Aller au contenu
Ce sujet
veunstyle

Coverage du PokerStars Players Championship 2019

Messages recommandés

News

Si la Toile n'a d'yeux que pour Thi Nguyen et son superbe fold, c'est bien Julien Martini qui portera haut les couleurs françaises la nuit prochaine aux Bahamas. L'homme au bracelet commence sérieusement à songer au premier prix de cinq millions de dollars. Un coverage, un streaming et la promesse de beaucoup d'émotions : vous pouvez déjà bloquer votre soirée !

[...] Lire la suite…



Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 25 minutes, Skalou a écrit :

Ce qui me fait rêver dans le bon fold de Thi c'est que sa décision est presque snap. Son plan river et sa lecture était limpide, GG championne !!!

Elle a tank plusieurs minutes mais c est édité au montage du passage qui tourne en boucle ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 4 heures, veunstyle a écrit :

large.scott_baumstein2.JPG.ffd10ec2a4eda

Scott Baumstein, dans les bras sa copine, abordera la table finale en position de chipleader, après avoir parfaitement déroulé aujourd'hui. Il est l'un des deux joueurs à dépasser les 10 millions de jetons

En effet il a bien dérouler le Baumstein, petit 4b shove 40bb+ avec ATo ça win vs JJ de Duta

Quelle vie :D

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

GL au frenchie! Vu qu'il joue en 1K/2K au Wynn Macao avec les meilleurs il saura indiscutablement garder la tête froide la ou les autres pourraient commencer à avoir des vapeurs!

GL également à Marc Rivera le philippin qui s'est qualifié sur un side à 500 dollars de l'APPT Manille... Quand il va rentrer à Manille il sera sans doute #1 de la all time money list du pays et pourra profiter d'une agréable retraite! 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est con mais Martini pour moi reste le mec qui a voulu scam sur du coaching, du coup j'arrive pas à me réjouir de sa perf.

C'est dommage parce que vu ce qu'il semble accomplir aujourd'hui il avait probablement pas besoin de ça à l'époque... 

Bref. gL I guess

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté (modifié)
il y a une heure, Skip a écrit :

C'est con mais Martini pour moi reste le mec qui a voulu scam sur du coaching, du coup j'arrive pas à me réjouir de sa perf.

C'est dommage parce que vu ce qu'il semble accomplir aujourd'hui il avait probablement pas besoin de ça à l'époque... 

Bref. gL I guess

Généralement je suis assez d'accord avec ça, mais la dans mes souvenirs c'était pas non plus le scam de l'histoire, il "piquait juste" des courbes pour se faire passer pour un top reg no ? Enfin je me demande si il essayait pas de se faire stacker aussi via ça. Anyway je viens de voir qu'il avait que 26 ans la, c'était quand même il y a pas mal d'années, m'est d'avis qu'on peut ranger ça dans "erreur de jeunesse" je pense

edit : il y avait eu un thread d'anthologie de @DD LA MALICEà l'époque non ? Qui avait été supprimé je crois

Modifié par AssurancetouriX

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 1 heure, AssurancetouriX a écrit :

Généralement je suis assez d'accord avec ça, mais la dans mes souvenirs c'était pas non plus le scam de l'histoire, il "piquait juste" des courbes pour se faire passer pour un top reg no ? Enfin je me demande si il essayait pas de se faire stacker aussi via ça. Anyway je viens de voir qu'il avait que 26 ans la, c'était quand même il y a pas mal d'années, m'est d'avis qu'on peut ranger ça dans "erreur de jeunesse" je pense

edit : il y avait eu un thread d'anthologie de @DD LA MALICEà l'époque non ? Qui avait été supprimé je crois

Oui oui je suis d'accord, y'a prescription, c'est pour ça que je dis que c'est dommage, mais je n'arrive pas à en faire abstraction.

Il me semble qu'il s'était servi de ces courbes pour effectivement se faire stacker, et surtout facturer du coaching à 200€ / heure alors qu'à l'époque il battait difficilement la NL50 :D 

Le mec n'a pas violé ma petite soeur, mais bon je suis mal à l'aise avec le fait que si il n'avait jamais accumulé cet argent sale il n'en serait probablement pas là où il est aujourd'hui.

En fait je dois être jaloux. J'ai raté ma vie j'aurais du être un énorme enc**é.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'ai plus ou moins découvert Martini cette nuit.

Sur la pré TF, avec son stack moyen, il a clairement essayé de prendre le pouvoir. Il a open pas mal de mains marginales.

Les 2 gros stacks, très (trop) sage, ne l'ont pas puni alors qu'ils avaient des spots pour le faire.

Seul le Colombien avait des intentions de rébellion.

Ça promet 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 4 heures, Skip a écrit :

C'est con mais Martini pour moi reste le mec qui a voulu scam sur du coaching, du coup j'arrive pas à me réjouir de sa perf.

C'est dommage parce que vu ce qu'il semble accomplir aujourd'hui il avait probablement pas besoin de ça à l'époque... 

Bref. gL I guess

Pour l'avoir regardé jouer en 10/20 sur Twitch il a un vrai niveau (même si je me souviens bien du scam à l'époque)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 3 heures, Skip a écrit :

En fait je dois être jaloux. J'ai raté ma vie j'aurais du être un énorme enc**é.

T'inquiète! Tu l'as quand même pas mal réussie.... xD

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Présentation des finalistes

Réalisée par Jen Mason et Jan Kores (Pokerstars)
Adaptation et ajout de conneries diverses par @Benjo

 

Siège 1 : Jason Koonce (USA) 7 125 000 (28bb)
large.S1_Jason_Koonce.JPG.5ddf6982559e3f

Jason Koonce est probablement le joueur le moins expérimenté de la finale du PSPC, n'ayant à son nom que deux ITM en live, pour un total de gains de... 6 426 dollars. Le quart du prix d'entrée du tournoi ! Le voilà maintenant en passe de se faire un nom. Un nom qui,  vous l'aurez peut-être remarqué, ressemble très fort à celui d'un joueur pro très connu. De fait, lorsque Koonce est arrivé à Atlantis, la station balnéaire qui accueille le tournoi, on lui a filé par mégarde la chambre de Jason Koon, ce qui a causé quelques soucis à ce dernier quand il est arrivé sur place 24 heures plus tard. En dehors de tables, Koonce, qui est marié avec trois enfants, dirige une agence artistique, et est spécialisé dans l'achat et revente d'objets rares en rapport avec le sport : cartes à collectionner, maillots, autographes... Malgré son inexpérience, Koonce connaît probablement deux ou trois trucs à propos du poker : nombre de ses amis sont des joueurs pros. On devrait en retrouver une pelletée pour le soutenir en finale.

Le parcours de Jason Koonce sur le PSPC 
Day 2 : 56 200 (517e sur 770)
Day 3 : 214 000 (116e sur 207)
Day 4 : 2 235 000 (8e sur 38)
Finale : 7 125 000 (6e sur 8)

 

Siège 2 : Julien Martini (France) 8 600 000 (34bb)
large.S2_julien_martini.JPG.04a7f55d9144

Nous avons pu longuement échanger avec le dernier représentant du clan Français à la fin du Day 4 : il suffit de cliquer ici.

Le parcours de Julien Martini sur le PSPC 
Day 2 : 166 700 (54e sur 770)
Day 3 : 832 000 (4e sur 207)
Day 4 : 3 250 000 (3e sur 38)
Finale : 8 600 000 (3e sur 8)

 

Siège 3 : Farid Jattin (Colombie) 8 525 000 (34bb)large.S3_Farid_Jattin_CL.JPG.7d4fdc25ae1

Né en Colombie, mais résidant à Miami, Farid Jattin est un vieux routard du circuit des tournois américains. Avec 2,9 millions de dollars de gains de carrière, il trône en tête de la All Time Money List de son pays. Une position qu'il va consolider avec cette accession en finale du PSPC, où il améliorera son record de gains en un seul tournoi : 243 521 dollars, collectés en avril 2018 après une seconde place sur le Main Event Borgata Spring Poker Open. Son palmarès online n'est pas dégueu non plus : sous le pseudo "SHiiPTHATiSH", Jattin a déjà été jusqu'au heads up de tournois des SCOOP et WCOOP.

Le parcours de Farid Jattin sur le PSPC
Day 2 : 137 400 (97e sur 770)
Day 3 : 921 000 (1er sur 207)
Day 4 : 640 000 (35e sur 38)
Finale : 8 525 000 (4e sur 8)
 

Siège 4 : Talal Shakerchi (UK) 5 500 000 (22bb)large.S4_talal_shakerchi.JPG.2a15acea5fe

Dire que celui qui était chip-leader au terme du Day 1 du PSPC est un habitué des tournois Highroller serait un doux euphémisme. Actuellement classé 158e de la All Time Money List mondiale, et 6e sur la liste Anglaise, Talal Shakerchi sera parfaitement à l'aise en table finale. On l'a vu autour de la dernière table de tournois Highrollers allant du 10 000 € de feu l'EPT Londres jusqu'au Super High Roller Bowl à 300 000 dollars de Vegas. Au total, il en a gagné huit ! En 2016, il a gagné l'un des tournois online les plus relevés : le Main Event à 10 000 $ des SCOOP. Une victoire bonne pour 1,5 million de dollars de prix. Le pire, dans tout ça ? Talal n'est même pas un joueur pro. Les finalistes auront tout intérêt à ne pas sous-estimer le jovial businessman : il gagne au poker depuis plus longtemps que ne jouent la plupart d'entre eux.

Le parcours de Talal Shakerchi sur le PSPC
Day 2 : 425 300 (1er sur 770)
Day 3 : 691 000 (14e sur 207)
Day 4 : 1 330 000 (20e sur 38)
Finale : 5 500 000 (7e sur 8)

 

Siège 5 : Marc Perrault (Canada) 2 275 000 (9bb)large.S5_marc_perrault.JPG.f0bc0f88bb1dc

A 29 ans, Marc Perrault affiche une belle série d'ITM remontant à 2012, en live comme en ligne, avec des finales disputées sur des tournois bien relevés comme le Super Tuesday à 1 050 $ et le Sunday Warm-up. Son meilleur résultat avant le PSPC ? Une 3e place sur une boucherie à 1 000 $ des WSOP en 2016, pour 110 172 dollars. Le Québécois a signé des perfs un peu partout, chez lui au Canada mais aussi à Barcelone ou en Uruguay. Avec 509 000 dollars assurés en finale, son palmarès va quoi qu'il arrive s'enrichir de sa plus belle ligne.

Le parcours de Marc Perrault sur le PSPC
Day 2 : 146 000 (84e sur 770)
Day 3 : 725 000 (9e sur 207)
Day 4 : 1 935 000 (10e sur 38)
Finale : 2 275 000 (8e sur 8)

 

Siège 6 : Ramon Colillas (Espagne) 8 300 000 (33bb)large.S6_Ramon_Colillas.JPG.9b5427b0f1fe

Ramon Cilillas est l'un des 320 joueurs présents aux Bahamas en freeroll, par la vertu d'avoir remporté un Platinum Pass. Pour l'obtenir, le trentenaire de Barcelone est arrivé en tête du leaderboard du Campeonato de España de Poker. Après avoir étudié dans une fac de sport puis travaillé comme coach fitness, Ramon a franchi le pas du poker pro à l'âge de 24 ans. Quand il ne bosse pas sa stratégie, Ramon aime la course à pied, le padel et les voyages. Il est venu aux Bahamas accompagné de sa copine Nesrin, qui sera bien entendu assise dans le rail pour le soutenir.

Le parcours de Ramon Colillas sur le PSPC
Day 2 : 145 000 (88e sur 770)
Day 3 : 635 000 (17e sur 207)
Day 4 : 2 895 000 (5e sur 38)
Finale : 8 300 000 (5e sur 8)

 

Siège 7 : Scott Baumstein (USA) 10 725 000 (43bb) - Chipleaderlarge.S7_Scott_baumstein.JPG.225b8283056

Le New Yorkais a commencé sa collection de perfs en 2009. Depuis, il cumule 1,9 million de gains en live, dont 5 résultats à six chiffres, y compris 220 238 $ engrangés sur une victoire au World Poker Tour Deepstacks Seminole l'an passé. Ce record sera quoi qu'il arrive battu en finale du PSPC, après avoir terminé en position de chipleader le Day 3, puis le Day 4. Ce n'est pas la première fois que Baumstein brille aux Bahamas, ayant atteint la 15e place du Main Event de la PCA en 2015.

Le parcours de Scott Baumstein sur le PSPC
Day 2 : 77 600 (337e sur 770)
Day 3 : 479 000 (34e sur 207)
Day 4 : 4 240 000 (1er sur 38)
Finale : 10 725 000 (1er sur 8)

 

Siège 8 : Marc Rivera (Philippines) 10 350 000 (41bb)large.S8_Marc_rivera.JPG.19a7cd0c295ae9d

Le deuxième joueur "Platinum Pass" présent en finale, et avec le 2e plus gros tapis s'il vous plaît. Marc était particulièrement content de gagner son voyage en freeroll car deux de ses amis, Mike Takayama et Lester Edoc, avaient déjà le leur. "C'est génial car ils sont là avec moi", explique t-il. "A la base, c'est moi qui voulait les accompagner." Grâce à sa victoire sur l'APPT Manille, son voeu a été exaucé, et l'ingénieur devenu pro est maintenant en course pour le titre, s'étant déjà assuré le plus gros titre de sa carrière. Cela fait 12 ans que Rivera joue au poker : c'est son frère Ashley qui lui a appris les règles. "Tu vas adorer ce jeu", lui avait-il dit. Effectivement, le coup de foudre fut immédiat, et son expérience, en live comme en ligne, le place maintenant en pole position pour devenir millionnaire. Quand il ne joue pas aux cartes, Rivera aime le basket, les séries TV et passer du temps avec son fils et sa fille.

Le parcours de Marc Rivera sur le PSPC
Day 2 : 170 200 (45e sur 770)
Day 3 : 230 000 (106e sur 207)
Day 4 : 865 000 (32e sur 38)
Finale : 10 350 000 (2e sur 8)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 32 minutes, Daiiiii a écrit :

Le trophée = 5,1 millions

C'est la même chose voyons 

 

 

Petite question les deals sont autorisés au bahamas ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté (modifié)
il y a 3 minutes, ou pas... a écrit :

put**n si c est pas le sien celui là!!!

allez Martini!

question a des bons ;) le call est bon? 

edit; avec AQs...

Bien sûr, il était dans son cycle

E/ en revanche n’oubliez pas de mettre la balise spoiler histoire de pas flinguer le travail de nos couvreurs 

Modifié par clovis1er

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant


  • En ligne récemment   0 membre

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.

English
Retour en haut de page
×
Unibet : Streaming Open Sinaia
Unibet : Streaming Open Sinaia