Jump to content
This Topic
Introl

[JV] Fourre-Tout

Recommended Posts

Le 02/02/2021 à 00:03, Introl a écrit :

OMFG ! What a ride !!!

The_medium_game.jpg.06a18773eb77c24431300071c712ae3b.jpg

 

Si le jeu n'est certes pas exempt de défauts, je viens de me prendre ma vraie première claque New Gen.

Cette DA put**n ! C'est bien simple, a part le personnage principal somme tout très basique, tout est absolument extraordinaire !

Les décors, tout d'abord. D'un photoréalisme absolu. Les passages dans les bois et dans l'hôtel c'est du Porn avec un grand P.

La réalisation : Ca fait étrange de ne pas pouvoir bouger la camera avec le stick droit, on en a tellement pris l'habitude. Et pourtant, en nous imposant les angles de cam, a l'ancienne façon Silent Hill, ce jeu nous fait redécouvrir la terreur. Impossible de savoir ce qui nous attend au détour du prochain couloir, ou derrière cette grosse souche. La Bloober Team, je l'avais déjà adoré dans Layer of Fear pour sa façon de nous mettre mal a l'aise et de réussir a garder cette tension tout au long de la partie. C'est encore le cas ici, la peur est omniprésente, l'envie mettre la main devant ses yeux ou de retirer son casque pour souffler 2 minutes... Certains passages étaient difficilement soutenables pour la petite flipette que je suis. Et tout cela sans abuser d'effets faciles et de Jump Scares. C'est simple, il n'y en a qu'un, très efficace cependant.

La technique aussi est remarquable. N'oublions pas que nous parlons ici d'un jeu AA, au budget modeste. Et pourtant la maitrise affichée dans ce parti pris de nous dévoiler des pans entiers de jeu en écran splitté et prenant places dans deux réalités parallèles force le respect. Le jeu est gourmand et a mis bien des PC pourtant costauds a genoux. J'ai trouve l'opti sur Séries X excellente. Le jeu tourne a 30fps, mais cela ne gène en rien le plaisir, et cela accentue encore pour moi le sentiment de malaise.

Petit avertissement : ne cherchez pas du gameplay, il n'y en a pas (ou très peu). Il s'agit d'un jeu narratif et d'exploration, avec quelques énigmes / puzzles basiques.

Et je garde le meilleur pour la fin : L'ambiance sonore et la musique, COMPLETEMENT MABOULES !!! Jouez au casque, et profitez du spectacle auditif. Arkadiusz Reikowski avait deja montre de belles choses avec la BO de Observer, précèdent jeu du studio, mais la il se surpasse ! La présence conjointe de Akira Yamaoka, compositeur des inoubliables scores de Silent Hill y est sans doute aussi pour quelque chose. 

 

Le jeu dure environ 8 heures et est dispo dans le Game Pass (exclusivité console sur Xbox Series) et PC (config très musclée recommandée).

 

Et si vous préférez regarder un Lets Play YT car trop fragile, je conseille celui de Gautoz :

 

 

Fini The Medium et je suis d'accord j'ai adoré!

Ce jeu a vraiment son identité, assez différente des silent hill et resident evil auxquels il est tout le temps comparé, car on est ici dans de l'horreur psychologique sans aucune arme (on utilise certains pouvoirs de medium) ni de gore, et le jeu parvient malgré tout à nous stresser et maintenir la tension notamment à travers son ambiance sonore exceptionnelle et une excellente maitrise du rythme. On est avant tout dans une experience narrative ponctuée d'énigmes pas très compliquées et de quelques phases d'infiltration et de "stress" (on va dire ça comme ça ;D), le jeu n'essaie pas de bouffer à tous les rateliers, ce qu'il fait il fait très bien.

L'histoire est prenante et bien écrite, c'est une descente dans le passé de cet espèce de centre de vacances communiste et le passé de l'héroïne Marianne, les pièces du puzzle se mettent en place et on veut vraiment en connaitre le fin mot. D'ailleurs ça tombe bien car le jeu n'est pas long (10h max) et j'apprécie énormément ce parti pris car je n'ai pas eu le temps de m'ennuyer, le jeu ne tombe pas dans le piège de la répetitivité, il maintient un bon rythme de révélations jusqu'au grand final et j'espere vraiment voir plus de jeux dans cette tranche de durée de vie (on a eu aussi call of the sea récemment dans le game pass qui est très bien pour ça), j'en ai un peu marre à l'inverse de ces jeux où je me force à jouer pour inconsciemment rentabiliser mon achat (coucou assassin's creed)

Pour je ne sais quelle raison, beaucoup de journalistes ont décidé que ce jeu devait être le porte-étendard de la xbox au même titre qu'un halo, alors que le jeu est développé par environ 70 personnes, n'a jamais été présenté comme tel, et n'a jamais eu cette prétention. Et c'est vrai que cela se ressent dans les animations et les visages, notamment celui de l'héroïne qui n'est pas du calibre d'une superproduction AAA. Mais en revanche pour tout le reste de la technique et notamment la qualité des décors et du son, les jeux d'éclairage, pardon mais on est dans du très haut niveau, du calibre d'un AAA et oui c'est un tour de force. Surtout, toute la technique est mise au service de l'immersion, les phases en "double réalité" notamment sont très réussies et marquent vraiment l'identité du jeu. Pour y parvenir le jeu tourne en 30FPS (notamment pour permettre des effets ray tracing et l'affichage simultané des 2 mondes) mais cela ne dérange pas étant donné que le parti pris est d'avoir une caméra sur rails et assez lente, qui encore une fois va dans le sens de l'immersion.

Une force majeure du jeu est bien sûr sa bande son, assez dérangée et signée par le compositeur de Silent Hill. On entend même parfois quelqu'un resprirer c'est assez creepy. A jouer au casque obligatoirement.

Pour moi c'est un 9/10, très clairement un indispensable pour les abonnés game pass voire même une raison de s'abonner. L'avantage de ce système c'est aussi que chacun pourra se faire son avis à moindre frais vu à quel point les critiques sont variables d'un site à l'autre...

Share this post


Link to post
Share on other sites

petite question, hier je voulais rejouer a LNF football manager 2001 et LNF stars 2001 ... J'ai encore les CD mais :
- Mon PC actuel n'a pas de lecteur CD
- Le dernier PC que j'ai avec un lecteur CN n'a pas réussi a le lancer

Y'a des émulateurs ou des versions du jeu remise a jour qui existe pour les vieux jeux PC comme ça ou alors je suis condamné a retourner dans mon grenier sortir une machine d'époque pour y rejouer ? :S

Edited by Didadidadum

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 10 minutes, * rebirth * a écrit :

Mais pourquoi ??

C'est les 2 premiers jeux que j'ai spam, LNF stars c'était le concurrent de PES et FIFA spécial D1, les stades de D1 étaient tous modélisés, je me souviens je prenais Sainté et le premier joueur que je recrutais c'était Luccin :) Et LNF manager même idée, je prenais Lens avec Sibierski ! Je voulais les relancer pour voir a quoi ça ressemblais mais j'arrive plus a les lire.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 21 minutes, Didadidadum a écrit :

C'est les 2 premiers jeux que j'ai spam, LNF stars c'était le concurrent de PES et FIFA spécial D1, les stades de D1 étaient tous modélisés, je me souviens je prenais Sainté et le premier joueur que je recrutais c'était Luccin :) Et LNF manager même idée, je prenais Lens avec Sibierski ! Je voulais les relancer pour voir a quoi ça ressemblais mais j'arrive plus a les lire.

Respect 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 25/02/2021 à 19:01, Ready_To_Gamble a écrit :

J'avais jamais entendu parler de LNF. Je suis impressionné du rendu et de la fluidité des animations. 

Un jeu édité par EA juste pour le marché français c'est plutôt incroyable. 

le jeu a pas du tout marché et n'a pas eu de suite mais il était génial, le simple fait d'avoir tout les stades de L1 modélisé c'était fou. La concurrence de PES et FIFA était trop forte :bye:

Edited by Didadidadum

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le Xbox game pass ultimate , c'est une tuerie , ev+

 

la je suis en train d'explorer le online de Wreckfest , c'est simple et très fun.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 25/02/2021 à 19:01, Ready_To_Gamble a écrit :

 

J'avais jamais entendu parler de LNF. Je suis impressionné du rendu et de la fluidité des animations. 

Un jeu édité par EA juste pour le marché français c'est plutôt incroyable. 

Ah c'est une époque ou la D1 était respectée !

 

image.png.dc038ec00b18644aefc1dc6d909ab3f8.png

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

Yakuza Like a Dragon (XSX, dispo PS5 PS4 Xbox One)

 

après 80h passées dessus et après l'avoir fini depuis une semaine...ce jeu porte la marque des grands RPG, à savoir que les personnages et le jeu me manquent déjà terriblement...

 

solid 9/10!

 

Like a Dragon reprend les éléments qui font le succès de Yakuza : le mélange entre le film noir lors de phases de scénar, et le WTF total lors des mini-quêtes. Le tout avec un tournant RPG nouveau pour la série, un très bon point d'entrée d'ailleurs car le perso principal est tout nouveau : Ichiban Kasuga

Et ce personnage est la première grande réussite du jeu. Ichiban est un loser de 40 ans, qui a fait 20 ans de prison pour rien, personne pour l'accueillir à la sortie et qui se fait récuperer laissé pour mort par un SDF dans les poubelles de Yokohama. Les premières quêtes consistent à ramasser de l'argent sous les distributeurs et récuperer des canettes vides pour faire un peu d'argent. Ichiban ne se laisse jamais démonter, et transforme sa lose en force car "once you hit the bottom, the only way is up". Un des perso les mieux écrits je trouve de la saga (même si j'ai pas tout fait), un exemple d'anti-héros aux antipodes des clichés japonais, que l'on retrouvera très certainement pour plusieurs épisodes ensuite. 

La deuxième force du jeu, c'est cette notion d'amitié. Ichiban ne laisse jamais tomber ses potes,  donne sa confiance (et donne confiance) à tous les loser de cette société (on va aider des proxenetes et affronter une association), et cela se traduit en gameplay. Le jeu prend le contrepied du J-RPG classique où l'on incarne d'habitude des jeunes perso de 20 ans sans charisme. Ici, le groupe est composé de losers quarantenaires (voire plus) avec chacun leur caractère bien trempé et la sauce prend parfaitement. Le jeu propose un système d'amitié où il faudra s'intéresser aux membres du groupe, notamment au bar, pour déverouiller leurs sub-story et progresser dans les rangs d'amitié pour augmenter la puissance au combat. Les restos également qui sont indispensables pour récuperer HP et MP permettront de tisser des liens. Le jeu se débrouille très bien pour nous donner envie de faire toutes les quêtes secondaires et développer ces liens, même si l'on peut tracer dans l'histoire principale.

La troisième force du jeu, c'est sa dimension RPG aux apparence loufoques mais en fait complètement addictive. Déjà la justification du tournant RPG : Ichiban est un fan du jeu Dragon Quest et vit des especes de "trip" régulièrement, ainsi pendant les combats il ne voit pas des yakuza devant lui mais des chevaliers par exemple...ensuite, le système de job est assez délirant : les jobs s'obtiennent....à l'agence d'intérim, au détour d'une quête demandant de gratter un peu de fric. Là, les membres du groupe pourront se spécialiser en : rappeur, cuisinier, policier, musicien, "héros", gangster, chanteuse idol et ....maitresse sado-maso (oui c'est le Japon et les femmes sont autant valorisées que dans les autres Yakuza..), avec évidemment des impacts sur les sorts et les stats. Les "invocations" sont des personnages rencontrés que Ichiban appelle sur son portable (par exemple un gros yakuza dont le fantasme est de porter des couches et se faire dorloter comme un bébé, il arrive et crie pour faire baisser la défense ennemie).. au delà de ça le systeme de combat est au tour par tour et très dynamique, les fight faciles s'enchainent très rapidement et son très plaisantes, et celles contre les boss deviennent tactiques arrivé à un certain point du jeu.

Enfin, la map est nouvelle déjà car ce n'est plus Kamurocho, et toujours aussi riche avec des tonnes de mini jeux vraiment bien foutus : karting, ramassage de canettes, golf, baseball, flechettes, karaoké bien sûr, quizz de culture générale (oui oui..), possibilité de draguer des meufs avec les stats de charisme etc...et un gros mini-jeu qui occupe longtemps qui consiste à gérer son entreprise, completement loufoque évidemment car les résultats sont moins importants que de gérer les réunions d'actionnaires : il va falloir choisir un groupe d'employés selon leurs stats et "frapper" les actionnaires avec des "réponses" à leurs "questions" qui vont faire des dégâts et permettre de les convaincre, l'invocation ultime étant...l'excuse (oui c'est le japon)

ajoutons d'excellentes musique (le fight theme reste bien dans la tête), un confort incroyable sur XSX (et PS5) car les chargements sont complètement impercetibles (parfait pour le fast travel et les combats), une tonne de mini-quêtes déjantées, c'est vraiment ultra plaisant de reprendre la manette à chaque fois

franchement je ne vois pas beaucoup de défauts sinon que c'est très japonisant dans l'esprit et ça ne plaira pas à tout le monde, mais en même temps ça se moque des RPG japonais ce qui en fait tout l'interêt...bon bref jouez-y

 

 

Edited by olba

Share this post


Link to post
Share on other sites

Little Nightmares II

Un bijou d'ambiance horreur, dans la lignée du 1. Superbe, captivant, angoissant. A jouer au casque et dans le noir. Une expérience plus qu'un jeu. Dont on ne ressort pas totalement indemne.

 

Gameplay trailer :

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 05/04/2021 à 15:28, olba a écrit :

 

Yakuza Like a Dragon (XSX, dispo PS5 PS4 Xbox One)

 

après 80h passées dessus et après l'avoir fini depuis une semaine...ce jeu porte la marque des grands RPG, à savoir que les personnages et le jeu me manquent déjà terriblement...

 

solid 9/10!

 

Like a Dragon reprend les éléments qui font le succès de Yakuza : le mélange entre le film noir lors de phases de scénar, et le WTF total lors des mini-quêtes. Le tout avec un tournant RPG nouveau pour la série, un très bon point d'entrée d'ailleurs car le perso principal est tout nouveau : Ichiban Kasuga

Et ce personnage est la première grande réussite du jeu. Ichiban est un loser de 40 ans, qui a fait 20 ans de prison pour rien, personne pour l'accueillir à la sortie et qui se fait récuperer laissé pour mort par un SDF dans les poubelles de Yokohama. Les premières quêtes consistent à ramasser de l'argent sous les distributeurs et récuperer des canettes vides pour faire un peu d'argent. Ichiban ne se laisse jamais démonter, et transforme sa lose en force car "once you hit the bottom, the only way is up". Un des perso les mieux écrits je trouve de la saga (même si j'ai pas tout fait), un exemple d'anti-héros aux antipodes des clichés japonais, que l'on retrouvera très certainement pour plusieurs épisodes ensuite. 

La deuxième force du jeu, c'est cette notion d'amitié. Ichiban ne laisse jamais tomber ses potes,  donne sa confiance (et donne confiance) à tous les loser de cette société (on va aider des proxenetes et affronter une association), et cela se traduit en gameplay. Le jeu prend le contrepied du J-RPG classique où l'on incarne d'habitude des jeunes perso de 20 ans sans charisme. Ici, le groupe est composé de losers quarantenaires (voire plus) avec chacun leur caractère bien trempé et la sauce prend parfaitement. Le jeu propose un système d'amitié où il faudra s'intéresser aux membres du groupe, notamment au bar, pour déverouiller leurs sub-story et progresser dans les rangs d'amitié pour augmenter la puissance au combat. Les restos également qui sont indispensables pour récuperer HP et MP permettront de tisser des liens. Le jeu se débrouille très bien pour nous donner envie de faire toutes les quêtes secondaires et développer ces liens, même si l'on peut tracer dans l'histoire principale.

La troisième force du jeu, c'est sa dimension RPG aux apparence loufoques mais en fait complètement addictive. Déjà la justification du tournant RPG : Ichiban est un fan du jeu Dragon Quest et vit des especes de "trip" régulièrement, ainsi pendant les combats il ne voit pas des yakuza devant lui mais des chevaliers par exemple...ensuite, le système de job est assez délirant : les jobs s'obtiennent....à l'agence d'intérim, au détour d'une quête demandant de gratter un peu de fric. Là, les membres du groupe pourront se spécialiser en : rappeur, cuisinier, policier, musicien, "héros", gangster, chanteuse idol et ....maitresse sado-maso (oui c'est le Japon et les femmes sont autant valorisées que dans les autres Yakuza..), avec évidemment des impacts sur les sorts et les stats. Les "invocations" sont des personnages rencontrés que Ichiban appelle sur son portable (par exemple un gros yakuza dont le fantasme est de porter des couches et se faire dorloter comme un bébé, il arrive et crie pour faire baisser la défense ennemie).. au delà de ça le systeme de combat est au tour par tour et très dynamique, les fight faciles s'enchainent très rapidement et son très plaisantes, et celles contre les boss deviennent tactiques arrivé à un certain point du jeu.

Enfin, la map est nouvelle déjà car ce n'est plus Kamurocho, et toujours aussi riche avec des tonnes de mini jeux vraiment bien foutus : karting, ramassage de canettes, golf, baseball, flechettes, karaoké bien sûr, quizz de culture générale (oui oui..), possibilité de draguer des meufs avec les stats de charisme etc...et un gros mini-jeu qui occupe longtemps qui consiste à gérer son entreprise, completement loufoque évidemment car les résultats sont moins importants que de gérer les réunions d'actionnaires : il va falloir choisir un groupe d'employés selon leurs stats et "frapper" les actionnaires avec des "réponses" à leurs "questions" qui vont faire des dégâts et permettre de les convaincre, l'invocation ultime étant...l'excuse (oui c'est le japon)

ajoutons d'excellentes musique (le fight theme reste bien dans la tête), un confort incroyable sur XSX (et PS5) car les chargements sont complètement impercetibles (parfait pour le fast travel et les combats), une tonne de mini-quêtes déjantées, c'est vraiment ultra plaisant de reprendre la manette à chaque fois

franchement je ne vois pas beaucoup de défauts sinon que c'est très japonisant dans l'esprit et ça ne plaira pas à tout le monde, mais en même temps ça se moque des RPG japonais ce qui en fait tout l'interêt...bon bref jouez-y

 

 

Bordel, moi qui cherchait un truc original, ca peut le faire cette histoire.

Juste un truc qui me chifonne... c'est des japonais qui parlent anglais ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 1 minute, coltrane a écrit :

Bordel, moi qui cherchait un truc original, ca peut le faire cette histoire.

Juste un truc qui me chifonne... c'est des japonais qui parlent anglais ?

Tu as le choix entre les voix Japonaises et Anglaises dans les options du jeu

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 4 heures, coltrane a écrit :

Bordel, moi qui cherchait un truc original, ca peut le faire cette histoire.

Juste un truc qui me chifonne... c'est des japonais qui parlent anglais ?

japonais (ou anglais) sous-titré français

Share this post


Link to post
Share on other sites

allez petite fournée de jeux game pass (mais du coup j'en ai pas fini certains...)

 

-journey to the savage planet : 8/10

je l'ai vite fait avant qu'il sorte du game pass, ça tombe bien il dure seulement 8h environ, j'adore ça.

Le jeu est très bon, étonamment très bon même vu que c'est un "indé", on est sur du FPS plateforme très coloré et déjanté, mais la maniabilité est au top, et l'humour excellent à base de futur délirant où l'on bosse pour une société bizarre qui nous demande de nous trouver une planète habitable. Le gameplay reprend les codes façon Nintendo et metroidvania : des objets clé augmentent notre panoplie de moves (ex grapin) et nous permettent d'accéder à la prochaine zone de la map. Le monde est d'ailleurs étonamment grand avec très peu de chargements, et les ennemis très fun notamment les especes de boules avec des yeux qui se font éclater. Le jeu est surtout très agréable à prendre en main, les moves sont rapide et fluides ce qui n'est jamais gagné pour du FPS plateformer.

Pour couronner le tout, le jeu est doublé en français par des québecois ce qui est très rare, et donne vraiment une patte particulière au jeu. Les boss aussi très réussis, je me suis bien marré. 

Dommage que le jeu soit en 30 fps sur console sans optimisation ça aurait été un vrai plus (60fps dispo sur PC) et dommage qu'il ait quitté le game pass.

 

 

-Haven : 6/10

un peu gené de mettre une note à un jeu que je n'ai pas fini. Haven est bourré de qualités, déjà le jeu est optimisé XSX avec un framerate 60fps impeccable, les musiques sont excellentes, le gameplay assez agréable qui va nous demander de surfer dans l'herbe avec des bottes anti gravité pour récuperer des ondes, on accroche rapidement. L'histoire est celle d'un couple qui s'est enfui de leur planete futuriste pour des raisons mysterieuses. On vit l'aventure à travers leurs dialogues et scènes du quotidien. Il y a des combats façon tour par tour où le niveau de lien du couple va déterminer les attaques.

J'ai adoré le début, surtout les musiques et la fluidité, mais je dois dire qu'après quelques heures et passé la découverte le jeu peine à vraiment décoller ou au moins nous faire croire qu'il va se passer des choses intéressantes. Ca manque d'enjeu et de features de gameplay qui n'arrivent pas, ou du moins pas assez vite. Et en plus le système de carte est compliqué je me perds tout le temps ce qui ne m'a pas aidé à rester... par contre je peux tout à fait comprendre que certains vont accrocher et vouloir connaitre le fin mot de l'histoire. Ca vaut clairement le coup de le tenter dans le game pass (c'est fait par des français en plus), encore une fois les musiques sont excellentes : 

 

-battletoads : 5/10

moins gené de mettre une note à ce jeu quand bien même je ne l'ai pas fini. Le jeu est OK, c'est pas une catastrophe, m'enfin bon c'est un beat them all 2D des plus classiques sans grande valeur ajoutée. L'humour est surtout là pour masquer la pauvreté du gameplay. Je n'ai pas joué au vieux battletoads donc ça titillera peut-être la fibre nostalgique de certains, et aussi c'est plutôt maniable plutôt agréable à jouer ça répnd bien mais disons que ça manque clairement d'ambition, ça ne vole pas très haut dans la proposition et y'a clairement mieux à faire vu tous les jeux disponibles. Mais si jamais on se fait chi** une après-midi why not, il a pas l'air très long.

 

Edited by olba

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now


  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

English
Retour en haut de page
×
Winamax : WAM vs CP XV
Winamax : WAM vs CP XV