Jump to content
This Topic
Liebodar

Mouvements sociaux, grèves, Manifestations ...

Recommended Posts

il y a 5 minutes, Jamiyoyo a écrit :

 Asselange.  :ph34r:

Il ne quitte plus tes pensées Asselineau? ^^

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 20 minutes, Jamiyoyo a écrit :

Du coté du journal Le Monde, ils sont plus réactifs qu'avec Asselange. 

Apprendraient-ils de leurs erreurs ? :ph34r:

 

Je pense que ça commence à chouiner dans les rédactions.

Les journalistes pigistes qui subissent les conséquences des chefferies éditoriales couinent un peu.

Il est temps.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

désolé mais les pigistes ont juste à se taire s'ils envisagent de signer un CDD au sein du canard. 

On verra si à partir de demain les lignes éditoriales évoluent

 

Edited by Jamiyoyo

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 14 minutes, FabD a écrit :

Ironiquement ?

J'ai pas suivi ce coup du communiqué commun.

 

Les rédactions commencent à tendre une oreille alors qu'on va atteindre la barre des 80 journalistes victimes de violences policières.

 

Spoiler

Samedi dernier, alors qu’il couvrait la manifestation des « gilets jaunes », notre confrère Gaspard Glanz a été interpellé sans ménagement et placé en garde à vue pendant 48 heures. D’après les témoignages recueillis et publiés depuis, il a eu un mouvement d’humeur à destination de policiers, ces derniers refusant de l’entendre alors qu’il voulait se plaindre d’avoir été visé par un tir de grenade. Il lui est désormais interdit de paraître à Paris les samedis et le 1er Mai, donc d’y couvrir les manifestations, jusqu’à sa comparution pour « outrage sur personne dépositaire de l’autorité publique » le 18 octobre, ce qui revient à lui interdire de faire son travail de journaliste. 

Les sociétés de journalistes et de rédacteurs signataires, qui apportent leur plein soutien à Gaspard Glanz, empêché de couvrir les prochaines manifestations parisiennes, c’est-à-dire de travailler et d’informer, dénoncent une fois encore les conditions de travail extrêmement difficiles qui sont les leurs dans le cadre des manifestations de « gilets jaunes ». Une situation particulièrement difficile pour les journalistes indépendants et les photographes, souvent en première ligne. Les journalistes, qui ne font que leur métier, ne peuvent pas tolérer de se voir régulièrement pris pour cibles par les forces de l’ordre : depuis le début du mouvement, 79 journalistes ont été victimes de violences policières selon le décompte du journaliste David Dufresne, et la nouvelle loi « anticasseurs » renforce encore l’arbitraire et met un peu plus en danger la liberté de la presse. 

Les SDJ et SDR déplorent également le silence assourdissant du ministre de la Culture et de la Communication, pourtant censé soutenir la liberté et l’indépendance de la presse.

SIgnataires : les sociétés des journalistes et des rédacteurs de BFMTV, Les Echos, L’Express, Le Figaro, France 3 National, Franceinfo.fr, France Inter, Le JDD, Libération, Mediapart, Le Monde, L’Obs, Le Parisien / Aujourd’hui en France, Premières Lignes, RFI, RMC, TV5 Monde.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Des choses peuvent bouger dans les rédactions mais j'y crois pas trop.

Avec les forces de l'ordre c'est les clefs de voûtes de tout ce qui se passe mais je pense pas qu'il y ai un changement de ligne. Justement parce qu'ils sont le nerf de la guerre.

Le jour où Le Monde lâche le pouvoir ou que les flics posent les matraques, c'est que tout a déjà changé non ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 7 minutes, FabD a écrit :

Des choses peuvent bouger dans les rédactions mais j'y crois pas trop.

Avec les forces de l'ordre c'est les clefs de voûtes de tout ce qui se passe mais je pense pas qu'il y ai un changement de ligne. Justement parce qu'ils sont le nerf de la guerre.

Le jour où Le Monde lâche le pouvoir ou que les flics posent les matraques, c'est que tout a déjà changé non ?

 

Que les rédac' chef ne veuillent pas bouger, c'est un fait.

Mais dans une rédaction, y a pas mal de journalistes de terrain qui morflent (GJ + FDO).

Et ils en ont marre de prendre pendant que les boss sont pépouses dans leur rédaction au chaud ou dans leur studio (chaines infos).

S'ils décident collectivement de gueuler, ça peut bouger.

 

A voir.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Cela n'arrivera pas parce que quelques "pigistes" se plaignent jusqu'à en émouvoir leurs rédacteurs en chef.

Cela peut arriver si les propriétaires des médias lâchent EM avec autant d'ardeur qu'ils l'ont promu au profit de quelqu'un d'autre.

C'est très facile de détruire/promouvoir quelqu'un médiatiquement.

 

(l'image date d'il y a un petit peu plus de deux ans mais elle reste suffisamment frappante)

 

 

mediasquipossedequoi.thumb.jpg.e61739adb0051b79a0d726ac9ea10395.jpg

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Honte à ces vilains gilets jaunes qui crient leur haine contre nos valeureuses forces de l'ordre qui ne font que riposter à la violence de ces hordes sauvages. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 15 heures, JBQ a écrit :

J'en profite pour glisser une autre nooby question : quels seraient les effets d'un retour à l'étalon-or (ou tout autre étalon physique) ? Et d'abord est-ce envisageable, impossible ? Avantages/désavantages globaux ? particuliers ? 

https://www.amazon.fr/retour-standard-Pr-Antal-Fekete/dp/2914569890 

 

Y a tout dedans :) 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Dans le dossier de Mme Zineb Redouane (décédée dans son appartement marseillais après avoir reçu une grenade lancée par les FDO depuis la rue), la magistrate chargée de déterminée les circonstances du décès a demandé aux experts de déterminer l'incapacité totale de travail de la dame :88(

Pour une défunte, l'ITT devrait dépasser le million d'années, non ?

Edited by Jamiyoyo

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est juste pour pouvoir mettre des +1 sur le nombre de blessés lors des manifs, faut pas voir le mal partout. O:)

Elles servent plutôt bien nos petites lois votées dans le cadre du terrorisme.

 

Spoiler

 

POLITIQUE
24/04/2019 14:03 CEST | Actualisé il y a 1 heure

Fichage de gilets jaunes: les Hôpitaux de Paris admettent un usage "inapproprié"

Face aux preuves du Canard Enchaîné, l'AP-HP sort du déni et promet de "corriger" cette atteinte au secret médical.

 
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
 

 

GILETS JAUNES - Le week-end dernier, l’AP-HP rejetait encore toute accusation de “fichage” et assurait avoir traité les blessés des manifestations des gilets jaunes “dans le respect du secret médical”. Ce mercredi, face aux preuves dévoilées par Le Canard Enchaîné, la direction des Hôpitaux de Paris change de discours. 

Dans un communiqué, celle-ci reconnait désormais qu’un fichier nominatif recensant les blessés pris en charge lors de grands événements, avait parfois inclus “de manière inappropriée” des précisions de nature médicale, une pratique qu’elle promet de “corriger”. De son côté, la porte-parole du gouvernement Sibeth Ndiaye a assuré que le ministère de l’Intérieur n’avait pas, ”à [sa] connaissance”, eu accès à ces données médicales.

Que s’est-il passé? Tout débute avec l’inscription dans le fichier “SI-VIC”, un  système d’information mis en place après les attentats de 2015 pour faciliter l’identification et la prise en charge des victimes, de nombreux blessés dans le cadre des mouvements sociaux, faisant naître un soupçon de fichage politique et d’atteinte au secret médical. La semaine dernière, un gilet jaune blessé le 9 février avait annoncé qu’il allait déposer plainte contre X, soupçonnant un possible fichage “illicite” par l’hôpital parisien l’ayant opéré.

 

Voir l'image sur TwitterVoir l'image sur Twitter
 

🗣️ Aujourd'hui DANS LE Canard enchaîné
Document : les preuves du fichage des manifestants #GiletsJaunes par les hôpitaux parisiens

 
 
 
 

 

 

L’Assistance Publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP) et l’Agence régionale de Santé avaient alors rejeté en bloc ces accusations. Mais dans son édition de ce mercredi, Le Canard Enchaîné, qui a eu accès à des données issues de ce fichier, affirme que certaines des fiches concernées comportent, à la case “commentaire”, des précisions sur le type de blessure, comme “Tir flash-ball: plaie arcade”, ou “problème au poignet, suite coup de matraque selon le patient”.

Si elle maintient que le fichier Si-VIC ne comporte sur sa “page principale”, “aucune ligne qui aurait pour objet ou pour effet de recueillir des informations médicales”, la direction de l’AP-HP admet toutefois qu’il “apparaît que les onglets commentaire de l’application ont pu être utilisés pour mentionner des éléments de nature médicale”, de façon “marginale”, et “inappropriée”. 

Une telle pratique, “inadéquate”, a été observée pour “plus d’une dizaine de patients” lors des trois samedis de 2019 où le dispositif a été déployé, a précisé à l’AFP François Crémieux, le directeur général adjoint de l’AP-HP. De telles données médicales “n’avaient rien à faire” dans ce fichier, a insisté ce responsable.

Un mémo de la direction à l’origine de l’erreur

Le fichier SI-VIC avait par ailleurs été mis en place à quatre reprises fin 2018, au début du mouvement des gilets jaunes, mais pour l’heure la direction n’a pas recensé le nombre de fois où la case “commentaire” a pu fait l’objet d’un tel usage non approprié lors de ces quatre samedis, a-t-il ajouté.

Dans son communiqué, l’AP-HP reconnaît par ailleurs qu’un tel dysfonctionnement peut s’expliquer par un “mémo” que la direction avait diffusé, et dans lequel elle précisait que la case “commentaire” pouvait servir à “ajouter toutes les informations utiles concernant la pathologie ou le type de blessure”, ou “l’intitulé exact du service” où le patient devait être orienté. 

“Cette précision, qui avait été mentionnée dans un souci de bonne prise en charge des patients, n’aurait pas dû apparaître ; au contraire, il aurait dû être rappelé qu’aucune information médicale ne devait être saisie”, souligne la direction, qui dit avoir donné des “instructions” pour “corriger ces éléments”.

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Top page papa!

 

Page 200, et les débats en sont au même point qu'à la page 1.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 6 minutes, taamer a écrit :

Top page papa!

 

Page 200, et les débats en sont au même point qu'à la page 1.

Je crois que tout le monde t'attendait pour élever le débat. (enfin si débat il y a)

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

https://www.lesechos.fr/amp/1013281?__twitter_impression=true

Investir dans la formation

Que faire pour empêcher la disparition programmée des classes moyennes  ? Les chercheurs mettent en avant l'éducation et la formation. « Il est important de disposer d'un système de formation professionnelle flexible et réactif, visant à aider les personnes qui perdent leur emploi à acquérir rapidement les compétences nécessaires pour un prochain poste, qui pourra relever d'une profession différente », concluent-ils. En espérant qu'une politique de long terme comme celle-ci suffise à contrer un mouvement structurel, qui affaiblit la démocratie à court terme.

 

Edited by jou0eur

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now


  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

English
Retour en haut de page
×