Aller au contenu
Ce sujet
AmIlya

Lol journalisme

Messages recommandés

Imo il chatte surtout d'avoir zéro répondant en face 99% du temps..mes potes d'enfance s'appelaient Pablo,Zvinko,Jawad et Olivier..ça posait de problèmes à personne et autant te dire que c'était pas + mal.

Modifié par Ferris Bulleur

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 23 heures, AssKicker496 a écrit :

C'est pas mon genre !

Sinon défendre le modèle assimilationniste c'est faire du déni d'identité désormais? Pour les "français de souche", dès qu'on parle d'identité, c'est Berlin 1933... et pour les descendants de l'immigration, faut surtouttttt pas la nier/la minimiser/oser en parler. (Etre fier d'être noir, c'est cool. Etre fier d'être blanc, c'est très mal.) Y a un moment on peut pas sérieusement penser appliquer des injonctions aussi contradictoires à un peuple (qui est supposé "uni" en plus, la blague).

Au final il lui a juste dit que sa mère aurait pu l'appeler Corinne non? Et elle, elle est en PLS intersidéral. Ramenez-là vite dans son safespace à canal la pauvre. :D:D Je comprends qu'on soit pas d'accord avec Zemmour mais c'est pas possible cette société de petits fascistes qu'on nous prépare. Dans 20 ans, ils exécuteront les hérétiques en place publique, faut réagir !

Euh je crois pas que EZ défend cela, c'est juste un mauvais "génie" qui, grisé par sa culture, devient une sombre m**de. Quand t'es essentialisé à ce point là, c'est lourd de sous entendus, meuf fragile ou pas. Il lui dit pas seulement "t'aurais pu t'appeler Corinne ça te va bien" il lui dit aussi "tu nous emm**des avec ton nom de la brousse" ,moi je le comprends comme ça en tout cas. Et ça fait peut être remonter des souvenirs d'enfance désagréables, l'impression de jamais être chez soi. Qui lui dit à lui qu'en tant que juif algérien il n'a qu'à retourner vivre là bas, par exemple ? 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 23 heures, Ferris Bulleur a écrit :

Imo il chatte surtout d'avoir zéro répondant en face 99% du temps..mes potes d'enfance s'appelaient Pablo,Zvinko,Jawad et Olivier..ça posait de problèmes à personne et autant te dire que c'était pas + mal.

Caron l'avait bien ridiculisé à l'époque.

il y a 40 minutes, AmIlya a écrit :

Euh je crois pas que EZ défend cela, c'est juste un mauvais "génie" qui, grisé par sa culture, devient une sombre m**de. Quand t'es essentialisé à ce point là, c'est lourd de sous entendus, meuf fragile ou pas. Il lui dit pas seulement "t'aurais pu t'appeler Corinne ça te va bien" il lui dit aussi "tu nous emm**des avec ton nom de la brousse" ,moi je le comprends comme ça en tout cas. Et ça fait peut être remonter des souvenirs d'enfance désagréables, l'impression de jamais être chez soi. Qui lui dit à lui qu'en tant que juif algérien il n'a qu'à retourner vivre là bas, par exemple ? 

Zemmour c'est un mec sympa (il est quasi jamais méchant) mais il a des idées de droite... et des fois d'extrême-droite. Si on mets un peu de côté ses idées, c'est un amour sinon, il est toujours respectueux, il insulte jamais, s'enerve rarement.

Pour le fond, jpeux entendre ce point de vue. Mais pour moi, l'intégration dans un groupe (qui crée logiquement des "tensions") demande un certain dépouillement culturel pour se fondre dans la masse. Au final, encourager à la revendication culturel pour les "racisés" (par le refus des prénoms locaux pour rependre l'exemple de la discution), ca induit forcément à encourager à la non-intégration, à la scission, donc au rejet potentiel, l'animosité etc. Du point de vue d'un raciste, le scandale ca serait peut-être plutôt qu'un maghrébin prenne un prénom de "Jean-Michel".

Bref on en fait une preuve de racisme alors que ce point de vue peut se justifier par une volonté de cohésion au contraire. De tt façon, on peut plus rien entendre de Zemmour qui est devenu un totem, à la Le Pen. Les bobos en gardent un qui sert de chiffon, d'exutoire. Au moins, on rigole un peu quand il mets en sueur les journalistes.

PS: Dans le même registre, Ferrari vs Collard, un classique. Dans le clash, à coté Zemmour c'est un poids léger et Ferrari est tellement idiote ahah, la pauvre.

 

Modifié par AssKicker496

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Et petit exemple d'un détracteur (type?) de zemmour.

"Ouai ce gros chien (...) jvous cracherai dessus (...) arrêtez de propager la haine et l'ignorance"  LOL merci einstein

 

Modifié par AssKicker496

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je ne savais pas où mettre ça...

 

 

Depuis quelques temps je ne suis pas trop l'info puis j'arrête pas d'entendre parler d'attentats, résultat je fais ça :

 

1.thumb.jpg.f1e5863bbab9f9e37ee74f7af68876a3.jpg

 

 

 

Je lis les pitchs sur la page, ça a l'air de péter dans tous les sens. Comme l'indique le link violet, je clique dessus et là :

 

2.thumb.jpg.eb0945b7089e9775dc4e415751edb3f4.jpg

 

What the heck ? C'est ça l'Europe ? L'Union ?

Les Québécois doivent parler français qu'entre eux et nous entre nous ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 4 heures, Yosh a écrit :

 

C'est pas de le censure mais un problème de normes, depuis le 25 mai 2018 l'UE a mi en place une norme de protection des données ( je vulgarise par manque de temps ), la RGPD, règlement général sur la protection des données, tu as du recevoir plein de mail et d'avertissement dans le courant du mois de Juin des sites que tu as l'habitude de fréquenter pour te dire que blabla ils sont bien aux normes, tes données sont en sécurités ... Il est fort probable que le journal de Montréal ne soit pas aux normes et qu'en attendant d'y être ils préfèrent ne plus émettre en Europe pour éviter de recevoir des amendes ( même si en théorie ils ont encore quelques mois avant que ça ne puisse arriver ).
 

Modifié par Didadidadum

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le secret de tout bon éditorialiste enfin révélé 

Dans son discours de Lille JLM a simplement précisé qu'il comprenait les gens qui allaient manifester le 17 mais aussi ceux qui ne le feraient pas. Il a ajouté " "nous nous n’appellerons pas [à manifester] parce que nous ne ferons pas de récupération politique". 

Visiblement ce n'était pas assez vendeur pour les chiens de garde qui veulent vous vendre le rapprochement des vilains populistes face au gentil président.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 10 minutes, Lazydad a écrit :

pour les chiens de garde qui veulent vous vendre le rapprochement des vilains populistes face au gentil président.

Si seulement... Au final, on devrait s'allier et puis s'expliquer entre nous après GENTIMENT. :D

Modifié par AssKicker496

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pour balancer des choses fausses y'a de l'énergie, quand il s'agit de regarder, lire et vérifier les sources qu'il utilise pour balancer ses conneries ça semble être plutôt Jean-Miche Apathique.

Modifié par survival66

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

http://www.leparisien.fr/actualite/grande-guerre-plus-de-mohamed-que-de-martin-parmi-les-morts-pour-la-france-08-11-2018-7938222.php

Plus de Mohamed que de Martin... en jouant sur le fait que si Martin est un des premiers nom de famille français, c'est absolument pas un prénom usuel (surtout à l'époque).

Faut savoir que les pertes humaines issus des colonies ont représenté 2% du total.

Alors, niveau de propagande/20?

 

Modifié par AssKicker496

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 6 heures, AssKicker496 a écrit :

si Martin est un des premiers nom de famille français, c'est absolument pas un prénom usuel

Dans le calendrier, le 11 novembre c'est aussi la saint Martin. Ce nom n'est donc peut-être pas choisi par hasard dans l'article.

Le nom Martin signifie voué à Mars (le dieu romain de la guerre) et le gars aurait longtemps été légionnaire et devenu moine par la suite. On retient en général l'histoire du manteau déchiré en deux en plein hiver pour en offrir la moitié à un pauvre auquel il n'avait plus d'argent à donner parce qu'il aurait déjà distribué toute sa solde.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ca a aucun sens comme comparaison. La vérité c'est qu'ils entretiennent une mythologie où la France devrait sa libération aux combattants des colonies alors que leur présence n'a été qu'anecdotique. L'idée était bien sur de créer une dette fictive qui devrait nous pousser à accepter l'immigration depuis l'afrique.

C'est de la pure propagande, propagande d'autant plus exécrable qu'elle nous vends notre propre mort. 8xO

il y a 10 minutes, gibzed a écrit :

On retient en général l'histoire du manteau déchiré en deux en plein hiver pour en offrir la moitié à un pauvre auquel il n'avait plus d'argent à donner parce qu'il aurait déjà distribué toute sa solde.

On dirait une métaphore de l'histoire de France depuis 30 ans. Il a du finir clochard le con.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 1 heure, DarkPassenger a écrit :

C'est vrai que ça vaut pas la propagande de ta secte soralienne, au fait tu en penses quoi du traitement réservé au "journaliste" Vincent Lapierre par ton gourou ? :P

Tu connais le surnom de Soral dans les cercles de droite radicales? Ali Soral.... Je suis "pas exactement" sur sa ligne tu sais.

Sinon pas d'avis sur Lapierre/Soral, c'est pas intéressant, je m'en fous, je suis pas.

Modifié par AssKicker496

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 21 heures, AssKicker496 a écrit :

Tu connais le surnom de Soral dans les cercles de droite radicales? Ali Soral.... Je suis "pas exactement" sur sa ligne tu sais.

Sinon pas d'avis sur Lapierre/Soral, c'est pas intéressant, je m'en fous, je suis pas.

C'est même Ali Sourate, t'as vu je suis plus royaliste que le roi :D

Pas exactement sur sa ligne à part sur Zemmour c'est kif kif quand même mais bon avec toi on peut discuter c'est déjà ça ;)

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 11/11/2018 à 22:04, AssKicker496 a écrit :

Ca a aucun sens comme comparaison. La vérité c'est qu'ils entretiennent une mythologie où la France devrait sa libération aux combattants des colonies alors que leur présence n'a été qu'anecdotique. L'idée était bien sur de créer une dette fictive qui devrait nous pousser à accepter l'immigration depuis l'afrique.

C'est de la pure propagande, propagande d'autant plus exécrable qu'elle nous vends notre propre mort. 8xO

Ha ouais carrément, l'immigration va causer ta mort ou celle de la France... Faut vraiment pas avoir honte pour écrire des conneries pareilles.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Entre la photo antidatée des quenelliers de l'OBS, le photo montage anti Macron du JT de France 3, la vidéo tronquée de l'attaque des 3 motards de la police, la banderole antisémite posée le temps d'une photo de la journaliste présente sur place sur un rond point et pour finir le roman du pigiste dans le métro sur l'insulte à une rescapée de la Shoah suivi de l'appel à témoin .... on peut sérieusement se demander à quand la loi anti fake news !! :D

Les médias qui tentent l’introspection sur leur perte d’influence et de respect et qui en même temps s'auto-mutilent en direct live :rofl:

Modifié par Oma haricot vert

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Jamais ce thread n'aura si bien porté son nom

 

https://www.liberation.fr/planete/2018/12/20/claas-relotius-journaliste-vedette-du-spiegel-pris-en-plein-delit-de-falsification_1699026

Spoiler

 

Plusieurs fois primé, modeste et apprécié,ce journaliste de 33 ans a avoué avoir falsifié nombre de ses grands reportages. Ses ex-employeurs, références de la presse allemande, jouent la carte de la transparence.

 

  Claas Relotius, journaliste vedette du «Spiegel», pris en plein délit de falsification
C’était il y a trois semaines. Claas Relotius, journaliste vedette de la presse allemande, monte sur la vaste scène du Tipi, à Berlin, pour recevoir le prix allemand du reporter de l’année 2018 devant un parterre de 400 invités. Le quatrième de sa carrière, à seulement 33 ans. Son employeur, le magazine Der Spiegel, pouvait afficher sa fierté.


Depuis, le reporter si brillant a vidé son bureau, démissionné du Spiegel, fermé son compte Twitter. Il a reconnu cette semaine avoir bidonné quatorze reportages. Sa rédaction craint qu’il n’y en ait beaucoup plus. Son portrait de l’ancien joueur de football américain Colin Kaepernick ? Il a inventé toutes les interviews. Son voyage en bus avec une Américaine qui assiste aux exécutions de détenus ? Il n’a jamais eu lieu. Le jeune Syrien qui écoute chaque nuit Get Lucky des Daft Punk depuis l’attaque chimique de la Ghouta ? Là encore, pure invention.

Pendant plusieurs années, il a monté de toutes pièces des «créatures» comme «un petit dieu joueur», écrit Ullrich Fichtner, rédacteur en chef du Spiegel, dans une longue enquête publiée sur le site de l’hebdomadaire. Claas Relotius s’inspirait de personnes réelles qu’il façonnait à sa sauce, en mélangeant des recherches sur Internet et des extraits vidéos.

 

Mensonges
Modeste et apprécié de ses collègues, il est longtemps resté au-dessus de tout soupçon. Jusqu’au mois dernier, où il cosigne un reportage sur les milices qui surveillent la frontière entre les Etats-Unis et le Mexique avec un autre journaliste, Juan Moreno. A la lecture de l’article, celui-ci a des doutes : les identités des protagonistes, leurs biographies, tout ne colle pas. Ses chefs ne le croient pas. Il décide alors de mener sa propre enquête, retourne aux Etats-Unis, rencontre les miliciens censés avoir été interviewés par son collègue. Et ramène les preuves des mensonges de Relotius, incontestables. Confronté par sa hiérarchie, le baron de Munchhausen du journalisme a d’abord nié avant d’avouer avoir eu «peur de l’échec». «Plus j’avais de succès, plus la pression de ne pas échouer grandissait», a-t-il expliqué, assurant être «malade».

Dans son style caractéristique, le tabloïd Bild résume ainsi l’affaire : «C’est comme si des paparazzi avaient surpris le pape dans un bordel.» Anticipant l’onde de choc, Der Spiegel a choisi d’emblée la transparence. Une enquête interne, menée par trois journalistes expérimentés, dont un extérieur au journal, doit permettre de comprendre comment les articles falsifiés ont pu passer au travers du système de contrôle de la rédaction, pourtant jugé exemplaire.

Depuis les premières révélations, le scandale retentit dans les plus grandes rédactions germanophones. Car avant d’être embauché au Spiegel, Claas Relotius a travaillé pour les plus prestigieux journaux allemands, suisses et autrichiens. Dès mercredi, Die Welt et Der Tagesspiegel ont choisi de retirer les articles suspects de leurs sites Internet. De son côté, Die Süddeutsche Zeitung traduit les articles en anglais pour vérifier les faits auprès des protagonistes.

 

Responsabilité
«Le soi-disant journaliste […] a ruiné la crédibilité du journalisme», a réagi le président de la fédération allemande des journalistes, Frank Uberall, alors que la presse est régulièrement accusée par les populistes de diffuser des «fake news». L’extrême droite allemande s’est d’ailleurs aussitôt engouffrée dans la brèche. «Qui est assez naïf pour croire qu’il s’agit d’un cas isolé ?», a tweeté mercredi la section AfD d’Heidelberg, tandis que le groupuscule ProChemnitz postait sur Facebook : «Le Spiegel, c’est donc bien de la presse mensongère», reprenant le terme de «Lügenpresse» cher aux nazis.

S’il s’agit là d’un cas extrême de trucage, certains observateurs pointent du doigt une certaine responsabilité de la presse, qui «s’enthousiasme seulement pour les grandes histoires, avec une narration parfaite, une personne ou un lieu unique qui symbolise toute une thématique, juge le journaliste médias Stefan Niggemeier. Cela peut inciter les reporters à raconter les choses de la façon la plus géniale possible, mais pas forcément la plus exacte.»

L’affaire rappelle l’histoire de Jayson Blair, journaliste du New York Times épinglé en 2003 pour avoir inventé l’interview de la famille d’un soldat tué en Irak. Aujourd’hui, la chaîne d’info américaine CNN est également touchée par le scandale Relotius, elle qui avait couronné l’Allemand «journaliste de l’année» en 2014. Le pourfendeur en chef des fake news, Donald Trump, n’a toujours pas réagi.

 

 

Je vous passe les articles bien plus détaillés sur le scandale dans la langue de Goethe.

 

Modifié par Holalahola

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant


  • En ligne récemment   0 membre

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.

English
Retour en haut de page
×