Jump to content
This Topic
cosmictrip

Coverage WSOPC Rozvadov 2019

Recommended Posts

Posted (edited)
Club Poker is everywhere

C’est un dispositif intergalactique qu’a mis en place le CP pour ce début de Printemps.

L’excellente @FloFlo M. est aux pieds des pistes de Sotchi pour l’étape russe de l’EPT, l’inénarrable @veunstyIea débarqué sous le soleil gris de Marrakech où se déroule le Wonder8, et c’est un troisième coverage qui s’apprête à démarrer puisque je viens de poser mes valises à Rozvadov pour les WSOP Circuit. Les reporters du CP sont partout. Dans les campagnes, dans les villes, sur les réseaux sociaux !

 

giphy.gif
La tour du CP en cette fin de mois de mars

Nous voilà donc de retour à Rozvadov ! Elle m’avait manqué cette petite bourgade perdue au milieu des forêts de Bohême. Ses grandes autoroutes traversant la campagne tchèque, ses chevreuils gambadant à travers les rangées de sapins, ses mini-markets achalandés le long de l’unique avenue du village, ses salons de massage, son shisha bar et surtout son magnifique King’s Casino.

 

large.DSC_0021.JPG.8ca3efef33687843c71e8

La ressemblance avec Las Vegas n'est elle pas frappante ?

 

large.DSC_0006.JPG.fcafa24f773283371dda5
Pouvez-vous trouver des guinguettes aussi charmantes et authentiques  au milieu du Nevada ? Permettez moi d'en douter.


Telle une forteresse érigée au milieu du désert, le King’s ne fait pas dans la discrétion et ses lumières attirent les joueurs venus des quatre coins de l’Europe. Dans les couloirs bordés de machines à sous, on entend parler tchèque, allemand, italien, anglais, hébreu… Le Français est une espèce rare à Rozvadov, mais le contingent bleu grossit à chaque nouveau festival. Certains ont pourtant repéré l’endroit depuis longtemps et de nombreux joueurs alsaciens, lorrains, belges ou luxembourgeois viennent ici pour leur pèlerinage bi-annuel. J’en ai déjà aperçu quelques uns hier, qui se chauffaient les doigts sur le Daily Turbo ou les satellites et je vous les présenterai dès qu’ils seront de retour dans la splendide Poker Arena.
 

large.DSC_0055.JPG.12733d4d7facb8da6ab51

C’est cette immense salle qui accueille pour la 4e fois l’étape tchèque des WSOP Circuit. Deux semaines de festival, quinze bagues à distribuer, deux mille joueurs attendus et plus de deux millions d’euros garantis. Rien que ça.

La majorité des events a déjà été jouée. Nous arrivons pour la quintessence, le gratin, la crème de ce festival ! Voilà un peu le programme qui nous attend pour cette semaine de coverage.

  • Le Monster Stack - 500€ : Un bon gros deepstack pour porte feuille moyen, 4 flights, 3 jours de tournoi et un prize pool juteux de 200 000 €.
  • Le PLO Highroller -  1 850 € : Un tournoi classieux pour les amateurs de Omaha, plutôt nombreux dans dans l’enceinte du King’s.
  • Le NLH Highroller - 5 000 € (à partir de vendredi) : Le rendez-vous des patrons. Quelque joueurs de renom devraient y pointer le bout de leur nez pour en découdre sur un jour unique de tournoi.
  • Le Main Event - 1 550 € (à partir de vendredi) : Le bouquet final. Un combat dantesque sur un field monstre pour 1 103 500 € de garantis (oui, c’est très précis).

En plus de ces quatre fantastiques, nous tenterons de faire un tour sur les satellites, le Freezout et le Ladies event pour vous faire découvrir autant que possible l’action, les acteurs et le folklore du King’s casino.

On avait déjà fait une petite visite du village la dernière fois mais s’il y a des Cpistes qui veulent faire un tour du côté du jardin d’enfant, des salons de massage, établissements de nuits ou tester les autres divertissements proposés dans le coin, n’hésitez pas à demander.
 

large.DSC_0025.JPG.6ac8ee1ccc23ca9154808
Ca vous dirait d'aller faire un petit tour ? 

En attendant le coup d’envoi du PLO Highroller, qui démarre dans une petite demi-heure, je vais me commander un jus d’orange pressé du côté du bar et aller me ressourcer dans la salle des machines à sous et son air délicieusement enfumé. Installez vous confortablement, les WSOPC de Rozvadov sont lancés !
 

giphy.gif

Edited by cosmictrip

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
En Apéro, un cocktail de victoires tricolores

Avant de vous présenter les joueurs qui prennent place pour le début du PLO Highroller, petit récap’ de ce qu’il s’est passé pendant le début du festival. Et les joueurs Français ont enflammé le King’s Casino.

Et une, et deux, et trois victoires tricolores déjà dans ce festival, ce qui place provisoirement la France à la 2e place au tableau des médailles, devant la Lituanie et seulement devancé par l’Allemagne (4 victoires). Je ne vous cache pas qu’il s’agissait d’événement mineurs, mais tout de même, c’est assez énorme tant le contingent bleu est minime par rapport aux joueurs outre-Rhin.

giphy.gif
 

Chapeau bas donc à Rémi Blanc, qui s’est imposé sur le King’s Friday Night Turbo, pour 4 557 € de gain. Plutôt en forme durant cette semaine tchèque, le jeune Français avait gagné le Freezout turbo de la veille, premier tournoi officiel apparaissant dans la liste du festival, pour 1 481 €.

Mais la grosse perf tricolore revient à Darko Stojanovic, qui est allé chercher la bague sur l’event numéro 7, à savoir le Bounty Hunter, à 460 € l’entrée. Déjà présent en table final du Omaha high Low, Darko a vaincu le lendemain un field de 118 joueurs pour s’adjuger un chèque de 13 337 € et une deuxième bague WSOPC, un an et demi après celle gagnée à Paris, sur un 400 € Pot Limit Omaha. Celui qui avait remporté l’event 2 des WSOPE d’Enghien-les-Bains il y a presque six ans passe par la même occasion la barre des 500 000 $ de gains en tournoi. Un énorme GG à lui !
 

large.54727910_2616099625071782_74768212
Une belle bague, un beau pull Mickey et un superbe smile pour Darko Stojanovic qui célèbre sa win sur l'event 7 de ces WSOP (crédits : King's Casino)

A part ça, l’Allemand Mohamad Arin a validé la première grosse win de sa carrière en remportant l’Opener pour 64 431 €. Le Lituanien, Paulius Vaitekunas a enlevé le Lucky 7s Event, sa compatriote Arena Macesovic l’a imité sur le tournoi 6-max, empochant 11 671 €. Le Slovaque Marian Uharcek a fait une remontée fantastique pour remporté le Mini Main Event, transformant 250€ en 100 623€ et l’Allemand Chris Haberger prend 8 916 € sur le Pot Limit Omaha Hi/Lo.
 

large.56219996_2620764154605329_14071773
La première superperf du festival est signée Marian Uharcek (crédits : King's Casino)

Voilà pour les amuses bouches. Maintenant, les choses sérieuses vont commencer.

Edited by cosmictrip

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
Pour se chauffer les doigts, Un flight de gala

Des vainqueurs de bracelet, des bagues WSOP-C, des stars de jeux télévisés… Pour un Monster Stack à 500 €, il y a du beau monde ce mercredi à Rozvadov.

Pour mon premier coverage, on m’avait envoyé à Rozvadov couvrir un tournoi à 200 € avec huit Day 1 presque entièrement remplis d’anonymes. Pour mon deuxième Rozvadov, les tournois ont monté en gamme, le nombre de Day 1 a été divisé par deux et les fields sont un peu moins randoms. Ca fait plaisir.

Et comme il y a trois mois, je peux compter sur David, un floor fort sympathique qui avec son expérience d’ex-croupier m’aide à repérer les « real players » parmi l’armée d’anonymes. Et pour ce Day 1D, il y a du lourd.

Nous avons par exemple quelques détenteurs de bracelets WSOP. C’est le cas de Sébastian Langrock, vainqueur il y a deux ans du 1 500 € NLHE/PLO, pour 268 555 $ de gains, tout de même. Enfin, c’est peanuts comparé à ce qu’il a pu gagner… en jeux télévisé ! Car en plus d’être bracelet WSOP, Sebastian est aussi vainqueur de « Qui veut gagner des millions » version allemande.
 

large.5c9bd21f2a805_Capturedcran2019-03-
En même temps, la question était facile...

De quoi imposer le respect ? Pas vraiment, Seb, vient de se prendre un bluff de l’espace. 4 joueurs se mettent d’accord sur un flop :9d:8d:As  , turn :7d, tous le monde check, turn :2d , tous le monde check, jusqu’à Monsieur Langrock qui envoie 6 500 dans 8 000. La small blind, check raise tapis instantanément. Sebastian se frotte le crâne puis abandonne le coup. « Pfiou » lâche son adversaire, qui retourne insolemment son :Ah:6h.  
 

large.DSC_0088.JPG.076576866a567ae838d0a
Quand tu viens de te prendre un bluff bien sick sur un spot monstre
 

Autre joueur notoire, Monsieur Milad Oghabian. C’est l’un des meilleurs joueurs iraniens du circuit. Avec son sourire reconnaissable entre mille, il vient tout simplement défendre son titre puisque c’est lui qui s’est imposé dans ce même Monster Stack lors de la dernière édition des WSOP-C. Mentionnons également sa kyrielle de titres obtenu du côté de Chypre ou encore sa table finale l’année dernière sur le High Roller de l’EPT Barcelone.
 

large.DSC_0109.JPG.7d20f6587fdbd75e40002
Milad Oghabian, ravi de défendre son titre

Il pourra recroiser la route de Marek Tatar, qu’il avait éliminé en table finale du Monster Stack l’année dernière. Vétu de son élégant sportswear blanc. Marek est l’un des joueurs tchèques les plus redoutables du circuit et ne compte plus ses perfs dans le King’s Casino. Les amateurs de hockey sur glace connaitront peut être son frère, Tomas Tatar, qui fait les beaux jours de Montreal en NHL.
 

large.DSC_0094.JPG.d9683d289ba002a36ce25
Marek Tatar démarre comme une balle et mène pour l'instant la délégation slovaque

 

large.DSC_0086.JPG.db4516ba274605b0b6514
Parmi les autres regs locaux, notons également la présence de David Urban, qui compte plus de 700 000 € de gains en tournois,
ici à côté de Ladislav Cerveny, également serial perfeur à Rozvadov (et qui m'a éliminé hier à la bulle du Daily Turbo).

Le field cache également quelques joueurs tricolores et certaines têtes me sont même familières. Tzur Levy et Dor Adda, les deux compères franco-israélien qu’on avait longtemps suivi lors du GP Germany, sont encore là, et leur sourire aussi. J’ai pu apercevoir aussi Kamal Atoui, qu’on avait suivi il y a deux mois au WSOP-C Marrakech. Il s’est chauffé il y a deux jours avec une deuxième place sur le Daily Turbo et vient de prendre place dans la Poker Arena. D’autres Bleus sont cachés dans le field. On va profiter du prochain break pour aller à leur rencontre.
 

large.DSC_0098.JPG.5403f12db441d39b95fbe
Kamal Atoui vient de prendre place. Pour un nouveau deeprun en WSOP-C ?

 

large.DSC_0096.JPG.05df3e3cc3711dd244beb
Le contingent franco-israélien, ici mené par Dor Adda, nous fera-t-il de nouveau vibrer comme lors du GP Germany ? 

Il reste 137 joueurs (sur 158 inscriptions)
Level 7 à venir - Blinds : 300 - 600 - Ante 600
Moyenne : 57 000 
 

Edited by cosmictrip

Share this post


Link to post
Share on other sites
Pendant ce temps sur le PLO Highroller...

Démarrage en douceur pour le tournoi Highstakes de la journée où l’on aperçoit quelques joueurs de renom.

Le trentième participant vient de prendre place à l’étage de la Poker Arena. On attendait des gros joueurs, mais de l’aveu du floor Andy Tilmann, « Je ne reconnais pas de joueurs, ou bien je les reconnais parce que je viens trop ici. Les top players devraient arriver pour le Day 2» où ils pourront encore s’enregistrer sur deux niveaux. Enfin, il y a quand même Michael Mrakes, 3e des Pokerstars Championship en 2017, pour 332 000 $, runner-up des WPT European Championship à Berlin l’année dernière, vainqueur de deux bagues WSOP-C dans la même semaine à Bruxelles... Avec près de deux millions de gains, il figure 5e de la All-Time Money List tchèque. Pas de quoi fanfaronner, le praguois est arrivé en toute détente avec sa bière et son « smile », et n’arrête pas de blaguer avec son voisin de droite, tout en attirant les jetons de la table.
 

large.DSC_0073.JPG.03d5246f7b84188892ae1
Na Zdravi Mister Mrakes !

 

large.DSC_0112.JPG.4b9a3b84b27f9382b7486
Et au moment où je finis mon tour de table, c’est Jason Gray, serial perfeur du circuit australien et 1,7 millions de gains en tournoi qui vient de rejoindre la troupe.

En revanche, plus de Fabien Baldelli. Le grinder français, qui vit à Rozvadov depuis trois ans. « J’ai déchatté comme pas possible. Full contre full, top set plus flush draw contre nut flush draw il touche son pique river… ». Il se remonte le moral sur le satellite pour le Main Event où il a deux fois l’average. Une autre chance française tout de même encore en lice puisque Jean Karam est toujours in, ayant notamment pris une bonne partie du stack de Fabien sur le fameux full contre full.
 

large.DSC_0075.JPG.004b665c9e144beb71958
Le sourire de quand tu viens de prendre full contre full.


large.DSC_0082.JPG.b8cbcf0cdaffeac148ec9
Massage et ammassage de stacks... Tout va bien pour Jean Karam

 

Il reste 22 joueurs (sur 32 inscriptions)
Level 7 à venir - Blinds : 400 - 800
Moyenne : 72 000

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
Un long field tranquille

Il ne reste que cent survivants sur ce Day 1D plutôt bien garni. Les joueurs se mettent en jambe, quelques stacks commencent à se distinguer et l’action commence à monter… Alors qu' il ne reste que deux niveaux à jouer.

Parmi les superstars du jour, le jeune Paul Van Oort. « Une machine de guerre. Quand il est lancé, tu sais qu’il va te broyer » selon Fabien Richard, ambassadeur pour le marché français au King’s Casino. 3e du dernier WPT Deepstacks de Bruxelles, où il a empoché 53 000 €, le Néerlandais a déjà fait des dégâts aujourd’hui, avec de belles montagnes avoisinant les 260 000 jetons, soient près de 4 fois l’average.
 

large.DSC_0140.JPG.c217ee79c7371e1f6e1b4
Paul Van Oort fait voir rouge à ses adversaires. 260 000 jetons pour lui.

Deux places à sa gauche, on notera la présence de Martin Muslow, reg allemand qui porte la France dans son cœur depuis sa win sur un Side Event de l’EPT Deauville où il avait empoché la coquette somme de 41 000 €, il y a six ans de cela.

Beaucoup de jetons aussi chez Daniel Duthon. Le créateur de Gotolivepoker, site de stacking assez sophistiqué, empile déjà 140 000 jetons. Adepte des petits buy-ins, le vétéran suisse est plutôt bien parti pour ajouter un deuxième drapeau tchèque à sa Hendon Mob déjà bien rempli. Et peut être dépasser les 250 000 € de gains en tournoi ?
 

large.DSC_0133.JPG.03cb77eee982f4670c17e
"Je suis pas habitué à avoir tant de jetons. Je préfère quand j'ai 12BB. Au moins, je sais quoi faire", Daniel Duthon

Du côté des joueuses, Sophie Thijs mène tranquillement sa barque avec près de trois tapis de départ. La flamande commence à bien connaître Rozvadov, où elle a atteint la table finale du Party Poker grand Prix il y a un mois, sur un joli field de 2 738 joueurs.
 

large.DSC_0136.JPG.823e8e41f6c7318c1d5fe
Niveau relevé table 84, entre la ténébreuse Sophie Thijs et l'imprévisible Kamal Atoui.

Musique Maestro !

En termes d’action et d’excitation dans la salle, c’est quand même un peu calme à mon gout. On va mettre ça sur le coup de la digestion puisque les joueurs reviennent de Dinner Break. Mais c'est surement aussi parce que le DJ du King's Casino s'est endormi ! La playlist finement sélectionnée qui résonne normalement dans l'arène s'est brusquement éteinte, alors que Lou Reed rythmait l'action il y a encore une heure. En espérant que le DJ lise ce coverage, merci de remettre du son !

giphy.gif

 

Il reste 100 joueurs (sur 168 inscriptions)
Level 11 à venir - Blinds : 700 - 1400
Moyenne : 83 000

Edited by cosmictrip

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
Fin de journée excitée

Après un long flight tranquille, la fin de journée a fait des remous. De la tension, des clameurs, des cris de joie, des sorties pleine de tilt… Récit de ce dénouement agité de ce Day 1D où 83 joueurs ont validé leur ticket pour le Day 2.

Il était descendu à moins de 16 000 jetons. Deux heures plus tard, le voilà parmi les chipleaders ! L’unique bracelet WSOP de ce filed, Sebastian Langrock a fait la magie sur les derniers niveaux. Bon, deux flips gagnés ça aide, mais l’Allemand a ensuite déroulé et rasé sa table pour terminer le Day à plus de 100BB. Deux places à sa droite, le mystérieux Emile Bise a également de belles montagnes avec plus de 200 000 jetons.
 

large.DSC_0164.JPG.a643cddbfd982d31b5eb4
L'un des tauliers de ce Day 1D, Monsieur Emile Bise !

Avec plus de 250 000, Volodymyr Kernytskyi a également joué le feu sur la fin de Day. Son full aux 6 par les septs sur un board :6c:7c:Tc:Js:6h lui a permis de faire vaciller le stack et la tranquilité d’Evgeny Taranyuk. Le reg russe est parti d’un bond en violentant le deck dans lequel il a brusquement jeté sa main, causant la stupeur de la croupière. Les amis de Volodymyr, eux, sont aux anges.
 

large.DSC_0172.JPG.00380a7b0df6fe2319415
Volodymyr Kernytskyi et ses copains passent un bon moment à Rozvadov

 

large.DSC_0155.JPG.6d99df09eb1565c0bd26a
Mateusz Jan Chwastek avait aussi très faim en cette fin de journée, au point de bouffer les stacks deux par deux. Brelan de dix flopé face à QQ et KK et le voilà désormais dans les hautes sphères du tournoi.

Les Français se sont fait discrets mais ils sont tout de même deux à faire partie des survivants. Tzur Levy a foldé AK préflop face à deux tapis envoyés sur la dernière main. Ca tombe bien, ça ne passait pas face au QQ et au QJ de son adversaire. Il conserve une soixantaine de blinds pour demain. Ca passe aussi pour Olivier Duran. Mon ami floor David s’apprête à m’envoyer les tableaux exacts combinés avec tous les autres flights pour qu’on ai de beaux chipcounts.

Pendant ce temps, Martin Kabrhel a fait son apparition dans la Poker Arena. Une table de high stakes ? Un late reg sur le Highroller Omaha ? Du tout du tout. Un satellite à 200 € pour le Main Event de vendredi. On parle bien du joueur au 8 millions d'euros de gains, qui gagnait un high roller à 100 000 € de buy-in ici même il y a quelque mois.
 

large.DSC_0177.JPG.f091a3d79f7c40574424e
En high roller ou en sat, Martin Kabrhel reste fidèle à lui même : Impertinent, agaçant, insolent, mais diablement bon.

Edited by cosmictrip

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
Comme une odeur de fin de journée

Les stacks sont comptés, les jetons sont rangés, les croupiers sont couchés... Dans la Poker Arena, il ne reste plus que deux tables avec Martin Kabrhel et une quinzaine d'adversaires qui bataillent pour faire partie des quatorze qui auront leur ticket pour le Main Event. Mais on sent comme une odeur de fin de journée.


large.DSC_0170.JPG.eecbb601db41593d38428


Un field pas très bleu

David vient de m'envoyer les chipcounts. J'espérais trouver des noms français parmi les qualifiés, des gars qui auraient gagné leur place aux Day 2 lors des précédents flights mais queneni. Les deux Tricolores qui ont passé le Day1D, Tzur Levy et Olivier Duran, seront bien les deux dernières chances françaises de ce Monster Stack. Sur 168 joueurs, tout de même. Pour se consoler, on se dira que les deux commenceront la journée avec une bonne cinquantaine de blindes. On espère au moins les garder pendant quelques niveaux demain.

giphy.gif

Forza Italia
Grosse performance italienne sur ces flights avec pas moins de 11 représentants qualifiés, dont les deux chipleaders. Alessandro Longobardi et son million de gains en tournoi est au commande avec un stack supersonique de 445 500 jetons, soit plus de 250 BB. Derrière lui, son compatriote Samuel Libro reprendra le Day 2 avec un tapis confortable de 326 500.
 

giphy.gif
 

Parmi les gros stacks, notons la présence de Petr Bohuslav, reg tchèque dont les 200 000 € de gains en tournoi ont presque exclusivement été amassé à Rozvadov. Le Belge Cenk Oguz, également auteur de belles prouesses ici reviendra avec 160 000 de stacks, soit trois fois plus que sa compatriote Sophie Thijs, qui a connu une fin de Day compliquée. Deux Français, deux belges et un luxembourgeois, puisque le sympathique Christian Thiry s'est fait une place au Day 2, malgré son micro stack de 34 500. Vainqueur d'une étape WPT à Amsterdam en 2017, le Luxembourgeois complète le contingent francophone, un peu maigre il faut le dire face à la colonie d'allemands, de tchèques, grecs et autres slovaques.
 

Le chipcount complet :


large.5c9c2ebf56221_Capturedcran2019-03-

large.5c9c2ec00db71_Capturedcran2019-03-
large.5c9c2ec09eabe_Capturedcran2019-03-
large.5c9c2ec135ab9_Capturedcran2019-03-
large.5c9c2ec1a3db4_Capturedcran2019-03-

Les 168 joueurs seront de retour dans l'arène demain pour la suite de ce Monster Stack. Après une courte nuit puisque le coup d'envoi sera donné à midi. On aura également le droit au Final Day du PLO High Roller, dominé pour l'instant par le Greco-allemand Georgios Koliofotis. Mais rien n'est encore joué puisque le tournoi accordera encore deux niveaux d'inscriptions tardives où quelques joueurs redoutables devraient tenter leur chance.

Et si les gros portefeuilles ne viennent pas sur le PLO, ils viendront surement sur le NLH Highroller qui démarrera à 18h00. Enfin, la bonne nouvelle de cette fin de journée, c'est qu'on a retrouvé le DJ du King's Casino, qui berce les derniers joueurs présents dans le Casino avec du reggae bien roots, inconnu au bataillon, mais délicieux, et qui répond d'après Shazam, au nom de "Msoke".

Je vous propose d'ailleurs de se quitter en musique et pour rester dans l'ambiance du King's, on va se mettre un petit reggae, une berceuse douce et sucrée qui ravit les oreilles et apaise les âmes. Dobry Den mes frères !
 

 

giphy.gif

 

 

Edited by cosmictrip

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
Back to Business

Une petite ballade dans le froid de Rozvadov, un petit dej copieux au self du King's, on pose le matos, on respire un coup et on repart pour une longue belle journée de coverage. Just another Day 2.
 

 

Rentrée matinale pour ce deuxième jour de festival Rozvadovien. Les 168 joueurs qualifiés pour le jour deux sont de retour dans la Poker Arena pour le Day 2 de ce Monster Stack et après un premier niveau joué, ils ne sont déjà plus que... 203 joueurs. Comment, qu'est-ce que j'apprends ? Je peux tout expliquer.
 

large.DSC_0210.JPG.684cbcf3241b9cdd60fe4
 

J'ai tout simplement oublier de vous dire que, comme pour le PLO Highroller, les inscriptions tardives se prolongent encore sur deux niveaux durant le Day 2. L'occasion pour les fans de Monster Stack d'envoyer une 4e ou 5e bullet, ou pour les gros porte feuille de tenter un shot en démarrant shortstack. Parmi eux, un certain Martin Kabrhel, qu'on ne présente plus ici. Le petit prince du King's s'est installé en toute décontraction dans son plus beau pyjama, avec ses 25BB et son journal. Comme un jeudi matin.

Après une première ronde autour des tables, présentations des artistes qui mènent la danse pour ce deuxième acte. Tout d'abord, il campione Alessandro Longobardi ! Le chipleader pèse 1 million de gain en tournoi et aimerait se rappeler au bon souvenir de la Bavaria Cup, qu'il avait remporté ici même il y a trois ans pour près de 27 000 €. A sa table, quelques têtes connues, comme notre ami suisse Daniel Duthon mais aussi l'Allemand Pierre Mothes, qui s'était imposé il y a trois mois lors du Grand Prix Germany, premier tournoi de ma jeune carrière de couvreur.
 

large.DSC_0205.JPG.68951fe5eb414c6b6fe2c
C'est pas parce qu'on est chiplead qu'on est obligé de sourire, hein.
 

large.DSC_0202.JPG.25a66af9bd5207b0051e7
On le connaît, Pierre Mothes ne lâche un sourire que lorsqu'il soulève le trophée. Jamais avant. 

Un autre qui aime bien l'hiver tchèque, c'est Olgun Ercan. Le Turc, grand habitué du King's, avait pris 44 000 € en décembre dernier lors d'un Side Event de l'EPT Prague. Ses nombreuses perfs sur le circuit chypriote lui ont permis d'amasser plus de 500 000 $ de gains en carrière. Pour l'instant, "All good pour Olgun", qui navigue autour des 200 000 jetons.
 

large.DSC_0198.JPG.d558f3022e2789906f05e
Le Turc Olgun Ercan et sont stack sont heureux au départ de ce Day 2

Enfin, comment ne pas mentionner notre ami Evangelos. Ceux qui nous ont suivi sur le dernier WSOP-C Marrakech le connaissent bien. Ce joueur fantasque, seul étranger face à l'armée de franco-marocain présent au Es Saadi, s'était présenté en gagnant l'Opener puis en terminant 3e du Deepstack trois jours plus tard. Nouveau venu sur le circuit, cet exportateur de raisin poursuit son tour des WSOP-C à Rozvadov, où il s'assoit pour l'instant sur un joli stack de 220 000 jetons.
 

large.DSC_0194.JPG.663552a75e1962d6b2818
Un sourire dans l'ombre, c'est bien celui du fantasque et mystérieux Evangelos Blechrakis 

Côté bleu, il n'y a pas grand monde, mais nos deux Français, Tzur Levy et Olivier Duran sont toujours là, malgré leur petit stack. Mais pas d'inquiétude on connaît la capacité de Tzur a résisté dans les basses altitudes. Le premier break approche, on va bientôt connaître le pay-outs !

Il reste 192 joueurs (sur 480 inscriptions)
Level 15 à venir - Blinds : 1500 - 3 000
Moyenne : 125 200

Edited by cosmictrip

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
40 batons à la gagne 

Retour de pause et les pay-outs viennent de tomber. Les joueurs ont ainsi appris que l'un d'entre eux transformera 500 € de buy-in en 40 857 €. Décent.

Nous avons désormais les chiffres exacts ! Avec les inscriptions tardives, 487 entrées ont été comptabilisées dans le Monster Stack. La garantie est tranquillement dépassée est ils seront donc 55 joueurs à se partager les 231 325 € de prizepool.

giphy.gif
 

Voici le pay-out détaillé de ce WSOP-C Monster Stack :

  • 1er : 40 877 € + 1 Ticket pour le Main Event (1 550 €)
  • 2e : 25 907 € + 1 Ticket pour le Main Event (1 550 €)
  • 3e : 17 725 €
  • 4e : 15 144 €
  • 5e : 11 985 €
  • 6e : 9 225 €
  • 7e : 6 866 €
  • 8e : 4 971 €
  • 9e : 4 023 €
  • 10-11e : 3 328 €
  • 12-13e : 2 996 €
  • 14-15e : 2 549 €
  • 16-17e : 2 296 €
  • 18-20e : 2 085 €
  • 21-23e : 1 875 €
  • 24-27e : 1 664 €
  • 28-31e : 1 453 €
  • 32-39e : 1 243 €
  • 40-55e : 1 032 €

Il reste 152 joueurs (sur 487 inscriptions)
Level 16 - Blinds : 2 000 - 4 000 - Ante 4 000
Moyenne : 170 200

Edited by cosmictrip

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
A la pêche au gros

Parmi les prétendants, petite session rattrapage avec les quelques gros requins qu'on avait pas encore aperçu dans ce coverage.

Il n'y a en effet pas un, mais deux bracelets WSOP qui se cachent dans ce field. En plus de Sebastian Langrock, vainqueur de l'Event NLHE/PLO en 2017 ainsi que de "Qui Veut Gagner des Millions" version Allemagne, nous avons Adrian Apmann aka Adriano Celentano, un allemand qui manie bien les cartes. En 2015, il s'était imposé sur un field de près de 2000 joueurs sur le 1 500 $ "Extended Play", soit des niveaux de 1h30, en renversant le Français Yehoram Houri lors du Heads-Up. Il encaissait ce jour là un joli chèque de 478 102 $.
 

large.DSC_0214.JPG.395b32e4ffffb66976807
Il signore Adriano Celentano. Ce joueur n'a rien d'Italien, c'est juste que sa mère est une fan inconditionnelle du célèbre chanteur-acteur transalpin 

Autre grinder redoutable, Marian Fridrich. Auteur de quelques jolis perfs sur le circuit autrichien, avec notamment une victoire à Vienne sur le Mega Poker Series de 2013, le même tournoi qui avait révélé Fedor Holz, et une victoire au WPC Main Event en 2017, Marian fait partie des meilleurs joueurs slovaques en activité.
 

large.DSC_0217.JPG.fd94befb4b7b7ae9acb81
L'un des régionaux de l'étape à suivre : Monsieur Marian Fridirich.

Enfin, je viens d'apercevoir ce cher Kully Sidhu. Auteur de plusieurs mega perfs il y a quelques années, avec notamment une 3e place à l'EPT de Dublin, une 2e place au Highroller de Barcelone en 2015 et une victoire à près de 600 000 $ sur un 10 000$ de la Bellagio Cup, l'Anglais s'amuse désormais avec des tournois plus lights. On l'avait vu percer sur l'immense field du GP Germany il y a trois mois ici même et il enchaîne les places d'honneur sur le circuit anglais dans des tournois petits buy-ins. Mais qu'il s'agisse de buy in à 500 ou 10 000 $, Kully garde sa discipline de fer, son sourire en or, et touche souvent l'argent.
 

large.DSC_0226.JPG.e3a1f7d3a9dfa400a5595
Pour le sourire, on repassera, mais pour les skills, Kully Sidhu vient de faire payer un joli Full aux rois par les huit.

 

Il reste 139 joueurs (sur 487 inscriptions)
Level 16 - Blinds : 2 000 - 4 000 - Ante 4 000
Moyenne : 176 500

Edited by cosmictrip

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
Michael Mrakes prend le pouvoir

En trois heures de jeu, le champion tchèque a multiplié son stack par 9. Easy.

Michael Mrakes est en plein kiffe sur ce Day 2. Je n'ai pas vu comment, mais le joueur a tout simplement rasé sa table où il n'y avait plus que six joueurs au moment où je faisais ma ronde. Il a même eu besoin de quatre racks pour déplacer ses jetons à la nouvelle table. Déçu d'avoir bust du Omaha high roller hier soir (qu'il aurait du d'ailleurs multi tablé en cas de good run), vexé d'avoir fait runner-up sur l'event numéro 2 de ces WSOP-C, Mrakes s'affirme comme le nouveau chipleader ce Monster Stack. Après un petit tour, je ne vois pas un stack au dessus des 600 000. On va profiter du break qui commence de suite pour se faire un petit chipcount.
 

large.DSC_0238.JPG.795d7e66332cde3b00867
Pas de bière cette fois, mais toujours un beau smile pour l'homme aux deux bagues bruxelloises.

Edited by cosmictrip

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
Un fauteuil pour deux

Les blinds augmentent, le niveau monte et les busts s'enchaînent... Si bien qu'on vient de tomber sous la barre des cent joueurs, ce qui signifie qu'un joueur sur deux sera payé.

Pendant que les joueurs s'attelaient au self service, plutôt peu garni ce jeudi il faut le dire, du King's Casino, j'en ai profité pour faire un petit tour des stacks. Michael Mrakes domine largement les débats avec plus de 900 000 jetons devant lui et je n'ai repéré personne qui puisse rivaliser avec de si hautes altitudes. Côté Français, Tzur Levy fait de la résistance, Olivier Duran est sorti mais nous comptons toujours deux français puisque Darko Stojanovic s'est faufilé dans le field ce matin. Le vainqueur de l'event Bounty en est déjà à sa quatrième bullet, mais on va dire qu'il a plutôt bien fait d'insister puisqu'il a monté un stack de près de 400 000 jetons. Sinon, on a perdu Martin Kabhrel, Sophie Thijs, Sebastian Langrock et Daniel Duthon.
 

large.DSC_0241.JPG.2cb17153718c143ea1436
Ca run très good pour Darko depuis le début de ces WSOP-C. ITM sur l'opener, TF sur l'event 6, win sur le Bounty et pourquoi pas un nouveau deeprun sur le Monster Stack. Quand au Main ? On ne sait pas encore, mais il a déjà gagné son ticket en satellite. Belle semaine

Random Chipcount :

Michael Mrakes : 912 000
Daniel Prior : 611 000
Justin Wang : 565 000
Grzegorz Wyraz : 570 000
Daniel Szymanski : 560 000
Robert Saffran : 504 000
Jaroslav Peter : 498 000
Dariusz Glinski : 460 000
Dario Stojanovic : 403 000
Simus Vangelis : 270 000
Tzur Levy : 52 000

 

large.DSC_0239.JPG.6bfd2be1c253087db671d
Grzegorz Wyraz, c'est fort au scrabble et au poker. Finaliste du Main Event l'année dernière, le Polonais au 800 000 $ de gains se met en position pour un nouveau deep run dans les WSOP-C Rozvadov.

 

large.DSC_0243.JPG.1cf3bcb3b3a16a3767370
L'autre Polonais en forme, c'est Daniel Szymanski. Il vient de sortir ce cher Daniel Duthon, valorisant au maximum son brelan de :Jx face au :Kx:Kx du Suisse. 560 000 jetons pour lui.

Il reste 96 joueurs (sur 487 inscriptions)
Level 18 - Blinds : 3 000 - 6 000 - Ante 6 000
Moyenne : 253 000

Edited by cosmictrip

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
Oulala Hula

On se rapproche des places payées et l'action se corse. Les tables craques, les stacks vacillent et c'est un certain Ihor Hula qui s'envole dans les hauteurs du tournoi.

On ne l'avait pas remarqué depuis le début du Day mais Ihor Hula vient littéralement de raser sa table. Chaque fois que je passe devant lui, la table a perdu un joueur et de nouvelles piles de jetons sont posées devant lui. Le voilà désormais avec un stack titanesque de 1,4 millions de jetons. Pas de quoi le rendre plus avenant. Mon collègue russe lui a demandé un comptage exact, il lui a répondu froidement "Pourquoi tu veux le savoir ?". Pour lui demander comment il a monté ses piles de jetons, on repassera.
 

large.DSC_0258.JPG.b8741e9e354618014021d
Une grande muraille pour Ihor Hula, mais vu le nombre de briques, il aurait pu construire quelque chose de plus esthétique. Décevant.

Heureusement, d'autres superstacks, un peu plus ouverts, remplissent encore le field alors que nous arrivons à vingt joueurs des places payées. C'est le cas de Vladimir Shraiberg. Lui et son mouton viennent de dépasser le million de jetons. Une belle surprise pour l'Israélien qui est proche de décrochera première place payée rozvadovienne.
 

large.DSC_0248.JPG.69048917badee3ea7b75b
Etrange, je croyais que c'était des chèvres qui jouaient au Barça

Enfin, le DJ semble avoir retrouvé le modjo et anime la Poker Arena d'une douce sélection Pop-Rock. Cette fois, c'est "All good things come to an end" de Nelly Furtado. Pour le Monster Stack, heureusement, ce n'est pas tout de suite. Et derrière, le DJ enchaîne par un "Latest Trick" de Dire Straits. J'aime ce casino.

giphy.gif

 

Il reste 74 joueurs (sur 487 inscriptions)
Level 19 - Blinds : 4 000 - 8 000 - Ante 8 000
Moyenne : 320 000

Edited by cosmictrip

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
Money Money Money

Dieu que ce fut long mais ça y'est ! Après 11 mains d'un suspens, ou d'un ennui, c'est selon, insoutenable, c'est l'Israélien Michael Hen qui a sauté. Les 55 jours sont assurés de repartir avec au moins 1 032 €.

Un raise au bouton, un push 7BB en SB et un call : :Ah:Kd face au :As:Qs. Rien à faire pour Mikael Hen Hanouna sinon espérer. Un joli board p :3s:3c:Jc:6s pour prolonger le suspens. Couleur ? Partage ? Rien du tout. La belle brique :4h renvoyait Monsieur Hanouna à la maison, c'est à dire à Caen, puisque je viens de m'apercevoir qu'il parle parfaitement français. Mais surtout, elle permettait à tous les shortstacks restants de desserrer les fesses : Les voilà dans l'argent !
 

large.DSC_0288.JPG.19ae0045afff43b7cf5dd
Mikael à droite, face à son bourreau allemand, à gauche. Au moins, l'Israélien n'a pas l'air abattu.

Et ça n'est pas trop tôt. Voilà maintenant près de 45 minutes qu'on attendait cette main. Le main par main avait pourtant bien commencé. Deux shortstacks, dont notre cher Evangelos Bechrakis poussaient leurs dernières blindes avec :Tx:Tx et les deux s'étaient fait payés par :Ax:Ax. Mais après ça, aucun set up à se mettre sous la dent. On a tout de même eu droit à un beau moment frisson qui mérite le détour.

Table 80, deux big stacks se tapent dessus depuis tout à l'heure. Le tchèque Jaroslav Peter et son voisin de gauche, Daniel SzymanskiLe Polonais lui avait notamment pris un sacré bout de stack sur un 5-Bet préflop qui avait causé un sacré mal de crâne à Jaroslav qui a préféré fold. Et lorsque Daniel a montré :7h:7d, le Tchèque n'avait pas l'air content.

Quelques mains plus tard, toujours à la bulle, les deux hommes se retrouvent en blinds versus blinds. Raise - 3bet - Payé. Sur un flop :8s:Th:Ad, Daniel envoie une première cartouche. Jaroslav paye. Sur la turn :Qc , Daniel envoie une deuxième cartouche. Jaroslav paye. River :Ah et Daniel annonce tapis ! Jaroslav réfléchit quelques secondes, seulement et décide d'avancer ses 350 000 derniers jetons, (25BB) avec... :Qs:2s ! Il n'en fallait pas plus pour battre l'allemand qui retourne :9d:7h. Un call de bonhomme.

large.DSC_0281.JPG.75a0f046527d9bea0d02f
C'est de bonne guerre entre les deux hommes qui s'envoie de beaux parpaings depuis près de deux heures.

Voilà pour le coup frisson. Maintenant que nous sommes dans l'argent, on peut s'attendre à une série de busts. Je reviens très vite pour vous annoncer la liste des victimes.

Il reste 55 joueurs (sur 487 inscriptions)
Level 22 - Blinds : 8 000 - 16 000 - Ante 16 000
Moyenne : 470 000

Edited by cosmictrip

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 21 minutes, FIlIsT_YoU a écrit :

Ton titre m'a refait penser à une chanson :) Merci pour le coverage en tout cas c'est super plaisant à lire!

Ca fait plaisir @FIlIsT_YoU. La référence était involontaire mais merci de me faire découvrir cette pépite musicale. Ce coverage traite autant de poker que de musique donc n'hésitez pas !

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
La valse des joueurs et des stacks

Comme prévu, c'est popcorn depuis que la bulle a explosé. On avait attendu quarante cinq minutes pour perdre un jouer. Vingt ont sauté lors des trente dernières minutes.

Après la bulle, les shortstacks peuvent se relâcher et envoyer tapis pré flop sans trop se prendre la tête, c'est bien connu. Mais quand on a 55BB, c'est moins courant. Pourtant, c'est ce qu'a fait Jaroslav Peter face au raise au bouton de Michael Mrakes. Son compatriote n'en demandait pas temps et a insta call avec son beau :Ks:Kh. En mauvaise posture avec :Ac:Jh, Jaroslav a chanté son :Ad au flop et empoché un joli pot de 1,9 millions de jetons, faisant de lui le chipleader du tournoi. Pas pour longtemps, puisque le Tchèque a refilé la moitié de ses jetons deux mains plus tard. Cette fois, son :Ac:Jc était plutôt pas mal sur le board :8c:7c:Td face au :7h:8h de son adversaire Andrej Imrich mais cette fois, Jaroslav n'a pas touché. Il gravite désormais autour du million de jetons.
 

large.DSC_0304.JPG.acc85cd5963b31b78b6cd
Malgré les montagnes russes, le Tchèque Jaroslav Peter reste impassible

On a donc perdu pas mal de monde. Pour y voir plus claire, on va se faire une petite liste :

Ils repartent avec 1 032 € : Michal Gebhard, Michal Mrakes, Kelly Sidhu, Rolf Gustavsson, Lukasz Prejs, Ingo Paulus, Maureen Bloechlinger, Darko Stojanovic, Michal Lubas, Martin Barton, Hannes Neurater, Daniel Prior, Edgars Haus et Yoav Ram

Ils repartent avec 1 243 € :  Wladimir Gerner, Ercan Olgun, Maciej Rogacki, Ralf Koepke, Miklos Zsuffa, Daniel Szymanski et Thomas Williams.

Et oui, notre dernier survivant Français, Darko Stojanovic est parti. Pas de doublé pour lui et pas de victoire française dans le Monster Stack.

Il reste 35 joueurs (sur 487 inscriptions)
Level 22 - Blinds : 10 000 - 25 000 - Ante 25 000
Moyenne : 750 000

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est peut être subjectif mais je trouve que tu apportes vraiment quelque chose de plus dans tes coverages. Même sur un évent ou on connaît moins de joueurs. 

C'est pas le cas de tout le monde et ça serait bien de te voir sur des tournois un peu plus simple à couvrir (par simple je veux dire avec des joueurs plus connus) 

Si tu as l'occasion peut tu partir à la découverte de Fabien Baldelli ? Un FR qui habite à Rozvadov et grinde à l'année la bas c'est assez intrigant

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Merci @newsky33. Quand il n'est pas en train de jouer, Fabien traine à côté de la table des journalistes où je suis assis avec son bon ami... Fabien Richard (ambassadeur pour le marché français). J'irai lui poser quelques questions entre ses tournois pour en savoir un peu plus sur la vie d'un grinder à Rozvadov.

Edited by cosmictrip

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
Sous la barre des trente

Ce n'est pas un record de vitesse ou de hauteur, mais bien le nombre de joueurs restants dans ce Monster Stack.

La plupart des "big players" n'ont pas fait long feu après la bulle. Kully Sidhu est parti, Michael Mrakes s'est fait craqué les rois mais le survivant de la bande agit en costaud. Le Polonais Grzegorz Wyraz s'est emparé du costume de chipleader en écrasant sa table où ceux qui n'étaient pas shortstacks le deviennent peu à peu. Il est le premier a dépassé la barre des 2 millions de jetons. Derrière, quelques jeunes grinders affutés ont monté des stacks au dessus du million de jetons et les écarts commencent à se créer. Pour y voir plus clair, un point chipcount s'impose.
 

large.DSC_0312.JPG.62b0eaff5f5778482e2b3
Il en fait une tête notre Chipleader avec 100 BB à trente left...
 

large.DSC_0313.JPG.69035e88a0cb799fd2fea
Dans le gang des Tchécoslovaques, c'est Andrej Imrich qui mène la danse, avec 2 200 000 jetons

Chipcount partiel :

Grzegorz Wyraz (POL) : 2 500 000
Evgeny Taranyuk (RUS) : 2 240 000
Andrej Imrich (SVK) : 2 210 000
Ihor Hula (UKR) : 1 900 000
Michael Malagashvili (ISR) : 1 500 000
Daniel Smiljkovic (ALL) : 1 260 000
Patrice Brandt (ALL) : 970 000
Justin Wang (USA) : 680 000
Edward Ghelfand (ISR) : 675 000
David Zhon Hu (NED) : 625 000
Paulus Vaitekunas (LIT) : 620 000
Alessandro Longobardi : 550 000
Michael Allmrodt (ALL) : 485 000
Daniele Caldarola (ITA) : 440 000
Kasparas Klezys (LIT) : 420 000
Paul Vaan Oort (NED) : 350 000
Tutti Mario (ITA) : 290 000

Ils repartent avec 1 453 € : Volodymr Kernytskyi, Raphael Wimip, Enrico Etienne, Antonio Falocco et Xiaoyong Liao

Ils repartent avec 1 664 € : Robert Saffran, Rudolf Haneder et Jahn Soenke 

Pendant ce temps, le parking de Rozvadov se remplit. Et il n'y a pas que des Kangoos.
 

large.DSC_0298.JPG.e234bcbd24821e70ef5b0
Pour être sur qu'il ne perde pas ses affaires pendant la colo, la maman de Tony G a inscrit le nom de son fils sur toutes ses affaires

 

Il reste 30 joueurs (sur 487 inscriptions)
Level 24 - Blinds : 14 000 - 28 000 - Ante 28 000
Moyenne : 920 000

Edited by cosmictrip

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
A trois tables left, l'heure du redraw

Petit moment de pause dans le tournoi. On est tombé à 24 joueurs et l'excellentissime Andy Tillman a annoncé le redraw.

Trois joueurs dont deux à tapis et un joli pot de 1,3 millions. Voilà qui donne un peu d'air à Jaroslav Peter. Le Tchèque est parti tapis face au shortstack Edward Ghelfand mais il ne s'attendait peut être pas à être call par Volodymir Legkyi. L'Ukrainien a payé les deux joueurs avec sa paire de :7h:7d.:Kd:8s chez l'Israélien, :Ac:Qs chez le Tchèque et le board :9d:Kh:As:9c:Ts permet à Jaroslav de reprendre de la hauteur. L'Israélien se console avec 1 664 €.
.

large.DSC_0316.JPG.bdaa0941dff94bd832066
Le genre de coup qui peut changer un mincash en une big perf'


Alors qu'il ne reste que 24 joueurs, le floor a annoncé le re-draw. L'occasion pour Grzegorz Wyraz d'empiler sa tonne de jetons dans les multiples racks qu'on lui apporte. Le Polonais est désormais à plus de 3,4 millions. Pendant le petit temps de latence, les copains viennent aussi soutenir leur poulain pour redonner un peu de motiv (et espérer que leur swap soit le plus rentable possible).
 

large.DSC_0319.JPG.5916a1c760f56654e03f8
Mario Pulcini e su amico en pleine reflexion face aux pay-outs. "Maque tu vas nous la chercher cette win raggazo"

 

large.DSC_0323.JPG.b0f6cd975167f1a8ede26
Grzegorz Wyraz n'en finit plus d'amasser les jetons. 3,4 millions pour le Polonais

Il reste 24 joueurs (sur 487 inscriptions)
Level 25 - Blinds : 15 000 - 30 000 - Ante 30 000
Moyenne : 1 224 000

Edited by cosmictrip

Share this post


Link to post
Share on other sites
Déjà la demi finale !

Plusieurs petits stacks sont sortis et en tout juste trente minutes, on est passé de 3 à deux tables.

Je pensais que l'action allait se ralentir mais au contraire. Une pluie de busts s'est déversé sur la Poker Arena si bien qu'ils ne sont plus que seize à pouvoir prétendre à la bague sur ce Monster Stack. Voici la liste des victimes :

Ils repartent avec 1 875 € : Edward Ghelfand, Evgeny Taranyuk et David Zhon

Ils repartent avec 2 085 € : Volodymr Legky Paul Van Oort et Paulus Vaitekunas.

Il repart avec 2 296 € : Alexander Romme.

Quelques changements aussi chez les gros stacks puisque Daniel Smiljkovic surgit parmi les chipleaders du tournoi au détriment d'Andrej Imrich. L'Allemand a défendu sa grosse blinds avec :Kd:5d face au raise d'Andrej au bouton et a trouvé une double paire sur le magnifique flop :5s:4h:Kc. Daniel opte pour un check-raise, payé par le Slovaque. L'Allemand continue l'attaque sur la turn :Ad, mais Andrej réplique par un shove, insta call par Daniel Smiljovic. :Ah:Tc pour le Slovaque qui n'améliore pas sur la river et perd un pot de trois millions de jetons.
 

large.DSC_0324.JPG.ee155e303a909fda70fc8
L'Allemand Daniel Smiljovic, nouveau venu dans le gang des superstacks


Il reste 16 joueurs (sur 487 inscriptions)
Level 26 - Blinds : 20 000 - 40 000 - Ante 40 000
Moyenne : 1 520 000

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
Shraiberg fait parler la poudre

Deux gros moves quasi consécutifs permettent à l'Israélien de tutoyer les 2,5 millions de jetons.

Pour Vladimir Shraiberg, pas besoin de voir des cartes pour faire des gros pots. L'Israélien vient d'enchaîner deux coups plutôt culottés qui lui ont permis d'augmenter sérieusement son stack. Sur le premier, il call au cut-off un raise de Ihor Hula. La Grosse blinde se réveille et envoie un gros squeeze (désolé pour les sizings, sur celle là c'est allé trop vite). L'Ukrainien fold mais l'Israélien préfère pousser son stack. Un New York Back Raise bien senti qui oblige son adversaire à folder.

Deux mains, c'est l'Italien Mario Pulcini qui ouvre à 90 000. Payé par Ihor Hula et sur sa grosse blind, Shraiberg squeeze pour 350 000. Mario sort, Ihor suit. Le flop vient :Th:3c:Td et Vladimir avance 175 000 jetons. Réponse de l'Ukrainien : Une belle pile de gris, pour un raise à 500 000. Quelques secondes de suspens puis Shraiberg pousse son tapis. Cette fois, l'Ukrainien se calme et rend ses cartes. Le clan israélien, composé de Dor Adda et Tzur Levy, pourtant enregistré comme Français, lâche des cris dans sur le flanc de la Poker Arena. Leur copain vient d'imposer le respect à la table et se replace dans le trio de tête provisoire.


large.DSC_0327.JPG.9e8659dd7161e48ef10a2
Cagoule-casquette-mouton : Le combo qui vous rend illisible auprès de vos adversaires
 

large.DSC_0326.JPG.d7b4105ffe405df3563ff
Le clan israélien flirte avec les limites du tournoi, prêt à envahir la salle au moindre Double-up de leur ami Vladimir.

Chipcount complet :

Grzegorz Wyraz (POL) : 3 425 000
Pawel Kabut (POL) : 3 425 000
Daniel Smiljkovic (ALL) : 3 140 000
Vladimir Shraiberg (ISR) : 2 475 000
Ihor Hula (UKR) : 2 380 000
Patrice Brandt (ALL) : 1 950 000
Jaroslav Peter (CZE) : 1 475 000
Mario Pulcini (ITA) : 1 350 000
Andrej Imrich (SVK) : 1 240 000 
Lukas Grussmann (CZE) : 1 175 000
Michael Allmrodt (ALL) : 1 130 000
Mario Mutti (ITA) : 800 000
Jonas Lauck (ALL) : 740 000
Kasparas Klezys (LIT) : 625 000

Sur l'autre table, on a perdu Michael Magalashvili. Shortstack, l'Italien a tout poussé au bouton avec :Jd:Td mais Patrice Brandt s'est réveillé en grosse blinde avec :Ah:Ks. Ca a tenu pour l'Allemand. Magalashvili prend la 15e place et 2 549 €.

Il reste 14 joueurs (sur 487 inscriptions)
Level 26 - Blinds : 20 000 - 40 000 - Ante 40 000
Moyenne : 1 520 000

Edited by cosmictrip

Share this post


Link to post
Share on other sites
12 joueurs pour une bague

Andy Tilmann a sifflé le coup de sifflet final de ce Day 2. Ils seront treize à revenir demain pour le Final Day de ce Monster Stack, toujours pilotés par le reg Polonais Grzegorz Wyraz.

La différence de niveau entre le début et la fin de journée était criante. Parmi les treize survivants de ce Day 2, il ne reste plus que des joueurs compétents. De l'Allemand, du Tchèque, du Lituanien, un Israélien, un Italien mais c'est bien la Pologne qui s'est démarquée sur les derniers niveaux. Après avoir littéralement bouffé sa table alors qu'il ne restait que trente joueurs, Grzegorz Wyraz s'est maintenu au dessus des trois millions de jetons et n'a pas pris trop de risque dans la dernière demi-heure. Son compatriote Pawel Kabut est sorti de sa boite à trois tables left pour lui aussi se hisser dans les hautes sphères mais a perdu quelques coups face au très agressif Ihor Hula. L'Ukrainien aurait même pu virer largement en tête sur le dernier niveau mais le gros flip :Qd:Qs vs :As:Kh a tourné en faveur de Vladimir Shraiberg. Sur un board :3s:4d:5s:Jh:2s, l'Israélien a empoché un pot monstre qui lui permet de se placer provisoirement à la deuxième place de ce Monster Stack.

Deux shortstacks ont rendu les armes dans les dernières minutes du Day 2. Le :As:8c de Michael Allmrodt a été dominé par le :Ah:Jc de Daniel Smiljovic et le :Ks:9c de Mario Pulcini n'a pas fait de miracle face au :Ah:9h de Jaroslav Peter. L'Allemand et l'Italien se consoleront avec un chèque de 2 996 €. De quoi se payer le Main Event sans sourciller.

large.DSC_0332.JPG.58be571d06c438ce1bca3
Pas de table finale pour le reg allemand Michael Allmrodt qui échoue à la 14e place de ce Monster Stack. "J'ai attendu mon spot pendant une heure. Il n'est pas venu. Mais j'aurai encore ma chance sur le Main". A demain quand même alors !

large.DSC_0354.JPG.ae585a17a9ba2d890a6f9
Daniel Smiljkovic peut avoir le sourire après cette fin de journée ensoleillée. Un énorme spot en grosse blind qui touche double paire floppé et quelques petits coups grattés ici et là lui permettent de se hisser provisoirement sur le podium de ce Monster Stack.

 

large.DSC_0357.JPG.89a63dde8b2c4088f6197
Remballé c'est pesé. Grzegorz Wyraz a mené sa barque comme un chef pour conserver sa place de chipleader jusqu'au Final Day. Parmi les 12, c'est lui qui a le plus gros palmarès, la plus grosse expérience et le plus gros stack. Vous avez parlé de favori ? 

Le chipcount complet :

Grzegorz Wyraz (POL) : 3 385 000
Vladimir Shraiberg (ISR): 3 305 000
Daniel Smiljkovic (ALL) : 2 850 000

Ihor Hulla (UKR) : 2 615 000
Kasparas Klezys (LIT) : 2 330 000
Jaroslav Peter (CZE): 1 770 000
Jonas Lauck (ALL) : 1 535 000

Muti Mario (ITA) : 1 480 000
Lukas Grussmann (ALL) : 1 445 000
Patrice Brandt (ALL) : 1 400 00
Pawel Kabut (POL): 1 105 000
Andrej Imrich (ALL) : 1 105 000

De l'action, des joueurs affutés, des stacks équilibrés. Au vu de cette fin de Day 2, la finale promet d'être belle. Rendez vous demain à partir de 14H pour le dénouement de ce WSOP-C Monster Stack. Ca va être chaud.

giphy.gif

Share this post


Link to post
Share on other sites
Andrej Imrich : « Je ne vise que la première place » 

Après l'effort, le réconfort. Pendant que je faisais un tour au self service pour me sustenter après ces longues heures de coverage, j'ai croisé la route de ce sympathique Andrej Imrich. J'en ai profité pour poser quelques questions à ce joueur slovaque, plutôt habitué au cash game. Et celui qui attaquera la journée deans la peau du chiploser ne cache pas ses ambitions.
 

large.DSC_0231.JPG.a1b9a4cc4434936cbcd7a
 

Alors Andrej, comment tu te sens après ce Day 2 ?

Bien, mais pas transporté non plus. Je suis content d'avoir passé la journée mais il y a quelques coups que j'aurais aimé joué différemment.

Tu penses notamment à cette main avec :Ah:Tc face à Daniel Smiljkovic ?

Oui, c'est surtout cette main là (Son adversaire check raise en BB avec :Kd:5d sur :Kx:5x:4x, Daniel paye, touche son :Ax turn et décide de reshove sur le raise de Daniel). C'est une erreur de ma part. Mais bon, j'ai quand même eu de la chance sur certaines grosses mains et j'ai vingt blinds pour demain.

Tu as un plan en tête ? Une stratégie ?

Franchement, je ne vise que la première place. Je vais jouer le tout pour le tout et si on me propose un deal, je ne le prendrai pas. Même si je sens que les joueurs sont meilleurs que moi. Je vais jouer mes ranges, tenter des 3bet-shove, jouer à base de vol et de resteals. Les stacks sont assez équilibrés finalement donc tout est possible.

Tu as déjà fait des deep runs comme ça à Rozvadov ?

C'est la quatrième fois que je viens mais je n'ai jamais vraiment percé en tournoi. Je suis plutôt un joueur de cash game mais là, je sens que je commence à beaucoup plus apprécier les tournois. Les sensations sont différentes, plus excitantes et il y a plein d'aspects du jeu que tu n'as pas en cash game. Je pense que je vais en jouer de plus en plus.

Ou est ce que tu joues normalement ?

J'habite à Košice, la deuxième plus grande ville de Slovaquie, dans l'est du pays. Il y a quelques beaux casinos, et je joue en cash game là bas. Mais je suis surtout un joueur Online. Ce n'est pas mon métier, j'ai monté business de taxi que je dirige avec un ami mais dès que j'ai un peu de temps, je joue. On va dire que je suis semi-pro. Mais depuis quelques semaines maintenant, le gouvernement a pris des dispositions contre les jeux en ligne et toutes les rooms ont fermé. C'est très récent. Ca me pousse à découvrir le Live et c'est aussi pour ça que je suis venu ici.

Tu as des objectifs dans le poker ?

J'aimerais bien découvrir d'autres places de poker. Je ne suis pas un grand voyageur, je ne connais que le circuit de l'Est, entre la Slovaquie, la République Tchèque et l'Autriche et j'aimerais bien gagner de quoi me payer quelques voyages à Barcelone, à Monaco ou dans d'autres places du jeu que je connais moins. Si j'arrive à ça, ça serait déjà très bien.

Encore bravo pour ta qualification et bonne chance pour demain.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now


  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

English
Retour en haut de page
×
Unibet : New Face
Unibet : New Face