Jump to content
This Topic
veunstyle

Coverage WPTDS Marrakech 2018

Recommended Posts

Retour sous la chaleur de Marrakech pour le WPT Deepstack

maroc.jpg

 

Deux jours sans un coverage sur Club Poker, avez-vous réussi à tenir bon ?? Et dire que fut un temps pas si lointain, j'entendais que le poker était mort, ou en train de disparaitre. Me voilà pourtant en ce mardi 25 septembre 2018, deux jours après la conclusion du WPO à Dublin, sur les terres Marocaines, pour vous faire vivre le World Poker Tour Deepstack comme si vous y étiez. By PMU ? Non, by personne désormais.

Au programme, et si j'arrive à ne pas trop squatter la piscine (le temps est scandaleux, ici, scandaleux, j'ai atterri il faisait 32°C !), on jettera un oeil au Warm Up à 550€ qui a débuté aujourd'hui, et qui cartonne, on se penchera ensuite sur le Highroller à 1 800€ qui débutera ce mercredi à 16h, et bien sur, bien sur, le Main Event à 1200€, qui débutera jeudi à 16h pour se poursuivre jusqu'à dimanche soir. Le programme complet de ce festival est disponible en cliquant sur ce lien. 

 

thomas_gimie_WPT.JPG
Après la bière, Thomas Gimie sentira désormais la chicha toute la semaine. Lui aussi c'est une machine qui n'arrête jamais, et c'est tant mieux pour tout le monde

 

Mais avant de parler des gros tournois de ce festival, je me suis donc penché sur ce Warm Up. Comme l'indique son nom, c'est un tournoi de chauffe : "Mais qu'est-ce que tu fais là sur le Warm Up?" m'a demandé le prince du Maroc, et donc des lieux, Sonny Franco. Et bien on présente les joueurs qui seront là toute la semaine ma petite biche !

Et vu l'affluence de ce Warm Up, j'ai envie d'avoir de bons espoirs pour la suite. On le sait, ce tournoi est un indicateur plutôt correct pour comprendre si la semaine sera bonne ou non. Et avec 277 inscriptions (8 de plus que l'an passé) et 310 000 Dirhams Marocains à la gagne (plus de 28 000€), on est en droit d'avoir de bons espoirs. Et oui, si vous y réfléchissez bien, malgré qu'il n'y ait plus de sponsor au grand galop, on arrive tout de même à avoir plus de monde sur ce tournoi de départ, c'est beau.

A l'heure d'écrire ces lignes, nous disputons le niveau 12 (30 min les levels), la moitié du field a déjà disparu, et la journée s'arrêtera aux alentours de 2h du matin (souvenez vous qu'il y a une heure de moins qu'en France). 

La jetonnerie est toujours aussi kiffante, on retrouve un staff, croupiers et floors, qu'on adore, et nos livetards locaux préférés sont déjà en train de gueuler dans la salle. Bon dieu que ça fait du bien de revenir ici !

 

mounim_kaddouri_anas.JPG
Mounim Kaddouri et Anas Tadini partagent la même table. Anas a l'air en forme, je vous laisse imaginer l'ambiance

 

el_bakkouri_de_zutter.jpg
Ça rigole moins sur d'autres tables, comme sur celle de Mohamed El Bakkouri et Alexandre De Zutter

 

sgo.jpg
Lui, le jour où il faut la gueule à une table de poker, je veux bien la photo svp : Jérôme Sgorrano, le vainqueur du SISMIX 2015, est déjà dans les parages

 

gema_seb_compte.jpg
Ici, c'est un peu comme chez Macdo, vous venez comme vous êtes. Et bien Gema Fernandez a décidé de venir nue. Ça n'a pas l'air de perturber Sebastien Compte, installé juste à côté d'elle, et déjà assis derrière un tapis de plus de deux fois la moyenne. GG. Pour la pokerface hein, pas pour le stack

 

2etoiles.jpg
J'allais vous dire que j'étais heureux, que rien n'avait changé ici... et puis je me suis souvenu : On n'est pas champion du monde deux fois nous ?? Très beau maillot Majid Daoud

 

PFT_javier.jpg
Atelier téléphone sur la table derrière, où l'on retrouve Javier Tsunamy (premier plan) et Paul François Tedeschi, juste à côté de la croupière

 

massage_main.jpg
Quelqu'un peut lui dire que "Goldfinger", c'est juste la marque des masseuses, et qu'il peut aussi se faire masser ailleurs ?

 

sonny_franco.jpg
Sonny Franco est un peu dans le zig et dans le zag sur ce tournoi, mais sachez le, ce petit bonhomme connait parfaitement la route à suivre pour ship ici

 

PA_quignard.jpg
Avec le temps... désolé Pierre Antoine Quignard, mais on va devoir te ranger dans la catégorie de nos livetards préférés à Marrakech. Ah oui mais tu le cherches aussi, t'es là sur tous les évènements organisés au Es Saadi !

 

omar_el_garda_meriem.jpg
Voilà, c'est ça qui est bon à Marrakech : on a claqué de l'argent pour un tournoi de poker, mais au moins on s'amuse, même quand on part à tapis avec de la caille, comme Omar El Garda, qui montre son magnifique Dame-Dix à Camel Meriem, l'ancien footballeur, devenu régulier parmi les réguliers. Et non, ça ne gagne pas Dame-Dix, à plus Omar

 

rakesh_lalwani_montury.jpg
Deux champions côte à côte : Rakesh Lalwani, vainqueur d'une bague WSOPC ici, et Jean Montury, vainqueur de l'EPT Malte, qui retouche enfin ses premières cartes depuis Vegas cet été. GL messieurs les champions !

 

Ferrero_casano_conan.jpg
On termine ce petit tour des tables, par une triplette qu'on préfère voir en photo plutôt que de les jouer tous les trois à la même table, Olivier Ferrero, Fabrice Casano et le jeune Marius Conan au premier plan

 

Pour ce soir, je n'irai pas plus loin. Mais demain, on sera gâté, comme je vous le disais au début de ce post : fin de ce Warm Up et début du Highroller. D'ici là, je vais profiter d'une bonne grosse nuit, histoire de récupérer les heures de sommeil que je n'ai jamais eu à Dublin, faire un petit hammam demain matin histoire d'évacuer les derniers litres de bières dans mon corps, et on pourra sérieusement attaquer ensuite ce petit WPTDS des familles.

C'est reparti pour une nouvelle semaine de poker live sur le Club Poker, amusez-vous bien !

 

**Je ne lâcherai pas Instagram aussi facilement, vous ne savez pas à quelle tête de mule vous avez à faire
Pour suivre mes petites stories sur place, il suffit de cliquer sur ce lien, ou de me suivre directement sur l'application, pseudo "steven_b". 

** Promis, je tenterai également quelques FB Live, si la connexion veut bien me foutre la paix. Je rappelle que le CP possède une nouvelle page sur FB, le lien se trouve juste là.

Edited by veunstyle

Share this post


Link to post
Share on other sites
LE compte est souvent bon pour lui ici

Quelques joueurs vous diront que certaines séries de tournois, ou certains casinos, leur portent plus ou moins chance. Sébastien Compte, 3e du WPT Marrakech en 2010 (!) pourrait être de ceux là, lui qui termine en tête de ce Warm Up à la fin de la première journée. Ok, ce n'est qu'un tournoi de chauffe, le Main Event n'est que demain, ok, mais tout de même, 8 ans plus tard (et le ME était un 5000€ à l'époque), c'est beau de voir qu'il sait encore comment parfaitement jouer dans cette salle.  

Dans le top 3 on retrouve également l'animateur en chef du Es Saadi, Anas Tadini. Seul les 3 premiers ont réussi à monter plus de 400 000 jetons, sur les 30 000 de départ. Un solide début en soi.

Jérôme Sgorrano, François Tosques, Camel Meriem, Mohamed El Bakkouri, Jean Montury, Rakesh Lalwani, Javier Tsunamy et une floppée d'Espagnols NC (m'avaient pas manqué ceux là) font également partie des 56 survivants du jour 1. 

La reprise s'effectuera à 14h, heure locale, et on jouera évidemment jusqu'à trouver un vainqueur. Ça peut durer un moment cette histoire.

Je vous laisse découvrir le chipcount et seat draw ci-dessous.

 5bab5fd5a5a98_05WPTDSWARM-UPDEEPSTACK-D2_Chip-copie.thumb.jpg.420566db351e08ff52e6d2ad63c8eabb.jpg

5bab60456dca2_05WPTDSWARM-UPDEEPSTACK-D2_Chip-copie2.thumb.jpg.bfd1c15c4bab234eaf4dda27cf693034.jpg

 

Edited by veunstyle

Share this post


Link to post
Share on other sites
Anas Tadini régale, comme d'hab'

anas_tadini_CLL.jpg
Là, il fait le mec concentré. Sachez qu'il a tenu 12 secondes maximum, avant de brailler à nouveau. Anas <3 

 

Plus que trois belles tables à 17h sur ce Warm Up à 550€ du WPT Marrakech 2018. Et on est gâté, puisqu'on reconnait pas mal de beau monde autour de ces tables. Entre nos Marocains préférés, nos NC qui n'en finissent plus de deeprun à chaque fois et quelques têtes nouvelles à ma connaissance, on arrive à obtenir une belle fin de tournoi.

La bulle a éclaté en début de journée, mais comme elle a éclaté sur deux tables différentes, les deux joueurs éliminés ont partagé le gain de la 34e place, en l'occurence, messieurs Moulay Rachid Driouich et Francisco Arce Bueno. Ils repartent avec 5 500 MAD (ils ont perdu 50€ en fait), et la valse des sortants a pu gentiment se poursuivre. La bonne nouvelle, c'est qu'on n'a pas reconnu grand monde parmi les bustos. Ce qui veut logiquement dire qu'il reste un paquet de visages plutôt connus de nos services.

C'est le cas du chipleader par exemple, Anas Tadini. L'animal possède 1 million de jetons, plus de 3 fois la moyenne à 25 joueurs restants. Anas fait du Anas, c'est à dire qu'il parle, beaucoup, pour ne pas dire qu'il gueule même, arrive à faire déjouer ses adversaires, et en plus de ça, il chatte comme un ours quand il s'agit d'éliminer des adversaires. Parait-il que c'est essentiel pour gagner à ce jeu. Ne comptez pas sur moi pour lui taper sur les doigts, au contraire, j'ai presque envie de dire que c'est pour ça qu'on adore venir à Marrakech !

 

mohamed_mehalleg.jpg
Mohamed Mehalleg est parti à tapis avec QQ. Il a été payé une première fois... et du coup Anas (qui avait open) s'est joint à la fête... avec Roi-2 ! Et bien sur, il a fait le Roi et le Deux, le talent messieurs-dames. Il termine 25 ou 26e, à confirmer

 

 

 

Répartition du prizepool

Vainqueur : 310 000 MAD
Runner up : 225 000 MAD
3e : 160 000 MAD
4e : 120 000 MAD
5e : 88 000 MAD
6e : 67 000 MAD
7e : 52 000 MAD
8e : 40 000 MAD
9e : 31 000 MAD

10e - 11e : 24 000 MAD
12e - 13e : 20 000 MAD
14e - 15e : 17 000 MAD
16e - 17e : 15 000 MAD
18e - 20e : 13 500 000 MAD
21e - 23e : 12 500 000 MAD
24e - 26e : 11 500 MAD

 

Les premiers éliminés
(Ils remportent 11 000 MAD)

27e - Alvaro Puchol Vina
28e - Michel Azoulay
29e - Mehdi Bidi
30e - Pierre Michel Thonnerieux
31e - Frederic Rizzo
32e - Anthony Apicella
33e - Miguel Couchero Beleza Tavares 

 

Les trois dernières tables illustrées

table1.jpg

 

table2.jpg

 

table33.jpg

Edited by veunstyle

Share this post


Link to post
Share on other sites
Les NC au pouvoir

jose_oliveira.jpg

 

18h30, demi-finales, ils ne sont plus que 12 dans ce tournoi de chauffe, et presque sans surprise, le field est dompté par quelques NC... bien connus de nos service. Contradictoire cette phrase, quand on sait qu'étant NC, ils veulent être discrets. Sauf qu'à force de deeprun tous les tournois à chaque fois, on finit par les reconnaitre.

Le chipleader est Portugais, et pas NC lui, il s'agit de Jose Oliveira, un joueur à la Hendon Mob plutôt modeste, mais avec déjà quelques résultats dans ce beau pays. Malheureusement pour lui, il sera hors de position sur ces fameux NC qu'on commence à bien connaitre, "Inigo" juste à sa gauche et surtout Javier Tsunamy. Comme d'hab', on imagine que Javier sera suffisamment malin pour disparaitre entre la 3e et la 6e place, discretos, mais comme d'habitude surtout, il est bel et bien là ce diable. 

Et Anas Tadini dans tout ça ? Pas de panique, l'animateur de service est toujours vivant, toujours millionnaire, et actuellement 4e/12 au classement. Il est sur l'autre table, celle qui est composée de pas mal de joueurs que, perso, je découvre. Anas a les jetons, la tchatche et l'expérience (un peu de talent aussi, sisi) et j'ai presque envie de penser qu'il a bien chatté le seat draw à 16 left et deux tables restantes.

Encore trois éliminations, et on tiendra la table finale de ce tournoi.

 

oliveira_inigo_javier.jpg
Oliveira, Inigo et Javier Tsunamy, petit virage ibérique bien sympatoche

 

nabil_merah_anas.jpg
Au calme, Nabil matte ses cartes comme à la maison et du coup Anas profite du spectacle

 

Table 6
Siège 1 - Jose Oliveira : 1 670 000
Siège 2 - Inigo : 680 000
Siège 3 - Javier Tsunamy : 1 265 000
Siège 4 - Henri Dupont : 480 000
Siège 5 - Carlos Diaz : 310 000
Siège 6 - Luigi Macaluso : 1 200 000

 

Table 8
Siège 1 - Martin Vianney : 775 000
Siège 2 - Jean Karam : 450 000
Siège 3 - Nabil Merah : 395 000
Siège 4 - Anas Tadini : 1 035 000
Siège 5 - Danny Van Zijp : 475 000
Siège 6 - Garcia : 940 000

 

Dernières éliminations

13e - Rakesh Lalwani : 20 000 MAD
14e - Ugo Palmera : 17 000 MAD
15e - Frederic Delval : 17 000 MAD
16e - Norberto Lopez Rodriguez : 15 000 MAD
17e - Sergio Da Silva Veloso : 15 000 MAD
18e - Helene Jullien : 13 500 MAD
19e - Sebastien Compte : 13 500 MAD
20e - Jean Christophe Deville : 13 500 MAD
21e - Jose Luis Puente Ona : 12 500 MAD
22e - Jérôme Barre : 12 500 MAD
23e - Abdelhadi Kondah : 12 500 MAD
24e - Mohamed El Bakkouri : 11 500 MAD
25e - Fernando Pancho Garcia : 11 500 MAD
26e - Mohamed Mehalleg : 11 500 MAD 

Il reste 12 joueurs (sur 277 inscriptions)
Level 25 - Blindes : 15 000/30 000, ante 30 000
Moyenne : 692 500
Prix assuré : 20 000 MAD

Edited by veunstyle

Share this post


Link to post
Share on other sites
Javier Tsunamy prend les commandes de la finale

finalistes.JPG
Du beau monde sur cette finale, on va se régaler dès cet event Warm Up !

 

A peine le temps de souffler, de poster, et hop, la table finale s'est montée à toute vitesse ! Mais comment est-ce possible : "Javier a fait le ménage", m'a alors glissé Anas Tadini. "Paire de Trois, il a fait tapis UTG pour 24 blindes !", me précise Javier en parlant d'un joueur dont il faut taire le nom, "moi, paire de 10 en petite blinde, je suis obligé de payer." 

Et voilà comment le chef du clan Espagnol, Javier Tsunamy, se retrouve en tête pour le début de cette table finale, une de plus à son compteur, la 6e officielle (mais combien n'ont pas été comptabilisées, à l'époque où il se faisait appeler par tout un tas de pseudos étranges ?) avec un joli tapis de 2,3 millions (57 bb).

Anas a gratté quelques jetons pendant ces demis, alors que le Portugais Jose Oliveira a réussi à sortir intact de ce virage dangereux. 

Le Chivas est sur la table, les trophées aussi, les floors en prennent d'ailleurs grand soin, et tout le monde a le sourire avant de débuter. C'est parti pour cette finale du Warm Up WPT Marrakech 2018.

 

floors_finale.JPG

 

Composition de la table finale
Siège 1 - Jose Oliveira : 2 170 000
Siège 2 - Anas Tadini : 1 325 000
Siège 3 - Inigo : 650 000
Siège 4 - Danny Van Zijp : 630 000
Siège 5 - Martin Vianney : 555 000
Siège 6 - Garcia : 1 305 000
Siège 7 - Henri Dupont : 570 000
Siège 8 - Jean Karam : 255 000
Siège 9 - Javier Tsunamy : 2 315 000 (chipleader)

 

Les gains de la table finale
Vainqueur : 310 000 MAD
Runner up : 225 000 MAD
3e : 160 000 MAD
4e : 120 000 MAD
5e : 88 000 MAD
6e : 67 000 MAD
7e : 52 000 MAD
8e : 40 000 MAD
9e : 31 000 MAD

Il reste 9 joueurs (sur 277 inscriptions)
Level 26 - Blindes : 20 000/40 000, ante 40 000
Moyenne : 923 000

Share this post


Link to post
Share on other sites
Dinner break : Javier est chaud bouillant

Décidément, Javier Tsunamy n'est vraiment un joueur comme les autres. Alors que le dinner break a été sifflé, pour une heure de détente assurée, l'Espagnol n'a cessé d'augmenter son avance sur cette finale. Le karma est de son côté, les cartes sont de son côté, mine de rien, ça aide un peu tout ça.

giphy.gif
Javier Tsunamy, à chaque fois qu'il vient jouer au poker à Marrakech

 

Le premier sortant est intervenu sur vite, que je n'ai rien vu. Il s'agissait de Dany Van Zijp, le monsieur tout en haut à droite de la photo des finalistes. Il a open, s'est fait 3-bet par Javier, a décidé de 4-bet shove son As-Dame, et est tombé sur As-Roi chez Tsunamy.

Quelques instants plus tard, il 20h pile lorsque Javier Tsunamy, encore lui, part à tapis contre Martin Vianney. :Js:Jd chez Javier contre :As:Kc chez Vianney. Une histoire qu'on connait bien dans le milieu. Rien au flop, un :Ah sur la turn... et un :Jc sur la river (!) vont faire trembler le coeur de Martin Vianney. Mais surtout, ce Valet l'élimine de la table finale en 8e position.

martin_vianney.JPG

 

20h02, soit deux minutes plus tard, ou la main suivante si vous préférez, c'est cette fois Anas Tadini qui dispute un flip contre Jean Karam, :5c:5h contre :Ac:Td. Un flip victorieux pour Anas Tadini, qui n'aura pas croisé la moindre trace d'un As ou d'un Dix. Jean Karam est éliminé 7e.

jean_karam.JPG

 

20h10, bagarre entre deux Espagnols. Inigo et Garcia sont à tapis avant le flop, :Ac:Qd pour le premier, :Qh:Qs pour le second. La meilleure main reste devant à l'issue d'un board random. Inigo fait la gueule, Garcia fait le mariole, poker baby.

inigo_garcia2.JPG

 

20h14. J'observe Javier limp depuis sa petite blinde, après un fold général. Ce sera donc 50 000. Jose Oliveira tente le petit raise à 110 000 depuis sa BB... et se fait raise à 350 000 par ce filou de Javier. Quasi snap fold d'Oliveira. Non mais, c'est qui le patron ?

javier_tsunamy_CL.JPG

 

20h16. Anas tente d'éliminer Inigo : après avoir open UTG, il réfléchit rapidement à voix haute s'il veut payer le tapis de 6bb de l'Espagnol : "Attends laisse moi deviner... tu as KQ c'est ça ? Je call le tapis de toute façon", annonce-t-il en posant :Ah:7h sur la table. Son read était presque good, puisque Inigo montre :Kd:9d... et le croupier va alors poser un board :6h:Kc:5h:7s:2s. Après un flop à suspens, la turn et la river n'ont pas arrangé Tadini, qui doit se délester de quelques piles de jetons, rien de bien grave.

anas_pas_content.JPG

 

20h24 : Encore Anas ! Décidément. Il dispute un nouveau flip à tapis préflop, avec :Ah:Kh contre :6c:6d chez Henri Dupont. Le suspens sera moindre cette fois, puisque la croupière va poser un tableau :Ks:Ac:4d:As:8d complètement à l'avantage d'Anas Tadini. Henri Dupont est éliminé 6e... et sera le dernier sortant de cette première partie de table finale.

henri_dupont.JPG

 

20h30 : le dinner break est donc sifflé, et le chipcount annonce logiquement Javier Tsunamy en tête, avec deux fois le tapis de son premier concurrent ! La maquina est parfaitement lancée. 

A toute à l'heure pour vivre la fin de cette table finale, reprise à 21h30.

 

Chipcount au dinner break
Siège 1 - Jose Oliveira : 1 760 000
Siège 2 - Anas Tadini : 2 210 000
Siège 3 - Inigo : 570 000
Siège 4 - Garcia : 1 055 000
Siège 5 -  Javier Tsunamy : 4 080 000 (chipleader)

 

Il reste 5 joueurs (sur 277 inscriptions)
Level 28 - Blindes : 30 000/60 000, ante 60 000
Moyenne : 1 662 000

Share this post


Link to post
Share on other sites
La logique est respectée, parfois

22h13, ils ne sont plus que trois joueurs en course. Il s'est passé des choses depuis la reprise du dinner break, on fait un point. Et vous verrez, en effet, que parfois les meilleurs joueurs ou/et ceux qui ont les meilleurs mains, peuvent parfois faire de belles choses.

21h43. Cela fait 10 minutes que le tournoi a repris, mais tout le monde digère tranquillement... jusqu'à ce que "Inigo" (t-shirt blanc) pousse son petit tapis de 210 000 (sur 30k/60k), derrière un open d'Oliveira. As-Dame pour l'Espagnol, As-Valet pour le Portugais, et la meilleure main restera en tête jusqu'au bout.

inigo_bust.jpg

 

21h45. Le copain "Inigo" est désormais un poil plus frais, et retente sa chance UTG pour 460 000 (7,6bb). Ça fold jusqu'à Anas Tadini en BB, qui annonce être "sur d'être devant", et paie avec :Ah:9d. Bien vu l'aveugle, puisque l'Espagnol montre :Ks:Jh. Si le flop :7d:4s:3h laisse encore toutes ses chances à "Inigo", l':As sur la turn va enterrer ses derniers espoirs. Il est éliminé 5e pour 88 000 MAD. Conscient que le jeune homme pouvait facilement être une menace à table avec des jetons, Anas Tadini ajoutera : "Heureusement que je le sors, parce que si je le double, il ne sort plus jamais de ce tournoi !"

 

anas_tadini.jpg

 

21h58. Ne croyez pas qu'il ne s'est rien passé durant ces 13 minutes écoulées. Les coups étaient simplement plus petits, souvent préflop, parfois jusqu'au flop, puis après un c-bet, l'adversaire a pratiquement toujours passé. Et celui qui s'est le plus régalé, c'est Javier Tsunamy. L'Espagnol ouvrait notamment 100% sur la BB de son compatriote Garcia, qui semblait en plein kiff de gratter paliers après paliers, sans pour autant être une véritable menace à table. Et ça, Javier l'a bien compris on dirait. En attendant, à 21h58, il s'est quand même passé quelque chose d'un peu plus sérieux que des mains de grind, puisque le Portugais Oliveira a poussé son tapis et s'est fait snap call par Anas ! AK contre QQ ? Non non, :Kc:5c contre :Kd:4d, pépouze. Un flop :4h:3h:2c tombe et Anas commence à serrer le poing. La turn :Qd ne change rien... mais la river :5d offre la victoire de ce pot au Portugais. 

K4_K5_anas_oliveira.jpg

 

22h01. Anas est chauffé à blanc, ça y est. Depuis son bouton, il relance à 130 000 et Garcia décide enfin de défendre sa SB. Un flop :9c:2s:Jc tombe et derrière le check de l'Espagnol, Anas lui met la pression en annonçant tapis. Tank fold de Garcia et Anas s'empresse alors de lui montrer un :4d. Là, on commence à retrouver le Anas qui a fait les beaux jours de Marrakech pendant des années.

garcia.jpg

 

22h11. Une nouvelle élimination survient, après 10 minutes bien calmes. Et c'est Garcia qui rend presque logiquement les armes, qui étaient en plastique je pense, à confirmer. Sur sa dernière main, il a tenté un resteal derrière un énième open de Javier Tsunamy sur sa BB. Pas de bol, cette fois Javier avait vraiment une petite main, :6c:6d et dominait le :As:4h de Garcia. Cinq cartes sans importance plus tard, Garcia pouvait tapoter la table en guise de GG. Comme l'impression de voir un élève s'incliner face à son maitre. A partir de là, le stack de Javier est devenu indécemment imposant. Garcia lui, repart de ce tournoi avec 120 000 MAD grâce à cette 4e place, et laisse l'impression d'avoir réussi le tournoi de sa vie, GG à lui.

garcia_bust.jpg

Edited by veunstyle

Share this post


Link to post
Share on other sites
Et pour la première fois, le vainqueur est...

... doucement doucement, vous allez bientôt le savoir si vous ne descendez pas trop vite la souris. 

Il est donc 22h12 lorsqu'il ne reste plus que trois joueurs : Anas Tadini, Jose Oliveira et Javier Tsunamy. Javier possède alors une très belle avance en jetons, et va même disputer dans la foulée, le coup qui changera la finale.

22h15. Nous sommes sur 40 000/80 000, ante 80 000, et derrière une relance à 180 000 de Javier Tsunamy, Anas Tadini va le 3-bet à 400 000. Payé par l'Espagnol, sans trop broncher. "Ah ouais hein !", glisse alors Anas, jamais avare de petits commentaires à voix haute. C'est l'un des premiers 3-bet payé. Un flop :9c:8c:9h débarque sur la table et Anas c-bet à 200 000... payé une nouvelle fois, assez rapidement, par Javier. "Huuum, bizarre ça", poursuit Anas. La turn est un :6c et derrière une mise de 540 000 de la part d'Anas, Javier va lui répondre en faisant tapis ! Anas ne va pas hésiter si longtemps, et rendra assez vite ses cartes au croupier : "Flush ?" lui demande-t-il, "non deux paires", lui répond simplement Javier, "enfin j'avais le 8 quoi." Anas n'a pas envie d'entendre cette version, de croire que Javier lui aurait fait ça : "Hey mais tu sais que je 3-bet avec une paire dans les mains. Et meilleur que ton 8... Javier, n'importe qui d'autre je paie, mais toi t'es trop sérieux, t'as soit le 9, soit la flush, non ?" "Huum, non, j'avais deux paires, avec le 8, c'est tout." Cette discussion se poursuivra un petit moment ensuite, et sans contest, ce coup aura fait basculer cette finale. 

javier_explain.jpg

 

22h18. C'est la main suivante. Jose Oliveira annonce tapis depuis la petite blinde, et Anas snap call :Ah:Tc pour le Portugais, :As:5c pour Anas... qui va finalement chatter le split pot grâce à l'apparition de deux paires sur la table. Ça passe pour cette fois.

22h27. Cela fait un moment que les jetons passent d'une main à l'autre, sans que ça n'ait une quelconque incidence sur le tournoi. Jusqu'à ce coup. Nous sommes au flop, peu importe les cartes, et Anas mise... son adversaire passe, Anas remporte donc le coup... sauf qu'au lieu de récupérer les jetons, et rendre ses cartes au croupier, il appelle un floor : selon lui, il a été victime d'un Angleshoot ! Thomas Gimie est demandé sur le pont. Il écoute alors les explications de tout le monde, et surtout celles d'Anas bien évidemment : "J'ai misé, et lui, il a pris des jetons dans sa main et a fait le geste de payer. Sauf quand il m'a demandé le montant, je lui ai dit, et là, il a fait demi tour avec sa main, avant de rendre ses cartes. J'en ai rien faire, je veux que vous appliquiez le règlement, ce n'est pas normal, son call devrait être pris en compte !" Comme à son habitude, dans un grand calme, Thomas Gimie refait alors toute l'action. Sauf que les versions du croupier et du Portugais divergent. On ne s'attendait non plus à ce que le Portugais dise "c'est vrai, j'ai essayé de te niquer, tu m'as grillé". Non, il nie. Et Thomas ne mettra pas longtemps, avant d'estimer que finalement, il ne s'agissait pas d'un éventuel angle shoot. Anas a récupéré le pot, et le Portugais n'a même pas été averti par le directeur du tournoi. Hé ouais, c'est ça Marrakech, bien trop tranquille.

anas_scandale.jpg

 

22h31. Les blindes sont désormais à 50 000/100 000, ante 100 000. On l'a compris, tout devrait maintenant s'accélérer.

22h33. Anas Tadini annonce une "relance autoroute". C'est à dire ? "220" xD Il se fait alors 3-bet shove par Oliveira et décide de snap call avec... :Qd:8h. Il fait face à :As:Th et hurle un "je suis vivant, je suis conscient, je suis vivant", mais ne trouvera finalement jamais bonheur sur un board :4c:Ts:9s:4h:5s

AT_Q8.jpg

 

22h38. L'ambiance est maintenant vraiment détendue et pour cause : Anas Tadini est tombé shortstack, 10bb left, et n'arrête pas d'annoncer que "de toute façon, c'est fini on sait qui va gagner."

22h40. Il ne sont plus que deux à en découdre dans cette soirée, après l'élimination... d'Anas Tadini., sur le podium tout de même. Je suis littéralement perdu dans mes notes, et autant vous dire que ne retrouve pas les explications de la sortie d'Anas. Ni sur papier, ni dans ma tête. Anyway, ce n'est pas ça qu'on retiendra de toute façon. En revanche, on peut signaler le 56e ITM en carrière d'Anas, avec une très grande majorité réalisée ici même, bien sur.

anas_bust.jpg

 

22h46. un break est sifflé, ce sera le dernier ce soir. Après décompte, l'avance de Javier se comptait à 2 pour 1, 6 millions contre 3 millions.

 

javier_smile.jpg

 

23h05. Je vais vous raccourcir tout ça, car le HU ça va vite, que je ne suis pas pokernewsdotcom et que je ferai pas non plus le main par main. Sachez que Javier a étrangement très vite perdu son avance, alors même qu'il venait de refuser le deal avec son adversaire. Insta punitions des Dieux du poker qui ont horreur quand ça se passe comme cela. Javier perd alors tous les coups mais se maintient quand même. Et puis et puis et puis, comme sur tous les tournois de poker, c'est sur un flip que tout s'est joué à la fin : :3c:3d pour Javier contre:Js :Th chez Olivieira. Rien de folichon ne tombe sur la table, et le grand vainqueur est donc trouvé, il s'agit de Javier Tsunamy, l'homme qui nous a confié remporter le premier trophée de sa vie à Marrakech (enfin !). Il empoche 310 000 MAD pour cette performance (près de 28 000€), alors que son adversaire du soir, Jose Oliveira, s'en tire à bon compte tout de même, avec un billet de 225 000 MAD dans la poche.

 

javier_rail.jpg

 

win_javier_bauche.JPG
Enfin (!) Javier Tsunamy pose avec Mr Bauchet sur la photo du vainqueur !

 

Résultats de la table finale : 

Vainqueur - Javier Tsunamy : 310 000 MAD
Runner up - Jose Oliveira : 225 000 MAD
3e - Anas Tadini : 160 000 MAD
4e - Garcia : 120 000 MAD
5e - Inigo : 88 000 MAD
6e - Henri Dupont : 67 000 MAD
7e - Jean Karam : 52 000 MAD
8e - Martin Vianney : 40 000 MAD

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le Highroller prend forme 

Et pendant que cette finale du Warm Up se déroulait, les joueurs du Highroller menaient tranquillement leur petite vie dans une autre salle du Palace Es Saadi, le fameux bar Egyptien où se déroule habituellement les tables finales.

J'ai fait un saut rapide, pour découvrir les joueurs encore présent à quelques instants de la fin. Et une grosse cinquantaine de joueurs se tiraient encore la bourre, dans une ambiance plutôt familiale ma foi.

Les livetards Marocains croisent le fer avec de solides petits grinders online Français, ainsi qu'une tripotée d'Espagnols que je découvre. Et d'ailleurs, je crois bien que le chipleader est l'un d'eux, je l'ai aperçu installé juste à côté de @Artconix

Il est quasi 2h du mat' à Marrakech, et je vais me contenter d'aller me coucher dans un premier temps. Et une fois que ce sera fait, j'irai chercher les chipcounts pour vous communiquer les résultats de ces 12 premiers niveaux de jeu. Mais ce sera demain.

 

spain_arthur.JPG
Le probable chipleader NC, avec Arthur Conan à ses côtés

 

Il reste 56 joueurs (sur 144 inscriptions)
Blindes à venir 1 000/2 000, ante 2 000
Moyenne : 102 000

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 5 heures, veunstyle a écrit :
22h33. Anas Tadini annonce une "relance autoroute". C'est à dire ? "220" xD Il se fait alors 3-bet shove par Oliveira et décide de snap call avec... :Qd:8h. Il fait face à :As:Th et hurle un "je suis vivant, je suis conscient, je suis vivant", mais ne trouvera finalement jamais bonheur sur un board :4c:Ts:9s:4h:5s

 

:towel:

@veunstyIetu donnes plus envie d'aller jouer à Marrakech que n'importe quelle pub pour le Es Saadi ou la Mamounia

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
On rentre dans le dur

WPT_dealer.JPG

 

Jeudi 27 septembre, il est 17h à Marrakech et le temps est toujours aussi scandaleux dehors, malgré les annonces de pluie. Rien, nada, au lieu de cela, ça cogne dur et on est ravi que les tournois de poker commencent plus tard que d'habitude pour gentiment profiter de la douce vie Marrakchi. 

Le Main Event a par exemple débuté à 16h, en petite comité, c'était assez prévisible. Une cinquantaine de joueurs au départ, et 81 affichés sur le tableau, au milieu du level 2. Ça va arriver lentement mais surement. Certains joueurs ont bust. Ça parait toujours incroyable d'entendre ça, quand on sait qu'ils commencent tous avec des centaines de blindes (300 précisément). La machine Christian Zetzsche, collègue qui couvre pour le WPT, m'a même précisé qu'un mec avait bust au bout de 10 minutes, magique.

Perso je me dis souvent que ça a du faire AA vs KK sur AKx, et puis quand on y regarde d'un peu plus près, on se rend compte qu'on est très loin du compte. J'ai vu un Espagnol bouffer sa casquette, après qu'un sympathique livetard se soit occupé de lui. Les deux joueurs sont partis à tapis sur un board :7s:2h:3c. L'Espagnol avait :Qs:Qh et a rencontré :7h:5h face à lui. Sans surprise, le livetard Français a rentré une flush backdoor. Vous le savez maintenant, à Marrakech on joue comme on aime.

 

salle_debut.JPG

 

Close to the money

guillaume_darcourt.JPG

Du coup, on va faire comme hier, et garder un oeil sur le Side Event le plus avancé du jour, et accessoirement, l'un des plus intéressants, le Highroller. Le tournoi a repris à 15h30, avec pas mal d'entrants à ce moment là. L'homme en photo ci dessus en fait partie, il s'agit de l'infatiguable Guillaume Darcourt. Cela fait des années qu'il nous régale sur le circuit, et c'est avec un grand plaisir qu'on aime le revoir autour d'une des tables du Es Saadi.

Mais Guillaume ne sera pas seul dans ce tournoi, à sa table, il y a notamment un gosse qui pourrait facilement être son fils face à lui, le petit Marius Conan. Qui est toujours accompagné de son frère, Arthur Conan, plutôt pas si mal d'ailleurs. Seul problème pour Arthur aujourd'hui, enfin pour ses oreilles surtout, il va devoir jouer avec l'homme que l'on entend brailler toutes les cinq minutes dans cette salle Jean Bauchet, c'est Anas Tadini bien sur.

Non content d'avoir terminé 3e hier soir du Warm Up, Anas en a profité pour immédiatement jump dans ce HR, comme prévu. Et sur sa lancée du Warm Up, il a d'ailleurs monté un bon tapis pour le jour 1.

Alors que le payout est finalement disponible, Thomas Gimie m'a précisé quelques chiffres importants sur ce tournoi : "On a eu 114 joueurs uniques, 43 re-entry, dont 13 qui se sont pointés à la reprise, avec 20 blindes." Darcourt donc, mais aussi Kalidou Sow par exemple (rapidement éliminé ensuite et qui, surprise, ne gagnera donc pas son 2e HR de suite) ont retenté leur chance, comme on pouvait s'y attendre.

 

mehdi_hsissen.JPG
Mehdi Hsissen termine 2e au chipcount du jour 1, derrière un NC qui se fait appeler Jose

 

ropert_montury.JPG
Corentin Ropert en live, une image tellement rare qu'il a vite fallu immortaliser hier soir. Bien fait de faire ça, car dès le début de ce jour 2, il avait rapidement disparu. Jean Montury lui, continue sa route tranquillement

 

Payout du Highroller

Vainqueur : 650 000 MAD
Runner up : 450 000 MAD
3e : 320 000 MAD
4e : 245 000 MAD
5e : 190 000 MAD
6e : 145 000 MAD
7e : 112 000 MAD
8e : 88 800 MAD
9e : 70 000 MAD

10e - 11e : 56 000 MAD
12e - 13e : 47 000 MAD
14e - 15e : 40 000 MAD
16e - 20e : 35 000 MAD

 

Il reste 47 joueurs (sur 157 inscriptions)
Level 15 - Blindes 1 500/3 000, ante 3 000
Moyenne : 133 000

Edited by veunstyle

Share this post


Link to post
Share on other sites
La croix et la bannière

clement_delacroix.JPG

 

19h à Marrakech, et nous sommes toujours en attente d'une bulle sur le Highroller. Il reste 12 joueurs à éliminer (32 left donc) avant de célébrer les premiers dirhams. Un petit point est à faire sur le début de cette seconde journée du tournoi le plus cher (1800€) de ce festival, dominé par un NC espagnol à 410 000 (du coup, bisou, à plus tard) et Clément Delacroix (photo ci-dessus), avec 390 000 jetons actuellement (moyenne 190 000).

 

Mehdi_Hsissen_montury.JPG

 

Certains visages ont bien changé depuis hier, ainsi va un tournoi de poker. Mehdi Hsissen, si frais hier, semble aujourd'hui un peu plus au fond du trou, comme on peut le voir sur la photo. Doucement sur les images hein, si ça se trouve, il avait juste envie de se gratter la tête, pile au moment ou j'ai shooté. Mais peut-être aussi qu'aujourd'hui, ça gratte un peu plus.

Avec désormais 124 000 en sa possesion, soit moitié moins qu'au redémarrage, Mehdi va devoir être prudent à l'approche de l'argent. Alors que face à lui, avec son beau t-shirt orange, un certain Jean Montury se régale un peu plus, avec notamment un minot juste à sa gauche qui tient également le bon bout.

 

montury_marius.JPG

 

Un minot qu'on commence à avoir l'habitude de voir aller dans les tournois importants, un certain Marius Conan. Et le grand frère @Artconixalors ? "Ils ont éteint son flambeau." RIP. Et toi alors ? "Huuum ça va", lâche-t-il de façon laconique, comme si les 300 000 qui stagnaient devant lui étaient arrivés tout seul à bon port : "J'ai commencé à 105 000, j'étais bien, mais je suis vite tombé à 33 000. Bon, là je gagne un flip, Roi-Dame contre 77 pour remonter à 70 000. Après j'ai grind jusqu'à 100 000 avant de faire KK contre JJ pour passer à 200 000. Et depuis, pleins de petits coups".

Ça a l'air tellement simple. Et ça rappelle tellement son grand frère, qui affrontaient lui aussi tous ces caïds Marocains et Espagnols, du haut de ses 18 ans, en les regardant droit dans les yeux. Le regard de Marius est bien différent de celui d'Arthur en vrai, mais la finalité est là même : quand ce n'est pas l'un, c'est l'autre qui montent les jetons aujourd'hui.

L'autre beaugosse avec un joli stack juste à sa droite, c'est donc Jean Montury. Encore Jean Montury. 380 000, c'est ce que le champion EPT affiche sur la balance. Joli ! "J'ai bust Arnaud Enselme, qui était à la place de Marius avant. BvB, j'ai relancé, il m'a fait tapis pour une vingtaine de blindes, j'ai call avec JJ. Il avait A4." Mais si Jean s'est payé le luxe de bust Arnaud, il a surtout remporté un joli pot peu de temps avant. Un coup finement joué qu'il m'a raconté : "J'ai :9c:7c et je relance à 7 000. Arnaud paie et un mec paie en sb. Le flop vient :Ah:Kc:9d, je c-bet 12 000, payé deux fois. Turn... un :9s ! Et là, le joueur en sb donkbet, 17 000. Je paie et Arnaud paie encore. River c'est une brique, un :2c je crois, et là la petite blinde mise encore, 20 000. Moi j'ai 37 000 en tout, et je me dis que si je fais tapis, Arnaud qui a call deux fois, va peut-être finalement lâché. Mais si je paie, et qu'il a un As, peut-être qu'il va call aussi. Du coup je call... et Arnaud aussi. Les deux joueurs avaient un As, As-4 pour le joueur en petite blinde."

Un joli pot qui a donc parfaitement lancé Jean Montury dans ce tournoi, et qui le place non loin des plus gros tapis du tournoi

 

anas_tadini_HR.JPG
"Dans ce tournoi, tant que t'as un siège, t'as une chance de le gagner." Anas Tadini est short, mais positif dans la tête, et pour le moment, ça suffit

 

Chauve qui peut

Indice, si vous voulez deeprun ce tournoi :ph34r:

 

team_chauve.JPG

 

team_chauve2.JPG

 

team_chauve3.JPG

 

giphy.gif

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 13 minutes, Janken a écrit :

Étonné de voir aussi peu de monde suivre ce cover (c'est la même sur l'UDSO)

Une idée du pourquoi du comment, peut-être trop à la suite du WPO ?

 

Je pense qu'il y a no panic, que les gens ont un métier de journée, et de semaine. S'il n'y a personne ce weekend en revanche, on pourra peut-être se poser les bonnes questions :/8

L'avantage, c'est que ceux qui débarqueront demain ou samedi auront un peu de lecture déjà !

Share this post


Link to post
Share on other sites
Double ration de dinner break

Petite pause sur le coverage pour au moins deux heures. La raison ? Un dinner break sur le Highroller, puis un dinner break sur le Main Event. Les deux vont se chevaucher, je reviendrai pour vivre la bulle du highroller. Il reste encore 26 joueurs pour 20 ITM, et le rythme s'est sévèrement ralenti.

Pour ceux qui débarquent, je vous fais aussi vivre tout ça sur Instagram. Bisous, bon app.

Share this post


Link to post
Share on other sites
La jeunesse au pouvoir

marius_conan_big_stack.JPG

 

22h05, la bulle du Highroller a sauté, c'est fait. Ce fut assez rapide, avec à peine quelques mains de hand for hand. Le jeune homme en photo ci dessus, installé devant deux beaux quartiers de jetons de hautes valeurs (orange=5000, jaune =1000) a fait pété le bouchon tout seul, il s'agit de Marius Conan (avec donc 713 000 désormais), qui s'immisce gentiment dans le Top3.

Le malheureux du jour, et il avait vraiment l'air de l'être meskin, c'est Mounim Kaddouri. Après avoir perdu As-Roi contre Roi-Dame (qui trouve une Dame sur la table), il est reparti à tapis la main suivante pour ses 5 dernières blindes... avec :As:Ks encore ! Face à lui, un payeur, Marius Conan. Quand Anas Tadini vient autour de la table pour tenter de connaitre la main des deux joueurs avant le showdown, Marius glisse une petite moue, du genre, "mouais bof, pas sur d'être devant non plus". En retournant :Qc:Jh, il n'était en effet, statistiquement, pas favori mais ça... c'était avant l'apparition d'un flop :4h:3c:Qd. Mounim a capté, les Dieux du poker lui feront la gueule aujourd'hui, et ce ne sont pas les :8h et :5h qui s'afficheront turn et river, qui viendront changer quoique ce soit. Il quitte la salle dans la foulée, écoeuré. 

La bulle a éclaté, tous les joueurs sont désormais assurés de 35 000 MAD. Parmi eux, Jean Montury, qui possède toujours un aussi gros stack, mais qui devra se méfier de son voisin NC espagnol sur sa droite, actuel chipleader. Face à ce duo, on croise le regard de trois caïds de Marrakech, des gambleurs qu'on retrouve tout de même très régulièrement dans les places payées, dont Anas Tadini qui enchainerait bien une nouvelle table en deux soirs. Il est short, mais allez savoir, tout est possible avec lui.

 

bubble_HR.JPG
Sale moment à venir pour Mounim Kaddouri, debout, et qui attend gentiment que Marius Conan l'achève pour faire la bulle de ce tournoi

 

espana_montury.JPG
Jean Montury est bien en place avec deux fois la moyenne... mais on ne va pas se mentir, le coco Espagnol juste à sa droite est tout de même bien armé !

 

virage_marrakchi.JPG
Les parrains de Marrakech

 

Il reste 20 joueurs (sur 157 inscriptions)
Level 20 - Blindes : 5 000/10 000, ante 10 000
Moyenne : 313 000
Gain assuré : 35 000 MAD

Share this post


Link to post
Share on other sites
"On me remet toujours en question"

kalidou_sow.JPG

 

Ce joueur n'a pas la même vie que vous et moi. Kalidou Sow est chipleader de ce jour 1 du Main Event WPT Marrakech, alors qu'on arrive sur la fin du 9e niveau, et tout parait presque normal. Comme si, lorsqu'il était dans les parages, on ne jouait plus que pour la seconde place. Alors que la moyenne est à 55 000, Kalidou affiche un tapis de plus de 200 000. 

"On m'a livré... on m'a livré ! J'avais quinte, j'suis parti à tapis, il m'a call top pair. Que veux-tu que je te dise ? On me remet toujours en question, c'est ça le truc." Le truc, et non le problème, bien sur. Car tant que les autres doutent, Kalidou encaisse. Et aujourd'hui, il ne se prive pas. Le boulot, il le connait. La victoire, il l'a déjà dégusté plus d'une fois. Mais parait-il que ce genre de choses, quand on teste, on devient vite accro. Ne nous emballons pas, il reste encore des dizaines de niveaux de poker à disputer avant qu'il ne soulève le trophée avant que le futur vainqueur ne soulève le trophée, mais tout de même, depuis quelques longs mois, Kalidou impressione tournoi après tournoi. Et bonne chance pour aller le chercher !

 

inigo_saderne.JPG
Plus discret avec "seulement" deux fois la moyenne, @krouton-1313mène sa barque gentiment, après s'être notamment débarrassé de Stefan Gerin 

 

darcourt_CP.JPG
Aïe, ce sera busto pour Guillaume Darcourt, incapable de remporter AK vs QQ, scandaleux. Punition : tomber sur les bonnes blague de @Comancheet @ShiShiqui sont arrivés vivants à Marrakech, prêts pour deux grosses émission du Club Poker Radio, vendredi et samedi

 

benkirane_tosques.JPG
Amina Benkirane a remporté une grosse confrontation, pour éliminer trois joueurs d'un coup, avec :As:9s vs :Ad:Qd , :Ac:Qs et :Td:Th. La pire main du lot ? Pas du tout, elle a trouvé une flush à la turn, et ça dégage ! Attention @francisco83de ne pas être le suivant !

 

said_el_yousfi.JPG
Said El Yousfi est dans les parages aussi, histoire de faire une petite verif' sous le chapeau. Pour le moment, rien d'exceptionnel à signaler. En revanche, je remarque que Gema Fernandez a fini par trouver un petit haut avant de venir jouer aujourd'hui

 

Il reste 83 joueurs (sur 161 inscriptions)
Level 10 à venir : Blindes : 500/1 000, ante 1000
Fin de la journée après le niveau 12
Moyenne : 58 000

Edited by veunstyle

Share this post


Link to post
Share on other sites
Une finale de patrons

finalistes_HR.JPG

 

Le casting de la table finale de ce Highroller WPT Marrakech 2018 est officiel, et sur le papier, on retrouve de quoi se régaler. J'ai compté, for fun, un total de 3,5 millions de dollars de gains accumulés en tournoi, pour nos 9 derniers heureux clients du soir. Enfin 8, car une finale à Marrakech sans un NC Espagnol, ce n'est pas vraiment une finale Marocaine. Il a décidé de s'appeler "BL", allez comprendre.

Après l'élimination du Belge Eric Lescot en 10e position (55<AA chez Lavigne), la table finale a débuté, avec à sa tête, un Portugais bien connu des services Marrakchis. Il suffit de regarder sa photo de profil sur Hendon Mob, pour comprendre qu'il est aussi bien chez lui qu'au Es Saadi, il s'agit d'Henrique Pinho.

Jean Montury, Anas Tadini (seconde table finale en deux soirs), Marius Conan, Clement Delacroix, Kader Medjahed... non franchement, on ne va pas s'ennuyer ! Le seuuuul petit problème, oh si petit problème, c'est que cette finale a débuté à presque 00h30. Vous sentez ? Mais si, respirez bien fort. Toujours pas ? Ça sent la cagoule ! On parie que ça ne finira jamais ce soir ?

 

eric_lescot.JPG
Quand Saïd, le croupier, a le regard déterminé comme ça, il n'y a rien à faire. Il a donné 55 à Eric Lescot (debout et plus que ses yeux pour pleurer), AA chez Laurent Lavige (premier plan), et aucun bad beat sur la table. C'est un véritable pro.

 

Table finale du Highroller
Siège 1 : Laurent Lavige : 645 000
Siège 2 : Anas Tadini : 825 000
Siège 3 : Parham Ahoor : 430 000
Siège 4 : Jean Montury : 1 100 000
Siège 5 : Clement Delacroix : 495 000
Siège 6 : Kader Medjahed : 180 000
Siège 7 : Marius Conan : 980 000
Siège 8 : NC BL : 395 000
Siège 9 : Henrique Pinho : 1 230 000 (chipleader)

 

Payout de la table finale
Vainqueur : 650 000 MAD
Runner up : 450 000 MAD
3e : 320 000 MAD
4e : 245 000 MAD
5e : 190 000 MAD
6e : 145 000 MAD
7e : 112 000 MAD
8e : 88 800 MAD
9e : 70 000 MAD

Il reste 9 joueurs (sur 157 inscriptions)
Level 23 - Blindes : 10 000/20 000, ante 20 000
Moyenne : 697 000
Gain assuré : 70 000 MAD

trophee_HR.JPG

 

Les sortants dans l'argent
10e - Eric Lescot : 56 000 MAD
11e - Muhyedine Fares : 56 000 MAD
12e - NC Martinez : 47 000 MAD
13e - NC Jose : 47 000 MAD
14e - Thomas Courdille : 40 000 MAD
15e - Ricardo Hewitt : 40 000 MAD
16e - Pedro Cairat : 35 000 MAD
17e - Sebastien Compte : 35 000 MAD
18e - NC Pedro : 35 000 MAD
19e - Lege Saied : 35 000 MAD
20e - Fadhil Farag : 35 000 MAD

giphy.gif

Edited by veunstyle

Share this post


Link to post
Share on other sites
Montury, Anas pleure

anas_busto_HR.JPG

 

Les choses ont été rapides en ce début de table, qui compte déjà deux sortants après moins d'une heure de combat, Anas Tadini (9e) et Kader Medjahed (8e). 

Anas Tadini a subi la foudre Jean Montury. Derrière un open de Pinho à 45 000, puis un call de Laurent Lavige et d'Anas Tadini, Jean Montury a pris le choix d'augmenter les enchères depuis la petite blinde. Ce sera 145 000. L'OR passe, Lavige aussi, mais pas Anas... qui clique à 335 000 (avec 400 000 derrière environ). Jean Montury paie assez vite, et les deux joueurs découvrent alors un flop :Ac:2d:2s. Jean Montury décide alors d'annoncer rapidement all in (mettant le tournoi d'Anas en danger)... mais celui-ci va trouver un fold. "Tu me montres, je te montre", négocie Anas. Jean claque un petit As-Dame des familles, et Anas ouvre alors une paire de Valets : "Le coup n'est pas très standard, je le sais, mais c'est Anas quoi",confiait le vainqueur EPT Malte après coup. Encore une preuve qu'Anas Tadini les met souvent dans tous leurs états ici.

Il disparaitra quelques instants plus tard, après avoir dilapidé en trois coups le reste de ses jetons, pour finir par perdre un random flip moustache contre Parham Ahoor, 33 vs A8 (qui trouve un 8).

 

kader_busto_HR.JPG
Kader est l'autre sortant de ce début de table finale. Longtemps shortstack, il a fini par rendre les armes sur un coup difficile mentalemennt, à tapis avec Dame-Valet contre paire de Valet chez l'Espagnol. Une Dame est venue prendre place sur flop... ainsi que deux piques. L'Espagnol avait le valet de pique, et a trouvé un pique turn, puis un autre river. Cruel ce jeu.

 

Il reste 7 joueurs (sur 157 inscriptions)
Level 24 - Blindes : 15 000/25 000, ante 25 000
Moyenne : 896 000
Gain assuré : 112 000 MAD

Edited by veunstyle

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le plus gros, c'est Pinho

henrique_pinho_finger.JPG

 

Statu quo sur la table finale, ils sont toujours 7 à 2h30 du matin. On m'a glissé dans l'oreillette qu'il possible que la partie dure encore un moment, vu que la plupart des finalistes aimeraient disputer le Main Event tranquillement demain. Okkk, ça peut se comprendre, mais alors activez le pas messieurs !

C'est un peu le calme plat après la sortie de Kader Medjahed, cela fait un bon que les joueurs s'observent à sept : "Non mais t'inquiètes Steven, il ne se passe toujours rien", me glisse Jean Montury, qui me voit m'exciter sur mon clavier, seul, alors que la salle s'est désormais pratiquement vidée, après la fin du Main Event.

On notera tout de même dans ce passage un peu creux, que le Portugais Henrique Pinho a gentiment pris les commandes du tournoi, avec maintenant 1,8 million de jetons, soit 45 blindes, de quoi voir venir. Chez les autres, on notera des petites baisses de régime pour Jean Montury (800 000) et Marius Conan (650 000), alors que ça va mieux chez Laurent Lavige par exemple (900 000). 

Et-c'est-tout. 

giphy.gif

 

Il reste 7 joueurs (sur 157 inscriptions)
Level 26 - Blindes : 20 000/40 000, ante 40 000
Moyenne : 896 000
Gain assuré : 112 000 MAD

Share this post


Link to post
Share on other sites
Pas de petit dej demain

gimie_stop.JPG

 

2h55 du matin, Thomas Gimie le directeur de ce festival, est sorti de nul part pour proposer un deal aux 7 joueurs restants : "Messieurs, la finale ne terminera probablement pas ce soir, je vous propose de jouer encore 1h42, et après ça, on reviendra demain. On décidera de l'heure de la reprise ensemble. Pour ceux qui veulent jouer le Main Event, ne vous inquiétez pas, vous pouvez late reg pendant un bon moment."

Et pour ceux qui vont dormir quelques heures seulement, on fait comment Thomas ? :D 

 

pinho_lavige.JPG
Deux coups notables, enfin ! Sur le premier, c'est un coup développé jusqu'à la river. Open d'Henrique Pinho, call de Laurent Lavige. Puis sur :9d:Ac:6h:Ts:6c, le Portugais ne va pas c-bet, et du coup le Français va sauter sur l'occasion pour bet, avant que les deux joueurs ne check turn. Sur la river, Pinho sort de son trou en envoyant 175 000... mais Lavige lui, sort du bois, pour relancer à 350 000. Après s'être pris la tête deux minutes, Pinho a fini par call, puis pas rendre ses cartes au croupier (down 900 000), après avoir découvert :6d:5c chez Laurent (up 1,4 million). J'ai découvert pleins d'insultes en Portugais après, c'était marrant Karaï. 

 

Parham_Ahoor_split.JPG
L'autre "moment fort", en tout cas intense, de ces dernières minutes, c'est quand le croupier a joué avec les nerfs de Parham Ahoor et du copain Espagnol. AJ chez l'un AQ chez l'autre... et finalement un split pot avec deux paires sur la table. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Montury plus du tout

Sortie de piste précoce pour Jean Montury, qui pour son retour autour des tables depuis les WSOP de Las Vegas, avait réussi à atteindre directement cette finale du Highroller : "Mais rien ne s'est passé comme prévu, une horreur cette table finale."

Une horreur qui s'est poursuivi jusqu'à son dernier coup de cartes : open de Parham Ahoor, Jean découvre :Kh:Kd et ne se pose pas trop de questions, il pousse ses 700 000 jetons (17,5bb). La parole arrive sur Pinho qui annonce tapis à son tour, et Ahoor s'efface. Le Portugais retourne :As:Kc , et le croupier déroule ensuite un board :3h:Qc:6h:3d... :Ac, on the river !

 

montury_out.JPG
Shocking ! Jean Montury ne l'avait pas vu venir... il termine 7e pour 112 000 MAD

 

Marius_DU_HR.JPG
Et juste après ça, c'est Marius Conan qui a tenté sa chance à tapis avant le flop (300 000)... payé par Henrique Pinho, again ! Le Français dévoile :Th:8h et a le plaisir de voir qu'il garde 50% de chance de l'emporter face à :7c:7d. Et biiim le 10 on the flop, allez ouste : "La remontada est en marche !", m'a soufflé Marius, qui n'a pas encore dit son dernier mot

 

Il reste 6 joueurs (sur 157 inscriptions)
Level 27 - Blindes : 25 000/50 000, ante 50 000
Moyenne : 1 045 000
Gain assuré : 145 000 MAD

Share this post


Link to post
Share on other sites
Hasta luego

spain_out_HR.JPG

 

La salle de poker risque de devenir de plus en plus calme, surtout que désormais, le rail est parti. Et oui, il était composé à 90% d'Espagnols, qui ont accompagné jusqu'au bout leur poulain NC. Celui-ci, shortstack depuis qu'il faisait encore soleil, a enfin trouvé une main pour investir ses 10 dernières blindes au milieu, avec :Ah:Kc. La bonne nouvelle, c'est qu'un autre joueur s'est réveillé avec une main, et légèrement plus belle, :Ac:As, chez Clement Delacroix

Le croupier est comme tout le monde, il irait bien dormir, et il a donc eu la bonne idée de sortir cinq randoms cartes sur la table pour ne pas que le copain ibérique n'ait la moindre chance de revenir en jeu. Ça, c'est fait. 

 

clement_delacroix_HR_TF.JPG
Mais avant ce joli setup, on a eu droit à un joli coup de poker, signé Clément Delacroix. Derrière un open de Laurent Lavige, il a décidé de flat en SB, puis deux calls deux barrels sur :4c:7h:5s:Qc. Sur la river :2d, les deux joueurs ont check, Clément a retourné :Ah:Jh pour rien d'autre qu'une hauteur As... et a remporté le coup, tout simplement ! 

 

marius_DU_again.JPG
Up à 2,5 millions, Clément a voulu mettre la pression sur le petit tapis de 10 blindes de Marius, en le mettant à tapis... et le petit Conan a accepté avec plaisir, lui qui s'est retrouvé avec une belle paire de Dames en main ! De la caille chez Clément, et un double up facile chez Marius, qui semble imbustable 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Lavige ne tient qu'à un fil

Ça commence à parler de se faire livrer des Macdo par ici. Il est 4h passé, et les joueur ont faim. Ce sera un double cheese pour moi svp.

Il y en a qui va pouvoir aller se commander un petit room service tranquille, avec 190 000 MAD en poche, c'est Laurent Lavige, libéré de toute obligation pokeristique. Et pour cause, il vient de conclure son tournoi sur un flip, contre Clément Delacroix

Il reste 30 min de jeu pour aujourd'hui, et on tient bientôt notre podium final. 

 

lavige_out.JPGLaurent Lavige sert la main de son bourreau. Il aura disputé une bien belle partie 

 

Il reste 4 joueurs (sur 157 inscriptions)
Level 28 - Blindes : 30 000/60 000, ante 60 000
Moyenne : 1 568 000
Gain assuré : 245 000 MAD

Edited by veunstyle

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now


  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

English
Retour en haut de page
×
PokerStars : Rewards
PokerStars : Rewards