Aller au contenu
Ce sujet

Messages recommandés

Posté (modifié)
Il y a 5 heures, BV77 a écrit :

@veunstyle@cosmictrippetite photo du bro @PedroGuitouaujourd'hui please

il va commencer le day 2 du HR avec 190k et à prévu de le dérouler jusqu'à la fin

merci pour le coverage <3

Je venais de faire mon tour de salle, et je ne l'avais pas vu... je me suis enfilé un grand thé bien sucré, je suis retourné dans la salle... et comme par magie, mon cerveau s'est mis à fonctionner : @PedroGuitouest toujours bien là, avec plus que ce qu'il pouvait proposer à la reprise. A sa gauche, un autre Français, Ugo Faggioli.

Presque seuls contre la meute ibérique, ils vont tout faire pour ramener eux aussi un joli souvenir de ce tournoi.

 

IArp5I60qbQ_pedro-ugo.JPG
Voilà que @PedroGuitouse met à jouer des HR WSOPC maintenant ! Et dire que ça part d'un freeroll King5 Winamax tout ça...

Modifié par veunstyle

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté (modifié)
UN FINAL bleu blanc rouge

Il est là le premier titre français de ce festival. On ne sait pas encore qui le décrochera mais une chose est sure, le vainqueur sera bleu.

Alors qu'ils étaient six joueurs il y a encore dix minutes, on a vu deux éliminations coups sur coups. La première, plutôt sale, est signée Hugues Mazerolle. Le chipleader ouvre son :9d:3d au bouton pour 150 000. Le Marocain Rachid Chaouki lui renvoie 350 000. Trop peu pour lâcher selon le Français qui avance la somme demandée. Le flop :7d:3s:5d est plutôt bon pour les deux joueurs, qui décident donc de... check. La turn est un :Tc et Rachid passe à l'attaque : 200 000 jetons. Hugues Mazerolle contre attaque : 800 000 jetons. Petit temps de réflexion et Rachid envoie ses 1,5 millions restants.

Hugues décide d'aller chercher son carreau et Rachid retourne :Qs:Qc. La river est cruelle : Une superbe :Qd qui offre brelan à Rachid et couleur à Hugues. Le voilà au delà des 6 millions de jetons.

IArqerdcU0L_DSC-0751.JPG
Nos quatre français en lice pour le titre : Stéphane Dossetto, Dominique Hélène, Sonny Franco et Hugues Mazerolle

 

IArqeIwKCNL_DSC-0748.JPG
En voilà un autre qui est assuré de repartir avec le plus gros gain de sa jeune carrière : Le chipleader Hugues Mazerolle

 

Quelques mains plus tard, c'est Khaled Hizem qui décide d'envoyer ses 10 dernières BB avec :7d:7h sur un flop :4s:8h:Td. Ce n'est pas assez pour battre le :Ad:8c de Sonny Franco qui se replace avec 2,9 millions de jetons.

Chipcount :

Sonny Franco : 2 900 000
Dominique Hélène : 1 100 000
Hugues Mazerolle : 6 000 000
Stéphane Dossetto : 4 100 000

 

Il reste 4 joueurs (sur 423 inscriptions)
Level 28 - Blinds : 40 000 / 80 000 /Ante 10 000
Moyenne : 3 800 000
Gain assuré : 165 000 MAD

Modifié par cosmictrip

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté (modifié)
Sonny Franco éliminé, place au heads-up

Cette fin de tournoi est bien plus rapide que ce qu'on aurait pu imaginer. La belle histoire de Dominique Hélène se termine mais le Réunionnais se console avec une très belle 4e place et 165 000 dirhams. Plutôt pas mal pour un gars qui affichait jusque là 235$ de gains.

En bons amis et dans une ambiance très détendue, les trois joueurs restants ont décidé de dealer pour lisser les paliers entre les différentes places.

Les nouveaux pay-outs sont donc les suivants :

  • 1er : 310 000 MAD
  • 2ème : 280 000 MAD
  • 3ème : 260 000 MAD

Peu de mains après, Sonny Franco et Hugues Mazerolle partent au clash. Ca se chauffe pré-flop avec un raise de Sony à 200 000, une relance de la grosse blinde à 700 000 et un 4-bet à 1 500 000, payé par Hugues. Sur le flop :5c:2s:8c, le top reg mise 1/4 pot et Hugues prend peu de temps avant d'annoncer tapis. Sonny paye les quelques 2 millions qui lui restent et retourne son très solide :Ac:Kc, loin decant le :6s:7s de son adversaire. La couleur va-t-elle tomber ? Et bien oui ! Sauf que c'est du côté de Mazerolle qui trouve une superbe backdoor :4s et :Ts. Il n'y aura pas de 4e bague pour Sonny Franco, du moins, pas aujourd'hui. C'est donc Hugues Mazerolle et Stéphane Dossetto qui vont en découdre pour s'adjuger le précieux sésame.

 

IArqKe208j6_HU.JPG
Voilà le Heads-up de ce Deepstack : Hugues Mazerolle face à Stéphane Dossetto. Avantage Mazerolle qui a pour l'instant deux fois plus de stack que son opposant

 

IArqKqdINv6_Bague.JPG
Qu'est-ce qui est le plus beau ? La bague, ou les doigts fins si bien manucurés d'Ivana ?

Il reste 2 joueurs (sur 423 inscriptions)
Level 29 - Blinds : 50 000 / 100 000 / Ante 15 000
Moyenne : 7 600 000
Gain assuré : 280 000 MAD

Modifié par cosmictrip

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté (modifié)
Echange de stacks entre amis

Entre les deux finalistes, les coups sont rudes mais l'ambiance est cool. Stéphane Dossetto et Hugues Mazerolle se parlent, s'échangent quelques petits coups, s'arrangent pour que la croupière n'ait pas à tendre trop le bras pour changer l'emplacement du bouton, sur cette table aux dimensions étonnamment grandes. Mais entre les séries de mains amicales viennent se glisser quelques sacrés swings.

C'est d'abord Stéphane Dossetto qui a échangé son stack avec son adversaire. Ouverture à 300 000, payée par Mazerolle. Le flop vient :7d:4h:2c et Hugues décide de lead pour 300 000 jetons et Stéphane 3-bet très cher. Hugues call. Stéphane enchaîne avec un tapis sur la turn :9h et c'est snap par son adversaire avec :Ad:7s. Drawing dead face au brelan de 4 de Dossetto qui revient passe au delà des 10 millions.

IArr4UoGNYj_Mazerolle.JPG
Hugues Mazerolle ne faiblit pas malgré un bon gros spew qui lui a fait perdre les deux tiers de son stack.

Hugues tient sa revanche une quinzaine de mains plus tard. Ca part d'un limp en SB, relancé 300 000 par Dossetto. Check-Check sur flop :As:Th:Js mais ca s'enflamme sur la turn :8h. Raise de Hugues à 600 000, min raise de Stéphane et tapis payé. Suite chez le premier qui montre :Qs:9d face à double paire :Ad:Td. Pas de full pour Dossetto et les deux joueurs se retrouvent à un stack quasi similaire, autour des 8 millions de jetons.

 

IArr5jY4VXj_Stack.JPG
En voilà une belle structure pour un 500 € : 80BB deep avec des niveaux de une heure ! Qui du joueur du cash game ou du reg live saura tirer son épingle du jeu ?

Avec plus de 70 BB chacun et des niveaux de une heure, pas sur qu'on en ait tout de suite fini avec ce heads-up.

Il reste 2 joueurs (sur 423 inscriptions)
Level 29 - Blinds : 50 000 / 100 000 / Ante 15 000
Moyenne : 7 600 000
Gain assuré : 280 000 MAD

Modifié par cosmictrip

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté (modifié)
Hugues Mazerolle tient sa première grosse win

On pensait que le heads-up allait durer des heures. Quinze minutes plus tard, c'en est fini ! Hugues Mazerolle s'impose dans ce Deepstack et décroche la première victoire de sa jeune carrière.

 

Un bon vieux limp avec :Ks:Kd en main et un board de rêve ont eu raison de Stéphane Dossetto. Check-check sur le flop :Kh:8s:Tc et Stéphane prend l'initiative sur la turn :4h. Hugues Mazerolle relance son brelan et Stéphane annonce tapis, payé par les nuts. Il se croyait beau avec son :Td:4d mais est bel et bien drawing dead. Après comptage des stacks, le jeune grinder est déclaré vainqueur.

Il empoche ainsi la bague et 310 000 MAD (28 500 €), soit plus que cinq fois sa meilleure perf' obtenue en juillet dernier sur un 250 € à Lille. @veunstyIeest parti à sa rencontre et vous en dira plus sur le bonhomme, jusque là plutôt discret sur le circuit. En attendant, place à la traditionnelle photo souvenir.

 

IArssgi0adj_mazerolle-win.jpg
Une bague dans la main droite, King Kong dans la main gauche et un Chivas pour déguster... La classe

 

Voilà le tableau des payouts de ce Deepstack :

  • 1er - Hugues Mazerolle : 310 000 MAD
  • 2ème - Stéphane Dossetto : 280 000 MAD
  • 3ème - Franco Sonny : 260 000 MAD
  • 4ème - Hélène Dominique : 165 000 MAD
  • 5ème - Khaled Hizem : 128 000 MAD
  • 6ème - Rachid Chaouki : 100 000 MAD
  • 7ème - David Eveno : 78 000 MAD
  • 8ème - Issam Benhaddou : 61 000 MAD
Modifié par cosmictrip

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté (modifié)
"J'aurais préféré gagner plus d'argent et pas la bague"

Hugues Mazerolle est donc un champion WSOP-C tout neuf. Là où certains ne verraient que le graal de la bague de champion, lui préfère constater qu'il n'a remporté "que 30 000€" . Pour autant, il a peut-être trouvé le déclic qui pourrait lui permettre de se lâcher un peu plus en live à l'avenir...

 

IArsuAmoAfL_hugues-mazerolle-bauche.JPG

 

Alors, nouveau champion WSOP Circuit... heureux ? 

Très content oui bien sur ! C'était assez inattendu. Ça doit être le 50e tournoi live que je fais, et c'est la première fois que je vais aussi loin. C'est ma première grande TF, et je suis assez content d'avoir gagné ma première finale.

Comment s'est passée cette finale ?

J'en ai mis partout, j'ai joué comme un aggro monkey et les mecs jetaient tout le temps leurs cartes, donc ça passait. J'ai pris un tiers du stack de Sonny Franco en lui plaçant à 5-bet light à six joueurs restants. Il a open bouton, j'ai 3-bet depuis la SB avec :As:Qh. BB fold, Sonny a 4-bet, j'ai 5-bet shove et il a fold. On est super deep à ce moment là, on est tous les deux chipleaders, et il y a trois mecs très short avec moins de 15bb. Donc à mon avis, avec les As ou les Rois, il aurait shove directement. 

Et ce heads up, pour résumer ?

J'ai fait un mauvais call au début, puis j'ai eu deux bons setup (le Q9 vs AT puis la paire de Rois pour finir, raconté par Fausto précédemment) et voilà. 

Du coup, tu prends quelque chose comme 30 000€... ça va être facile de dire que c'est ta plus belle perf' en live ?

Là, oui, très facile même ! Je joue très peu en live, pour moi c'est du gamble, c'est pour le plaisir. Je fais quelques petits live par an juste pour le kiff. 

Une bague WSOP Circuit... ça te rend fier ou finalement ça n'a que peu d'importance ?

C'est évidemment très cool d'en avoir une aujourd'hui, mais j'aurais préféré gagner plus d'argent et pas la bague. Disons que côté prestige des WSOP m'atteint peut-être un peu moins. 

Direction le Main Event maintenant ?

Oui, je suis venu pour tout jouer. Et globalement, je suis content d'avoir deeprun ce 550€, ça m'a permis de ne pas aller spew le Highroller !

C'est une façon de voir les choses ! Bonne chance pour ce Main Event.

Modifié par veunstyle

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
La nuit s'annonce très longue

IAruQ6Ofdm6_ugo-pedro-sofian.JPG

 

Les joueurs du Highroller à 20 000 dirhams l'entrée (1 800€) ont récemment eu l'occasion de profiter d'un dinner break... tout en étant à la bulle de leur tournoi. Certains ont du manger avec la boule au ventre, mais désormais, tout le monde va pouvoir respirer, le cauchemar est fini. Sans surprise ou presque (ça devenait un flip) c'est un Espagnol qui termine à la bulle de ce tournoi, rapidement après la reprise, mais son dernier move à tapis fait vraiment chaud au coeur.

Après avoir vu trois joueurs trouver un double up avant lui, ce jeune Nadal a poussé ses derniers jetons avec... les As marocains, un sublime :Jh:8d. Rien que pour le geste, j'ai presque failli chialer et appeler les cartes pour lui. Problème, il s'est fait payer par son voisin de gauche avec :9c:9h

La logique des cartes fut respectée, la paire de Neuf tenant bon jusqu'au bout d'un board :Qc:As:Qd:3h:4s. Applaudissements dans la salle, le soulagement est certain, surtout pour les Espagnols. Il faut dire qu'ils étaient en majorité en danger, comme Fernando Pons par exemple qui a passé la bulle avec 6bb (il a rapidement doublé après), contrairement à un certain Ugo Faggioli, assis derrière une montagne de jetons (980 000) ce qui lui a permis d'en foutre partout à la bulle, ou encore Thierry Oldak (970 000), hors de position sur Anas Tadini (580 000) et Mohamed Mamouni (642 000) en table télévisée.

Une table télévisée qui devrait fonctionner. L'emploi du conditionnel est obligatoire, vue les difficultés techniques rencontrées sur place, mais croyez moi, s'il y en a bien quatre ou cinq qui bossent d'arrache pied au Saadi en ce moment, ce sont bien eux. 

"Steeeeven, on reprend vers 23h ou minuit, pour la table finale", vient de m'hurler Seb Sergent à l'oreille (ouais j'écoute la musique fort en tapotant sur l'ordi). 

 

IAruUCxarCJ_Thierry-Oldak-anas-Mohamed-M
Voici la table télévisée que vous auriez pu voir si la technique fonctionnait, avec Thierry Oldak, Anas Tadini et Smain Mamouni

 

IAruVrKc6jJ_bulle-es.JPG
Le visage apaisé, sourire aux lèvres, le jeune Espagnol peut enlever le frein et se détendre enfin : il l'a fait, il a shove avec les As marocains, VGG !

 

IAruWSXWT2L_ali-El-Khayati.JPG
Moins de sourires par ici : soit par frustration, comme Mohamed Ali qui a fait doubler un joueur sur un flip à la bulle, pour se retrouver crippled, soit de concentration comme Abdelhamid El Khayati qui poursuivrait bien son run good en live dès ce HR WSOP Circuit

 

IAruYCNXW5e_tableau17.JPG
La bulle a éclaté, un nouveau tournoi peut commencer. Au bout du bout de celui-ci, plus de 64 000€ et une bague de champion

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté (modifié)
Qui pour resister a la vague franco-espagnole ?

Maintenant que @veunstyIe a fait le point sur nos Frenchies encore en course sur le High Roller, parlons un peu de leurs adversaires étrangers. Hormis le contingent espagnol, toujours autant rempli de mystère (et qui faiblit quand même grandement puisque quatre Ibériques viennent de prendre la porte consécutivement), nous avons encore tout de même quelques joueurs locaux notoires.

 

Mentionnons par exemple Daniel El Keslassy. Ce reg marocain, adepte du El Saadi aimerait se rappeler au bon souvenir de 2015 puisqu’il avait gagné le High Roller ici même il y a trois ans face à Hassan Fares et Omar Lakhdari

IArvDG6LMVj_marocain-1.JPG
Daniel El Keslassy, toujours en course pour un deuxième High Roller au Es Saadi.

 

Son compatriote Mohamed Ali fait également partie des joueurs à suivre. Lui aussi a déja gagné un High Roller dans ce casino, lors du Marrakech Poker Open, en 2013. Et un Main Event aussi, à l’occasion des WPT, pour un gain coquet de 160 000 €. Il vient d'ailleurs de remonter à 200 000, alors qu'il ne lui restait que quatre blindes après la bulle.

 

IArvDhXxc2Q_Marrocain-2.JPG
Mohamed Ali n'a pas dit son dernier mot dans ce High Roller. Remontada en cours pour le reg marocain.

 

Des Français, des Espagnols, des Marocains mais aussi un Grec, en la personne d’Evangelos Bechrakis. Il s’était fait remarquer lors de l’EPT Prague, éliminé en 3e Place du Highroller National à 2 200 € par un certain Sonny Franco (encore lui), pour 145 000 €. Pour l’instant, le bonhomme à capuche profite bien de son Marrakech. Une win sur l’Opener event pour 10 900 €, un deep run donc sur ce High Roller et l'éclatement de la bulle par ses propres soins.

Il vient d’ailleurs de faire très mal à Anas Tadini. Le Français a payé une relance river sur un board :8s:8h:4c:Qd:4d pour un pot à près de 250 000. L'Hélène retourne :Kd:4d ce qui a le dont de fortement irriter le Français, battu avec son :Td:Ts.

 

IArvCIr5uy6_Evangelos.JPG
Evangelos Bechrakis est en train de bien kiffer son séjour à Marrakech

Modifié par veunstyle

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Sonny, encore et toujours

IArvPbxjkzQ_sonny-demircan.JPG

 

On ne va pas tarder à rebaptiser cette section "coverage de Sonny Franco". Le Petit Prince de Marrakech n'en fini plus de monter des jetons dans tous les tournois auxquels il participe. Ça va peut-être en énerver quelques uns, mais pas le choix les amis.

Après avoir terminé 3e du 550€, Sonny a jump dans le Main Event... pour présenter un tapis de 120 000 jetons, à moins de deux niveaux de la fin, soit deux fois la moyenne. Pour aujourd'hui, le compteur affiche 194 inscriptions (contre 155 l'an passé).

"C'est une machine Sonny en fait ?" me sors @cosmictripjuste à côté de moi, en pleine découverte du phénomène. Pour un couvreur encore peu familier avec l'animal Franco, ça peut secouer au début, je peux l'entendre. 

 

IArvRUR1rz6_sonny-wina.JPG
Sonny monte des jetons... tout comme deux de ses amis à lui, encore in sur le jour 3 du double Million Event de Winamax, de quoi garder encore pas mal de motivation d'ici la fin du day 1
 

 

Sonny est très bien dans ce tournoi, mais il devra se méfier de son voisin de gauche, un certain Serdar Demircan. Le joueur Suédois a croisé la route du Français récemment, du côté de Prague, en décembre dernier à l'occasion de l'EPT, et c'est lui qui s'était chargé d'éliminer Franco à une quinzaine de places de l'ITM. Les deux joueurs en sourient maintenant, mais je parierais bien cher qu'au fond de lui, Sonny prendra sa revanche sur ce monsieur avec grand plaisir, dès que l'occasion se présentera. Pour aujourd'hui, pas sur que cela arrive, puisque comme je vous l'écrivais au début, ce day 1A est plus proche de la fin qu'autre chose. 

A part ça, ce Main Event est dans la continuité des tournois qu'on a pu voir jusque là, c'est un tournoi très... Espagnol quoi, très NC. Bien sur, on reconnait quelques visages, mais globalement, il faut que Javier Tsunamy arrête de ramener tous ses cousins ibériques, parce qu'on ne va plus s'en sortir :D . L'un d'entre eux est d'ailleurs chipleader, avec près de 190 000 devant lui. 

 

IArvM0yvhv6_ES-CL.JPG
L'Espagnol actuellement chipleader du tournoi

 

IArvNxIE0dL_barny-boatman.JPG
La gueule de Barny Boatman quand il réalise qu'il y aura encore pas mal de NC à afficher sur son site Hendon Mob

 

IArvNVDgg66_isabel-baltazar.JPG
Coucou Isabel Baltazar, il va falloir se rebiffer pour aller claquer tous ces joueurs 

 

IArvOCxtr8Q_camel-meriem.JPG
Petit Camel Meriem dans les parages, ça faisait longtemps. L'ancien footballeur, devenu un joueur de poker respecté, est également l'un des joueurs de ce jour 1A

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté (modifié)
il y a 14 minutes, veunstyle a écrit :
IArvPbxjkzQ_sonny-demircan.JPG

 

On ne va pas tarder à rebaptiser cette section "coverage de Sonny Franco". Le Petit Prince de Marrakech...

Marrant ce surnom... chez nous on l'appelait plutôt "Le petit escroc de Gruissan"

Modifié par survival66

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté (modifié)
Les shortstacks tremblent sur le High Roller

Nous sommes à la bulle de la table finale. La pression est bien évidemment sur les plus petits stacks. Problème : Ils sont tous à la même table.

C'est parfois le hasard du re-draw. Alors qu'ils ne sont plus que dix à prétendre au titre, les deux tables restantes sont totalement déséquilibrés : Table télévisée, 4 des 5 joueurs ont environ deux fois l'average puisqu' Ugo Faggioli, Anas Tadini, Thierry Oldak et Mohamed Mamouni avoisinnenent le million. Et "secondary table", tout le monde tourne autour des dix blindes, à l'exception de Thierry Delpui qui a tout juste la moyenne. D'un côté, personne n'a envie de voir son stack chavirer avant la TF où ils seraient déjà virtuellement bien placés. Et de l'autre, tout le monde espère que quelqu'un bust avant lui pour accrocher la finale.

 

IArwu7L7Eze_DSC-0865.JPG
Tension maximum à la table des shortstacks. Qui donc va faiblir en premier ?

 

Il reste 10 joueurs (sur 143 inscriptions)
Blinds : 8 000 / 16 000 / Ante 2 000
Moyenne : 580 000
Gain assuré : 55 000 MAD

 

Modifié par cosmictrip

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté (modifié)
il y a 10 minutes, PedroGuitou a écrit :

Tu vas à Gruissan des fois @survival66

C'est mon casino ça. :) 

On s'est peut-être déjà croisé. 

Non, j'y allait y'a pas mal d'années, j'ai du y aller en 2009 d'ailleurs... à l'époque ou Sonny officiait.

Je n'y suis pas retourné depuis très longtemps, au moins 5-6 ans, je ne suis pas le plus grand fan du floor (un certain F... :)) qui me semble un peu trop proche des joueurs et un peu trop comme à la maison et puis les fees à 25-30% sur certains tournois, très peu pour moi.

 

Vu la distance pour moi, Péralada est aussi proche et Barcelone pour un w-e pas si loin.

Modifié par survival66

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté (modifié)
Une odeur de finale dans le salon Egyptien

Encore un éliminé et nous aurons la table finale officielle de ce High Roller. Mais les joueurs, les caméras et le public sont déjà bien en place pour l'ultime table du tournoi.

C'est Mohamed Hossam qui a finalement rendu les armes à la table des shortstacks contre ce cher Evangelos Bechrakis. Parmi les neuf prétendants, nous avons donc cinq Français, deux Espagnols, un Marocain et un Grec. On attend le premier éliminé pour la séance photo mais en attendant, petit rappel des forces en présence.

 

IArxil1s8aL_Pr%C3%A9-TF.JPG
Les caméras sont placés, les joueurs sont installés, les fans se sont rapprochés... Messieurs, sortez le grand jeu !

 

IArxiS3Xl0L_Pr%C3%A9-TF-2.JPG
A l'approche du moment fatidique, les lunettes sont de sortie

 

IArxpFtdL4e_Pr%C3%A9-TF-3.JPG
Le clan tricolore est bien présent avec pas moins de 5 représentants. Après Hugues Mazerolle, assisterons nous aujourd'hui à une deuxième victoire tricolore ?

 

Chipcount complet :

  • Thierry Delpui (FRA) : 420 000
  • Anas Tadini (FRA) : 1 197 000
  • Evangelos Bechrakis (GRE) : 635 000
  • Mohamed Mamouni (FRA) : 716 000
  • Thierry Oldak (FRA) : 1 149 000
  • Carlos (ESP) : 469 000
  • Ugo Fagioli (FRA) : 836 000
  • Daniel Keslassy (MAR) : 340 000
  • Jose Luis (ESP) : 739 000
Modifié par cosmictrip

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté (modifié)
Le talent d'Achille

IArxcjx72MJ_achille-voltolina.JPG

 

La première journée de ce Main Event s'est conclue aux alentours de minuit avec un patron dénommé Achille Voltolina. A la fin de sa journée, l'Italien a pu remballé 224 700 : "Quoi ? C'est moi le chipleader ? Mais nooon, pas possible." Et pourtant Achille, crois moi, j'ai fait des blagues plus drôle dans ma vie : "Tu sais, tout s'est joué à la fin. J'avais 70 000 avant le dernier niveau et je n'ai plus perdu de coups après."

Voltolina s'est par exemple offert le scalp de Barny Boatman, qui en était pourtant à sa 3e bullet. Les deux joueurs se sont excités sur un flop :Kx:Tx:7x, le chipleader du jour a gagné avec :Qx:Jx face à :9x:8x chez l'Anglais (blank blank ensuite), puis il m'a expliqué avoir "call le tapis d'un short avec :Kc:Jc, payé par un autre joueur. C'est venu :Qh:5c:4c on est parti à tapis, il avait :Ks:Qd et j'ai fait l' :Ac direct sur la turn ! Ça et pleins de petits coups, il était bien ce dernier niveau."

Si bien que personne n'a réussi à faire mieux qu'Achille Voltolina. Renaud Blangiardi y a peut-être cru avec ses 209 000, mais ce sera un poil juste : "Honnêtement, ça s'est monté gentiment tout seul. Je n'ai pas été une seule fois à tapis par exemple, je n'ai fait que remporter des coups entre 10 000 et 20 000". Du grind pur et dur, de quoi se glisser parmi les chipleaders du tournoi.

 

68 joueurs auraient passé le day. On attend les chipcounts et on update plus tard avec toutes les infos officielles.

 

IArxciAEiuJ_slimane-barre.JPG
Slimane Mameche termine avec un petit 31 000, tout le contraire de Jérome Barre, qui emballe 158 500. Il a notamment fait KK vs AA chez Thierry Cogniat, ou encore 7 et 9 contre AA qui flop un As (il a fini en flush), "et quand j'ai eu deux As, on ne me les a pas craqué !" Running hot vous avez dit ? 

 

IArxcu3tfm6_renaud-blangiardi.JPG
Renaud Blangiardi, parmi les chipleaders du jour

 

IArxcDeePS6_jimmy-kebe.JPG
Footballeur, ça rime avec gambleur. Jimmy Kebe est piqué du poker, c'est officiel. Simplement aujourd'hui, ce ne sera surement pas son meilleur souvenir poker, puisqu'il n'a emballé que 32 600 jetons

 

IArxc2qfAZQ_isabel-baltazar-end.JPG
Il ne fallait pas l'énervez Zaza Baltazar : résultat, là voilà maintenant avec plus deux fois la moyenne

 

IArxc2qfAZJ_isabelle-pelegrino.JPG
Autre demoiselle énervée, mais avec le sourire, Isabelle Pelegrino : il restait cinq mains à disputer sur ce Main Event, et Isabelle a fait tapis 4 fois sur 5 ! Et ba alors ? Elle reviendra au jour 2 avec 74 000

 

IArxc3RxY7Q_Krijn-Broskij.JPG
179 200 pour la belle moustache Hollandaise de Krijn Broskij, qui s'appelerait plutôt Michiel Brosky sur Hendon Mob

 

IArxdALmWdJ_aittaleb-fares.JPG
Nourredine Aittaleb et Hassan Fares, main dans la main pour le jour 2

 

IArxbz1W2vQ_pierre-zerbib.JPG
Le vainqueur du BPT Trouville 2010 (info @mama913, qui d'autre évidemment) Pierre Zerbib accède au jour 2 avec un stack proche de la moyenne, 77 800

 

Chipcount Jour 1A

 

Chipleader - Achille    VOLTOLINA    224 700
2e - RENAUD    BLANGIARDI    209 400
3e - Fabio    PINHO DAMASO    180 000
4e - Krijn    BROSKIJ    179 200
5e - SONNY    FRANCO    173 500
6e - Kamal    EL ABDALLAOUI    164 900
7e - Eli ANGE    163 100
8e - Jerome    BARRE    158 500
9e - VPA    157 700
10e - HASSAN    157 200

 

TANTELY    RAKOTOARISOA    153 200
Isabel    BALTAZAR    147 000
RINGO    STIMAC    142 100
CANARINHO OREY    138 700
Eric    RABUT    138 200
Miguel    COUSSEMENT    124 400
HAMZA    RADOUANE    122 600
ADRIEN YVES    SANZ BUETAS    118 300
Zoubir    MAHI    111 400
Chakib    BENNANI    106 900

 

Jean-Pierre    DIDIER    102 200
DANI RODRIGUEZ    102 000
Pierre jean    NIVEAUD    98 500
Janis    SAULITIS    98 100
PIERRE MICHEL    THONNERIEUX    97 400
Danny    BALL    94 600
Serdar    DEMIRCAN    90 000
Karim    EL RHARBAOUI    86 100
Roberts    RUMBA    83 300
ANTONIO    83 000

 

REGIS CLAUDE    NORMAND    82 800
IVA    80 000
Joonas    HAUTALA    80 000
Pierre    ZERBIB    77 800
Najib    BENNIS    75 800
Hassan    FARES    74 900
Isabelle    PELLEGRINO    74 000
Roland    MATZLER    73 200
Eric Noureddine    AITTALEB    72 000
Davis    MODANS    64 600

 

Najib    MORSLI    63 700
Jean    KARAM    62 000
ALI    ALAWADHI    58 600
DOMINGUEZ    56 000
DANIEL    53 100
Masoud    ETEMADIHERISI    53 000
Ali    MECHICHE ALAMI    50 100
DCD    50 000
Youri    HAZANOV    45 800
AITOR TILLA    45 500
SI MOUNIR    44 600

 

RAYMOND    GELEBIOWSKI    42 200
Lucien    LAIGNEAU    40 900
Camel    MERIEM    39 500
Pascal    VULLION    39 200
Eric    APIKIAN    36 000
JIMMY    KEBE    32 600
RSM    31 100
Rachid    AABBADI    30 800
Ludovic    SULTAN    30 300
Alexander    ZELIGMAN    30 300
Kamal    CHRAIBI    30 000

 

EGS    26 300
Andris    RESEVSKIS    26 300
Anthony    MATRAY    23 300
KASPARS    BUTANS    22 600
AA    19 500
Adriano    DI FATTA    13 900

Modifié par veunstyle

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté (modifié)
Streaming de la night

Il fonctionnnnnnne, alléluia !

Voici le streaming proposé par le Casino Es Saadi : on commence avec la table finale du Highroller, have fun ! 

 

 

Modifié par veunstyle

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Regardez comme ils sont beaux

Ca y'est ! Elle est là table finale officielle de ce High Roller ! Petite pause le temps que l'inégalable Mounir, photographe de talent du casino Es Saddi, prenne quelques rafales et voilà la photo souvenir.

IAsanZZbLuL_L99A1543.JPG
Quelques beaux sourires avant la bagarre. 

Petite dédicace quand même au bubble-boy de ce tournoi, le Français Thierry Delpui. L'Azuréen était shortstack et a tout poussé avec :5d:5s. Il est tombé sur le :Jh:Jd de José Luis. Dommage pour lui, il repartira tout de même avec un petit pactole de 65 000 MAD.

 

Il reste 8 joueurs (sur 143 inscriptions)
Blinds : 8 000 / 16 000 / Ante 2 000
Moyenne : 790 000
Gain assuré : 80 000 MAD

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Tadini d'humeur taquine

S'il y en a qui sait se faire indiscret, c'est bien Anas Tadini. Déjà difficile à louper avec son envergure à la Teddy River, le joueur à casquette sait aussi se faire remarquer par sa parlotte. Après un shove du joueur grec Evangelos Bechrakis, non payé par la grosse blind, Anas se permet quelques réflexions à voix hautes.

"Il a quand même une bonne tête de c** " observe le tricolore. 

- In English please, demande le Grec, qui comprend qu'on s'intéresse à lui.

- In English ? You're beautiful.

La table et le public ne peuvent s'empêcher de rire, mais le Grec semble peu gouter à l'humour d'Anas. Ca promet quelques beaux duels pour la suite de la partie.

 

IAsaCDOKcAj_DSC-0955.JPG
Anas Tadini fait du stand-up avec le public dans le salon égyptien

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté (modifié)
Evangelos s'engrosse, Anas amasse

Ils ne sont plus que sept et certains joueurs commencent à prendre le large.

Anas Tadini est aux commandes pour l'instant autour des 1 300 000 jetons. Un stack qui lui permet de se montrer agressif, attaquant presque systématiquement les blindes d'Ugo Faggioli. Le récent bubble boy de l'EPT a bien tenté de le contrer mais a abandonné sur le 4-Bet shove de Tadini, solidement cramponné à sa paire de dames.

 

IAsbIrFBPzt_DSC-0963.JPG
L'agressivité, les mains, les supporters... Anas Tadini a pour l'instant tous les atouts pour aller chercher gros dans ce High Roller. "Je te rappelle que tu dois finir premier pour rembourser tes dettes" blague à voix haute un gars dans le public. Certainement un bon copain. 

Derrière lui, le Grec Evangelos Bechrakis poursuit sa remontée. Il ne joue pas forcément beaucoup de mains mais gagne presque tous les coups où il rentre. C'est d'ailleurs lui qui a sorti le dernier marocain présent dans ce High Roller. Après une relance au cut-off, Evangelos a trouvé une couleur floppée à cœur et emmené Daniel El Keslassy à tapis. Avec son :Ah:9s, le régional de l'étape n'a pas trouvé son quatrième cœur et ne rééditera pas la performance de 2015. Il repart tout de même avec 80 000 MAD. "Il est en feu depuis deux mois, commente Ugo Faggioli au moment du break. Le mec run comme un fou à Prague, maintenant à Marrakech. Entre temps, si j'ai bien compris ce qu'il m'a dit parce que mon anglais est pas terrible, il a joué un petit tournoi KO et il a pris 30 bountys !". Mais pour @PikUgo, les deux joueurs les plus redoutables sont certainement les Espagnols.

 

IAsbIEdsoct_DSC-0961.JPG
Evangelos poursuit son run de fou. Avec un peu moins d'un million de jeton, il est plus que jamais dans la course pour un deuxième titre en 4 jours à Marrakech

Porté par les encouragements de leurs collègues, presqu'aussi nombreux que les supporters d'Anas Tadini, Jose Luis et Carlos font le dos rond et se maintiennent autour des 500 000 jetons.

 

IAsbIQ6TzAt_DSC-0962.JPG
Juan Carlos peut compter sur son groupe de supporters. On ne les voit pas ici, mais ils sont une petite dizaine à brailler dans le salon égyptien pour supporter leur copain. Ca n'a pas l'air de trop le réveiller.

N'enterrons pas non plus Mohamed Mamouni et Thierry Oldak, qui se font discrets à la table mais qui restent placés, avec environ 900 000 jetons chacun.

 

Il reste 7 joueurs (sur 143 inscriptions)
Blinds : 10 000 / 20 000 / Ante 2 000
Moyenne : 840 000
Gain assuré : 100 000 MAD

Modifié par cosmictrip

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté (modifié)
Flip brûlant entre deux joueurs en feu

Ces deux joueurs marchent sur l'eau depuis leur dernière étape Praguoise. Mais cette fois la chance ne pouvait en choisir qu'un.

Après volé les blindes à tapis, Ugo Faggioli a remis le couvert sur la main suivante. Cette fois, les dix blindes avancées par le Français sont payées par Evangelos Bechrakis. :9h:9d chez le Français. :As:Ts chez le Grecs. Deux joueurs en plein rush qui s'affrontent sur un flip. Le flop :Kh:8h:8s est plutôt pour Faggioli. La turn :7d est également pour Faggioli mais la river fatale est... également pour Faggioli qui valide le double-up sur un :Kd. Ca fait mal pour Angelos qui perd un gros tiers de son stack tandis que le Français revient près du million de jeton.

 

IAsdoAk865L_DSC-0979.JPG
Pas franchement démonstratif à la table, Ugo se lâche après un coin flip crucial. Un gros "ouf" de soulagement en se retournant vers son camp et le voilà qui serre le poing. Ugo "Rafa" Faggioli.

Cela fait maintenant 45 minutes qu'on a pas vu une élimination. Généralement, quand c'est comme ça, ça sent le popcorn imminent. En attendant, ils sont toujours sept.

 

Il reste 7 joueurs (sur 143 inscriptions)
Blinds : 10 000 / 20 000 / Ante 2 000
Moyenne : 840 000
Gain assuré : 100 000 MAD

Modifié par cosmictrip

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté (modifié)
Règlement de compte entre madrilènes

Toute la table les redoutait et espérait leur sortie. Finalement, les Espagnols ont décidé de régler leur compte entre eux.

Shortstack depuis le début de la table finale, José Luis décide de tout envoyer UTG. Ca fold jusqu'à son compatriote Carlos qui après 1 minute de réflexion annonce lui aussi "All-in". Les deux n'ont même pas dix blindes. Showdown señores ! :Ah:Qd chez José Luis et :Ks:Qc chez Carlos. "Domination nation" comme on dit. Que nenni ! Un bon gros :Kc dans la fenêtre vient doucher les espoirs de José Luis qui quitte la salle sans broncher. Au moins, il aura fait doubler son compatriote qui revient dans la partie avec un peu plus de 650 000 jetons.

 

IAsdGxD1R0j_DSC-0997.JPG
Les conseils de l'ami Faggioli pour savoir comment avoir de la chance semble fonctionner chez son voisin Carlos. L'Espagnol est de retour aux affaires.

Une heure pour une élimination ! A ce rythme là, on est pas prêt de se coucher.

Il reste 6 joueurs (sur 143 inscriptions)
Blinds : 15 000 / 30 000 / Ante 3 000
Moyenne : 1 000 000
Gain assuré : 128 000 MAD

Modifié par cosmictrip

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté (modifié)
Ugo torpille la table sur un spot de mutant

Inutile de chercher plus loin le coup de ouf qui change absolument toute la partie. Alors qu'on a du attendre une heure pour voir une élimination, on vient d'assister à trois busts en l'espace de cinq minutes. Et c'est Ugo Faggioli qui sort gagnant de cette main mortelle.

Ca commence par une ouverture d'Anas Tadini à 90 000. Ugo Faggioli call, imité par Thierry Oldak en grosse blinde. Le flop vient :Qd:Th:7h. Ça peut faire des dégâts. Et pour ne pas faire de suspens inutile, Thierry envoie directement tapis pour près de 700 000 jetons, soit plus d'1,5 fois le pot. Après un bon mal de crâne, Anas décide de payer, pour quasi la totalité de son stack. Mais il n'avait pas prévu le re-shove de son compatriote Ugo.

C'est alors que vient une décision qui pourrait inspirer nombre de dissertations pokeristiques. Alors qu'il lui reste exactement une blinde et qu'il peut en gagner une soixantaine, Anas Tadini décide de folder sa main, provoquant l'incompréhension générale. "Si t'as brelan, je joue plus rien" se justifie Anas qui laisse donc les deux joueurs s'expliquer, en retournant tout de même son :Qs:8s. C'est dommage, il était devant contre les deux joueurs qui montrent tous les deux tirage couleur.

 

IAsecVDgn7e_DSC-0999.JPG
Cette carte que s'apprête à poser le dealer est peut être bien celle qui va faire chavirer le tournoi.

 

:Kh:9h chez Ugo et :Ah:4h chez Thierry. Le pot est monstre, les joueurs sont choqués, les supporters hystériques et c'est là que vient la turn terrible. Un :Kc qui fait sursauter Thierry. Il a bien encore quelques outs mais c'est une grosse brique qui tombe river. Ugo vient de prendre un pot à plus de 3 millions, Thierry est out et Anas n'a plus qu'une blinde.

 

IAsegvv7MHL_DSC-0002.JPG
Hugo ramasse les débris de corps après le carnage qu'il vient de commettre
 

Pour terminer le travail, Ugo se charge de prendre la dernière blinde d'Anas Tadini sur la main suivante. :Kh:5h vs :Qd:JsIl touchera suite. Avec :Kh:5h, biensur.

 

IAsemkA4JBJ_DSC-0005.JPG
Les quatre survivants de High Roller. Trois shorts et une montagne. Je vous laisse deviner qui est quoi.


Il reste 4 joueurs (sur 143 inscriptions)
Blinds : 15 000 / 30 000 / Ante 3 000
Moyenne : 1 400 000
Gain assuré : 220 000 MAD

Modifié par cosmictrip

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Rendez vous demain pour le final de la finale

4H00 du matin ici à Marrakech. Vu qu'on en a encore pour au moins deux heures de jeu avant de terminer le tournoi, le floor a préféré reporter la suite du tournoi à demain.

Négociations avec les joueurs pour connaître l'horaire le plus approprié. Le problème, c'est qu'ils veulent tous non seulement gagner le High Roller, mais aussi avoir le temps et l'énergie de jouer le Main qui débute demain à 13 heures. Deux options s'offrent à eux : Ou ils reprennent à 13 heures demain et s'inscriront en late reg au Main. Ou ils jouent le Main dans la journée et reprennent la table finale du High Roller à minuit.

La deuxième option ne séduit pas vraiment et tout le monde s'accorde pour revenir en découdre demain à 13 heures et tout le monde est content. Il ne reste plus qu'à remballer les stacks et profiter des quelques heures de sommeil qu'il reste avant la nouvelle longue journée de poker qui s'annonce demain.

 

IAsexGHJNq6_DSC-0021.JPG
Etrangement, il y en a qui mettent un peu plus de temps à ranger leur stack que d'autres

 

Chipcount :

  • Hugo Fagioli (FRA) : 3 680 000
  • Carlos (ESP) : 865 000
  • Mohamed Mamouni (FRA) : 645 000
  • Evangelos Bechrakis (GRE) : 750 000

Voilà, vous savez tout sur ce High Roller qui nous aura fait palpiter jusqu'au bout de la nuit. De la tension, du suspens, du travail de sape, des coups de l'espace... Franchement, j'ai connu des tables finales bien plus chiantes que celles-ci. Je dirais même qu'on est plutôt gâté. J'espère qu'on aura droit au même spectacle demain. Enfin, si j'arrive à me lever parce que là, la nuit, enfin la matinée dormante, risque d'être un peu courte.

Permettez moi juste de vous souhaiter une bonne nuit et un superbe vendredi qui je l'espère sera aussi riche en émotions et en rebondissements que cette table finale. Beslama !

 

giphy.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant


  • En ligne récemment   0 membre

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.

English
Retour en haut de page
×
Unibet : Streaming Open Sinaia
Unibet : Streaming Open Sinaia