Jump to content
This Topic
FloFlo M.

Coverage EPT Sochi 2019 par PokerStars

Recommended Posts

Posted (edited)
Rendez-vous en terre inconnue

Pour la deuxième fois de son histoire, l'European Poker Tour a rendez-vous à Sochi, station balnéaire russe prisée du pays et mondialement connue depuis les Jeux Olympiques d'hiver de 2014.

large.DSC_0021.JPG.1d233e7c3c393b9edc586

Située au Nord-Est de la Mer Noire, la ville de Sochi tranche avec l'image froide de la Russie grâce à un climat océanique chaud et une activité économique et touristique développée. Ainsi, nombreuses sont les manifestations sportives à s'y dérouler, tel le Grand Prix de Formule 1 de Russie ou encore des matchs de la Coupe du Monde de football 2018. Et le poker n'est pas en reste avec la recrudescence de grands événements dont l'European Poker Tour by PokerStars en apothéose. Preuve de la vivacité du poker russe à l'échelle mondiale.

 

Alors, lorsque @WebMaster m'a proposé d'aller couvrir l'événement, je peux vous dire que j'avais hâte de découvrir le Saint-Tropez russe. Oui mais voilà, de Sochi, l'EPT ne porte que le nom. Car une fois mon périple Malte/Francfort/Moscou/Sochi terminé, un chauffeur m'emmenait à une quarantaine de minutes de là, à Estosadok très précisément, juste à côté de la station de ski de Krasnaya Polyana. C'est au pied des montagnes que je prenais mes quartiers au Grand Hotel Polyana. Des allures de chalet suisse vu de l'extérieur, un établissement fantôme vu de l'intérieur à la décoration bling bling et vieillotte.

large.3.jpg.c9a7e5a0a617bb8382d9904e008f

large.5c96574b857f7_3(1).jpg.ef777c95630
Une semaine au pied des pistes !

Samedi 23 mars 2019
Après une bonne nuit de sommeil, il était temps d'aller découvrir le fameux Casino Sochi... sous la neige ! Encore une fois, comme je pensais séjourner au bord de la mer sous une dizaine de degrés, je n'ai pas vraiment prévu de tenue vestimentaire adéquate. On va donc oublier les talons pour la semaine et ce sera manteau et Converses à défaut des bottes de neige. Rendez-vous est donné à l'entrée de l'hôtel Marriott jouxtant le Casino pour une visite guidée pour les médias étrangers, organisée par PokerStars. La Manager de l'établissement nous reçoit et à mesure que nous arpentons l'immense endroit, nous distille de nombreuses informations sur l'histoire du Casino mais aussi les habitudes des joueurs.

large.54515929_405729530218036_312983793
L'arbre de verre violet dans le hall d'entrée du Casino

(Pour la visite en images, je vous invite à aller voir mes stories sur notre Instagram @_clubpoker_ )

large.DSC_0002.JPG.10e6eb68bd528f0d7ea72
Une des salles VIP du Casino

J'ai donc appris que ce fameux Casino Sochi n'existait que depuis deux ans, alors que le bâtiment abritait auparavant le centre dédié aux médias pendant les Jeux Olympiques 2014. Il faut dire que la ville entière semble vivre dans le souvenir des JO, à l'image des anneaux olympiques et sigles « Sochi 2014 » encore présents un peu partout. Quand aux vestiges des Jeux, je vous en dirai plus demain car une visite du Parc Olympique est au programme. Mais revenons au reste de ce samedi. Les portes secrètes du Casino nous ont été ouvertes avec une multitude de salons VIP dédiés aux plus gros clients, ceux dépassant des millions de roubles (1 million de rouble équivalent à 13 600 euros environ).

large.54770959_407930539780031_634199642
Pendant que mes collègues italiens et moi-même prenons la pose, ça picole déjà du côté des Brésiliens !

Puis une fois ces lieux visités au pas de course, direction la poker room ou plutôt les salles de conférence où se déroulent l'European Poker Tour pour un Sit&Go entre journalistes. Entre confrères de la presse sportive et ceux de la presse spécialisée, l'ambiance fut à la franche rigolade et mieux vaut ne pas trop raconter de hand history. 45 minutes après le début du SNG, nos hôtes de PokerStars nous faisaient comprendre qu'il était temps de libérer la table et la charmante croupière (allez voir les stories Instagram je vous dis!) et que les vainqueurs seraient désignés selon le montant des tapis. Je partais donc à tapis dans le noir pour tenter le tout pour le tout mais Dame Chance n'était pas de mon côté aujourd'hui. Pas grave, me voilà désormais dans la salle de presse pour vous conter cette première journée, loin d'être terminée. Car ce soir dès 20h (l'horloge affiche deux heures de plus ici que chez vous en France), un dîner nous attend dans le très chic restaurant Brunello du Casino, suivi de la fameuse Players Party. Je vous ferai vivre tout ça en live bien sûr, toujours en stories sur Instagram.

large.DSC_0018.JPG.e8fa8d9326142d01dec7c
Le restaurant Brunello où les médias dîneront ce soir

J'allais oublié, en ce qui concerne le poker (oui, je suis un peu là pour ça aussi), l'EPT National au droit d'entrée de 77 000 roubles (environ 1 100 euros) a démarré jeudi dernier et a attiré un field de 721 entrants, un chiffre en progression par rapport aux 705 inscriptions de l'an passé. Et c'est le vainqueur en titre, le Tchèque Matous Houzvicek qui emmenait les survivants à l'entame du Jour 2 ce samedi. Je vous ferai un point complet sur ce tournoi et les side events avant d'attaquer le coverage du Main Event.

 

En attendant, je file profiter du dîner et vous donne rendez-vous demain pour un nouveau compte-rendu de ma journée de visite (et en live sur Instagram!). Na zdorovie !

large.54729507_375460526384335_157640662
L'entrée par l'hôtel Marriott

large.DSC_0005.JPG.5284fdf947ff9b6bef199

large.DSC_0010.JPG.528b7bf9f53047d4191c1
Une des bizarreries en plein milieu d'un salon VIP

large.DSC_0013.JPG.04efa03dc838a234b79c1
Si vous avez 15k à dépenser, c'est par ici !

large.DSC_0015.JPG.a3fe509ab643d9f65b888
Comme par hasard, les journalistes italiens écoutent avec attention nos guides du jour

large.DSC_0017.JPG.02b27d7b82e06ddf3eb19
Allez, je vais mettre quelques roubles au Russian Poker et je reviens !

Edited by FloFlo M.

Share this post


Link to post
Share on other sites

franchement c'est cool que Pokerstars test de nouvelles destinations.

Même si celui la ne fera surement pas rêver tout le monde, ca change de la routine Monaco, Barca, Prague ... 

La prochaine fois ils devraient essayer Vladivostok, c'est le second endroit de russie ou il y a un casino (managé par des mecs de Macao je crois)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ne vous inquiétez pas, je ne vous ai pas oublié ! Après une soirée légèrement alcoolisée :ph34r:, je viens juste de rentrer à l'hôtel après une superbe journée chargée en visites : je déchiffre mes notes, je trie mes photos et l'article arrive très vite ! #staytuned

Share this post


Link to post
Share on other sites
Un peu d'histoire, de culture et beaucoup de sport

Il y a des journées comme celle que je viens de vivre aujourd'hui qui me font mesurer la chance que j'ai de faire ce métier et de voyager autant. Autant vous dire que ma première fois en Russie se passe pour l'instant à merveille.

large.DSC_0056.JPG.73acddede04a810669bf2

Amis CPistes, bonjour ! Hier, je vous laissais pour rejoindre le dîner organisé par PokerStars pour les médias étrangers au très chic restaurant Brunello du Casino Sochi. Décoration soignée, plats raffinés, succulents et copieux, service impeccable... bref de mémoire de couvreuse, je ne me rappelle pas avoir déjà mis les pieds dans un tel restaurant à l'intérieur d'un casino, si ce n'est peut-être à Las Vegas. Après plusieurs verres d'un délicieux vin blanc et des discussions animées avec mes collègues italiens et portugais, la soirée se poursuivait à la Players Party au bar central, au milieu des machines à sous et tables de jeu, mais surtout juste derrière la scène où se produisait la chanteuse Elena Temnikova. Inconnue de mes services mais pas de la jeunesse russe à en croire ses 4,6 millions d'abonnés sur Instagram et la foule présente ce soir-là au Casino Sochi. Après avoir siroté quelques nouveaux verres de vin et avoir assisté à une demande en mariage en plein concert, c'était le retour à l'hôtel pour un petit débrief de la journée dans le hall avant une nuit de repos bien méritée.
 

large.DSC_0045.JPG.65eabb7cc3352c641fdda

Dimanche 24 mars 2019

C'est vers 10h30 du matin que je retrouvais mes collègues étrangers pour l'excursion qui allait enfin nous mener vers la ville de Sochi. Au programme, la visite du circuit du Grand Prix de Russie de Formule 1, de son musée et du Parc Olympique des Jeux de 2014. Nous voilà une quinzaine dans un bus affrété pour l'occasion, en compagnie de notre guide russe Zeta. Une quarantaine de minutes nous sépare de la ville et Zeta en profite pour nous débiter tout son savoir sur Sochi et sa Région, insistant d'entrée sur la mentalité méditerranéenne de ses habitants.

« Cela ne fait que depuis la fin du 19e siècle que cette Région du Caucase appartient à la Russie, après la guerre contre la Turquie. Les Grecs et les Arméniens fuyant le génocide sont les premiers à s'y être installés, rejoints par une population moldave, depuis partie à cause du climat qui l'empêchait de cultiver les vignes. »

Si aujourd'hui Krasnaya Polyana est connue comme une station de ski, ce ne fut pas toujours le cas. « Avant les Jeux, c'était un village où l'on venait le week-end pour monter à cheval, cueillir des champignons ou couper du bois. Les sports d'hiver n'étaient pas forcément prisés par la population et la perspective d'accueillir les Jeux semblaient improbable en raison du climat très clément dans cette partie sud de la Russie. Mais c'est justement la diversité du climat, avec des températures aux alentours des 20 degrés au bord de la mer et négatives dans les montagnes qui a rendu les choses possibles. »

Quand à Sochi, sa réputation de Saint-Tropez russe est méritée. Marquée par l'empreinte de Staline, la ville est passée d'un complexe militaire provincial à une agglomération prise d'assaut par les classes moyennes, réputée pour ses spas et la qualité de son eau minérale. Résidence d'été du Président Poutine, Sochi a longtemps été le lieu où trouver un logement et une place dans un restaurant restait un luxe accessible à quelques privilégiés.

large.DSC_0046.JPG.92727fa0d3e86b3b309ca
La gare permettant d'accéder au circuit de F1 et au Parc Olympique

Mais vous l'avez compris désormais, tout a changé avec les Jeux Olympiques de 2014. C'est une nouvelle ville qui a vu le jour avec l'une des plus grandes capacités hôtelières du pays et un aéroport archi-sécurisé capable de gérer 300 vols par jour. Sochi est devenue la résidence secondaire des Moscovites, les prix de l'immobilier ont flambé et les touristes étrangers ont afflué lors des Jeux puis de la Coupe du Monde de football de la Fifa 2018.

large.DSC_0052.JPG.9e84d494b1c25dd05de65
L'entrée du circuit de F1 "Sochi Autodrom"

Après cette parenthèse historique et de nombreux tunnels nous faisant passer des montagnes enneigées au soleil du bord de mer, il était temps de visiter le circuit du Grand Prix de Russie de Formule 1 et le Parc Olympique, créé de toute pièce dans l'ancienne partie orthodoxe de la ville où désormais les petites maisons typiques côtoient les stades ultra-modernes.

 

large.DSC_0060.JPG.8f95e042c08c8af9651fd
La maquette de l'immense complexe avec la grande tribune du circuit tout au fond et le parc olympique et ses stades

large.DSC_0094.JPG.5ba9958ba934c053875b1
C'est fin septembre qu'aura lieu le prochain Grand Prix de Formule 1 de Russie

large.DSC_0067.JPG.9ce8f4aa97444447b8969
En direct des paddocks

large.DSC_0098.JPG.9d352654ff062aa0c531c

large.DSC_0100.JPG.9b8061719c7a2d10fdcad
Le musée du circuit regorge de voitures historiques ou de course, de photos et de combinaisons pour pilotes

large.DSC_0113.JPG.92587c701a79247f7b590
La patinoire olympique

large.DSC_0118.JPG.7a6f92ff395a0e123d638
Le stade des cérémonies d'ouverture et de clôture des JO 2014 

large.DSC_0117.JPG.abd70d578c27e27a8e0ea
L'immense torche olympique au milieu du Parc

Après plusieurs heures à la découverte de ces lieux emblématiques pour la fan de sport que je suis, c'est avec des souvenirs pleins la tête que l'on regagnait nos quartiers, là-haut vers les montagnes pour se consacrer désormais à un autre genre de sport, le poker bien sûr ! 

To be continued...

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 19 heures, soon a écrit :

Pas facile d'avoir des infos sur les cash games pendant le festival, si t'as des infos? merci

Hello ! Alors je me suis renseignée pour toi, pour vous. La salle de cash game de la poker room du Casino Sochi affiche souvent complet pendant cet EPT : il est possible de jouer des games en limites 1$/3$, 5$/5$ et 10$/25$ ! NLHE et PLO.

Selon les premiers échos, les tables sont belles et animées (traduire, les joueurs n'y ont pas bu que de l'eau^^)

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
Ramon Colillas : "Je suis devenu l'homme à abattre"

Avant la suite des Jours 1 du Main Event de l'EPT Sochi, la presse étrangère avait rendez-vous avec les deux Team Pro PokerStars présents sur l’événement, l'Espagnol Ramon Colillas vainqueur du PSPC Bahamas, et le Russe Mikhail Shalamov, Team Pro online. Et c'est avec une mini-conférence de presse du dernier venu dans l'équipe PS que commençait la matinée.

5c98e1a8bb3b2_NEIL0683_Ramon_Colillas_EPTSochi2019_NeilStoddart.thumb.jpg.2e04c127183ade6ca6d6094a28850ef8.jpg
Ramon Colillas lors du Jour 1A de l'EPT Sochi 2019 / Crédit photo Neil Stoddart pour PokerStars

Que s'est-il passé pour vous depuis cette victoire aux Bahamas ?

J'ai pris du temps avec ma famille et mes amis, du temps pour moi, pour souffler, me ressourcer. Outre les nombreuses sollicitations, la vie de joueur de poker professionnel demande beaucoup de sacrifices, de longs voyages et un agenda chargé. J'accorde également beaucoup plus d'importance à ma préparation désormais, que ce soit mentale comme technique et physique. Je n'ai pas de routine précise en raison des multiples voyages mais j'ai fait beaucoup de sport plus jeune et j'essaye de me maintenir en forme. J'ai eu moins de moments pour travailler mon jeu mais je m'impose quelques reviews de mains avant de lancer des sessions online.

Qu'allez-vous faire des cinq millions de dollars remportés au PSPC ?

Pour l'instant, je n'ai pas eu beaucoup de temps pour y réfléchir, ni même pour dépenser quoique ce soit. Cela va être un outil pour poursuivre mon activité professionnelle, le poker donc. Je vais avoir la possibilité de jouer plus de tournois, à de plus gros buy in tels les festivals EPT. Je ne vais pas jouer de Highrollers ou de Highstakes pour autant. Je me rendrai aussi à Las Vegas cet été pour un mois.

Avez-vous ressenti un changement de la part des joueurs à table à votre égard ?

Pour l'instant, ils m'observent. Mais je suis devenu l'homme à abattre, ils veulent vraiment gagner la main qu'il dispute contre moi. Sur cet EPT Sochi, j'ai besoin d'un peu plus de temps pour me faire une idée du jeu russe car pour l'instant (NDLR il s'est qualifié pour le Jour 2 du Main Event à l'issue du Jour 1A ce dimanche), j'ai eu à faire à des tables très différentes, soit très passives, soit loose agressives.

Outre le poker, vous restez un passionné de football.

Je suis un grand fan de football, du FC Barcelone et de Messi en particulier. J'ai d'ailleurs eu la chance de jouer au poker avec Piqué et Neymar lors de leur passage à Barcelone. J'ai été entraîneur pendant 10 ans, pour les enfants et différentes équipes de jeunes. Je jouais justement dans les équipes de jeunes à un hait niveau avant de me blesser et de prendre le virage du coaching. Ce fut ma façon de garder un lien avec le monde du football.

Avant votre victoire, on avait l'occasion de vous voir souvent à Marrakech...

Oui en effet, même si je ne souhaite pas vraiment revenir sur le passé (NDLR la question semble un peu le gêner). C'est une destination qui me plaît beaucoup, notamment pour des vacances avec ma copine. Depuis l'Espagne, c'est très facile de s'y rendre puis ma copine est d'origine maghrébine.

Que pensez-vous du marché partagé entre Espagnols, Portugais et Français ?

C'est une très bonne chose pour les joueurs, une très bonne opportunité avec de plus gros prizepool, de plus gros tournois et une meilleure expérience de jeu.

 

Merci à Julien Liarte, Registrations Manager chez PokerStars, pour la traduction espagnole/anglais.
Petite précision, chaque journaliste avait le droit à une question posée, la mienne concernait Marrakech car je voulais le faire réagir sur son souhait d'anonymat là-bas, en raison de la fiscalité espagnole, mais comme je m'y attendais le sujet a été soigneusement contourné.

Edited by FloFlo M.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, thierry d a écrit :

Dommage qu’il n’y ait pas eu un 4ème journaliste pour lui poser la question sur le pourboire aux Bahamas, ça aurait pu être encore plus gênant lol.

Le pourboire est libre et discrétionnaire! ça ne regarde que lui... point final! :yes:

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, cocofox a écrit :

fin sinon ça fait 3 jours que tu es sur place et on a pas encore eu droit à une HH... Tu couvres l'event avant la TF?8^

Le coverage a proprement parlé commencera demain pour le Jour 2 du Main Event, les premiers jours étaient consacrés aux visites et aux interviews comme tu as pu le voir, ça change un peu non ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 24/03/2019 à 20:06, FloFlo M. a écrit :

réputée pour (...) la qualité de son eau minérale

Trop gros @FloFlo M. , passera pas...

 

Spoiler

Sinon je trouve ça super cool comme format de coverage, même si je suis pas partant du tout pour aller a Sotchi qui ferait passer rozvadov pour las Vegas en terme d animations toussa...

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 25 minutes, FloFlo M. a écrit :

Le coverage a proprement parlé commencera demain pour le Jour 2 du Main Event, les premiers jours étaient consacrés aux visites et aux interviews comme tu as pu le voir, ça change un peu non ?

Rien contre toi et ton taf de couvreuse, hein! ;)

Mais franchement, je m'en fou un peu de ton tournoi média, du resto balla du caz, du circuit de formule 1, de la gare de Sotchi... Il y a personne ici qui a envie de poser 10 jours de congé pour aller visiter Sotchi! 

C'est l'organisation qui "t'impose" de jouer à "Trip advisor"?

Vivement que l'on rentre dans le vif de l'action! :ninja:

Share this post


Link to post
Share on other sites
Mikhail Shalamov : "Je joue en MTT pour divertir mes viewers sur twitch"

Avant la suite des Jours 1 du Main Event de l'EPT Sochi, la presse étrangère avait rendez-vous avec les deux Team Pro PokerStars présents sur l’événement, l'Espagnol Ramon Colillas vainqueur du PSPC Bahamas, et le Russe Mikhail Shalamov, Team Pro online. L'occasion d'une mini-interview en aparté avec le local de l'étape, joueur de cash game online aux 214 752$ de gains en MTT live et streamer renommé dans son pays.

5c98e7c05897f_NEIL0436_Mikhail_Shalamov_EPTSochi2019_NeilStoddart.thumb.jpg.bbabcfe83f6e7e801e077c5280e30917.jpg
Mikhail Shalamov lors du Jour 1A de l'EPT Sochi 2019 / Crédit photo Neil Stoddart pour PokerStars

Que pouvez-vous nous apprendre sur le poker en Russie ? 

Il y a 4 ou 5 aires de jeux en Russie où il est légal de « gamble » mais Sochi est de loin la meilleure. Les autres sont plus petites, elles n'ont pas ce genre d'infrastructures, héritées des Jeux Olympiques de 2014. Je pense que c'est un super endroit pour jouer au poker. En hiver, on peut venir skier et en été, les prix sont très bas donc c'est vraiment gagnant/gagnant pour les joueurs. C'est le seul endroit où je considérerais jouer au poker en Russie.

Et que dire du marché online ?

Nous sommes dans un marché partagé désormais, il y a un PokerStars.Sochi qui n'est pas bloqué par le gouvernement russe, qui est légal donc. Il est possible de télécharger le logiciel et de jouer en argent réel avec les Nations du monde entier. Mais en règle générale, le gouvernement a du mal avec les jeux d'argent et bloque tous les sites non autorisés par la loi, même les médias comme Pokernews ou le Blog PokerStars nécessitent un VPN pour y accéder. La Russie est pourtant un grand marché et j'espère que cela va continuer à être le cas. Je n'aime pas cette idée de restriction, que le gouvernement force les rooms à cloisonner le marché et que les joueurs restent entre eux, ce n'est pas la conception que je me fais du poker, un jeu universel.

Pouvez-vous nous en dire plus sur vos habitudes de jeu ?

Je suis toujours un joueur de cash game online et je me considère comme un récréatif en ce qui concerne les MTT. J'y perds de l'argent ! Je n'ai pas étudié le jeu de tournoi, ni la stratégie. Sur Internet, je joue en MTT juste pour les viewers de ma chaîne Twitch, pour les divertir, de faibles buy in par rapport aux limites que je dispute en cash game : de la 2$/4$ à la 10$/20$, parfois même 25$/50$ depuis 8 ans maintenant. En ce qui concerne les Events live, ce sont des vacances pour moi, une façon de profiter des nouveaux endroits que j'ai la chance de visiter. Les étapes de l'European Poker Tour se passent toujours dans de magnifiques villes comme Barcelone et Monte-Carlo.

Vous êtes connus pour un challenge online, celui d'avoir disputé plus de 40 000 mains en une journée. Est-ce le type de défi que vous souhaiteriez relever à nouveau ?

Pourquoi pas mais pas exactement du même genre car je suis trop vieux pour ça mais effectivement, mes suiveurs sur Twitch sont friands de challenges. Récemment, on m'a défié en cash game dans une bataille de « cross booking », c'est à dire que le perdant devait s'engager à payer au gagnant le montant qu'il avait perdu. J'ai réussi à gagner 10 000 euros pendant ce mois de défi et c'était très intéressant pour mon audience de suivre mes résultats. Je réfléchis à un futur challenge bankroll également. Mais avant cela j'ai un Jour 2 du Main Event EPT Sochi à disputer pour tenter d'aller le plus loin possible à domicile.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Yop ! Des français du côté de sotchi, je suis devant le stream et pas l'impression qu'il y en ai autant que d'habitude ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Des cartes, des jetons et des joueurs

Après trois premiers jours consacrés aux visites et aux interviews, me voilà dans la salle de presse du Casino Sochi, juste à côté de la poker room où le Jour 2 du Main Event à 191 800 roubles (environ 2 800 euros) de l'EPT Sochi a débuté. Vous l'aurez remarqué donc, le droit d'entrée tranche avec l'habituel 5 300 euros des autres étapes. Mais revenons en instant en arrière.
 

5c9a0da7356ce_ManuelKovsca_583_EPT_Sochi_2019_YuriMasliankou_Winner_Event4_National.thumb.jpg.8ab6a6a47354c51bc3cb73a5645dae9c.jpg
Crédit photo Manuel Kovsca pour PokerStars

En ouverture, c'est le Biélorusse Yury Masliankou (photo) qui a remporté l'EPT National à 77 000 roubles (environ 1 100 euros) pour un premier prix de 9 317 000 roubles soit plus de 127 000 euros ! Il est venu à bout d'un field de 721 entrants alors que le vétéran russe Alex Bilokur prenait la 5e place pour 2 408 000 roubles. Aucun Français n'a atteint l'argent dans cette épreuve.

758 entrants dans le Main Event, plus de 380 000 euros promis au vainqueur

Le Main Event pouvait alors commencer. Après trois journées de départ, le field s'élevait à 692 entrants, et ce sont finalement 758 entrants qui ont été recensés une fois les inscriptions tardives et re-entry clôturées. Le tournoi a donc généré un prizepool global de 145 500 000 roubles (environ deux millions d'euros) pour 111 places payées et un premier prix de 27 475 000 roubles soit plus de 380 000 euros.

Sur le papier, on pouvait s'attendre à une trentaine de Français en lice, au vu des 33 qualifiés Spin&Go sur PokerStars.fr. Mais selon mes informations, une dizaine d'entre eux seulement s'est présentée sur la ligne de départ, tous inconnus de mes services. 

Cinq de nos compatriotes ont passé le cut des Jours 1 et un autre est venu ajouter son nom à la liste en début de Jour 2. Je m'en vais à leur rencontre de ce pas !

 

Les chiffres du Main Event 
Jour 1A : 95 restants / 251 entrants
Jour 1B : 137 restants / 359 entrants
Jour 1C : 40 restants / 82 entrants

Jour 2 : inscriptions tardives encore possibles jusqu'au coup d'envoi

5c9a1018bc027_ManuelKovsca_104_EPT_Sochi_2019_SOUPRAYENMESTRYJEAN.thumb.jpg.d6efc57408b8e526afe9282370e29521.jpg
Crédit photo Manuel Kovsca pour PokerStars

Les Français qualifiés pour le Jour 2 
Bertrand Ciaglo 58 800
Locif Tizouian 55 300
Cyril Morisset 51 400
Jean Souprayenmestry 49 500 (en photo, sur sa troisième tentative)
Pierre Colson 9 600

Romain Berger 30 000 (inscription avant le début du Jour 2)

Niveaux de 90 minutes
Reprise Niveau 11, blindes 800/1 600 ante BB 1 600
272 restants / 692 entrants (+no shows et nouveaux entrants à venir) = 758 entrants

 

Le Streaming Cards Up du Jour 2 (30 minutes de délai)

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
Les 4 derniers mousquetaires

184 rescapés sur les 758 entrants et 4 Français seulement toujours en lice :bye:
En ce début de journée, on a logiquement perdu le plus shortstack d'entre eux Pierre Colson, mais aussi Locif Tizouian. Jean Souprayenmestry emmène les troupes alors que Cyril Morisset, Bertrand Ciaglo et Romain Berger se démènent avec un tapis réduit.

large.DSC_0128.JPG.dbc19731ace37a679066e
Cyril Morisset

large.DSC_0132.JPG.61d4bf21b68d3410bf1e0
Bertrand Ciaglo

large.DSC_0150.JPG.b6db08df96342034535ce
Romain Berger

Une information assez rare pour être soulignée, la longue liste des "no show" c'est-à-dire les qualifiés pour l'événement qui ne se sont finalement pas présentés mais comptent bien comme un entrant dans le prizepool. Et parmi eux, on décompte 22 Français ! Alors comme ça on ship un package grâce à un Spin&Go et on ne vient pas en Russie ? Destination méconnue et lointaine, long voyage, visa nécessaire ... les explications à ces absences peuvent être nombreuses, toujours est-il que Sochi ne semble pas (encore) attirer les tricolores.

 

Niveau 12, blindes 1 000/2 000 ante BB 2 000
Moyenne 118 200
184 restants / 758 entrants

 

Edited by FloFlo M.

Share this post


Link to post
Share on other sites
En route vers l'argent 

Ce Jour 2 du Main Event de l'EPT Sochi prendra fin une fois l'argent atteint, voilà ce qu'a annoncé l'organisation. n'oubliez pas qu'il y a deux heures de décalage horaire avec la France, donc il est déjà 17h ici. Si le Team Pro PS online Mikhail Shalamov est toujours en course, actuellement en table télévisée, ce n'est pas le cas de son coéquipier l'Espagnol Ramon Colillas, éliminé un peu plus tôt.

large.DSC_0162.JPG.c87ab737c8ea5c50df635
Deux salles deux ambiances entre le lieu où est installé la table TV...

 

large.DSC_0160.JPG.0aa88506273077bd323be
... et la poker room principale, pleine à craquer
 

large.DSC_0137.JPG.b62b066269c5d7a207961
Hasta luego Ramon !

 

large.DSC_0143.JPG.8c28b82cf4d13ea080613
Chipleader à l'entame du Jour 2, Aleksandr Denisov fait toujours partie des gros tapis en jeu

Côté tricolore, je vais malheureusement devoir vous annoncer une mauvaise nouvelle. Malgré trois bullets investis dans ce tournoi, Jean Souprayenmestry a rendu les armes en 166e position, encore loin des places payées. Les chances tricolores reposent désormais sur nos 3 qualifiés Spin&Go.

 

large.DSC_0149.JPG.5dcc0ac6111657593f7c3
En voilà un autre que je vais suivre attentivement : ITM dans l'EPT National en ouverture, le Suisse Rachid Amamou continue son beau parcours à Sochi

 

Niveau 13, blindes 1 000/2 500 ante BB 2 500
Moyenne 146 000
149/ 758 entrants

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
Pré bulle

Une nouvelle pause vient d'avoir lieu à quelques dizaines de places de l'argent. La journée s'annonce assez courte donc (mais nous ne sommes pas à l'abri d'un changement de plan par l'organisation). 

large.DSC_0165.JPG.480f7acee42c638575600

Voilà quelques informations que j'ai glané sur nos rescapés tricolores : de nos 3 qualifiés Spin&Go, seul Bertrand Ciaglo possède une fiche Hendon Mob avec 3 résultats lors des festivals Winamax Poker Open à Dublin en 2017 et 2018. Le joueur évolue avec une vingtaine de blindes en ce moment-même.

Si j'ai perdu Cyril Morisset de vue (mais il est a priori toujours en lice), j'ai eu l'occasion de discuter au break avec Romain Berger et d'autres Français. Après une première tentative infructueuse, Romain a joué le dernier satellite live hier soir au Casino, avec 25 tickets garantis, et a ship le sésame pour re-entry à l'entame du Jour 2. Avec 160 000 jetons devant lui à l'heure d'aborder la bulle ("on m'a livré quand j'ai touché un brelan"), le jeune homme vivant à Tarbes espère transformer ses 15 euros investis en un joli billet de minimum 5 000 euros ! 

J'en ai profité pour papoter un peu avec les autres Français présents dans les couloirs du casino. "Ce fut le parcours du combattant pour venir à Sochi, m'expliquait un des tricolores éliminé hier. Nous avons dû faire un passeport en urgence, monter à Paris pour demander un visa qui coûte assez cher. Sans parler des congés à poser et de la famille à convaincre. Puis, on a passé 24 heures dans les avions et aéroports pour rejoindre la Russie ! Mais cela vaut le coup, le Casino est magnifique." Fatigués donc mais conquis par l'endroit, nos compatriotes me confiaient avoir disputé quelques parties de cash game, perdus au milieu de Russes peu sympathiques.

 

Niveau 14, blindes 1 500/3 000 ante BB 3 000
Moyenne 176 800
123 restants / 758 entrants

 

Edited by FloFlo M.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Et maintenant, qu'est-ce qu'on fait ?

large.DSC_0191.JPG.814cb34d1ca5b99b90603

Alors que l'on se rapprochait doucement mais sûrement des places payées, une pause dîner a été décrétée pour 40 minutes. J'ai retrouvé Cyril Morisset (photo), toujours en lice avec une vingtaine de blindes et qui me confiait apprécier pleinement le moment, lui qui dispute son premier tournoi live d'importance ici en Russie, après sa qualification en Spin&Go.

 

large.DSC_0185.JPG.b6a8ccaccf3aeee29d152

Pour le reste, le rythme s'est considérablement ralenti même si j'ai observé à l'action le Tchèque Matous Houzvicek (photo), à qui Sochi réussit particulièrement. Vainqueur de l'EPT National ici-même l'an passé, Houzvicek y a réalisé un nouveau deeprun cette saison et fait actuellement partie des gros tapis dans le Main Event.

Je vous laisse quelques instants avec des photos qui devraient plaire à mon cher collègue @veunstyIe :ph34r: .
 

large.DSC_0181.JPG.a694bb43c439dc86199b8
Envie d'un petit massage pendant la bulle ? Ces demoiselles sont à votre service
 

large.DSC_0182.JPG.751a020be22d37981ed9c
Et la couleur de la journée semble être le gris
 

large.DSC_0193.JPG.cb206e7610982a9334d4f
Shortstack à la bulle, le Team Pro PS online Mikhail Shalamov tente de survivre 

 

Pause dîner de 40 minutes
Reprise Niveau 15, blindes 2 000/4 000 ante BB 4 000
Moyenne 189 000
115 restants / 758 entrants

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
Une longue bulle, un trio français et encore de la neige

large.DSC_0230.JPG.2543c7a746e8b0f0b9526

C'est une bulle excitante à laquelle on a assisté en cette fin de Jour 2 du Main Event de l'European Poker Tour Sochi 2019. Il a fallu près d'un niveau entier pour connaitre les 111 joueurs In The Money. J'ai commencé par faire un point sur les tapis de nos 3 Français encore en lice.

Avec 8 blindes, Cyril Morisset était celui le plus en danger, suivi de Bertrand Ciaglo (10 blindes) et Romain Berger (15 blindes) alors que le tableau d'affichage notait 114 restants. Mais les trois rescapés du clan tricolore pouvaient compter sur de très nombreux shortstack dont le Team Pro PS online Mikhail Shalamov. Alors que la technique du stalling (prendre beaucoup de temps avant de fold) était appliquée sur la majorité des tables, les deux salles dédiées au Main Event s'apprêtaient à passer en modalité main par main à 112 restants.

large.DSC_0225.JPG.4fd0cf06dcd6aa04fa052

Assis à la droite de Romain Berger, Artur Martirosyan (photo) se retrouvait en très mauvaise posture, avec un seul jeton de 1 000 restant une fois ses blindes posées. Mais dans la salle du théâtre, on assistait à deux all-in and call. Enfin "assistait". Je vous fais le topo : le directeur du tournoi Toby Stone, la presse et l'équipe du streaming étaient réunis dans la salle principale lorsque l'on apprend qu'un premier all-in and call a été entendu dans la salle du théâtre. Tout ce petit monde s'y rend donc, mais ce n'est pas à côté, il faut emprunter deux couloirs différents pour y arriver. Une fois sur place, une foule compacte est dispatchée autour de la première table, les mains sont dévoilées, les Rois pour le shortstack contre les Dames, le board amène une couleur pour un partage. 

Que fait-on alors ? Direction de nouveau la salle principale, au pas de course pour une nouvelle main distribuée. Oui mais voilà, c'est encore du côté du théâtre que les tapis ont volé. Rebelote donc avec un nouveau ballet de floors, journalistes et cameramen se pressant dans les couloirs. Le shortstack doublait avec As-Roi contre Valet-10 et c'était reparti pour une marche rapide dans l'autre sens. Assez comique vu de l’extérieur je pense.

large.DSC_0198.JPG.f520d25a915b77f005d10
Bertrand Ciaglo toujours en course

Bref, on se demandait si l'homme au jeton unique allait s'en sortir lorsqu'un croupier nous alertait sur une situation de 3-way all-in. Avec 16 000 devant lui, l'Autrichien Klaus Haunschmidt  se retrouvait en danger alors qu'un board :2d :Td:Ks:8d:Ac était dévoilé. Sa paire de 9 se révélait insuffisante face à la couleur :6d:5d d'un de ses adversaires et l'on tenait notre bubble boy. 

Plus de 5 000 euros assurés pour nos Français

Nos trois Français atteignaient donc l'argent, en souffrant certes, mais en transformant leur investissement de 15 euros sur un Spin&Go en un billet d'au moins 5 000 euros ! Si Artur "one chip one chair" Martirosyan rendait les armes juste après l'éclatement de la bulle, Cyril Morisset trouvait un triple up salvateur.

Et c'est à sa rencontre que je partais à la fin de la journée. "Ma qualification est assez insolite, m'expliquait le joueur originaire de La Rochelle et désormais résident à la frontière suisse. Elle remonte à une journée de janvier. Il neigeait ce jour-là et n'ayant pas de pneus neige sur ma voiture, je suis rentré plus tôt que prévu chez moi. Cela faisait bien 10 ans que je n'avais pas ouvert PokerStars, je me suis recréé un compte, j'ai déposé 25 euros et puis j'ai commencé à jouer des Spin&Go. Je monte à 90 euros comme ça, puis je lance un 15 euros, je le gagne et à ma grande surprise, je ne reçois pas d'argent sur mon compte. Je me dis que j'ai dû gagner des goodies, casquette, tee-shirt etc, comme on voit sur les publicités à la télé. J'écris donc à PokerStars avant de voir 470 euros s'afficher sur mon lobby. J'envoie de nouveau un mail en expliquant qu'il y a dû avoir un bug avec ma carte de crédit. Je reçois alors une réponse en anglais et je comprends enfin ce qu'il se passe. Les semaines qui ont suivi, j'en ai discuté longtemps avec ma femme Gwen avant de prendre la décision de venir à Sochi. Elle ne souhaitait pas m'accompagner par peur de s'ennuyer mais depuis que je suis là, elle est ma première supportrice !"

Alors Gwen, on espère que ton homme va aller le plus loin possible dans ce tournoi pour que tu puisses vibrer à distance avec lui et on suivra sa progression, tout comme celle de nos deux autres Français toujours en lice dès demain, pour le Jour 3 de l'épreuve. Il leur faudra sortir de la zone rouge dans laquelle ils sont actuellement, en dessous des 15 blindes.

 

Les 3 Français toujours en lice
Bertrand Ciaglo 72 000
Romain Berger 70 000
Cyril Morisset 60 000

 

Déjà chipleader à l'entame de la journée, le Russe Aleksandr Denisov a conclu cette journée en tête avec plus d'un million de jetons. Il a notamment éliminé le Team Pro PS online Mikhail Shalamov dans les toutes dernières mains de la journée. Le vainqueur russe de l'an passé Arseniy Karmatskiy est toujours en lice.

Retrouvez le seatdraw et chipcount complet pour le Jour 3.

 

Reprise mercredi 27 mars à midi
Niveau 16, blindes 2 500/5 000 ante BB 5 000
Moyenne 217 500
100 restants / 758 entrants

Edited by FloFlo M.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
Tous ensemble

large.DSC_0257.JPG.43b32f42233dad4250cc0
Cyril Morisset siège 3, Romain Berger siège 5 et Bertrand Ciaglo siège 8

Soulagés et plus riches de 5 000 euros, nos 3 Français encore en lice dans le Main Event du PokerStars European Poker Tour Sochi 2019 ont fait leur retour dans la poker room du Casino pour le Jour 3 de l'événement. Et nos rescapés ont eu la surprise de se retrouver à la même table, la table 7 ! Si Bertrand Ciaglo et Cyril Morisset arrivaient en avance et reposés, ce ne fut pas le cas de Romain Berger, semble-t-il difficilement remis de sa soirée de la veille.
 

large.DSC_0252.JPG.9c0c714e1de0a38f6dbdd

Après quelques dolipranes, Berger perdait quelques plumes, se permettant de minraise préflop puis d'abandonner postflop sur plusieurs boards. Ciaglo de son côté adoptait une stratégie de push or fold efficace pour l'instant, aucun adversaire ne lui opposant de résistance. Quant à Morisset, le plus shortstack de nos Français, son beau deeprun s'est arrêté en 86e position pour un palier de 400 750 roubles (environ 5 500 euros). Under The Gun, le frontalier suisse a minraise avec 10 blindes au total, payé par la grosse blinde. Sur un flop Roi-4-3 rainbow, il a annoncé all-in et la BB a check call avec Roi-6 off. Mal engagé avec une paire de 2 en mains, Cyril Morisset (photo) ne trouvait pas d'amélioration turn  et river et laissait ses compatriotes poursuivre seuls leur route.

 

large.DSC_0177.JPG.d535c17c38b555e8743d7
Fin de parcours également pour le dernier italien en lice, Pier Varrelli, lui aussi qualifié Spin&Go mais sur PokerStar.it
On commence à se rapprocher d'un tournoi 100% russe...

 

86e Cyril Morisset 400 750 roubles
93e Pier Varrelli 400 750 roubles

 

Niveau 16, blindes 2 500/5 000 ante BB 5 000
Moyenne 268 500
81 restants / 758 entrants

 

Edited by FloFlo M.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now


  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

English
Retour en haut de page
×
Casino de Marrakech : WSOP Circuit
Casino de Marrakech : WSOP Circuit