Jump to content
This Topic
jou0eur

Monde du Travail et perversion

Recommended Posts

Petite anecdote

Mon n+1 devait aller se faire une coloscopie le lendemain (il n'en a pas parlé mais difficile a cacher quand tu dois boire 5 litres d'une solution jaune pisse la veille )

Le boss de la boite débarque et demande s'il sera joignable ce jour là

réponse : "seulement l'après midi car comme je t'expliquais j'ai une anesthésie générale dans la matinée"

 

Je ne fais plus parti de cette entreprise

Share this post


Link to post
Share on other sites

Petite csb au dernier CE en date, question à l'ordre du jour sur la non application des jours de fractionnement.

1ère réponse de la DRH : ceux qui ne sont pas content n'ont qu'à aller voir ailleurs...

On s'est regardé mi gêné mi choqué.

La boîte est un «gros» employeur dans une région rurale donc est en position de force sur les postes peu ou pas qualifiés.

Je dois rédiger le pv ça va être sympa.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Puisque ce thread à l'air de plaire à pas mal de monde, autre histoire assez loufoque dans mon ex boite.

Le poste le plus intéressant, le  plus prometteur et le mieux rémunéré pour les jeunes cadres de ma boite est proposé en interne car la personne qui l'occupait est promue.

La sélection est féroce avec énormément d'entretien à passer, projet à préparer à l'avance puis validation de la nomination du gagnant par le DG. Il y a plus de 25 postulants ce qui entraînent une grosse compétition entre jeunes loups. Après 2 mois de combats féroce, on apprend finalement que la manageuse à tout manigancé en lousdé en mettant en ligne le poste 5 minutes sur monster pour que sa copine y postule et elle a tout validé avec les rh en secret au dernier moment.

Vous imaginez même pas le scandale que ça à provoquez en interne quand les candidats ont appris cela.

Edited by pauleta18

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 6 minutes, pauleta18 a écrit :

Vous imaginez même pas le scandale que ça à provoquez en interne quand les candidats ont appris cela.

Justement, j'ai du mal à imaginer. Est-ce que ça a eu des conséquences pour la RH d'avoir fait ça ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Aucune conséquences, c'était la directrice des ressources humaines qui avait validé ce processus et officiellement les candidatures n'étaient pas d'assez bonne qualités et c'est pour cela que la nouvelle a été recruté.

Sauf que dans une entreprise (peut importe la taille) tous se sait ...

Je me rend compte que je n'ai pas fini ma csb, voici la fin qui est également épique.

Après 10 mois de mon CDD, j'étais en quasi burnout, j'avais pas eu le droit de prendre de vacances, j'étais tilté qu'on me prenne pour un bouche trou et je demande à mon chef qu'on fasse un bilan de ma situation. Étonnamment, il m'accorde des vacances et me donne rdv 1 jour avant que je parte.

Il me refait exactement le même cinéma qu'un an auparavant en me disant que le poste doit être reposté en interne mais cette fois en me disant que j'ai été héroïque toute l'année sans me plaindre. Je lui répond qu'il exagère et que c'est un scandale de me faire endurer ces épreuves mais je lui promets de réfléchir pendant mes vacances.

Durant mes vacances, je reçois des messages m'expliquant qu'il fait encore le tour de la boite entière pour me chercher un remplaçant (même les gens qui n'ont pas le profil sont sondés).

Résultat, il a tous gagné, en rentrant il m'implore de rester puisqu'il n'a pas trouvé de remplaçant, je lui ai expliqué gentiment que c'est une énorme ordure  et que je partais dans deux semaine en arrêt maladie pour mon dernier mois de contrat. 

10 minutes plus tard, j'étais persona non grata dans la boite et surtout je n'ai pas formé la personne qui allait reprendre le poste puisqu'il n'y avait pas de remplaçant. Un mec est arrivé plusieurs mois plus tard et m'a quasiment harcelé par téléphone en me demandant de le former alors que je n'étais plus salarié de le boite ... 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'ai un chef fonctionnel et un chef hiérarchique. Vendredi mon hiérarchique était en congés et j'ai vu un point avec mon fonctionnel sans prévenir mon hiérarchique. Ce dernier est revenu aujourd'hui et m'a mis un scud comme quoi j'aurais du voir le point avant avec lui et que c'est une faute professionnelle. ça fait 2 ans que je suis en poste et que je vois des choses avec mes 2 N+1 sans en informer l'autre....

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je me suis installé il y a peu dans le département de France où les salaires sont les plus bas du pays.

J'ai refusé aujourd'hui le 7e CDI pour lequel on souhaitait ardemment me recruter, je mentionne pourtant à chaque entretien mes nombreux refus précédents et les causes de ceux ci.

 

J'envisage de déménager a nouveau...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Un ami travaillant en tant que croupier dans un casino en Normandie, d'un groupe qui a déjà beaucoup fait parler de lui suite à diverse histoire de grattage de tête ou de garantie non garantie, m'appelle ce weekend pour me raconter ses péripétie. Etant tranquillement en train de donner les cartes a une table de poker, aucun chef n'étant derrière lui a le surveiller (Possiblement illégal), il avertit les clients qu'il allait avertir son chef d'une carte marquée avant de donner la prochaine main, le client a sa droite se lève alors, le serre par la nuque, et lui ordonne de donner la prochaine main sans avertir son chef. il résiste et appelle tant bien que mal son chef pour signaler ces deux problèmes, celui ci lui ordonne de continuer et lui fait comprendre plus ou moins gentiment qu'il s'en bas les couilles. le lendemain, prise de service, ce même chef arrive à sa table et l'insulte gratuitement et sans raison de tout les nom, mon ami décide alors d'aller faire remonter cette situation au MCD (directeur des jeux), qui lui aurait dit de "fermer sa gueule" et de retourner travailler. Désespéré, il décide de prendre rdv avec le directeur du casino pour lui raconter toutes ses histoires, celui ci lui aurait répondu, je cite : "HA, tu as voulus faire le malin? sache que tu es tombé sur plus fort que toi."

Voila comment sont traité les employés dans ce groupe casinotier aux nombreux écarts, pensez y quand vous aurez le choix entre allez posé 400 balle en cash chez Joa ou chez Grattouche.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Y'a pas une police des jeux ou quelque chose ? S'il porte plainte il y aura une saisie des bandes vidéo pour enquête et si les faits sont avérés il pourra sans trop de souci gratter une bonne indemnisation lui permettant de dire bye bye sans trop de regrets a ce groupe d'escrocs.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Cette histoire ne m'étonne pas, les concessions automobiles, c'est souvent la jungle. Il faut savoir que les meilleurs vendeurs des concessions gagnent souvent plus que les directeurs ce qui fait évidement des jaloux.

Pour mettre dans le contexte de ma prochaine anecdote, certains contrats valent quelques fois plusieurs milliers d'euros de commissions pour les vendeurs  en concession ce qui créé évidemment des tensions avant la signature.

 Un jour, un vendeur m'appelle pour me demander de lui envoyer de toute urgence les contrats d'un énorme dossier qu'il devait finaliser dans l'heure. Ce qui m'interpelle, c'est que le vendeur en question m'avait donner une deadline de 2 jours plus tard par mail. Anyway, je lui dit que je lui envoie par mail afin qu'il n'y ai pas de problème.

J'apprendrais dans la journée qu'en fait c'est un autre vendeur qui s'est fait passé pour lui et qui a réussi à lui craquer son mdp d'ordi afin de lui voler ces contrats pour aller les faire signer au client et gagner une commission qui équivaut à an de salaire ...

 Je me suis fait pourrir comme jamais par le vendeur qui s'est fait avoir et le chef des ventes de la concession n'a rien eu de mieux à dire que "qui va a la chasse perd sa place"...

Dans certaines concessions avec les plus gros enjeux, pas mal de vendeur ne partait pas en vacances tant qu'ils n'avaient pas finaliser tous les dossiers de peur de se les faire voler. 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 19 minutes, Alsvartr a écrit :

Pour des bagnoles de quelles montants a peut pret?

Je travaillais avec des vendeurs société donc c'était des contrat pour des flottes de 30k à 70k/voitures. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 7 minutes, pauleta18 a écrit :

Je travaillais avec des vendeurs société donc c'était des contrat pour des flottes de 30k à 70k/voitures. 

Dans toute boîte B2B qui se respecte, il y a des territoires assignés aux commerciaux. Si par hasard il reste des territoires ouverts (telle PME, telle startup), en général il y a des systèmes de déclaration d'affaire en cours, qui placent d'office l'affaire pour le commercial qui a travaillé - pas pour celui qui récupère la commande.

A un moment, il faut mettre des garde-fous à la connerie humaine.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 9 heures, Introl a écrit :

Y'a pas une police des jeux ou quelque chose ? S'il porte plainte il y aura une saisie des bandes vidéo pour enquête et si les faits sont avérés il pourra sans trop de souci gratter une bonne indemnisation lui permettant de dire bye bye sans trop de regrets a ce groupe d'escrocs.

Pis changer de métier aussi car au final plus personne ne voudra t'embaucher.

Dans mon dernier job la rupture conventionnelle a été demandée par mon employeur ; c'était pas tenable de toute façon (l'enfer dans cette boite, turn over de malade, démissions en pagaille, arrets maladie longue durée.....etc)

La 1ere chose  qu'il a faite a été de me menacer en me disant qu'il activerait tout son réseau pour me griller dans la profession si je n'acceptais pas cet accord, et que si c'était porté au prud'hommes il ferait durer l'affaire des années. Ensuite il m'a proposé 5 fois l'indemnité légale alors que j'avais pas encore ouvert ma gueule.

Perso je serais parti juste avec le chômage s'il me l'avait demandé ; pourquoi le baton alors que la carotte suffisait...

J'avais rien à lui reproché concrètement (si ce n'est que c'était l'enfer, mébon ça c'était pour tout le monde),  et on m'avait encore jamais rien reproché de manière directe non plus

J'ai pris mon chèque et basta :sais-pas:

Edited by Janken

Share this post


Link to post
Share on other sites

@Cruhellcette contrainte horaire me met également hors de moi. Quand jétais en stage à Paris de un cabinet de conseil, je refusais de partir du bureau tant qu'un manager n'avait pas quitter le sien. 18h meme si j'avais fini je faisais du presentiel juste pour montrer aux autres que j'étais la. À côté de ca j'avais un autre pote qui bossais chez CN* Assurance et qui avait un badge pour ses horaires. Il vivait tellement mieux....

Dans mon dernier taf je m'ennuyais également beaucoup. Je travaillais avec des 50aires qui vont souvent deux fois moins vites niveau réactivité. C'est pas un bash ca sera probablement mon cas dans 20 ans. Du coup la productivité était calculées par rapport à leur charge de travail. Je me suis tellement ennuyé que j'ai démissionné et ce, meme en ayant fait un entretien avec la direction qui était visiblement stupéfaite de mes dires. 

Actuzllement autoentrepreneur je m'organise quand je veux, comme je veux, travaille avec qui je veux et parle avec qui je veux. Pour rien au monde je retrournerai dans le monde précédent. Ce qui me pousse aujourdhui à développer mon activité. 

Share this post


Link to post
Share on other sites

fin 2016, 3ans que je suis en poste dans un cabinet comptable a Clermont, RAS, salaire médiocre mais climat social très bon, rythme ok, tout allait bien. C'est un milieu ou on se fait très régulièrement démarcher par d'autres cabinets, linkedin, viadeo, mail, ce qui est plus rare c'est le coup de téléphone aux parents ... Intrigué je suis aller passer l'entretien, c'était 2 jeunes experts comptables qui reprenaient un cabinet historique, ils ont sorti le grand jeu : Salaire énorme, petit portefeuille client, grosse marge de manoeuvre pour la mise en place des procédures, pour dire que j'avais très peu d'expérience c'était un poste en or, et quand bien même ils m'ont vaguement parlé d'un climat social dégradé j'ai snap call ! 

Premier jour de travail je découvre des méthodes d'un autre temps, tout est fait a la main, rien n'est dématérialisé, l'idée c'est que je devais moderniser le service pour le rendre plus productif en formant les gens sur les nouveaux outils. Je découvre également Mireille, ma nouvelle collègue de 55ans, elle a pas l'air méchante, elle fait 70h par semaine du lundi au samedi payé 35, elle gère 80% des dossiers du cabinet a elle toute seule, terrorise tout le monde et ne voit pas d'un bon oeil mon arrivé. Elle m'a fait vivre l'enfer pendant 5jours, le temps qu'il m'a fallut pour trouver un poste ailleurs et mettre fin a ma période d'essai. Vol de matériel ( stylo, ballon déstressant, clé du parking ... ), elle m'interdisait d'utiliser le téléphone, elle a fait le tour des bureaux pour dire a tout le monde que je ne savais pas passer des écritures de salaires a la main après être resté 1h dans mon dos a me regarder galérer en faisant des "eh bin" "eh non" "tsssss", 0 communication, même pas bonjour ... J'étais celui qui allait bouleverser son petit train train, recruté par les nouveaux experts comptables, la cible a abattre. J'ai pas lutté, mode paillasson : ON, dès le premier jour j'avais compris que ça allait pas être possible et vu son ancienneté sur les dossiers, le relationnel qu'elle avait avec les clients et le nombre d'heures qu'elle faisait c'était perdu d'avance. 

J'ai quand même supprimé les 70pages de relevé bancaire que j'avais saisis dans la semaine ( ça leur apprendra a pas faire de sauvegarde journalière ) et je suis parti en souhaitant un bon samedi a Mireille :diablo:

 

Une mauvaise expérience de 5jours en 6ans, je m'en sors pas mal je crois ! 

Edited by Didadidadum

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 15 minutes, Byshop a écrit :

Tu n'avais pas été payé pour le faire ?

Je suis pas certain d'avoir reçu quoi que ce soit, mais si c'est une remarque pour dire que c'est déplacé de faire ça tu as complètement raison. 

Share this post


Link to post
Share on other sites

put**n ça me fait halluciner tout ce que je lis :88(

Mon seul long job a été de bosser en tant que chargé de relation clients chez Winamax où y'avait une super ambiance, et dans une autre boîte à Paris dans laquelle ça se passait pas mal sauf que le patron avait un goût prononcé pour l'enc**ade salariale

En dehors de ça, j'ai toujours voulu préserver mon intégrité physique et morale, quitte à me foutre en porte à faux financièrement pendant quelques temps. Du coup je repense avec nostalgie à toutes ces fois où j'ai bossé dans des boîtes de m**de avec des responsables tordus et cons comme des manches que j'envoyais se faire gracieusement enc**er quand ils commençaient à mettre la pression dans le seul but de me la mettre bien profond :x :x

(En même temps, la couleur était annoncée à 18 ans et mon premier job étudiant quand le directeur du Macdo dans lequel je bossais me collait au cul, arrêtait pas de me casser les couilles parce que j'étais soi disant trop lent et m'insultait carrément. Après lui avoir vidé une paniere à nuggets sur les pieds, je lui ai glissé un petit "toi je vais t'éclater la gueule", j'ai jeté mon loltablier et ressenti un sentiment de liberté en sortant dont je me souviens encore aujourd'hui !)

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le monde du travail...plus ça va plus je me rapproche de l’auto-entrepreneuriat 

Dans la série des trucs légers :

Un patron qui se tapait sa secrétaire a sauté du 1er étage et a fait un sprint dans les champs avant de disparaître pendant 8 jours lorsque le compagnon cocu de la petite secrétaire a débarqué sans prévenir dans les locaux. Le fait que c’était un beau bébé semi-pro en boxe anglaise a du y être pour beaucoup.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Yeah ! C'est à moi de poster ma CSB, voir mes CSB ^^

J'ai bossé pendant 3 ans dans l'informatique pour un sous-traitant d'Orange en tant que tech n2/3 (en gros, je faisais des installations de camera IP à distance, déverollage, etc.), bon classique burnout lié au samedi soir bossés en open-space avec des collègues plus ou moins relous (bcp étaient cools et compétents mais plus le temps passait plus ils recrutaient des tanches sans aucune conscience pro), au salaire ridicule, et surtout au big boss débile qui fait tilter tout le monde (heureusement que les N+1/2 étaient des crèmes...) Bref je déménage à Paris et retrouve un taff chez un opérateur de poker en ligne.
Au début super cool, à l'entretien on devait bosser un samedi sur deux, voir un samedi sur 3, la paye est énorme vu le niveau du taff et les infrastructures sont au top ! (précision, je n'ai jamais couru après le pognon, j'en ai, j'en ai pas, je m'en tape)
Et puis, plusieurs problèmes, je me rends compte qu'il est fréquent que l'on est pas 11h de coupure entre deux shifts, donc je vais voir avec la RH qui me dit qu'elle va regarder mais que c'est normal selon la convention collective (sic...). On est payé 20% de moins que nos collègues du bureau d'à côté pour un taff similaire, changement de plan, ce sera trois samedi sur quatre, pareil pour les dimanches et jours fériés, je monte au créneau pour dire que c'est pas normal. Je commence à être catalogué par la direction comme le relou, je le sent assez rapidement.
Le deuxième gros tournant sera le fait que la direction veuille supprimer le bureau français pour le regrouper avec un autre situé dans un pays avec une situation fiscal plus avantageuse et le fait qu'on ai changé de manager.  (à posteriori je ne sais pas si il avait reçu des consignes pour nous mettre la pression ou si lui aussi était sous pression mais bon). De plus en plus de petites phrases blessantes, des refus de congés, des refus pour des events. La situation est très compliqué pour moi car je suis quelqu'un qui somatise énormément et dès que j'ai des problèmes c'est mon dos qui prend à un point que je peux rester paralysé sur mon lit pendant 2 jours quand c'est vraiment la m**de...


Ce que je retiens surtout c'est toute ces petites phrases de m**de lâché en "team meeting" quand moi et le DP faisions remarquer que la situation se dégradait du style : "Oui, mais vous êtes payés pour faire ça", "Vous avez un bon salaire", "vous vous plaignez tout le temps", "vous savez dans les autres boites/pays ils sont moins payés".


Et perso, ce qui m'a achevé c'est les bruits qui courts dans votre dos. Ce manager qui vous dit lors d'entretien que tes collègues se plaignent que tu râles tout le temps alors que tu passes ton temps à les défendre (vrai ou pas, j'en sais rien). Ces mêmes collègues qui viennent te voir après les team meeting pour te dire "c'est cool que tu ai dit ça et ça!" mais qui eux ne prennent pas le risque de dire quoi que ce soit.
Ça et le manager qui menace physiquement le délégué du personnel...

C'était il y a 5 ans et j'ai recroisé la personne qui était délégué avec moi la semaine dernière, il a fait le même constat que moi et à réussi à avoir une rupture conventionnel (il voulait le licencier...). Perso j'ai eu ma rupture après 6 mois d'arrêt où l'idée de retourner dans ce bureau, d'avoir un contact avec cette entreprise ou mes collègues (tous, même si j'adorais la plus part d'entre-eux, c'est l'image de la boite qui était en cause) me faisait littéralement vomir.

J'ai repris des études d'ingé-son, j'ai trouvé une boite où en tant que stagiaire après 3 mois (40h/semaine) à faire le montage son du série pour M6, j'ai osé demandé ma gratification de stagiaire, on m'a répondu que "les stagiaires c'était mieux avant quand il restait la nuit pour trier les banques de sons gratuitement...). Dans cette boite, il fallait resté jusqu'à 19h même quand t'avais rien à faire (on a revient au fait de devoir bosser X heures pour être un bon employé...). Bref, je me suis cassé en disant à mon maître de stage que quitte à se faire mettre 60h/semaine, il ferait mieux de le faire réellement ça lui rapporterai plus que 1K2€ par mois... (un mixeur c'est 250€/jour mini en intermittent...).

J'étais un peu dégouté du monde de l'entreprise et puis je suis tombé sur une super boite (what's up prod) qui m'ont pris en stage payé pour 2 semaines, m'ont beaucoup aidé. Aujourd'hui, je suis intermittent parce que ça me permet d'être libre et de pouvoir dire m**de à un mec avec qui je veux pas bosser.

J'ajouterai qu'un des trucs qui m'a le plus dégouté dans les entreprises dans lesquelles j'ai bossé c'est l'immobilisme structurel. On adopte des process débiles auxquels il ne faut absolument pas toucher et les gens qui veulent modifier ces process ou s'en affranchir sont mal vu. On empile des procédures en dépit de ce qui pourrait être bénéfiques à tous, et surtout on se préoccupe avant tout que rien ne change pour ne pas bouleverser les petites habitudes des gens.


Voilà pour le tl,dr ^^

Edited by AurelShen

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now


  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

English
Retour en haut de page
×