Jump to content
This Topic
FloFlo M.

Coverage EPT Sochi 2019 par PokerStars

Recommended Posts

Dernier loup dans la bergerie

large.DSC_0246.JPG.462936fd889dc5559d8e1

Alors que j'étais entrain de vous raconter le début de journée, j'ai eu la mauvaise surprise de voir apparaître le nom de Bertrand Ciaglo (photo) dans la liste des éliminés. Le plus aguerri de nos Français, habitué des tables online, a très rapidement quitté la poker room sans que j'ai eu la chance de recueillir ses impressions. C'est donc Romain Berger, notre dernier rescapé qui m'a expliqué son élimination, As-10 contre Valet-10 à tapis préflop, un Valet frappant la turn.
 

large.DSC_0248.JPG.dfab4c7384ace1dbd0652

De son côté, le joueur de Tarbes (photo, au centre) trouvait deux double up consécutifs, à tapis préflop là aussi : d'abord un flip Roi-Valet de trèfle contre paire de 3, puis un 80/20 avec les Valets poussés au bouton pour 80 000 jetons, face à la paire de 9 de la petite blinde. Le voilà avec 160 000 jetons devant lui, encore loin de la moyenne alors que se profile la première pause de la journée.

 

81e Bertrand Ciaglo 400 570 roubles

 

Fin Niveau 16, blindes 2 500/5 000 ante BB 5 000
Moyenne 282 500
77 restants / 758 entrants

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Hécatombe

Outre notre dernier Français, les têtes connues de mes services à l'entame de la journée dans ce Main Event étaient peu nombreuses. Et c'est avec tristesse donc que j'ai appris les bust du Tchèque Matous Houzvicek, vainqueur de l'EPT National Sochi l'an passé, du champion en titre Arseniy Karmatskiy ou encore du vétéran russe Yuriy Guliy.

Ce mercredi 27 mars sera également assez chargé avec le début du High Roller à 371 000 roubles (5 300 euros) et de l'EPT Cup à 18 200 roubles (260 euros).

 

71e Matous Houzvicek 458 500 roubles
72e Arseniy Karmatskiy 400 750 roubles
74e Yuriy Guliy 400 750 roubles


Niveau 17, blindes 3 000/6 000 ante BB 6 000
Moyenne 325 000
67 restants / 758 entrants

 

Pour ceux qui le souhaitent, un streaming en anglais, cards up avec 30 minutes de délai vous est proposé par les équipes de PokerStars.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
le coq ne chante plus

Mesdames, Messieurs, nous y sommes : c'est la fin de l'histoire pour le contingent tricolore. Dernier rescapé français, Romain Berger n'a pas survécu à un flip dans ce niveau. Après un limp UTG et une isolation à 26 000 en MP, le Frenchie décidait d'envoyer son tapis de 135 000 au milieu depuis le bouton. Si le limpeur s'effaçait, l'agresseur payait fort d'une paire de 10. Avec As-Valet en mains, Romain allait jouer un 50/50 pour sa survie mais rien ne venait l'aider sur le board et le Tarbais rejoignait le rail, 64e pour 458 500 roubles soit 6 300 euros. Pas si mal pour un investissement de 15 euros au départ.
 

giphy.gif.3eb20b4584e6b1ce323be53becf1d222.gif
Ma tête quand j'apprends qu'il n'y a plus de Français à suivre dans cet EPT

"C'est le black jack qui m'a payé mon satellite en plus, m'avouait Romain, éliminé sur sa première bullet et qualifié ensuite en live la veille du Jour 2. Moi aussi comme Cyril (NDLR Morisset), je n'avais plus de compte PokerStars et j'en ai recréé un juste avant de gagner le Spin&Go qualificatif. J'ai même pris en pseudo le prénom de ma femme!" Cette histoire, ils sont plusieurs à l'avoir vécu. "Il faut savoir que lorsque l'on ouvre un compte sur PS mais qu'on n'a pas encore validé ses documents, les seules parties en argent réel que l'on peut jouer, ce sont des 1 et 15 euros. J'ai dû faire 500 Spin&Go du coup, et j'ai remporté deux package pour Sochi !", m'a raconté Claude, un des Français éliminé lors des Jours 1 de l'épreuve.

Et maintenant Messieurs, on fait quoi de ses dernières journées en Russie ? "On va au bar non ?, me lançait Romain, encore alcoolisé de la veille. On a pas beaucoup dormi depuis notre arrivée, on s'est retrouvé entre Français au bar du Casino, et dans d'autres lieux obscure de la ville. Je vais peut-être jouer la Cup tout à l'heure, je ne sais pas encore, dormir ne me ferait pas de mal". Vous l'aurez compris, il y en a certains qui profitent pleinement de leur séjour.

 

64e Romain Berger 458 500 roubles

 

Niveau 17, blindes 3 000/6 000 ante BB 6 000
Moyenne 368 600
59 restants / 758 entrants

Edited by FloFlo M.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Qui peut encore prétendre au titre ?

large.DSC_0267.JPG.56272a8d3928e381206dc
Les rescapés sont désormais tous réunis dans la salle du théâtre

Alors que l'on approche de la fin de cette courte journée, avec encore deux niveaux à disputer dans ce Jour 3, faisons un point sur ceux qui possèdent encore toutes leurs chances de décrocher le titre et les plus de 380 000 euros à la gagne. 
 

large.DSC_0268.JPG.9a143f077aba27b74df71

Un Argentin Ezequiel Waigel, un Uruguayen Francisco Benitez de Camilli (photo ci-dessus), un Arménien Garik Tamasyan , un Indien Sriharsha Doddapaneni, un Mongol Murun Ganzorig, trois Israéliens Uri Gilboa, Zakhar Babbaev, Eduard Burd et 34 Russes. Et c'est sans surprise un joueur local qui mène les troupes, Aleksandr Sheshukov (photo ci-dessous) possédant plus d'1,2 million de jetons. 

large.DSC_0271.JPG.57c113ea67293adedaa30

 

Niveau 19, blindes 5 000/10 000 ante BB 10 000
Moyenne 517 800
42 restants / 758 entrants

Share this post


Link to post
Share on other sites
Suite à 23

Le Jour 3 vient de s'achever au Casino de Sochi et ils sont 23 à se qualifier pour le Jour 4 du PokerStars European Poker Tour Sochi 2019 sur les 758 entrants au départ de l'épreuve. Assurés d'un min-cash, ils étaient 100 à revenir ce midi pour espérer poursuivre leur parcours : parmi eux trois Français, qualifiés via des Spin&Go. Malheureusement, le contingent tricolore a rapidement été réduit à néant dans les deux premiers niveaux, laissant le field privé de joueurs du vieux continent européen.
 

5c9be8a51aeb4_NEIL2439_Danil_Bukharin_EPTSochi2019_NeilStoddart.thumb.jpg.751860a9150b4ce8274c16680eeb0534.jpg
Crédit photo Neil Stoddart pour PokerStars

Ce sont donc 20 Russes, un Uruguayen et deux Israéliens qui reviendront ce jeudi, assurés d'un gain de 931 000 roubles (soit près de 13 000 euros) avec en ligne de mire les plus de 380 000 euros à la gagne. Dans la peau du chipleader, on retrouvera Danil Bukharin (photo) avec 2 340 000 jetons. Le Jour 4 sera à suivre en streaming live commenté en anglais, cartes dévoilées avec 30 minutes de délai, sur les chaînes Twitch et YouTube de PokerStars.

 

Pendant ce temps-là, le High Roller à 5 300 euros (le buy-in habituel d'un Main EPT) a enregistré 76 entrants et reprendra ce jeudi avec notamment le Team Pro PS espagnol Ramon Colillas, le Suisse Rachid Amamou ou encore la Russe Tatyana Barausova.

 

Reprise jeudi 28 mars à midi
Niveau 22, blindes 10 000/20 000 ante BB 20 000
Moyenne 945 600
23 restants / 758 entrants

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
Sous le soleil ou presque

Exit la neige dans les rues d'Estosadok : après près d'une semaine dans le Sud de la Russie, j'ai pu me faire une idée de la diversité du climat dans cette région. Si les chutes de neige ont accompagné mon arrivée, ce sont des températures douces et un grand soleil qui rythment désormais mes journées. Et pourtant, je ne risque pas beaucoup d'en profiter aujourd'hui, tant le programme s'annonce chargé au Casino Sochi.
 

large.DSC_0277.JPG.1f9dc955a1d2255d4f891
Les deux dernières tables du Main Event, à suivre sur le streaming

Alors que le Main Event se poursuit sur un rythme soutenu (ils ne sont déjà plus que 14 et le Jour 4 devrait s'achever à 6 joueurs restants), le High Roller a repris dans la poker room principale. L'épreuve au droit d'entrée de 5 300 euros a enregistré 84 entrants et ils ne sont plus que 26 encore en course dont le vainqueur PSPC et nouveau Team Pro PS espagnol Ramon Colillas ou encore le Russe Arseniy Karmatskiy

large.DSC_0280.JPG.64877f94869757441e036
Les quatre dernières tables en jeu dans le High Roller

large.DSC_0281.JPG.cf501b4dae8016d34607b
11 joueurs entreront dans l'argent pour un mincash d'environ 10 000 euros alors que le grand vainqueur empochera plus de 110 000 euros

De l'autre côté de la salle, c'est la Cup à 18 200 roubles (260 euros environ) qui est en cours, le Jour 1B plus exactement, avec un seul Français en lice, Jean Souprayenmestry, et déjà 186 entrants. Hier soir, le Jour 1A du tournoi a réuni 261 entrants et seulement 13 joueurs se sont qualifiés pour le Jour 2. Un Jour 1C se déroulera ce soir à partir de 20h.

Enfin, un Deepstack à 70 000 roubles (environ 1 000 euros) commencera à 16h avec le Français Bertrand Ciaglo, ITM dans le Main, parmi les premiers inscrits.

 

Le streaming du Jour 4 du Main Event EPT Sochi 2019

 

Edited by FloFlo M.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Quelques chiffres

20 000 jetons, niveaux de 20 minutes : la Cup et son format rapide a attiré 186 entrants au Jour 1B et ils ne sont déjà plus que 30 en course au moment d'écrire ses lignes. Quant à l'Event Deepstack, 113 inscriptions ont pour le moment été enregistrées, dont les Français Bertrand Ciaglo et Ludovic de Langlard.

large.DSC_0285.JPG.37bff541ae70530b155e5

Dans le High Roller, on se rapproche doucement mais sûrement de l'argent, avec 19 joueurs rescapés pour 11 places payées. Si Ramon Colillas (photo ci-dessus) possède une trentaine de blindes, Arseniy Karmatskiy (photo ci-dessous) s'en sort un peu mieux pour le moment avec une cinquantaine de blindes. à noter qu'une troisième journée est prévue pour connaître le vainqueur de ce High Roller EPT Sochi 2019.

large.DSC_0291.JPG.9fcbfde3ace4f70220b75

 

Enfin, après un jeu interminable à 14 restants, il aura fallu un set up pour qu'un nouveau joueur soit éliminé dans le Main Event. Avec 25 blindes, le chipleader des Jours 1 et 2 Aleksandr Denisov a bien cru tenir un double up important. Oui mais voilà, ses Rois n'ont finalement pas fait le poids face aux As de Maksim Pisarenko. Une nouvelle pause va avoir lieu avec donc 13 joueurs encore en lice.

 

Fin Niveau 24, blindes 15 000/30 000 ante BB 30 000
Moyenne 1 673 000
13 restants / 758 entrants

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
Accélération

large.5c9cf23246996_Capturepleincran2803

Qu'y a-t-il de pire que de commander à manger et d'être éliminé au moment où son repas arrive ? Que les caméras nous voient partir avec notre nourriture... C'est la mésaventure qui est arrivée à Aleksandr Sheshukov, un temps chipleader hier soir, qui a rendu les armes en 13e position. Le Russe n'a pas réussi à passer sa paire de Dames sur un flop hauteur Valet quand son adversaire avait trouvé un brelan de 2.
 

large.5c9cf27782d3d_Capturepleincran2803

Ses compatriotes Andrey Malyshev (12e) et Viktor Ustimov (11e) l'ont rapidement suivi dans le rail pour tomber à 10 restants, à la bulle de la table finale non-officielle. Après une ouverture de l'Israélien Zakhar Babaev au cut-off, Malyshev mettait ses 540 000 jetons restants au milieu depuis la grosse blinde fort d'une paire de 9 et Babaev s'acquittait de la somme avec Roi-Dame off. Le flip tournait en la faveur du plus gros des deux tapis avant que Viktor Ustimov ne soit la victime de l'autre joueur israélien de ce tournoi, Uri Gilboa

large.5c9cf613e7114_Capturepleincran2803
Un flop cauchemardesque pour Viktor Ustimov (à droite)

Après avoir ouvert au bouton à 80 000 avec :Js:Jh , Ustimov voyait Gilboa défendre de BB avec :Ts:4s . Sur le flop :8d:Tc:Th , le Russe poursuivait son agression avec une petite mise de 50 000, check call par l'Israélien. C'est sur la turn :4d que l'action allait s'emballer. Fort d'un full, Gilboa décidait de check raise all-in le bet de 150 000 du Russe, pour un tapis effectif de 875 000. Couvert, Ustimov payait et rejoignait le rail après un :7d à la river.

Chipleader à l'entame de la journée, Danil Bukharin n'aura finalement pas réussi à atteindre la finale, éliminé à la 10e place pour près de 30 000 euros. Une pause dîner va avoir lieu avant le début de la finale non-officielle.

 

10e Danil Bukharin 23 625 euros
11e Viktor Ustimov 23 625 euros
12e Andrey Malyshev 21 000 euros
13e Aleksandr Sheshukov 21 000 euros

 

Fin Niveau 25, blindes 20 000/40 000 ante BB 40 000
Moyenne 2 417 000
9 restants / 758 entrants

Edited by FloFlo M.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
Pisarenko emmène les 9 finalistes

Après un rapide dinner break, les neuf finalistes sont de retour à table, emmené par le Russe Maksim Pisarenko et ses près de 130 blindes. Le jeu devrait se poursuivre jusqu'à ce qu'ils ne soient plus que 6 (ou deux niveaux entier) avant le Jour final demain dès midi.

 

large.5c9d066511762_Capturepleincran2803

 

large.5c9cfb8406743_Capturepleincran2803

Rappel Payout Table Finale EPT Sochi 2019 en euros
Vainqueur 381 597€ 
Runner-up 232 458€
3e 164 792€ 
4e 124 347€ 
5e 98 486€ 
6e 74 861€ 
7e 53 472€ 
8e 36 458€ 
9e 28 886€

Reprise Fin Niveau 25, blindes 20 000/40 000 ante BB 40 000
Moyenne 2 417 000
9 restants / 758 entrants

Edited by FloFlo M.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
Bad Beat story

large.5c9d2a1893a30_Capturepleincran2803

C'est avec une paire d'As craquée que s'est conclue cette journée. Une fois la table finale atteinte, les deux shortstack officiels rendaient les armes en premier puis le casting des six restants mettait un peu plus de temps à se dessiner. Et c'est finalement l'Uruguayen Francisco Benitez de Camilli qui bullait le Jour final de ce Main Event EPT Sochi 2019. Après un open shove 15 blindes de Serafim Kovalesky au hijack, Benitez payait logiquement en SB, couvert d'une blinde, avec la plus belle main du poker. Dominé avec sa paire de Dames, le Russe trouvait une autre femme en door card pour mettre un terme à ce Jour 4.
 

large.5c9d2a1be95f9_Capturepleincran2803

Ce sont donc 4 Russes et 2 Israéliens qui reviendront demain pour la dernière ligne droite de cet EPT, avec en ligne de mire les plus de 380 000 euros à la gagne. Avec plus de 150 blindes, l'Israélien Zakhar Babaev sera logiquement favori. Une finale à suivre comme tous les jours en streaming commenté dès 12h30 (10h30 chez vous) sur les chaînes Twitch et YouTube de PokerStars.

5c9d30268e5af_NEIL2804_Zakhar_Babaev_EPTSochi2019_NeilStoddart.thumb.jpg.d2cd892ac23cdd60f7ea7d3aad00308f.jpg
Le chipleader israélien Zakhar Babaev / Crédit photo Neil Stoddart pour PokerStars
 

7e Francisco Benitez de Camilli 53 472€ 
8e Dmitry Yurasov 36 458€ 
9e Sergey Petrushevskiy 28 886€

 

Reprise vendredi 29 mars midi
Niveau 27, blindes 30 000/60 000 ante BB 60 000
Moyenne 3 625 000 
6 restants / 758 entrants

Et sur les Side Event...

Du côté de la Cup à 260 euros, ce sont finalement 667 entrants qui ont pris part à l'événement. On connaîtra un peu plus tard le total de qualifiés au Jour 2, ce vendredi à partir de 14h. Parmi les rescapés, aucun Français malheureusement, tout du moins avant la fin du Jour 1C toujours en cours.

Jour 1A: 13 restants / 261 entrants
Jour 1B: 9 restants / 186 entrants
Jour 1C: ? restants / 220 entrants

Le Deepstack sur deux jours a pour sa part enregistré 156 inscriptions, avec encore 62 survivants au moment d'écrire ces lignes, dont les Français Bertrand Ciaglo et Ludovic de Langlard.

Quant au High Roller à 5 300 euros, l'argent a été atteint en fin de journée (11 ITM) et la table finale se jouera demain dès 12h30 avec le Team Pro PS espagnol Ramon Colillas toujours en lice pour tenter de décrocher les 108 000 euros à la gagne.

 

Edited by FloFlo M.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
Alors Sochi, c'est comment ?

Depuis mon arrivée vendredi dernier, mes proches n'ont cessé de m'envoyer cette question par message. Car non seulement c'était la première fois que je me rendais en Russie et qu'à ma connaissance ClubPoker couvrait un événement dans ce pays, mais aussi et surtout, la ville de Sochi attire une curiosité naturelle depuis qu'elle a été rendue célèbre par les Jeux Olympiques de 2014. À quoi ressemble l'endroit ? Quel temps fait-il ? Qu'y a-t-il à faire ? Qu'est-ce qu'on y mange ? (coucou Maman xD). À quelques heures de quitter le pays, je vais tenter de répondre à toutes ces questions du mieux possible.

5c9e1e0fb49df_NEIL9883_Sochi_Snow_EPTSochi2019_NeilStoddart.thumb.jpg.4c4774e557a5357f68f0867fbf24fd61.jpg
Le Casino Sochi sous la neige / Crédit photo Neil Stoddart pour PokerStars

Organiser un European Poker Tour dans cette région donc, à la frontière avec le continent asiatique, est une bizarrerie. Car si l'on met de côté les interrogations d'ordre géopolitique, la Russie semble bien éloignée de nos standards européens / méditerranéens. Et pourtant, je ne peux pas dire que j'ai vraiment été dépaysée. Certes, je suis passée de la douceur de mon île maltaise à la fraîcheur de la station de ski de Krasnaya Polyana, de la brise marine sous le soleil, aux chutes de neige accompagnées d'un vent sec froid. Mon expérience à Sochi s'est donc plus rapprochée de celle des touristes s'étant déplacés pour les JO que des Moscovites adeptes des soirées chics au bord de la mer du Saint-Tropez russe. Mais pour autant, je ne me suis pas sentie en décalage avec les locaux rencontrés, que ce soient dans les commerces et restaurants, ou avec les joueurs du Casino Sochi. Ouverture d'esprit, hospitalité, parole facile... cela s'explique peut-être par la particularité d'Estosadok, cette ville si occidentale par sa "gambling area", l'un des rares endroits où les jeux d'argent sont autorisés en Russie.

Seul hic, et pas des moindres, les Russes ne parlent pas anglais. Quelle ne fut pas ma surprise de constater que même dans les grands hôtels et restaurants, où les étrangers affluent pourtant depuis les Jeux, le personnel était incapable de comprendre ou de soutenir ne serait-ce qu'une simple conversation. Réserver un taxi, demander une information à la réception, commander un plat, toutes ses choses anodines et d'ordinaire si faciles se sont transformées en bataille du quotidien. Je pensais les Français et autre Européens du Sud très mauvais avec les langues étrangères, je peux vous assurer désormais que ce n'est rien en comparaison avec les Russes !
 

5c9e30c5ed336_NEIL9175_Sochi_Location_EPTSochi2019_NeilStoddart.thumb.jpg.e1a39b3ccf3d536e26142592bfdcd70b.jpg
Crédit photo Neil Stoddart pour PokerStars

Deux villes, deux ambiances

Comme vous avez pu le lire en début de ce thread, j'ai eu la chance de visiter un peu l'endroit avant de m'enfermer dans la poker room. Je dois dire que j'ai particulièrement apprécié ce moment, trop rare lorsque l'on vient couvrir un festival poker. J'ai la chance de voyager un peu partout dans le monde et pourtant, je connais surtout la vie nocturne des différents lieux où je me rends et très peu les autres aspects. La première chose qui m'a marquée, c'est la grande différence qu'il existe entre la ville de Sochi elle-même et celle de Krasnaya Polyana où le Casino est situé. Vous l'aurez compris, en l'espace de 40 minutes, non seulement le climat change totalement, mais également l'environnement et l'architecture. Si Sochi témoigne des différentes périodes de son histoire, Krasnaya est une ville résolument nouvelle, transformée par les Jeux en 2014. Quant au Casino en lui-même, il n'a rien à envier aux établissements de Las Vegas. Hauts plafonds, décoration bling bling, animations 24h/24h, restaurants luxueux, tout y est pour faire rêver les visiteurs et les pousser à rester dans les lieux pour dépenser le plus possible évidemment. Si les tables de cash-game ne sont pas des plus accueillantes, les joueurs russes ayant du mal avec les visiteurs ne parlant pas leur langue, le buffet et le restaurant Brunello valent à eux seuls le déplacement.
 

large.DSC_0117.JPG.abd70d578c27e27a8e0ea

L'Olympisme omniprésent

Dès la sortie de l'aéroport, le souvenir des Jeux Olympiques de 2014 frappe aux yeux avec les anneaux olympiques accueillant les visiteurs. Puis le sigle Sochi 2014 revient sans cesse à mesure que l'on parcourt la ville, jusqu'aux montagnes enneigées de Krasnaya Polyana. Si l'économie et le tourisme ont largement profité de la venue des Jeux, la Région en a été également totalement transformée comme en témoigne le Parc Olympique, créé de toute pièce pour l'occasion. Au milieu du circuit de Formule 1 (lui aussi inauguré en 2014), les stades immenses et la torche olympique trônent dans un quartier métamorphosé, où seules quelques maisons isolées et un cimetière témoignent du passé orthodoxe du quartier. Un must see.

Au moment de quitter Sochi, j'ai bien conscience de n'avoir découvert qu'une toute petite partie de la Russie, sa Région la plus occidentale et proche de nous, que ce soit en termes de mode de vie comme de climat et d'intérêts. Certainement les raisons pour lesquelles PokerStars et l'European Poker Tour ont décidé d'y poser leurs valises.

Revivez les stories Instagram de l'EPT Sochi 2019.

 

Edited by FloFlo M.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
EPT Sochi 2019 : le triomphe d'Israël en Russie

Au terme de cinq jours d'intense compétition, c'est à un heads up 100% israélien auquel on a assisté dans le Main Event à 2 600 euros de l'EPT Sochi 2019. Si Zakhar Babaev a longtemps fait cavalier seul dans cette finale, c'est finalement Uri Gilboa qui a pris le meilleur sur un field de 758 entrants pour la deuxième édition de ce festival russe. Il remporte plus de 380 000 euros et un titre EPT, sa première victoire en MTT live, lui qui possédait comme meilleure performance jusqu'à présent une quatrième place du Battle of Malta 2015 pour près de 55 000 euros.

5c9e541b642fe_NEIL3346_Uri_Gilboa_EPTSochi2019_NEILSTODDART.thumb.jpg.8fd4a9eb915be984be472f8f8c79508e.jpg
Crédit photo Neil Stoddart pour PokerStars

Uri Gilboa écrit l'histoire en devenant le premier israélien vainqueur d'un EPT mais aussi le joueur le plus âgé (61 ans) à triompher sur ce circuit made in PokerStars ! "Je suis ravi d'être le premier mais les joueurs israéliens sont devenus très forts donc je suis sûr que je ne serai pas le dernier ! a déclaré Gilboa à l'issue de sa victoire. Je suis très fier d'être le vainqueur EPT le plus âgé de l'histoire. J'ai commencé le poker il y a 8 ans seulement. J'ai de l'expérience comme joueur de bridge et je pense que cela m'a beaucoup aidé. Mais avant tout, je suis juste un joueur de cartes, de n'importe quel jeu, un autodidacte. J'apprends de mes erreurs, je m'améliore au contact des jeunes joueurs israéliens. Et je veux dire à tous de ne jamais abandonner. Il n'y a pas d'âge pour étudier ce merveilleux jeu." 

Sur les 111 joueurs ayant atteint l'argent, 3 d'entre eux étaient Français, qualifiés grâce aux Spin&Go. Des amateurs à la belle histoire, ravis de disputer un tournoi si prestigieux et grâce auxquels nous avons vibré dans ce festival. 

5c9e3e268b855_NEIL2931_Final_Table_EPTSochi2019_NEILSTODDART.thumb.jpg.16ba8bdf44426055ca5f9d2cbb5f9e93.jpg
Les 6 Finalistes du Main Event / Crédit photo Neil Stoddart pour PokerStars

Résultats Table Finale Main Event 2 600€ EPT Sochi 2019 / 758 entrants
Vainqueur Uri Gilboa 381 597€ 
Runner-up Zakhar Babaev 232 458€
3e Maksim Pisarenko 164 792€ 
4e Ivan Ruban 124 347€ 
5e Vyacheslav Misun 98 486€ 
6e Serafim Kovalevsky 74 861€ 
7e Francisco Benitez de Camilli 53 472€ 
8e Dmitry Yurasov 36 458€ 
9e Sergey Petrushevskiy 28 886€

 

EPT_Sochi_2019_Main_Event_player_nationalities.JPG.a55eba1c9b70bd70c18bbc15f148dbc9.JPG

 

Du côté des Side Event, l'EPT National en ouverture a enregistré un meilleur chiffre que l'an passé avec 721 entrants et la victoire finale du Biélorusse Yury Masliankou. Beau succès également pour la Cup à 260 euros avec 667 entrants au total. Enfin, le High Roller à 5 300 euros (84 entrants) a mis du temps à trouver un vainqueur au terme d'un duel 100% azéri.

5c9e66d3421cf_ManuelKovsca_754_EPT_Sochi_2019_RUSHADISKANDAROV_Winner_Event_19_HR.thumb.jpg.e40ad031af866b0a678b200bb2d3a264.jpg

5c9e3c7f46a92_ManuelKovsca_37_EPT_Sochi_2019_FT.thumb.jpg.4c636890ac399fac2061ce8ffd90418e.jpg
Les finalistes du High Roller / Crédit photos Manuel Kovsca pour PokerStars

Résultats High Roller 5 300€ EPT Sochi 2019 / 84 entrants
Vainqueur Rushad Iskandarov 108 000€
Runner-up Elvin Sarkarov 77 000€
3e Maksim Bukreev 50 000€
4e Yen-Han Chen 39 000€
5e Valery Yantsevich 30 500€
6e Sergey Kolyasnikov 24 000€
7e Ramon Colillas 19 000€
8e Irshat Shaykhov 15 000€
9e Daniil Kiselev 11 200€
10e Oleg Titov 10 000€
11e Arseniy Karmatskiy 10 000€

Edited by FloFlo M.

Share this post


Link to post
Share on other sites
News

La deuxième édition de l'EPT Sotchi s'est refermée au début du week-end sur la victoire de l'Israëlien Uri Gilboa pour un gain de 380 000 €. Si vous n'êtes pas contre un peu de dépaysement, il n'est pas trop tard pour aller jeter un œil au coverage rafraîchissant de FloFlo M. !

[...] Lire la suite…




(crédit : Neil Stoddart)

Share this post


Link to post
Share on other sites
News

En mars dernier, sous le regard de FloFlo M., l'European Poker Tour avait généré un total de 758 entrées à l'occasion de son passage à Sotchi. Pour sa seconde étape de l'année en Russie, le circuit de PokerStars porte ce chiffre à 879 unités. Un joli field dont s'est finalement extirpé un joueur chinois nommé Yi Ye.

[...] Lire la suite…




(crédit : PokerStars)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now


  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

English
Retour en haut de page
×