peu plus tard. Pour l'instant, une soixantaine de joueurs se sont assis mais avec 500 blindes deep et des niveaux de 45 minutes, nous ne sommes pas pressés.

Installez vous confortablement, détendez vous avec un café, un coca ou un Limoncello et profitons ensemble de cette troisième journée de coverage, qui s'annonce plus que chaude.

giphy.gif

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
Une nuit de High Stakes a rozvadov

Avant d'entrer dans le vif du sujet, un point sur ce qu'il s'est passé pendant la nuit (j'ai l'impression de parler de NBA, mais non, je fais référence aux tournois Highroller qui ont animé le King's jusqu'à 6h du matin).

Anton Morgenstern avait une belle avance à 3h du matin mais j'avais eu l'audace de parié sur le reg tchèque Marek Blasko. Alors, à qui la win ? Et bien ni à l'un, ni à l'autre puisque contre toute attente, c'est le Néerlandais Zhong Chen qui s'est imposé dans ce 5 000 €, en prenant le meilleur sur le champion tchèque lors du Heads-Up. L'Allemand a quant à lui terminé sur la 3e marche du podium. Le finaliste du WPT Amsterdam 2018, vainqueur d'un Side Event à Berlin sur le WPT Deepstacks il y a tout juste deux mois met la main sur 66 500 €. Présent sur le circuit depuis seulement trois ans, Chen enchaîne les bons résultats depuis 2017 mais c'est la première fois qu'il s'impose sur un tournoi High Stakes. GG à lui.
 

large.55786331_2626562557358822_21373292
Une bien belle main pour sa première grosse win et 66 500 € dans la besace pour Zhong Chen
 

large.55591729_2626562304025514_62544996
Pas de deuxième bague pour Marek Blasko. Le baron du King's Casino échoue à la deuxième place et se contentera de 39 900 €. Pas si mal.

 

large.56412402_2626514207363657_25333436
Enfin, sur le PLO High Roller, à 1 850 €, c'est Pierre Alexander Christiensen qui est allé cherché la victoire face au Suisse Martin Schamaun. Le Danois, vainqueur chez lui du WPT National en 2013 chope sa première bague et un joli chèque de 32 300 €.

Edited by cosmictrip

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
La Table finale est lancée !

Le Monster Stack a trouvé ses neuf derniers survivants qui ont tous pris place sur la table télévisée. Mesdames et Messieurs, place à la finale de ce Monster Stack !

Le Final Day a démarré comme une balle, pour reprendre les expressions chères à Pro Cycling Manager (j'espère qu'il y a des adeptes sinon je vais me sentir seul). Trois joueurs ont sauté en une heure quinze de jeu et les neuf prétendants à la bague se retrouvent tous autour de la tablé télévisée. Pour la photo souvenir, on attendra le prochain éliminé puisque nous sommes en tournoi 8-max et qu'il ne s'agit donc que de la "unofficial final table" comme le précise Andy Tilmann.

large.DSC_0396.JPG.58f9802aa315cb02e4729
C'est parti pour l'ultime table de ce WSOP-C Monster Stack !

Et dans cette TF, il n'y aura pas de Vladimir Shraiberg. L'Israélien, qui avait démarré à la 4e place provisoire, a connu une descente aux enfers en ce début de vendredi. En bonne position avec son :Jc:Jd face au :Ks:Jh de son voisin tchèque Jaroslav Peter, Vladimir a vu un premier million de jetons s'envoler avec un roi tombé sur le flop. Puis à peine cinq minutes plus tard, c'est l'Italien Mario Mutti qui lui mettait le bad beat. :3d:3h face à :Td:Tc. Bim, un :3c sur le flop et s'en est est fini de Vladimir.

large.DSC_0388.JPG.36f8f1de03050f0506bed
L'Israélien peut se frotter la tête. Parti avec plus de 60BB en ce début de Day, il échoue aux portes de la table finale.

Avant lui, Patrice Brandt était le premier éliminé de la journée et le Polonais Pawel Kabut avait subi les foudres de Ihor Hula. L'Ukrainien se montre toujours aussi agressif, harcelant ses adversaires à bases de raise et de 3-Bet.

large.DSC_0383.JPG.d11dd108419e237dbdc06
Un beau brelan de 3 chatté sur le flop et Matteo Mutti s'offre une place en Table Finale
 

large.DSC_0392.JPG.517655f5415cdc22d7be8
Les jetons de 100 000, ici en rose, ont fait leur apparition. Enfin, surtout dans le stack de Ihor Hula.

Après quelques coups de chauffe sur l'ultime table, les joueurs sont partis en pause. Le temps de faire un petit point sur les forces en présence.

Chipcount TF :

Jonas Lauck (ALL) : 2 205 000
Jaroslav Peter (CZE) : 1 590 000
Andrej Imrich (SVK) : 2 005 000
Ihor Hula (UKR) : 5 435 000
Kasparas Klezys (LIT) : 3 720 000
Lukas Grussmann (ALL) : 3 090 000
Daniel Smiljkovic (ALL) : 1 885 000
Grezgorz Wyraz (POL) : 3 305 000
Matteo Mutti (ITA) : 1 105 000

Il reste 9 joueurs (sur 487 inscriptions)
Level 30 - Blinds : 50 000 - 100 000 - Ante 100 000
Moyenne : 2 780 000

Edited by cosmictrip

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
Le grand huit

Shortstack, Matteo Mutti a rendu les armes, transférant son stack à Ihor Hula. Nous avons donc notre Table Finale officielle.

Trois allemands, un Tchèque, un Slovaque, un Lituanien, un Ukrainien et un Polonais. Ca valait le coup d'envoyer un reporter hispanophone sur place. Sous les coups de 17h00, nous avons droit à la photo souvenir des huit prétendants à la bague WSOP-C.

large.DSC_0404.JPG.046455e14d5f8c073f23e
Je comprendrais jamais comment on peut autant faire la gueule au moment d'arriver en table finale d'un tournoi où on peut gagner 40 batons.

Maintenant qu'on connaît les combattants, on peut se livrer à de premiers pronostics.

En termes d'expériences et de lignes Hendon Mob, on pourrait dire que Grezgorz Wyraz est le favori naturel de cette table finale. Pour rappel, le Polonais pèse plus de 800 000 $ de gains en tournoi, avec dans le lot une table finale de High Roller EPT et une table finale de Main Event WSOP-C il y a un an ici même. Mais l'analyse de ses résultats montre aussi que le Polonais n'a jamais décroché une seule win sur le circuit. Des podiums, des places d'honneur à la pelle, mais jamais de première place. Un problème de finition, un déficit en Heads-Up, une question mentale ? En tous cas, le chipleader du début de journée n'assume pas forcément son statut et se contente de se maintenir autour des 3 millions.

large.DSC_0428.JPG.a7128e10c3a37987e0fab
Tranquille, posé le Grzegorz Wyraz. Peut être un peu trop pour aller chercher la win d'ailleurs...

L'autre nom un petit peu ronflant de cette table finale, c'est Jonas Lauck. L'Allemand est un habitué du circuit WSOP. Il a même frôlé le bracelet en 2014 mais a terminé runner-up du Ante Only NLHE face à Jesse McEuen, empochant tout de même 130 000 $ de gains. Et puis, il a aussi vécu le rêve de bien des joueurs de poker en deep runnant le Main Event il y a trois ans, s'arrêtant à la 37e place pour 174 000 $. Mais comme pour son homologue polonais, pas de grosse win sur le circuit au compteur. Ca serait marrant de les voir s'affronter en Heads-Up.

S'il y a une belle côte à prendre, c'est sur Ihor Hula. Enfin, la côte est un peu moins belle maintenant que l'Ukrainien est passé large chipleader mais de l'aveu de mon collègue russe qui connaît plutôt bien le field de l'est, cet Ihor Hula est un illustre inconnu. Il se démarque tout de même par son jeu ultra aggro, ouvrant et relançant bien plus de mains que ses adversaires, qu'il écrase à la longue. Son attitude, froide et impassible, montre qu'il a également le mental nécéssaire pour aller chercher la win.

large.DSC_0424.JPG.d11092620c1e788ede289
Ihor Hula a beau en mettre partout, l'Ukrainien ne laisse pas transparaître une émotion depuis trois jours

Enfin, comment ne pas mentionner Kasparas Klezys ? Le jeune Lituanien avait braqué le King's Casino l'année dernière en gagnant deux titres lors des derniers WSOP Europe. Sur le Omaha High Roller et sur le 1 500 € 8-max. 

large.DSC_0425.JPG.32677d424215531cafcf2
On a pas encore beaucoup parlé de lui, mais le jeune Kasparas Klezys, déjà double vainqueur ici même lors des derniers WSOP-C pourrait bien apporter un troisième titre à la Lituanie dans ces séries.

Derrière ces quatre là, on compte tout de même quatre joueurs très compétents. Et j'ai un petit faible pour ce Andrej Imrich, avec qui j'ai pu discuter hier et qui, en plus d'être très sympa, a l'air aussi heureux d'être là que déterminé.

Il reste 8 joueurs (sur 487 inscriptions)
Level 30 - Blinds : 50 000 - 100 000 - Ante 100 000
Moyenne : 3 050 000

Edited by cosmictrip

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
Un petit streaming ?

A la pointe de la technologie, le King's Casino propose très régulièrement des streaming de ses tables. Pour les parties de cash games high stakes de Léon Tsoukernik et ses copains mais aussi pour les tournois à gros field. Les caméras sont de sortie, les ingénieurs sont en place et tout a été préparé sur mesure pour que vous puissiez suivre, en différé de 30 minutes, l'action de ce Final Day.
 

large.DSC_0399.JPG.62db14d92040199004823
Trois caméras au trois coins de la salle, une mobile, deux fixes pour vous faire vivre au mieux l'ultime bataille de ce Monster Stack

Le lien du streaming ==> https://www.twitch.tv/videos/402945399

Edited by cosmictrip

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
Le volcan imirch en éruption

En même pas une heure, Andrej Imrich a terrorisé la table. Parti short stack, le Slovaque a connu un rush de fou qui lui a permis d'éliminer trois joueurs et de s'emparer largement du chipleader.

A peine ai-je le temps de revenir d'un coup que j'entends les clameurs du public après un "All-in Call". Et puisque Léon Tsoukernik a décidé de se faire un cash game avec ses copains, en 200$ / 400$, faut pas déconner, à la place où sont normalement disposés les tables des journalistes, je suis obligé de faire des aller-retour non-stop et me fier à mon ouïe pour ne pas louper l'action.

En même pas cinquante minutes, nous sommes passés de 8 à 4 joueurs ! Procédons par ordre. 

C'est d'abord l'expérimenté Jonas Lauck qui nous a quitté, éliminé par le jeune impétueux Andrej Imrich. Un raise au bouton de l'allemand, un trois bet en grosse blinde du slovaque et, Jonas a tout envoyé avec les :8h:8d. Mais chez Andrej, il y avait les :9s:9d et le Slovaque a trouvé un call. Pas de drame sur le board et c'est donc une nouvelle place d'honneur en WSOP-C pour Jonas Lauck, qui devra encore attendre avant d'aller chercher sa win. 4 971 € pour lui.

Ce coup a considérablement relancé Andrej qui, une fois passé au dessus des 4 millions, s'est mis à prendre confiance et s'est montré beaucoup plus actifs à la table, grappillant des pots plus ou moins gros.

Quelques mains plus tard, c'est Jaroslav Peter qui envoie ses huit dernières blindes avec :5s:5c . Grezgorz Wyraz se réveille avec les :Td:Tc et élimine le Slovaque après un board tranquille.

La main suivante, Andrej Imrich trouve une paire d'as au Hi-jack. Grussmann paye en grosse blinde avec paire de 8 et Smiljkovic voit paire de 9 en grosse blinde. Il a 1 million devant lui, qu'il envoie sans plus attendre. Imrich fait l'acteur pendant quelques secondes puis paye le tapis adverse. Et c'est là que ça devient chaud. Grussmann se croit bien avec sa paire de 8 et paye lui aussi. On a donc un pote à 3 millions ! Sur le flop :7c:Td:3h, l'Allemand laisse la main au Slovaque qui envoie 390 000. Grussmann paye encore.  Turn :7h, check chez Grussmann et Andrej pousse ses derniers 800 000. Un peu trop commit dans un pot un peu trop gros, Lukas paie encore et tombe dans le piège d'Andrej. Un :5d river valide la remontée du Slovaque qui s'envole à plus de neuf millions de jetons !

large.DSC_0435.JPG.35eea3bc06ed92ffe97bd
Un beau run pour l'Allemand Daniel Smiljkovic qui repart avec 9 225 €

La main d'après, Lukas Grussmann s'enflamme totalement avec :Kc:Ts sur un board :7s:5h:6c:4s. Problème, il y a :8s:5c chez Andrej Imrich. Ihor Hula parvient à s'extirper du coup avec sa paire de dames mais pour l'Allemand, c'est fini. Andrej vient quand à lui d'écraser la table. Le voilà avec un stack de 13 millions !

large.DSC_0436.JPG.b4e7fa414372bd4df2aac
On va avoir besoin d'une deuxième table pour ranger les jetons de Andrej Imrich. 13 Millions pour le Slovaque, soit plus de 100 blindes, alors qu'il ne reste que quatre joueurs

giphy.gif
Andrej Imrich en pleine action

Ca mérite quand même un petit tableau :

  • 1er - ??? : 40 857 € + Ticket à 10 350 €
  • 2e - ??? : 25 907 € + Ticket à 10 350 €
  • 3e - ??? : 18 725 €
  • 4e - ??? : 15 144 €
  • 5e - Lukas Grussmann : 11 985 €
  • 6e - Daniel Smiljovic : 9 225 €
  • 7e - Jaroslav Peter : 6 866 €
  • 8e - Jonas Lauck : 4 971 €

 

Il reste 4 joueurs (sur 487 inscriptions)
Level 31 - Blinds : 60 000 - 120 000 - Ante 120 000
Moyenne : 6 087 000

 

Edited by cosmictrip

Share this post


Link to post
Share on other sites
Kasparas amasse, Imrich moins riche

Après le numéro Andrej Imrich, le chipleader a rendu quelques jetons à ses adversaires.

Le ménage à quatre fait des remous. Sur les trente dernières minutes, on a vu les stacks valser entre les quatre compères. Et à ce petit jeu là, Imrich a légèrement perdu de sa superbe. La faute à quelques jolis moves de ses adversaires.

C'est d'abord le jeune Kasparas Klezys qui a pioché dans le stack du chipleader. Attaque du Lituanien avec :As:Qc, défense du Slovaque avec :Jd:Th en grosse blind. Sur le flop :Jh:6c:4s, Kasapras place un C-Bet à 200 000. Andrej paye avec sa high paire. La turn :Kd ralentit l'action et sur l':Ac river, Andrej check encore. Kasparas envoie alors un bon gros bet à 750 000. Le Slovaque croît à un arrachage et paye la mise, qui va tout droit dans le stack de Kasparas.

Quelques coups plus tard, c'est face au vieux briscard Grzegorz Wyraz qu'Imrich s'empale. Il trouve pourtant un beau flop :9c:7s:6s avec son :Js:Ts mais le Polonais a trouvé sa high paire après avoir défendu :Qd:9h en grosse blinde. Sur la turn brique :2d, Andrej préfère jouer son équité mais c'est un :Ac qui tombe river. Wyraz check encore et pour prendre le pot, Imrich n'a d'autres choix que de miser. 675 000 annoncé dans un pot à 800 000. Wyraz n'y croit pas et son call lui permet de revenir autour près des 5 millions de jetons.

Un stack dont il va reversé une partie à Ihor Hula. Limp préflop du Polonais avec :Kc:Qs, Imrich surlimp et l'Ukrainien annonce tapis en grosse blinde avec son :Ad:Qd. Gros mal de crâne pour Wyraz qui après deux bonnes minutes avancent les 1,6 millions demandés. Un :Ac de coeur dès le flop vient redonner espoir à Ihor qui revient dans la partie.

large.DSC_0442.JPG.5679dc00bb949f7b912d2
Le :Ad:Qd tient pour Ihor Hula qui est loin d'avoir dit son dernier mot dans ce Monster Stack

Et même plus que ça puisque cinq minutes plus tard, c'est avec son voisin Lituanien que Hula décide d'aller au clash. Raise, re-raise de Kasparas, all-in annoncé et c'est payé tout de suite par le Balte qui retourne :Ah:Qc. Cette fois, Hula est dominé avec :Ad:3d. Ses collègues se lèvent autour de la table télévisée : "Diamonds, diamonds, diamonds !" demande-ils et c'est un flop tout rouge qui sort... à cœur. Seulement, il y a un :3h dessus. L'Ukrainien doit éviter beaucoup de carte mais les deux briques suivantes permettent à l'Ukrainien de doubler.

large.DSC_0455.JPG.bd245a9cf341e25864955
Un petit bad beat qui fait sourire Kasparas Klezys. La partie est relancée !

 

Ré-équilibrage des stacks, nous avons donc désormais le chipcount suivant :

Andrej Imrich (SVK) : 11 980 000
Kasparas Klezys (LIT) : 4 720 000

Ihor Hula (UKR) : 4 420 000
Grezgorz Wyraz (POL) : 4 200 000

Il reste 4 joueurs (sur 487 inscriptions)
Level 31 - Blinds : 80 000 - 160 000 - Ante 160 000
Moyenne : 6 087 000

Share this post


Link to post
Share on other sites
Kasparas renverse Hula

Ils s'envoyaient de sacrés crochets depuis tout à l'heure, cette fois l'uppercut river de Kasparas a fait vaciller le stack de Ihor Hula. Mais après comptage, l'Ukrainien n'est pas encore K.O.

Son jeu à risque a causé bien du mal à ses adversaires depuis deux jours maintenant. Mais ce dernier move, pourtant très audacieux, a sérieusement endommagé le stack de Ihor Hula. Batailles de blinds entre les deux hommes. Je n'ai pas bien vu l'action au départ mais sur un board :7s:Ks:5h:6h, Kasparas a répondu au check de Ihor par un raise à 475 000. Après quelques secondes de solennité, Ihor annonce un raise à 1 100 000 jetons. Payé par le Lituanien. La river est un :9d et l'Ukrainien enchaîne par un tapis. Une demi seconde plus tard, Kasparas avait posé le jeton du call. Hula comprend qu'il est battu et muck ses cartes tandis que Kasparas retourne :Qd:8d.

large.DSC_0465.JPG.66c1d4f31df98aa343022
Le Lituanien se relance totalement et passe au dessus de la barre des 7 millions de jetons.

Il reste 4 joueurs (sur 487 inscriptions)
Level 31 - Blinds : 80 000 - 160 000 - Ante 160 000
Moyenne : 6 087 000

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
Bim bam boum ! Kasparas assomme le tournoi

Un énorme carambolage à trois, un bad beat de Kasparas et le Lituanien s'envole vers la victoire.

Les quatre amis ne voulaient plus se quitter et il aura fallu un bon set up, que dis-je, un énorme accident pour faire basculer le tournoi. Et cette fois, la chance a tourné en faveur de Kasparas. Ca commence par une ouverture d'Andrej Imrich avec les flèches, Hula enchaîne par un re-raise tapis 25BB avec :Kd:Qs et derrière, Kasparas Klezys re-shove tapis avec :Jd:Js. Imrich n'en demandait pas tant et on se retrouve avec trois joueurs à tapis pour un pot à 20 millions. My dear !

Les supporters de tous les concurrents se lèvent, crient dans tous les sens et ce sont les Lituaniens qui font le plus de bruit. "Jack ! Jack ! Jack !" et Paf, le :Jh au flop, accompagné d'un :7d et d'un :4d. Deux briques plus tard, Kasparas lève les bras en se ruant vers son clan. Comme tous le monde dans la salle, il sait que ce bad beat vient peut être de lui offrir le tournoi. Ihor Hula salue ses adversaires et s'en va en quatrième position. Quant à Imrich, il lui reste un gros million de jetons, c'est à dire 7BB pour survivre. Tous le monde est abasourdi.

large.DSC_0469.JPG.e6bf68add590277a4d4b8
Il est là le coup du tournoi. Kasparas (ici déjà en train de célébrer avec les siens), vient de faire exploser la table. Ihor Hula, qui sert ici la main de celui qui aurait du être son bourreau, repart avec 15 144 €

Pour que vous compreniez bien ce coup de théâtre, voici le nouveau chipcount :

Kasparas Klezys (LIT) : 20 500 000
Grzegorz Wyraz (POL): 2 800 000
Andrej Imrich (SVK): 1 500 000 

Il reste 3 joueurs (sur 487 inscriptions)
Level 32 - Blinds : 100 000 - 200 000 - Ante 200 000
Moyenne : 8 000 000

Edited by cosmictrip

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
Kasparas Klezys, une victoire monstre

Après avoir mis ses adversaires au sol d'un énorme coup de massue, le Lituanien a terminé le travail pour empocher la plus belle victoire de sa carrière.

Avec de telles différences de stack, il fallait vraiment un miracle pour que le Lituanien ne mette pas la main sur la bague, enfin le doigt, enfin vous comprenez. Le suspens résidait plutôt dans le nom du runner-up. Entre les deux plus basses marches du podium, il y avait quand même une petite différence de 7 000 balles plus un ticket à 10 000. Et bas ça s'est joué sur un 60-40.

Kasparas a laissé ses deux concurrents régler leur compte entre eux. Grzegorz Wyraz a envoyé ses 12 dernières blindes sur Andrej Imrich à qui il n'en restait que 7. :Kc:2c face à :Qc:4c  et le board :7d:5h:6s:3d:2h offre une suite au Slovaque. On va dire que sa compense, un peu, son craquage d'as. Deux mains plus tard, Kasparas achève le Polonais avec :Kd:Qh contre :Kh:9c. Pas de neuf salvateur, Grzegorz repart avec 18 725 €.

large.DSC_0481.JPG.775ca5d2134e68d48eaca
Abonné au place d'honneur, Grzegorz Wyraz quitte le tournoi avec un beau chèque, mais la win lui échappe toujours. Bon, c'est vrai que là, c'était peu compliqué d'aller chercher Kasparas Klezys.

On a ensuite assisté à l'un des heads-up les plus courts de l'histoire des WSOP-C. Trois mains ont suffi et c'est encore avec une paire de :Jd:Jh que Klezys met le coup fatal, face au :Qs:3c d'Andrej Imrich.

large.DSC_0494.JPG.2d8bd3948c6d2f3bcd80a
Il était à un valet de faire une remontée fantastique. Chiploser au début de la journée, Andrej Imrich repart avec 25 907 € + un ticket WSOP ME à 10 350 €. Pour son premier gros deep run en tournoi. Un énorme GG pour ce très sympathique slovaque.

C'est le plus gros gain, la plus grosse victoire, sur le plus gros field de la carrière du Lituanien. Déjà vainqueur de deux petits side events lors des derniers WSOP Europe, Kasparas s'offre une troisième win en six mois à Rozvadov, dépassant au passage les 200 000 $ de gains en tournoi. Les copains sont fiers, Léon Tsoukernik vient féliciter le champion et maintenant place à la séance photo !

large.DSC_0506.JPG.b2b2ead5e186eb9e51d2d
Le gang des Lituaniens flingueurs. Ca fait quand même trois fois qu'ils visent dans le mille ces satanés Baltes depuis le début du festival.

Le tableau complet de ce WSOP-C Monster Stack :

  • 1er - Kasparas Klezys (LIT) : 40 857 € + Ticket à 10 350 €
  • 2e - Andrej Imrich (SVK) : 25 907 € + Ticket à 10 350 €
  • 3e - Grzegorz Wyraz (POL) : 18 725 €
  • 4e - Ihor Hula (UKR) : 15 144 €
  • 5e - Lukas Grussmann (ALL) : 11 985 €
  • 6e - Daniel Smiljovic (ALL) : 9 225 €
  • 7e - Jaroslav Peter (SVK) : 6 866 €
  • 8e - Jonas Lauck (ALL) : 4 971 €

Après sa victoire, je suis allé prendre quelque mots auprès du champion. L'interview arrive incessamment sous peu.

Edited by cosmictrip

Share this post


Link to post
Share on other sites
Kasparas Klezys :  « Maintenant, il me faut un bracelet »

Après avoir pris les photos et serré quelques pinces, Kasparas Klezys est venu nous glisser quelques mots pour commenter la plus belle victoire de sa carrière. Et après cette bague, le Lituanien ne compte pas s'arrêter là.

large.DSC_0500.JPG.874802879ceaa3f812898
Léon Tsoukernik a même interrompu sa partie de cash game pour féliciter le jeune champion

Fausto : Bravo pour ta victoire Kasparas. Comment tu te sens après ce Monster Stack ?

Kasparas Klezys : Je me sens très très bien. Super heureux. Il y avait mes copains, mon petit gang de fan, c’était vraiment trop excitant. En plus, il y avait la table télévisée ! C’est la plus grande victoire de ma carrière.

F : Tu avais déjà fait deux grosses victoires ici. Quelle est la différence avec tes titres WSOP Europe ?

K.K  : C’était des tournois sur un jour. Enfin, le Omaha, c’était sur deux jours mais là, c’était bien plus gros. Nous avons joué pendant trois jours, c’était bien plus dur ce Monster Stack.

F : Est ce que les Valets vont devenir ta main fétiche maintenant ?

K.K  :Je ne crois pas. Quand tu gagnes des bad beats, tu les oublies rapidement alors qu’il  en que tu perds et que tu n’oublies jamais.

F : Qu’as tu pensé de cette table finale ?

K.K  : Je pense que j’ai joué du bon poker. Il faudra que je revois le streaming mais je ne me souviens pas avoir fait d’erreurs, de grosses erreurs en tout cas. J’étais face à des adversaires redoutables, ça n’a pas été facile. Le joueur polonais était clairement le plus expérimenté, il a gagné des centaines de milliers de dollars… Donc ça montre que le niveau était relevé.

F : Maintenant que tu as la bague, quels vont être tes nouveaux objectifs ?

K.K  : La bague, c’est beau. Mais maintenant, il me faut un bracelet. Je ne sais pas si je serai à Las Vegas cette année, mais c’est sur que je vais revenir cette année pour les WSOPE puisque j’ai mon ticket.

F : Qu’est-ce que tu as prévu de faire après cette win ?

Je serai ici jusqu’au 9 avril pour jouer des tournois, en Omaha surtout avec le Big Wrap. Et avec cet argent, je ne pense pas acheter quelque chose de gros en particulier, mais je vais pouvoir être tranquille avec ma Bankroll.

F: Bravo encore pour cette bague et bonne chance pour la suite.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il est venu le temps du Main Event

Après trois jours passés sur ce palpitant Monster Stack, place au tournoi roi de la semaine : Le grand, le fameux, le superbe, le légendaire Main-E-veeeeeeeent.
 

giphy.gif

 

La bataille du Monster Stack vient de se terminer, celle pour le Main Event ne fait que commencer

Ca y'est, le Day 1A est lancé... Depuis 8 heures déjà en fait mais profité aux tables finales oblige, j'ai préféré vous conter en détail les péripéties de ce Monster Stack. Nous reprenons donc ce Main en cours de route alors qu'il reste encore une bonne heure et demi à jouer. Le temps pour moi de vous présenter un peu les combattants qui ont pris place dans l'arène. 220 guerriers ont décidé de livrer combat dès le premier jour. Parmi eux, des héros au passé glorieux, de jeunes loups aux dents longues, des écuyers passés par les satellites et quelques franchies qu'il me tarde de vous faire découvrir ou re-découvrir.

Puisqu'on en a pas vu beaucoup depuis le début de la semaine, on va même commencer par nos Bleus.

Parmi les têtes connues, Monsieur Alexandre Viard. La République Tchèque, il aime bien. C'est là qu'il a remporté son plus gros tournoi, en 2017 sur un 2 000 $ du Pokerstars Championship de Prague. Il s'y est même installé il y a quelques mois, si bien qu'il vient à presque tous les festivals rozvadoviens. Il est tellement tchèque que les organisateurs l'ont enregistré en tant que "CZE".

large.DSC_0539.JPG.ed29b0f12d5bf34fb1723
La mode est au beret pour Alexandre Viard, ici à côté de l'allemand Enrico Rudelitz, runner up de l'event 58 des WSOP il y a trois ans de cela

Dans le contingent bleu qui est sur le point de passer le Day 1A, on trouve également Jean Karam, qui cette année, a préféré la fraicheur de Rozvadov au soleil de Marrakech. Mathieu Brandrowski, Akan Kaya et Jacques Dolignon complète la délégation bleue, qui continuera de s'agrandir dans les prochains jours.

Sinon, le Main Event a bien évidemment attiré quelques gros noms du circuit germano-tcheco-austro-néerlandais. On en avait déjà aperçu quelques uns dans les couloirs du King's ou sur les tables du Highroller, comme Anton Morgenstern, Marek Blasko, Micahel Mrakes ou l'inévitable Martin Kabrhel. Mais d'autres regs de l'est ont également fait leur apparition sur les tables du Main. Par exemple, Monsieur Jakob Madsen. Le Danois, joueur de cash game High Stakes PLO a déjà remporté une bague sur le Highroller des WSOP-C Bruxelles en 2017, s'imposant face à Arnaud Anselme pour 42 000 €.

large.DSC_0522.JPG.b9ffffd50f5baacacfe45
En quête d'une deuxième bague WSOP-C : Le Danois Jakob Madsen.

large.DSC_0530.JPG.2aec843b0dc28ed833aea
Alors, qui est le plus gros requin de République Tchèque ? Entre Michael Mrakes et Martin Kabrhel, il y a match et monsieur le croupier fait l'arbitre.

large.DSC_0542.JPG.d81df5e97f34ba21a0882
Deux autres "big players" au coude à coude. Marek Blasko, à gauche, face à l'Autrichien aux quatre bagues WOSP-C, Monsieur Robert Auer

large.DSC_0543.JPG.4a3fd06f940883ad0082b

Enfin, en flou, voici Amir Begovic. Le Bosnien est tout simplement venu défendre son titre, lui qui s'était imposé devant de 698 joueurs pour un gain de 220 000 €.

Il reste 120 joueurs (sur 221 inscriptions)
Level 11 - Blinds : 600 - 1 200 - Ante 1 200
Moyenne : 98 000

Share this post


Link to post
Share on other sites
Pendant ce temps sur le Ladies Event

A l'étage de la Poker Arena, une autre bague est en passe de trouver son doigt. Des doigts de fée puisque c'est le Ladies Event qui approche de son dénouement.

Parmi les quatre prétendantes, la grande Sofie Thijs pourrait tirer son épingle du jeu mais pour l'instant la Belge est dernière en stack. Problème, trois d'entre elles seulement seront payées dans un tournoi qui a attiré 28 participantes pour une première place à 2 470 €. Pour l'instant, c'est la Chinoise Guoli Sun qui mène les débats, suivie de près par l'Autrichienne Klara Greizingerova.

large.DSC_0545.JPG.63d61a07c9bca7e3350b8
La Diablesse rouge Sophie Thijs, en quête de sa première bague

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 28/03/2019 à 21:08, newsky33 a écrit :

C'est peut être subjectif mais je trouve que tu apportes vraiment quelque chose de plus dans tes coverages. Même sur un évent ou on connaît moins de joueurs. 

D’accord avec ça !

Vraiment sympa à suivre tes coverage.

En revanche, si tu croises Léon demande lui d’investir dans l’eclairage.

S’il refuse, un flash.

S’il refuse... Dis pardon !

 

Ah... Si aller à Rozvadov était plus simple...

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 8 minutes, calouminou a écrit :

 

 

Ah... Si aller à Rozvadov était plus simple...

y'a quoi de compliqué? vol à 100e A/R si tu prends à l'avance. ca prend 1h30 , et ensuite tu prends la navette pour le kings :)

Share this post


Link to post
Share on other sites
Première fournée pour le Main Event

C'est terminé sur le Day 1A. Sur les 221 partants, 96 joueurs ont gagné leur place pour le Day 2. Côté Français, le score est de trois sur sept. Honnête.

Un premier jour tout en douceur. Avec une structure bien deep comme celle-ci, pas besoin de se presser ni de déplacer des montagnes, mais certains ne sont pas privés pour monter des gros stacks. C'est le cas de Daniel Smiljkovic. Visiblement frustré de n'avoir fait 4e du Monster Stack, l'Allemand s'est lâché sur le Main. sept tapis de départ pour lui, soit près d'un stack bouffé par heure. Une machine. L'Allemand n'est devancé que par son compatriote Peter Bstieler, qui termine la journée avec 376 700 jetons.

large.DSC_0548.JPG.c2496b0474d2ddcf70a7a
Belle journée pour Daniel Smiljkovic. 15 000 balles encaissés dans l'après midi et une place de presque chipleader sur le Main Event.
L'Allemand ne perd pas son temps à Rozvadov.

 

large.DSC_0551.JPG.c029259e49fbcae8ffc85
Après avoir fait la bulle sur le Ladies Event, Madame Sun vient féliciter son mari Yungshen qui passe le Day 1A. Le Chinois, qui compile plus de 800 000 $ de gains repartira dimanche avec un stack décent de ???

Journée correct pour notre contingent bleu. Ils sont trois à avoir passé le premier obstacle, enfin quatre si on compte Mikael Hen Hanouna, enregistré en tant qu'Israélien mais vivant à Caen depuis quelques années. C'est d'ailleurs lui qui mène la délégation avec 174 000 jetons. Ca passe aussi pour Alexandre Viard (123 000, la moyenne), Mathieu Brandorwski (83 000 jetons), Jean Karam (76 000) .

large.DSC_0528.JPG.da7643e0a03e167f91272
Un stack plus que décent pour le plus Français des Israéliens de ce field, Mikael Hen Hanouna. Le Caennais repart avec 174 000 jetons pour le Day 2

On notera les bons stacks Michael Mrakes, qui a monté 235 000 jetons, de Martin Kabrhel, à près de trois starting stacks, soit juste un peu plus que Marek Blasko et de Vladimir Shraiberg, encore lui, à plus de 140 000.

Chipcount complet :

large.5c9eb5aeb3a8d_Capturedcran2019-03-large.5c9eb5af30410_Capturedcran2019-03-
large.5c9eb5afa047d_Capturedcran2019-03-

 

Mais ce Day 1A n'était qu'un amuse bouche avant la folie qui devrait s'emparer de la Poker Arena demain. D'après le super floor David, on peut s'attendre à 400 entrées pour demain, peut être plus puisque l'hotel affiche complet. La salle devrait être pleine à craquer, l'ambiance électrique, l'action magnifique. Mesdames et Messieurs, ce Main Event sera grand.

Pour ma part je vais profiter de cette nuit un peu plus longue que les autres pour aller me régaler au self service et recharger les batteries avant ce Week-End Marathon. D'ici là, prenez soin de vous, amusez vous, chantez, dansez la vie et on se retrouve demain pour la suite de ce festival. Ca va être Fueeeeeego.

 

giphy.gif

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 11 minutes, calouminou a écrit :

D’accord avec ça !

Vraiment sympa à suivre tes coverage.

En revanche, si tu croises Léon demande lui d’investir dans l’eclairage.

S’il refuse, un flash.

S’il refuse... Dis pardon !

 

Ah... Si aller à Rozvadov était plus simple...

Merci mon cher @calouminou. Si tu fais référence à l'obscurité de certaines photos, c'est en effet du à l'illumination médiocre de la salle, mais surtout à mes talents de photographes. Notre cher @WebMastervient d'investir dans un Canon de qualité mais je ne maîtrise pas encore tous les paramètres. Heureusement, ce cher Fabien Richard, mon voisin de table m'a expliqué ce soir quelques secrets de photographes. Je sens que demain, vous serez ébloui.

Quand à Rozvadov, je rejoins @serialloosersur le côté pratique. L'avion est pas trop cher si on s'y prend pas trop tard, même sans passer par Beauvais et si tu viens avec quelques copains, le taxi jusqu'à Rozvadov est ok. Et vu la softitude du field, y'a même moyen de repartir avec quelques soussous.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 7 heures, seriallooser a écrit :

y'a quoi de compliqué? vol à 100e A/R si tu prends à l'avance. ca prend 1h30 , et ensuite tu prends la navette pour le kings :)

en louant une voiture à l'aéroport cela te reviendra moins chère (si vs êtes plusieurs et séjour de 4, 5 jours)

Share this post


Link to post
Share on other sites

en général j'évite de raconter mes CSB , mais celle-ci pourra être utile aux autres CPistes qui pourraient se rendre à Rozvadov.

Je suis parti avec une somme en cash, et comme un bon poisson j'ai spew comme un goret.

Du coup j'ai fait des buyin en CB. Or contrairement à la France, quand vous faites un buyin de tournoi en CB à rozvadov cela équivaut à un retrait en espèce.

Ma carte LCL m'autorise 1,000 € de retrait en cash tous les 3 jours, et 8,000 € en dépenses "classiques".

Du coup vous pouvez voir le souci quand il s'agit de buyin le main event à 1700 € :)

Autre curiosité, si tu buyin un tournoi à 500+50 , tu dois mettre ta carte dans un premier lecteur pour payer 500, puis dans un second pour payer les 50 balles du casino.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
Chill a débuté, sur le Day 1B

A Rozvadov, les dancefloor, les open-mics, les block parties... C'est pas trop ça. La folie du vendredi/samedi soir est pokeristique et aujourd'hui la fête s'annonce grande. A défaut de pouvoir profiter des pistes musicales, je vous propose une présentation de ce Day 1B à base de rythmes, de break et de classiques. Shuffle-up and dance !

"Ou-Ha, tous le monde lève les bras, c'est c'que le Main event est là, Ou-Ha, que pasa que pasa !". Ce n'est pas Akhénathon, mais Andy Tilmann, le floor, qui a pris le mike pour lancer les hostilités de ce Day 1B. Un flight qui s'annonce déjà grand. Il est tout juste 15 heures et déjà 160 joueurs sont dans la place. Les allées du casino sont pleines, les tables se remplissent, la tension monte... AKH avait raison : "C'est sur le Day 1B que Rozvadov prend de l'ampleur".

large.DSC_0553.JPG.69d9d4eb1edab3a1b4f25
La piste de la Poker Arena se remplit vite ce samedi après midi.

Pas trop de rap-céfran dans le King's Casino. C'est plutôt la scène austro-allemande qui occupe la piste mais on compte tout de même quelques classiques US. Ce bon vieux Jason Wheeler, ses presque 4 millions de dollars de gains et son bracelet WSOP est venu kickés ça sur le Day 1B, après avoir raté son premier couplet sur le Day 1A. Just another Day pour l'artiste de Chicago. L'occasion de glisser un petit hommage à un homme qui ne parlait pas de poker mais dont l'un des titres légendaires se prête plutôt bien à notre jeu favori. 

Petit hommage à l'un des plus grands, dont on a fêté il y a pas si longtemps les 8 ans de sa disparition. R.I.P Bro.

large.DSC_0561.JPG.2c4a2748e4db1bb6ed4e3
Jason Wheeler check les lyrics avant de déballer sa partition

Big up également à la scène allemande qui participe grandement au succès du King's. Pas de très grands noms mais plusieurs regs du circuit comme Julian Brandt, Ronny Voth, Huseyin Arkun... Ces noms ne vous disent peut être rien mais ils pèsent tous plus de 200 000 $ de gains. Pour vous donner une idée du poids du field allemand, sur  les 160 joueurs inscrits, 34 nous viennent d'outre Rhin. Easy.

Voilà pour la playlist rozvadovienne de ce samedi. J'espère que vous avez kiffez le son. Maintenant, place à l'action.

giphy.gif

Edited by cosmictrip

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
Du tapis vert au gazon vert

Quelle idée d'organiser des tournois de poker en plein samedi aprèm', en pleine Bundesliga !

Le poker est un sport qui se joue à neuf et pendant, c'est l'Allemagne qui matte des streamings. Puisque l'action n'est pas encore très intense, certains profitent des premiers niveaux pour observer leur équipe de cœur. Poker ou football, il ne faut pas choisir et c'est pourquoi le casino a mis tout en place pour que les joueurs puissent mêler leur deux passions. Après tout, on ne va pas louper un superbe Nuremberg - Augsbourg sous prétexte qu'on joue un tournoi à 1 500 € !

large.DSC_0563.JPG.01b66dd688f67c00690c4
Le King's Casino a installé ces superbes écrans dans la Poker Arena
pour que les supporters allemands puissent profiter du génial multi-Bundesliga.

Pour certains, le dispositif n'est pas suffisant. Ou bien, ils n'ont tout simplement pas eu la chance de s'asseoir sur un siège faisant face aux écrans géants. C'est le cas d'Andreas Reider. Mais l'Allemand ne louperait pour rien au monde un match du Borussia Dortmund. Mais en bon supporter, Andreas a tout prévu. Il a donc installé son iPad pour profiter du match en toute détente. Et cela ne l'empêche de bouffer des tapis adverses en même temps, comme ici avec un brelan de 8 qui lui permet de doubler son tapis. Manque plus qu'un but de Marcos Reus et l'après midi sera parfait.

large.DSC_0573.JPG.307bd45870601bb02ac50
Pas le temps de niaiser pour Andreas Reider. Centre, tapis, golazo, payé... L'Allemand joue sur tous les terrains.


Mais il n'y a pas que les joueurs qui aiment le ballon rond. Les couvreurs aussi ont le droit de profiter leur samedi football. Mon cher confrère tchèque Jan, supporter inconditionnel du Slavia Prague ne louperait un match de son équipe pour rien au monde. Son équipe ne joue qu'à 17h mais en attendant, le couvreur de Pokerzive se chauffe avec le match... du Sparta, l'ennemi juré. Et il est aux anges puisque le Mlada Boleslav est en passe de s'imposer.

large.DSC_0567.JPG.68618fe929dab0e0aa246
Le Mlada Boleslav à l'attaque face aux Sparta Prague. Franchement, c'est pas pire qu'un Rennes-Dijon.

Et au moment où je termine ce poste, but de Nuremberg !

giphy.gif

Edited by cosmictrip

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
Les Bleus sont dans la place

Après avoir fait un point football et musique, on va quand même parler un peu de poker. La Poker Arena devient de plus en plus belle à chaque minute et le tournoi prend de l'allure. 246 joueurs déjà ! Et parmi eux, on trouve un petit contingent bleu. Passage en revue des forces en présence.

Un peu d'hexagonocentrisme, commençons par nos Français ! Ils sont huit à avoir pris place dans ce Day 1B. Et Fabien Richard et moi avons reconnu quelques joueurs. En tête d'affiche, Monsieur Yorane Kerignard. Le grinder avait lancé sa carrière avec trois tables finale EPT en trois ans, de 2011 à 2013. A Copenhague, à San Remo et à Deauville. Plus un titre WPT à Malte en 2012. Il avait continué avec un deep run sur le Main Event des WSOP en 2014, finissant 23e pour 286 900$. L'année suivante, il frôlait le bracelet en échouant à la 3e place d'un NLHE à 1 500 $. Depuis quelques années, ça run un peu moins good mais le Français reste un joueur redoutable. Ca fait quelques mois qu'il vient à Rozvadov, où il a déjà obtenu de nombreuses places payées mais Yorane reste en quête d'une vrai perf au King's Casino.

large.DSC_0614.JPG.3d190f3e07bb392732eb9
Ca commence pas très fort pour Yorane Kerignard mais avec lui, on a déjà vu plus d'une remontada

Dans la délégation française, on retrouve également Pascal Roumier, ancien adepte de l'ACF où il a connu quelques jolis succès. Ces dernières années, on le voit plutôt du côté de Namur mais aujourd'hui, le Parisien est en quête de son premier drapeau tchèque.

large.DSC_0603.JPG.eb6d7491d27ab888f8168
Le vétéran bleu de ce field, Monsieur Pascal Roumier

Kamal Atoui est là aussi et il aimerait bien trouvé un deep run après un début de semaine compliqué où il a enchainé les petits tournois sans trouver d'ITM. "J'étais bien dans le freezeur hier, avec près de quarante blindes à 15 joueurs de la bulle. Il y avait un joueur super aggro à ma gauche et j'ai trouvé une paire de rois en bataille de blinds. Le mec me relance à tapis je me dis yes, je l'ai attrapé. Il retourne :Ax:Kx et bim, l'as au flop". Pas du genre à s'alarmer, le reg de Marrakech a déjà monté quelques jetons pour passer autour des 90 000.

large.DSC_0594.JPG.db37d53184d91fdd7d606
Pas en veine cette semaine, Kamal Atoui démarre bien son Main Event

Soufiane Saada, Patrick Schuhl, Akan Kaya et Fouad Toujani complete le contingent bleu. Mais côté francophone, il y a du beau monde aussi. Comment ne pas mentionner notre cher ami suisse Emil Bise ? L'helvète aime bien le Main des WSOP-C. Tellement qu'il a gagné le dernier, en octobre, pour 185 652 €. Je me suis fourvoyé en disant qu'Amar Begovic défendait son titre. Le Bosnien a gagné le WSOP-C de mars 2018. Le tenant du titre, il est là ! Et regardez quel beau logo il porte !

large.DSC_0608.JPG.878723a32a25fa584266e
Emil Bise vous envoie du Love

Un autre ami francophone, c'est Christian Thiry. Le Luxembourgeois, vainqueur il y a deux ans d'un side sur l'EPT d'Amsterdam, a deep run ce même tournoi l'année dernière et hier, il a gagné son ticket en satellite. Un joueur très sympathique, sans prétention mais diablement bon.

large.DSC_0582.JPG.9f92d298092bbb1e39a87
La classe et l'élégance de Chirstian Thiry 

 

Il reste 202 joueurs (sur 247 inscriptions)
Level 3 - Blinds : 200 - 400 - Ante 400
Moyenne : 58 932

 
Edited by cosmictrip

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
Les sommets de l'est

Si quelques français se cachent dans la plaine de la Poker Arena, quelques montagnes germano-tchequo-slovaque émergent dans ce Day 1B. Petite ballade parmi les hauts sommets de ce field.

Certains se sentent à l'aise dans les hauteurs. Des grimpeurs habitués à escalader les cols de première catégorie, si bien qu'ils n'en redescendent que rarement. L'aigle Grzegorz Wyraz fait partie de cet espèce. Après avoir dominé le Monster Stack pendant presque deux jours, le Polonais a encore monté des stacks vertigineux pour culminer à plus de 220 000 jetons, soient 380 BB. L'Homme au 800 000 $ de gains continuent de planer sur ces WSOP-C.

large.DSC_0618.JPG.2e22943143b1e2664db51
Enorme exploit, j'ai réussi à avoir Grzegorz Wyraz en train de sourire. Par contre, j'ai aussi réussi à faire le point sur ce superbe bras tatoué en arrière plan. Champion !

Ce Monster Stack semble avoir donner des ailes aux différents finalistes puisque Daniel Imrich et Julian Brandt, respectivement 2e et 9e se sont tous deux envolés au delà des 160 000 jetons.

large.DSC_0607.JPG.069164a780383a40ac432
Le Slovaque Daniel Imrich en plein kiffe pendant cette semaine rozvadovienne

Plusieurs autres voltigeurs naviguent dans ces massifs . Giorgio Soceanu, auteur de plusieurs TF sur le circuit italien a monté 170 000 jetons, Leonid Yanovski mène l'escadron israélien avec 152 000 et le Slovaque Andrej Cintula, vainqueur d' 1 100 € ici même il y a cinq ans en est 186 000.

Plusieurs gros noms du circuit ont également débuté leur ascension mais à un rythme plus tranquille. L'Autrichien Vlado Sevo, présent sur le circuit depuis plus de vingt ans et hauteur de nombreuses perfs sur le circuit de l'est est à 115 000 jetons. Anatoliy Zyrin, finaliste du Party Poker Millions en 2017 pour 300 000 $ monte son stack en douceur, autour des 90 000 désormais soit un peu plus que ce cher Jason Wheeler.

large.DSC_0577.JPG.0058846c477e3e1abac32
Concentration maximum chez le reg russe Anatoliy Zyrin

Côté bleu, pas de grands alpinistes mais quelques baroudeurs bien placés. Kamal Atoui vient de passer au dessus des 120 000 après avoir value un brelan d'as contre un brelan de dame sur un board : :9s:Td:8h:Ac:Qs.

Le vieux briscard Alain Bauer a démarré en trombes, en doublant son tapis de départ en même pas une demi heure et Soufiane Saada a pris quelque petits coups pour passer la barre des 75 000 mais d'autres Bleus commencent à tirer la langue dans leur tentative. Yorane Kerignard est en bas de l'échelle, à 17 000 jetons et pour Patrick Schull, l'aventure s'est terminé prématurément sa couleur max avec :Kc:7c se faisant attraper par le full de son adversaire avec :Qs:8h sur board :8c:Ac:6d:8s:Qc.

Chipcount partiel :

Gregorz Wyraz : 221 000
Andrej Cintula  186 000
Giorgio Soceanu : 177 000
Leonid Yovanovski : 152 000
Andrej Imrich : 144 000
Kamal Atoui : 125 000
Vlado Sevo : 115 000
Alain Bauer : 95 000
Jason Wheeler : 83 000
Anatoliy Zyrin : 74 000
Soufiane Saada : 71 0000
Eyal Benshimon : 62 000
Christian Thiry : 54 000
Fouad Touyani : 48 0000
Pascal Roumier : 43 5000
Yorane Kerignard : 17 000

Il reste 216 joueurs (sur 291 inscriptions)
Level 5 - Blinds : 300 - 600 - Ante 600
Moyenne : 67 500

Edited by cosmictrip

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now


  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

English
Retour en haut de page
×