Aller au contenu
Ce sujet
dixonn

Anticiper l'effondrement

Messages recommandés

https://medium.com/sismique/le-monde-change-et-on-ny-comprend-rien-b63d364830df

 

" Pour la première fois depuis très longtemps nous vivons collectivement des changements qui nous dépassent complètement de par leur complexité, leur vitesse, leur échelle et leur ampleur. Hormis peut-être quelques scientifiques ou experts prenant le temps de sortir de leur zone de confort, personne ne semble en mesure d’appréhender correctement l’onde de choc qui arrive.

La plupart d’entre nous sommes souvent trop occupés par nos problèmes et impératifs du quotidien en plus d’être bombardés de distractions parfois aliénantes ; alors que la quasi-totalité de ceux qui nous gouvernent sont coincés dans un logiciel de pensée dépassé et un système cloisonné qui ne leur permettent pas de vraiment comprendre l’époque, ses enjeux et encore moins de savoir quoi en faire.

 

J’ai donc créé Sismique, un podcast dans lequel j’interview ces experts, penseurs et acteurs capable de nous éclairer, chacun à leur manière, chacun avec leur histoire, leurs limites, leurs opinions et leurs savoirs.

Cet article est une synthèse de ce que j’ai appris de ces premières rencontres et du travail de recherche qui en a découlé. "

 

-

 

https://www.lemonde.fr/societe/article/2018/12/06/gael-giraud-le-lien-social-est-ce-qui-fait-qu-une-societe-tient-debout_5393520_3224.html?fbclid=IwAR1JZdbgHxIMmY-rAOFGaQ4k9A16Qx1c6NbUotfNkN60feubnZW_pekpb7M

 

A l’occasion de la conférence du vendredi 7 décembre 2018, organisée par l’Agence française du développement (AFD) sur le thème « Inégalités et lien social », Gaël Giraud insiste sur l’interdépendance entre égalité et solidarité.

Modifié par dixonn

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 3 heures, JayNissa a écrit :

l'arnaque d'emprunter pour pouvoir rembourser les intérêts de sa dette ?

Je ne connais pas la différence exacte entre le fait de rouler sa dette, et la cavalerie bancaire, mais même si c'est un délit, on peut imaginer une personne honnête qui fait ça et qui compte rembourser tout en s'en donnant les moyens. Par contre, l'idée d'emprunter le plus possible en sachant qu'on ne remboursera pas c'est du vol.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le ‎28‎/‎11‎/‎2018 à 05:40, dixonn a écrit :

https://www.franceculture.fr/emissions/du-grain-a-moudre/cop-24-cest-deja-trop-tard

La COP24 s’ouvrira le 2 décembre en Pologne. Elle fait figure de dernière chance pour concrétiser les engagements de l’accord de Paris sur le climat. À moins qu’il ne soit déjà trop tard ? Est-il encore temps de lutter contre le réchauffement climatique ? Peut-on éviter la fin de notre monde ?

DuVPEOdXQAAQceS.jpg:large

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

https://www.franceinter.fr/environnement/urgence-climatique-seuls-ceux-qui-ont-des-ressources-psychologiques-fortes-peuvent-vivre-avec?fbclid=IwAR1RFGwcLM1jBaTyaITE1v5UUtSAjEzVZBh0oYZnjy8e7EkAcpM8FJuqKAw

 

Interview de Clive Hamilton : Urgence climatique : seuls ceux qui ont des ressources psychologiques fortes peuvent vivre avec
" Il y a ceux qui nient la vérité, ceux qui se disent que ça ne peut pas être si terrible, ceux qui croient qu'une solution sera trouvée pour faire disparaître le problème, et ceux qui connaissent la vérité mais qui ne la laisse sortir que par moment. Seuls quelques uns, avec des ressources psychologiques fortes, sont capables de vivre avec en permanence. Certains militants sont comme ça. Cela fait peur de penser à un monde à +4°C, les extinctions, les mauvaises récoltes, les migrations de masse, les tempêtes et les incendies. Alors on se protège en utilisant des mécanismes de défense psychologiques. On l'ignore, on ne lit pas certains reportages, on se dit que les humains ont résolu d'autres problèmes difficiles, ou on espère que Dieu nous sauvera", explique Clive Hamilton. "

 

 

-

 

 

Aucun texte alternatif disponible.

 

 

 

L'Agence Internationale de l’Énergie a publié il y a quelques semaines son "Outlook" pour les 7 prochaines années, et comme d'habitude c'est ce qui est non écrit entre les lignes qui est important : https://lnkd.in/gDZ6rhe


Commentaire de Jean-Marc Jancovici : 


"Les gilets jaunes l'ont dit : pas question qu'il soit plus difficile de remplir le réservoir. Sauf que... 
Avec les projets "déjà dans le pipe", la production mondiale de pétrole (dans laquelle, au surplus, se trouvent éthane, butane et propane, qui ne permettent pas de faire des carburants) passerait par un maximum... demain. C'est uniquement la croissance du shale oil US qui permet de maintenir une production en hausse, et il faudrait un triplement de la production de shale oil d'ici 2025 pour que le monde "continue comme avant" sur la question de l'approvisionnement pétrolier. La bonne manière de comprendre cela est que, changement climatique ou pas, il va y avoir une tension sur l'offre dans les années à venir, donc une insuffisance, donc une crise... exactement comme de 2005 à 2008, et on a vu ce qui a suivi. 
Attachez vos ceintures !"


(publié par Joëlle Leconte)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

En ce moment tout le monde ironise sur l'echec ou l'inutilité des COP, en particulier la dernière qui vient de se terminer. Mais il faudrait tout de même rappeler que la seule "solution" envisagée et débatue actuellement est la "transition energetique", une belle impasse technologique pensée en systeme isolé comme on sait si bien le faire. Petit resumé :

http://www.accroche-press.fr/heures-sombres-de-transition-energetique/2/

Modifié par damax

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ouai j'ai regardé. Bon la realisation est infame, à la sauce grand public, mais ils etaient obligés je penses pour accrocher le spectateur lambda. La problematique est quand meme pas trop mal traité sur le fond mais tres orientée climat/environnement. Ça n'evoque quasiement pas la finitude des ressources, à mettre en parallèle avec le leur role essentiel dans le fonctionnement de nos societé, etc Domage. Mais bon voir Dennis Meadows sur c8 en prime time c'est fou !

Le debat vol pas haut, heureusement qu'il y a Barau.

La pauvre Carole Rousseau qui reclame ses solutions et notes d'espoir pour pouvoir dormir la nuit :>'

Modifié par damax

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Un condensé de 15mn des longues heures d'interview des invités thinkerview organisé par chapitres sur le sujet qui nous intéresse.
 

 

Modifié par padoue74

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pas forcément le thread adéquat pour le souhaiter mais bon, joyeux Noël ! :ph34r:

Je suis entrain de lire Or Noir, de Matthieu Auzanneau. J'en suis à 1/5e et ce livre est absolument passionnant. Et pas seulement pour quelqu'un qui s'intéresse déjà au rôle prépondérant du pétrole et plus globalement de l'énergie. Je pense que n'importe quel férue d'histoire trouvera ce livre intéressant. 

Je prends des notes et je préparerai un résumé. Le lisant sur Kindle, il m'est très facile de prendre des notes et copier/coller les passages intéressants. Mais franchement, allez acheter le bouquin avec l'argent reçu par mémé à Noël. Si vous aimez l'histoire, vous ne serez pas déçu. 

L'auteur est passé dans le Podcast présage il y a peu:

Je posterai de nouveau à propos de ce livre quand j'aurai fini mon petit travail à son sujet. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

 

Dossier réalisé au profit de la Revue militaire suisse en septembre 2018 sur les impacts d'un blackout et la prévalence du risque en Suisse.

 

-

 

https://www.rts.ch/play/radio/la-matinale/audio/linvite-de-yann-amedro-jean-marc-jancovici-membre-du-haut-conseil-franais-pour-le-climat?id=10090088

 

Le climat mondial est malade et les remèdes politiques sont pour l'instant presque inexistants. Entretien avec Jean-Marc Jancovici, président du laboratoire d'idées The Shift Project, et membre du Haut conseil pour le climat, auprès du Premier ministre français Edouard Philippe.

 

-

 

https://esprit.presse.fr/article/gael-giraud/le-nihilisme-de-l-apres-petrole-gael-giraud-37783?fbclid=IwAR15FUOBuiNfS9xHnT-drAfPxP8V6F14LyZ_b-ytgBG4Vt2ucoqbHawOZX8

 

L’énergie est le moteur de nos sociétés. Mais peut-être n’avons-nous pas suffisamment vu à quel point elle pouvait aussi être, liée au progrès social ou à la régression. Le développement de la société de consommation a largement été lié au pétrole. À l’heure où les énergies fossiles se raréfient, comment reconstruire le sens, pour ne pas céder à la peur du rien ?

 

-

 

https://mrmondialisation.org/rapport-le-grand-bluff-de-la-dematerialisation-numerique/

 

La bilan doit être acté : la transition numérique ne tient toujours pas ses promesses en ce qui concerne la protection du climat et la transition écologique. Pire, ce qui est parfois improprement nommé « dématérialisation » de l’économie conduit en réalité à une augmentation importante des gaz à effet de serre et des activités extractives. Externalisée loin des yeux de l’utilisateur, elle échappe facilement à notre raisonnement. La consommation énergétique du numérique dans le monde augmente d’environ 9% par an, s’inquiètent ainsi les auteurs du rapport Pour une sobriété numérique dirigé par Hugues Ferreboeuf et commandé par le think tank The Shift Project.

 

-

 

 

 

 

-

 

 

think.png.138d1a462e13ffb3f4b9154617fc9bae.png

 

Modifié par dixonn

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté (modifié)

 

 

-

 

 

https://reporterre.net/La-civilisation-a-atteint-son-seuil-de-contre-productivite?fbclid=IwAR1_t6DcozmfLwGTnQLFe5-s7dU2Y-7hTXXtgLhQh_VoBvkZno2OM4rGUIY

 

 

Trois ans et environ 110 milliards de tonnes de CO2 après l’historique COP21, le monde a assisté à un meurtre en direct et le monde a laissé faire : la COP24 fut le lieu d’un assassinat prémédité des pays les moins développés et des États insulaires par les États-Unis, la Russie, l’Arabie saoudite, le Koweït, le Brésil et quelques autres nations pétrolières. Spectateurs indolents du carnage : une Pologne flasque, une Europe divisée qui s’enferme dans des tournoiements pathétiques autour d’on ne sait quel pot et un Macron champion de l’absence plus que de la Terre. En somme : d’un côté des peuples désemparés faisant face à une disparition à moyen terme si le réchauffement planétaire dépasse les 1,5 °C par rapport à l’ère pré-industrielle ; de l’autre quelques oligarchies financières donnant dans l’antijeu pour attiédir les efforts collectifs de lutte contre le dérèglement ; et témoins de la scène, l’esprit manifestement ailleurs, des pays affichant une apathie moralement insoutenable.

Certes des règles multilatérales d’application de l’accord de Paris ont été entérinées, par contre on était en droit d’espérer des mesures à court terme et de ce côté, c’est la loi du vide qui s’est imposée. Une lacune totale de perception du sens de l’Histoire chez les dirigeants, une volonté d’éviter un effondrement écologique global qui a la consistance d’une crème caramel. Résultat final : un ensemble insuffisamment contraignant de règles encadrant la mise en place de mesures insuffisamment efficaces censées permettre le respect d’engagements insuffisamment ambitieux... à partir de 2024.

En s’achevant, la conférence de Katowice achève surtout les illusions de celles et ceux qui ont compris ce qui se joue. Les « responsables » ont de la fuite dans les idées – une fuite de gaz à effet de serre. Preuve est faite si cela était nécessaire de leur intolérable lacune de vision et de courage d’une part, d’autre part des verrouillages organisationnels, politiques, institutionnels et financiers qui ferment tous les horizons. Ça ressemblerait à un crime contre l’humanité s’il n’y avait que l’humanité dans la balance.

Face à ce constat d’un échec annoncé aux conséquences génocidoïdes, il est d’intérêt général de recaler certaines idées préconçues pour relativiser l’espace des « problèmes » comme celui des « solutions » et investir enfin collectivement, avec lucidité et résolution, celui des possibles.

 

 

-

 

 

https://www.lapresse.ca/environnement/climat/201901/16/01-5211214-le-monde-avance-en-somnambule-vers-le-desastre-climatique-craignent-les-organisateurs-a-davos.php?utm_categorieinterne=trafficdrivers&utm_contenuinterne=cyberpresse_B13b_changements-climatiques_505_section_POS3&fbclid=IwAR0NsVkpHoxN772XVHwR87GcJuZkquIhhi3t1Oe-fquFt6O1UULqSHystMQ

 

 

Les risques de catastrophes liées au changement climatique figurent en tête des préoccupations des décideurs internationaux à une semaine du forum économique mondial de Davos, d'après une étude des organisateurs.

« Le monde avance en somnambule vers la catastrophe », a constaté Alison Martin, directrice des risques à la compagnie d'assurance Zurich Insurance Group, en présentant le texte mercredi à Londres.

 

L'ONG Greenpeace n'a toutefois pas caché son scepticisme face à ces préoccupations environnementales de l'élite financière et économique mondiale. « Le programme ne voit dans le changement climatique qu'un défi parmi d'autres. L'élite de Davos pense toujours que nous avons le temps de résoudre le problème. Nous ne l'avons pas », a alerté sa directrice exécutive Jennifer Morgan, qui doit faire le voyage dans les Alpes suisses.

 

 

-

 

http://www3.weforum.org/docs/WEF_Global_Risks_Report_2019.pdf?fbclid=IwAR2nBROXlY45DXWDZX81ceRcDeCpsdYJKfqKmBtvEXMM6mZEuLz489RydRk

 

https://climateandsecurity.files.wordpress.com/2019/01/sec_335_ndaa-report_effects_of_a_changing_climate_to_dod.pdf?fbclid=IwAR0nfDmfOdCv_ctaOt2AmI6pg3llsbbuObFkWbPP76_SVXPPBfiQC8puLMY

Modifié par dixonn

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté (modifié)

Après avoir lu le thread, moi même étant de plus en plus impliqué depuis quelques mois dans le concept d'effondrement, je suis assez surpris que la majorité des discussions tournent autour de l'Homme et seulement l'Homme, c'est d'ailleurs sûrement la principale raison pour laquelle nous sommes dans cette situation, l'Homme agit pour lui et seulement lui, le vivant dans son ensemble il s'en ballec, il est au dessus.

 

Bon et sinon histoire d'apporter de l'eau au moulin il y a une série documentaire de 4 épisodes tournant autour de l'Anthropocene ici :

https://www.franceculture.fr/emissions/series/bienvenue-dans-lanthropocene

Je n'ai pour le moment écouté que le 1er épisode, et c'est déjà assez effrayant, le silence, le vivant de moins en moins présent, de lever les yeux au ciel et se demander si il y a avait vraiment aussi peu d'oiseaux avant, sans compter l'invisible, les vers de terre par exemple qui sont tout aussi cruciaux si ce n'est même essentielle à la fertilité du sol.

Bref c'est pas facile d'être obnubilé par ce sujet, dormir sur ces 2 oreilles quand on voit qu'une majorité de la population est dans le déni, n'est pas informée ou simplement s'en ballec parce-que bon, "la science va nous sortir de cette m**de après tout!" ou alors "De toute façon je serai mort!".

Je n'ai même pas d'enfant, je pourrai très bien en avoir strictement rien à foutre de l'avenir, mais c'est tout l'inverse, j'ai même l'impression que les personnes dans le "déni" sont la plupart du temps des parents justement, étrange non?

Modifié par Tete2jay

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 9 minutes, Tete2jay a écrit :

Je n'ai même pas d'enfant, je pourrai très bien en avoir strictement rien à foutre de l'avenir, mais c'est tout l'inverse, j'ai même l'impression que les personnes dans le "déni" sont la plupart du temps des parents justement, étrange non?

Même constat mais je pense que le sujet est juste inaudible... Et quand bien même on arrive à l'entendre, comme toi et moi, ça change quoi finalement ?
C'est triste mais la conclusion c'est que finalement il n'y a pas d'autre issue que l'effondrement de l'humanité, et que pour le bien de l'ensemble des autres organismes vivants, il faudrait que cet effondrement arrive le plus vite possible...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté (modifié)
Il y a 3 heures, Tete2jay a écrit :

Je n'ai même pas d'enfant, je pourrai très bien en avoir strictement rien à foutre de l'avenir, mais c'est tout l'inverse, j'ai même l'impression que les personnes dans le "déni" sont la plupart du temps des parents justement, étrange non?

Je pense que c'est plus une question de sensibilité.

Je suis papa depuis 1 an. J'étais pas très optimiste sur l'avenir avant de décider de faire un enfant mais je n'avais pas conscience à ce point du problème. C'est venu pendant la grossesse, je pense pas que ce soit un hasard : tu va être parent, tu te pose des questions, tu te projette dans l'avenir etc, c'est à ce moment là que j'ai creusé.

Probablement que si j'avais à faire ce choix aujourd'hui il serait différent. Mais maintenant qu'elle est là je dirai qu'au contraire je me sens beaucoup plus concerné et impliqué par ce qui vient et j'ai les yeux grand ouverts. Je cogite un max sur les choix que je vais être amené à faire pour lui "assurer" un avenir acceptable compte tenu du contexte, c'est ma mission.

Après chacun réagit différemment en fonction de sa sensibilité. Probablement que d'autre parents trouve justement cette vision insupportable et incompatible avec le fait d'être parent et choisissent sciemment ou inconsciemment de fermer les yeux dans un mécanisme de défense psychologique qu'on appelle le déni. Je vois ça tout autour de moi mais ce n'est pas mon cas. Je suis pas quelqu'un d'émotif, je dois être un peu plus robuste mentalement que la moyenne, ceci dit en toute modestie. Pour être honnête je pense même avoir une forme de pathologie émotionnelle !

Je me souviens trainer sur le net à la maternité, à lire des articles traitant de l'effondrement tous plus alarmiste les uns que les autres en attendant que ma fille vienne au monde. Encore aujourd'hui je la regarde jouer tout en lisant que la banquise fond tous les jours plus vite que ce qu'on pensait, qu'on est à 2 doigts de déclencher des boucles de rétroactions positives, que le pic tout petrole se profile pour 2025 etc.

Tout ça pousse à relativiser énormément de choses du quotidien et amène paradoxalement une certaine forme de "sérénité", toute relative j'en conviens !

Modifié par damax

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté (modifié)
Il y a 4 heures, Tete2jay a écrit :

Après avoir lu le thread, moi même étant de plus en plus impliqué depuis quelques mois dans le concept d'effondrement, je suis assez surpris que la majorité des discussions tournent autour de l'Homme et seulement l'Homme, c'est d'ailleurs sûrement la principale raison pour laquelle nous sommes dans cette situation, l'Homme agit pour lui et seulement lui, le vivant dans son ensemble il s'en ballec, il est au dessus.

 

Maintenant qu'on en est là ce serait quand même bien que le sérieux change définitivement de camp et de faire tomber les mythes solutionnistes. On va être obligé de "faire société" malgré tout dans le déclin (que ce soit dans le meilleur ou dans le pire) ; promettre des lendemains qui chantent, une sortie par le haut ; lorsqu'on a étudié et compris la situation (et un impact fort sur le discours publique) est criminel et irresponsable.

 

-

 

http://petrole.blog.lemonde.fr/2019/02/04/pic-petrolier-probable-dici-a-2025-selon-lagence-internationale-de-lenergie/?fbclid=IwAR0FVe7_BINV-RswzyW15QTp_PZHj94HNWo7oRUf9gWXaRuVjVZolMTWci4

 

Pour empêcher un déclin de la production mondiale de pétrole d’ici à 2025, l’Agence internationale de l’énergie (AIE) annonce qu’il faudrait multiplier par 2 ou 3 les extractions de pétrole de schiste. Or aux Etats-Unis, le pétrole de schiste continue à perdre de l’argent…

Les conséquences du « supply crunch » qu’envisage l’AIE promettent d’être particulièrement rudes pour l’Europe. Réveil ? 

 

-

 

https://www.rts.ch/play/radio/le-12h30/audio/futur-anterieur-etienne-klein-explique-le-besoin-de-redefinir-le-progres-pour-organiser-la-transition-energetique?id=10170362

 

Futur antérieur - Etienne Klein explique le besoin de redéfinir le progrès pour organiser la transition énergétique.

Modifié par dixonn

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ce qui est paradoxal, c'est que depuis ma prise de conscience, j'ai l'impression d'avoir subit une sorte de réveil par rapport à mon développement personnel, je me sens donc relativement heureux, ou plutôt épanoui, spirituellement, physiquement, c'est une drôle de sensation, l'impression d'être plus ouvert sur le monde qui m'entoure, plus attentif, avec tout de même une légère pointe d'anxiété qui me suit dans mon quotidien, je suis passé full time cycliste, certes j'ai investi dans un vélo électrique (parce-que bon 25km/jour quand même), je sais que le "tout électrique" n'est pas  la solution à nos problèmes, que les batteries posent aussi de gros soucis, mais j'ai quand même l'impression de commencer à faire ma part, et plus je croise les gens dans leur voiture, seul, dans des bouchons, en train de regarder leur téléphone, se maquiller, fumer etc.., bref dans leur zone de confort, plus je me dis que ça va être difficile de faire avaler la pilule à certain...

Comme dirait Jancovici, ça sent la gueule de bois.

 

Je suis même curieux de savoir comment l'Homme va négocier le crash, est-ce qu'il va s'adapter comme il l'a toujours fait jusque là.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je vois ce que tu veux dire. On redessent sur Terre en fait, on sort de la matrice, ça fait du bien.

Je pense que l'adaptation à des conditions de vie plus dures et rudimentaires sera moins dur pour le corp que pour l'esprit.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 2 heures, Tete2jay a écrit :

et plus je croise les gens dans leur voiture, seul, dans des bouchons, en train de regarder leur téléphone, se maquiller, fumer etc.., bref dans leur zone de confort, plus je me dis que ça va être difficile de faire avaler la pilule à certain...

5c59b68a8fb2e_Capturedevice.JPG.23df57c9788919d39c135da7b656c849.JPG

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 5 minutes, Tete2jay a écrit :

Le pire c'est qu'étant assez geek moi même, je vais peut-être avoir des difficultés à l'avaler aussi la pilule. Ca m'aura au moins permis dans un premier temps de réapprendre à lever la tête et regarder ce qui m'entoure.

+1... je ne suis pas forcément geek à la base mais j'avoue que ces dernières années je suis devenu de plus en plus esclave de mon téléphone, de la connexion avec les réseaux sociaux (j'inclus ce forum) même si j'ai longtemps résisté à FB et Tweeter par exemple.

Skype, Discord... c'est sympa, c'est qq fois pratique mais y'a une sorte d'enfermement, une forte addiction souvent et nous accapare un temps monstrueux à ne pas profiter d'un bon bouquin, d'une sortie, de la nature, du monde qui nous entoure voir qq fois de nos proches.

Ce monde nous vend toujours plus de liberté et nous sommes finalement de plus en plus esclave, tranquille à la maison confortablement assis dans notre canapé.  :S

J'avoue qu'il y a des moments ou je me dis que j'aurais peut être préféré naitre dans un endroit plus préservé de toute cette technologie, même si de tels lieux commencent à se tarir, une fois le doigt dans l'engrenage ça me semble assez dur de revenir en arrière... assez fou comment ils ont réussi à nous rendre aussi dépendant en si peu de temps.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant


  • En ligne récemment   0 membre

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.

English
Retour en haut de page
×