Jump to content
This Topic
batmax

[Fraude] : Affaire Twopandas/VictoriaMo : Action collective constituée, plus de 20 joueurs engagés

Recommended Posts

Quel foutoir ils nous ont mis ces 2 crétins sérieux (je parle du panda et de victoria ofc) xD.

 

+1 pour que l'histoire serve et fasse peur aux prochains qui voudraient se poser sur les tables avec leur logiciel de décision ou bot ou anyother logiciel non légal.

Edited by InkredSkies

Share this post


Link to post
Share on other sites

L'histoire de preserver l'ecosysteme c'est comme un petit pecheur qui veut defendre le droit de pecher dans son espace pour continuer a manger les petits poissons qu'il ramasse avec sa canne a peche, et qui a cause de ca voit de gros chalutiers se ramener et tout raser.

 

Ca sert a quoi de vouloir garder le recreatif si faut se battre avec des bots qui vont te raser toi et le rec :) 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Non mais si tu pars du postulat que « si on en parle pas au grand public, Wina ne fera rien pour combattre les bots », évidemment que ton analogie est bonne @LeeHwak

C’est gentillet de nous mettre dans la case petit pêcheur débile mental, mais la divergence de point de vue vient du fait que ce postulat est, à mon sens, erroné. 

De nouveau pour moi c’était un bon move pour bouger les choses d’alerter le « premier cercle » (communautés clubpoker / PA / killtilt & co). 

Je n’ai pas suivi en détail les effets de ce mouvement mais à la limite pour aller encore plus loin si l’an réaction de la Room n’est pas suffisante, OK pour le poursuivre auprès de l’ARJEL voir auprès de la justice française.

Mais de mettre ça en avant dans les journaux grand public ne changera a mon sens absolument rien.

De plus, je me répète: les rooms n’ont aucun intérêt à ce que des bots chassent tous les joueurs (c’est inexorablement ce qui arriverait après quelques mois / années de gavage pour les bots, laissant a ces derniers peu d’autres options que d’aretter, incapables de battre le rake face à leurs congeneres). 

Donc y’a pas d’incentive supplementaire à les menacer avec le grand public, juste une punition collective pour l’ecosysteme. Pas juste Wina hein, les autres rooms en pâtiront aussi.

J’ai vu la news pop de partout sur mon facebook aujourd’hui, le mal est fait. 

Bref.

Edited by Skip

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, Skip a écrit :

 

De plus, je me répète: les rooms n’ont aucun intérêt à ce que des bots chassent tous les joueurs (c’est inexorablement ce qui arriverait après quelques mois / années de gavage pour les bots, laissant a ces derniers peu d’autres options que d’aretter, incapables de battre le rake face à leurs congeneres). 

 

Donc finalement c'est presque pas grave de laisser jouer ces bots puisqu'ils sont pas énormément gagnants contre les recs , et perdants contre les regs ?

 

Winamax laisse tourner une usine à rake en se disant " finalement ils ne volent personne, la limite tourne non stop grâce à eux , et on se gouinfre littéralement" , se fait démasquer sur 2 forums majeurs du poker de l'internet , met 6 mois à réagir , enc**e ses clients sans la moindre honte et on doit encore ne rien dire ?????

 

N'importe quelle autre entreprise fait un dixième de cette histoire , ca aurait fait le Une du journal télévisé , et la , pour des raisons obscures il faut garder ça pour nous ...

 

Votre raisonnement me fait penser à celui de roger haraibaidian qui tentait comme il le pouvait de prouver par A+B que collusionner avec un pote à la bulle d'un satellite en couchant les as c'était tout à fait standard...

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, king jacob a écrit :

Donc finalement c'est presque pas grave de laisser jouer ces bots puisqu'ils sont pas énormément gagnants contre les recs , et perdants contre les regs ?

Dafuk ? J'ai beau relire ce que j'ai écris je comprends pas comment tu as pu interpréter cela.

Si d'aventure je m'étais mal exprimé:

1. Les bots sont un fléau absolu et signeront un jour ou l'autre la mort du poker online

2. Les rooms ont par conséquent tout intérêt à lutter contre, et je suis 100% certain que Winamax en est convaincu

3. Partant de ce postulat, l'intérêt de donner + de visibilité à cette affaire que le cercle des communautés poker me semble absolument négatif, puisqu'à défaut de sensibiliser plus encore Wina à ce problème (vu qu'ils en sont d'après moi d'or et déjà pleinement conscients), cela va réduire la crédibilité du poker online auprès du grand public et donc accélérer le processus décrit en #1 

Autrement dit, la démarche de donner de la visibilité grand public à cette affaire est d'après moi contre productive.

Cela n'empêche absolument pas qu'en parallèle, si vous estimez avoir été lésé par Winamax, porter l'affaire en justice peut être judicieux. Les deux sujets devraient être décorellés.

Share this post


Link to post
Share on other sites

je passe juste pour dire qu'un mec c'était déjà rendu compte que twopandas était un bot et que winamax n'avait rien fait pour l'aider, c'était il y a un an

désolé si ça a déjà été posté dans les 100 pages

https://forumserver.twoplustwo.com/28/internet-poker/bots-winamax-1695338/

 

selon eux c'est clair que ggwpsirbai  et Mr.Playboy sont dans le coup aussi, vu qu'ils étaient tous les 4 en coloc ensemble d'après un certain "concerned pro":

0ca5ec6c41cde158a45c203c121a41e6.png

 

Edited by ilares

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 5 heures, ilares a écrit :

je passe juste pour dire qu'un mec c'était déjà rendu compte que twopandas était un bot et que winamax n'avait rien fait pour l'aider, c'était il y a un an

Il y a 6 heures, Skip a écrit :

Dafuk ?

 

2. Les rooms ont par conséquent tout intérêt à lutter contre, et je suis 100% certain que Winamax en est convaincu

 

 

Edited by La Nocturne

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 10 heures, Skip a écrit :

2. Les rooms ont par conséquent tout intérêt à lutter contre, et je suis 100% certain que Winamax en est convaincu

Je suis plus dubitatif que toi sur ce point pour deux raisons. D'abord parce que reg ou bot, ça fait tourner le produit et c'est un des atouts essentiels du format, et du point de vue de la room/ Que cela tombe dans la poche d'un reg ou d'un bot ne fait pas une différence majeure, le résultat est le même.

Ensuite, en être convaincu et pouvoir agir ne sont pas forcément les mêmes choses. Le cas soulevé ici montre qu'ils ont eu des doutes, n'ont pu les prouver et ne peuvent aujourd'hui toujours pas les prouver e leur propre aveu (le fait qu'un n'est pas répondu n'est absolument pas une preuve concrète, mais indirecte forte). Je suis pas spécialiste technique, mais je me demande le coût en termes de ressources, temps/homme que cela engendrerait. Et on revient au point 1 qui est de savoir si le fait que l'argent finisse sur le compte d'un batmax ou d'un bot fait économiquement (je parle absolument pas de morale) sens et justifie la baisse de rentabilité dûe à de véritables actions de lutte.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 45 minutes, JAX a écrit :

Oui et puis comme on le "claironne" depuis le début, on défonce bien mieux les récréatifs que ces 2 clowns.

En effet, je l'ai dit un peu plus haut également. Je serai curieux de voir les stats des deux comptes et les éventuelles différences entre regs/pros et joueurs.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 6 heures, soxav a écrit :

Je suis plus dubitatif que toi sur ce point pour deux raisons. D'abord parce que reg ou bot, ça fait tourner le produit et c'est un des atouts essentiels du format, et du point de vue de la room/ Que cela tombe dans la poche d'un reg ou d'un bot ne fait pas une différence majeure, le résultat est le même.

Ensuite, en être convaincu et pouvoir agir ne sont pas forcément les mêmes choses. Le cas soulevé ici montre qu'ils ont eu des doutes, n'ont pu les prouver et ne peuvent aujourd'hui toujours pas les prouver e leur propre aveu (le fait qu'un n'est pas répondu n'est absolument pas une preuve concrète, mais indirecte forte). Je suis pas spécialiste technique, mais je me demande le coût en termes de ressources, temps/homme que cela engendrerait. Et on revient au point 1 qui est de savoir si le fait que l'argent finisse sur le compte d'un batmax ou d'un bot fait économiquement (je parle absolument pas de morale) sens et justifie la baisse de rentabilité dûe à de véritables actions de lutte.

Cela fait d'autant moins sens si la room pense que la liquidité apportée par ces bots peut se reporter sur des rooms concurrentes moins pointilleuses. 

Autrement dit c'est tout ou rien. Soit il a des standards de place très exigeants en la matière qui permettent une lutte sans merci contre les tricheurs sans pour autant biaiser la concurrence entre les rooms, soit c'est 50 nuances de lutte contre la triche en fonction des objectifs commerciaux des différents opérateurs.

Même si on peut vraiment critiquer W dans cette affaire, et avoir de sérieux doutes sur leur réelle volonté à lutter contre ce type de fraude, ils sont aussi les victimes d'une absence de régulation claire qui les laisse seuls face à un casse-tête commercial.

S'il y a une solution face à cette menace des bots, elle est forcément au niveau de l'ensemble des rooms du marché, et donc réside entre les mains du régulateur. Comme tu le soulignes, une lutte efficace est coûteuse. Si elle est exigée auprès de l'ensemble de l'offre, elle pourrait s'avérer un argument massue en faveur d'une baisse du rake. 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 8 minutes, Prolixe a écrit :

S'il y a une solution face à cette menace des bots, elle est forcément au niveau de l'ensemble des rooms du marché, et donc réside entre les mains du régulateur. Comme tu le soulignes, une lutte efficace est coûteuse. Si elle est exigée auprès de l'ensemble de l'offre, elle pourrait s'avérer un argument massue en faveur d'une baisse du rake. 

J'ai posé la question à l'ARJEL de manière officieuse au départ de l'affaire. Il m'a été répondu que la lutte contre les bots rentrait dans le cadre de la loi. Du coup, je suis allé vérifier ce qu'elle indiquait en la matière et ai en effet trouvé une seule mention ayant trait à "des robots informatiques" :


L'entreprise sollicitant l'agrément précise les modalités d'accès et d'inscription à son site de tout joueur et les moyens lui permettant de s'assurer de l'identité de chaque nouveau joueur, de son âge, de son adresse et de l'identification du compte de paiement sur lequel sont reversés ses avoirs. Elle s'assure également, lors de l'ouverture initiale du compte joueur et lors de toute session de jeu, que le joueur est une personne physique, en requérant l'entrée d'un code permettant d'empêcher les inscriptions et l'accès de robots informatiques.

[...]

 

Je ne suis pas juriste, mais si rien d'autre n'est indiqué, j'en conclue que cela veut dire que la lutte s'arrête à la non création de comptes automatisés.

J'en reviens alors à la notion de faire entendre des sujets de ce type. Qui va les porter auprès de l'ARJEL ? Pas les rooms, ça paraît assez évident. Reste qui alors ?

Sans compter que le joueur existe vraiment dans le cas de VictoriaMo, peut-on alors encore parler de bot au sens de la législation actuellement en place ? (Encore une fois, je me place dans l'aspect morale / éthique).

Share this post


Link to post
Share on other sites

 Il y a un énorme travail à faire avec l'arjel.

Il faudrait recadrer les textes réglementaires du jeu de poker online,en redéfinir les limites,les aides autorisées en cours de jeu, l'obligation de contrôle des formules proposées par les rooms,les moyens humains ou matériels nécessaires pour garantir une sécurité de jeu acceptable.

Les rooms ne devraient pas être en droit de proposer des formules de jeu non validées par l'arjel ou alors informer clairement l'utilisateur que la formule ne remplit pas les conditions de sécurité imposées par la loi.

2 gros écueils quand même a évaluer

. Le coût de l'exigence du nv de sécurité,qui risque de rendre le rake prohibitif pour les regs

.les variables inconnues de l'efficacité du contrôle.Je ferais moi aussi le rapprochement avec le dopage dans le  sport professionnel,ou les techniques de contrôle ont toujours un temps de retard par rapport aux procédés de tricherie.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 9 minutes, soxav a écrit :

J'ai posé la question à l'ARJEL de manière officieuse au départ de l'affaire. Il m'a été répondu que la lutte contre les bots rentrait dans le cadre de la loi. Du coup, je suis allé vérifier ce qu'elle indiquait en la matière et ai en effet trouvé une seule mention ayant trait à "des robots informatiques" :


L'entreprise sollicitant l'agrément précise les modalités d'accès et d'inscription à son site de tout joueur et les moyens lui permettant de s'assurer de l'identité de chaque nouveau joueur, de son âge, de son adresse et de l'identification du compte de paiement sur lequel sont reversés ses avoirs. Elle s'assure également, lors de l'ouverture initiale du compte joueur et lors de toute session de jeu, que le joueur est une personne physique, en requérant l'entrée d'un code permettant d'empêcher les inscriptions et l'accès de robots informatiques.

[...]

 

Je ne suis pas juriste, mais si rien d'autre n'est indiqué, j'en conclue que cela veut dire que la lutte s'arrête à la non création de comptes automatisés.

J'en reviens alors à la notion de faire entendre des sujets de ce type. Qui va les porter auprès de l'ARJEL ? Pas les rooms, ça paraît assez évident. Reste qui alors ?

Sans compter que le joueur existe vraiment dans le cas de VictoriaMo, peut-on alors encore parler de bot au sens de la législation actuellement en place ? (Encore une fois, je me place dans l'aspect morale / éthique).

Je ne crois pas que la personne qui t'as répondu ait compris ta question. Ou alors elle s'est défaussée.

L'ARJEL a pour mission de lutter contre la fraude, celle-ci incluant l'utilisation de robots de jeu et de certains logiciels non pas d'aide à la décision mais proposant des décisions ingame.

Tu trouveras ces restrictions dans les CGU de toutes les rooms du marché, qui précisent bien à chaque fois qu'il s'agit là de fraude. Il y a donc une interprétation de place validée par l'ARJEL, puisque lors des demandes d'agrément il y a un chapitre concernant la lutte contre la fraude. 

L'ARJEL délègue sa mission de lutte contre la fraude aux rooms mais la responsabilité ultime de s'assurer de l'intégrité des jeux lui revient. C'est pourquoi d'ailleurs Me Orier envisage d'intenter une action aussi contre l'ARJEL vraisemblablement pour carence.

Après ça c'est la lettre. Dans la pratique, la principale mission de l'ARJEL est de lutter contre l'offre illégale afin de maximiser la liquidité captée par l'offre légale pour maximiser l'impôt perçu. 

Sinon pour VictoriaMo, je ne comprends pas ta question, le problème étant de déterminer si oui ou non il a eu recours à un logiciel interdit tel que défini par les CGU Poker de W, et dont l'utilisation est qualifiée de fraude. C'est écrit noir sur blanc et c'est très clair. 

Le problème qui se pose c'est que vraisemblablement W est incapable techniquement de trancher cette question. Ce n'est pas facile c'est sur mais c'est bien dans leurs obligations de s'en donner les moyens, puisque ce recours à un logiciel interdit est une fraude, et que par délégation de l'ARJEL, ils ont pour obligation, en tout cas de moyen, de lutter contre celle-ci.

Dans cette affaire tout le monde se défausse mais les responsabilités légales et contractuelles ne disparaissent pas pour autant. 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 2 minutes, Prolixe a écrit :

Je ne crois pas que la personne qui t'as répondu ait compris ta question. Ou alors elle s'est défaussée.

L'ARJEL a pour mission de lutter contre la fraude, celle-ci incluant l'utilisation de robots de jeu et de certains logiciels non pas d'aide à la décision mais proposant des décisions ingame.

Tu trouveras ces restrictions dans les CGU de toutes les rooms du marché, qui précisent bien à chaque fois qu'il s'agit là de fraude. Il y a donc une interprétation de place validée par l'ARJEL, puisque lors des demandes d'agrément il y a un chapitre concernant la lutte contre la fraude. 

L'ARJEL délègue sa mission de lutte contre la fraude aux rooms mais la responsabilité ultime de s'assurer de l'intégrité des jeux lui revient. C'est pourquoi d'ailleurs Me Orier envisage d'intenter une action aussi contre l'ARJEL vraisemblablement pour carence.

Après ça c'est la lettre. Dans la pratique, la principale mission de l'ARJEL est de lutter contre l'offre illégale afin de maximiser la liquidité captée par l'offre légale pour maximiser l'impôt perçu. 

Sinon pour VictoriaMo, je ne comprends pas ta question, le problème étant de déterminer si oui ou non il a eu recours à un logiciel interdit tel que défini par les CGU Poker de W, et dont l'utilisation est qualifiée de fraude. C'est écrit noir sur blanc et c'est très clair. 

Le problème qui se pose c'est que vraisemblablement W est incapable techniquement de trancher cette question. Ce n'est pas facile c'est sur mais c'est bien dans leurs obligations de s'en donner les moyens, puisque ce recours à un logiciel interdit est une fraude, et que par délégation de l'ARJEL, ils ont pour obligation, en tout cas de moyen, de lutter contre celle-ci.

Dans cette affaire tout le monde se défausse mais les responsabilités légales et contractuelles ne disparaissent pas pour autant. 

 

Les CGU d'un opérateur ne sont pas du ressort de l'ARJEL selon l'équipe dirigeante (interview à l'occasion de l'affaire Europoker, de mémoire en avril 2016). La notion de fraude est bien entendu présente dans les textes de loi, mais pas forcément reliée au cas des bots ou au cas ici d'aide à la décision, plus tournée vers le blanchiment et les manipulations de compétition.

De fait, quand tu lis les éléments nécessaires à agrément (site ARJEL) à la lumière de cela, rien ne garantit que cette partie en fasse réellement partie, car cela reste large :

 "Il devra également transmettre des informations relatives à son site de jeu en ligne, aux opérations de jeux ou de paris en ligne qu’il compte commercialiser, aux comptes joueurs, à la lutte contre les activités frauduleuses ou criminelles, à la lutte contre le jeu excessif ou pathologique, prévenir des conflits d’intérêt et fournir des informations concernant l’architecture du système d’information."

 

Les CGU stipulent donc que ces cas sont interdits, mais la relation client/fournisseur régie par ces fameuses CGU tiendrait plutôt de la juridiction de la DGCCRF. C'est en tout cas ce que l'ARJEL avançait à l'époque.

 

Côté ARJEL, le point essentiel c'est surtout la transparence nécessaire lors de cas de blocage de fonds : combien / formule de calcul des remboursements / Liste des clients remboursés avec montant. Si certains éléments peuvent tomber sur la problématique de confidentialité (la vraie, pas celle qui nous a été servie pour TwoP / VicMo), l'ARJEL pourrait alors arbitrer / vérifier.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 50 minutes, soxav a écrit :

J'ai posé la question à l'ARJEL de manière officieuse au départ de l'affaire. Il m'a été répondu que la lutte contre les bots rentrait dans le cadre de la loi. Du coup, je suis allé vérifier ce qu'elle indiquait en la matière et ai en effet trouvé une seule mention ayant trait à "des robots informatiques" :


L'entreprise sollicitant l'agrément précise les modalités d'accès et d'inscription à son site de tout joueur et les moyens lui permettant de s'assurer de l'identité de chaque nouveau joueur, de son âge, de son adresse et de l'identification du compte de paiement sur lequel sont reversés ses avoirs. Elle s'assure également, lors de l'ouverture initiale du compte joueur et lors de toute session de jeu, que le joueur est une personne physique, en requérant l'entrée d'un code permettant d'empêcher les inscriptions et l'accès de robots informatiques.

[...]

 

Je ne suis pas juriste, mais si rien d'autre n'est indiqué, j'en conclue que cela veut dire que la lutte s'arrête à la non création de comptes automatisés.

J'en reviens alors à la notion de faire entendre des sujets de ce type. Qui va les porter auprès de l'ARJEL ? Pas les rooms, ça paraît assez évident. Reste qui alors ?

Sans compter que le joueur existe vraiment dans le cas de VictoriaMo, peut-on alors encore parler de bot au sens de la législation actuellement en place ? (Encore une fois, je me place dans l'aspect morale / éthique).

Sinon évidemment tu as raison pour la représentation, c'est un manque sérieux qu'il n'y en ait pas au niveau des joueurs. J'ai du mal à comprendre qu'il n'y ait pas une espèce de syndicat des joueurs online pro.

Mais je ne pense pas moi, peut-être à tort, que les intérêts des rooms et des joueurs soient convergents sur ce sujet au moins à court terme. Lutter efficacement contre les bots et autres suppose un investissement lourd de la part des rooms, sans compter une perte éventuelle de liquidité.

Il n'y a que le régulateur qui puisse imposer cela et surtout fixer un cadre clair qui permette de connaitre avec précision les obligations des rooms et aussi les limites de leurs responsabilités. Donc de mon point de vue, c'est plutôt vers l'ARJEL que les joueurs devraient se tourner pour évoquer ses problèmes. 

king jacob avait évoqué une pétition pour interpeller l'ARJEL, ça pourrait être un début. 

En tout cas, si rien ne bouge, c'est inévitable que cette situation floue et malsaine n'amène tôt ou tard un ou plusieurs procès, qui eux trancheront les questions en suspens.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 5 minutes, soxav a écrit :

Les CGU d'un opérateur ne sont pas du ressort de l'ARJEL selon l'équipe dirigeante (interview à l'occasion de l'affaire Europoker, de mémoire en avril 2016). La notion de fraude est bien entendu présente dans les textes de loi, mais pas forcément reliée au cas des bots ou au cas ici d'aide à la décision, plus tournée vers le blanchiment et les manipulations de compétition.

De fait, quand tu lis les éléments nécessaires à agrément (site ARJEL) à la lumière de cela, rien ne garantit que cette partie en fasse réellement partie, car cela reste large :

 "Il devra également transmettre des informations relatives à son site de jeu en ligne, aux opérations de jeux ou de paris en ligne qu’il compte commercialiser, aux comptes joueurs, à la lutte contre les activités frauduleuses ou criminelles, à la lutte contre le jeu excessif ou pathologique, prévenir des conflits d’intérêt et fournir des informations concernant l’architecture du système d’information."

 

Les CGU stipulent donc que ces cas sont interdits, mais la relation client/fournisseur régie par ces fameuses CGU tiendrait plutôt de la juridiction de la DGCCRF. C'est en tout cas ce que l'ARJEL avançait à l'époque.

 

Côté ARJEL, le point essentiel c'est surtout la transparence nécessaire lors de cas de blocage de fonds : combien / formule de calcul des remboursements / Liste des clients remboursés avec montant. Si certains éléments peuvent tomber sur la problématique de confidentialité (la vraie, pas celle qui nous a été servie pour TwoP / VicMo), l'ARJEL pourrait alors arbitrer / vérifier.

Dans l'article 8 du cahier des charges, il est bien demandé à l'entreprise de stipuler "les moyens de contrôle qu’elle entend mettre en place pour prévenir et lutter contre les activités frauduleuses ou criminelles." C'est donc bien l'ARJEL qui à la fois exige des moyens de contrôle et les valide. 

Après dans le cas Europoker, la partie des CGU en cause n'était effectivement pas du ressort de l'ARJEL, s'agissant purement de relations commerciales, et donc plutôt de celui de la DGCCRF c'est vrai. 

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

allez là y'a personne qui se motive pour nous faire un beau syndicat après toute cette histoire? Moi je suis pret a payer ma license annuelle quelques euros comme on le ferait à la fédé d'un sport qu'on pratique en competition. 

J'y connais rien là dedans, syndicat, fédération, est ce qu'il faut se rallier à un grand syndicat ce genre de trucs.. Mais y'en a bien sur ce forum qui doivent un peu connaitre le sujet j'ai confiance en vous :)

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 1 minute, Prolixe a écrit :

Sinon évidemment tu as raison pour la représentation, c'est un manque sérieux qu'il n'y en ait pas au niveau des joueurs. J'ai du mal à comprendre qu'il n'y ait pas une espèce de syndicat des joueurs online pro.

Mais je ne pense pas moi, peut-être à tort, que les intérêts des rooms et des joueurs soient convergents sur ce sujet au moins à court terme. Lutter efficacement contre les bots et autres suppose un investissement lourd de la part des rooms, sans compter une perte éventuelle de liquidité.

Il n'y a que le régulateur qui puisse imposer cela et surtout fixer un cadre clair qui permette de connaitre avec précision les obligations des rooms et aussi les limites de leurs responsabilités. Donc de mon point de vue, c'est plutôt vers l'ARJEL que les joueurs devraient se tourner pour évoquer ses problèmes. 

king jacob avait évoqué une pétition pour interpeller l'ARJEL, ça pourrait être un début. 

En tout cas, si rien ne bouge, c'est inévitable que cette situation floue et malsaine n'amène tôt ou tard un ou plusieurs procès, qui eux trancheront les questions en suspens.

La problématique principale est triple ama : Chaque joueur est par définition individuel et a tendance à regarder son propre cadre, l'ARJEL, les rooms restent des entités un peu nébuleuses. Il y a aussi la notion de conflits d'intérêt entre tous les joueurs et enfin le financement.

Je sais de quoi je parle :)

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 19 minutes, Prolixe a écrit :

Dans l'article 8 du cahier des charges, il est bien demandé à l'entreprise de stipuler "les moyens de contrôle qu’elle entend mettre en place pour prévenir et lutter contre les activités frauduleuses ou criminelles." C'est donc bien l'ARJEL qui à la fois exige des moyens de contrôle et les valide. 

Après dans le cas Europoker, la partie des CGU en cause n'était effectivement pas du ressort de l'ARJEL, s'agissant purement de relations commerciales, et donc plutôt de celui de la DGCCRF c'est vrai. 

Tout à fait, j'ai quote le passage en question. Mais est-ce que ce n'est pas un terme flou renvoyant au texte de loi, dans lequel les fraudes dont il est question ne sont pas celles-ci ? Pour moi, c'est pas du tout évident :(

Share this post


Link to post
Share on other sites

Un peu l'impression en voyant la tournure que prend le thread que beaucoup se trompent de combat.

On dirait que le débat actuel est : faut-il traîner Winamax dans la boue ? Certains disent non, c'est pas cool pour l'image du poker. D'autres disent oui, cette toute puissance hyper riche mérite d'être décapitée par le peuple.

Mais j'ai l'impression que l'on oublie les victimes ici. Je ne sais pas exactement à quoi ressemblent les profils des joueurs engagés dans la procédure mais on peut facilement imaginer que certains ont perdu des milliers d'€ en jouant en expressos 100 et 250€ contre ces 2 joueurs. Certains joueurs pouvaient peut-être encaisser ces coups, mais pas tous. Ça swingue tellement en expressos hautes limites, que de nombreux joueurs (récréatifs ou regs) ont dû se broke, se semi-broke dessus ou en tout cas perdre beaucoup d'argent. Je ne peux qu'imaginer la colère de ces joueurs lorsqu'ils ont appris que 2 des joueurs contre lesquels ils ont tant perdu utilisaient un bot GTO. Je peux également imaginer la frustration de ces joueurs si jamais ils ont reçu des compensations ridicules par rapport à leurs pertes.

 

En définitive, je ne suis ni pour ni contre cette procédure. J'ai personnellement le sentiment que les véritables sorcières dans cette chasse sont twopandas et VictoriaMo mais je comprends tout à fait que les procédures visent la room qui a un devoir de protection de l'intégrité du jeu. Dans tous les cas, même si leur combat cache de plus grands enjeux (lutte contre les bots), il ne faut pas non plus oublier qu'il s'agit de situations individuelles potentiellement parfaitement légitimes. Jean-Michel Reg de 20€, qui un soir a craqué et a perdu 2000€ en expressos en se prenant des overbets de twopandas, s'en fou probablement pas mal si sa procédure "nuit à l'EV des autres regs". Il a subi un préjudice, c'est plutôt légitime de chercher à le réparer.

Edited by Pad

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 26 minutes, Pad a écrit :

Je ne peux qu'imaginer la colère de ces joueurs lorsqu'ils ont appris que 2 des joueurs contre lesquels ils ont tant perdu utilisaient un bot GTO.

Tu dois donc également et facilement imaginer la légitime colère des joueurs ayant appris les pratiques de ghosting et de seating scripts ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now


  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

English
Retour en haut de page
×
Unibet : UO Paris
Unibet : UO Paris